Mon ironman off

Annonces, infos, résultats et lives sur toutes les courses! Vos comptes rendus de courses sont aussi les bienvenus!
Avatar de l’utilisateur
L'indien
Messages : 4900
Inscription : 17 mai 2008 08:32
Localisation : La Rochelle

Re: Mon ironman off

Message non lu par L'indien »

Avec retard ...
Bravo !!! :wink:
Avatar de l’utilisateur
Poolio
Messages : 5368
Inscription : 11 sept. 2009 12:19
Localisation : Genève

Re: Mon ironman off

Message non lu par Poolio »

respect Boblastar :sm6: :sm6: :sm6:

tu viens toujours à Machilly? :D
(j'y bosserai au staff médical)
Avatar de l’utilisateur
ironpat
Messages : 3411
Inscription : 28 oct. 2004 21:32
Localisation : la seyne/mer
Contact :

Re: Mon ironman off

Message non lu par ironpat »

:sm28:

Bravo super le concept Off !!!
Strava:ironpat83
Instagram:ironpat83
instagram:patethik5
Le Blog http://ironpat.canalblog.com/"
L'Email ironpat83@free.fr
alban guilou
Messages : 645
Inscription : 28 avr. 2008 15:16

Re: Mon ironman off

Message non lu par alban guilou »

you are an ironman......

félicitations
Boblastar
Messages : 649
Inscription : 28 juin 2006 15:09

Re: Mon ironman off

Message non lu par Boblastar »

Poolio a écrit :respect Boblastar :sm6: :sm6: :sm6:

tu viens toujours à Machilly? :D
(j'y bosserai au staff médical)
Oui je serai sur le sprint CLM
On peut pas avoir le massage en avance ? :mrgreen:
Boblastar
Messages : 649
Inscription : 28 juin 2006 15:09

Re: Mon ironman off

Message non lu par Boblastar »

Merci pour vos messages, c'est sympa :D
Avatar de l’utilisateur
Poolio
Messages : 5368
Inscription : 11 sept. 2009 12:19
Localisation : Genève

Re: Mon ironman off

Message non lu par Poolio »

Boblastar a écrit :
Poolio a écrit :respect Boblastar :sm6: :sm6: :sm6:

tu viens toujours à Machilly? :D
(j'y bosserai au staff médical)
Oui je serai sur le sprint CLM
On peut pas avoir le massage en avance ? :mrgreen:
c'est pas moi aux massages :mrgreen: (moi je fais les piqûres :twisted: ), mais ils seront là toute la journée, tu pourras y aller avant et après le CLM ;-)
jpmilou
Messages : 45
Inscription : 19 avr. 2013 07:48

Re: Mon ironman off

Message non lu par jpmilou »

Félicitations!!!!

:sm2: :sm2: :sm2:
TTfan
Messages : 192
Inscription : 02 juin 2009 21:59

Re: Mon ironman off

Message non lu par TTfan »

Félicitations!
vic
Messages : 4186
Inscription : 15 avr. 2008 14:23

Re: Mon ironman off

Message non lu par vic »

Bravo monsieur.
:sm6: :sm6: :sm6:
Top number one en nombre de vues : done.
Manneken disparu : merci Gérald ?
Boblastar
Messages : 649
Inscription : 28 juin 2006 15:09

Re: Mon ironman off

Message non lu par Boblastar »

Et ben c'est cool tous ces messages, merci encore :D :D
Sans les soucis logistiques (kayak, trajets, rangement de 2 vélos dans le coupé de mon pote...il a fallu démonter mon prolongateur :lol:) et l'accident de mon cousin, je pense que j'aurais plutôt mis 13:15-13:30...mais bon en vélo j'ai quand même drafté donc ça compense :wink:
En tout cas une petite sieste de 2h m'a fait du bien (vu que j'étais debout à 6h30 !), et là je viens de faire 2h de terrassement, rien de tel pour redescendre sur terre :mrgreen:
fafa37
Messages : 52
Inscription : 22 avr. 2013 20:44
Localisation : Touraine

Re: Mon ironman off

Message non lu par fafa37 »

Bravo à toi, pour ma part si cela ne passe pas à Embrun cette été un "projet off" me tenterais bien... affaire a suivre
Bonne récup
iruncb
Messages : 209
Inscription : 27 mai 2009 23:00

Re: Mon ironman off

Message non lu par iruncb »

