Embrun 2008

Annonces, infos, résultats et lives sur toutes les courses! Vos comptes rendus de courses sont aussi les bienvenus!
Avatar de l’utilisateur
ptitlance
Messages : 1776
Inscription : 10 sept. 2007 21:38

Re: Embrun 2008

Message non lu par ptitlance »

moi aussi j aime pas les finishers
coucou fironman, coucou yogui, coucou les autres, ca va? mais surtout yogui i love you so much!!!(si si j aime sincerement les cas comme toi) je vais etre obligé de rajouter matth59! bon speciale dedicace à thierry c. qui se reconnaitra!
NickTheQuick
Messages : 9403
Inscription : 06 déc. 2003 17:09
Contact :

Re: Embrun 2008

Message non lu par NickTheQuick »

braziou a écrit :Just Fontaine :mrgreen:
je bade les finishers , j'ai pas parlé de ceux qui gagnent
comme j'estime qu'un Finisher de l'UTMB , a plus de mérite qu'un Finisher d'Embrun
ceux qui ont fait les 2 , savent :mrgreen:
Juste Leblanc, je reconnais que j'ai un humour très limité mais faut sortir aussi le nez de l'Equipe de temps en temps :mrgreen:.

Pour le reste, faudra le rajouter sur la plaquette de l'épreuve je pense que ça peut booster le truc :idea:

Nick
braziou
Messages : 12446
Inscription : 16 avr. 2005 02:04
Localisation : La Réunion

Re: Embrun 2008

Message non lu par braziou »

et 5000 , contre 350 000 en France , c'est le nombre de licenciés Handball en Islande
sur 300 000 habitants c'est bien tu me diras , mais j'ai pas vraiment eu l'impression d'etre au pays du Hand
pas de mur placardisé avec des Gugmonsrthsondjonsson en grand
pas de playground avec des cages de Hand , bon c'est vrai , vu la température , les seuls sports dehors , c'est la peche aux harengs , le levé du coude , à 5° ils se bourrent la gueule en tee-shirt dehors ou le patins sur glace!
NickTheQuick
Messages : 9403
Inscription : 06 déc. 2003 17:09
Contact :

Re: Embrun 2008

Message non lu par NickTheQuick »

NickTheQuick a écrit :
braziou a écrit :Just Fontaine :mrgreen:
Juste Leblanc, je reconnais que j'ai un humour très limité mais faut sortir aussi le nez de l'Equipe de temps en temps :mrgreen:.

Nick
http://www.youtube.com/watch?v=UYYwaFy05-U" onclick="window.open(this.href);return false;

Nick
Avatar de l’utilisateur
lopapy
Messages : 2922
Inscription : 24 août 2007 21:11

Re: Embrun 2008

Message non lu par lopapy »

braziou a écrit :perf hors du commun , faut arreter!
allez faire l'Ultra Trail du Mont-Blanc , c'est déjà une perf bien au dessus de le finir par rapport à Embrun?
80% finissent à Embrun , pas si terrible que ça comme épreuve!
à l'UTMB c'est plutot 50%
Le pourcentage ne veut strictement rien dire, cela dépend du nombre des rigolos qui sont présent aussi (je fais parti des rigolos...)
Mais, bien évidemment, l'UTMB est plus difficile qu'Embrun... Heu... Tout au moins plus traumatisant !

Embrun ETAIT l'épouvantail au siècle dernier, dans les années 90, car c'était le summum.
Aujourd'hui avec la multiplication de trails longs, Embrun n'est plus une gageure.

J'en veux pour preuve les amis finishers UTMB qui, avec des préparations variables (de 1h à 12h par semaine, de 800kms à 4000kms de vélo, de 2 séance de nage par semaine à 2 séances... Depuis Janvier) ont tous fini Embrun entre 13h et 15h...

Les notions de gestions Ultra sont maintenant bien rentré dans la problématique des pelotons. Encore plus lorsque l'on est CAP (la Population dont je m'occupe en priorité)
Depuis presque 15 ans, tous les athlètes préparés pour Embrun l'ont fini, peu ou prou dans les temps impartis. La gestion de l'alimentation ayant fait un grand bond en avant avec les tests sur 24h, a moins d'une énorme erreur de train dans Réallon ou dans la vallée du Guil, effectivement, il n'y a pas trop de risque de mal finir... Le Floch en a donné une belle preuve cette année en la jouant "ultra" et en voyant récompensé sa patience.
Valerian a écrit :.../...
J'aprécie la clarté de tes arguments et ta philosophie bien qu'elle soit différente de la mienne : le fond de ma pensée, tu l'as compris, c'est que prendre le départ d'une course c'est par définition chercher à aller d'un point A à un point B le plus rapidement possible, quelle que soit sa vitesse. J'ai du mal à concevoir de payer une inscription, s'aligner au départ avec pour seul but rallier l'arrivée... aussi tu n'as pas répondu : si ce n'est pour se mesurer qu'à soi même, pourquoi ne pas faire le parcours en "off" sans contrainte temporelle?

je souhaiterais quand même préciser le point suivant :

"La encore nous avons le décalage entre l'élite ou proche de l'élite, et la masse...
La ou pour toi Embrun n'est qu'une course comme une autre, pour la majorité des concurrents, c'est le graal annuel.
Il est évident que tu n'auras rien à foutre d'une course ou, de ton aveu, tu ne t'es pas illustré. Le t-shirt ne te sera d'aucun plaisir.

