Comment finir son premier IM en surpoids et peu sportif ?

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
Avatar de l’utilisateur
jmboma
Messages : 7824
Inscription : 11 août 2007 10:58
Localisation : Villeurbanne
Contact :

Re: Comment finir son premier IM en surpoids et peu sportif

Message non lu par jmboma »

Kokovich a écrit :
jmboma a écrit :
Gasp! a écrit :
Peux-tu nous faire partager ton expérience ? :wink:
L'idée c'est d'avoir une approche bcp plus décontracté de l'épreuve pour aller chercher du plaisir.
L'idée d'avoir une approche quasi militaire ou professionnelle d'une telle épreuve finit par tuer l'enthousiasme originelle que l'on peut avoir pour l'évènement.
Je peux tout à fait concevoir que certains prennent leur pied par une organisation ultra méticuleuse de tous les aspects de la préparation mais ca n'est pas comme ca que j'aborde la compétition dont le but premier pour moi est de vivre un grand moment. S'il y a un résultat au bout tant mieux, mais c'est loin d'être la finalité.
Bin une nouvelle fois, c'est ton point de vue et tu imposes ça comme la vérité.

Perso, j'ai une approche certes bien plus pro que certains mais le plaisir est là, meme si les resultats ne suivent plus depuis quelques années. Tu le vois comme ça mais peux-tu concevoir que le plaisir pour certains, passe par les résultats ? D'un point de vue personnel, je ne comprends pas que l'on fasse du soort sans objectif. Pas besoin de s' aligner sur des compétes non plus. Finir une épreuve comme un IM est très facile avec un minimum d'investissement, la preuve avec tous les obèses qui bouclent leur course. Par contre, le finir en 9h, pas pareil du tout.

Et pour ton blog, regarde ce que tu y écris. Tu es facile sur toutes tes courses, tu attends tes potes, tu te rasdures quoi. Pourquoi ne rien faire à bloc, au point de vouloir gerber ? La peur de l'échec ? Et ce n'est pas une moquerie, sincèrement
Tu devrais éviter de lire en diagonale ça éviterait les redites et les incompréhensions.

J'ai bien écrit que je concevais complètement une approche ultra pro du triathlon. Ca n'est pas mon truc c'est tout. Je le dis, je ne l'impose en aucun cas comme une vérité.
Qd j'évoquais l'IM, j'ai également bien précisé que si on veut finir sur un objectif chrono, 10h et moins, il faut évidemment se faire un très gros volume d'entrainement. Pour finir, on peut être bcp plus light.

Ensuite je cours toutes mes courses à bloc, je publie toutes mes stats cardio, donc je vois pas où t'as vu que j'étais "facile" sur une course. Quand je suis au départ de la course c'est pour donner le meilleur, tout comme toi. C'est l'approche de la course et sa finalité qui sont différentes. Le résultat n'est pas l'objectif premier. Parmi mes meilleurs souvenirs de tri il y a 2 courses sur lesquelles j'ai fini la CAP complètement arrêté (CD de Roanne en 2009 et LD de l'Alpe en 2012).

Bref, fin du débat Koko-jmboma. C'est pas le but du sujet.
Récits de courses :
http://jmbomablog.unblog.fr/
Avatar de l’utilisateur
Kokovich
Messages : 4581
Inscription : 16 nov. 2004 08:33
Localisation : Agenais, Agenais, Agenais, accessoirement au Layrac triathlon...
Contact :

Re: Comment finir son premier IM en surpoids et peu sportif

Message non lu par Kokovich »

bin relit bien tes derniers sujets et tu verras ce dont je parle :wink:
Si vis pacem, para bellum
--------------------------------------------------
http://mistertri.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
jmboma
Messages : 7824
Inscription : 11 août 2007 10:58
Localisation : Villeurbanne
Contact :

Re: Comment finir son premier IM en surpoids et peu sportif

Message non lu par jmboma »

Kokovich a écrit :bin relit bien tes derniers sujets et tu verras ce dont je parle :wink:
Tu dois évoquer une course en équipe (que je ne faisais que de manière partielle) mais je ne sais pas si tu as déjà couru un tri par équipe, il est très difficile d'être homogène au sein d'une équipe.
Après je ne fais peut être mal ressentir mon vécu réel de la course. Je regarderai de plus près. Un oeil extérieur ne fait jamais de mal.

