Le lait, UHT, demi écrémé, liquide, en poudre, d'amandes...

Quoi manger? Quoi boire?
Avatar de l’utilisateur
PierreM
Messages : 996
Inscription : 07 mars 2012 20:29

Re: Le lait, UHT, demi écrémé, liquide, en poudre, d'amandes...

Message non lu par PierreM »

D'autre part, l'espèce humaine et la seule espèce à boire un lait qui n'est pas le sien
Si on devait lister l'ensemble des choses que l'espèce humaine est la seule à faire on n'en finirait pas :wink:

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 9821
Inscription : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Le lait, UHT, demi écrémé, liquide, en poudre, d'amandes...

Message non lu par Boulegan »

matafan a écrit :Boulegan je ne n'ai pas d'avis sur la consommation de lait, mais tes arguments ne sont pas valables.
la consommation de lait par l'espèce humaine ne remonte qu'à très récemment dans l'évolution des espèces.Et la plupart de nos habitudes alimentaires actuelles sont encore plus récentes que l'introduction du lait.
Le fait est que le bol alimentaire des hominidés n'a guère évolué depuis 2.5 millions d'années. Australopithèque mangeait des graines, des plantes, des insectes et des petits animaux. Le premier Homme a ajouté des charognes et de la viande fraiche. Au paléolithique, il a ajouté les poissons et les crustacés. A partir de sa sédentarisation, il a commencé à commencé les fruits de l'agriculture (céréales - qui ont pris une part importante dans son alimentation) mais aussi la viande carnée issue de l'élevage. La consommation de lait arrive en avant-dernier dans l'évolution du bol alimentaire puisque les sucres rapides - invention récente - sont la dernière évolution en date.
Elle est aussi la seule à cultiver des végétaux, à élever des animaux, à transformer ses aliments. C'est la seule à maîtriser des formes riches de communication, à avoir conscience de son existence et de celle des autres, à élaborer des pensées abstraites qui lui permettent d'imaginer des procédures complexes avant de les mettre en oeuvre. Il y a des milliers de choses qui distinguent l'homme des autres animaux. Pourquoi rejeter sous ce prétexte l'une d'elle plutôt que les autres ?
On parle d'alimentation là, non des aspects cognitifs de l'Homme vs animaux. Le développement de la taille du cerveau humain est clairement corrélé à la consommation de viande, dès le paléolithique. A cette époque, les hominidés consommaient entre 3 et 10 fois de vitamines que l'homme moderne... Il a ainsi pu couvrir de plus longues distances à pied, découvrir d'autres territoires, etc.
Est-ce une raison pour l'interdire à ceux qui le tolèrent ?
Entendons-nous bien, il ne s'agit pas d'interdire la consommation de lait, mais de souligner seulement que le lait n'est pas forcément "notre ami pour la vie". Chacun fait ce qu''il veut, selon ses ressentis sur sa santé, ses besoins, ses goûts. Mais la consommation de lait n'est pas si "naturelle" ni sans effets secondaires qu'on veut bien le croire :wink:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 9821
Inscription : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Le lait, UHT, demi écrémé, liquide, en poudre, d'amandes...

Message non lu par Boulegan »

PierreM a écrit :
D'autre part, l'espèce humaine et la seule espèce à boire un lait qui n'est pas le sien
Si on devait lister l'ensemble des choses que l'espèce humaine est la seule à faire on n'en finirait pas :wink:
C'est un raccourci, mais même réponse qu'au-dessus. On parle du bol alimentaire, pas de ce que l'Homme est capable de faire (du triathlon par ex.) et pas les animaux.
Ce n'est pas argument pour expliquer la soudaine apparition et sur-consommation de lait dans l'alimentation de l'homme moderne. :wink:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

jhr
Messages : 1892
Inscription : 11 sept. 2009 09:40

Re: Le lait, UHT, demi écrémé, liquide, en poudre, d'amandes...