Tu peux même revendiquer n'avoir rien à foutre des t-shirt en général, mais ne le dénie pas aux autres, surtout ceux qui ont consacré tout leur temps libre (même si ce n'est que 3h/semaine), et la majorité des arrivants d'Embrun sont venus chercher ce graal. PLus tu descends dans le classement et plus c'est vrai"


Là tu ne me connais pas et tu fais un raccourci malheureux! .../...
La question => "si ce n'est pour se mesurer qu'à soi même, pourquoi ne pas faire le parcours en "off" sans contrainte temporelle? "

Pour les raisons suivantes :
1/ Dans un ON, lorsque tu tutoie tes limites et que tu les dépasse, il y a les services de secours. Cela te permet de vraiment y aller à fond sans trop d'arrière pensée. J'en ai moi même utilisé les services, craquant nerveusement car je ne supporte pas de pédaler sous la pluie...
2/ Physiologiquement tu n'es pas dans la même configuration dans un ON que dans un OFF. Une compétition te permet de faire appel à des filières hormonales impossible ou presque lors d'OFF. La résistance nerveuse, les fameux sucres "nerveux" de Serge Cottereau, est peu utiliser lors d'un OFF, ou alors il faut se "forcer", et là l'obligation te mettra en péril. C'est complexe, pour reformuler différemment, le fait même du OFF fera que ton corps ne mobilisera jamais toutes ses ressources et qu'il existera un risque de tutoyer ses limites.
Un OFF se doit d'être cool et convivial, sinon il risque d'être dangereux.
C'est en suivant cette philosophie que je milite pour beaucoup de compétitions faites en entrainements en remplacement de séances de VMA longues, plus traumatisantes et plus usantes.

Pas de raccourci malheureux, heu... Oupsss, à la relecture, effectivement, j'ai écrit que pour toi Embrun était une course comme les autres, ce qui apparemment, n'est pas le cas... Tu ne portes jamais ton t-shirt finisher ? :wink:
Commanaman a écrit :.../...Pas vraiment d'accord avec ça. Être un bon triathlète me parait au contraire être une notion très objective. Quand on fait un triathlon , qu'on le veuille ou non , il s'agit d'une compétition. Pour peu que cette compétition soit suffisamment importante comme l'Embrunman , on y trouve tous les niveaux et le classement final donne de façon on ne peut plus objective sa valeur en tant que triathlète. Et uniquement en tant que triathlète.
Je crois qu'il n'y a aucun mépris à dire de quelqu'un qu'il est mauvais triathlète , ça ne remet aucunement en cause ses autres qualités.
C'est à partir de quel temps, que l'on est OBJECTIVEMENT et cela POUR TOUT LE MONDE, un mauvais triathlète ???
Commanaman a écrit :.
lopapy a écrit :Pour la majorité des quidams qui vivent dans ce pays, juste finir, même en 17h, le triathlon d'Embrun, est déjà une performance hors du commun !
Et bien la majorité des quidams qui vivent dans ce pays se trompe. Nous avons tous rencontré un de ces quidams qui ne connaissant pas le triathlon s'extasie ne serait-ce que devant les distances d'un sprint. Mais si on prend le temps de lui expliquer un peu , il comprend très vite que même Embrun n'est pas un exploit et que la plus grande difficulté pour finir cette course est d'avoir dans l'ordre :
1- Un niveau de vie et des revenus permettant de se payer le matériel , la licence , le voyage etc...
2- du temps libre
3- la chance d'être en bonne santé
4- des qualités d'endurance

Rien que les points 1 et 2 éliminent déjà une grande partie des quidams de ce pays.
Comprendre vite qu'Embrun n'est pas un exploit ?
Discutes tu en dehors de triathlète ?
Ecoutes tu les gens avant de vouloir leur imposer ta vue sur le sujet ?
(Pas d'aggressivité, mais tes phrases au dessus implique une démarche d'imposition de celui qui a la lumière pour éclairer les pauvres ignorants, du moins, c'est dans ce schéma que cela s'inscrit)

Si tu pratique la méthode des sondages, CAD prendre un quota de personnes au hasard (dans les mariages prendre les autres familles c'est sympa) je peux t'assurer que tu peux passer des heures à "prendre le temps de leur expliquer un peu" Embrun sera toujours pour lui un grand exploit, même si POUR TOI, ils se trompent. Même si tu prends la caractère "fais un peu de sport"... Si tu enlèves cette caractéristique, c'est encore plus terrible les réponses que tu auras.
Il te suffira d'ailleurs d'écouter leurs arguties pour te rendre compte que, pour la plupart, tu leur parle en chinois et que toute tentaive d'éxplication est vaine. La majorité de la population est sédentaire, ne l'oubliez pas. Courir 1km est déjà un exploit...

D'ailleurs, sur tes 4 points nécessaires, je ne suis même pas d'accord... :wink:

1/ Un niveau de vie et des revenus permettant de se payer le matériel , la licence , le voyage etc...
J'ai connu des Top 30 en france qui n'avait pas le niveau de vie pour se payer le matériel. Certains n'avaient (au siècle dernier pour cet exemple) même pas une vision financière plus loin que le mois courant. Avec pourtant, des métiers de base du style Kiné, infirmier... Mais pas le temps de l'exercer...
Pour ceux qui n'ont même pas de métier de base, c'es très dur...
Par exemple, notre ami Rasta aux belles qualités sportives est loin, très très loin d'avoir le niveau de vie pour se payer le matériel.
Au dernières nouvelles, il espérait un boulot de vigile de nuit pour esperer pouvoir continuer à s'entrainer !

