NUITEUX ET TRIATHLETE

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
creon66
Messages : 19
Inscription : 01 juil. 2013 19:58

NUITEUX ET TRIATHLETE

Message non lu par creon66 »

Bonjour a tous, Je viens vers vous afin d'obtenir tous conseils utiles quant à l'entrainement dans le cadre d'une prépa pour un XXL.
Ayant parcouru bon nombres de sites , questionné mon médecin, ostéo.... je souhaiterai avoir des retours de triathlètes travaillant de nuit (genre 21H 05H) dans le cadre de leur préparation.
Agé de 49 ans et ayant effectué une petite dizaine de Half (temps entre 05H15 et 05H50) en fonction de la difficulté du parcours , je dois effectuer mon premier XXL au mois de mai.(pour mes 50 ans!!!!!)
Actuellement ma profession me permet de m'entrainer de manière très régulière, sans contrainte (je bosse de jour du lundi au vendredi) mais une opportunité s'offre à moi en l'espèce, un job de nuit.
Quid des performances , des horaires d'entrainement , de la nutrition...., bref je m'interroge à tous les niveaux ( j'ai effectué une dizaine d'années en nuit au début des années 2000, et bien je peux vous dire que ca piquait grave :D ) mais à cette époque je n'avais pas choper le virus de ce sport!!
Merci a tous , sportivement
FAYARD
Messages : 27305
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: NUITEUX ET TRIATHLETE

Message non lu par FAYARD »

creon66 a écrit : 03 oct. 2021 12:37 Bonjour a tous, Je viens vers vous afin d'obtenir tous conseils utiles quant à l'entrainement dans le cadre d'une prépa pour un XXL.
Ayant parcouru bon nombres de sites , questionné mon médecin, ostéo.... je souhaiterai avoir des retours de triathlètes travaillant de nuit (genre 21H 05H) dans le cadre de leur préparation.
Agé de 49 ans et ayant effectué une petite dizaine de Half (temps entre 05H15 et 05H50) en fonction de la difficulté du parcours , je dois effectuer mon premier XXL au mois de mai.(pour mes 50 ans!!!!!)
Actuellement ma profession me permet de m'entrainer de manière très régulière, sans contrainte (je bosse de jour du lundi au vendredi) mais une opportunité s'offre à moi en l'espèce, un job de nuit.
Quid des performances , des horaires d'entrainement , de la nutrition...., bref je m'interroge à tous les niveaux ( j'ai effectué une dizaine d'années en nuit au début des années 2000, et bien je peux vous dire que ca piquait grave :D ) mais à cette époque je n'avais pas choper le virus de ce sport!!
Merci a tous , sportivement
Je vais être direct, à ton âge, c’est pas une bonne idée. Moi aussi j’ai basculé en nuit en 2014 (41 ans à l’époque) et depuis c’est la galère. La médecine du travail me l’avait déconseillé, elle ne s’était pas trompée.
Tu as des jours avec et des jours sans, tu revis uniquement quand tu es en vacances, j’ai jamais été aussi fatigué de ma vie. J’ai arrêté le triathlon en 2013 mais je fais encore beaucoup de sports, vélo, nat, et boxe. Je ne coure plus, pbs de genoux. Et je ne parle pas des pbs d’alimentation, moi je n’ai pas grossi, mais c’est pas la majorité de mes collègues. Se recaler sur tes repos, c’est juste un enfer. Tu vas apprendre à dormir peu et mal. Forcément tes performances vont baisser, inexorablement. Certes tu as du temps, mais t’es un zombi.
Ne fait pas cette erreur, oubli ça.
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP
benben33
Messages : 26
Inscription : 06 avr. 2014 11:18

Re: NUITEUX ET TRIATHLETE

Message non lu par benben33 »

Pour avoir travailler de nuit pendant 5 longues années (4h 11h).
Je peux te dire que tu fais pas le bon choix, j ai découvert l importance du sommeil.

