raisons d'être d'une montre GPS

Du vélo, aux lunettes de piscine en passant par les runnings pour parler matos c'est ici que ça se passe! Attention pas de petites annonces ou d'annonces commerciales ici (voir plus bas les forums dédiés à cela).
Antoine191
Messages : 1569
Inscription : 29 avr. 2011 15:07

Re: raisons d'être d'une montre GPS

Message non lu par Antoine191 »

Bigmarc, c'est l'idée du trimp mais c'est bien plus sophiistiqué que cela. Ca a été développé par des medecins. L'année dernière j'ai fais une grosse saison Avec des top10 sur des half et un sub10 a nice, sporttrack avec le trimp m'a permis de bien gérer mon niveau de fatigue, savoir quand lever le pied et quand mettre la purée. Il y avait une bonne corrélation entre l'indice de perf et mes perfs sur le terrain. Cette année ou je suis plus dilletante j'ai des difficulté a maintenir mon allure IM de l'année dernière sur des half. Donc on peut dire que ca avait marché.
Parmis les gros plus c'est la quantification de la fatigue lié a une compet' un marathon ou encore plus un half te met bien dans la zone rouge et comme ca tu peut gérer tes phases entre les courses. Quand au relou sur les "pimpinades" faites ce que vous voulez les mecs mais laissez nous tranquille. C'est certain par contre que c'est le genre de matos qui a du sens qui si tu as du temps a y consacrer. Cette année j'ai pas branché un compteur une seule fois, j'ai d'autres préoccupations.
Avatar de l’utilisateur
JMBL
Messages : 47
Inscription : 05 mars 2012 08:07
Localisation : Paris

Re: raisons d'être d'une montre GPS

Message non lu par JMBL »

Je suis quand même un peu sidéré du caractère définitif de certains commentaires, genre "c'est inutile, faut courir old school, ouvrir ses charkras et y aller à la sensation".
Oui mébon.

Un GPS est-il indispensable pour courir ? Non, heureusement.
Est-ce un outil qui, bien utilisé, peut aider le sportif à prendre du recul sur sa pratique ? Oui, heureusement.

Quand je vois la mode du bas de compression, du compex à outrance, du k-tape ou du bracelet power-balance, je m'étonne que ce soit la GPS qu'on qualifie de gadget..
Comme tous les outils, le GPS ne doit pas devenir une fin en soi, et rester à son rang d'outil.
Perso, roulant énormément en solo, c'est quand même pratique pour affiner les parcours en comparant le prévu / réalisé, avoir une idée (approximative, mais c'est une base) des dénivelés avalés.
Je ne néglige pas non plus l'aspect ludique, voire addictif d'un ad-on genre strava qui permet aussi une prise de recul intéressante. Comparaison d'une année sur l'autre, identification de nouveaux parcours, définition de segments au gré des sorties pour faciliter une séance au seuil, etc.
jpmilou
Messages : 45
Inscription : 19 avr. 2013 07:48

Re: raisons d'être d'une montre GPS

Message non lu par jpmilou »

il est clair que c'est fun comme produit aussi... voir ses progrès, les sorties de malades qu'on a fait
et aussi simplement pour avoir les conseils de potes qui sont pas tout près! (Mes potes qui me conseillent sur les sorties courses sont à Paris et moi dans les ardennes par exemple)
trileno
Messages : 62
Inscription : 31 mai 2012 19:24

Re: raisons d'être d'une montre GPS

Message non lu par trileno »

ben désolé si je vous parait relou, mais je n'ai donné que mon point de vue perso à la question posée au départ. tout simplement.

il est différent de votre pensée (unique), c'est tout. vous avez des actions chez Garmin, polar ... ??

j'ai une grosse expérience en Cap et une plus petite en tri. 95 % des gens que je connais (beaucoup) et qui ont acquis ce genre de produit s'en servent (à 25 % des possibilités) quelques mois au mieux puis s'en servent comme simple chrono ou regardent distraitement les données et ne les exploitent aucunement. C'est pourquoi, je disais qu'on est dans l'ère du jetable.

quant a celui qui prend exemple des pros, c'est justement le propre du sponsoring (identification) et on en revient à l'aspect mercantile du truc.
Et dis toi que si ils s'en servent vraiment, c'est justement parce que ca fait parti du job et qu'ils ont le temps pour ca, ou un coach compétent qui sait réellement analyser les données.
je pense que quand tu as moins de temps, vaut mieux s'entrainer que perdre son temps sur son ordinateur.

