Record Français sur Distance Ironman

Annonces, infos, résultats et lives sur toutes les courses! Vos comptes rendus de courses sont aussi les bienvenus!
Avatar de l’utilisateur
TytouneS3
Messages : 1223
Inscription : 23 mars 2012 21:06

Re: Record Français sur Distance Ironman

Message non lu par TytouneS3 »

Denis C: 8H16 en Floride 2012 ;)

Gadagne
Messages : 5697
Inscription : 02 juin 2015 14:28

Re: Record Français sur Distance Ironman

Message non lu par Gadagne »

Don a écrit :
05 sept. 2018 16:29
Dis donc taille 33, je ne suis pas aigrie je m'interroge. Dire que les vélos ont évolué ca me rappel un peu les arguments du cyclisme' vernal avait en 596 : en positionnement il y a de quoi gagner des w. Gagner 30' sur IM sa pause question c'est tout.
:shock: Violent les fautes .

Sinon oui Patrick avait du top matos à l'époque mais peu d'amateurs de bon niveau y avait accès, maintenant avec les clm génériques aussi performants, le matos d'occasion à prix sacrifié, capteur de puissance etc le gain pour un amateur jusque dans le matériel est plus important, comme le souligne chti cycliste , de quoi gagner 20-25' sans problème et tourner autour de 8h30 pour un top GA :wink:

geraud
Messages : 5791
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: Re:

Message non lu par geraud »

Choupix a écrit :
05 sept. 2018 16:37
claude a écrit :
05 sept. 2018 15:44
Choupix a écrit :
05 sept. 2018 09:27
...
Dans un autre genre, 4 Français sont passés sous les 10h sur l'Embrunman : Ouillères cette année, Faure 5 fois ! (dont le record de l'épreuve en 9h34 !), Loy 2 fois et Neveu une fois. Si on pousse à la barre de 10h15, on peut rajouter Diemunsch, Rundstadler, Guillaume, Humbert, Morel, Augueux, Bringer, Reboul, Le Floch, Chabaud, Biteaud, Cordier, Lie et Rivière. Ce qui fait donc 18 Français. Et zéro Allemand... :sm11:
Normal, Embrun est juste quelques semaines après Roth, tous les superteutons sont encore en récupération :mrgreen:

Et puis je ne suis pas sur qu'ils sachent ou c'est :sm1:
Mouais, à une semaine près l'écart entre Roth et Embrun est le même qu'entre Nice et Embrun, et ils sont quelques-uns à avoir fait (avec succès) l'enchaînement.
C'était surtout pour relativiser la "domination" des Allemands : historiquement, ces derniers ont fait et font fort sur les épreuves plates, pendant que les Français ont fait et font fort sur les épreuves à dénivelé (à part Vernay et Viennot pour prendre les tout meilleurs).
Et aussi pour relativiser l'obsession du chrono. Passer sous les 8h30 voire les 8h c'est bien, mais gagner des courses c'est mieux. Et d'ailleurs l'obsession du chrono arrive à des situations ridicules, avec la standardisation des parcours et des polémiques comme celle de l'IM Texas cette année (https://www.slowtwitch.com/News/World_B ... _6829.html et https://www.slowtwitch.com/Opinion/Ther ... _6830.html).
Ma remarque n avait pas pour but de jouer a qui est le plus fort; surtout pas en allant chercher les palmares de courses peu internationales. A Embrun, ce n est pas que les Allemands ne performent pas; c est qu ils ne viennent pas. Si tu cherches bien tu dois trouver d autres courses comme ca dans chaque pays.
J etais juste sidéré de voir que les allemands ont autant de coureurs qui sont passés sous les 8h30. C est tout.
Maintenant, si les 83 coureurs en question avaient considere Embrun comme une course majeure au top de leur carriere, certains auraient calé dans la montagne, mais plusieurs auraient gagné.

C est un peu ce que je disais l autre jour: je trouve dommage que le circuit IM soit si uniforme avec essentiellement des circuits de rouleurs. Mais pour avoir une meilleure idee du niveau sur un format IM montagneux il faudrait la meme représentativité au départ. La, les seules courses avec une representativite mondiale sont celles du circuit IM et quelques epreuves Challenge. Donc le standard reste le parcours plat ou peu montagneux

geraud
Messages : 5791
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: Record Français sur Distance Ironman

Message non lu par geraud »

chticycliste a écrit :
05 sept. 2018 14:03

les 4 amateurs zero drafting

Antoine Mechin au frenchman peu de densité il a tout fait tout seul

Guillaume Lecalier et moi meme à roth un tour tout seul puis on s'est retrouvé dans un groupe de 4 à distance réglemantaire avec un arbitre avec nous tous le vélo (mon fichier de puissance est dispo sur strava 280watts NP)

Benjamin Pernet pareil c 'est oas le genre de la maison

et les ag qui draftent descendent rarement sous les 8h50 en dessous de 8h30 il n'y a pas densité en ag
Ca tombe bien que tu parles des capteurs de puissance. Et puisqu il y a des experts, j en profite pour poser la question: est ce que vous ne trouvez pas que les capteurs de puissance dénaturent un peu la course?