Message non lu par jhr »

Vu la multiplication sur ce site des post pour décrire les régimes alimentaires miracles vs la mauvaise alimentation qui empoisonne et tue lentement et sournoisement je ne saurais trop vous conseiller de vous renseigner sur ce qu'est l'orthorexie.
Sans aller jusqu'à dire que la majorité des posteurs est touchée certains pourront réfléchir. Hier soir sur Arte un reportage sur tout ces régimes miracle ( paleo, sans gluten, vegan entre autre ...), donnait la parole a des personnes compétentes nutritionnistes psychologues allergologues, psychiatres... Ou il apparait que les pseudo références scientifiques qui justifieraient ne sont en fait que des illusions pour personnes crédibles. Bon appétit :lol:
Dernière modification par jhr le 30 mars 2015 12:01, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
PierreM
Messages : 996
Inscription : 07 mars 2012 20:29

Re: Le lait, UHT, demi écrémé, liquide, en poudre, d'amandes...

Message non lu par PierreM »

Boulegan a écrit :
PierreM a écrit :
D'autre part, l'espèce humaine et la seule espèce à boire un lait qui n'est pas le sien
Si on devait lister l'ensemble des choses que l'espèce humaine est la seule à faire on n'en finirait pas :wink:
C'est un raccourci, mais même réponse qu'au-dessus. On parle du bol alimentaire, pas de ce que l'Homme est capable de faire (du triathlon par ex.) et pas les animaux.
Ce n'est pas argument pour expliquer la soudaine apparition et sur-consommation de lait dans l'alimentation de l'homme moderne. :wink:
"Consommation" ou "sur-consommation" ? :)

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 9821
Inscription : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Le lait, UHT, demi écrémé, liquide, en poudre, d'amandes...

Message non lu par Boulegan »

PierreM a écrit :"Consommation" ou "sur-consommation" ? :)
D'une manière générale, on sur-consomme de tout, laitages, viande carnée, sucres rapides, sucres lents, alcool, ce qui explique en partie les carences liées à notre alimentation devenue pauvre en vitamines et en fibres. A quelques exceptions près.
En matière de nutrition, la formule miracle n'existe pas, sinon qu'il faut manger de tout en quantité raisonnable, mais ça, chacun le sait sans forcément se l'appliquer à soi-même. :wink:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 9821
Inscription : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Le lait, UHT, demi écrémé, liquide, en poudre, d'amandes...

Message non lu par Boulegan »

jhr a écrit :Ou il apparait que les pseudo références scientifiques qui justifieraient ne sont en fait que des illusions pour personnes crédibles. Bon appétit :lol:
La belle aubaine pour faire gober et manger de la merde au plus grand nombre.
C'est de tout même surprenant que depuis une dizaine d'années où l'alimentation - essentiellement en raison de la malbouffe - et plus généralement les questions liées à l'environnement sont devenues une préoccupation sinon un centre d'intérêt pour certains, se multiplient les détracteurs. Envoyés, payés par qui ?
Ca me fait penser certains scientifiques qui mettent encore en doute le réchauffement climatique par des formules toute faites ("le groenland, ça signifie terre verte, donc avant la glace, il y avait de l'herbe ici => les variations climatiques c'est normal CQFD :roll: ) en niant ne serait-ce que le bon sens et les données objectives.
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

ctrape
Messages : 109
Inscription : 28 juil. 2012 17:16

Re: Le lait, UHT, demi écrémé, liquide, en poudre, d'amandes...

Message non lu par ctrape »

@jhr
Il y a un fossé entre l'orthorexie et une réflexion de fond sur notre alimentation, et sa dérive, à tous les niveaux; de la production dans un contexte économique, à la consommation, sans parler du droit du travail; et je peux vous affirmer qu'un des lieux qui oublie l'antique principe d'Hippocrate ( l'alimentation est la première des médecines) est l'hôpital et les médecins...autant pour le personnel que pour les patients... Nous sommes très loin de la phobie que représente l'orthorexie. Enfin, l'acte alimentaire et la nutrition, obligent à se recadrer, toujours sur l'individu et la clinique.
Quant au discours officiel français, il est parfois éloigné, différent d'autres discours, tout autant officiels, émanant de pays avec un niveau scientifique équivalent mais avec une vision plus ouverte et interrogative scientifique. Ainsi, puisque il s'agissait, ici de laitage, la recommandation américaine, anglo-saxonne en général pour la population générale, est 50% inférieure à la française; et l'exclusion ne peut être que le résultat d'une démarche thérapeutique individuelle: un cas particulier. C'est la raison pour laquelle, les émissions TV ne font que donner le discours officiel qui peut ne pas convenir à un individu et doivent être vue avec un sens critique. Je comprends que cela est difficile pour un sujet non averti, de s'y retrouver (confidence pour confidence : cela l'est également quand on est un professionnel du domaine...!).