Tiens du coup j'ai regardé ton blog aussi, donnant donnant :D . Pas mal l'idée des + et des - sur la course.
Récits de courses :
http://jmbomablog.unblog.fr/
Gasp!
Messages : 1052
Inscription : 18 juil. 2005 13:25
Localisation : Entre Genève et Lausanne....

Re: Comment finir son premier IM en surpoids et peu sportif

Message non lu par Gasp! »

Merci jmboma pour ta réponse,

Je comprends ton approche tout comme celle de Kokovich. Je discutais préparation IM avec un ami l'autre soir. Il est marié avec 3 enfants et sort d'une année "mouvementée" au niveau familial. Il est intéressé par un IM en 2014, mais la composante famille est principale pour lui. Donc c'est intéressant d'avoir des approches différentes :wink:
Un conducteur dangereux, c’est celui qui vous dépasse malgré tous vos efforts pour l’en empêcher.
Woody Allen
Avatar de l’utilisateur
Kokovich
Messages : 4581
Inscription : 16 nov. 2004 08:33
Localisation : Agenais, Agenais, Agenais, accessoirement au Layrac triathlon...
Contact :

Re: Comment finir son premier IM en surpoids et peu sportif

Message non lu par Kokovich »

jmboma a écrit :
Kokovich a écrit :bin relit bien tes derniers sujets et tu verras ce dont je parle :wink:
Tu dois évoquer une course en équipe (que je ne faisais que de manière partielle) mais je ne sais pas si tu as déjà couru un tri par équipe, il est très difficile d'être homogène au sein d'une équipe.
Après je ne fais peut être mal ressentir mon vécu réel de la course. Je regarderai de plus près. Un oeil extérieur ne fait jamais de mal.

Tiens du coup j'ai regardé ton blog aussi, donnant donnant :D . Pas mal l'idée des + et des - sur la course.
Comme quoi, on peut même être d'accord :mrgreen: de toutes façons, je l'ai déjà dit, il est toujours difficile de faire transparaître un sentiment ou un ressenti par écrit. Certains y voient de la modestie, d'autres de la frime, un manque d'humilité. Bref, le principal est d'être en phase avec soit même et conscient de son niveau
Si vis pacem, para bellum
--------------------------------------------------
http://mistertri.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
erwan_triathlon
Messages : 1612
Inscription : 19 juin 2006 13:04
Localisation : Rennes - France
Contact :

Re: Comment finir son premier IM en surpoids et peu sportif

Message non lu par erwan_triathlon »

jmboma a écrit :Au départ on pense lire les conseils d'une personne qui va sortir des chemins battus des plans classiques pour IM... Et pas du tout.
Il est question de volume minimum, de diététique, d'objectif...

On peut finir un IM sans tout ca...

Le commandement que je retiendrais : la natation tu ne négligeras pas, car si t'as jamais nagé ca va être compliqué d'y aller la fleur au fusil, pour le reste...

