Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Du vélo, aux lunettes de piscine en passant par les runnings pour parler matos c'est ici que ça se passe! Attention pas de petites annonces ou d'annonces commerciales ici (voir plus bas les forums dédiés à cela).
Blackstar
Messages : 4245
Inscription : 22 juin 2010 19:21

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par Blackstar »

geraud a écrit :
02 janv. 2020 19:41
shika a écrit :
02 janv. 2020 13:19
Je vois pas pourquoi il pourrait pas s'entraîner avec, quitte à pas les utiliser en compétition?
Si, il peut… Mais déjà qu'il n'y a pas d'intérêt à utiliser un matériel différent entre l'entrainement et la compétition
Exact. Ça explique que certains même portent leur trifonction au petit dej...

Bon en revanche, les plus raisonnables possèdent un maillot de bain classique pour nager, voire un mulet ou une paire de roue de roues de compet, et plusieurs tenues, etc.
Idem pour la course à pied, ou plusieurs paires sont utilisées...
La vérité n'est jamais amusante à dire, sans cela tout le monde la dirait.
Mes ventes : Matériel Tri/TT & route, Matériel VTT

Pelvoux
Messages : 937
Inscription : 24 juil. 2007 12:25

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par Pelvoux »

Non inexact:
Nike est la seule marque, fidele a ses valeurs transgressives, a avoir reellement mis les moyens pour que ses chaussures aillent plus vite que les autres.( en exploitant les failles reglementaires ).
Je ne parle pas de communication ou de publicite, ou d ameliorations techniques bien naturelles mais qui n avaient jusqu a present changes que tres marginalement les choses. ( cf historique des bilans ).
je parle des gains mesurables comme le decrit l article de spe 15, susceptibles de fausser la course et changer la nature de celle ci.

Toutefois nous sommes d accords, cette course a l armement, si elle continue, profitera a tous les equipementiers. Je n idealise pas addidas, hokka, mizuno. Etc...

Blackstar
Messages : 4245
Inscription : 22 juin 2010 19:21

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par Blackstar »

Pelvoux a écrit :
02 janv. 2020 22:04
Non inexact:
Nike est la seule marque, fidele a ses valeurs transgressives, a avoir reellement mis les moyens pour que ses chaussures aillent plus vite que les autres.( en exploitant les failles reglementaires ).

Toutefois nous sommes d accords, cette course a l armement, si elle continue, profitera a tous les equipementiers. Je n idealise pas addidas, hokka, mizuno. Etc...
Parce qu'adidas avec son Boost n'a pas mis les moyens ??
https://www.trimes.org/2014/11/la-chaus ... marketing/
5 ans d'écart, même histoire : nouvelle techno qui rafle tout, prix exorbitant (190€)...
Donc si nous suivons ta logique, comment choisit-on les chaussures qu'il faut garder et celles à interdire ?
La vérité n'est jamais amusante à dire, sans cela tout le monde la dirait.
Mes ventes : Matériel Tri/TT & route, Matériel VTT

Pelvoux
Messages : 937
Inscription : 24 juil. 2007 12:25

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par Pelvoux »

Blackstar a écrit :
03 janv. 2020 14:26
Pelvoux a écrit :
02 janv. 2020 22:04
Non inexact:
Nike est la seule marque, fidele a ses valeurs transgressives, a avoir reellement mis les moyens pour que ses chaussures aillent plus vite que les autres.( en exploitant les failles reglementaires ).

Toutefois nous sommes d accords, cette course a l armement, si elle continue, profitera a tous les equipementiers. Je n idealise pas addidas, hokka, mizuno. Etc...
Parce qu'adidas avec son Boost n'a pas mis les moyens ??
https://www.trimes.org/2014/11/la-chaus ... marketing/
5 ans d'écart, même histoire : nouvelle techno qui rafle tout, prix exorbitant (190€)...
Donc si nous suivons ta logique, comment choisit-on les chaussures qu'il faut garder et celles à interdire ?

https://www.lepape-info.com/actualite/u ... hgHyHqf4Ls

C'est pas Ma logique, mais celle de beaucoup d'athlètes qui n'ont pas envie de voir leur sport dénaturé ( et il le sera si il n'est pas réglementé) .

