Peur de nager en eau vive

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
L'Dingo
Messages : 740
Enregistré le : 16 févr. 2008 06:52
Localisation : Marseille

Re: Peur de nager en eau vive

Message non lu par L'Dingo » 19 sept. 2013 10:36

Silver0l a écrit :Il faut rationaliser le truc.

Pour ce qui me concerne, plus je suis loin du bord en mer, et plus je suis rassuré.

Si on considère objectivement les risques, c'est l'attitude normale à adopter.

La plupart des risques sont près de la côte: se couper le pied en marchant sur un bout de verre, attraper une bactérie, se faire jeter sur des rochers ou se faire couler par le déferlement des vagues quand ça bastonne, se faire jeter sur la barre de corail dans les mers tropicales...

Il y a aussi l'aspect jet-ski: on est tranquille à moins de 300m de la côte, mais entre 300m et 1 km c'est un peu l'enfer. Et au delà d'1km de la côte, ça redevient très tranquille: beaucoup moins de jet-skis, de kites, de PAV...

Aussi, contrairement aux recommandations habituelles, je nage le plus souvent seul. Etre à 2 ou plusieurs ne peut que multiplier les possibilités de problèmes sans que l'assistance d'un autre nageur puisse être d'une quelconque utilité en haute mer.

Pour le coup de l'Anaconda, ça m'est arrivé en Guyane en descendant une rivière à la nage. Juste vu 2 anneaux enroulés sur un tronc le long de la rivière. La bestiole faisait bien 30cm de diamètre! :shock:
:sm28: :sm28: :sm28: :sm28:


impayable, irremplaçable, inégalable... je ne trouve pas d'adjectifs, voire de superlatifs tels géantissime , sublimissime ... pour définir au mieux notre contradicteur en chef.
Enfin si, il y en a qu'un :

:D SILVERISSIME :sm6: :sm6: :sm6:


mais que ce ne doit pas être facile quand même de concilier un anticonformisme intellectuel avec un positionnement dans la société des plus "traditionnel".

Lourson
Messages : 70
Enregistré le : 16 mai 2013 09:43

Re: Peur de nager en eau vive

Message non lu par Lourson » 19 sept. 2013 14:25

Pop Corn a écrit :La peur du vide mais dans l'eau.

moi aussi j'ai ca :)

Bon faut dire que je souffre aussi de ca sur terre ! Mais j'adore vaincre cette frousse ! Je fais du VTT de descente, de l'accrobranche, de l avia ferrata.... mais chaque fois, j'ai les genoux quifont des castagnettes :) ........faut bien soigner le mal !

Dans l'eau, ca m'a pris la premiere fois en stage de plongée : je devais descendre le long de la chaine d'ancre. Arrivé en bas : pris d'essouflement alors que je m'etais laissé descendre. J'etais attiré par le fond.

L'autre fois, c'etais lorsque je faisais des A/R plage - boue des 300m. A un moment, j'ai du faire demi tour, c'etait trop profond :) Ceci dit l'apnée pour toucher le fond fut longue ...entre 7 et 12m ! Les tours suivants, je suis allé jusqu"a la boue !........faut bien soigner le mal !

Silver0l
Messages : 6828
Enregistré le : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: Peur de nager en eau vive

Message non lu par Silver0l » 19 sept. 2013 16:17

L'Dingo a écrit : impayable, irremplaçable, inégalable... je ne trouve pas d'adjectifs, voire de superlatifs tels géantissime , sublimissime ... pour définir au mieux notre contradicteur en chef.
C'est pas pour le plaisir de contredire, c'est juste que la plupart des gens ont une attitude complètement irrationnelle vis à vis du danger.

En gros, plus un danger est statistiquement important, plus il est ignoré (normal, puisqu'il se produit tout le temps, personne n'en parle: accident de voiture, accident ménager, paludisme...), et plus un danger est statistiquement faible, plus il est craint (normal: comme ça ne se produit quasiment jamais, quand ça arrive, tout le monde en parle: attentat terroriste, accident d'avion...).

