avis sur entraînement Ironman

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
Michel Gagnard
Messages : 57
Inscription : 22 janv. 2004 14:26

Message non lu par Michel Gagnard »

J'ai les mêmes problèmes qu'ironfred, que j'ai eu en privé par email (ironfred, pas les problèmes).

A Nice l'an dernier ça m'a pris à la fin du vélo, j'ai trottiné 8 km et marché 22, je suis arrivé à 5 mn du hors-délai. Je n'ai pu avaler un peu d'eau qu'après minuit le soir... entre temps c'était vomissements de bile à 4 pattes sur le bitume. Après le tri, obligé d'arrêter la voiture (je ne conduisais pas) pour vomir qques cm3 de bile, on allait pourtant qu'à St Jeannet...

Un ami a eu ça au Marathon de Paris (dimanche matin), il n'a pu s'alimenter que le lundi soir...

J'ai 40 ans et je me souviens de ma première "crise" : j'avais 16 ans, j'étais parti faire + de 200 km sous le soleil avec un vélo d'un autre âge.

Je peux dire que j'ai presque TOUT essayé en alimentation (y compris de ne rien prendre du tout) manger peu souvent, du salé, du sucré, du MALTOBIDULE, le HYDRIMACHIN, de L'ADEP, du 640...et RIEN n'est mieux qu'autre chose, cette histoire de nausées ne vient pas de l'alimentation.

Plus étonnant encore : ce n'est pas fonction des puls cardiaques, la dernière fois j'ai eu les premiers symptômes après seulement 104 km de vélo à 124 puls de moyenne (max à 198 mesuré il y a 3 ans à un test d'effort).

J'ai fait tous les tests sanguins imaginables (avant effort, après effort) ainsi qu'un bilan hépatique (avant effort après effort)... TOUT est très bon...

Le 19 juin dernier au MD de Cublize, je prends les nausées après 5 km de cap environ. Je me traîne jusqu'à l'arrivée et reste allongé durant 45-60 min. Aucune amélioration. Un infirmier me voit et m'expédie sous la tente des secours. Là ils me contrôlent le pouls : bon, la tension : bonne, la glycémie : bonne, ils m'injectent du glucose en me disant que dans 15 min je serai d'aplomb : aucun effet, ils m'injectent du primpéran en m'assurant que ça irait mieux... aucun effet.

On a pensé au stress : mais ça m'arrive aussi à l'entraînement (Cf les 104 kms à 124 puls moy).

Le plus étrange est que parfois ça ne se produit pas (Cf Paris-Brest-Paris en 2003 : 1250 km sans problème...

Fin juin, je suis allé voir un gastro, il pense qu'il s'agit d'un pb de circulation de sang : tout le sang part vers les muscles et il n'en reste plus beaucoup pour drainer l'acidité (naturelle !) de l'estomac. Ce cas est assez rare chez les sportifs, il l'est moins lorsqu'il s'agit des intestins au lieu de l'estomac (diarrhées, maux de ventre).

Le plus rageant est de constater, lorsque les nausées arrivent, que tout va bien par ailleurs (je n'ai jamais pris de crampes de ma vie par exemple). Une fois les nausées disparues (le lendemain) je ne constate aucune fatigue, aucun mal de jambes...

Le gastro m'a prescrit un anti-vomitif... Quelle est son efficacité ? Réponse après le 6 août.

MG
Avatar de l’utilisateur
Kokovich
Messages : 4581
Inscription : 16 nov. 2004 08:33
Localisation : Agenais, Agenais, Agenais, accessoirement au Layrac triathlon...
Contact :

Message non lu par Kokovich »

Perso, je me tordais de douleur à l'estomac dés que je commencais la course à pied et ca, que sur des CD puisqu'à l'époque, je ne faisais pas encore de long.

J'avais tout tester, les boissons, les gels, les barres sauf les squeezys et l'inkosport. Sur un tri, j'avais oublié mes "doses" d'énergie et ma soeur m'a filé des gels squeezys et un pote de la boisson inkosport.

