Capteur de puissance

Du vélo, aux lunettes de piscine en passant par les runnings pour parler matos c'est ici que ça se passe! Attention pas de petites annonces ou d'annonces commerciales ici (voir plus bas les forums dédiés à cela).
PEB
Messages : 136
Inscription : 20 mai 2019 09:37

Re: Capteur de puissance

Message non lu par PEB »

USAT a écrit :
24 juin 2020 12:42
PEB a écrit :
23 juin 2020 19:36
USAT a écrit :
23 juin 2020 16:11
Chacun ses capacités physiques, comme le QI, y'a pas un gros mérite a avoir bcp de watts, c'est en grande partie dû aux gènes.
Les watt/kg (ça rassurera Fayard sur les portes ouvertes), pour les avoir, il faut de l'entrainement. Il n'y a pas de miracle. Tu peux avoir des prédispositions génétiques, mais ça a un rôle marginal. Après, c'est du travail, du travail et encore du travail... La vraie donnée, c'est avoir le mental pour s'entrainer durement, régulièrement et intelligemment. Puis la volonté de ne rien lâcher en course.
:shock: :shock: Ben non.

C'est justement l'inverse. Je pensais pas que certains pensaient encore comme ça.
Si on suit ta proposition le meilleur serait celui qui s’entraînerait le plus. :shock:

Ce qui est complètement faux.
Mais oui il faut travailler toutes les composantes de l'entrainement pour maximiser l'exploitation de ton potentiel de départ donnée par la génétique, donc la chance. Rien de nouveau.

Tu évoques le mental, composante essentielle de la performance, mais c'est un autre chapitre.
Durement et intelligemment sont des mots qui veulent pas dire grand chose.
il y a autant de méthode et de cas de figure que de personnes.
Ben, de mon côté, je ne croyais pas qu'il y en avait qui croyaient encore que la génétique faisait tout :lol:

USAT
Messages : 2871
Inscription : 11 nov. 2014 18:21

Re: Capteur de puissance

Message non lu par USAT »

PEB a écrit :
24 juin 2020 21:41
USAT a écrit :
24 juin 2020 12:42
PEB a écrit :
23 juin 2020 19:36


Les watt/kg (ça rassurera Fayard sur les portes ouvertes), pour les avoir, il faut de l'entrainement. Il n'y a pas de miracle. Tu peux avoir des prédispositions génétiques, mais ça a un rôle marginal. Après, c'est du travail, du travail et encore du travail... La vraie donnée, c'est avoir le mental pour s'entrainer durement, régulièrement et intelligemment. Puis la volonté de ne rien lâcher en course.
:shock: :shock: Ben non.

C'est justement l'inverse. Je pensais pas que certains pensaient encore comme ça.
Si on suit ta proposition le meilleur serait celui qui s’entraînerait le plus. :shock:

Ce qui est complètement faux.
Mais oui il faut travailler toutes les composantes de l'entrainement pour maximiser l'exploitation de ton potentiel de départ donnée par la génétique, donc la chance. Rien de nouveau.

Tu évoques le mental, composante essentielle de la performance, mais c'est un autre chapitre.
Durement et intelligemment sont des mots qui veulent pas dire grand chose.
il y a autant de méthode et de cas de figure que de personnes.
Ben, de mon côté, je ne croyais pas qu'il y en avait qui croyaient encore que la génétique faisait tout :lol:
Tu sais lire? ce n'est pas du tout ce que j'ai écrit. Relis mon Post.
Allez je t'aide je te le recopie ici : " i il faut travailler toutes les composantes de l'entrainement pour maximiser l'exploitation de ton potentiel de départ donnée par la génétique"

L'entrainement augmentera de 15 à 20% au grand maximum ton potentiel de départ,. Tu peux optimiser pas mal de paramètres, ton poids, modifier le type de fibres etc. mais ta vo2 bougera peu.

