avis sur entraînement Ironman

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
ironfred
Messages : 25
Inscription : 13 juin 2005 09:20
Localisation : ile de france
Contact :

avis sur entraînement Ironman

Message non lu par ironfred »

Bonjour,
J'ai publié sur mon blog une réflexion sur la préparation Ironman. Après deux tentatives sur cette distance, je n'ai jamais pu en terminer un (problèmes gastriques sur le marathon). Je vous remercie de bien vouloir me donner votre avis sur ce sujet. Tout conseil est bon à prendre !

Merci

Article sur : http://ironfred.over-blog.com/article-551408.html

intitulé "Préparation Ironman : réflexion"
Toujours à l'écoute de ton corps tu seras (Maître Yoda)

van brunen
Messages : 780
Inscription : 21 avr. 2005 12:37
Localisation : TOULOUSE (haute garonne).

apprendre à se connaitre

Message non lu par van brunen »

Si je peux t'aider : ( j'ai participé à 4 marathon : 3 h 15 je vaux)

Pour te rassurer je t'informe que le plus dur est le premier :

apprendre à se connaitre voilà le gros problème !

Pour t'es problèmes gastriques cela peut venir d'un stress trop

important à subir (apprend les technique de relaxation : savoir respirer)

Ou bien tu bois des boissons trop riches en sucres , je supporte mal

l'orange perso. A plus et bon travail !

Avatar de l’utilisateur
Copste
Messages : 4572
Inscription : 29 févr. 2004 22:38
Localisation : Cat City !!
Contact :

Re: avis sur entraînement Ironman

Message non lu par Copste »

ironfred a écrit :Après deux tentatives sur cette distance, je n'ai jamais pu en terminer un (problèmes gastriques sur le marathon). Je vous remercie de bien vouloir me donner votre avis sur ce sujet. Tout conseil est bon à prendre !
Bonjour copain ! :wink:

Je suis presque dans le même cas que toi sauf que c'était mon premier IM dimanche dernier à Roth et que j'ai fini en marchant (17 km ça use les souliers !! :evil: ).

En ce qui me concerne, mes douleurs se sont produites au 21ème km, je ne pense pas en connaître la cause exacte mais je pense tout de même que cela provient d'un trop important arrosage sur mon corps à l'aide des éponges mais aussi peut être du mauvaise alimentation trop riches en sucre (Squeezy au 15ème qui n'est peut être pas bien passé).

Dorénavant c'est petit beurre et figolu sur les entraînements !! :lol:

clacla
Messages : 560
Inscription : 14 déc. 2004 15:49

Message non lu par clacla »

Je ne suis pas sûr qu'il faille toujours trouver une cause simple qu'il serait "trop" facile d'effacer, comme pour se rassurer :|

Peut-être que tout simplement le corps est "fatigué" et il le montre comme il peut... :?
On a atteint nos limites (du moment), c'est tout :roll:
Le corps ne veux/peux plus rien avaler ou ne veux/peux plus rien faire comme effort.
Tu peux lui donner n'importe quoi, il est H.S., au bout du rouleau et te le fais savoir.

Attention, je suis d'accord qu'il faille bien sûr ne rien laisser au hasard et être minutieux au départ d'une course, pour mettre un maximum de chance de son côté. Mais quand le corps n'en peux plus...

-Antoine-
Messages : 4780
Inscription : 05 nov. 2004 08:38
Contact :

Message non lu par -Antoine- »

As tu essayé plusieurs types d'alimentation?

Pour moi, Isostar me donnait mal au ventre (+ la chiasse) au bout d'un moment et lorsqu'il faisait trop chaud ou trop froid.
Squeezy me perturbe un peu aussi au bout d'un moment
Egalement lorsque j'ai le ventre mouillé et qu'il ne fait pas très chaud, cela me perturbe la digestion
Sinon si je bois trop d'un coup j'ai également une douleur forte qui apparaît.