Je n'ai plus jamais eu de soucis et depuis tout va bien. c'est sur que si c'est un probleme de métabolisme, on ne peut pas faire grand chose mais je pense que les tests de tous ces produits à l'entrainement est relativement important puisque que moi, au début, je n'arrivais méme pas à boire une goutte. Maintenant, sur LD, je m'arréte prend mon temps de bien tout ingurgiter (souvent coca + eau) et je repars.

Je pense que toute la gestion de la course, l'alimentation en faisant partie, ce fait aussi à l'entrainement et qu'il ne faut pas tjs prendre comme argent content ce que dise tes collégues de sport.

Tu vois, pour moi, on me deconseillait la trifonction, le coca, l'épongeage, les gels et méme le sport :lol: mais finalement, ca me réussit plutot pas mal. Alors je pense que seul ton experience et la connaissance de ton corps pourront t'aider (via un toubib).

Courage, je vais mourir à embrun et je te raconterais ensuite :wink:
Si vis pacem, para bellum
--------------------------------------------------
http://mistertri.canalblog.com
Michel Gagnard
Messages : 57
Inscription : 22 janv. 2004 14:26

Message non lu par Michel Gagnard »

je me tordais de douleur à l'estomac
Ce ne doit pas être le même problème, je nai pas "mal" à l'estomac, uniquement des nausées.

MG
pophip
Messages : 51
Inscription : 28 juil. 2005 16:06

endurance=mal au ventre

Message non lu par pophip »

Salut, j'ai à peu près regardé toutes les réponses à ton sujet et je crois que personne n'à parlé de la "sélection sanguine" (si ce n'est pas le cas dsl les gens).Quoi qu'il en soit, lorsqu'on pratique une activité physique le sang afflue vers les organes qui en ont le plus besoin directement (muscles + débit cérébral invariant) en dépit d'autres organes comme l'intestin par exemple.Pour un footing d'une demi heure no problem, mais quand on commence à dépasser les 4-5 heures la les intestin commencent à manquer de sang, voir à en etre presque privés partiellement (cela peut aller jusqu'à la nécrose), s'en suivent donc des douleurs, diarrhées, mauvaise absorption=fringale etc...
Je ne connais pas de solution officielle à ce problème ci ce n'est d'essayer d'habituer au maximum son corps aux longues distances (pas facile de s'entrainer 25 heures par semaine qd on est 100%amateur mais bon).
pophip
Messages : 51
Inscription : 28 juil. 2005 16:06

Message non lu par pophip »

mince tu en avais parlé dès le début dsl... mieux vaut deux fois qu'une tu me diras
ironchris
Messages : 4846
Inscription : 20 janv. 2004 10:01

Message non lu par ironchris »

Un nageur nage, un footballeur joue au ballon...un triathlète de longues distances fait des sorties longues!
Les "amateurs", ceux qui ne disposent pas forcement du temps neccessaire pour certaines séances spécifiques oh combien utiles, risquent de souffrir plus ou moins tôt! Certains sur le vélo à peine rendu au turn point, d'autres plus loin!
Pas facile dans ces conditions, je l'admet, le respecte et l'apprécie beaucoup! Je reviens d'ailleur toujours voir les derniers arrivants d'un ironman, c'est fabuleux, bien plus que ceux qui "contrôlent" la course. Ces athlètes là subissent!
Je ne peux que conseiller d'essayer de trouver un moment dans la préparation pour faire quelques sorties longues. C'est le seul moyen d'apprendre à gérer des problèmes qui ne se rencontrent que dans cette situation. Dans le cas contraire, l'ironman est une aventure.
Laurence Bag tri
Messages : 77
Inscription : 10 juil. 2005 20:23
Localisation : Tarbes

Message non lu par Laurence Bag tri »

