Mort d'un triathlète à Toulouse : les sociétés de secouristes reconnues coupables

Annonces, infos, résultats et lives sur toutes les courses! Vos comptes rendus de courses sont aussi les bienvenus!
Avatar de l’utilisateur
Mathdok
Messages : 1956
Inscription : 24 oct. 2008 12:36
Localisation : Hell

Re: Mort d'un triathlète à Toulouse : les sociétés de secouristes reconnues coupables

Message non lu par Mathdok »

coleopt a écrit :
17 janv. 2019 23:49
Triste effectivement.
et j ajouterai que les organisateurs ne doivent plus ètre légers sur les organismes qu ils font intervenir.
J'ai du mal à comprendre cette phrase. Les organismes de secourisme qui interviennent lors des compétitions sont des organismes ou associations agréés de Sécurité Civile , reconnus d’Utilité Publique. Comment dire que l'organisateur est léger sur les organismes qui interviennent alors qu'il ne fait que solliciter des associations agrées par l'état. A moins qu'il existe un classement des bonnes et mauvaises associations.
Mon taf c'est d'organiser des concerts. Je l'ai eu fait pour des collectivités sur des manifestations en ville, type fête de la musique. La présence d'équipes de secouristes est obligatoire. D'un autre côté on te sabre les budgets tendis que les coûts augmentent, alors tu fais comme tout le monde, en bon gestionnaire tu réduits les dépenses. Du coup là où on te dis qu'il faut minimum 4 équipes (200HT chacune de mémoire par binome) plus un VHL, ben t'en mets pas 5 et tu vas prendre ceux qui coutent le moins cher pour rester dans les clous.

J'ai tjrs été reconnaissant et accueillant pour ces services et leurs bénévoles mais force est de constater que dans le lot, ya pas que des lumières.
Il m'est arrivé maintes fois d'aller courir après des quinqua bénévoles à 1H ou 2H du mat' car il y avait des malaises à 5m d'eux sans qu'ils les voient car ils ne pensaient qu'à leur oreiller.
Alors certes, un triathlon n'est pas nocturne et le parallèle s'arrête là mais force est de constater que le minimum sécurité exigé est suffisant... tant qu'il n'y a pas de pb.

Quand j'organise des évènements dans le privé, on mets en place des SSIAP (130HT pour 6H par bonhomme), c'est plus cher mais au moins ça roule même quand ça pique

jhr
Messages : 1896
Inscription : 11 sept. 2009 09:40

Re: Mort d'un triathlète à Toulouse : les sociétés de secouristes reconnues coupables

Message non lu par jhr »

Boulegan a écrit :
18 janv. 2019 16:25
jhr a écrit :
18 janv. 2019 11:52
surtout que l'on vit dans une époque ou dès qu'il t'arrive un pb la principale préoccupation est de trouver Le responsable
Bah, c'est un peu normal non ?
Y a une mort accidentelle, une enquête est menée. Si faute il y a, il y a forcément un responsable.
Au delà de la recherche de la responsabilité qui est parfois nécessaire pour les familles pour comprendre, mettre un nom, mettre des mots et faire leur deuil, c'est utile de savoir qui ou pourquoi ça a merdé à un moment donné.
Ça permet souvent d'améliorer les méthodes, les pratiques pour éviter ou anticiper que pareils drames ne surviennent à nouveau. :arrow:
Ben on a pas les mêmes valeurs morales...... avant de chercher si quelqu’un n’a pas fauté je me demande toujours si perso je n’ai pas une part de responsabilité. Ceci dit sans rapport avec le sujet du post malheureusement trop dramatique pour rentrer dans ce débat.
kestrel a écrit :
18 janv. 2019 15:18
S'il y a eu faute des secouristes, alors il y a faute.
Mais, étant organisateur avec un budget conséquent, 2 médecins, 3 ambulances avec PC mobile, 8 secouristes, je connais un peu le problème.
Les services de l'état n'assurent plus leurs missions de services public:
- impossible d'avoir la police nationale sur les endroits accidentogènes
- impossible d'avoir des gendarmes en fonction, on vous envoie des réservistes
- impossible d'avoir des médecins si ce n'est que des médecins qui agissent dans le cadre d'associations d'urgentistes qui vous coûtent un bras.