C'est comme ton qi, si tu vient au monde avec un qi de 100, tu auras beau révisé tant que tu veux tu seras plus lent qu'un surdoué. Dur à accepter pour certains, plus facile de se voiler la face sur ses capacités, ça porte un nom : l’honnêteté envers soi, et l'humilité.

ça serait bien que tu réfléchisses à 2 ou 3 fois avant de déblaterer de telles inepties : "avoir des prédispositions génétiques, mais ça a un rôle marginal" Pourquoi n'as tu pas mis tes "vérités en pratique en devenant un champion qui s'entraine comme un forçat? ( je ne rentrerais pas dans le fait que la capacité de récup fait partie intégrante de la génétique ) Pour quoi ce forum ne regorge t'il pas de champion en tout genre? Pourquoi s'il suffisait de s’entraîner dur, il n'y a pas des dizaines de milliers de coureurs qui passent sous les 10" au 100 ou sous les 30' au 10.000? pourquoi donc? bizarre. Pourtant il suffit de s'entrainer. :D

PEB
Messages : 136
Inscription : 20 mai 2019 09:37

Re: Capteur de puissance

Message non lu par PEB »

USAT a écrit :
27 juin 2020 22:17
PEB a écrit :
24 juin 2020 21:41
USAT a écrit :
24 juin 2020 12:42


:shock: :shock: Ben non.

C'est justement l'inverse. Je pensais pas que certains pensaient encore comme ça.
Si on suit ta proposition le meilleur serait celui qui s’entraînerait le plus. :shock:

Ce qui est complètement faux.
Mais oui il faut travailler toutes les composantes de l'entrainement pour maximiser l'exploitation de ton potentiel de départ donnée par la génétique, donc la chance. Rien de nouveau.

Tu évoques le mental, composante essentielle de la performance, mais c'est un autre chapitre.
Durement et intelligemment sont des mots qui veulent pas dire grand chose.
il y a autant de méthode et de cas de figure que de personnes.
Ben, de mon côté, je ne croyais pas qu'il y en avait qui croyaient encore que la génétique faisait tout :lol:
Tu sais lire? ce n'est pas du tout ce que j'ai écrit. Relis mon Post.
Allez je t'aide je te le recopie ici : " i il faut travailler toutes les composantes de l'entrainement pour maximiser l'exploitation de ton potentiel de départ donnée par la génétique"

L'entrainement augmentera de 15 à 20% au grand maximum ton potentiel de départ,. Tu peux optimiser pas mal de paramètres, ton poids, modifier le type de fibres etc. mais ta vo2 bougera peu.

C'est comme ton qi, si tu vient au monde avec un qi de 100, tu auras beau révisé tant que tu veux tu seras plus lent qu'un surdoué. Dur à accepter pour certains, plus facile de se voiler la face sur ses capacités, ça porte un nom : l’honnêteté envers soi, et l'humilité.

ça serait bien que tu réfléchisses à 2 ou 3 fois avant de déblaterer de telles inepties : "avoir des prédispositions génétiques, mais ça a un rôle marginal" Pourquoi n'as tu pas mis tes "vérités en pratique en devenant un champion qui s'entraine comme un forçat? ( je ne rentrerais pas dans le fait que la capacité de récup fait partie intégrante de la génétique ) Pour quoi ce forum ne regorge t'il pas de champion en tout genre? Pourquoi s'il suffisait de s’entraîner dur, il n'y a pas des dizaines de milliers de coureurs qui passent sous les 10" au 100 ou sous les 30' au 10.000? pourquoi donc? bizarre. Pourtant il suffit de s'entrainer. :D
Restons courtois (oui, je sais lire...) et dans un débat constructif, car je le trouve intéressant et tes remarques me poussent à préciser ma pensée, sachant que probablement nous n'avons pas des positions si éloignées .