Actuellement je prepare un Iron man ,entre le boulot et ma vie familliale il m'est difficile de faire des sorties de 6h en velo ,j'essaie plutot de faire des 2 fois 3h(en 2 jours ) en ayant fait 1h de cap le matin.Qu'en pensez vous ? je n'ai pas d'objectif de temps ,je souhaiterai le finir . :?:
Merci a tous
Augustin
Messages : 353
Inscription : 03 janv. 2005 16:26
Localisation : Guermantes

im

Message non lu par Augustin »

Laurence,
Idem moi j'ai les m^mes contraintes pro et familiales et je n'avais pas le temps de faire des sorties (très) longues à vélo.
J'ai juste fait 2 fois 100 bornes à bonne allure (35 km/h) et 1 tri "B" avant mon 1er IM.
J'ai fais 5h51 à vélo sur l'IM de Klagenfurt (à 31.5 de moyenne) et connaissant mes piètres qualités de cycliste, j'étais content car, comme toi, mon 1er objectif était de finir et deuxio de courir un marathon propre derrière (j'ai fais 3h41) et bouclé le tout en 10h46!

donc tt est possible même sans entrainement de forçat!
pour info sur 6 mois je n'ai fais "que" 1100 km de vélo (+53h de home trainer) ...et ça passe!!!
la clé je pense: ne pas bouriner et gérer alimantation et eau!
Je dis ce que je pense et je fais ce que je dis: L'IM une fois que l'on y a goûté...
Avatar de l’utilisateur
mythoman
Messages : 84
Inscription : 03 oct. 2005 08:59
Localisation : PARIS

Message non lu par mythoman »

Laurence Bag tri a écrit :Actuellement je prepare un Iron man ,entre le boulot et ma vie familliale il m'est difficile de faire des sorties de 6h en velo ,j'essaie plutot de faire des 2 fois 3h(en 2 jours ) en ayant fait 1h de cap le matin.Qu'en pensez vous ? je n'ai pas d'objectif de temps ,je souhaiterai le finir . :?:
Merci a tous
je suis dans le même cas que toi, j'essaye de préparer un ironman en jonglant avec ma vie de famille. En ce qui concerne ton entraînement, il me paraitrait plus logique de faire d'abord la sortie vélo et de rajouter la course à pied ensuite, ce qui ce rapproche de l'effort à produire le jour de l'IM.
C'est ce que je fais pour l'instant, le samedi et le dimanche matin, tout le monde dort donc je ne pertube pas trop le rythme familial.
La vérité, c'est le tout.
-Antoine-
Messages : 4840
Inscription : 05 nov. 2004 08:38
Contact :

Re: im

Message non lu par -Antoine- »

Augustin a écrit :Laurence,
Idem moi j'ai les m^mes contraintes pro et familiales et je n'avais pas le temps de faire des sorties (très) longues à vélo.
J'ai juste fait 2 fois 100 bornes à bonne allure (35 km/h) et 1 tri "B" avant mon 1er IM.
J'ai fais 5h51 à vélo sur l'IM de Klagenfurt (à 31.5 de moyenne) et connaissant mes piètres qualités de cycliste, j'étais content car, comme toi, mon 1er objectif était de finir et deuxio de courir un marathon propre derrière (j'ai fais 3h41) et bouclé le tout en 10h46!

donc tt est possible même sans entrainement de forçat!
pour info sur 6 mois je n'ai fais "que" 1100 km de vélo (+53h de home trainer) ...et ça passe!!!
la clé je pense: ne pas bouriner et gérer alimantation et eau!
Attention Augustin! à mon avis tu as de bonnes capacités naturelles (je parle sport, bien entendu :wink: ) je pense car faire comme toi pour tes débuts en tri 2 IM en 7 semaines l'un en 10H46 l'autre en 10H20... c'est assez cruel pour les petits gars comme moi qui se sont baffrés plus de 400H d'entrainement entre novembre et juin!!!
Ou alors c'est moi qui suis vraiment nul!
Après le defi 42(ans) en 2018, défi 43 de 2019 abandonné, défi 44 torpillé, no défi 45 libéré, on respire ce n’est que du loisir
https://www.facebook.com/defi42ans/
http://defi42.blogspot.com/
http://triblogantoine.blogspot.com/
JF
Messages : 2893
Inscription : 17 déc. 2004 17:55
Localisation : au pays des loups
Contact :