ca veut pas dire qu'il faut faire n'importe quoi, et des bornes comme un bourrin et je voulais simplement dire que rien ne vaut l'expérience perso, les discussions avec les entraineurs, collegues de club, adversaires ... surtout sur le long terme et c'est vrai qu'on est aussi dans l'ère du tout, tout de suite

voilà ma modeste contribution contradictoire au post. pour ceux qui en tirent des bénéfices , grand bien leur fasse,. :wink:
Avatar de l’utilisateur
Lafrikain
Messages : 228
Inscription : 24 févr. 2011 09:42
Localisation : Réunion

Re: raisons d'être d'une montre GPS

Message non lu par Lafrikain »

J'utlise la mienne (910 XT) avec le cardio à tous les entraînements et avec le capteur de cadence à vélo.
Et cela m'est vraiment utile, même si j'ai plus de 50 balais et pas mal de pratique en Tri.....

Le logiciel en ligne est une mine d'infos, bien pratique.
Enjoy your life, it's always too short
-Antoine-
Messages : 4829
Inscription : 05 nov. 2004 08:38
Contact :

Re: raisons d'être d'une montre GPS

Message non lu par -Antoine- »

Lave un coup ta ceinture, les battements vont sans doute revenir à la normale et garde ta montre actuelle.
Si elle est vraiment HS pour la partie "cardio"... eh bien garde la en fonction chrono uniquement.
Et puis c'est tout...
Mathleb
Messages : 289
Inscription : 13 févr. 2012 14:41

Re: raisons d'être d'une montre GPS

Message non lu par Mathleb »

Salut,

Cela dépend des données que tu veux voir pendant tes séances.
Il existe plein de modèles, perso je ne connais que Garmin (utilisation successive de la 210, 310, 910, Edge 800 et Fénix grâce à mon boulot).

Il faut un examen de tes besoins réels et de tes envies secondaires :

1) Si tu veux "juste" connaître tes données de vitesse et distance ... ton Iphone te suffit amplement. Seul hic, pas toujours facile de lire les données en courant ou en roulant je pense. Pour faciliter la lecture des données un modèle de base type FR110 et te donne un feedback direct sur ton travail.

2) Si tu as besoin de plus de données comme la puissance, la cadence, les pulsations, des temps de passages à chaque km (ça la FR110 le fait aussi), des séances de fractionné hors piste à programmer, les dénivelés si tu fais de la montagne, une fonction trackback (retour au point de départ) en zone inconnue, ... là un modèle plus évolué devient intéressant (en tri, le meilleur rapport qualité-prix reste la FR310xt, la FR910xt pour ceux qui veulent le dernier cri et veulent analyser leur natation).

Les + du GPS que j'utilise :
+ gestion de l'allure sur course type semi (auto-lap) pour savoir si je suis dans les temps, pour ne pas me cramer à partir vite, pour gagner du temps sur les faux plat
+ gestion des pulsations (un simple cardio le fait aussi)
+ la découverte de nouveaux parcours (j'ai reconnu l'Ohm Trail en téléchargeant la trace dans ma Fénix)
+ avoir des données réelles car parfois j'ai l'impression d'être à moule et en fait je peux encore envoyer un peu, surtout sur LD où on peut partir sur un faux rythme

Je faisais bien sans avant, il y a eu plein de WR sans les GPS sur marathon ou autre IM mais pour un athlète qui a des plans précis et qui veut les suivre à la lettre il est dur de ne pas trouver cela tentant. Il existe un côté très motivant aussi qui n'est pas à négliger.

Ma conclusion sur le sujet :
Celui qui n'a pas besoin des données avancées, cela ne sert à rien ... mais la société est là pour créer des besoins où il n'y en a pas ! Comme c'est bien fait :?
Celles et ceux qui ont une utilité réelles des données pour suivre un entraînement très précis qui contient des changements d'allures et d'intensités très précis c'est plus facile d'utiliser ce genre d'outils.

Pour le moment je fais plus grand chose car j'ai eu le syndrome de l'essuie-glace et ça se remet doucement, pas envie de forcer. Je n'ai plus de GPS pour l'instant car je savais d'avance que ma saison serait très light à la base mais si je repars pour qqch de sérieux, je reprendrai un GPS "haut de gamme" type FR310xt ou FR910xt pour pouvoir suivre mes plans et gérer mes courses LD.
FAYARD
Messages : 25337
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: raisons d'être d'une montre GPS

Message non lu par FAYARD »

Mathleb a écrit :Salut,

Cela dépend des données que tu veux voir pendant tes séances.
Il existe plein de modèles, perso je ne connais que Garmin (utilisation successive de la 210, 310, 910, Edge 800 et Fénix grâce à mon boulot).