Comme tout bon libéral qui se respecte( et je respecte ce courant de pensée philosophique ), tu considères que toute tentative de régulation est impossible ou bien hypocrite, que viser une sorte d'égalité est illusoire. Ça s'entend.

Dans le cas présent, on commence à mieux comprendre comment fonctionne ces chaussures et, même si cela n'est pas simple, on peut réglementer la hauteur de la semelle ( comme le sont les chaussures de saut en hauteur ), peut être l'alliage des composants. Toute tentative de régulation n'est pas forcément vouée à l’échec.

Mais pour répondre précisément à ta question, pour l'innovation, c'est la dose qui fait ici le poison. Tu fais gagner 0.5 % d’économie de course à un coureur via ces chaussures, ça peut passer, tu lui fais gagnes 5 % d'un coup, c'est le bazar et plus exactement l'anarchie, forcément. Et rien n'indique qu'on s’arrêtera à ce stade dans l'innovation si rien n'est fait. A quand le 10 km en moins de 30 minutes pour tous?

Ce qui m'étonnes un peu dans ton argumentaire est que ceux qui ne voient pas le problème posé par cette évolution ne semble pas soucieux, dans leur expérience sportive, de savoir ce qu'ils valent, de savoir si oui ou non ils progressent, ne s'intéressent donc qu'à être devant la concurrence, quelle que soit la manière.

Avatar de l’utilisateur
phil76400
Messages : 458
Inscription : 14 juin 2013 16:39
Localisation : FECAMP , Moyenne Normandie

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par phil76400 »

geraud a écrit :
02 janv. 2020 13:03
Il y a quand même un risque qu elles soient interdites prochainement, et tu auras payé des chaussures super cher et ne pourras plus les utiliser...
vue la fragilité des godasses, elles vont pas durer bien longtemps. J'ai quasi l'impression d'usage unique !
J'ai acheté, reçu et renvoyé . trop fragiles. Et puis mes chronos sont bien modestes, il y aurait eu un coté "ridiculo" ; retour à la bonne vieille wave rider de mizuno n-ième génération

yoann-51
Messages : 4075
Inscription : 22 nov. 2007 12:19

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par yoann-51 »

Pelvoux a écrit :
01 janv. 2020 15:13
Blackstar a écrit :
01 janv. 2020 14:51
Pelvoux a écrit :
01 janv. 2020 13:05
Est ce que tu gagnes un tri a cause d un meilleur matos? J en ai pas le sentiment. Sur 10 km aujourd hui, oui.
Clairement, si https://www.trimes.org/2014/10/javier-g ... annees-90/
le matos pèse peu en comparaison du bonhomme, mais il pèse.
Maintenant ne fait pas l'effarouché, ceux/celles qui gagnent en ce moment à pied, ils étaient déjà devant, c'est pas leurs chaussures qui les rendent bons...
C'est limite irrespectueux en regard des efforts qu'ils doivent s'imposer pour arriver à ce niveau.
Pelvoux a écrit :
01 janv. 2020 13:05
Nous sommes d accord que l uci n est pas un modele, mais entre ca et rien du tout?
Bah rien du tout visiblement, ça marche très bien en WTC... C'est surtout que les impositions devraient porter sur des aspects de sécurité plus que d'équité, dans la mesure où celle ci ne pourra jamais être respectée.
Pelvoux a écrit :
01 janv. 2020 13:05
Le triathlon n a pas le souci de s encombrer de la reference chronometrique.
Sur le principe, parce que sur le terrain c'est sûrement la 1ere chose que regardent les triathlètes à l'issue d'une course peu importe le format et le niveau , les réseaux sociaux type Strava et les GPS sportifs fleurissent, les instances comme la WTC entretiennent le jeu des records d'épreuves, même l'itu te publie les temps de chaque vainqueurs de wts par discipline sur Twitter et Instagram, et au final tout le monde commente les temps à pied ou le bike split des Brownlees, Yee, Wurf, Frodo et consorts depuis que le Triathlon existe...