Alors si l'organisation n'a pas les moyens financiers pour assurer la sécurité, elle se retourne vers des bénévoles qui sont comme dit plus haut pas suffisamment formés.

La (les)FD disent quoi sur ce sujet?

Pour le parcours aquatique:
Le choix du parcours et la surveillance durant la course sont assurés par un titulaire du Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique ou par un maître-nageur.

Déjà avec ça quand tu as ne serait-ce que 100 bonhommes à l'eau, je ne voudrais pas être ce BNSSA

Mais il est dit aussi ceci- Moyens de secours :
L’organisateur a une obligation de moyens

ça c'est le truc typique des assurances qui de toute façon trouvera toujours à dire quelque chose sur les moyens .

Bref, quand tout va bien, tout va bien, le jour ou malheureusement il y a un accident grave voir un mort, pas bon pas bon, on va chercher un responsable

Thérèse
:sm6:

Avatar de l’utilisateur
felipe
Messages : 559
Inscription : 23 févr. 2007 16:12
Localisation : Pays du poulet

Re: Mort d'un triathlète à Toulouse : les sociétés de secouristes reconnues coupables

Message non lu par felipe »

lorsqu'il y a 1 accident, chercher 1 cause ou 1 responsable unique est une erreur.
les causes ou responsabilités peuvent être multiples, ce qui ne dédouane pas les uns des autres.

L'athlète a-t-il trop donné ? Sans doute...
Les secouristes ont ils mal agis face à ce cas ? Visiblement oui selon la justice....

Mais y -a-t il d'autres causes, d'autres responsables.

Est il normal d'organiser des épreuves de tri en plein kagna, l'après midi ? La FD, les ligues, les organisateurs et les triathletes n'ont ils pas une responsabilite collective là dessus ?

Est il normal de choisir des pacours en plein soleil, parfois pour de sombres raisons, alors que des circuits ombragés permettent de limiter la casse ?

quel etait la température de l'eau et a t on encore autoriser la combi malgré une eau à 25 °c ?

a t on laissé les triathletes attendre 15 minutes en plein soleil avec les combis ?

enfin, la formation des secouristes et la reponse operationnelle type est elle adaptée ?
Je m'explique :
je travaile sur des plans de secours. le message type délivré à la population est adapté 2 fois sur 3. mais 1 fois sur 3 on aggrave la situation. pourtant, le choix a ete fait ainsi pour ne pas embrouiller les gens (une consigne unique quelle que soit la situation.).
Si aux secouristes on leur apprend à tenir la victime au chaud sous une couverture de survie jusqu' à l'arrivé du medecin, ben c'est con mais ils ont appliqué la consigne unique qui va bien 9 fois sur 10....

au delà de la responsabilité civile des secouristes , il faudrait peut être que notre sport tire les enseignements de ce type d'accidents :
- revoir les horaires des epreuves pour eviter les canicules
- avoir des circuits ombragés
-s'assurer que les secouristes savent ce qu'est une hyperthermie
Objectifs : plaisir, santé et pas trop de bide

Venner192
Messages : 1552
Inscription : 24 juin 2017 17:45

Re: Mort d'un triathlète à Toulouse : les sociétés de secouristes reconnues coupables

Message non lu par Venner192 »

Je réponds une chose, sur un IM, tu es obligé de te taper la canicule.
J'ai abandonné à Bacchus, 36° en Juin, aucune accoutumance pour un parisien, des frissons, des éblouissements, titubant, bref une hyperthermie.
Ça fous les boules après 14 kms de cap, mais le lendemain c'était oublié, j'ai fait l'half en off en pleine forme sans gêner les compétiteurs, ça m'a fait du bien à la tête... :D
BleuBlancRage
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire." Georges Orwell

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 9833
Inscription : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Mort d'un triathlète à Toulouse : les sociétés de secouristes reconnues coupables