Appliqué à la nage en eau libre, ça donne que tout le monde a peur de choses qui n'arrivent jamais (se faire attaquer par un requin en Méditerranée ou en Bretagne, avoir un malaise cardiaque au milieu de l'eau, se faire attaquer par un anaconda, mourir noyé à cause d'une crampe :roll: ) et par contre tout le monde ignore les dangers réels, ceux qui tuent ou blessent vraiment, et qui se produisent pour la plupart d'entre eux tout près des côtes: se faire écraser sur le sol par un rouleau, les baïnes, se faire jeter sur les rochers par des vagues, se couper le pied en marchant sur du verre, se faire piquer par une vive planquée dans le sable, attraper une maladie à cause d'une eau contaminée (style bilharziose), se faire taper par un jet-ski ou un kite...

Moralité, le danger n'est pas où les gens le croient. En vérité, plus on est loin du bord, plus on est en sécurité, et dans 95% des cas, l'assistance d'un autre nageur ne sert à rien et est un boulet en cas de situation difficile. Et c'est du vécu ( http://silberblog.graphz.fr/la-ligne-noire/ ).

Corentin Boulba
Messages : 15
Enregistré le : 05 juil. 2013 00:43

Re: Peur de nager en eau vive

Message non lu par Corentin Boulba » 19 sept. 2013 17:02

Pour moi le danger n°1 c'est la défaillance, du coup ça me paraît rationnel de ne pas trop m'éloigner des côtes. De toute façon à quoi ça sert d'aller plus loin que les bouées ? Paniquer alors que la plage est au loin, toute petite, c'est très désagréable.

Ah et puis je n'aime pas nager au-dessus d'un tas d'algues, vous savez quand ça fait tout sombre sous l'eau. Mais bon dans ces cas je prends sur moi et j'y vais quand même, ensuite j'ai l'impression d'être un héros.

Pas de problème avec le manque de visibilité dans l'eau, sinon.

geraud
Messages : 5083
Enregistré le : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Correze

Re: Peur de nager en eau vive

Message non lu par geraud » 19 sept. 2013 17:23

Pop Corn a écrit :Pour les dents de la mer, ça devrait aller :mrgreen:
Le départ ne me fait pas trop peur, mais j'ai effectivement peur de ne pas voir le fond, de me retrouver fatigué et de ne pouvoir revenir etc .....
La peur du vide mais dans l'eau.
Léon Skardu à bien résumé je pense.
De plus, je ne suis pas nageur et à mon age j'ai pas mal de carences à ce niveau.
Je pense que je vais me contenter de la brasse dans un premier temps, d'une part parce que le crawl c'est encore ça et d'autre part parce que j'ai un meilleur contrôle visuel.
Vu que je vise pas un podium, on va faire ça :sm11:
Alors un conseil; pars de derrière. Si déjà le fait d'être en eau libre te stresse, pas la peine de te retrouver dans la lessiveuse du départ, ce qui n'aide pas à être zen quand on est un piètre nageur.
Ce sera sans doute bien plus agréable et moins stressant pour toi. Et en plus tu ne dérangera pas les bons nageurs.

(Aucune condescendance de ma part. Je précise que je fais partie de ceux qui partent de derrière :wink: )

geraud
Messages : 5083
Enregistré le : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Correze

Re: Peur de nager en eau vive

Message non lu par geraud » 19 sept. 2013 17:29

Silver0l a écrit : Il y a aussi l'aspect jet-ski: on est tranquille à moins de 300m de la côte, mais entre 300m et 1 km c'est un peu l'enfer. Et au delà d'1km de la côte, ça redevient très tranquille: beaucoup moins de jet-skis, de kites, de PAV...
Du coup le conseil pour ceux qui n'habitent pas près de la mer, c'est de se trouver un lac d'au moins 2km de diamètre pour pouvoir nager au milieu :mrgreen:
Silver0l a écrit :La plupart des risques sont près de la côte: se couper le pied en marchant sur un bout de verre, attraper une bactérie, se faire jeter sur des rochers ou se faire couler par le déferlement des vagues quand ça bastonne, se faire jeter sur la barre de corail dans les mers tropicales...
Mouais... enfin dans les mers tropicales genre australie, ile de la réunion, etc... à choisir il vaut peut être mieux les risques qui sont AVANT la barrière de corail que ceux qu'il y a après. Le triathlète dans sa combi ressemble trop à une tortue :mrgreen: (surtout s'il est venu nager en Softride :wink: )

Avatar du membre
Christian Robin
Messages : 6079
Enregistré le : 10 juin 2005 12:13
Localisation : V6 Triathlon Côte d'Amour /La Turballe

Re: Peur de nager en eau vive

Message non lu par Christian Robin » 19 sept. 2013 21:53

Silver0l a écrit :Il faut rationaliser le truc.