Absolument pas d'accord....être à 29 30 ou 28 30 au 10 km, ça n'a rien à voir à ce niveau. Va dire cela à des athlètes qui se battent pour les gagner, ces secondes.
Limite irrespectueux, je te retournes l'argument. Je me mets à la place de Miellet à Houilles, ça m'em... clairement. On n'est pas dans l'à peu près.
Pour le tri, le chrono dans l'absolu ne veut pas dire grand chose (et je le maintiens, y a pas deux parcours vélos identiques avec mêmes conditions de vent par exemple. un 10 ffa, malgré toutes ces imperfections reste un 10 ffa...) , l'écart avec les adversaires oui. Mais fais tu du triatlon pour faire à tout prix - de 1 h15 sur le parcours vélo cd de Gerardmer par exemple? tu fais de l'athlé pour descendre sous les 4' au 1500, là oui, symboliquement c'est pas pareil. C'est sur ta fiche ffa, et ça reste une référence.
Donc le problème sera bientôt dans le triathlon si à force égale tu te retrouves à 1' d'un adversaire à cause de ses chaussures ( c'est difficile à croire, mais finalement c'est bien le cas ).

Ton point de vue sur l’équité t'appartient. Pas de règle pour la garantir, donc pas d’hypocrisie, c'est ta vision ( très libérale )des choses. je ne la partage pas.
Miellet a dit que ça ne le gênait pas.... Donc il faut arrêter de prétexter la défense de la veuve et de l'orphelin pour faire passer son avis.
Le sport va chercher
la peur pour la dominer,
la fatigue pour en triompher,
la difficulté pour la vaincre. P de Coubertin

Blackstar
Messages : 4245
Inscription : 22 juin 2010 19:21

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par Blackstar »

vu que j'ai raté quelques passages pendant les fêtes :
Pelvoux a écrit :
01 janv. 2020 15:13
Absolument pas d'accord....être à 29 30 ou 28 30 au 10 km, ça n'a rien à voir à ce niveau. Va dire cela à des athlètes qui se battent pour les gagner, ces secondes.
Qu'une course ca se gagne en gérant tous les aspects, non ?
Miellet ne semble pas râler et passe quasi -30 en négative split, donc il a largement la place d'ameliorer son record sur 10Km. Mais vu que tu le suis un peu, tu as du voir qu'il préfère se concentrer sur le 1500 et que la route, c'est juste de l'amusement pour lui.
Uruty, c'est bien qu'il donne son avis apres avoir gagné en Vaporfly. Mais je pense que si c'était Mizuno (son sponsor officiel) qui l'avait sorti cette innovation, il n'aurait probablement pas fait son message Facebook...
A part à ça, tous les athletes se battent pour gagner des secondes... tu crois que Choquert ou Abdelmoula, ils ne se battent pas autant que Miellet à l'entrainement ?
Et pour le dernier, il paye une bonne partie de son matos et ses courses. Il monte en puissance depuis longtemps et à la D1 du de Chateauroux, il a explosé littéralement...
Pelvoux a écrit :
01 janv. 2020 15:13
Limite irrespectueux, je te retournes l'argument.
C'est toi qui écrit :
Pelvoux a écrit :
01 janv. 2020 13:05
Est ce que tu gagnes un tri a cause d un meilleur matos? J en ai pas le sentiment. Sur 10 km aujourd hui, oui.
Pelvoux a écrit :
02 janv. 2020 22:04
A quand le 10 km en moins de 30 minutes pour tous?
Désolé de revenir la dessus mais les gars sous les 30 récemments, c'est que des athlètes de haut voire très haut niveau, il serait bien de respecter ça quand même...
Perso, je pense que tous se mettent cher à l'entrainement, et cherchent à se mettre dans les meilleurs dispositions possible. Mais réduire leurs perfs à leur godasses, c'est vraiment moyen, désolé, en comparaison des sacrifices que ça demande.
Bref, dans ton optique, que dirait Zatopek ou Nurmi (et eux, c'est mes heros pour info) qui courraient avec des chaussures en cuir...
Pelvoux a écrit :
01 janv. 2020 15:13
Pour le tri, le chrono dans l'absolu ne veut pas dire grand chose (et je le maintiens, y a pas deux parcours vélos identiques avec mêmes conditions de vent par exemple. un 10 ffa, malgré toutes ces imperfections reste un 10 ffa...), l'écart avec les adversaires oui. Mais fais tu du triatlon pour faire à tout prix - de 1 h15 sur le parcours vélo cd de Gerardmer par exemple? tu fais de l'athlé pour descendre sous les 4' au 1500, là oui, symboliquement c'est pas pareil. C'est sur ta fiche ffa, et ça reste une référence.
Biensûr que comparer 2 tris c'est impossible, tout comme 2 10K FFA hors stade ou 2 parcours d'eau libre en course.
En dehors du fait qu'ils mesurent officiellement 10Km, je n'en ai jamais vu 2 pareils.
Apres tu as des parcours qui favorisent les perfs (Taulé Morlaix, Saint-Medard, Prom'classique etc) mais de là, à comparer les perfs sur des parcours différents, je te laisse faire :wink:
Perso en athlé quand il y a un chrono, c'est la piste que je regarde. Tout comme en natation, c'est le bassin.
Là, on peut discuter. D'ailleurs pour l'immense majorité des athlètes, la piste semble toujours le vrai référentiel (cf Miellet, que tu cites)
Pelvoux a écrit :
01 janv. 2020 13:05
Donc le problème sera bientôt dans le triathlon si à force égale tu te retrouves à 1' d'un adversaire à cause de ses chaussures ( c'est difficile à croire, mais finalement c'est bien le cas ).
Mais en tri c'est déjà le cas et personne ne semble pleurer...
Pelvoux a écrit :
01 janv. 2020 13:05
Ton point de vue sur l’équité t'appartient. Pas de règle pour la garantir, donc pas d’hypocrisie, c'est ta vision ( très libérale )des choses. je ne la partage pas. [...]
[...] Comme tout bon libéral qui se respecte( et je respecte ce courant de pensée philosophique ), tu considères que toute tentative de régulation est impossible ou bien hypocrite, que viser une sorte d'égalité est illusoire. Ça s'entend.