L'IM reste un faux mythe, surtout une belle entreprise commerciale.
Salut Jmboma,

Tu n'as pas tort sur certains points, je vais reformuler mon titre en "Comment préparer et finir son premier IM en surpoids et peu sportif ?".
L'objectif est de présenter les clefs qui, à mes yeux, m'ont permis :
1) de devenir "finisher"
2) sans bobos

La barrière horaire de 16h sont certes larges et pour l'atteindre il faut quand même y aller pépère (vélo en7h30/8h, marathon en 6h...). Mais doit on la baisser ? 14h ? 12h. Imagines si, sur un marathon ils ramenaient la limite à 4h05 (grosso modo 2* le meilleur comme sur IM). Avec, soyons fous, une limite éliminatoire de 1h45 sur le premier semi. Et bien cela cartonnerai sévère. Pour moi ces courses d'endurance (tri, course ou trail) s'adressent à différents publics : pros, performers, habitués ou "coureurs d'une course". Tous aussi respectables à condition qu'ils soient fiers de leur course, certes, mais pas excessivement et surtout en total respect des autres coureurs.

Mais reprenons mes les clés présentées dans le post.

Non retenu : Une course facile et de qualité tu choisiras
OK, OK après tout s'inscrire sur Embrun peut faire partie du mythe...mais la dureté d'un col peut stopper trés prématurément ta course. Quand tu apprends à nager, tu ne le fais pas à Hossegor (cherches pas t'as tort)

Non retenu : Un rythme global d'entrainement tu suivras
Comme tu as pu le lire, je 'nai pas du tout suivi un des multiples plans IM. Déja ils commencent à minima à 10h avec en plus pas mal de spécifique (fractionné, technique nage, etc...). De mon coté, le message était de se donner un rythme acceptable. En plus je ne faisais que de l'Endurance donc rien de "difficile" où tu vomis tes tripes.
Maintenant quelqu'un qui ne ferait que 5/7h par semaine mais avec du "dur", cela sera probablement suffisant. Tu as une idée sur la question ?

Retenu : La natation tu ne négligeras pas
Certes on a une combi et c'est le "petit" morceau mais commencer le vélo avec déjà des étoiles dans les yeux (et pas à cause de la beauté de la course), c'est pas top. L'important : une technique efficace !

Non retenu : Quelques sorties longues…ça suffira
Alors là je ne suis pas du tout d'accord avec toi. Il faut absolument en faire quelques unes. car, à moins d'avoir récupéré une seringue oubliée par Lance dans le frigo du Novotel d'Albi en juillet 2004..le risque est d'exploser en vol lors du vélo.

Non retenu : La performance tu mépriseras
Ben ? pourquoi tu l'as pas retenu celui là ?

Non retenu : Un objectif minimum tu te fixeras
OK, j'accepte. L'essentiel c'est de terminer

Non retenu : La diététique tu idolâtreras
Pourtant il n'y a pas de secret, si tu ne fais pas un minimum gaffe les 48h précédant la course...et que tu ne bois pas dés le début et régulièrement....c'est passer en mode "handicap"

Non retenu Ton équipement tu chériras
Ok maius i=un minimum de précautions pour éviter le DNF sur panne mécanique ou aà cause d'ampoules qui t'empêchent de marcher au 21eme

Non retenu : Un groupe du rejoindras
Même si vous n’avez pas les mêmes objectifs et plans d’entrainements, le groupe motive et rends l’abandon impossible (du moins avant la course). Qui plus est vous pouvez optimiser vos déplacements et cela rends le WE plus agréable.

Non retenu Sur un Half tu te testeras
OK, on peut parfaitement faire son 1er tri sur IM

Bilan : sur 10 items, tu en as retenu 1, je suis OK avec toi pour en enlever 5 (les verts) mais avoue que finir un IM sans entrainement, sans sorties longues et en se foutant de l'hydratation..il faut s'appeler Tony Starck (mais son armure n'est pas homologuée) ou Captain America ;-)
http://erwan-triathlon.blogg.org
Premier Tri en 2005. Premier CD La Baule 2007. Premier half Mansigné 2012. Et ensuite les IM. Challenge Vichy 2013, IM Vichy 2015, XXL Vitoria 2016, IM Nice 2018, XXL Tours 2019. 2020 ? Ce sera le FrenchMan XXL :D
Avatar de l’utilisateur
Bangbros
Messages : 854
Inscription : 18 juil. 2013 11:03