Il faut un examen de tes besoins réels et de tes envies secondaires :

1) Si tu veux "juste" connaître tes données de vitesse et distance ... ton Iphone te suffit amplement. Seul hic, pas toujours facile de lire les données en courant ou en roulant je pense. Pour faciliter la lecture des données un modèle de base type FR110 et te donne un feedback direct sur ton travail.

2) Si tu as besoin de plus de données comme la puissance, la cadence, les pulsations, des temps de passages à chaque km (ça la FR110 le fait aussi), des séances de fractionné hors piste à programmer, les dénivelés si tu fais de la montagne, une fonction trackback (retour au point de départ) en zone inconnue, ... là un modèle plus évolué devient intéressant (en tri, le meilleur rapport qualité-prix reste la FR310xt, la FR910xt pour ceux qui veulent le dernier cri et veulent analyser leur natation).

Les + du GPS que j'utilise :
+ gestion de l'allure sur course type semi (auto-lap) pour savoir si je suis dans les temps, pour ne pas me cramer à partir vite, pour gagner du temps sur les faux plat
+ gestion des pulsations (un simple cardio le fait aussi)
+ la découverte de nouveaux parcours (j'ai reconnu l'Ohm Trail en téléchargeant la trace dans ma Fénix)
+ avoir des données réelles car parfois j'ai l'impression d'être à moule et en fait je peux encore envoyer un peu, surtout sur LD où on peut partir sur un faux rythme

Je faisais bien sans avant, il y a eu plein de WR sans les GPS sur marathon ou autre IM mais pour un athlète qui a des plans précis et qui veut les suivre à la lettre il est dur de ne pas trouver cela tentant. Il existe un côté très motivant aussi qui n'est pas à négliger.

Ma conclusion sur le sujet :
Celui qui n'a pas besoin des données avancées, cela ne sert à rien ... mais la société est là pour créer des besoins où il n'y en a pas ! Comme c'est bien fait :?
Celles et ceux qui ont une utilité réelles des données pour suivre un entraînement très précis qui contient des changements d'allures et d'intensités très précis c'est plus facile d'utiliser ce genre d'outils.

Pour le moment je fais plus grand chose car j'ai eu le syndrome de l'essuie-glace et ça se remet doucement, pas envie de forcer. Je n'ai plus de GPS pour l'instant car je savais d'avance que ma saison serait très light à la base mais si je repars pour qqch de sérieux, je reprendrai un GPS "haut de gamme" type FR310xt ou FR910xt pour pouvoir suivre mes plans et gérer mes courses LD.
C'est bien résumé...quand tu cherches la progression, quand tu veux donner le maximum, quand tu veux "scorer" c'est très utile...si tu fais du tri en touriste, c'est pas indispensable...
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP
Mathleb
Messages : 289
Inscription : 13 févr. 2012 14:41

Re: raisons d'être d'une montre GPS

Message non lu par Mathleb »

FAYARD a écrit :
Mathleb a écrit :Salut,

Cela dépend des données que tu veux voir pendant tes séances.
Il existe plein de modèles, perso je ne connais que Garmin (utilisation successive de la 210, 310, 910, Edge 800 et Fénix grâce à mon boulot).

Il faut un examen de tes besoins réels et de tes envies secondaires :

1) Si tu veux "juste" connaître tes données de vitesse et distance ... ton Iphone te suffit amplement. Seul hic, pas toujours facile de lire les données en courant ou en roulant je pense. Pour faciliter la lecture des données un modèle de base type FR110 et te donne un feedback direct sur ton travail.

2) Si tu as besoin de plus de données comme la puissance, la cadence, les pulsations, des temps de passages à chaque km (ça la FR110 le fait aussi), des séances de fractionné hors piste à programmer, les dénivelés si tu fais de la montagne, une fonction trackback (retour au point de départ) en zone inconnue, ... là un modèle plus évolué devient intéressant (en tri, le meilleur rapport qualité-prix reste la FR310xt, la FR910xt pour ceux qui veulent le dernier cri et veulent analyser leur natation).