Dans le cas présent, on commence à mieux comprendre comment fonctionne ces chaussures et, même si cela n'est pas simple, on peut réglementer la hauteur de la semelle ( comme le sont les chaussures de saut en hauteur ), peut être l'alliage des composants. Toute tentative de régulation n'est pas forcément vouée à l’échec.
Ce n'est pas que je sois contre toute régulation, c'est que je constate que rare sont les fois où elles marchent concretement, c'est assez extreme (ex-le Keirin au Japon). Disons que je suis pour une limitation des exces. En natation, un des facteurs qui a tué les combis, c'est les nageurs eux même. A Rome 2009, certain(es) mettaient délibérement 2 combis...
Sur le fond, j'ai plus tendance à penser que chaque sport doit vivre avec son temps. Sinon, on en revient à la piste en cendrée, aux chaussures de Mimoune ou aux maillont de bain en laine.
Pelvoux a écrit :
02 janv. 2020 22:04
Mais pour répondre précisément à ta question, pour l'innovation, c'est la dose qui fait ici le poison. Tu fais gagner 0.5 % d’économie de course à un coureur via ces chaussures, ça peut passer, tu lui fais gagnes 5 % d'un coup, c'est le bazar et plus exactement l'anarchie, forcément. Et rien n'indique qu'on s’arrêtera à ce stade dans l'innovation si rien n'est fait.
:mrgreen: Donc t'es pour le dopage technologique, mais micro-dosé, bien progressif. 5% mais en 10 ans, c'est ok :mrgreen: :lol:

Sinon, en bon Schumpéterien : biensûr que oui, j'espere bien que rien n'arrêtera jamais les innovations ! :lol:
Pelvoux a écrit :
02 janv. 2020 22:04
Ce qui m'étonnes un peu dans ton argumentaire est que ceux qui ne voient pas le problème posé par cette évolution ne semble pas soucieux, dans leur expérience sportive, de savoir ce qu'ils valent, de savoir si oui ou non ils progressent, ne s'intéressent donc qu'à être devant la concurrence, quelle que soit la manière.
Quelle que soit la manière... il ne me semble pas qu'aucun sportif en Vaporfly n'est violé un réglement, si ?
Perso, quand je veux savoir où en j'en suis dans un sport, je fais un test en bassin, ou sur piste.
Je te mets le lien vers la définition de compétition
Quand je suis en compétition,ce qui m'intéresse c'est de me dépouiller et d'être devant la concurrence dans les limites imposées par le réglement de l'épreuve.
Moi, ce qui m'etonnes, c'est ceux qui disent bien connaitre le sport, pensent qu'un 28/29/30/31, ca se sort qu'avec une nouvelle paire de chaussures, quitte à accuser de triche les athlètes les plus droits...
La vérité n'est jamais amusante à dire, sans cela tout le monde la dirait.
Mes ventes : Matériel Tri/TT & route, Matériel VTT

Pelvoux
Messages : 937
Inscription : 24 juil. 2007 12:25

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par Pelvoux »

Je suis très intéressé par ta réponse, et j’essaie de préciser mon point de vue et nos divergences:

Je me recentre sur l’athlétisme, qui est en priorité impacté par la polémique. ( mais Luis a toutefois mentionné que cela avait de gros impacts en triathlon ).

