Comment plannifier un entrainement extérieur avec capteur de puissance ?

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
eprinz
Messages : 13
Enregistré le : 03 août 2019 11:10

Comment plannifier un entrainement extérieur avec capteur de puissance ?

Message non lu par eprinz » 10 oct. 2019 20:23

Salut à tous,
Je demande comment m'entrainer avec un capteur de puissance en extérieur : jusqu'à maintenant, zwift m'indiquait bêtement à combien de watts pousser sur les pédales, et je faisais mes séances de fractionné quand je pouvais… Avec un capteur de puissance, personne ne va m'indiquer ces données, et j'ai bien du mal à trouver sur internet des plans d'entrainement vélo avec capteur de puissance.
Comment faites vous ? (je précise que je n'ai pas encore acheté le matériel, assioma duo en l'occurrence, j'étudie pour l'instant l'intérêt de l'achat)
Merci !

coriolis2004
Messages : 77
Enregistré le : 23 mai 2015 14:21

Re: Comment plannifier un entrainement extérieur avec capteur de puissance ?

Message non lu par coriolis2004 » 11 oct. 2019 09:03

eprinz a écrit :
10 oct. 2019 20:23
Salut à tous,
Je demande comment m'entrainer avec un capteur de puissance en extérieur : jusqu'à maintenant, zwift m'indiquait bêtement à combien de watts pousser sur les pédales, et je faisais mes séances de fractionné quand je pouvais… Avec un capteur de puissance, personne ne va m'indiquer ces données, et j'ai bien du mal à trouver sur internet des plans d'entrainement vélo avec capteur de puissance.
Comment faites vous ? (je précise que je n'ai pas encore acheté le matériel, assioma duo en l'occurrence, j'étudie pour l'instant l'intérêt de l'achat)
Merci !
Ben pour l'exterieur, il te faut un compteur (couplé au capteur) qui affiche la puissance et la cadence.. pour ma part, je fais afficher la puissance sur 3 ou 5s car la puissance instantanée est trop variable pour être exploitée ...

Ensuite, tout dépend de la séance souhaitée dans ton plan d'entrainement ... y'a plus qu'a

Jerome.A
Messages : 2241
Enregistré le : 20 nov. 2015 15:02

Re: Comment plannifier un entrainement extérieur avec capteur de puissance ?

Message non lu par Jerome.A » 11 oct. 2019 09:46

eprinz a écrit :
10 oct. 2019 20:23
Salut à tous,
Je demande comment m'entrainer avec un capteur de puissance en extérieur : jusqu'à maintenant, zwift m'indiquait bêtement à combien de watts pousser sur les pédales, et je faisais mes séances de fractionné quand je pouvais… Avec un capteur de puissance, personne ne va m'indiquer ces données, et j'ai bien du mal à trouver sur internet des plans d'entrainement vélo avec capteur de puissance.
Comment faites vous ? (je précise que je n'ai pas encore acheté le matériel, assioma duo en l'occurrence, j'étudie pour l'instant l'intérêt de l'achat)
Merci !
Tu ne sais pas te faire une séance d entrainement specifique en exterieur? (sans capteur de puissance)
Car c'est exactemetn la meme chose sauf qu'au lieu de rouler aux sensations ou a la frequence cardiaque, tu regardes ta puissance.
Si tu nas aucune ou tres peu d'experience en velo il peut etre un peu tot pour t'entrainer au capteur.
By failing to prepare you are preparing to fail

eprinz
Messages : 13
Enregistré le : 03 août 2019 11:10

Re: Comment plannifier un entrainement extérieur avec capteur de puissance ?