Les + du GPS que j'utilise :
+ gestion de l'allure sur course type semi (auto-lap) pour savoir si je suis dans les temps, pour ne pas me cramer à partir vite, pour gagner du temps sur les faux plat
+ gestion des pulsations (un simple cardio le fait aussi)
+ la découverte de nouveaux parcours (j'ai reconnu l'Ohm Trail en téléchargeant la trace dans ma Fénix)
+ avoir des données réelles car parfois j'ai l'impression d'être à moule et en fait je peux encore envoyer un peu, surtout sur LD où on peut partir sur un faux rythme

Je faisais bien sans avant, il y a eu plein de WR sans les GPS sur marathon ou autre IM mais pour un athlète qui a des plans précis et qui veut les suivre à la lettre il est dur de ne pas trouver cela tentant. Il existe un côté très motivant aussi qui n'est pas à négliger.

Ma conclusion sur le sujet :
Celui qui n'a pas besoin des données avancées, cela ne sert à rien ... mais la société est là pour créer des besoins où il n'y en a pas ! Comme c'est bien fait :?
Celles et ceux qui ont une utilité réelles des données pour suivre un entraînement très précis qui contient des changements d'allures et d'intensités très précis c'est plus facile d'utiliser ce genre d'outils.

Pour le moment je fais plus grand chose car j'ai eu le syndrome de l'essuie-glace et ça se remet doucement, pas envie de forcer. Je n'ai plus de GPS pour l'instant car je savais d'avance que ma saison serait très light à la base mais si je repars pour qqch de sérieux, je reprendrai un GPS "haut de gamme" type FR310xt ou FR910xt pour pouvoir suivre mes plans et gérer mes courses LD.
C'est bien résumé...quand tu cherches la progression, quand tu veux donner le maximum, quand tu veux "scorer" c'est très utile...si tu fais du tri en touriste, c'est pas indispensable...
Exactement ça !

Après il y a le traitement des données, leur analyse, les changements que cela apporte dans les séances qui suivent pour adapter les allures, les parcours, les watts, ... mais là tout le monde ne peut prétendre comprendre toutes ces données ! Pour moi c'est ce point qui pose réellement soucis dans l'utilisation d'un "GPS full options" !

Je ne dis pas que je sais tout analyser, certainement plus que Mr X et moins que Mr Y !

Mais utiliser un GPS juste pour connaître la distance qu'on a parcouru et la vitesse moyenne c'est clairement inutile !

Je vais y aller, tous les pimpims vont me tomber dessus :sm2: :sm2: :sm2:

Bon dimanche à toutes et tous ;-)
Trim
Messages : 98
Inscription : 12 févr. 2013 10:58

Re: raisons d'être d'une montre GPS

Message non lu par Trim »

Bonjour,

Je crois qu'une fonction importante a été oubliée: le guidage !
Gros + pour éviter de faire toujours les mêmes parcours qu'on connait par coeur

C'est tellement agréable de repérer une sortie trail en se disant "tiens aujourd'hui je vais aller là en passant par là et par là..." ==> en 1 minute je rentre le parcours avec 3 waypoints pour ne pas rater les changements de direction importants et c'est parti! Idem en sortie vélo...
Mon téléphone reste au fond d'une poche, dans un sac étanche et rembourré: donc pas facile à consulter.

Je ne juge pas la partie analyse de la performance: je fais partie des "touristes" en tri d'après la description faite plus haut. Donc gadget pour moi.
Juste un point: je mets quand même la ceinture cardio de temps en temps et voir ma FC qui plafonnait pendant plusieurs semaines m'a permis de me rendre compte que j'étais surement trop fatigué avec le boulot, les déplacements,... et qu'il fallait lever le pied sur les entrainements... Ca m'a peut être évité de me blesser en tirant trop sur la bête. Après un peu de repos, ça va beaucoup mieux.

Voilà ma modeste expérience

Trim
tribuddy
Messages : 2554
Inscription : 30 déc. 2010 09:25

Re: raisons d'être d'une montre GPS

Message non lu par tribuddy »

Perso j'adore quand ma Garmin bipe et enregistre mes temps intermédiaires. Je suis ainsi moins stressé à regarder tout le temps mon chrono et plus besoin de faire des calculs sur l'allure kilométrique.
Même pour un petit footing de récupération, j'adore connaitre mon allure au km.
Chacun fait comme il veut et peut trouver les montres GPS inutiles tout comme certains trouvent les cardio inutiles. Après c'est sûr, chacun sa pratique et son niveau... Est-ce que les coureurs friands de données, de courbes en tout genre sont des frimeurs ou bien victimes de désordres affectifs, ça c'est encore autre chose!