Message non lu par Boulegan »

jhr a écrit :
18 janv. 2019 20:09
Ben on a pas les mêmes valeurs morales...... avant de chercher si quelqu’un n’a pas fauté je me demande toujours si perso je n’ai pas une part de responsabilité. Ceci dit sans rapport avec le sujet du post malheureusement trop dramatique pour rentrer dans ce débat.
Qu'est-ce que tu me parles de valeurs morales là :roll: :roll:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

kestrel
Messages : 784
Inscription : 13 sept. 2011 16:30
Localisation : Pays Basque

Re: Mort d'un triathlète à Toulouse : les sociétés de secouristes reconnues coupables

Message non lu par kestrel »

FAYARD a écrit :
18 janv. 2019 18:11
kestrel a écrit :
18 janv. 2019 15:18
S'il y a eu faute des secouristes, alors il y a faute.
Mais, étant organisateur avec un budget conséquent, 2 médecins, 3 ambulances avec PC mobile, 8 secouristes, je connais un peu le problème.
Les services de l'état n'assurent plus leurs missions de services public:
- impossible d'avoir la police nationale sur les endroits accidentogènes
- impossible d'avoir des gendarmes en fonction, on vous envoie des réservistes
- impossible d'avoir des médecins si ce n'est que des médecins qui agissent dans le cadre d'associations d'urgentistes qui vous coûtent un bras.

Alors si l'organisation n'a pas les moyens financiers pour assurer la sécurité, elle se retourne vers des bénévoles qui sont comme dit plus haut pas suffisamment formés.

La (les)FD disent quoi sur ce sujet?

Pour le parcours aquatique:
Le choix du parcours et la surveillance durant la course sont assurés par un titulaire du Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique ou par un maître-nageur.

Déjà avec ça quand tu as ne serait-ce que 100 bonhommes à l'eau, je ne voudrais pas être ce BNSSA

Mais il est dit aussi ceci- Moyens de secours :
L’organisateur a une obligation de moyens

ça c'est le truc typique des assurances qui de toute façon trouvera toujours à dire quelque chose sur les moyens .

Bref, quand tout va bien, tout va bien, le jour ou malheureusement il y a un accident grave voir un mort, pas bon pas bon, on va chercher un responsable

Thérèse
Les flics et les gendarmes n’ont plus rien à faire sur ce genre d’événement, ça coûte cher et c’est trop gourmand en homme. Juste pour info, ça fait 10 samedi d’affilé que les FO sont sur les mouvements sociaux, et le boulot habituel de la semaine n’a pas disparu pour autant, tu crois que ça va tenir combien de temps comme ça ? Avec les événements nationaux de juillet et août (le 2, 3 et 7 juillet pour la CDM féminine de foot, le 13-14 juillet et le G7 à Biarritz sur la période du 15 au 27 août ) où les congés sont très réduit, tu ne peux pas rajouter des courses locales sinon ça implose. Les FO ne sont pas des machines, ils ont des familles et aimeraient avoir une vie normale, et non en marge du reste de la population.
Je pourrais être en phase avec toi, les FO ont bien d'autres choses à faire sauf quand tu reçois une autorisation Préfectorale dans laquelle il t'es explicitement écrit de se rapprocher des forces de l'ordre pour en assurer la sécurité, extrait du dernier arrêté reçu:

Article 6: Les organisateurs devront se mettre en rapport avec les mairies des communes traversées et le services de la police et gendarmerie nationale pour assurer l'ordre et la sécurité pendant l'épreuve, je ne l'invente pas si tu veux en privé je te renvois la note complète.

Donc puisqu'ils ne veulent plus venir, on annule les épreuves? c'est ta vision du service public?
Et si malgré tout on organise sans que les FO soient présent, si accident ou autre tu m'expliques ce qu'il va se passer.

Pour les sous fifres comme nous les petits organisateurs, je m'inquiète mais certainement pas pour le G7 ou je crois savoir qu'il y aura environ 16000 fo, 4500 journalistes etc.
Va expliquer à ton Ministre que tu en as marre et qu'il aurait été préférable de faire leur réunionite dans la creuse et qu'à cause des GJ vous êtes fatigués.
Tu verras tes supérieur hiérarchiques n'auront aucun mal à vous réunir.