Pour ce qui me concerne, plus je suis loin du bord en mer, et plus je suis rassuré.

Si on considère objectivement les risques, c'est l'attitude normale à adopter.

La plupart des risques sont près de la côte: se couper le pied en marchant sur un bout de verre, attraper une bactérie, se faire jeter sur des rochers ou se faire couler par le déferlement des vagues quand ça bastonne, se faire jeter sur la barre de corail dans les mers tropicales...

Il y a aussi l'aspect jet-ski: on est tranquille à moins de 300m de la côte, mais entre 300m et 1 km c'est un peu l'enfer. Et au delà d'1km de la côte, ça redevient très tranquille: beaucoup moins de jet-skis, de kites, de PAV...

Aussi, contrairement aux recommandations habituelles, je nage le plus souvent seul. Etre à 2 ou plusieurs ne peut que multiplier les possibilités de problèmes sans que l'assistance d'un autre nageur puisse être d'une quelconque utilité en haute mer.

Pour le coup de l'Anaconda, ça m'est arrivé en Guyane en descendant une rivière à la nage. Juste vu 2 anneaux enroulés sur un tronc le long de la rivière. La bestiole faisait bien 30cm de diamètre! :shock:
Et..sans déconner: tu vas souvent nager à plus d'un kilomètre de la côte ? :mrgreen:
Est ce que tu réfléchis 2 secondes à ce que tu dis ? tu réponds à des mecs qui paniquent hors de la piscine ! en plus, ils paniquent, et toi, tu parles de "rationaliser" Or précisément, quand tu paniques, tu ne rationalises pas, sinon, tu ne paniquerais pas...
Et c'est sûr: un mec qui nage avec toi, et peut éventuellement t'aider, c'est de la couille en barre: Silverole, tout seul, mieux que Chuck Norris vainc rationnellement tous les dangers: l'union avec lui même fait sa force !
Tu es vraiment un bouffon ! sous des dehors cool et intello, ce qui compte pour toi, c'est de te faire mousser...Ton anaconda sur un tronc, t'es sûr que ce n'était pas ..un étron , ton petit frère, peut être... :wink:
le husky

Avatar du membre
aurelie.218
Messages : 10709
Enregistré le : 08 juin 2008 15:34
Localisation : Dans une maison de poupée au milieu des vignes...
Contact :

Re: Peur de nager en eau vive

Message non lu par aurelie.218 » 19 sept. 2013 22:19

Pareil....plutôt du genre à flipper en eau libre.... C'est un peu angoissant, je préfère toucher la terre ferme^^
Résultat, sur tous mes triathlons, je m'arrange pour nager sur le côté externe et pour toujours avoir les kayaks en contact visuel...
Lors de mon premier tri cette saison, j'avais largement paniqué (transie de froid, incapable de mettre la tête sous l'eau à cause de la "barre au front" liée au froid, sensation de malaise/tomber dans les vappes tellement je me les caillais avec tête qui tourne)...alors j'ai tout fait en brasse, à côté du kayak.

Comme l'a dit Frank, ça peut se dompter avec l'habitude, la sophro, les visualisations... Ce que je fais, c'est que je repère une personne qui nage à la même vitesse.....et je la suis....je l'ai constamment dans mon champ visuel, ça distrait !
Membre de la secte des Trigolos :D
Quelques balades par monts et par vaux... http://cyclorelie.skyrock.com/
Le off de ouf : http://offdeouf.wordpress.com/

Silver0l
Messages : 6828
Enregistré le : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: Peur de nager en eau vive

Message non lu par Silver0l » 19 sept. 2013 23:04

Christian Robin a écrit : Et..sans déconner: tu vas souvent nager à plus d'un kilomètre de la côte ? :mrgreen:
Oui.
Christian Robin a écrit : Est ce que tu réfléchis 2 secondes à ce que tu dis ? tu réponds à des mecs qui paniquent hors de la piscine ! en plus, ils paniquent, et toi, tu parles de "rationaliser" Or précisément, quand tu paniques, tu ne rationalises pas, sinon, tu ne paniquerais pas...
Et c'est sûr: un mec qui nage avec toi, et peut éventuellement t'aider, c'est de la couille en barre: Silverole, tout seul, mieux que Chuck Norris vainc rationnellement tous les dangers: l'union avec lui même fait sa force !
Le pb de la panique, c'est que le cerveau reptilien prend le dessus sur le neocortex.