Félicitations :sm2:
T'as mené à bien un super projet et tu donnes des idées à d'autres...cela serait génial de développer ce type d'initiative un peu partout, le plaisir du tri tout simplement , loin des pompes à fric labellisées :D
Encore BRAVO!
Boblastar
Messages : 649
Inscription : 28 juin 2006 15:09

Re: Mon ironman off

Message non lu par Boblastar »

Voilà mon CR rédigé ce midi, bonne lecture aux courageux :wink:

3h30, je suis réveillé, un peu excité par le défi qui m’attend ce samedi 22 juin…
Un thé et un riz au lait préparé par ma gentille femme, et à 4h15 je pars vers le lac, tout est chargé dans la voiture depuis la veille, je vérifie la check-list : vélo, combinaison, glacière, kayak, etc…
Depuis l’an dernier je me suis mis en tête de réaliser un ironman, mais au prix des courses labellisées (en gros avec dossard, hébergement, transport etc le budget vacances en famille pour 15 jours…) je préfère me programmer un « off » à domicile, le terrain de jeu étant idéal.
Si j’ai 2 années de pratique « sérieuse » de triathlon, je n’ai jamais dépassé la distance CD (1,5 km natation, 40 km vélo, 10 km course à pied pour les non initiés). J’hésite à m’aligner en prépa sur un half-ironman mais je redoute d’en sortir dans un état d’esprit négatif en me demandant comment réussir à doubler la distance quelques semaines plus tard…

La préparation aura été chaotique : après avoir bien suivi mon plan d’entrainement jusqu’en mars, notamment avec du home-trainer pour compenser les séances vélo impossibles à réaliser à l’extérieur (amplitude de neige à la maison du 28 octobre au 25 mai !!!), j’ai complètement lâché le plan à partir d’avril avec la famille qui reste évidemment la priorité absolue (je me vois mal partir rouler tous les dimanches), des travaux à la maison pendant 15 jours non stop, l’école des enfants qui m’a pris quasiment tous mes samedis matin depuis cet automne, et pour couronner le tout le mauvais temps qui perdurait et limitait les chances de trouver un créneau pour aller rouler.
Heureusement j’ai nagé tout l’hiver à raison d’une séance hebdomadaire de 40’ en moyenne (donc pas un gros volume, mais par expérience ça me semble suffisant), et les quelques sorties trail hivernales avec le team Epine 73 m’ont permis de retrouver un peu de jambes celles que j’avais il y a quelques années lors de mes années marathons et saintélyon…
Bref à J-1 mois de la date prévue, je n’y crois plus du tout à cause de mon manque de foncier vélo. Mais 2 sorties de 100 km que je réussis à caler avec Daniel dit « la machine » me redonnent espoir début juin, même si je finis ces séances bien entamé, en me disant que je n’arriverais déjà pas à aligner 80 bornes de plus, sans même parler d’enquiller un marathon derrière…
Et pour couronner le tout, après la sortie vélo à J-13, je chope une angine, je suis à plat, résultat je ne fais rien jusqu’au jour J, à part 3 sorties de nat’ au lac, et je n’aurais pas chaussé les runnings depuis le 5 juin (lors des 2 derniers mois j’aurais cumulé…70 km de course à pied !).

Mais la date est calée, un pote m’a proposé de relever ce défi ensemble donc vogue la galère. A J-3 mon binôme m’annonce renoncer à cause de son planning, je prends un coup au moral, mais les potes se mobilisent et ça me rebooste…Mon pote change encore d’avis…pour finalement renoncer définitivement le matin même par texto (bon en rentrant du boulot à 1h du mat’ c’est plus raisonnable)…

5h25 je retrouve au bord du lac Rudy (mon cousin) et Christian (mon beau-père), ils se sont gentiment proposés de me suivre en kayak, c’est vraiment sympa, j’aurais eu du mal à me motiver tout seul, et évidemment c’est une sécurité au cas où.
On décharge, on sort les pagaies, enfilage de combi, et à 5h50 je me jette à l’eau pour une boucle de 3,8 km que j’ai tracée sur la carto aérienne (sur plusieurs sites histoire de recouper).
Le ciel est couvert, il fait frais, mais la température de l’eau est parfaite. Je suis serein, et je pose ma nage tranquillement, le kayak à mes côtés. Après 2 200 m environ, je m’arrête 3 mn sur les hauts fonds pour boire une gorgée d’eau et je repars pour la ligne droite finale de 1 500m, je suis vraiment bien et j’accélère même sur la fin, mais sans jamais forcer. Bilan 1h11, j’avais tablé sur 1h30-1h30, je suis vraiment content et surtout pas entamé.
Pour l’anecdote on a croisé un pêcheur en barque (que moi je n’ai pas vu) qui a demandé à mes compères ce que je faisais à cette heure matinale à traverser le lac. Réponse de beau-papa : « il prépare la traversée de l’Atlantique », le gars a semble t-il halluciné :lol:

Le rangement du kayak et la collation prennent beaucoup plus de temps que prévu, mais pas grave, on prend le temps de boire un thé et manger un bout tous les 3, on va pas se stresser. Christian repart à la maison avec le kayak, et avec Rudy on rejoint le péage de St Genix-sur-Guiers où on retrouve Daniel et son beau-fils Thomas.
C’est parti pour le vélo, 50 mn après la fin de la natation. On a prévu une première boucle de 110-120 km environ, principalement sur la Via Rhôna, car Rudy et Thomas doivent rentrer pas trop tard. A Brangues on décide de rallonger et Daniel nous emmène jusqu’à Creys-Malville, célèbre pour sa centrale nucléaire Superphénix aujourd’hui démantelée. Il fait chaud, mais les bosses ne passent pas trop mal (évidemment j’en profite pour placer quelques attaques grand plateau…qui me cassent ensuite pendant plusieurs kms, mais on ne se refait pas :roll: ), le rythme est bon, trop rapide mais impossible de freiner Daniel et Rudy qui envoient sévère ! Seul un troupeau de plusieurs centaines de moutons (utilisés pour entretenir les digues du Rhône) nous fait mettre pied à terre au moins 5 mn, trop mignons les agneaux :D
Après 120 km je commence à faiblir, symptôme bien connu de la fringale, heureusement la voiture est à 10 km donc je serre les dents en rêvant de mon jambon-fromage (pas envie de mes barres de céréales)…
Mais alors qu’on roule à 35 km/h environ et que je suis allongé sur le prolongateur, je sens la roue arrière frotter, et tout à coup un grand cri (difficile à décrire ici, en gros ça donnait « aaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhh » :mrgreen: ) puis un gros bruit : Rudy s’est pris une énorme gamelle, il a tâté le bitume sur plusieurs mètres (d’où sa réflexion « ils peuvent pas mettre de l’herbe plutôt que du goudron sur les pistes cyclables ? »). Bilan : casque pété (qui lui sauve sans doute la vie, CQFD), épaule en vrac, gros hématomes sur la hanche, l’épaule et le coude, cuissard et haut déchirés, il est vraiment sonné. Bon an mal an, après inspection du vélo et quelques dizaines de minutes, il repart malgré notre proposition de venir le chercher en voiture, courageux le cousin !!!
Dur de relancer, pour lui évidemment, pour moi aussi car la fringale s’est accentuée, les 10 bornes paraissent très longues mais la voiture est enfin là. Rudy rentre à Annecy, direction l’hôpital pour radios de contrôle (il va mieux, j’espère qu’il sera remis pour faire péter le peloton de l’étape du Tour dans la grimpée du Semnoz dans 15 jours !).
2 cocas et 2 gros sandwiches plus tard, encore sous le coup de l’émotion, on repart avec Dan pour une boucle de 50 km via Brangues et Brégnier-Cordon, qui se passe sans encombre en 1h45 environ, Dan étant toujours aussi impressionnant, notamment face au vent.

Retour à la voiture et nouvelle anecdote, plus drôle celle-là : au lieu du VW Transporter de mon pote initialement prévu, on doit rentrer 2 vélos dans le coupé « beau gosse » de Daniel, qui a un coffre de lilliputien. Résultat non seulement on doit démonter les 2 roues, je dois aussi en faire de même avec mon prolongateur, ce qui nous retarde un bon moment.

