Ski de fond, marche nordique, PPG, roller ski, VTT...

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
Fab74ch
Messages : 2607
Enregistré le : 21 août 2013 21:20

Re: Ski de fond, marche nordique, PPG, roller ski, VTT...

Message non lu par Fab74ch » 31 oct. 2019 16:11

yoyo73 a écrit :
31 oct. 2019 15:10
shika a écrit :
31 oct. 2019 10:36
Sinon je déterre le post car là on entre dans la période hors saison et c'est aussi l'occasion de diversifier un peu la pratique, mais si on peut en tirer des bénéfices aussi pour le tri, c'est encore mieux! Un copain fait du ski-alpinisme et j'ai été épaté par sa caisse en vélo au printemps malgré le peu de kilomètres effectués. Parmi les autres sports qui n'ont pas été mentionnés ici, j'ai découvert récemment le power yoga, une sorte de yoga qui utilise aussi des poids libres qui permettent donc de faire du renforcement musculaire en plus de développer mobilité et flexibilité. Du coup ça fait une alternative sympa à la PPG que pour ma part j'ai toujours trouvé très rébarbative, mais aussi au pilates et dans une certaine mesure le crossfit (c'est beaucoup moins cardio, mais on transpire un peu quand même) !
J'avoue avoir aussi un faible pour l'escalade qui développe pas mal de qualités musculaires (gainage, explosivité).
Un autre copain fait du paddle, je sais pas trop ce que ça apporte mais il a toujours été branché sports nautiques.
Sur la terre ferme il y aurait le roller-ski mais ça a pas l'air simple à la fois pour trouver un lieu pour pratiquer en sécurité mais aussi techniquement.
Bref, si vous avez des suggestions pour diversifier nos activités tout en entretenant les qualités physiques requises pour le tri ça m'intéresse :)
je pense que le ski-alpinisme est de loin le meilleur sport alternatif au vélo/CàP pour ceux qui ne veulent pas, ne peuvent pas rouler l'hiver.
Évidemment faut habiter près des montagnes.
On a un spécialiste ici, pour toutes questions voir avec yoann-51 😉
Pour pratiquer le ski-alpi et le ski de fond (skating), je pense que le ski de fond est un cran au-dessus en terme de foncier :D
Mais quel kiff les deux!! :sm2: :sm3:

Vank
Messages : 2001
Enregistré le : 01 avr. 2010 20:40

Re: Ski de fond, marche nordique, PPG, roller ski, VTT...

Message non lu par Vank » 01 nov. 2019 12:46

shika a écrit :
31 oct. 2019 10:36

Sur la terre ferme il y aurait le roller-ski mais ça a pas l'air simple à la fois pour trouver un lieu pour pratiquer en sécurité mais aussi techniquement.
Pour le roller-ski, à moins d'être déjà parfaitement à l'aise en ski de fond (skate ou classique), prévoir un apprentissage long... et douloureux :lol: :lol:
Pain is inevitable, suffering is optionnal.

Drancis Frake
Messages : 222
Enregistré le : 07 juin 2018 21:11

Re: Ski de fond, marche nordique, PPG, roller ski, VTT...

Message non lu par Drancis Frake » 01 nov. 2019 13:19

shika a écrit :
31 oct. 2019 10:36

Je déterre un très vieux post, francky je suppose que ça fait longtemps que tu as investi dans une paire de roller mais celle qui m'a toujours fait baver étant ado et qui existe toujours c'est celle-là: https://www.skatepro.fr/25-18340.htm
Je veux bien ton avis, j'ai cru comprendre qu'avec le système UFS on peut facilement changer la lame pour faire du street (paraît que maintenant on dit aggressif) ou de la longue distance ou autre.

Sinon je déterre le post car là on entre dans la période hors saison et c'est aussi l'occasion de diversifier un peu la pratique, mais si on peut en tirer des bénéfices aussi pour le tri, c'est encore mieux! Un copain fait du ski-alpinisme et j'ai été épaté par sa caisse en vélo au printemps malgré le peu de kilomètres effectués. Parmi les autres sports qui n'ont pas été mentionnés ici, j'ai découvert récemment le power yoga, une sorte de yoga qui utilise aussi des poids libres qui permettent donc de faire du renforcement musculaire en plus de développer mobilité et flexibilité. Du coup ça fait une alternative sympa à la PPG que pour ma part j'ai toujours trouvé très rébarbative, mais aussi au pilates et dans une certaine mesure le crossfit (c'est beaucoup moins cardio, mais on transpire un peu quand même) !
J'avoue avoir aussi un faible pour l'escalade qui développe pas mal de qualités musculaires (gainage, explosivité).
Un autre copain fait du paddle, je sais pas trop ce que ça apporte mais il a toujours été branché sports nautiques.
Sur la terre ferme il y aurait le roller-ski mais ça a pas l'air simple à la fois pour trouver un lieu pour pratiquer en sécurité mais aussi techniquement.
Bref, si vous avez des suggestions pour diversifier nos activités tout en entretenant les qualités physiques requises pour le tri ça m'intéresse :)
Le power Yoga ou l'art de réinventer la roue... Je recommande plutôt la pratique de l'Ashtanga Yoga (lui-même développé au 20ème siècle sur une base bien plus ancienne) en complément du triathlon ou d'un autre sport. Je pratique depuis un peu plus de 3 ans et c'est très exigeant en termes de précision du placement et donc de concentration. C'est aussi un yoga qui se veut dynamique par l'enchainement des postures mais attention, il ne faut pas le considérer comme de la gym et pour en sentir les effets la pratique régulière tout au long de l'année est indispensable, ne pratiquer de quelques mois par an pendant l'intersaison n'apportera rien. Le yoga fait maintenant partie de mon entraînement tout au long de l'année et son atout principal est qu'il me permet de me "poser", ce qui est aux antipodes de la majorité des pratiques sportives. Je me suis rendu compte qu'une heure de yoga me fait autant de bien qu'un long footing de 2 heures en forêt et je me sens moins cassé.