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 9821
Inscription : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Le lait, UHT, demi écrémé, liquide, en poudre, d'amandes...

Message non lu par Boulegan »

ctrape a écrit :@jhr
Il y a un fossé entre l'orthorexie et une réflexion de fond sur notre alimentation, et sa dérive, à tous les niveaux; de la production dans un contexte économique, à la consommation, sans parler du droit du travail; et je peux vous affirmer qu'un des lieux qui oublie l'antique principe d'Hippocrate ( l'alimentation est la première des médecines) est l'hôpital et les médecins...autant pour le personnel que pour les patients... Nous sommes très loin de la phobie que représente l'orthorexie. Enfin, l'acte alimentaire et la nutrition, obligent à se recadrer, toujours sur l'individu et la clinique.
Quant au discours officiel français, il est parfois éloigné, différent d'autres discours, tout autant officiels, émanant de pays avec un niveau scientifique équivalent mais avec une vision plus ouverte et interrogative scientifique. Ainsi, puisque il s'agissait, ici de laitage, la recommandation américaine, anglo-saxonne en général pour la population générale, est 50% inférieure à la française; et l'exclusion ne peut être que le résultat d'une démarche thérapeutique individuelle: un cas particulier. C'est la raison pour laquelle, les émissions TV ne font que donner le discours officiel qui peut ne pas convenir à un individu et doivent être vue avec un sens critique. Je comprends que cela est difficile pour un sujet non averti, de s'y retrouver (confidence pour confidence : cela l'est également quand on est un professionnel du domaine...!).
+1
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

Avatar de l’utilisateur
Taborniau
Messages : 166
Inscription : 24 oct. 2006 22:15
Localisation : $ui$$e

Re: Le lait, UHT, demi écrémé, liquide, en poudre, d'amandes...

Message non lu par Taborniau »

francky48 a écrit :Bonjour
Je vais avoir une période un peu chargé niveau entraînement et j envisageais un complément en protéines type whey pour compenser la casse musculaire. Quelle est la réponse insilunique de se type de protéine de lait ? désolé si ma question est bête et merci aux spécialistes qui y répondrons :oops:
Franck
Allez, il est tard donc je réponds de manière non-structurée mais avec 2-3 billes (j'espère :oops: :sm2: ):

Tout d'abord, petit apparté: whey protéine = protéines de petit lait = sélectionnées par filtrations et séparations successives à partir du lait (de vache) en séparant la caséine. Donc on parle bien du même cocktail d'acides aminés que dans le lait de vache. :o

Et donc, des prots c'est -pour vulgariser sans trop dire de bêtises- des polymères d'acides aminés (il en existe 20 sortes assimilables par l'organisme). Lors de la digestion, qui est lente (heures), on les sépare pour aboutir à chaque brique séparée:
http://fachschaften.kst.ch/chemie/chicd ... eurenf.gif

Suite à quoi, on les absorbe et ils passent dans le sang. Là, certains d'entre eux (les branchés notamment) vont stimuler la sécrétion d'insuline par le pancréas. L'insuline à son tour, est utile dans les processus d'anabolisme qui vont suivre.

Une fois dans la circulation sanguine, selon les besoins locaux, ils seront captés par des cellules de l'organisme qui vont resynthétiser des protéines (p.ex. muscle fragilisé par une séance précédente, ou simplement anabolisme stimulé par l'activation de certaines cascades cellulaires -mTOR-).

Le résultat c'est que protéines=sécrétion d'insuline (et glucagon, sans quoi on ferait une hypo), et c'est cette insuline qui permet leur bonne utilisation.

Selon le cocktail d'acides aminés ingéré par la personne, la sensibilité de son pancréas, sa sensibilité à l'insuline et ses stimulus précédents, on va synthétiser +- de prots.