Si je prend l'exemple du QI qui est très parlant, je postule: 1°) que la distribution du QI suit une gaussienne; 2°) que 0,1% de la population a un QI>140; 3°) que le QI est une donnée "génétique"; 4°) qu'être un "chercheur" performant est une résultante du QI (NB: ce sont des postulats, pas des vérités, donc discutables forcément, mais admettons les comme hypothèse de travail).
Dans ce cas, étant donné que nous sommes 7,5 milliard sur terre, 7,5 millions d'habitants de la planète auront eu, à un moment de leur vie un QI>140 (ça baisse avec l'âge :cry: ). Mais sur ces 7,5 millions, seulement 10% seront nés dans un pays avec un système éducatif développé, et seulement 20% de ces 10% auront eu la chance de baigner dans un milieu intellectuel suffisamment stimulant. Nous en sommes plus qu'à 350 000 individus. Ensuite, admettons que seulement 10% de ces individus aient la volonté/ la curiosité de travailler, lire, et de s'intéresser aux sciences. Mettons que 10% de ceux-ci aient une motivation suffisante pour se lancer dans une thèse (ce qui est une proportion très largement supérieur à la moyenne des pays les plus développés), nous obtenons au final 3500 chercheurs avec un QI >140. Cela ne représente qu'un petite partie des chercheurs de la planète et la plupart des "Prix Nobel" n'auront peut-être pas un QI> 140. D'autres, avec un QI "raisonnable" (entre 110 et 140) y seront parvenus... à force de travail.

NB: Pour couper court à un débat hors sujet, 1°) je pense que le QI n'est pas une mesure pertinente de l'intelligence (au mieux il n'en estime qu'une forme); 2°) je pense qu'être "chercheur" est loin d'être la seule forme d'exploitation de l'intelligence (et heureusement !!!).

Conclusion: Pour être membre de ce milieu scientifique, j'observe que nombre de ceux qui publient dans les revues les plus prestigieuses ne sont pas forcément "brillants" au sens littéral du terme, mais sont des travailleurs acharnés capable de s'investir plusieurs années sur un sujet précis.

J'extrapole au triathlon: je pense que la plupart de ceux qui ont les meilleurs prédispositions génétiques à ce sport ne le pratiqueront pas (beaucoup ne le connaîtront pas -ou arrivés à un âge trop avancé pour y performer- et/ou n'auront pas le goût pour s'y entraîner suffisamment pour y performer). Je fait donc l'hypothèse que la grande majorité des meilleurs triathlètes n'ont pas des prédispositions génétiques extraordinaires, mais font partie de la toute petit minorité de la population qui a connu se sport jeune, a été bien encadré et a eu la volonté de s'entraîner beaucoup (et intelligemment). Ce qui explique qu'un très très faible pourcentage de la population arrive à un très très haut niveau. C'est en ce sens que la capital génétique n'a qu'un rôle marginal.

Par contre, là où je te rejoins, c'est que parmi la poignée des tous meilleurs, ce seront ceux qui auront le capital génétique le plus favorable qui pourront faire la différence (et avoir ce gains de quelques centièmes de seconde su un 100m ou de quelques minutes sur un IM).

wylke
Messages : 200
Inscription : 19 oct. 2017 23:36

Re: Capteur de puissance

Message non lu par wylke »

Mais après si quelqu'un a des bonnes prédisposition génétiques en un an d'entrainement il pourra être meilleure que 90% des triathlètes qui s'entrainent depuis 10 ans.

Pour prendre un exemple en natation, je sais que le fils de Ludovic Depickère ( ancien nageur olympique) quand il avait 12 13 ans ne faisait pas de natation, mais quand il venait nager mettait à l'amende des mecs qui avaient 2 ou 3 ans de plus que lui et qui s'entrainaient plusieurs fois par semaines depuis des années.

Avatar de l’utilisateur
Mathdok
Messages : 1956
Inscription : 24 oct. 2008 12:36
Localisation : Hell

Re: Capteur de puissance

Message non lu par Mathdok »

c'est fou comme souvent sur les sujets de forums, seule la 1ère page est pertinente et après ça part en n'imp

Répondre