Chacun ses problèmes, moi mon épouse doit fermer son entreprise durant cette période et à ce jour personne lui a indiqué comment elle va récupérer son manque à gagner

Notre organisation ne demande pas 16000 fo sur 10 jours, juste 12 sur 1/2 journée pour sécuriser les passages accidentogènes, ce n'est pas comparable.

Thierry

FAYARD
Messages : 23427
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: Mort d'un triathlète à Toulouse : les sociétés de secouristes reconnues coupables

Message non lu par FAYARD »

kestrel a écrit :
22 janv. 2019 16:53
FAYARD a écrit :
18 janv. 2019 18:11
kestrel a écrit :
18 janv. 2019 15:18
S'il y a eu faute des secouristes, alors il y a faute.
Mais, étant organisateur avec un budget conséquent, 2 médecins, 3 ambulances avec PC mobile, 8 secouristes, je connais un peu le problème.
Les services de l'état n'assurent plus leurs missions de services public:
- impossible d'avoir la police nationale sur les endroits accidentogènes
- impossible d'avoir des gendarmes en fonction, on vous envoie des réservistes
- impossible d'avoir des médecins si ce n'est que des médecins qui agissent dans le cadre d'associations d'urgentistes qui vous coûtent un bras.

Alors si l'organisation n'a pas les moyens financiers pour assurer la sécurité, elle se retourne vers des bénévoles qui sont comme dit plus haut pas suffisamment formés.

La (les)FD disent quoi sur ce sujet?

Pour le parcours aquatique:
Le choix du parcours et la surveillance durant la course sont assurés par un titulaire du Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique ou par un maître-nageur.

Déjà avec ça quand tu as ne serait-ce que 100 bonhommes à l'eau, je ne voudrais pas être ce BNSSA

Mais il est dit aussi ceci- Moyens de secours :
L’organisateur a une obligation de moyens

ça c'est le truc typique des assurances qui de toute façon trouvera toujours à dire quelque chose sur les moyens .

Bref, quand tout va bien, tout va bien, le jour ou malheureusement il y a un accident grave voir un mort, pas bon pas bon, on va chercher un responsable

Thérèse
Les flics et les gendarmes n’ont plus rien à faire sur ce genre d’événement, ça coûte cher et c’est trop gourmand en homme. Juste pour info, ça fait 10 samedi d’affilé que les FO sont sur les mouvements sociaux, et le boulot habituel de la semaine n’a pas disparu pour autant, tu crois que ça va tenir combien de temps comme ça ? Avec les événements nationaux de juillet et août (le 2, 3 et 7 juillet pour la CDM féminine de foot, le 13-14 juillet et le G7 à Biarritz sur la période du 15 au 27 août ) où les congés sont très réduit, tu ne peux pas rajouter des courses locales sinon ça implose. Les FO ne sont pas des machines, ils ont des familles et aimeraient avoir une vie normale, et non en marge du reste de la population.
Je pourrais être en phase avec toi, les FO ont bien d'autres choses à faire sauf quand tu reçois une autorisation Préfectorale dans laquelle il t'es explicitement écrit de se rapprocher des forces de l'ordre pour en assurer la sécurité, extrait du dernier arrêté reçu:

Article 6: Les organisateurs devront se mettre en rapport avec les mairies des communes traversées et le services de la police et gendarmerie nationale pour assurer l'ordre et la sécurité pendant l'épreuve, je ne l'invente pas si tu veux en privé je te renvois la note complète.

Donc puisqu'ils ne veulent plus venir, on annule les épreuves? c'est ta vision du service public?
Et si malgré tout on organise sans que les FO soient présent, si accident ou autre tu m'expliques ce qu'il va se passer.