Le sujet avait ete abordé cet été sur le Tour de France, a propos des moyens de relancer l intérêt de la course. Et au même titre que les oreillettes, le capteur de puissance tue un peu l esprit d initiative du coureur et minimise l avantage de celui qui sait naturellement gérer ses efforts. Certains suggeraient que les capteurs soient autorisés (car l etude des donnees a posteriori est un outil important) mais sans que leur lecture ne soit accessible en temps réel.

Est ce que l on devrait aussi l envisager en triathlon? Dans un sport ou l absence de drafting fait que l aspect stratégique est deja réduit par rapport à une course cycliste, le capteur fait que l athlète est plus à "réciter une partition" définie a l avance, mais avec une prise d initiative limitée.
Personellement j ai l impression que le vélo serait plus ouvert sans capteur.

Jean-Charles
Messages : 461
Inscription : 07 mai 2013 07:25

Re: Record Français sur Distance Ironman

Message non lu par Jean-Charles »

geraud a écrit :
05 sept. 2018 22:41
Ca tombe bien que tu parles des capteurs de puissance. Et puisqu il y a des experts, j en profite pour poser la question: est ce que vous ne trouvez pas que les capteurs de puissance dénaturent un peu la course?

Le sujet avait ete abordé cet été sur le Tour de France, a propos des moyens de relancer l intérêt de la course. Et au même titre que les oreillettes, le capteur de puissance tue un peu l esprit d initiative du coureur et minimise l avantage de celui qui sait naturellement gérer ses efforts. Certains suggeraient que les capteurs soient autorisés (car l etude des donnees a posteriori est un outil important) mais sans que leur lecture ne soit accessible en temps réel.

Est ce que l on devrait aussi l envisager en triathlon? Dans un sport ou l absence de drafting fait que l aspect stratégique est deja réduit par rapport à une course cycliste, le capteur fait que l athlète est plus à "réciter une partition" définie a l avance, mais avec une prise d initiative limitée.
Personellement j ai l impression que le vélo serait plus ouvert sans capteur.
Pour des AG peut être, mais quand tu lis les CR des pros tu vois qu'ils sont dans la confrontation directe et qu'ils se mettent des mines pour essayer de décrocher les autres ou au contraire de ne pas perdre le "train".

Les seuls qui gèrent au capteur sont ceux qui se retrouvent isolés, les autres ajustent l'effort en fonction de la dynamique de course.

Choupix
Messages : 1114
Inscription : 28 nov. 2008 17:26

Re: Re:

Message non lu par Choupix »

geraud a écrit :
05 sept. 2018 22:21
Ma remarque n avait pas pour but de jouer a qui est le plus fort; surtout pas en allant chercher les palmares de courses peu internationales. A Embrun, ce n est pas que les Allemands ne performent pas; c est qu ils ne viennent pas. Si tu cherches bien tu dois trouver d autres courses comme ca dans chaque pays.
J etais juste sidéré de voir que les allemands ont autant de coureurs qui sont passés sous les 8h30. C est tout.
Maintenant, si les 83 coureurs en question avaient considere Embrun comme une course majeure au top de leur carriere, certains auraient calé dans la montagne, mais plusieurs auraient gagné.
Je suis tout à fait d'accord mais ça marche dans les deux sens : c'est parce que les Français ne vont pas beaucoup sur Roth ou Francfort qu'ils n'enfilent pas les sub 8h30 ! Historiquement, les Français spécialistes du long ont privilégié les courses françaises, dont les plus rémunératrices sont aussi les plus vallonnées (Nice et Embrun pour faire simple), ainsi que les mondiaux ITU qui ne se courent pas sur format IM (pour des raisons de politique fédérale). D'où le peu de chronos fous. C'est vraiment une affaire de culture triathlétique.
Quant à savoir si les Allemands auraient pu avoir un palmarès à Embrun (qui reste une course internationale, il suffit de regarder le palmarès), c'est juste un exercice d'uchronie. Ou une conversation de Normand (p't'être ben qu'oui, p't'être ben qu'non).
Sinon je n'ai pas vu dans la liste le 8h03 de Vernay à Roth 2009, course sur laquelle David Bardi était passé juste sous les 8h24 et Jeuland juste sous les 8h27. La liste s'allonge, si on continue de chercher on va peut-être arriver pas loin des 83 ! :mrgreen:

Répondre