Pour le respect des athlètes ( je n’aime pas le terme « respect », parce qu’il est tellement galvaudé par toutes les mafias et organisations claniques du monde qu ‘il ne veut plus rien dire du tout. Les caids n'ont que le mot respect en bouche).
Loin de moi l’idée que l’on réalise 29 minutes sur 10000 sans classe ni travail, même en nike…. Mais exhiber son chrono comme certain le font sans mettre l’astérisque, où en minimisant la part de la chaussure dans le record ainsi obtenu, voilà qui n’est pas forcément digne d’éloge. Alors certes ils n’ont pas triché, mais le monde n’est pas blanc ou noir, licite ou illicite, et on a le droit de penser ce qu’on veut de ce comportement.
Concernant le cas des athlètes Adidas, il est très difficile pour eux, dans le petit milieu de l’athlé, de critiquer tel ou tel, tant il est vrai qu’on ne doit pas insulter l’avenir. Ce qu’ils en pensent réellement de cette affaire, nous n’en savons rien.
Je m’imaginais juste à leur place et ce que j’en aurais pensé, moi, in peto.

En ce qui concerne l’innovation, un peu de bon sens. Il est évident qu’un nouveau produit comme la nike next, en bouleversant les bilans et l’ordre de grandeur des performances obtenus en l’espace de quelques mois pose problème à court et moyen terme, sans compter l’iniquité qu’elle génére lors des compétitions sur route ( provisoire tu me diras en bon libéral, en raison de la tendance des choses à trouver naturellement leur équilibre), désormais sur toutes les courses à saucissons de france ( et j’en ai fait l’expérimentation récente ).…
On peut contester l’argument qualitatif ( dopage technologique ou pas ), mais quantitativement, l’apport du produit est avéré, il est brutal dans le temps , et il est tout sauf négligeable.
Et en pratique beaucoup moins impactant qu’une évolution lissée sur 30 ans.

Je suppose également que tu es trop fin pour ne pas comprendre que ce focus sur le matériel en athlé change justement l’importance et le rôle des équipementiers dans ce sport.
D’ailleurs le communique de worlds athletics à cet égard est révélateur :

«  Le défi de l’IAAF est de trouver le bon équilibre dans les règles techniques pour encourager le développement et l’utilisation de nouvelles technologies tout en préservant les caractéristiques fondamentales du sport. »
Sans vouloir être passéiste, en quoi est ce le rôle d’une fédération internationale d’ «  encourager le développement et l’utilisation de nouvelles technologies » ?
Je pensais naïvement que ce rôle était de promouvoir le sport dans le monde et de l’organiser dans le respect des règles.

Je découvre que worlds athletics affirme sereinement que son rôle est de favoriser le business ( ce que l’on sait tous, mais ce qui se disait rarement : au diable l’hypocrisie, soyons décomplexé… ).

On pouvait juger l’aspect matériel secondaire jusqu’à l’an dernier ( quelle était la différence entre une paire de légère mizuno ou addidas, si ce n’est le confort, l’esthétique, le ressenti ), alors qu’on ne pourra plus faire l’impasse sur cet aspect si les chaussures font une différence, surtout à haut niveau.

Je parlais du haut niveau: est-ce que ces athlètes voient d’un bon œil ce nouveau paradigme, dans lequel il faudra jongler avec les marques, trouver les bons partenaires pour avoir le matériel qui fait gagner ? Personnellement je pense que non, qu’une réglementation claire allant dans une définition nette de ce que doit être une chaussure leur sera infiniment plus confortable que l’incertitude actuelle.
Peut-être sont ils en retard par rapport à leur temps sur d’autres sports.