Message non lu par eprinz » 11 oct. 2019 14:15

OK, merci pour vos réponses.
En fait, j'utilisais les sorties extérieures surtout pour faire du volume (et de l'intensité dans les col par exemple), mais sans structurer l'entrainement ni à la FC (que j'utilise pourtant beaucoup pour la gestion sur une cyclo par ex en ascention) ni à la puissance évidemment. Mes séances de qualités en vélo, et j'en ai fait un paquet, se faisaient uniquement sur HT via Zwift (l'hiver), et j'avoue que je ne me prenais pas la tête (un peu de seuil par ci, un pincée de VO2m par là …). Bref, pas très structuré.
Donc ce qu'il me manque, c'est la base concernant l'entrainement en vélo… Certains recommandent les livres : Training with a power meter (Allen, Hunter) et The power meter handbook (Joe Friel). Je pense que je vais jeter un coup d'oeil ...
Bonne journée !

shika
Messages : 2764
Enregistré le : 20 sept. 2015 14:51

Re: Comment plannifier un entrainement extérieur avec capteur de puissance ?

Message non lu par shika » 16 oct. 2019 20:15

Pour bien s'entraîner en extérieur il faut aussi tirer parti du terrain. Par exemple pour faire des intervalles longs il vaut mieux rouler sur un long faux plat montant ou face au vent. C'est plus facile de faire une séance de PMA, une bosse de 2-3 minutes ça se trouve facilement, par contre pour des intervalles plus long le mieux c'est d'eplucher les cartes IGN :)

coriolis2004
Messages : 77
Enregistré le : 23 mai 2015 14:21

Re: Comment plannifier un entrainement extérieur avec capteur de puissance ?

Message non lu par coriolis2004 » 17 oct. 2019 16:08

En fait, il faut surtout que tu structures tes plans d'entrainement en fonction de tes objectifs de l'année et du profil vélo de ces objectifs.

Tu planifies ensuite tes cycles (Général, Général Orienté, Spécifique, Spécifique Orienté et Approche) et dans ces cycles, tes entrainements ...

Pour ma part, je vais travailler en vélo sur des profils que je vais retrouver en course. Cette année, je vais préparer l'alpsman, donc je ne vais pas faire mes séances de PMA ou de SV2 sur du plat :-) et donc je vais repérer des segments qui permettent de travailler les intervalles souhaités ... reste plus qu'à se mettre à la puissance cible (avec la cadence souhaitée, car il faut regarder le couple cadence/puissance => en Force ou en vélocité, pas les mêmes filières et pourtant la même puissance ... )

Ensuite, pour les zones d'intensité, comme l'ont expliqué d'autres membres, c'est comme la FC (i1,i2,i3 ...), tu as même une grille en de F. Grappe qui te permet d'avoir les zones en FC ou en Watt. L'approche par watt peut se faire par PMA ou FTP.

Concernant les cycles d'entrainement, Guy hermelin a aussi écrit un livre sur le sujet, de 0 à 226 kms de mémoire. Il ne traite pas de la puissance mais plus des séances en, cycle d'entrainement, mais tu peux en déduire facilement les entrainements à faire en puissance.

A+ et bon entrainement

shika
Messages : 2764
Enregistré le : 20 sept. 2015 14:51

Re: Comment plannifier un entrainement extérieur avec capteur de puissance ?

Message non lu par shika » 18 oct. 2019 06:40

Mmh pardon de pas être du tout d'accord. Si tu fais l'Alpsman à PMA dans les côtes tu pars pour une bonne journée de galère donc je vois pas l'intérêt de reproduire les conditions de course pour tous tes entraînements. Et ensuite ben on fait avec ce qu'on a, à moins de vivre au pied du Semnoz tu ne pourras pas nécessairement reproduire le même effort chez toi. Par contre si tu trouves un long faux-plat ou bien que tu roules face au vent tu seras "en prise" tout pareil et donc tu vas travailler aussi efficacement.

Peux-tu definir les termes que tu emploies ? Général, orienté spécifique etc... Je sais que ça vient du bouquin de Guy Hemmerlin mais ça ne parle pas forcément à ceux qui n'ont pas lu le bouquin.

coriolis2004
Messages : 77
Enregistré le : 23 mai 2015 14:21

Re: Comment plannifier un entrainement extérieur avec capteur de puissance ?

Message non lu par coriolis2004 » 18 oct. 2019 18:59

hello,

je ne vais pas faire l'alpsman à PMA ou même a SV2 dans les montées (la PMA tu la tiens quelques minutes, SV2/FTP, 1h ... il ne s'agit pas d'allures de course mais de séances de travail => cf. voir les cycles de la prépa ci-dessous) .
Je dis juste que je vais faire mes séances de travail aux intensités ciblées (suivant les cycles) dans de la pente plutôt que sur du plat.