2/ Du temps libre ?
Que celui qui en a lève le bras !!!
J'aimerais en avoir, ne serais que pour multiplier par 2 mes entrainements. Mon pote l'Boeuf s'est présenté à Embrun avec 800kms de vélo. Je sais, il exagère, mais il a fini sans avoir de temps libre ! Et ce n'est pas l'exception qui confirme la règle, j'en ai d'autre comme cela (moi même entre autre)

3/ La chance d'être en bonne santé ?
Même pas, j'ai des potes handicapés par une santé déficiente qui ont fini Embrun... Bien entendu la c'est encore un bel exploit !

4/ des qualités d'endurance...
Bien evidemment, mais ceux qui n'avaient pas ces qualités, qui ont bouffé tout leur temps libre, mis leur santé financière en péril tout en étant malade peuvent aussi, sans que cela soit un énooorme exploit, finir Embrun. :)

Je suis d'accord, j'ai eu le même sentiment, Embrun n'est plus aussi monstrueux que cela. J'y suis revenu 13 ans après, ce n'est plus pareil.
Mais le contexte aussi a changé. L'Ultra est rentré dans les moeurs des sportifs. Les ultras, CAP en majorité, ont formé leur corps avec les années a encaisser et a être des Diesel... Les victoires d'Olmo a presque 60 ans sur l'UTMB en sont la preuve, ainsi que les places des Vétérans X qui montent de plus en plus dans les classements scratch.

MAIS, Embrun reste quand même Embrun, ou une simple erreur de ravitaillement t'enverra au tapis, quoique tu fasses, dut TOP au BOP...
braziou a écrit :
voraciousgangrene a écrit :
braziou a écrit :perf hors du commun , faut arreter!
allez faire l'Ultra Trail du Mont-Blanc , c'est déjà une perf bien au dessus de le finir par rapport à Embrun?
80% finissent à Embrun , pas si terrible que ça comme épreuve!
à l'UTMB c'est plutot 50%
pour une fois d'accord avec braziou :wink:
pour ma 1ere vraie année de tri,je me suis mis comme objectif de faire un ironman
mon emploi du temps a voulu que ce soit Embrun
on m'a bourré le crane comme quoi c'était une folie pour un débutant de vouloir faire cette épreuve pour un débutant et j'en passe et des meilleures
résultat le 15 aout au matin j' m'était préparé comme si j'allais faire un truc ou je risquais d'y resté
résultat à l'arrivée je suis resté sur ma fin,je pensais que cela allait etre beacoup plus difficile,meme si cela ne veut pas dire que je n'en ai pas chié :oops:
alors terminer Embrun dans les 15/20 premiers ca cela doit etre difficile,mais le terminer comme l'a dit commaman ce n'est pas non plus la mer à boire pour le peu qu'on ai un peu d'argent,du temps libre (encore que) et une santé correcte
je me rapelle au mois de juin quand je dit à ma chérie que je venais de m'inscrire pour le triathlon réputé le +difficile au monde,elle me balance à la figure:
je te rapelle que tu parles a qqn qui a subit la guerre à beyrouth en 1982 :oops:
après ca forcément j'ai relativisé :lol:
le mythe du finisher superman c'est clair que ca me fait marrer,faut pas pousser non plus
juste un bémol , cette année , contrairement à ce que les gens croient , les conditions n'étaient pas dures ( d'ailleurs il y a eu plutot moins d'abandons , ce qui explique que Iacono manquait de tee-shirt Finisher!)
c'est vrai , la pluie , le froid , c'est dangereux , c'est pas marrant mais mieux vaut ça que la grosse chaleur
la chaleur , c'est le pire ennemi dans les sports d'endurance
l'épreuve la plus terrible dans les sports d'endurance , c'est surement la Badwater dans la vallée de la mort : chaleur caniculaire et altitude au programme
http://www.badwater.com/index.html" onclick="window.open(this.href);return false;
Pour le parallèle UTMB/Embrun n'exagérez pas non plus...
Il ne faut SURTOUT pas mélanger "traumatismes" et "difficultées"...

Voui l'UTMB est beaucoup plus traumatisant qu'Embrun, sinon l'approche des 2 compétitions est "presque" pareil.

La différence est qu'Embrun ne dure que 10h/17h alors que l'UTMB dure entre 20h/46h, plus du double... Il y a, alors la problématique sommeil a prendre en compte. MAIS j'ai déjà amené PLUS de rigolos au bout de l'UTMB, qu'au bout d'Embrun. Des tas de coureur n'ayant pas de "temps libre" avec qui il a fallu optimiser la préparation.

Pour le % d'abandon, sur l'UTMB au fur et a mesure des années, il se réduira pour avoir le même taux qu'Embrun. Les coureurs en débardeurs, sans poche à eau, vu les premières années disparaissent au fur et à mesure du temps. Le niveau monte, comme il est monté à Embrun !