On parlait de progrès :
Ces nouvelles chaussures sont une innovation. Sont-elles un progrès pour le milieu sportif ? Je ne le vois pas, sincèrement.
A l’image d’un Yannick agnel qui ne comprenait pas pourquoi, à l’heure des combinaisons, il ne nagerait pas en maillot comme il l’avait toujours fait, je ne vois pas l’intérêt. Pas plus de confort, pas moins de risques de blessures, pas plus durables, pas dans le sens de l’équité du public sportif.
Interet économique, oui. Un marché captif supplémentaire, et ce n’est pas un hasard si avec Schumpeter, tu vas sur ce terrain économique. Effectivement, c’est bien là le nerf de la guerre.

Et quand bien même tout le monde serait équipé de ce nouveau type de running, quel intérêt ? : le plus haut, plus fort, plus vite avait peut être un sens dans les années 60 ou 70, mais peut on aujourd’hui avoir un regard un peu plus critique, forgé par l’expérience sur ce credo.

Je parlais de motivation et de sens dans le sport : tu me rappelais le sens du mot compétition. Je te donne ( en sport ), la mienne, et qui m’a été soufflé par Agnel justement ( quelle coïncidence ) : se servir des autres pour atteindre son maximum ( haut niveau )ou ses objectifs, quels que soit ton graal ou ton niveau. C’est un peu plus abstrait ou idéaliste que le seul fait de vouloir être devant les autres, mais je pense que cela est porteur de bien moins de problèmes, que cela offre des perspectives à tous. Je ne suis pas fan du Vae victis. Cela à l’immense avantage de pouvoir satisfaire beaucoup de monde.
je te concède toutefois que les athlètes ont souvent un peu trop le nez dans l'aspect" comptable" des choses, et pourraient aussi trouver du plaisir dans l’aspect tactique, et la chasse à la place, c'est un fait.

Tu parlais de test : honnêtement, comment se tester sur un 1500 m, un 3000 m ou 10 km hors compétition. Seule la course et ces conditions font foi. je ne pourrais jamais faire un bon chrono sur 1500 ou un 10000 m seul.
Et dans une série, je me fiche pas mal de savoir si un tel ou tel est devant moi si il me permet de faire mon sb.
C’est la beauté de ce sport, nous avons besoin des autres pour performer, c’est beau non ?
On est un peu au-dessus du chacun pour soi et que le meilleur gagne par tous les moyens nécessaires non ?

Fafa44
Messages : 210
Inscription : 25 sept. 2016 19:28

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par Fafa44 »

Est ce qu'il y'a eu une étude statique publiée, digne de ce nom et indépendante, pour vérifier et quantifier l'éventuel gain des vaporfly? :think:
Vu le nombre de courses toutes distances, de coureurs (pros et amateurs) ayant utilisé ces chaussures ce devrait être assez rapide.

Pour le moment j'ai plus l'impression que l'on juge sur des sensations et des courses prises de manière isolée.

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 9819
Inscription : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par Boulegan »

Fafa44 a écrit :
07 janv. 2020 10:12
Est ce qu'il y'a eu une étude statique publiée, digne de ce nom et indépendante, pour vérifier et quantifier l'éventuel gain des vaporfly? :think:
Vu le nombre de courses toutes distances, de coureurs (pros et amateurs) ayant utilisé ces chaussures ce devrait être assez rapide.

Pour le moment j'ai plus l'impression que l'on juge sur des sensations et des courses prises de manière isolée.
Si tu remontes les pages précédentes de ce topic, tu auras la réponse. :arrow:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

geraud
Messages : 5433
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par geraud »

Fafa44 a écrit :
07 janv. 2020 10:12
Est ce qu'il y'a eu une étude statique publiée, digne de ce nom et indépendante, pour vérifier et quantifier l'éventuel gain des vaporfly? :think:
Vu le nombre de courses toutes distances, de coureurs (pros et amateurs) ayant utilisé ces chaussures ce devrait être assez rapide.

Pour le moment j'ai plus l'impression que l'on juge sur des sensations et des courses prises de manière isolée.
Ca fait quand même maintenant plusieurs courses ou la majorité des coureurs qui en sont équipés battent largement leurs records, alors que ceux qui ne les ont pas sont dans des temps plus standards pour eux.