Pour les sous fifres comme nous les petits organisateurs, je m'inquiète mais certainement pas pour le G7 ou je crois savoir qu'il y aura environ 16000 fo, 4500 journalistes etc.
Va expliquer à ton Ministre que tu en as marre et qu'il aurait été préférable de faire leur réunionite dans la creuse et qu'à cause des GJ vous êtes fatigués.
Tu verras tes supérieur hiérarchiques n'auront aucun mal à vous réunir.

Chacun ses problèmes, moi mon épouse doit fermer son entreprise durant cette période et à ce jour personne lui a indiqué comment elle va récupérer son manque à gagner

Notre organisation ne demande pas 16000 fo sur 10 jours, juste 12 sur 1/2 journée pour sécuriser les passages accidentogènes, ce n'est pas comparable.

Thierry
Je ne sais pas si tu dois annuler en cas d’absence des FDO, et je ne sais pas du tout ce qu’il se passera en cas d’accident, faut voir avec la préfecture, c’est toi l'organisateur, pas moi.

Le service public n’est pas sans limite, y a des priorités. L’organisation d’une petite course n’en est pas une. Faudra s’adresser de plus en plus au privé, c’est comme ça. Surtout que les gendarmes/policiers ne sont pas indispensables pour faire la circulation, les bénévoles s’en sortent très bien.
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP

kestrel
Messages : 784
Inscription : 13 sept. 2011 16:30
Localisation : Pays Basque

Re: Mort d'un triathlète à Toulouse : les sociétés de secouristes reconnues coupables

Message non lu par kestrel »

FAYARD a écrit :
22 janv. 2019 18:03
kestrel a écrit :
22 janv. 2019 16:53
FAYARD a écrit :
18 janv. 2019 18:11


Les flics et les gendarmes n’ont plus rien à faire sur ce genre d’événement, ça coûte cher et c’est trop gourmand en homme. Juste pour info, ça fait 10 samedi d’affilé que les FO sont sur les mouvements sociaux, et le boulot habituel de la semaine n’a pas disparu pour autant, tu crois que ça va tenir combien de temps comme ça ? Avec les événements nationaux de juillet et août (le 2, 3 et 7 juillet pour la CDM féminine de foot, le 13-14 juillet et le G7 à Biarritz sur la période du 15 au 27 août ) où les congés sont très réduit, tu ne peux pas rajouter des courses locales sinon ça implose. Les FO ne sont pas des machines, ils ont des familles et aimeraient avoir une vie normale, et non en marge du reste de la population.
Je pourrais être en phase avec toi, les FO ont bien d'autres choses à faire sauf quand tu reçois une autorisation Préfectorale dans laquelle il t'es explicitement écrit de se rapprocher des forces de l'ordre pour en assurer la sécurité, extrait du dernier arrêté reçu:

Article 6: Les organisateurs devront se mettre en rapport avec les mairies des communes traversées et le services de la police et gendarmerie nationale pour assurer l'ordre et la sécurité pendant l'épreuve, je ne l'invente pas si tu veux en privé je te renvois la note complète.

Donc puisqu'ils ne veulent plus venir, on annule les épreuves? c'est ta vision du service public?
Et si malgré tout on organise sans que les FO soient présent, si accident ou autre tu m'expliques ce qu'il va se passer.

Pour les sous fifres comme nous les petits organisateurs, je m'inquiète mais certainement pas pour le G7 ou je crois savoir qu'il y aura environ 16000 fo, 4500 journalistes etc.
Va expliquer à ton Ministre que tu en as marre et qu'il aurait été préférable de faire leur réunionite dans la creuse et qu'à cause des GJ vous êtes fatigués.
Tu verras tes supérieur hiérarchiques n'auront aucun mal à vous réunir.

Chacun ses problèmes, moi mon épouse doit fermer son entreprise durant cette période et à ce jour personne lui a indiqué comment elle va récupérer son manque à gagner

Notre organisation ne demande pas 16000 fo sur 10 jours, juste 12 sur 1/2 journée pour sécuriser les passages accidentogènes, ce n'est pas comparable.

Thierry
Je ne sais pas si tu dois annuler en cas d’absence des FDO, et je ne sais pas du tout ce qu’il se passera en cas d’accident, faut voir avec la préfecture, c’est toi l'organisateur, pas moi.