Faire d'Embrun son premier IM n'est pas insensé, il me souvient des débat sur l'ancêtre d'onlinetri (FR.REC.SPORT.TRIATHLON) dans les année 99/01 ou les triathlète me tançaient lorsque je conseillais à tout nouveau de se lancer la dessus. Pour un habitué des CD, il est clair qu'Embrun sera difficile, mais lorsque mentalement la taille de l'épreuve est prise en compte, cela se passe au mieux.

Je concluerais sur 2 points, la chaleur à Embrun et la Badwater.

1/ Il apparait évident que le fait de ne pas avoir de chaleur sur le marathon d'Embrun a permis à presque tous ceux qui ont traversé le froid en vélo, de finir. Il n'y a pas ou peu eu cette année de coureurs en croix par terre ou dans les fontaines à 2 doigts de l'abandon du à l'insolation.
MAIS, peu de perfs aussi pour le MOP (le TOP est passé presque entre les gouttes) et le BOP car guidonner de froid une bonne partie du parcours ne permet pas d'être à son maximum. Il y a aussi ceux qui avaient des lunettes et qui ne voyaient plus rien ou presque et puis ceux qui se sont fait surprendre par des fringales du à une surconsommation calorique causé par le froid.

2/ La badwater réservé au "initié" ou super héros ?
Pas à ma connaissance... Il mes souvient que quelques spécialistes de l'Ultra français qui l'ont terminé et qui lors de compétitions françaises étaient de parfait anonymes du peloton.
C'est comme le spartahlon, c'est une course mythique mais je connais plein d'anonyme du peloton qui l'ont fini en <35h...

Maintenant, la course sans fin ne s'arrètera jamais, il est toujours possible d'en faire plus. Surtout lorsque je me réfère à une discussion que j'avais eu avec Manu Conreaux (Vous connaissez ce grand bonhomme de l'ultra Triathlon présent encore à Embrun j'espère ?) lors des mondiaux des 24h à Brno en Tchéquie...
Tiens, lui aussi, je me demande ou il va chercher son temps libre avec son métier...

Il y a surement quelques contradictions ou erreurs de frappes dans mon texte, veuillez m'en excuser par avance mais je n'ai pas de temps libre pour le relire... :wink:

Bonne journée à tous !
Coach
Il n’y a qu’une vérité mais chacun la sienne©LP
Jusqu'à preuve du contraire©Vandel
Que tout les êtres puissent être heureux©Goenka
La satisfaction qu'on tire de la vengeance ne dure qu'un moment, celle que nous donne la clémence est éternelle©Henri4
Commanaman
Messages : 1698
Inscription : 18 sept. 2006 18:13

Re: Embrun 2008

Message non lu par Commanaman »

lopapy a écrit :Comprendre vite qu'Embrun n'est pas un exploit ?
Discutes tu en dehors de triathlète ?
Ecoutes tu les gens avant de vouloir leur imposer ta vue sur le sujet ?
(Pas d'aggressivité, mais tes phrases au dessus implique une démarche d'imposition de celui qui a la lumière pour éclairer les pauvres ignorants, du moins, c'est dans ce schéma que cela s'inscrit)
Si tu pratique la méthode des sondages, CAD prendre un quota de personnes au hasard (dans les mariages prendre les autres familles c'est sympa) je peux t'assurer que tu peux passer des heures à "prendre le temps de leur expliquer un peu" Embrun sera toujours pour lui un grand exploit, même si POUR TOI, ils se trompent.
Entre le refus de la discussion et la démarche d'imposition de celui qui a la lumière il y a tout de même un bel espace pour une discussion calme et intéressante... Et si je te parles de ça c'est que justement c'est du vécu en ayant discuté en dehors de triathlète et en écoutant les gens. Et ton exemple du mariage tombe vraiment très bien , j'y ai un très bon souvenir d'une discussion ou le gars avec lequel j'avais discuté avait très vite compris que le triathlon était à la portée de tout le monde.

Mais je te renvoie la réflexion : apparemment tu vis dans le sport pour toi-même ou pour les nombreuses personnes que tu aides et conseilles et tu ne dois donc pas avoir beaucoup de temps pour discuter en dehors. Personnellement la quasi totalité de mon entourage familial et professionnel est non sportif. Et donc la quasi totalité de mes discussions quotidiennes ne sont pas centrées sur le sport.
lopapy a écrit : Même si tu prends la caractère "fais un peu de sport"... Si tu enlèves cette caractéristique, c'est encore plus terrible les réponses que tu auras.
Pour moi les personnes les plus dures à convaincre de la faisabilité d'une telle course sont justement ceux qui rentrent dans le caractère "fais un peu de sport". Des gens qui font un footing de 5km une fois par semaine ( et pas toutes les semaines ) ou une heure de vélo le dimanche ( et pas tous les dimanches ) et qui considèrent que toute personne qui va plus vite qu'eux est nécessairement dopée. Ceux-là sont difficile à convaincre ( personnellement je n'essaye plus depuis longtemps )


lopapy a écrit :D'ailleurs, sur tes 4 points nécessaires, je ne suis même pas d'accord... :wink:

1/ Un niveau de vie et des revenus permettant de se payer le matériel , la licence , le voyage etc...
J'ai connu des Top 30 en france qui n'avait pas le niveau de vie pour se payer le matériel. Certains n'avaient (au siècle dernier pour cet exemple) même pas une vision financière plus loin que le mois courant. Avec pourtant, des métiers de base du style Kiné, infirmier... Mais pas le temps de l'exercer...
Pour ceux qui n'ont même pas de métier de base, c'es très dur...
Par exemple, notre ami Rasta aux belles qualités sportives est loin, très très loin d'avoir le niveau de vie pour se payer le matériel.
Au dernières nouvelles, il espérait un boulot de vigile de nuit pour esperer pouvoir continuer à s'entrainer !
Un contre exemple pour preuve :? pour vivre vieux il ne faut pas boire ni fumer : et bien c'est faux puisque je connais quelqu'un qui bien qu'ayant bu et fumé toute sa vie , est mort centenaire.
Ce n'est pas parce que tu connais quelqu'un qui fait Embrun sans avoir de gros moyens financier que tous les participants sont pareils. Et ceux qui ont un métier de base comme tu dis sont déjà au dessus du niveau de vie moyen en France. Les millions de gens de notre pays qui vivent avec le salaire minimum , voire moins , n'ont certainement pas les moyens de se payer un vélo ou les 210€ de l'inscription à Embrun.
lopapy a écrit :2/ Du temps libre ?
Que celui qui en a lève le bras !!!
J'aimerais en avoir, ne serais que pour multiplier par 2 mes entrainements. Mon pote l'Boeuf s'est présenté à Embrun avec 800kms de vélo. Je sais, il exagère, mais il a fini sans avoir de temps libre ! Et ce n'est pas l'exception qui confirme la règle, j'en ai d'autre comme cela (moi même entre autre)
Ben toi tu en as du temps libre puisque tu as du temps pour t'entrainer. Mais là encore tu donnes des exemples qui n'ont pas valeur de preuve. régulièrement les magazines de triathlon testent les participants à des Ironmans et il en ressort que le temps d'entrainement moyen tourne autour d'une douzaine d'heure par semaine. Certains n'en font donc que 6 quand d'autres en font 18. Mais en général le triathlète est quelqu'un qui a du temps libre.
lopapy a écrit :3/ La chance d'être en bonne santé ?
Même pas, j'ai des potes handicapés par une santé déficiente qui ont fini Embrun... Bien entendu la c'est encore un bel exploit !
mais c'est surtout là encore un exemple. La majorité des participants à Embrun n'est pas de santé déficiente apparemment....
Valerian
Messages : 1164
Inscription : 13 avr. 2004 13:12
Localisation : Martinique

Re: Embrun 2008

Message non lu par Valerian »

Commanaman a écrit :Physiologiquement tu n'es pas dans la même configuration dans un ON que dans un OFF. Une compétition te permet de faire appel à des filières hormonales impossible ou presque lors d'OFF. La résistance nerveuse, les fameux sucres "nerveux" de Serge Cottereau, est peu utiliser lors d'un OFF, ou alors il faut se "forcer", et là l'obligation te mettra en péril. C'est complexe, pour reformuler différemment, le fait même du OFF fera que ton corps ne mobilisera jamais toutes ses ressources et qu'il existera un risque de tutoyer ses limites.
Un OFF se doit d'être cool et convivial, sinon il risque d'être dangereux.
C'est en suivant cette philosophie que je milite pour beaucoup de compétitions faites en entrainements en remplacement de séances de VMA longues, plus traumatisantes et plus usantes.

Pas de raccourci malheureux, heu... Oupsss, à la relecture, effectivement, j'ai écrit que pour toi Embrun était une course comme les autres, ce qui apparemment, n'est pas le cas... Tu ne portes jamais ton t-shirt finisher ? :wink:
tiens ça c'est une notion intéressante... je l'ai moi même remarqué sur le terrain mais si tu as des références scientifiques plus sérieuses que Serge cottereau je suis preneur!

le t shirt finisher... pour être franc, outre le critère esthétique (même si ça va mieux ces dernières années, faut reconnaitre que c'est pas jojo!), il faut reconnaitre que même quand il a de la gueule ce qui arrive parfois, je ne le mets pas... par peur du regard des autres et des réflexions "il se la pète avec son t shirt finisher". et donc non je n'ai JAMAIS porté un t shirt finisher de quelque course que ce soit!
Commanaman a écrit :Un niveau de vie et des revenus permettant de se payer le matériel , la licence , le voyage etc...
J'ai connu des Top 30 en france qui n'avait pas le niveau de vie pour se payer le matériel. Certains n'avaient (au siècle dernier pour cet exemple) même pas une vision financière plus loin que le mois courant. Avec pourtant, des métiers de base du style Kiné, infirmier... Mais pas le temps de l'exercer...
Pour ceux qui n'ont même pas de métier de base, c'es très dur...
Par exemple, notre ami Rasta aux belles qualités sportives est loin, très très loin d'avoir le niveau de vie pour se payer le matériel.
Au dernières nouvelles, il espérait un boulot de vigile de nuit pour esperer pouvoir continuer à s'entrainer !
une fois n'est pas coutume, là tu as dit une ânerie :wink: je ne sais pas où tu habites, mais tu verras qu'il y a certains endroits en France (sisi!) où des gens qui travaillent même pour certains, n'ont pas les moyens d'investir dans le matériel minimum pour faire du triathlon (moi je l'ai vu me doubler le rasta, il était pas non plus sur un biclou à 50 euros), et encore moins dans une inscription à 210 euros ou même dans l'essence pour se rendre à embrun en camion. Je connais un seul sportif de haut niveau RMISTE, qui en plus pratiquais la voile olympique, sport de gens tout de même relativement aisés! mais son niveau lui permettait de bénéficier d'un max de subventions et d'aides en tout genre et néanmoins il galérait et traversait la france par les routes de campagne collé au cul des camions dans une fiat panda payée 500 euros avec son bateau sur la galerie... il s'en sortait, mais il était quand même dans les 10 meilleurs français.