On ne parle pas juste d une course avec une météo ou des conditions de course exceptionnelles. Et les courses de fin d annee comme Houilles ca fait très longtemps qu elles existent et attirent les meilleurs; donc on ne parle pas non plus d epreuves qui ont un plateau exceptionnellement relevé

Fafa44
Messages : 210
Inscription : 25 sept. 2016 19:28

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par Fafa44 »

Boulegan a écrit :
07 janv. 2020 10:44
Fafa44 a écrit :
07 janv. 2020 10:12
Est ce qu'il y'a eu une étude statique publiée, digne de ce nom et indépendante, pour vérifier et quantifier l'éventuel gain des vaporfly? :think:
Vu le nombre de courses toutes distances, de coureurs (pros et amateurs) ayant utilisé ces chaussures ce devrait être assez rapide.

Pour le moment j'ai plus l'impression que l'on juge sur des sensations et des courses prises de manière isolée.
Si tu remontes les pages précédentes de ce topic, tu auras la réponse. :arrow:
Yep, j'avais zappé l'article du NYT sur la base de donnée Strava :whistle:
ça vaut ce que ça vaut, il peut y avoir de nombreux biais et limitations comme spécifié dans l’article, mais c'est intéressant.

Le truc qui m'intrigue c'est que pour les 3/4 de ceux qui ont changé leur pompe ont vu leur chrono s'améliorer ("Median change in race time when runners switch shoes"). :think: Effet nouvelles chaussures?

Dans tout les cas les VF sont dans le haut du panier. Nike se tire peut-être une balle dans le pied en clamant un gain de 4% qui m'a l'air exagéré, ils s'exposent à une interdiction de leur modèle.

Avatar de l’utilisateur
abdo_kassou
Messages : 1371
Inscription : 27 juil. 2006 16:16
Localisation : le sud, les montagnes...

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par abdo_kassou »

extrait article sur spe15.fr,
"En prenant uniquement l’échantillon des coureurs ayant battu leur RP à Houilles, l’épreuve qui a révélé en France l’apport gigantesque de la Vaporfly sur la performance, on observe un gain moyen de 1’07’’."
Avec une question en suspens posée par l'auteur de l'article: un effet produit masquant des pratiques dopantes? en effet, profitant de cette aubaine et en mettant sur le dos de la chaussures une progression suspecte, on passe au travers des mailles du soupçon...
Par rapport au fait que les athlètes communiquent peu sur leurs chaussures, c'est clair: le risque de voir leur performance invalidée :evil: .... en effet, à postériori, s'ils n'avouent pas, comment un jury pourra décider si untel ou untel a ou pas couru avec? si interdiction il y a, comment vont'ils d'ailleurs épurer les bilans (en annulant toutes les perfs glanées sur cette période?)? ensuite, y aura t'il à chaque course officielle, un arbitre pour contrôler au moins de visu le chaussage des coureurs?
bref, voilà une affaire qui sent pas trés bon.
Et pour en revenir à l'article de spe15.fr, on remarque sur les bilans des performances sur 10kms, 2 dates marquantes:
bilan 1999, 75 sous les 30' (contre 48 en 1989 et 43 en 2009), années célébres pour généralisation EPO
bilan 2019, 82 sous les 30' contre 52 et moins les années précédentes...
Atteindre son but... Est-il dans la vie pire désenchantement ?

yoann-51
Messages : 4075
Inscription : 22 nov. 2007 12:19

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par yoann-51 »