Tu peux dire au revoir à tes perf.... Après, perso ça ne me convenait pas, peut-être que toi ça le fera.
Avatar de l’utilisateur
gus30
Messages : 482
Inscription : 11 août 2017 17:30
Contact :

Re: NUITEUX ET TRIATHLETE

Message non lu par gus30 »

généralement on est pousse par un sur plus dans le salaire , ma femme a fait un mois a l'hôpital de nuit 21- 6 h et jamais a peu bien dormir , même dans ses jours de repos et une chose que rarement on prend en compte est le décalage avec la famille et monde extérieur , tu seras a contre temps de tous , la vie est une seule quelques sous de plus ne payeront jamais le plaisir de partager la vie en famille .
shamar0
Messages : 153
Inscription : 21 nov. 2016 16:25

Re: NUITEUX ET TRIATHLETE

Message non lu par shamar0 »

J'ai récemment fait le chemin inverse après 10 ans de nuit, je viens de basculer en horaire "comme tout le monde".
Niveau entrainement c'est sur que j'ai moins de temps libre, mais en contre partie tout les WE sont libre pour planifier des courses.

Réfléchis bien quand même, avant de basculer de nuit, c'est sur le temps libre est conséquent MAIS c'est du temps ou tu es souvent fatigué, avec l'age c'est pas évident à gérer surtout si ton boulot est physique.

Si tu as la possibilité de faire un essai de 6 mois avec un retour possible sans justification (garde le ticket de caisse), tentes, mais si toute sortie est définitive comme au macumba, n'y va pas, en prenant de l'âge on récupère moins bien.

Choix pas évident, car la vie peut etre belle de nuit, pas de bouchon, on roule qd tout le monde bosse(jouissif), possibilité de zapper l'anniv de tatie rasoir en invoquant le boulot, etc etc....
Si tu arrives a te discipliner pour bien dormir, gérer l'irritabilité, la bouffe, ça peut le faire. Il faudra aussi adapter l'entrainement pour ne pas surcharger un organisme fatigué apres les nuits, par contre sur les jours de repos consecutif Bim !triquotidien

a toi de voir
Weshgros
Messages : 125
Inscription : 01 mars 2011 11:05

Re: NUITEUX ET TRIATHLETE

Message non lu par Weshgros »

L'augmentation de salaire a un coût sur la santé, plusieurs études ont démontré que le travail de nuit diminuait l'espérance de nuit, en perturbant le cycle circadien, augmentation des risques cardio-vasculaires, obésité, cancers...
https://www.lemonde.fr/planete/article/ ... _3244.html
LutaFrench
Messages : 3
Inscription : 22 août 2021 21:39

Re: NUITEUX ET TRIATHLETE

Message non lu par LutaFrench »

Ayant moi aussi travailler du nuit, je pourrai te conseiller sur comment s'organiser pour limiter la casse si jamais tu n'as pas le choix.
Sinon, je rejoins les autres. Expérience à déconseillé.
JOJO02
Messages : 1053
Inscription : 25 août 2004 10:48
Localisation : Aisne
Contact :

Re: NUITEUX ET TRIATHLETE

Message non lu par JOJO02 »

Moi pendant des années je faisais 3 Nuits ... 3 repos ... 3 jours etc ... en vacations de 12H00 ... Police

Et ben je peux te dire que ça te détruit un bonhomme ... en plus mélanger Jours et Nuits y'a pas pire (soit l'un, soit l'autre) ... mais l'administration en instaurant ce cycle de merde disait l'inverse. Quand je faisais mes nuits je dormais meme pas la journée (restait allongé c'est tout) ... impossible !!! tout en faisant mon sport TOUS les jours ... apres mes nuits ou apres mes journées le soir j'allais courir ds le bois de vincennes apres 20H ds le noir

là je suis en retraire depuis le début de l'année et ça fait du bien lol !!! Mais le mal est fait !!! :evil:

Le risque cardio ... je l'ai eu en 2013 ... Merci l'administration !!! qu'elle aille se faire mettre !!!
Avatar de l’utilisateur
vioqman
Messages : 7579
Inscription : 06 août 2007 16:23
Localisation : sundgau

Re: NUITEUX ET TRIATHLETE

Message non lu par vioqman »

Perso, j'ai arrêté de bosser de nuit au bout de 6 mois, début d'ulcère à l'estomac :?
Et pendant ces 6 mois, je ressentais toujours une fatigue musculaire.
https://bièrefrakass.fr/
FAYARD
Messages : 27305
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: NUITEUX ET TRIATHLETE