"Les toxicos du cardio
M le magazine du Monde | 26.07.2013 à 08h34 • Mis à jour le 27.07.2013 à 11h43 |

http://www.lemonde.fr/vous/article/2013 ... _3238.html

Il y a celui qui enfile ses baskets au lieu d'aller déjeuner, celle qui prétexte une réunion matinale pour allumer son tapis roulant aux aurores ou encore ce couple qui, chaque jour, compare ses performances. Ils courent. Plusieurs fois par semaine. L'œil rivé à leur cardio-fréquence-mètre. Au poignet, sur un smartphone ou sous le pied, ce gadget mesurant les battements du coeur pendant l'effort est devenu indispensable dans la panoplie du coureur moderne.
Il faut se poster à l'entrée d'un parc pour faire ce triste constat : où sont passés les sportifs du dimanche, avec leur vieux jogging et leur foulée chaotique ? Même ceux qui débutent courent avec l'attirail complet, nous dit-on chez Le Pape, la mecque du marathonien à Paris. Gainés dans des textiles techniques et hors de prix, on les voit s'entraîner avec le sérieux d'un participant au marathon de New York.

Nuance sémantique, la France ne court plus, elle "run", comme 36 % des Européens en 2011. Et pas vraiment en dilettante. Dans une étude à paraître à la rentrée, l'Institut national du sport de l'expertise et de la performance (Insep) comptabilise près de 10 millions de pratiquants en France, dont 20 % courent au moins à trois reprises chaque semaine. Une mode qui vire parfois à l'obsession. Ceux qui ne peuvent plus s'en passer viennent alors grandir les rangs de ces dépendants au sport, qui souffrent d'un mal désormais reconnu par l'Organisation mondiale de la santé sous le nom de bigorexie.

UNE DROGUE

Accro au cardio, une addiction qui a des airs de vertu. "L'addiction au sport a longtemps été considérée comme une dépendance positive en raison des bénéfices procurés par l'exercice et du fait qu'aucune substance ne soit en principe consommée", confirme Laurent Karila, addictologue et coauteur d'Accro (Flammarion). Et pourtant, il s'agit presque d'une drogue comme les autres : "Une personne dépendante au sport est comme un toxicomane. Elle doit se déshabituer", poursuit-il. Chimiquement, l'endorphine, un neurotransmetteur libéré lors d'une activité qui favorise l'oxygénation du corps telle la course à pied, a une action proche de celle de la morphine, l'héroïne ou l'opium. Or, plus on s'entraîne, plus le taux d'endorphine diminue. Pour retrouver la sensation euphorique des premières fois, l'accro n'a qu'une solution : augmenter la dose.

Les marques surfent sur la vague et développent des équipements toujours plus performants et désirables. En 2011, dans un spot intitulé "Addiction", le leader Nike présentait une nouvelle paire de chaussures. Corps en sueur filmés de près, sourires extatiques et musique entêtante, dans une esthétique proche du film Requiem For a Dream, le clip s'achevait au son d'une voix susurrant "Je n'ai jamais rencontré un ex-addict".

Pourtant, quand Laurent Karila reçoit ces accros dans son cabinet de l'hôpital Paul-Brousse de Villejuif, ils sont angoissés et vulnérables. "Nous savons qu'ils sont de plus en plus nombreux, mais il faudrait lancer une enquête épidémiologique pour les comptabiliser", explique le médecin. Si le phénomène prend aujourd'hui de l'ampleur en France, il ne date pas d'hier. En 1990 déjà, Chapman et de Castro, deux chercheurs de la Georgia State University aux Etats-Unis, ont mis au point un outil d'étude baptisé "Running addiction scale". Il permet de définir le taux d'addiction à la course. Ainsi, cocher oui à "j'annule mes activités avec mes amis pour aller courir" ou "certains jours, même si je n'ai pas le temps je vais courir" propulse d'emblée dans la catégorie des dépendants.