Au final :
- je fais attention à ne pas m'asperger d'eau fraîche au niveau du ventre
- j'ai pris une marque de produits que je supporte bien
- je fais attention à boire souvent un petit peu
- je fais attention lorsque je prends un gel énergétique ou une barre à boire de l'eau pure et rien d'autre pour ne pas avoir une surconcentration en sucres dans l'estomac
Après le defi 42(ans) en 2018 qui devient 44 en 2020... frenchman me voilà!
https://www.facebook.com/defi42ans/
http://defi42.blogspot.com/
http://triblogantoine.blogspot.com/

raoul
Messages : 2308
Inscription : 20 avr. 2004 22:11

Message non lu par raoul »

Salut,

il faut que tu saches une chose... même les pires douleurs finissent pas passer. Donc au prochain, n'abandonne pas, marche un moment, voire couche-toi 5 min minutes s'il le faut, mais ça passe.

Et puis, avec l'habitude on gère mieux l'allure, il faudrait partir vers 140 en vélo, mais le problème c'est qu'on est survolté et on tape 153 pendant les 100 premiers kilomètres...

Voilà, c'est mon cas... il m'a fallut 3 ironmen pour comprendre qu'on ne peut pas avoir 153 puls de moyenne pendant 11-12 h quand on a son seuil à 167, mais qu'à 145 on finit sans problème. (140 puls au début et 148, voir 150 à la fin du marathon).


et puis, le t-shirt américain avec le ventre à l'air t'évite bien des problèmes gastrique, le ventre mouillé par les éponges... pas terrible.

et lorsque tu commences avec du sucre, il faut finir avec du sucre quitte à se forcer ! tu ne peux pas prendre un gel à 20 km et ne rien prendre ensuite pendant 1 h, je te conseille un gel toutes les 30 min à partir de 1h de marathon, sinon hypoglycémie et problèmes gastriques.

J'ai appris ce que voulais dire se forcer à boire et à manger sur marathon en IM.


Bonne chance pour le prochain et n'abandonne pas, 1h de plus ou de moins sur IM n'a aucune importance ce qui compte c'est de finir. Si en plus on fait un temps, c'est cool.

CPL
Messages : 440
Inscription : 12 févr. 2004 09:46

Message non lu par CPL »

dur! dur de passer ainsi a cote de 2 ironmans..

Bon, qq idées empiriques pour t'aider sur ton pb:
- ca arrive souvent si on force son talent à vélo: il faut faire le vélo en dedans surtout sur les 1er ironman et surtout en cas de conditions climatiques inhabituelles (genre grosse chaleur) car sinon le corps suit pas sur le marathon;
- ca arrive souvent en cas de forte chaleur: il faut plus diluer ces boissons énergétiques à titre de précaution mais malgré cela on coince souvent si on est pas déja habitué à la chaleur;
- ca arrive si on ingurgite trop de nourriture ou de boisson de manière irrégulière : il faut privilégier les petites doses à prise régulières dans les limites d'absorption de l'organisme;
- ca arrive si on s'est pas habitué à l'entrainement au boisson énérgétique et bars qu'on prend sur l'ironman;
- s'habituer à des enchainements vélo 5h et 1h cap est nécessaire pour commencer à gérer un ironman (surtout pour bien aborder la CAP) ;
- en revanche, faire des marathons avant (meme en dedans) n'a pas d'interet. Si tu tiens à faire un marathon avant, il faut prévoir que la phase de récupération qui en suivra t'obligera à lacher l'entrainement ironman pdt qq temps.

Voila...qui a dit "jamais 2 sans 3"? allez le prochain sera le bon!!

Surtout ne pas oublier: un 1er ironman est avant tout une super longue journée d'entrainement ! faut le prendre mentalement comme tel ! c'est pas une course contre le temps !

Bonne chance!

ironfred
Messages : 25
Inscription : 13 juin 2005 09:20
Localisation : ile de france
Contact :

Message non lu par ironfred »

Merci pour ces témoignages. J'abandonne sur Ironman car je suis pris de vomissements à répétition, ce qui me vide complètement.