dire que le triathlon est à la portée de toutes les bourses... est une insulte à ceux qui galèrent pour bouffer et payer leur loyer tous les mois... quand ils ont un toit à payer!
Hard ain't enough
Avatar de l’utilisateur
tridan
Messages : 1167
Inscription : 23 déc. 2007 19:28
Localisation : Garches (92)

Re: Embrun 2008

Message non lu par tridan »

Valerian, je crois que ce sont les propos de lopapy (l'anerie entre autre, je cite :lol: ) que tu as attribué à Commanaman. Comme j'étais en phase avec Commanaman, je comprenais plus très bien :wink:
Un jour avec tous les pirates, tu reviendras crier vengeance, le bandana sous les étoiles, pour réduire Rimini en cendres (les Wampas)
Don't wish it. Don't wait for it. Work for it (Faris Al-Sultan)
Valerian
Messages : 1164
Inscription : 13 avr. 2004 13:12
Localisation : Martinique

Re: Embrun 2008

Message non lu par Valerian »

très juste... je revendique mon incompétence au maniement du forum, c'est bien lopapy que je voulais citer et non comanaman avec qui je suis d'ailleurs d'accord en règle général (solidarité entre bretons oblige!)
mea culpa donc!
Hard ain't enough
nestriman
Messages : 3001
Inscription : 03 mai 2008 17:37
Localisation : antibes

Re: Embrun 2008

Message non lu par nestriman »

Juste pour alimenter la "polémique" sur les sous et le tri ...mais aussi le tri et le temps libre pour s'entrainer....
mon point de vue:
1) Oui pour faire du tri faut avoir un peu de moyens.....vélo , entretien , nage , licence , cotise club, matos nage et CAP ,déplacements sauf à faire un sprint du coin par an....c'est un sport auquel il faut consacrer un peu de budget....+ produits de récup , malto et gels et inscriptions....et j'en oublie! moralité c'est pas un sport de smicard....(avec tout le respect s'il y en a ici!)
2) le temps libre n'implique pas forcement des capacités à s'entrainer beaucoup (disons+ de 15h00/sem) , encore faut t'il que le corps dise oui ...., la volonté , le courage , la tenacité.....; moralité moi j'admire ceux qui arrivent à faire plus de 15h00 par semaine car ils le méritent...FAUT POUVOIR LE FAIRE ! je pense qu'on peut trouver le temps si on est motivé......
Bon entrainement à tous et surtout à toutes...
Avatar de l’utilisateur
lopapy
Messages : 2922
Inscription : 24 août 2007 21:11

Re: Embrun 2008

Message non lu par lopapy »

Commanaman a écrit :.../...
Entre le refus de la discussion et la démarche d'imposition de celui qui a la lumière il y a tout de même un bel espace pour une discussion calme et intéressante... Et si je te parles de ça c'est que justement c'est du vécu en ayant discuté en dehors de triathlète et en écoutant les gens. Et ton exemple du mariage tombe vraiment très bien , j'y ai un très bon souvenir d'une discussion ou le gars avec lequel j'avais discuté avait très vite compris que le triathlon était à la portée de tout le monde.

Mais je te renvoie la réflexion : apparemment tu vis dans le sport pour toi-même ou pour les nombreuses personnes que tu aides et conseilles et tu ne dois donc pas avoir beaucoup de temps pour discuter en dehors. Personnellement la quasi totalité de mon entourage familial et professionnel est non sportif. Et donc la quasi totalité de mes discussions quotidiennes ne sont pas centrées sur le sport.

Je ne doute pas que tu partages au lieu d'imposer(la preuve en est là ici...), mais comme en PNL ou en Transactionnel, c'est souvent la manière d'écrire qui en dit plus long que les mots eux mêmes... Et la manière étaient dans l'imposition et donc ton fort intérieur était bien dans ce contexte, nous allons voir plus loin...

Lorsque mon environnement professionnel m'emmène chez des vignerons ou au Georges V à Paris,je ne trouve que rarement quelqu'un qui sache ce qu'Embrun peut symboliquement évoquer... Ceci écrit, OK pour l'environnement diversifié... :)
Commanaman a écrit :
lopapy a écrit : Même si tu prends la caractère "fais un peu de sport"... Si tu enlèves cette caractéristique, c'est encore plus terrible les réponses que tu auras.
Pour moi les personnes les plus dures à convaincre de la faisabilité d'une telle course sont justement ceux qui rentrent dans le caractère "fais un peu de sport". Des gens qui font un footing de 5km une fois par semaine ( et pas toutes les semaines ) ou une heure de vélo le dimanche ( et pas tous les dimanches ) et qui considèrent que toute personne qui va plus vite qu'eux est nécessairement dopée. Ceux-là sont difficile à convaincre ( personnellement je n'essaye plus depuis longtemps )
Aïe... Convaincre ? Tu te remets dans l'imposition, contradiction avec les éléments au dessus.
Sache que "convaincre", c'est vaincre les cons ! Tout un poême... Tu te dévoiles sans le vouloir...