CULTE DU CORPS

"L'accro moyen, décrypte Laurent Karila, est plus souvent une femme qu'un homme, de classe plutôt moyenne à aisée, qui ne consomme pas ou peu d'alcool et de tabac et apporte un soin particulier à son corps. En effet, on ne peut pas détacher ce phénomène des running addicts du culte du corps et de la performance." Plus démocratique que le tennis mais moins populaire et fédératrice que le football, "la course à pied, explique Patrick Mignon, sociologue à l'Insep, se classe dans la catégorie des pratiques d'entretien, qui s'intègrent à une activité quotidienne et concernent surtout des catégories socio-démographiques bien intégrées dans la société". L'excellence sportive étant le reflet d'une réussite sociale et économique.

L'oeil sur la montre ou sur l'écran du tapis roulant, l'accro se "challenge" en permanence sur le nombre de calories brûlées, de kilomètres parcourus... Mieux : il communique et fait son autopromo. La dernière foulée terminée, 40 % des "runners" partagent leurs performances sur les réseaux sociaux. RunKeeper, Runtastic, Joggy coach... On ne compte plus les applications inventées pour optimiser sa forme, se faire coacher en direct, ou établir une playlist "cardio-compatible". Dans une étude réalisée en 2008 dans une salle de fitness parisienne, la dépendance à l'exercice physique s'est souvent retrouvée associée... aux achats compulsifs. Une addiction peut en cacher une autre."

Lisa Vignoli
jpmilou
Messages : 45
Inscription : 19 avr. 2013 07:48

Re: raisons d'être d'une montre GPS

Message non lu par jpmilou »

Mathleb a écrit :Salut,

Cela dépend des données que tu veux voir pendant tes séances.
Il existe plein de modèles, perso je ne connais que Garmin (utilisation successive de la 210, 310, 910, Edge 800 et Fénix grâce à mon boulot).

Il faut un examen de tes besoins réels et de tes envies secondaires :

1) Si tu veux "juste" connaître tes données de vitesse et distance ... ton Iphone te suffit amplement. Seul hic, pas toujours facile de lire les données en courant ou en roulant je pense. Pour faciliter la lecture des données un modèle de base type FR110 et te donne un feedback direct sur ton travail.

2) Si tu as besoin de plus de données comme la puissance, la cadence, les pulsations, des temps de passages à chaque km (ça la FR110 le fait aussi), des séances de fractionné hors piste à programmer, les dénivelés si tu fais de la montagne, une fonction trackback (retour au point de départ) en zone inconnue, ... là un modèle plus évolué devient intéressant (en tri, le meilleur rapport qualité-prix reste la FR310xt, la FR910xt pour ceux qui veulent le dernier cri et veulent analyser leur natation).

Les + du GPS que j'utilise :
+ gestion de l'allure sur course type semi (auto-lap) pour savoir si je suis dans les temps, pour ne pas me cramer à partir vite, pour gagner du temps sur les faux plat
+ gestion des pulsations (un simple cardio le fait aussi)
+ la découverte de nouveaux parcours (j'ai reconnu l'Ohm Trail en téléchargeant la trace dans ma Fénix)
+ avoir des données réelles car parfois j'ai l'impression d'être à moule et en fait je peux encore envoyer un peu, surtout sur LD où on peut partir sur un faux rythme

Je faisais bien sans avant, il y a eu plein de WR sans les GPS sur marathon ou autre IM mais pour un athlète qui a des plans précis et qui veut les suivre à la lettre il est dur de ne pas trouver cela tentant. Il existe un côté très motivant aussi qui n'est pas à négliger.

Ma conclusion sur le sujet :
Celui qui n'a pas besoin des données avancées, cela ne sert à rien ... mais la société est là pour créer des besoins où il n'y en a pas ! Comme c'est bien fait :?
Celles et ceux qui ont une utilité réelles des données pour suivre un entraînement très précis qui contient des changements d'allures et d'intensités très précis c'est plus facile d'utiliser ce genre d'outils.

Pour le moment je fais plus grand chose car j'ai eu le syndrome de l'essuie-glace et ça se remet doucement, pas envie de forcer. Je n'ai plus de GPS pour l'instant car je savais d'avance que ma saison serait très light à la base mais si je repars pour qqch de sérieux, je reprendrai un GPS "haut de gamme" type FR310xt ou FR910xt pour pouvoir suivre mes plans et gérer mes courses LD.

je pense un peu comme toi aussi.
Je suis actuellement en préparation pour mon 1er marathon donc j'ai besoin d'info sur le cardio, l'allure au kil et des trucs comme ça donc c'est clair que j'ai besoin d'info qu'une montre peut me donner.