Après, tu as raison concernant la puissance, c'est la même qu'elle soit atteinte sur du faux plat, en montée, sur du plat en résistance au vent, sur du plat sans résistance au vent ...250 W par exemple, ca reste 250W.
je dis juste que les groupes musculaires sollicités ne sont pas complétement identiques suivant le terrain.
De plus, suivant que tu atteignes les 250W en force ou en cadence, la aussi, les muscles ne sont pas sollicités de la même manière à puissance identique ...

En montée, tu vas jouer contre la gravité et non contre la résistance de l'air, ce sont deux forces différentes et pour ma part, j'arrive à tenir des intensités dans les cols que je ne tiens pas sur le plat (à durée équivalente).

Ainsi, pour moi, je vais privilégié les exercices de puissance dans des pentes car mon objectif est dans de la pente ... si je prepare le Frenchman, je vais essayer de faire les mêmes séances d'intensité mais sur du plat (si j'en trouve)

Après, on s'adapte avec son terrain d'entrainement ...

Concernant les phases de prépa
Général = Phase de foncier classique avec augmentation progressive du volume, j'y case aussi de la PPG et le travail technique (ex : pédalage unijambiste, sur le vélo, travail de cadence ou de force ...)
Général Orientée =en gros, cycle VMA, PMA,
Spécifique Générale : phase de développement foncier avec du volume croissant ou je commence à intégrer des enchainements. dans mes sorties fractionnées, je suis souvent sur du SV2/FTP
Spécifique Orientée : du volume avec de plus en plus d'enchainement avec du travail à allure cible, j'y case également un Half de prepa et des WE chocs ... pour l'alpsman, des sorties dures en vélo avec pas mal de D+ par exemple
puis l'approche sur les 5 dernières semaines ou je recale un Half et un WE choc en plus des volumes ... avec une descente de charge sur les deux dernières semaines ... Voila

A+

Drancis Frake
Messages : 222
Enregistré le : 07 juin 2018 21:11

Re: Comment plannifier un entrainement extérieur avec capteur de puissance ?

Message non lu par Drancis Frake » 21 oct. 2019 13:56

coriolis2004 a écrit :
17 oct. 2019 16:08
En fait, il faut surtout que tu structures tes plans d'entrainement en fonction de tes objectifs de l'année et du profil vélo de ces objectifs.

Tu planifies ensuite tes cycles (Général, Général Orienté, Spécifique, Spécifique Orienté et Approche) et dans ces cycles, tes entrainements ...

Pour ma part, je vais travailler en vélo sur des profils que je vais retrouver en course. Cette année, je vais préparer l'alpsman, donc je ne vais pas faire mes séances de PMA ou de SV2 sur du plat :-) et donc je vais repérer des segments qui permettent de travailler les intervalles souhaités ... reste plus qu'à se mettre à la puissance cible (avec la cadence souhaitée, car il faut regarder le couple cadence/puissance => en Force ou en vélocité, pas les mêmes filières et pourtant la même puissance ... ) mais pas la même durée possible d'effort ! Plus courte avec un usage de la force :wink:

Ensuite, pour les zones d'intensité, comme l'ont expliqué d'autres membres, c'est comme la FC (i1,i2,i3 ...), tu as même une grille en de F. Grappe qui te permet d'avoir les zones en FC ou en Watt. L'approche par watt peut se faire par PMA ou FTP.

Concernant les cycles d'entrainement, Guy hermelin a aussi écrit un livre sur le sujet, de 0 à 226 kms de mémoire. Il ne traite pas de la puissance mais plus des séances en, cycle d'entrainement, mais tu peux en déduire facilement les entrainements à faire en puissance.

A+ et bon entrainement

Drancis Frake
Messages : 222
Enregistré le : 07 juin 2018 21:11

Re: Comment plannifier un entrainement extérieur avec capteur de puissance ?