Re: Comment finir son premier IM en surpoids et peu sportif

Message non lu par Bangbros »

ironturtle le sénile torche des IM avec 6h-10h d'entrainement hebdo :idea:
"Train hard, race hard, never win" moi
Alistair Brownlee sur 10.000m : http://www.flotrack.org/coverage/250668 ... 0aMPqh_uGM
Avatar de l’utilisateur
jmboma
Messages : 7824
Inscription : 11 août 2007 10:58
Localisation : Villeurbanne
Contact :

Re: Comment finir son premier IM en surpoids et peu sportif

Message non lu par jmboma »

erwan_triathlon a écrit :
jmboma a écrit :Au départ on pense lire les conseils d'une personne qui va sortir des chemins battus des plans classiques pour IM... Et pas du tout.
Il est question de volume minimum, de diététique, d'objectif...

On peut finir un IM sans tout ca...

Le commandement que je retiendrais : la natation tu ne négligeras pas, car si t'as jamais nagé ca va être compliqué d'y aller la fleur au fusil, pour le reste...

L'IM reste un faux mythe, surtout une belle entreprise commerciale.
Salut Jmboma,

Tu n'as pas tort sur certains points, je vais reformuler mon titre en "Comment préparer et finir son premier IM en surpoids et peu sportif ?".
L'objectif est de présenter les clefs qui, à mes yeux, m'ont permis :
1) de devenir "finisher"
2) sans bobos

La barrière horaire de 16h sont certes larges et pour l'atteindre il faut quand même y aller pépère (vélo en7h30/8h, marathon en 6h...). Mais doit on la baisser ? 14h ? 12h. Imagines si, sur un marathon ils ramenaient la limite à 4h05 (grosso modo 2* le meilleur comme sur IM). Avec, soyons fous, une limite éliminatoire de 1h45 sur le premier semi. Et bien cela cartonnerai sévère. Pour moi ces courses d'endurance (tri, course ou trail) s'adressent à différents publics : pros, performers, habitués ou "coureurs d'une course". Tous aussi respectables à condition qu'ils soient fiers de leur course, certes, mais pas excessivement et surtout en total respect des autres coureurs.

Mais reprenons mes les clés présentées dans le post.

Non retenu : Une course facile et de qualité tu choisiras
OK, OK après tout s'inscrire sur Embrun peut faire partie du mythe...mais la dureté d'un col peut stopper trés prématurément ta course. Quand tu apprends à nager, tu ne le fais pas à Hossegor (cherches pas t'as tort)

Non retenu : Un rythme global d'entrainement tu suivras
Comme tu as pu le lire, je 'nai pas du tout suivi un des multiples plans IM. Déja ils commencent à minima à 10h avec en plus pas mal de spécifique (fractionné, technique nage, etc...). De mon coté, le message était de se donner un rythme acceptable. En plus je ne faisais que de l'Endurance donc rien de "difficile" où tu vomis tes tripes.
Maintenant quelqu'un qui ne ferait que 5/7h par semaine mais avec du "dur", cela sera probablement suffisant. Tu as une idée sur la question ?

Retenu : La natation tu ne négligeras pas
Certes on a une combi et c'est le "petit" morceau mais commencer le vélo avec déjà des étoiles dans les yeux (et pas à cause de la beauté de la course), c'est pas top. L'important : une technique efficace !

Non retenu : Quelques sorties longues…ça suffira
Alors là je ne suis pas du tout d'accord avec toi. Il faut absolument en faire quelques unes. car, à moins d'avoir récupéré une seringue oubliée par Lance dans le frigo du Novotel d'Albi en juillet 2004..le risque est d'exploser en vol lors du vélo.

Non retenu : La performance tu mépriseras
Ben ? pourquoi tu l'as pas retenu celui là ?