abdo_kassou a écrit :
08 janv. 2020 10:04
extrait article sur spe15.fr,
"En prenant uniquement l’échantillon des coureurs ayant battu leur RP à Houilles, l’épreuve qui a révélé en France l’apport gigantesque de la Vaporfly sur la performance, on observe un gain moyen de 1’07’’."
Avec une question en suspens posée par l'auteur de l'article: un effet produit masquant des pratiques dopantes? en effet, profitant de cette aubaine et en mettant sur le dos de la chaussures une progression suspecte, on passe au travers des mailles du soupçon...
Par rapport au fait que les athlètes communiquent peu sur leurs chaussures, c'est clair: le risque de voir leur performance invalidée :evil: .... en effet, à postériori, s'ils n'avouent pas, comment un jury pourra décider si untel ou untel a ou pas couru avec? si interdiction il y a, comment vont'ils d'ailleurs épurer les bilans (en annulant toutes les perfs glanées sur cette période?)? ensuite, y aura t'il à chaque course officielle, un arbitre pour contrôler au moins de visu le chaussage des coureurs?
bref, voilà une affaire qui sent pas trés bon.
Et pour en revenir à l'article de spe15.fr, on remarque sur les bilans des performances sur 10kms, 2 dates marquantes:
bilan 1999, 75 sous les 30' (contre 48 en 1989 et 43 en 2009), années célébres pour généralisation EPO
bilan 2019, 82 sous les 30' contre 52 et moins les années précédentes...
Spé 15 est le spécialiste du buzz en matière de dopage,donc ils sont prêts à tout pour faire parler d'eux.
Là si on fait un résumé de leur article on en conclut que Benjamin choquert a pris de l'EPO pour courir la corrida de Houilles et qu'il a chaussé des vapor fly pour justifier sa progression.... Je trouve ça dégueulasse de balancer de telles accusations pour se faire mousser. J'ai cité choquert parce qu'il est connu en tri et que franchement c'est un athlète qui n'a jamais fait l'objet du moindre soupçon de dopage, mais c'est pareil pour l'es autres .
Le sport va chercher
la peur pour la dominer,
la fatigue pour en triompher,
la difficulté pour la vaincre. P de Coubertin

Avatar de l’utilisateur
abdo_kassou
Messages : 1371
Inscription : 27 juil. 2006 16:16
Localisation : le sud, les montagnes...

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par abdo_kassou »

yoann-51 a écrit :
09 janv. 2020 08:40
abdo_kassou a écrit :
08 janv. 2020 10:04
extrait article sur spe15.fr,
"En prenant uniquement l’échantillon des coureurs ayant battu leur RP à Houilles, l’épreuve qui a révélé en France l’apport gigantesque de la Vaporfly sur la performance, on observe un gain moyen de 1’07’’."
Avec une question en suspens posée par l'auteur de l'article: un effet produit masquant des pratiques dopantes? en effet, profitant de cette aubaine et en mettant sur le dos de la chaussures une progression suspecte, on passe au travers des mailles du soupçon...
Par rapport au fait que les athlètes communiquent peu sur leurs chaussures, c'est clair: le risque de voir leur performance invalidée :evil: .... en effet, à postériori, s'ils n'avouent pas, comment un jury pourra décider si untel ou untel a ou pas couru avec? si interdiction il y a, comment vont'ils d'ailleurs épurer les bilans (en annulant toutes les perfs glanées sur cette période?)? ensuite, y aura t'il à chaque course officielle, un arbitre pour contrôler au moins de visu le chaussage des coureurs?
bref, voilà une affaire qui sent pas trés bon.
Et pour en revenir à l'article de spe15.fr, on remarque sur les bilans des performances sur 10kms, 2 dates marquantes:
bilan 1999, 75 sous les 30' (contre 48 en 1989 et 43 en 2009), années célébres pour généralisation EPO
bilan 2019, 82 sous les 30' contre 52 et moins les années précédentes...
Spé 15 est le spécialiste du buzz en matière de dopage,donc ils sont prêts à tout pour faire parler d'eux.
Là si on fait un résumé de leur article on en conclut que Benjamin choquert a pris de l'EPO pour courir la corrida de Houilles et qu'il a chaussé des vapor fly pour justifier sa progression.... Je trouve ça dégueulasse de balancer de telles accusations pour se faire mousser. J'ai cité choquert parce qu'il est connu en tri et que franchement c'est un athlète qui n'a jamais fait l'objet du moindre soupçon de dopage, mais c'est pareil pour l'es autres .
ah toi, tu sais lire entre les lignes, et ta réaction plus que disproportionnée cache, je ne sais quel cadavre?
bon sérieusement, heureusement que le site spe15 existe... moi je les trouve au contraire très posé et fouillé dans leurs articles. Je trouve même qu'ils défendent très bien les athlètes, enfin ceux qui sont propres. Bref, en tant qu'athlète propre, j'approuve à 200% leur démarche, comme celle de JP De Mondenard, grâce à eux on peut espèrer un jour peut-être...???
Quant à toi, tu préféres certainement lire l'Equipe? et regarder Stadedeux, n'est-ce pas?
Atteindre son but... Est-il dans la vie pire désenchantement ?

Répondre