Ce qui est quand même amusant, c'est que tu essaies de convaincre qu'Embrun est faisable par "presque" n'importe qui et que c'est mon discours habituel (du moins depuis 1995...) et que beaucoup de vieux habitués d'ici n'étaient point d'accord avec moi dans les années 99/01...
Continuons...
Commanaman a écrit :.
lopapy a écrit :D'ailleurs, sur tes 4 points nécessaires, je ne suis même pas d'accord... :wink:

1/ Un niveau de vie et des revenus permettant de se payer le matériel , la licence , le voyage etc...
J'ai connu des Top 30 en france qui n'avait pas le niveau de vie pour se payer le matériel. Certains n'avaient (au siècle dernier pour cet exemple) même pas une vision financière plus loin que le mois courant. Avec pourtant, des métiers de base du style Kiné, infirmier... Mais pas le temps de l'exercer...
Pour ceux qui n'ont même pas de métier de base, c'es très dur...
Par exemple, notre ami Rasta aux belles qualités sportives est loin, très très loin d'avoir le niveau de vie pour se payer le matériel.
Au dernières nouvelles, il espérait un boulot de vigile de nuit pour esperer pouvoir continuer à s'entrainer !
Un contre exemple pour preuve :? pour vivre vieux il ne faut pas boire ni fumer : et bien c'est faux puisque je connais quelqu'un qui bien qu'ayant bu et fumé toute sa vie , est mort centenaire.
Ce n'est pas parce que tu connais quelqu'un qui fait Embrun sans avoir de gros moyens financier que tous les participants sont pareils. Et ceux qui ont un métier de base comme tu dis sont déjà au dessus du niveau de vie moyen en France. Les millions de gens de notre pays qui vivent avec le salaire minimum , voire moins , n'ont certainement pas les moyens de se payer un vélo ou les 210€ de l'inscription à Embrun.
Hop, hop, hop, notre ami rasta n'est venu ici, dans mon propos que pour éclairer d'un exemple connu dans ce fil, pas pour le prouver.
C'est mes rencontres au siècle dernier qui m'avaient tirés ces réflexions.

Pour le coup des fumeurs, merci...Image Je l'employais régulièrement dans les années 90,
Chuis TAFDAK avec toi...

En fait, ce n'est peut être plus le cas aujourd'hui, mais dans les années 90, j'avais beaucoup discuté avec des athlètes du Top 30/50 sur courte distance, lors d'après course. Ils avaient BEAUCOUP de mal à joindre les 2 bouts financièrement à la fin du mois. Le triathlon n'était pas un sport qui nourrit TRES BIEN son homme. (hors les 5/10 meilleurs...)
A l'époque, comme écrit plus haut, j'avais rencontré une petite vingtaine d'athlètes de haut niveau, en tout, ayant des professions qu'ils ne pouvaient exercer, faute de temps pour l'entrainement, pas de famille ni de voiture personnelle, etc... Lorsque François Modave, après ceux là, était venu expliquer qu'il fallait tenter de porter les entrainements à 36h/semaine, je me suis demandé comment allaient faire ceux que j'avais rencontrer pour gagner de l'argent. (François Modave avait fait un zona avec tant d'entrainement...)
C'est pourquoi dans le TOP, AMHA, il n'y a pas que de gros moyens financiers... Par contre MOP et TOP, surement plus...

Maintenant "Les millions de gens de notre pays qui vivent avec le salaire minimum" ont, en général, d'autres priorités.
Commanaman a écrit :.
lopapy a écrit :2/ Du temps libre ?
Que celui qui en a lève le bras !!!
J'aimerais en avoir, ne serais que pour multiplier par 2 mes entrainements. Mon pote l'Boeuf s'est présenté à Embrun avec 800kms de vélo. Je sais, il exagère, mais il a fini sans avoir de temps libre ! Et ce n'est pas l'exception qui confirme la règle, j'en ai d'autre comme cela (moi même entre autre)
Ben toi tu en as du temps libre puisque tu as du temps pour t'entrainer. Mais là encore tu donnes des exemples qui n'ont pas valeur de preuve. régulièrement les magazines de triathlon testent les participants à des Ironmans et il en ressort que le temps d'entrainement moyen tourne autour d'une douzaine d'heure par semaine. Certains n'en font donc que 6 quand d'autres en font 18. Mais en général le triathlète est quelqu'un qui a du temps libre.
PADAK... Il prend sur son temps, mais n'a pas de temps libre...
Regarde le nombre important de triathlète qui remercie leur femme à l'arrivée d'avoir supporté leur abscence ?
Dans la vie TOUT le monde a du temps libre, après... Tu le gère comme tu veux, en fonction de tes obligations et priorités.
Tous ceux que j'ai amené à faire Embrun depuis 13 ans (une petite cinquantaine) en partant d'un profil de CAP avaient tous, au moins au départ, 2 enfants et une habitude de s'entrainer 3 à 4 fois par semaine en CAP (cela suffit en général pour finir jusqu'au GRR et UTMB voire même faire des 6 jours...), cela donne 3h/semaine d'entrainement.
Ils sont tous passés entre 4h et 12h/semaine... Est ce que ceux qui ont fait 12h avaient plus de temps libre ?
A regarder leurs profils professionnels, je ne crois pas. Certains ont étré courir de 22h à 23h, d'autres nager de 21h 22h30' ou encore d'autres ont sauté leur repas... Tout le monde s'arrange, mais peu ont du temps de libre !