J'avais effectivement pensé à stopper l'epongeage qui semble ne pas me convenir (ventre mouillé et froid)... A voir

Pour l'alimentation, je pense avoir trouvé le bon dosage. Un ravito sucré sur le vélo pour deux salés. Ca passe bien. Mais je ne peux pas m'alimenter en cap. Impossible. Même les gels... Mais je vais réessayer.

Pour la fc, no problem, sur ironman, je cours au cardio et je ralentis dès que je monte trop.
Toujours à l'écoute de ton corps tu seras (Maître Yoda)

Augustin
Messages : 353
Inscription : 03 janv. 2005 16:26
Localisation : Guermantes

im

Message non lu par Augustin »

salut ironfred

Je suis convaincu que le 3ème sera le bon, du moins c'est tout ce que je te souhaite :wink:

Pour ma part, je viens de terminer mon 1er IM ce we donc si ma -petite- expérience peut servir, j'en serai ravi!

J'ai lu beaucoup de compte rendus et conseils de finishers à propos de la gestion de l'effort.
Exemple, pour moi les gels passent en vélo mais pas en cap. Gatorade ne passe pas du tout.
Mais ravito salé, bananes, biscuits, powerbar ok. :lol:
A ta dispo si tu veux plus d'infos!

Augustin
Je dis ce que je pense et je fais ce que je dis: L'IM une fois que l'on y a goûté...

ironchris
Messages : 4845
Inscription : 20 janv. 2004 10:01

Message non lu par ironchris »

Quand l'organisme est malade ou fatigué, il est très difficile de s'alimenter! Qui n'a jamais remarqué ce phénomène?
Beaucoup d'athlètes de longues distances pensent que leur problème sur une fin dépreuve vient d'un problème d'alimentation :?
Non! C'est une conséquence...

clacla
Messages : 560
Inscription : 14 déc. 2004 15:49

Message non lu par clacla »

" il m'a fallut 3 ironmen pour comprendre qu'on ne peut pas avoir 153 puls de moyenne pendant 11-12 h quand on a son seuil à 167, mais qu'à 145 on finit sans problème "
Raoul a les pieds sur terre :D

" Beaucoup d'athlètes de longues distances pensent que leur problème sur une fin dépreuve vient d'un problème d'alimentation
Non! C'est une conséquence... "
C'est homme a tout compris :wink:
ironchris, Je crois que tu as tout dis en 1 phrase !
Ce que je n'ai pas réussi à faire dans un long discourt... :oops:

HE
Messages : 591
Inscription : 28 avr. 2005 07:55
Localisation : par là environ

Message non lu par HE »

il a eu de très bons articles dans differentes revues médicales sur ces pb gastriques lors d'efforts prolongés. Je pense que marco peut nous en parler.
pour ma part, avant un ironman je prenais un smecta (platre stomacal) et pi je faisais gafe à l'alimentation avant pendant et après course, ainsi qu'aux boissons car certaines trop acides ne me convenaient pas.
Mais ceci dit l'effort prolongé génère ces petits désagréments du moins au début après le corp s'adapte. :wink: donc le 3eme sera le bon :wink:
vivement la retraite que je puisse m'entraîner!

Avatar de l’utilisateur
troll
Messages : 737
Inscription : 06 sept. 2004 06:45
Localisation : bourg en bresse
Contact :

Message non lu par troll »

Pour ma part c'est sur le troisieme que j'ai compris.Je mange solide avec gateaux, casse-croute(pain + jambon) sur la deuxieme partie velo, ce n'est plus que gel.Et à pied c'est des petits bidons de squeezy dilue avec de l'eau (4 au total).Et sur chaque ravito c'est 1/2 coca +1/2 eau.sur les 15 derniers kilo j'essaie de manger qqs choses de salée pour enlever ce petit degout de sucre et cela passe assez bien.A nice j'explose à pied sur les 10 derniers kilo(mais c'est du à un manque d'entrainement et peut-être à la chaleur)temps total 11h 59 '47"

raoul
Messages : 2308
Inscription : 20 avr. 2004 22:11

Message non lu par raoul »

Salut ironfred,

après avoir relu tous les messages et surtout les tiens, ton blog etc.