En tant qu'homo sapiens, nous avons tous la capacité de surmonter nos paniques, à condition d'accepter d'entrer dans une démarche consciente de rationalisation, au lieu de laisser la panique nous envahir. Une analyse froide et rationnelle de la situation peut faire beaucoup pour reprendre confiance. Si tu te dis qu'a priori tu paniques , qu'il n'y a rien à faire epicetou, t'es foutu.

Sur le sujet de l'aide, compte tenu d'une pratique très fréquente, j'ai eu pas mal de pb en eau libre (piqures de raies, bilharziose, attaque de requin, courants, vagues qui jettent sur les rochers...), mais jamais l'assistance d'un autre nageur n'aurait servi à quelque chose. Au contraire, la présence d'une autre personne n'aurait fait qu'aggraver la situation. Les gens imaginent des situations théoriques qui n'arrivent jamais et négligent ce qui se passe vraiment. Ils ont peur d'avoir une crampe en pleine mer, mais j'en ai eu des dizaines, et ça n'a jamais empêché personne de rejoindre le bord sans aide extérieure. C'est pas le sentiment d'être Chuck Norris, c'est simplement le retour d'expérience des situations réelles, pas des dangers imaginaires. Je ne connais personne qui a été sauvé par un gars qui nageait avec lui - même si tout le monde fait ça parce que c'est écrit partout par les bureaucrates qui nous gouvernent. Ça n'arrive simplement jamais dans la vraie vie.

Christian Robin a écrit : Tu es vraiment un bouffon ! sous des dehors cool et intello, ce qui compte pour toi, c'est de te faire mousser...Ton anaconda sur un tronc, t'es sûr que ce n'était pas ..un étron , ton petit frère, peut être... :wink:
Pas la peine de devenir insultant. Pour l'anaconda, on est une 10aine à l'avoir vu, pas de doute là dessus. D'ailleurs, ce n'est pas du tout exceptionnel dans la région. Et l'anaconda n'est pas dangereux pour l'homme.

Pop Corn
Messages : 18
Enregistré le : 15 sept. 2013 16:52

Re: Peur de nager en eau vive

Message non lu par Pop Corn » 20 sept. 2013 06:35

Tout avis est bon à prendre et je vus remercie tous car dans tout les cas, ça me prouve que je ne suis pas seul avec ce seuil d’appréhension et tout vos conseils me rassurent et décuplent ma motivation.

Cad
Messages : 99
Enregistré le : 22 juil. 2010 10:33

Re: Peur de nager en eau vive

Message non lu par Cad » 20 sept. 2013 08:07

Perso j'ai le probleme inverse, j'aime tellement l'eau que je ne vois pas du tout le danger... C'est comme çà !

Je pense que le plus important est de trouver ton moyen de te calmer (visualisation, aide, sophro, rationalisation, tous les moyens sont bons) pour enfin comprendre que tout va bien :) Facile à dire, je sais, puisque pour moi c'est le vélo qui pose probleme avec la peur de tomber :?
Veritas Liberabit Vos

pied de fer
Messages : 155
Enregistré le : 04 août 2008 08:36

Re: Peur de nager en eau vive

Message non lu par pied de fer » 20 sept. 2013 08:17

Pop corn, je comprends ta crainte ! Je pense que beaucoup l'on vécu à leurs débuts,... et moi y compris ! Pourtant, je suis un bon nageur, je viens de la natation. Mais lors de mon premier triathlon, lors des 100 premiers mètres, j'ai eu un moment de peur en ne voyant pas le fond.

Et puis à force, on s'habitue je te rassure, l'habitude aide à vaincre ses appréhensions ! Maintenant, je me jette à l'eau sans aucune crainte.

Alors, effectivement, le mieux à chaque triathlon, c'est de se mettre en situation de confort : partir à l'arrière pour éviter la machine à laver, utiliser la nage dans laquelle on se sent le mieux, garder un kayak en visuel ....

Avec mon club, on a organisé de temps en temps des entrainement en eau libre, on part dans un lac, avec le coach qui nage avec nous qui donne des points de RDV tous les 200 300 m. Des simulations de départ, ... ça aide à s'habituer. Si tu es en club, suggère ce genre de séance.