Message non lu par Drancis Frake » 21 oct. 2019 14:18

coriolis2004 a écrit :
18 oct. 2019 18:59
hello,

je ne vais pas faire l'alpsman à PMA ou même a SV2 dans les montées (la PMA tu la tiens quelques minutes, SV2/FTP, 1h ... il ne s'agit pas d'allures de course mais de séances de travail => cf. voir les cycles de la prépa ci-dessous) .
Je dis juste que je vais faire mes séances de travail aux intensités ciblées (suivant les cycles) dans de la pente plutôt que sur du plat.

Après, tu as raison concernant la puissance, c'est la même qu'elle soit atteinte sur du faux plat, en montée, sur du plat en résistance au vent, sur du plat sans résistance au vent ...250 W par exemple, ca reste 250W.
je dis juste que les groupes musculaires sollicités ne sont pas complétement identiques suivant le terrain. ???? Ce sont les mêmes groupes musculaires qui sont sollicités; il n'y a pas de groupes musculaires spécifiques pour rouler sur le plat et des groupes musculaires spécifiques pour rouler en cote, cela signifierait qu'un cycliste évoluant principalement en montagne aurait des difficultés sur le plat et réciproquement. Alors que le passage de l'un à l'autre se fait aisément dès l'instant que le développement physiologique est fait correctement et surtout que les développements sont bien choisis.
De plus, suivant que tu atteignes les 250W en force ou en cadence, la aussi, les muscles ne sont pas sollicités de la même manière à puissance identique ...

En montée, tu vas jouer contre la gravité et non contre la résistance de l'air, ce sont deux forces différentes et pour ma part, ??? Les deux opposent des forces qui vont te ralentir, le résultat est le même et donc à t'obliger à fournir un effort supplémentaire que tu peux gérer en jouant sur les braquets ! j'arrive à tenir des intensités dans les cols que je ne tiens pas sur le plat (à durée équivalente) ??? Je pense que c'est surtout mental car sur le plan physiologique on peut tenir une intensité donnée la même durée que ce soit sur le plat ou en cote.

Ainsi, pour moi, je vais privilégié les exercices de puissance dans des pentes car mon objectif est dans de la pente ... si je prepare le Frenchman, je vais essayer de faire les mêmes séances d'intensité mais sur du plat (si j'en trouve)

Après, on s'adapte avec son terrain d'entrainement ...

Concernant les phases de prépa
Général = Phase de foncier classique avec augmentation progressive du volume, j'y case aussi de la PPG et le travail technique (ex : pédalage unijambiste, sur le vélo, travail de cadence ou de force ...)
Général Orientée =en gros, cycle VMA, PMA,
Spécifique Générale : phase de développement foncier avec du volume croissant ou je commence à intégrer des enchainements. dans mes sorties fractionnées, je suis souvent sur du SV2/FTP
Spécifique Orientée : du volume avec de plus en plus d'enchainement avec du travail à allure cible, j'y case également un Half de prepa et des WE chocs ... pour l'alpsman, des sorties dures en vélo avec pas mal de D+ par exemple
puis l'approche sur les 5 dernières semaines ou je recale un Half et un WE choc en plus des volumes ... avec une descente de charge sur les deux dernières semaines ... Voila

A+

shika
Messages : 2764
Enregistré le : 20 sept. 2015 14:51

Re: Comment plannifier un entrainement extérieur avec capteur de puissance ?

Message non lu par shika » 21 oct. 2019 17:09

On a déjà eu ce débat-là, c'est aussi une question d'inertie. En côte la gravité agit immédiatement, tu t'arrêtes de pédaler, tu ralentis, et rapidement tu es en surbraquet. Sur le plat, tu t'arrêtes de pédaler, l'inertie te permet de conserver une vitesse plus constante et la fluidité de pédalage est moins prépondérante, sauf en cas de fort vent de face. Qui dit pédalage fluide dit groupes musculaires différents, quelqu'un qui pédale avec moins de fluidité va très souvent surutiliser ses quadriceps au détriment d'autres muscles, mais en côte c'est comme nager en rattrapé.

Répondre