Le service public n’est pas sans limite, y a des priorités. L’organisation d’une petite course n’en est pas une. Faudra s’adresser de plus en plus au privé, c’est comme ça. Surtout que les gendarmes/policiers ne sont pas indispensables pour faire la circulation, les bénévoles s’en sortent très bien.
En phase, sauf que les bénévoles n'ayant aucun pouvoir de police, tu conviendras que ça peut être chaud.
Certes, il est écrit dans la RGF, le concurrent doit se conformer au code de la route, après + de 30 ans en tant que coureur, je me dis qu'il y a du boulot pour changer les mentalités

Je ne savais pas que le G7 était une priorité absolue du moins plus que la vie d'un coureur.

Thierry

FAYARD
Messages : 23427
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: Mort d'un triathlète à Toulouse : les sociétés de secouristes reconnues coupables

Message non lu par FAYARD »

kestrel a écrit :
22 janv. 2019 18:22
FAYARD a écrit :
22 janv. 2019 18:03
kestrel a écrit :
22 janv. 2019 16:53


Je pourrais être en phase avec toi, les FO ont bien d'autres choses à faire sauf quand tu reçois une autorisation Préfectorale dans laquelle il t'es explicitement écrit de se rapprocher des forces de l'ordre pour en assurer la sécurité, extrait du dernier arrêté reçu:

Article 6: Les organisateurs devront se mettre en rapport avec les mairies des communes traversées et le services de la police et gendarmerie nationale pour assurer l'ordre et la sécurité pendant l'épreuve, je ne l'invente pas si tu veux en privé je te renvois la note complète.

Donc puisqu'ils ne veulent plus venir, on annule les épreuves? c'est ta vision du service public?
Et si malgré tout on organise sans que les FO soient présent, si accident ou autre tu m'expliques ce qu'il va se passer.

Pour les sous fifres comme nous les petits organisateurs, je m'inquiète mais certainement pas pour le G7 ou je crois savoir qu'il y aura environ 16000 fo, 4500 journalistes etc.
Va expliquer à ton Ministre que tu en as marre et qu'il aurait été préférable de faire leur réunionite dans la creuse et qu'à cause des GJ vous êtes fatigués.
Tu verras tes supérieur hiérarchiques n'auront aucun mal à vous réunir.

Chacun ses problèmes, moi mon épouse doit fermer son entreprise durant cette période et à ce jour personne lui a indiqué comment elle va récupérer son manque à gagner

Notre organisation ne demande pas 16000 fo sur 10 jours, juste 12 sur 1/2 journée pour sécuriser les passages accidentogènes, ce n'est pas comparable.

Thierry
Je ne sais pas si tu dois annuler en cas d’absence des FDO, et je ne sais pas du tout ce qu’il se passera en cas d’accident, faut voir avec la préfecture, c’est toi l'organisateur, pas moi.

Le service public n’est pas sans limite, y a des priorités. L’organisation d’une petite course n’en est pas une. Faudra s’adresser de plus en plus au privé, c’est comme ça. Surtout que les gendarmes/policiers ne sont pas indispensables pour faire la circulation, les bénévoles s’en sortent très bien.
En phase, sauf que les bénévoles n'ayant aucun pouvoir de police, tu conviendras que ça peut être chaud.
Certes, il est écrit dans la RGF, le concurrent doit se conformer au code de la route, après + de 30 ans en tant que coureur, je me dis qu'il y a du boulot pour changer les mentalités

Je ne savais pas que le G7 était une priorité absolue du moins plus que la vie d'un coureur.