Bon courage en tous les cas ! et pour tout le monde, n'oubliez pas : qui n'affronte pas ses peurs ne grandit pas ! Alors louons plutôt le courage de ceux qui avouent cette crainte mais qui ont malgré tout le cran d'essayer de la surmonter !

Enjoy !

Pop Corn
Messages : 18
Enregistré le : 15 sept. 2013 16:52

Re: Peur de nager en eau vive

Message non lu par Pop Corn » 21 sept. 2013 08:42

Rdv le 05 Oct alors pour voir si je fais du canoé ou de la nat :sm11:

Avatar du membre
Christian Robin
Messages : 6079
Enregistré le : 10 juin 2005 12:13
Localisation : V6 Triathlon Côte d'Amour /La Turballe

Re: Peur de nager en eau vive

Message non lu par Christian Robin » 21 sept. 2013 14:59

Silver0l a écrit :
Christian Robin a écrit : Et..sans déconner: tu vas souvent nager à plus d'un kilomètre de la côte ? :mrgreen:
Oui.
Christian Robin a écrit : Est ce que tu réfléchis 2 secondes à ce que tu dis ? tu réponds à des mecs qui paniquent hors de la piscine ! en plus, ils paniquent, et toi, tu parles de "rationaliser" Or précisément, quand tu paniques, tu ne rationalises pas, sinon, tu ne paniquerais pas...
Et c'est sûr: un mec qui nage avec toi, et peut éventuellement t'aider, c'est de la couille en barre: Silverole, tout seul, mieux que Chuck Norris vainc rationnellement tous les dangers: l'union avec lui même fait sa force !
Le pb de la panique, c'est que le cerveau reptilien prend le dessus sur le neocortex.

En tant qu'homo sapiens, nous avons tous la capacité de surmonter nos paniques, à condition d'accepter d'entrer dans une démarche consciente de rationalisation, au lieu de laisser la panique nous envahir. Une analyse froide et rationnelle de la situation peut faire beaucoup pour reprendre confiance. Si tu te dis qu'a priori tu paniques , qu'il n'y a rien à faire epicetou, t'es foutu.

Sur le sujet de l'aide, compte tenu d'une pratique très fréquente, j'ai eu pas mal de pb en eau libre (piqures de raies, bilharziose, attaque de requin, courants, vagues qui jettent sur les rochers...), mais jamais l'assistance d'un autre nageur n'aurait servi à quelque chose. Au contraire, la présence d'une autre personne n'aurait fait qu'aggraver la situation. Les gens imaginent des situations théoriques qui n'arrivent jamais et négligent ce qui se passe vraiment. Ils ont peur d'avoir une crampe en pleine mer, mais j'en ai eu des dizaines, et ça n'a jamais empêché personne de rejoindre le bord sans aide extérieure. C'est pas le sentiment d'être Chuck Norris, c'est simplement le retour d'expérience des situations réelles, pas des dangers imaginaires. Je ne connais personne qui a été sauvé par un gars qui nageait avec lui - même si tout le monde fait ça parce que c'est écrit partout par les bureaucrates qui nous gouvernent. Ça n'arrive simplement jamais dans la vraie vie.

