Entrainement force mentale

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6943
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Entrainement force mentale

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

2 petites anecdotes :

* Je lisais un article sur la rhabdomyolyse en CrossFit, (c'est quand on force tellement que la dégradation musculaire finit par polluer le sang). Cela m'a fait sourire de voir mentionner que les triathlètes s'essayant au CrossFit étaient "à risque" car très aptes à se pousser très loin dans des mouvements pour lesquels ils n'étaient pas préparés.

* Lors d'un stage Wim Hof, l'un des exercices consistait à se plonger dans un jacuzzi de glaçon et d'arriver au lâcher-prise. L'expérience du formateur (lui même ex-triathlète) était que les triathlètes étaient ceux qui restaient le plus longtemps dans l'eau mais en luttant au lieu de se relâcher :lol:

Clairement les images de Julie Moss ont eu une dramatique (mauvaise) influence sur notre discipline. Beaucoup y ont vu une source d'inspiration de la personne qui ne lâche rien face à l'adversité, alors que de son propre aveux elle était mal préparée, aurait du gagner mais s'est fait battre...

On change de sport en restant dans le multisport, mais ça m'avait frappé lors d'un intérieur sport sur Kevin Mayer (désolé je ne le retrouve plus en ligne :( ) de voir a quel point il était à l'écoute de son corps. Sachant sur quelle douleur il pouvait s'entrainer et sur-lesquelles il levait le pied très tôt, c'est ce qui surprenait son physiothérapeute d'ailleurs.
PEB a écrit :
03 févr. 2020 09:09
J'ai repris avec le triathlon l'année dernière (exclusivement des half, voire un peu plus type l'Alpe d'Huez) avec pour règle de ne jamais rentrer détruit (en gros je continue à m'entrainer la veille et le lendemain de l'épreuve, même si, bien sûr je ne ferai pas de gros fractionné ces jour-là :mrgreen: ). La compétition n'est ainsi conçue que comme une "étape" sur le "chemin", qui met un peu de piment, mais dans une logique de "force mentale" à long terme, profitable pour le corps et l'esprit [...]


amen :pray: tu as les bons mots là.

T.

shika
Messages : 2860
Inscription : 20 sept. 2015 14:51

Re: Entrainement force mentale

Message non lu par shika »

Vu tout ce qui est dit le terme est franchement galvaudé. Pour moi le principe sous-jacent est la notion de progrès et de maximisation de son potentiel. Celui qui finit à 4 pattes a-t-il maximisé son potentiel? Je pense pas, il est peut-être têtu, mais il y a quelque chose de presque décadent dans cette situation.
Celui qui se blesse ne progresse pas, il régresse car il doit s'arrêter.
Pour le reste je suis mal placé pour juger.
C'est pas incompatible avec la baisse de performance liée à l'âge, on parle bien de potentiel, il y a un certain nombre d'indicateurs objectifs qui permettent d'en attester.

Quand je te lis parler de chemin PEB je pense bien qu'on est sur la même longueur d'onde.

Je parlais de pitbull mais j'ai aussi connu des phases de course où j'étais juste en état de grâce, où tout paraissait facile. Là où je suis plus critique c'est que dans ces situations c'est facile de performer, y a pas de grain de sable dans l'engrenage. On peut certes parler de paix intérieure et tout un tas de concepts un peu "baba cool" mais pour ma part je suis un peu hermétique à tout ça probablement parce que si effectivement j'avais plus rien à me prouver je ne vois pas bien pourquoi je continuerais :)

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6943
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Entrainement force mentale

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

shika a écrit :
03 févr. 2020 21:26
Je parlais de pitbull mais j'ai aussi connu des phases de course où j'étais juste en état de grâce, où tout paraissait facile. Là où je suis plus critique c'est que dans ces situations c'est facile de performer, ...
Ce dont tu parles c'est le "flow" un état psychologique où l'on est 100% dans le moment présent absorbé à sa tache :) Rien de "baba cool" dans le concept au contraire! C'est très intéressant de comprendre comment on peut mettre en place les choses pour qu'il se produise car c'est dans cet état où l'on est le plus performant et mieux ça rend heureux ;)

Lien vers une présentation TED de Mihaly Csikszentmihalyi qui a consacré une partie de sa vie à rechercher sur le sujet :https://www.ted.com/talks/mihaly_csiksz ... anguage=fr

T.

Rah12
Messages : 5
Inscription : 25 janv. 2020 01:19

Re: Entrainement force mentale

Message non lu par Rah12 »

C'est super intéressant cette vidéo sur le Flow. Très bien décrit l'expérience de l'extase.. J'ai fait quelques recherches sur comment déclencher cet état et voici ce que j'ai trouvé:
  • Prêter une attention particulièrement intense
  • Avoir des objectifs clairs
  • Recevoir un feedback permanent
  • La présence de conséquences importantes liées à la tâche.
  • Un environnement riche, proposant de la nouveauté, de l’incertitude et de la complexité.
  • Avoir un sentiment de contrôle de la situation

    Je pense qu'être engagé dans une cause qui nous dépasse, c'est aussi important pour déclencher le flow..