Thierry
Allons, allons, tu sais très bien que le G7 est une réunion à très hauts risques, et la sécurité ne concernent pas seulement les dirigeants présents, mais il y aura forcément des manifs de blacks blocs et autres groupes extrémistes, si on rajoute à cela les risques d’attentats, c’est un événement majeur et c’est logique qu’il soit considéré comme cela du point de vue sécuritaire.
Ta comparaison avec la vie d’un coureur n’est pas adaptée.
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP

Tung
Messages : 2187
Inscription : 05 sept. 2014 14:54

Re: Mort d'un triathlète à Toulouse : les sociétés de secouristes reconnues coupables

Message non lu par Tung »

Guillaume était un sportif, joueur de rugby à Muret / Tournefeuille.
L'organisation était rodée, elle l'est toujours. De plus en plus.
Les secouristes ne sont pas là pour tuer les gens mais pour les sauver.
Avant de tirer à boulet rouge il faut connaître un peu mieux les circonstances.
Malheureusement il est décédé, un bon avocat a su démontrer une erreur professionnelle discutable mais on va pas décider au dessus de la justice.
Les secouristes ne feront pas appel.
2 enfants n'ont plus leur papa.
Point final.

Le G7 on s'en fout.
Respectez la famille.
Respectez les secouristes.
Respectez l'organisation.

FAYARD
Messages : 23427
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: Mort d'un triathlète à Toulouse : les sociétés de secouristes reconnues coupables

Message non lu par FAYARD »

Tung a écrit :
22 janv. 2019 20:58
Guillaume était un sportif, joueur de rugby à Muret / Tournefeuille.
L'organisation était rodée, elle l'est toujours. De plus en plus.
Les secouristes ne sont pas là pour tuer les gens mais pour les sauver.
Avant de tirer à boulet rouge il faut connaître un peu mieux les circonstances.
Malheureusement il est décédé, un bon avocat a su démontrer une erreur professionnelle discutable mais on va pas décider au dessus de la justice.
Les secouristes ne feront pas appel.
2 enfants n'ont plus leur papa.
Point final.

Le G7 on s'en fout.
Respectez la famille.
Respectez les secouristes.
Respectez l'organisation.
On a manqué de respect à personne, toi par contre, tu critiques l’avocat de la victime, c’est comment dire ? :roll:
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP

Tung
Messages : 2187
Inscription : 05 sept. 2014 14:54

Re: Mort d'un triathlète à Toulouse : les sociétés de secouristes reconnues coupables

Message non lu par Tung »

FAYARD a écrit :
22 janv. 2019 21:05
Tung a écrit :
22 janv. 2019 20:58
Guillaume était un sportif, joueur de rugby à Muret / Tournefeuille.
L'organisation était rodée, elle l'est toujours. De plus en plus.
Les secouristes ne sont pas là pour tuer les gens mais pour les sauver.
Avant de tirer à boulet rouge il faut connaître un peu mieux les circonstances.
Malheureusement il est décédé, un bon avocat a su démontrer une erreur professionnelle discutable mais on va pas décider au dessus de la justice.
Les secouristes ne feront pas appel.
2 enfants n'ont plus leur papa.
Point final.

Le G7 on s'en fout.
Respectez la famille.
Respectez les secouristes.
Respectez l'organisation.
On a manqué de respect à personne, toi par contre, tu critiques l’avocat de la victime, c’est moche. :roll:
Ca tombe bien je le vois demain.
Ainsi que les proches de la victime.
T'as un mot ou un avis à leur faire passer sur le G7 ? Ou pas ? :roll: :roll: :roll:

FAYARD
Messages : 23427
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: Mort d'un triathlète à Toulouse : les sociétés de secouristes reconnues coupables

Message non lu par FAYARD »

Tung a écrit :
22 janv. 2019 21:07
FAYARD a écrit :
22 janv. 2019 21:05
Tung a écrit :
22 janv. 2019 20:58
Guillaume était un sportif, joueur de rugby à Muret / Tournefeuille.
L'organisation était rodée, elle l'est toujours. De plus en plus.
Les secouristes ne sont pas là pour tuer les gens mais pour les sauver.
Avant de tirer à boulet rouge il faut connaître un peu mieux les circonstances.
Malheureusement il est décédé, un bon avocat a su démontrer une erreur professionnelle discutable mais on va pas décider au dessus de la justice.
Les secouristes ne feront pas appel.
2 enfants n'ont plus leur papa.
Point final.