2 petites infos:
l'iphone est génial et est précis pour l'analyse après coup car les softwares sont bons et puis en écoutant de la musique, on peut recevoir les infos à des allures données mais gros problème: la batterie ne tient pas le coup plus de 3 ou 4h je pense... et encore moins quand il y a bcp de monde et qu'il galère pour trouver du réseau...
et je suis diabétique donc je suis déjà perpétuellement entrain d'analyser mes sensations pour mes taux de glycémie alors si je peux "déléguer" la FC et l'allure à une montre, ça m'arrange... car je réflechis et j'analyse tout le temps durant mes courses, quand certains disent ne penser à rien en courant, pour moi c'est impossible!!

et oui le coté motivant est important, pouvoir comparer, voir où l'on gagne du temps et tout le reste
Mathleb
Messages : 289
Inscription : 13 févr. 2012 14:41

Re: raisons d'être d'une montre GPS

Message non lu par Mathleb »

Trim a écrit :Je crois qu'une fonction importante a été oubliée: le guidage !

Trim
Mathleb a écrit : Les + du GPS que j'utilise :

+ la découverte de nouveaux parcours (j'ai reconnu l'Ohm Trail en téléchargeant la trace dans ma Fénix)
C'est ça que je voulais dire, vraiment génial mais pas dispo sur les modèle "de base" FR110, FR210 :wink:
Avatar de l’utilisateur
DJJJJJ
Messages : 3012
Inscription : 24 mai 2006 22:16

Re: raisons d'être d'une montre GPS

Message non lu par DJJJJJ »

Alexey Stakhanov a écrit : C'est vrai qu'un smartphone peut facilement remplacer la montre en fait mais il y a pas le cardio et le capteur de puissance.
Mon Sony détecte les périphériques ANT+, et tous les tel sont bluetooth, donc ya moyen je pense de faire détecter un cardio et capteur de puissance. Les applis Androïd sont faites pour d'ailleurs.

Le vrai soucis du tel par rapport à une montre c'est l'utilisation en course. Je fais alors sans et m'en porte fort bien ! De toute manière, comme dit depuis le début du post, c'est surtout un super gadget pour l’entraînement.
Mathleb
Messages : 289
Inscription : 13 févr. 2012 14:41

Re: raisons d'être d'une montre GPS

Message non lu par Mathleb »

DJJJJJ a écrit :
Alexey Stakhanov a écrit : C'est vrai qu'un smartphone peut facilement remplacer la montre en fait mais il y a pas le cardio et le capteur de puissance.
Mon Sony détecte les périphériques ANT+, et tous les tel sont bluetooth, donc ya moyen je pense de faire détecter un cardio et capteur de puissance. Les applis Androïd sont faites pour d'ailleurs.

Le vrai soucis du tel par rapport à une montre c'est l'utilisation en course. Je fais alors sans et m'en porte fort bien ! De toute manière, comme dit depuis le début du post, c'est surtout un super gadget pour l’entraînement.
Utiliser un Iphone en course c'est dangereux (plus pour lui que pour toi d'ailleurs) ... mais une montre pas !

Si c'est pour ne pas utiliser ta montre en course, autant ne pas en acheter.
Je ne parle pas d'un tri sprint/CD où c'est à bloc mais pour un demi ou un IM c'est aberrant de ne pas utiliser les données pour gérer sa course si tu les utilises à l'entraînement. Je précise bien si tu l'utilises à l'entraînement :D
Je parle de données réelles d'analyse. Si par exemple tu t'entraînes toute l'année avec un capteur de puissance pour connaître tes Watts, il FAUT l'utiliser en course !!!

Je pense que la plupart des gens n'utilisent le GPS que pour connaître la distance et la vitesse ... et pouvoir dire j'ai fais ci ou ça ... ou encore aller dire à l'orga que les distances ne sont pas correctes aussi :mrgreen:

Je ne critique personne, chacun est libre d'acheter une Garmin FR910xt à 400€ pour juste connaître la distance et sa vitesse moyenne en allant courir 2X/sem :mrgreen:
Et il y en a plein, croyez-moi :lol:

Je n'utilise certainement pas toute les possibilités de ma montre mais déjà pas mal ... séances programmée dans la montre, fonction guidage (waypoint, nouvelles traces issue d'Internet), gestion d'allure, j'espère capteur de puissance sur le prochain vélo :D
Répondre