Message non lu par JF »

non antoine le plus nul,c'est moi :wink: :wink:
a+
-Antoine-
Messages : 4840
Inscription : 05 nov. 2004 08:38
Contact :

Message non lu par -Antoine- »

JF a écrit :non antoine le plus nul,c'est moi :wink: :wink:
a+
MMeeeuuhhhh non JF!!!!
Augustin est un petit jeune (lol)
on l'aura à l'usure :wink:
Après le defi 42(ans) en 2018, défi 43 de 2019 abandonné, défi 44 torpillé, no défi 45 libéré, on respire ce n’est que du loisir
https://www.facebook.com/defi42ans/
http://defi42.blogspot.com/
http://triblogantoine.blogspot.com/
JF
Messages : 2893
Inscription : 17 déc. 2004 17:55
Localisation : au pays des loups
Contact :

Message non lu par JF »

-Antoine- a écrit :
JF a écrit :non antoine le plus nul,c'est moi :wink: :wink:
a+
MMeeeuuhhhh non JF!!!!
Augustin est un petit jeune (lol)
on l'aura à l'usure :wink:
Augustin,j'espere le voir a klagenfurt,c'est lui qui m'a donné envie d'y aller :wink: :wink:
a+
Avatar de l’utilisateur
mythoman
Messages : 84
Inscription : 03 oct. 2005 08:59
Localisation : PARIS

Message non lu par mythoman »

HE a écrit :il a eu de très bons articles dans differentes revues médicales sur ces pb gastriques lors d'efforts prolongés. Je pense que marco peut nous en parler.
pour ma part, avant un ironman je prenais un smecta (platre stomacal) et pi je faisais gafe à l'alimentation avant pendant et après course, ainsi qu'aux boissons car certaines trop acides ne me convenaient pas.
Mais ceci dit l'effort prolongé génère ces petits désagréments du moins au début après le corp s'adapte. :wink: donc le 3eme sera le bon :wink:
je confirme pour l'efficacité du smecta! j'avais aussi de gros problèmes intestinaux : je transpire beaucoup, donc je me déshydrate vite et en plus j'ai tendance à me lancer dans des épreuves alors que je n'ai pas vraiment le niveau et l'entrainement pour, donc tout ce qu'il ne faut pas faire.
en plus de la prise de smecta, j'évite de prendre des aliments riches en gluten (hyperagressif pour le tube digestif) pendant les quinze jours qui précèdent l'épreuve. ça a marché sur des semis, sur des marathon, je vous dirais pour l'ironman quand je l'aurai terminé. :wink:
Désolé Copste, je répète ce que je t'ai déjà dis à Bondoufle...(non je ne radote pas)
Dernière modification par mythoman le 04 oct. 2005 16:48, modifié 1 fois.
La vérité, c'est le tout.
patrice
Messages : 141
Inscription : 14 janv. 2004 19:00
Localisation : Rosières

Message non lu par patrice »

Salut Laurence,
J'ai fait un peu le même type de prépa cet été. Je partais un peu dans l'inconnu (mon premier IM) et j'avais également des difficultés pour m'entrainer.
En fait je ne pouvais jamais partir plus de 3 ou 4 heures donc je me suis fait des "blocs" de 4 jours avec :
- 3 heures de vélo et une heure de CP enchainée
ou
- 4 heures de vélo.
Je pense qu'enchainer les sorties avec peu de récup permet tout de même de faire une assez bonne préparation.

Bon courage, Patrice.
Répondre