15 mn de trajet plus tard nous voilà à la maison, Valé nous a préparé riz et jambon, mais je n’ai pas très faim, mes 2 sandwiches encore sur l’estomac, donc c’est juste coca et un peu de pain. Les enfants ne comprennent pas vraiment ce que je fais là puisque je fais une course, mais bon un bisou me booste !
On charge le VTT dans le coffre (le mien, pas sa voiture de kéké de Dan…) car Daniel m’a gentiment proposé de me suivre sur le marathon version trail. J’embarque aussi Cahouète (un de mes 2 chiens, l’autre est encore trop jeune) et on se gare à Gerbaix chez Manak qui compte m’accompagner un moment. Après 1 km de faux-plat descendant (altitude 570 m) on attaque la montée vers le col du Mont Tournier (821 m), par la route puis les sentiers pour être à l’ombre (ce qui réduira involontairement un peu le kilométrage initialement programmé), je suis agréablement surpris car je cours à allure correcte, les jambes répondent plutôt bien. En revanche l’estomac assimile mal les litres de boissons ingurgités (grenadine, eau pétillante, coca), mais il fait très chaud donc j’ai besoin de m’hydrater.
Deux boucles sur le plateau, en mode trail toujours, et 400 m de dénivelé positif plus loin, on descend direction la Crusille, où Valé nous attend avec force ravitaillements, avec les 3 enfants et mes beaux-parents, fidèles supporters. 25 km et 700 m D+ environ en 3h, c’est honnête, je m’attendais à bien pire (je tablais sur 6 km/h vu le profil).

Une pause de 10 mn environ à la old school (coca, pain, saucisson…les enfants réclament aussi leur part, y’a pas de raison, non mais !), Manak (comme Cahouète) s’arrête là, il sort de crève, sympa en tout cas d’avoir partagé ce moment.
La portion suivante (Crusille-Banchet) est difficile avec des relances constantes avec 200m D+ environ, je marche dans les côtes et je trottine sur le plat et en descente. La fin est un peu un calvaire, pourtant c’est majoritairement en descente sur la route, heureusement que Dan est là pour me soutenir. J’alterne course lente et marche dès que ça remonte un peu, le clocher de Novalaise apparait au loin, j’accélère un (court) moment, et je marche dans la dernière côte (1 km et 60 m de D+).
Je relance sur la fin, dernier virage, et la descente finale de 100 m jusqu’à la maison, où je passe la ligne d’arrivée (le portail !) à 21h avec mes deux grands loulous, voilà c’est fait !!! Je beugle un bon coup, même sans banderole ou speaker, les voisins du lotissement ont du demander ce qui se passait…

Je m’assoie quelques minutes pour récupérer, mais finalement je tiens encore debout pour saluer Daniel qui repart rapidement.
L’organisme est fatigué mais je me sens plutôt pas trop mal en me couchant vers 23h30 (carottes râpées et framboises, merci belle-maman, diététique l’après course !).
Dimanche mode décrassage en balade avec les chiens à 6h30 du mat’, petite bière quand même pour fêter ça tous les 5, puis 2 h de sieste suivies de 2 h de terrassement à la pioche qui me servent de récup’ active :? .


Bilan :

Sans verser dans le pathos, je suis heureux et fier car jamais je n’aurais imaginé boucler un ironman il y a quelques années…surtout quand j’étais au collège et que j’étais choisi après la petite grosse dans les équipes de foot à l’école [séquence psychologie de comptoir # revanche sur la vie :wink: ]. Même si j’ai toujours été sportif, je ne dépassais pas 20 m en crawl il y a 3 ans et je n’avais jamais dépassé les 110 km en vélo avant cet ironman…
Concernant la gestion de l’épreuve, j’ai trouvé ça vraiment différent d’un CD, j’ai pris les disciplines les unes après les autres sans me projeter dans la suivante : déjà finir la première boucle vélo, finir la seconde, etc…

A refaire toujours en off mais dans un objectif plus chronométrique donc sans liaisons et avec un parcours course à pied plat ???

En tout cas super expérience, merci encore à tous mes supporters et accompagnateurs, c’est quand même plus sympa de vivre une aventure à plusieurs…


Bilan chiffré :

Volume d’entrainement du 1er janvier au 22 juin :
- Vélo/VTT : 940 km
- Course à pied : 310 km
- Natation : 43 km

15h11 du départ natation à l’arrivée à la maison

12h11 pour les 3 épreuves proprement dites :
- 3,8 km de natation en 1h11
- 180 km de vélo (environ 1 000 m de dénivelé positif) en 6h30
- 38 km de course à pied (environ 900 m de dénivelé positif) en 4h30 (bon avec le D+ je m’auto-attribue l’équivalence marathon 8) )

1h environ d’arrêts ravito
2h environ pour les trajets, la logistique (chargement kayak, démontage vélos,…), l’accident de Rudy :(

…et 4 kgs perdus :shock:
Mathleb
Messages : 289
Inscription : 13 févr. 2012 14:41

Re: Mon ironman off

Message non lu par Mathleb »

BRAVO, un très beau défi !
Répondre