Message non lu par FAYARD »

JOJO02 a écrit : 06 oct. 2021 17:36 Le risque cardio ... je l'ai eu en 2013 ... Merci l'administration !!! qu'elle aille se faire mettre !!!
Mais grave !!!! :mrgreen:
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP
Avatar de l’utilisateur
coleopt
Messages : 2382
Inscription : 16 nov. 2009 13:58

Re: NUITEUX ET TRIATHLETE

Message non lu par coleopt »

Pour faire également des nuits depuis maintenant 20 ans, je peux te dire une chose, il n'y a que les Hiboux et les Renards qui sont équipés pour travailler la nuit. J'ai maintenant 47 ans, et cela m'est de plus en plus difficile, l'âge avançant j'ai de plus en plus de mal à récupérer. J'ai un post Covid difficile, et j'ai du faire un choix. J'ai donc arrêté le triathlon, car je ne pouvais plus tout gérer en terme de fatigue. J'ai un collègue qui lui a mis le frein sur les gardes, le jour de 50 ans, et moi je pense que je prends la même direction.
Réfléchis bien, tu risques de te retrouver avec une fatigue chronique, et en terme de récupération par le sommeil on est au niveau zéro.
Avatar de l’utilisateur
guigui49
Messages : 471
Inscription : 11 mars 2008 20:49
Localisation : la côte vendéenne

Re: NUITEUX ET TRIATHLETE

Message non lu par guigui49 »

Même chose, mais en 3*8...
Bah les semaines de nuit sont très compliqué (23h/7h), perso j'ai stoppé le tri en 2017 et maintenant que de la CàP et bien lors des semaines de nuit l'entraînements se limite à du très soft car sinon c'est catastrophe...
Déjà que je dors très peu lors de cette semaine (3/4h par jours dès fois en 2 fois...) alors si entrainement intensif ou un peu plus poussé :sm10:
Lors de ma dernière année de tri j'ai fait Vichy, lors d'une séance de HT sur une semaine de nuit je me suis assoupi sur les prolongateurs et senti tombé :lol:
bnt734
Messages : 2255
Inscription : 31 mars 2016 09:21

Re: NUITEUX ET TRIATHLETE

Message non lu par bnt734 »

FAYARD a écrit : 03 oct. 2021 17:16 Certes tu as du temps, mais t’es un zombi.
C'est exactement ca. Sur des cycles de 3 jours, j'ai fait du 6h/18h - 18h/6h - repos, tu penses avoir du temps et des "weekends" de 3 jours mais en pratique, tu es déphasé, tu galères à être synchro avec les gens, socialement tu t'isoles.
A cette époque, j'etais à fond dans le MMA, c'est devenu assez compliqué de maintenir un rythme sérieux dans les entrainements. Tu arrives à te motiver à y aller mais clairement le cerveau était au ralenti avec tout ce que ca implique derriere.
creon66 a écrit : 03 oct. 2021 12:37 ( j'ai effectué une dizaine d'années en nuit au début des années 2000, et bien je peux vous dire que ca piquait grave :D ) mais à cette époque je n'avais pas choper le virus de ce sport!!
Si tu as déjà gouté au travail de nuit, alors tu as déjà toutes les réponses à tes questions.
Ca ne t'empechera surement pas de faire ton XXL en mai mais sur du moyen / long terme, à oublier
Lag
Messages : 259
Inscription : 21 oct. 2018 13:10

Re: NUITEUX ET TRIATHLETE

Message non lu par Lag »

J’ai travaillé un an de nuit en étant triathlete. Je ne me reconnais plus, je n’avais aucune énergie. Tout le monde ne réagis pas pareil, cela peut convenir malgré tout à certains.
Olive60
Messages : 694
Inscription : 29 août 2009 18:00

Re: NUITEUX ET TRIATHLETE

Message non lu par Olive60 »

Apres ... les nuits quand t'es jeune tu supportes plutôt bien , mais avec l'age ou plusieurs années passées à ce rythme, tu le paie un jour ou l'autre
Répondre