Le G7 on s'en fout.
Respectez la famille.
Respectez les secouristes.
Respectez l'organisation.
On a manqué de respect à personne, toi par contre, tu critiques l’avocat de la victime, c’est moche. :roll:
Ca tombe bien je le vois demain.
Ainsi que la famille de la victime.
Un mot à leur faire passer sur le G7 ? Ou pas ? :roll: :roll: :roll:
kestrel a besoin de bénévoles, propose lui de venir avec toi.
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP

Avatar de l’utilisateur
abdo_kassou
Messages : 1457
Inscription : 27 juil. 2006 16:16
Localisation : le sud, les montagnes...

Re: Mort d'un triathlète à Toulouse : les sociétés de secouristes reconnues coupables

Message non lu par abdo_kassou »

Il reste bien des questions sans réponses.
1-Est ce que l'affaire a été jugée au civil ou au pénal? Là on ne parle que d'indemnités donc je ne suis pas certain que ce soit du domaine du pénal. Heureusement que nous ne sommes pas aux states.
2- Qui va payer? L'assurance des bénévoles secouristes, eux mêmes, la fédé? La question est importante pour ces pauvres bénévoles qui n'étaient là que pour aider et l'organisateur bien content de ne débourser que 300€ au lieu de 3000€ (ordre de grandeur)
3- À priori, la justice épargne organisateur et fédé, ce qui était loin d'être acquis. J'étais même persuadé qu'un jugement tout autre allait être rendu, où l'organisation allait devoir répondre seule devant la justice. J'aimerais bien avoir des précisions sur le rendu de l'affaire (je suis organisateur), et on m'a tellement dit qu'en cas de pépins le président de l'association organisatrice allait trinquer, que je suis à la fois étonné et un peu soulagé (bien que dans le cas présent je manque d'éléments pour juger, mais je me répète, je pensais que l'organisateur allait être plus mis en cause).
4- les bénévoles secouristes: j'en reviens au point 1, ben, à leurs places, du nord au sud de la France, j'arrête de venir passer mes dimanches à pseudo surveiller. Tout le monde le sait qu'ils ne sont qu'une présence symbolique et ne peuvent traiter que la bobologie.
Atteindre son but... Est-il dans la vie pire désenchantement ?

IRONMAN04
Messages : 1300
Inscription : 09 août 2015 18:48

Re: Mort d'un triathlète à Toulouse : les sociétés de secouristes reconnues coupables

Message non lu par IRONMAN04 »

Salut,
Sans revenir sur l’affaire citée,,,, ce que je pense c’est que c’est plus complexe. La chaîne des secours si elle est très bien établie,,, fonctionne t’elle aussi bien que ce qui est prévu??? Mon expérience personnelle à Vichy en 2016 me fait penser que l’athlete a souvent la réponse,,,, suite à une défaillance, je m’etais arrête à un poste de secours, à 4kms de l’arrivee, j’y suis resté au moins 45’, pris en charge par les secouristes, pour en repartir et finir cet IM. 5 semaines plus tard, détection d’une anomalie cardiaque et intervention pour traiter le probleme :!:
Ce que je veux dire, c’est qu’avant de chercher des responsables, et en droit français, il en faut un, regardons de notre côté... Suffit de jeter un coup d’oeil sur le renouvellement des licences ou aujourd’hui on peut avoir une licence durant 3 ans avec un seul certificat medical :?:
Sur l’organisation des epreuves, il me semble que de nouveau textes permettent de nous passer de policiers et gendarmes, le rôle des signaleurs renforces. C’est à l’organisateur d’adapter la sécurité sur le réseau routier avec les compétences des uns et autres, par ex, demander et payer des gendarmes-policiers aux postes clef, carrefour dangereux. Sur Vichy c’est ce qui est fait...
Il me semble enfin qu’il a été rendu plus facile d’organiser des épreuves sur une même commune, l’autorisation revenant au maire.....
En tous cas, un décès dans la pratique de sa passion est triste et c’est à la famille qu’il faut penser.....
Ciao

Répondre