Christian Robin a écrit : Tu es vraiment un bouffon ! sous des dehors cool et intello, ce qui compte pour toi, c'est de te faire mousser...Ton anaconda sur un tronc, t'es sûr que ce n'était pas ..un étron , ton petit frère, peut être... :wink:
Pas la peine de devenir insultant. Pour l'anaconda, on est une 10aine à l'avoir vu, pas de doute là dessus. D'ailleurs, ce n'est pas du tout exceptionnel dans la région. Et l'anaconda n'est pas dangereux pour l'homme.
1) parce que toi, tu n'es jamais insultant, peut être ? :mrgreen: :mrgreen: je ris ! tu es méprisant, c'est pire....
2) Tu parles comme d'hab, comme un livre: alors, écoute: j'ai eu un masque sur le nez à 6 ans, voici donc 57 ans j'ai commencé la chasse sous marine à 12 ans, jusquà 45 ans.Sites les plus "risqués": Pointe du Raz, pointe des Poulains à belle Ile...
J'ai commencé la planche à voile à 31 ans, et le surf à 34: spot: Les Sables d'Olonne. Sites: les plus marquants: Guicho ( Portugal) pointe des Ancres ( Maroc, Fuerteventura.Mon quiver de voiles: de 7.3m2 à 2.8m2, toutes utilisées
Donc, la pratique de la natation en Triathlon a toujours été pour moi un aimable amusement ( je parle de le presse, pas de la vitesse de nage)
Depuis des années, je nage régulièrement à Serre Ponçon: Très simple: mes amis me jettent à l'eau aux bouées de 300 mètres, à l'aplomb de la Saulze, et me récupèrent 1 heure plus tard, 3 km plus loin. En attendant, ils vont faire du wake board.
Donc, démerde toi en maillot de bain
Aucune crainte ni état d'âme !
Quel HEROS, dis tu !
Hé bien, un jour de 2010, j'avais 5*500m à faire . Je suis donc descendu Baie Saint Michel, et ai entamé la séance ( pour moi, 500 m = entre 10 et 12 minutes, pour faire simple) Je file comme d'hab vers les bouées de 300 m, comme ça, j'ai des repères avec leur alignement. Ce jour là, je trouvais l'eau fraîchote: 1er 500, ça passe, 2ème, idem, mais je reviens au bord pour me réchauffer. 3ème: je repars au large, je trouve l'eau froide: je fais un peu de crawl polo pour m'ébrouer, et là, sensation étrange de tout voir flotter et tourner. Je m'accroche à une bouée pour souffler ( de quoi ?) je regarde le bord pour rentrer, et en même temps, le sentiment que je suis incapable de rentrer: je croche la chaîne avec mes pieds, je glisse, et j'ai l'impression que je vais couler. Je hèle un bateau, qui ne m'entend pas, puis un pédalo qui s'approche: ils me font monter à bord " on se demandait si tu appelais ou non, car on te voit souvent nager ici"
Au bord, le maître nageur que je connais me dit de rester au chaud ( il fait dans les 30 °), m'apporte un Coca. Je me réchauffe, puis reprends mon vélo, et je remonte à Saint Apollinaire, où je crèche.
Fin d'histoire ? pas du tout: quand les jours suivants je me remets à l'eau ( à poil, car en combar, no problem) je guette avec angoisse les signes de froid, je suis incapable de m'éloigner du bord, ceci depuis l'été 2010 jusqu'à cet été: si, dans l'eau clémente, et en longeant le bord, je dois passer une petite baie, disons de 50 mètres, je panique, je me dis que c'est stupide, je me raisonne....mais.
Ce n'est que cet été qu'en me mettant à l'eau à port Saint -Pierre, n'escomptant ne nager qu'une vingtaine de minutes ( à poil, bien sûr) l'eau était à cet endroit de l'Ubaye excellente, et j'ai nagé 1h30 non stop sans appréhension.
Moralités, il y en a 2:
1) sans AIDE EXTERIEURE, le première fois, j'y serais peut être resté: hypothermie ou hypoglycémie, je ne sais.
2) m'estimant peu impressionnable, et très aquatique, habitué à des circonstances défavorables d'éloignement, d'isolement, de vagues, de vent et de froid,, j'ai psychoté, non pas seulement le jour de l'incident - il y avait peut être une véritable défaillance, dangereuse, mais pendant plusieurs années . Je dis bien psychoter, car en combar, même par eau froide, où la sensation de froid est bien présente, et assez éloigné en mer, je n'ai jamais eu ce psychotage.
Alors, contrairement à toi, bien que peut être plus amariné que toi ( on ne va pas se la mesurer non plus ) je ne fais pas le mariole, et ne prends pas de haut les mecs qui paniquent.
Il faut RATIONNELLEMENT se tenir prêt au fait qu'on peut avoir d'un coup une conduite IRRATIONNELLE.
Voilà :wink:
le husky

Avatar du membre
superyoyo
Messages : 1029
Enregistré le : 22 juil. 2005 12:39
Localisation : toulon
Contact :

Re: Peur de nager en eau vive

Message non lu par superyoyo » 21 sept. 2013 15:30

J'ai jamais eu peur de ce qu'il y a dans l'eau peut-être parce que depuis tout petit je vais à la plage avec masque et tuba.
C'est peut-être ça qu'il faut faire, pour voir qu'il n'y a rien de dangereux dans l'eau (en méditerranée).
J'ai beaucoup plus peur des humains en bateau/planche/kayak/paddle/...
Et je reste dans les 300m :?

Répondre