Ce qui est clair c'est qu'en mangeant trop de protéines = on les utilise dans le cadre de la fourniture énergétique et on pisse ensuite l'urée en résultant (en faisant taffer les reins). Il y a une bonne régulation de la synthèse protéique qui est vraiment bien couplée: plus d'apport=plus de dégradation. Les moyens de "faire du muscle" ne sont pas simples car vont justement essayer de briser ce couplage fin. Le moyen d'y arriver passe nécessairement par un stimulus local (contraction, via le calcium).


Les recherches que j'ai pu lire récemment (j'étudie dans la nutrition -sans lobby ni autre influence-) tendent à énoncer quelques consensus:

1) Le meilleur combo quand on parle de cocktail d'acides aminés reste les protéines animales, et en particulier le lait. Les végétales, il leur manque toujours l'un ou l'autre acide aminé. (On peut s'en sortir en faisant des combo type légumineuses + maïs)
2) L'athlète d'endurance, de fait, casse plus que le musclor de fitness, et a en général un métaolisme plus élevé. Donc a des besoins plus élevés: de type jusqu'à 1.6g/kg/jour (semaines de gros entraînement). Mais attention aux reins !!!
3) La meilleure manière d'assurer la resynthèse la plus immédiate post-workout, c'est de combiner protéines (de lait animal il semble bien) + hydrates de carbones (toujours l'idée de stimuler l'insulinémie) peu après. Pas besoin de s'envoyer le méga steak de la mort qui tue -20g de bonne qualité suffisent.
4) Pour maximiser la synthèse, il est plus judicieux d'espacer les apports sur la journée que le T-bone steak du samedi soir de 500g. L'idée est d'avoir toujours des substrats circulants sous forme d'acides aminés.

5) Il est clair que le muscle après effort est avide, et de manière similaire à ce qu'il se passe pour les transporteurs au glucose (GLUT4 pour les intimes), son import d'acides aminés et la resynthèse va aller en décroissant depuis la fin de la séance, tout en restant active sur env. 24h...
(Indépendamment de l'insuline, les deux signaux sont additifs).
"Si tu veux gagner, cours le 100 mètres. Si tu veux tenter une autre existence, cours un marathon." E.Zatopek

Avatar de l’utilisateur
Rocky Rider
Messages : 1919
Inscription : 26 mai 2011 09:14
Localisation : Alençon
Contact :

Re: Le lait, UHT, demi écrémé, liquide, en poudre, d'amandes...

Message non lu par Rocky Rider »

Très intéressant intéressante ton intervention Taborniau.

As tu un avis sur l'intérêt de consommer des protéines pendant une épreuve d'endurance ?
Le sujet a été abordé ici mais ton intervention pourrait être constructive : viewtopic.php?f=8&t=43109&start=15#p1040450
Calendriers, résultats, statistiques, pronostics... toute le base de données du triathlon FFTRI est sur T2 Area : https://www.t2area.com

francky48
Messages : 2844
Inscription : 26 nov. 2008 16:21

Re: Le lait, UHT, demi écrémé, liquide, en poudre, d'amandes...

Message non lu par francky48 »

Merci Taborniau d'avoir pris le temps de me répondre

Avatar de l’utilisateur
V-Omega
Messages : 74
Inscription : 18 août 2015 00:29
Contact :

Re: Le lait, UHT, demi écrémé, liquide, en poudre, d'amandes...

Message non lu par V-Omega »

Article à lire de Thierry Souccar : Le lait de chèvre est-il meilleur que le lait de vache ?

http://www.lanutrition.fr/communaute/op ... vache.html

Pour rappel Thierry SOUCCAR, auteur de "Lait, mensonges et Propagande et Le mythe de l'ostéoporose" n'est pas un adepte de la consommation excessive de lait.

Toujours est-il que son article va dans le sens du mien, c'est à dire que rien ne justifie réellement de remplacer le lait de vaches par celui issu de brebis ou de chèvres.
Tous nos articles sont sur notre site internet : http://www.v-omega.com

- Recettes diététiques
- Descriptions des aliments
- Conseils sur la nutrition

Retrouver sur notre page Facebook une sélection des meilleurs articles sur la diététique sportive.

Répondre