Drancis Frake
Messages : 238
Inscription : 07 juin 2018 21:11

Re: Entrainement force mentale

Message non lu par Drancis Frake »

Je cite :

Qu'est-ce que la force mentale ?
Psychomédia
Publié le 20 octobre 2019

Le concept de force mentale a d'abord été développé dans le contexte de la psychologie du sport. Il a par la suite été généralisé à tout contexte concerné par l'atteinte de buts malgré des difficultés et des obstacles.
Le modèle le plus utilisé pour définir la force mentale est celui développé par Peter Clough, professeur de psychologie à l'Université de Huddersfield (Royaume-Uni), et ses collègues. Leur modèle des 4C (« The 4Cs Model ») inclut 4 composantes indépendantes mais interreliées.

Selon Clough, le concept de force mentale est mieux défini, plus précis et utile que celui de résilience mentale ou émotionnelle qui « semble être devenu un terme fourre-tout pour toutes les questions liées au stress et à l'anxiété », explique-t-il dans The Conversation UK. « En réalité, il s'agit d'un concept plutôt passif, qui établit des parallèles avec l'ingénierie résiliente qui peut résister à des tempêtes violentes. Il s'agit de “s'accrocher”. »

« Alors que le concept de force mentale, tout en englobant bon nombre des idées clés relatives à la résilience, offre une façon plus positive et plus ciblée d'aider les gens à faire face à des situations stressantes. Il ne s'agit pas simplement de fermer les volets pour faire face aux tempêtes émotionnelles, mais de se sentir capable de rechercher des environnements exigeants et d'y prospérer. Dans ce sens, la force mentale est une variable psychologique positive liée au succès, avec des propriétés psychologiquement bénéfiques qui vont au-delà de l'acceptation et de la gestion de l'anxiété, en permettant de trouver des opportunités de développement personnel et de croissance.

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6943
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Entrainement force mentale

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Rah12 a écrit :
05 févr. 2020 14:29
C'est super intéressant cette vidéo sur le Flow. Très bien décrit l'expérience de l'extase.. J'ai fait quelques recherches sur comment déclencher cet état et voici ce que j'ai trouvé:
  • Prêter une attention particulièrement intense
  • Avoir des objectifs clairs
  • Recevoir un feedback permanent
  • La présence de conséquences importantes liées à la tâche.
  • Un environnement riche, proposant de la nouveauté, de l’incertitude et de la complexité.
  • Avoir un sentiment de contrôle de la situation

    Je pense qu'être engagé dans une cause qui nous dépasse, c'est aussi important pour déclencher le flow..
Le flow est en fait quelque chose de tout à fait naturel et évident... nul besoin d'être un moine shaolin ou un maître de la méditation pour y parvenir :lol: Enfant ou adulte, même si l'on ne sait pas ce que c'est ou rechercher spécifiquement le flow, on peut tous en faire expérience quant on rencontre une tâche un peu "challengeante" (c'est d'ailleurs ce qui rend les jeux videos aussi addictif. En créant un environment soutenant et en s'adaptant à notre niveau de compétence, cela créé du "flow" chez le joueur).

Bien sur une fois que l'on a identifié cet état et que l'on en comprend mieux les mécanismes, il est intéressant de tout mettre en place pour que le jour J, il se produise car c'est bien là qu'on est le plus performant. Cependant il n'y a jamais de certitude la dessus, le flow est juste la conséquence d'un travail bien fait en amont et d'une maitrise de la tâche effectuée, si tout ne "clique" pas le jour J, on fait alors "le métier" comme on dit ;) (ex l'interview de Kevin Mayer sur Doha à 3'37).

Une méprise, liée au langage, est que quand on est dans le flow c'est "facile" (expression utilisée par shika d'ailleurs ;) ) alors qu'en fait non, le niveau de difficulté de la tâche est juste parfaitement calibré par rapport à notre niveau de compétence et on est cognitivement à 100% dans notre affaire, sans se poser de questions superflues (y compris si ça va bien, si on ne va pas craquer au km suivant, etc... ). Je préfère le terme d'"évidence" du coup.

T

Rah12
Messages : 5
Inscription : 25 janv. 2020 01:19

Re: Entrainement force mentale

Message non lu par Rah12 »

Oui c'est ce que j'ai cru comprendre en fin de compte. Le flow finalement c'est un très haut niveau de maîtrise dans ce qu'on fait à tel point qu'on s'oublie totalement. Merci pour le partage. Je vais aller voir cette vidéo.

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6943
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Entrainement force mentale

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Rah12 a écrit :
08 févr. 2020 16:33
Oui c'est ce que j'ai cru comprendre en fin de compte. Le flow finalement c'est un très haut niveau de maîtrise dans ce qu'on fait à tel point qu'on s'oublie totalement. Merci pour le partage. Je vais aller voir cette vidéo.
Justement non cela ne demande pas un "très haut" niveau de maîtrise mais que tu sois pile à TON niveau (à partir du moment où le geste est "automatique") cela te permet d'être à 100% dans l'activité sans être submergé ni t'ennuyer. Ça n'est donc nullement réservé aux "experts"/"élites", les jeux vidéos savent très bien nous mettre dans cet état.

Tu focalises ton attention sur toi, tes sensations, ta respiration, ton allure, le "jeu" est de rester dans le moment présent. A l'entrainement lorsque l'allure est sous maximale, c'est là qu'on peut s'introduire des petits challenges pour maintenir son focus, par exemple maintenir une cadence donnée malgré une allure "faible", essayer de maintenir son allure ou ses puls sans regarder sa montre, etc...

En tant que photographe, j'ai une position privilégiée pour observer un grand nombre d'athlètes. C'est amusant de voir qui est "dans sa course" et qui ne l'est pas.

T.

Répondre