Non retenu : Un objectif minimum tu te fixeras
OK, j'accepte. L'essentiel c'est de terminer

Non retenu : La diététique tu idolâtreras
Pourtant il n'y a pas de secret, si tu ne fais pas un minimum gaffe les 48h précédant la course...et que tu ne bois pas dés le début et régulièrement....c'est passer en mode "handicap"

Non retenu Ton équipement tu chériras
Ok maius i=un minimum de précautions pour éviter le DNF sur panne mécanique ou aà cause d'ampoules qui t'empêchent de marcher au 21eme

Non retenu : Un groupe du rejoindras
Même si vous n’avez pas les mêmes objectifs et plans d’entrainements, le groupe motive et rends l’abandon impossible (du moins avant la course). Qui plus est vous pouvez optimiser vos déplacements et cela rends le WE plus agréable.

Non retenu Sur un Half tu te testeras
OK, on peut parfaitement faire son 1er tri sur IM

Bilan : sur 10 items, tu en as retenu 1, je suis OK avec toi pour en enlever 5 (les verts) mais avoue que finir un IM sans entrainement, sans sorties longues et en se foutant de l'hydratation..il faut s'appeler Tony Starck (mais son armure n'est pas homologuée) ou Captain America ;-)
Je ne remettais pas en cause tous les commandements en ne retenant que la nat. J'avais mis en avant la natation car c'est vraiment un passage obligatoire pour être finisher IM.
Les autres sont bien pensés et construits. Ma première remarque mettait en avant le fait que c'était simplement une méthode très pédagogique d'application d'un plan d'entrainement plutôt classique.

Sur la diététique, il faut bien se connaitre car nous ne sommes pas du tout égaux sur ce point. Sur ce point je n'ai jamais fait très attention même au matin de la course mais pour certains il faudra que ça soit millimétré sinon ça peut conduire à un abandon à cause de problèmes digestifs.

Je suis entièrement d'accord que faire son premier format IM à Embrun ou l'Altriman ç'est suicidaire, surtout si il est question de surpoids. Si on est sur un label IM, ils se valent tous à peu près en Europe, à part peut être Nice.

Il est également ultra conseiller d'entrer dans un club ou a minima de trouver un encadrement pour la natation.

Il est possible de commencer triathlon sur un IM mais il vaut mieux se tester étape par étape, ne serait que pour intégrer la mécanique même d'une compétition avec les moments clés que sont le départ et les 2 transitions.

Voilà pour une réponse plus complète.
Récits de courses :
http://jmbomablog.unblog.fr/
Avatar de l’utilisateur
jmboma
Messages : 7824
Inscription : 11 août 2007 10:58
Localisation : Villeurbanne
Contact :

Re: Comment finir son premier IM en surpoids et peu sportif

Message non lu par jmboma »

Kokovich a écrit :
jmboma a écrit :
Kokovich a écrit :bin relit bien tes derniers sujets et tu verras ce dont je parle :wink:
Tu dois évoquer une course en équipe (que je ne faisais que de manière partielle) mais je ne sais pas si tu as déjà couru un tri par équipe, il est très difficile d'être homogène au sein d'une équipe.
Après je ne fais peut être mal ressentir mon vécu réel de la course. Je regarderai de plus près. Un oeil extérieur ne fait jamais de mal.

Tiens du coup j'ai regardé ton blog aussi, donnant donnant :D . Pas mal l'idée des + et des - sur la course.
Comme quoi, on peut même être d'accord :mrgreen: de toutes façons, je l'ai déjà dit, il est toujours difficile de faire transparaître un sentiment ou un ressenti par écrit. Certains y voient de la modestie, d'autres de la frime, un manque d'humilité. Bref, le principal est d'être en phase avec soit même et conscient de son niveau
Je l'aurais pas mieux écrit :wink:
Récits de courses :
http://jmbomablog.unblog.fr/
yoann-51
Messages : 4202
Inscription : 22 nov. 2007 12:19