Je suis de plus en plus convaincu que la solution pour toi n'est ni dans la préparation, ni dans les boissons, ni la nourriture.

Sache une chose, (je me répète), quand tu es en bas, ça finit toujours pas passer et j'en sais quelque chose, j'ai réussi à continuer un IM après le vrai mur !

J'avais fais 4h à 160 puls, alors que ma vitesse marathon est de 160 puls !!!

De plus j'avais fais la natation à 170 puls...

bref avec 187 de max, ça ne pouvait pas aller jusqu'au bout, d'autant plus que c'était l'ironman du Valais avec 5000 m de dénivellation positive...

Le remède ?


vélo :
1h à 120 puls en mangeant et buvant et serrer les dents !

course :
marcher, s'asseoir ou se coucher suivant le niveau de dégradation, manger des chips, du coca.

Même le pire mal et la pire déshydratation passe au bout de 30 min couché ! Du reste on est allé au restaurant sur l'IM du Valais après 15h de course et 6 kg en moins !!!

La solution pour ton problème à mon avis, c'est que tu n'oses pas t'arrêter 30 min ou marcher, mais finalement... sur IM, 30 min de mieux ou de moins, voire une heure ? On s'en fout, non ?

Adopte un objectif réaliste pour le prochain, c'est à dire : finir ! et cours en fonction, pas besoin de faire 1h10 à la nage et de rouler à 35km/h en vélo.

Courage et n'abandonne pas ! Tu vas y arriver.

Peut-être un dernier conseil :

vas-y sans amis et sans femme pour le prochain, comme ça tu n'auras pas la pression si tu mets 15h...

Air Marty
Messages : 195
Inscription : 04 juil. 2003 15:10
Localisation : 78

Des idées.

Message non lu par Air Marty »

Salut , j'ai lu ton blog et je pense en effet que ce serait pas mal que tu programmes des courses de préparation comme tu l'écris (au moins un MD et peut-être une cyclo).
Me concernant j'ai fait deux cyclo (la chevreuse et la cyclauto) ainsi que le MD de Troyes.

Pour ce qui est de l'alimentation c'est un vaste problème, je ne saurais que trop te conseiller de lire le livre de Denis Richet sur l'alimentation pour les sports d'endurance.
Au cours d'un IM l'estomac et les intestins sont mis à rude épreuve c'est pour cela qu'il ne faut rien laisser au hasard.
Tout d'abord les quelques jours précédents la course il faut bien entendu privilégier les glucides avec un index glycémique faible (pâtes complètes "al dente" c'est important).
La veille de la course j'évite les produits laitiers et les aliments avec des résidus "gros" pour les intestins (tout ce qui a des fibres, c'est à dire crudités principalement) privilégier les viandes blanches et encore des pâtes.
Essayer de prendre son repas du soir assez tôt afin d'aller faire "caca" tôt le matin avant la course (ça a son importance aussi).
Le jour de la course prendre une ration d'attente et un petit dej agrémenté d'un truc en plus (gatosport, sportdej, etc..) mais que l'on aura pris soin de tester sur d'autres courses et dans des conditions approchantes.
Pendant la course plus je me rapproche de la course à pied plus j'évite de manger solide car après 1h de càp les instestins fonctionnent vraiment au ralenti, c'est pour cela qu'il faut privilégier les gels et surtout avec beaucoup d'eau.
Sur mon premier IM (c'est à dire Roth Dimanche dernier) j'ai alterné eau/coca/eau avec eau/gel/eau par contre je n'ai pas pris leur boisson isotonique que je ne connaissais pas et dont je n'ai pas apprécié le goût (dans ce cas il ne vaut mieux pas insister).
Je ne pense pas avoir de recette miracle en tout cas cela a fonctionné pour moi. A confirmer à l'occasion d'une future expérience.

Répondre