Quand quelqu'un me dit je n'ai pas le temps de m'entrainer... C'est souvent faux lorsque l'on détaille l'emploi du temps. La notion du triathlète(ou CAP) qui peut s'entrainer car il a du temps de libre est la même que celle qui veut qu'il n'y a que ceux qui ne se fatigue pas au travail qui ont le temps de faire du sport (= brève de comptoir)
Commanaman a écrit :
lopapy a écrit :3/ La chance d'être en bonne santé ?
Même pas, j'ai des potes handicapés par une santé déficiente qui ont fini Embrun... Bien entendu la c'est encore un bel exploit !
mais c'est surtout là encore un exemple. La majorité des participants à Embrun n'est pas de santé déficiente apparemment....
Et encore... lorsque j'étudie la santé d'athlète qui semblent au top, je suis étonné comme chacun peut avoir sa croix à porter !

Ceci écrit, je suis d'accord qu'il est possible de finir Embrun avec un minimum d'entrainement, la plupart de mes potes CAP l'ont fait, je n'ai que 2 ou 3 échecs par trop de PDT (Prise De Tête, Pommes De Terre, Patatoïde !)
Je me suis d'ailleurs fait la réflexion que mon prochain Embrun ne nécessitera pas, hors une cyclo de montagne, beaucoup plus de prépa qu'un 100kms ou 24h.
Je regrette d'avoir un mariage pour l'Altriman l'an prochain car là, vu l'allure du profil vélo (qui se termine par une majorité de montée), je pense que nous passons au dessus d'Embrun dans la difficulté de l'Ironman.
Lorsque le pote (un des organisateurs) nous a remis l'invitation, j'en ais frémi...
Voir par ici !

Bonne soirée...
Coach
Il n’y a qu’une vérité mais chacun la sienne©LP
Jusqu'à preuve du contraire©Vandel
Que tout les êtres puissent être heureux©Goenka
La satisfaction qu'on tire de la vengeance ne dure qu'un moment, celle que nous donne la clémence est éternelle©Henri4
dracuflafla
Messages : 434
Inscription : 25 févr. 2005 16:04
Localisation : Dans les vignes au bord du Rhône.
Contact :

Re: Embrun 2008

Message non lu par dracuflafla »

braziou a écrit :Just Fontaine :mrgreen:
je bade les finishers , j'ai pas parlé de ceux qui gagnent
comme j'estime qu'un Finisher de l'UTMB , a plus de mérite qu'un Finisher d'Embrun
ceux qui ont fait les 2 , savent :mrgreen:
Oui j'ai un pote qui peut témoigner. Il termine la badwater l'année dernière dans un pitieux état alors que cette année il termine Embrun sans trop de difficulté pour son .... 2ème triathlon.

http://ludo.le.fou.free.fr

Ce week-end, il fait l'UTMB......
Visitez le nouveau site du HTT : http://hermitage-tournonais-triathlon.com
Avatar de l’utilisateur
Joel
modérateur
Messages : 8660
Inscription : 04 mars 2004 10:14
Localisation : VENCE (06)
Contact :

Re: Embrun 2008

Message non lu par Joel »

Sans rentrer dans le détail des discussions ci-dessus, perso j'ai plus souffert sur la Diagonale des fous, l'annapurna Mandal trail ou la Race Accros America que sur n'importe quel triathlon.
Mais c'est plus long aussi. Faut comparer des durées équivalentes ...
Et on s'écarte un peu du sujet de départ ;-)
Optimiser votre position vélo ?
http://www.velofitting.com

Il n'y a pas de chemin vers le bonheur, le chemin est le bonheur.
Avatar de l’utilisateur
ironturtle
Messages : 49996
Inscription : 23 oct. 2006 09:06
Localisation : Sous ma carapace.

Re: Embrun 2008

Message non lu par ironturtle »

Je pense que tous ceux qui ont goûté à l'Ultra en CAP et à l'IM arrivent à la même conclusion: l'ultra est bien plus traumatisant physiquement et te permet d'avoir confiance au départ d'un triathlon, quel qu'il soit. Et l'avantage de l'IM c'est que tu peux en faire quand tu es trop cassé pour faire des trails longs. :wink:
"Il n'est de plus grand malheur que de laisser mourir le rire dans ton coeur"
zozie
Messages : 436
Inscription : 28 juin 2004 17:18
Localisation : Versailles et Embrun

Re: Embrun 2008

Message non lu par zozie »

Salut les petits loups !!! Bon, juste pour dire qu'on peut toujours trouver plus dur que plus dur que plus dur que etc... Je me rappelle d'un mec qui avait fais je crois 13 Iron en 13 jours à l'époque... Et pis, on peut faire plus dur que Badwater... Si si !!! : La traversée du Sahara sans assistance (et sans flingue) par exemple....
Bon :wink: , c'était juste pour rigoler !!!
Xavier GARCIN.
"Son secret est dans un coffre dont la clef est au fond d'un puit..."
Répondre