Re: Comment finir son premier IM en surpoids et peu sportif

Message non lu par yoann-51 »

je crois que pour un tel sujet le mieux serait de consulter Rod de Kennel ! bon certes il est un peu sportif... :D mais pas bien affuté, et il a des résultats qui satisferait pas mal de triathlète !
Rod si tu me lis sans rancune ! et surtout fait attention à ne pas trop abuser des bonnes choses durant les fêtes !
Le sport va chercher
la peur pour la dominer,
la fatigue pour en triompher,
la difficulté pour la vaincre. P de Coubertin
Avatar de l’utilisateur
miragef192
Messages : 291
Inscription : 04 janv. 2014 13:46

Re: Comment finir son premier IM en surpoids et peu sportif

Message non lu par miragef192 »

nouveau ici

Je vois que c'est une bonne ambiance, et qu'il y a de la place pour les compétiteurs de mon niveau ... et surtout nous ne sommes pas mis de coté comme sur certains fofo de course à pieds, où il n'y a que des gros malins, tous plus forts les uns que les autres, bref!

Cela ne fait que me motiver encore plus, et je me rends encore plus compte que c'est fait pour moi, même si je ne suis pas un champion, j'en ai la motivation, et à vous lire ici je me sens à ma place. Même avec peu d'expérience, je ne crois pas que je me ferai jeter pour des phrases hors sujets. Je me retrouve en lisant ce post. j'en écrirai un si j'y arrive. petits détails sur ma personne : premier marathon il y a 7 ans 103 KG, 1M76 un TFL au départ, fini en 5H50 ... aujourd'hui 82 KG même taille ... je cours en 4H35 et 1H49 le semi, Paris sera mon 9eme marathon. Je nage depuis juin, j'ai nagé étant jeune et je me régale, j'ai repris le vélo hummm que c'est bon! et je cours toujours mal, mais j'aime ça. Deauville, courte distance, peut être Chantilly en demi iron si tout va bien. le marathon de Paris en avril. je prends de plus en plus de plaisir c'est hallucinant ... vous devinez mon rêve ...

*je suis en attente de tout vos conseils ... je suis sur Paris, et je n'ai pas de club, je m'entraine seul bois de Boulogne trois à quatre fois par semaine, et dans les piscines avoisinantes.
olivcody
Messages : 32
Inscription : 20 oct. 2013 18:58

Re: Comment finir son premier IM en surpoids et peu sportif

Message non lu par olivcody »

Moi aussi je me retrouve dans ce post, je mesure 193cm pour 110kg aujourd'hui.
Je me suis trouvé un objectif pour l ete 2015: un IM a l etranger. Je garde le lieu pour moi, mais je peux dire qu il y a une dead line importante.

Mon principe de preparation est le suivant: d'abord tenir la duree et ameliorer les perfs par la suite.
Par contre, mon parrain qui est ancien champion de marathon (2 fois aux JO), m'a toujours dit qu il fallais viser +5km pour preparer une course. Pour ma part je pensais preparer sur 70% des distances et compter sur l adrenaline le jours de la course.
Mon "plan" se limite a : printemps 2014, reprise natation et perte de poids
ete 2014 ajout course a pied
Autome et hiver 2014 travail sur home trainer pour augmenter la charge velo
Printemps 2015 prepa triathlon et essais nutrition

Aujourd hui je fais du velo jusqu a 100km completement rincé

Pour ma famille je suis completement dingue, mais j ai bon espoir
débutant
Messages : 10814
Inscription : 01 sept. 2009 21:38

Re: Comment finir son premier IM en surpoids et peu sportif

Message non lu par débutant »

Comment finir son premier IM en surpoids ?

Très simple, à priori. Lors des entrainements mais également lors de l'épreuve sans oublier les repas en dehors des entrainements, privilégie tous les sucres rapides et les graisses.

De plus cela est bon pour le mental : http://www.psychologies.com/Nutrition/E ... nvier-2014 Extrait : "cas des aliments « réconfortants », sucrés et gras"
Répondre