Au sujet notre pratique triathlétique, il est à savoir que l'endurance aérobie se perd très rapidement (quelques semaines), c'est une conséquence non négligeable de ce que l'on nomme le désentraînement. L'entretenir pendant l'intersaison est donc impératif surtout si l'on souhaite capitaliser l'apport physiologique d'une année sur l'autre. Inclure une composante aérobie est donc primordiale et pour le sport à pratiquer il y a le choix. Personnellement, avant de faire du triathlon j'avais envisagé de faire de l'aviron malheureusement les places en club sont chères car le matériel est en quantité limitée.

Skating et roller sont OK pour l'entretien de l'endurance aérobie, j'y vois également un fort intérêt pour le renforcement du haut du corps (gainage), des épaules et des membres supérieurs et cela peut être très intéressant pour la course à pied. Le mouvement des membres supérieurs est souvent négligé en course à pied alors qu'il participe, par l'intermédiaire des muscles profonds de l'abdomen à la poussée (La course à pied. posture, biomécanique, performance. Frédéric Brigaud. Editions désiris)

Skating et roller sollicitent fortement les muscles rotateurs externes des membres inférieurs au moment de la poussée, cela peut être préjudiciable pour la course à pied puisque pour plus d'efficacité pendant la poussée le pied doit rester sur un axe parallèle à la direction de course. A méditer donc chez les pratiquants. Je ne suis pas un spécialiste de la biomécanique mais je pense qu'il faut songer à rééquilibrer par des étirements des rotateurs externes tout en ne négligeant pas un travail de renforcement des rotateurs internes.

Guigues
Messages : 28
Enregistré le : 07 oct. 2016 18:24

Re: Ski de fond, marche nordique, PPG, roller ski, VTT...

Message non lu par Guigues » 01 nov. 2019 22:02

Vank a écrit :
01 nov. 2019 12:46
shika a écrit :
31 oct. 2019 10:36

Sur la terre ferme il y aurait le roller-ski mais ça a pas l'air simple à la fois pour trouver un lieu pour pratiquer en sécurité mais aussi techniquement.
Pour le roller-ski, à moins d'être déjà parfaitement à l'aise en ski de fond (skate ou classique), prévoir un apprentissage long... et douloureux :lol: :lol:
Pas trop d'accord, que ce soit pour la technique ou la sécurité. Perso j'ai découvert le roller-ski (skating) il y a un peu plus de 2 ans, quasi sans expérience en ski de fond. Sur un coup de tête je me suis lancé et équipé : c'est top !
J'ai davantage chuté en course à pied ou en piscine :oops: qu'en ski-roue : une chute en plus d'une centaine de sorties (roue bloquée dans une racine) et quelques frayeurs sur des plaques de verglas l'hiver, pourtant j'ai un niveau moyen (je fais ma petite sortie hebdo de 1h30-2h à 15km/h) et une technique très perfectible.
On trouve vite ses marques : au bout de 2-3 entraînements on peut vraiment se faire plaisir. Pour les parcours, pistes cyclables, voies vertes, petites routes de campagne peu fréquentées font largement l'affaire (juste prévoir des parcours où l'on a le temps de ralentir : donc pas de stop/croisement en bas d'une descente...).
J'ai tellement accroché qu'au bout d'un an je me suis aussi équipé en classique (là c'est plus compliqué techniquement par contre, donc je bosse surtout le haut du corps).

shika
Messages : 2764
Enregistré le : 20 sept. 2015 14:51

Re: Ski de fond, marche nordique, PPG, roller ski, VTT...

Message non lu par shika » 03 nov. 2019 19:01

Drancis Frake a écrit :
01 nov. 2019 13:19
Le power Yoga ou l'art de réinventer la roue... Je recommande plutôt la pratique de l'Ashtanga Yoga (lui-même développé au 20ème siècle sur une base bien plus ancienne) en complément du triathlon ou d'un autre sport. Je pratique depuis un peu plus de 3 ans et c'est très exigeant en termes de précision du placement et donc de concentration. C'est aussi un yoga qui se veut dynamique par l'enchainement des postures mais attention, il ne faut pas le considérer comme de la gym et pour en sentir les effets la pratique régulière tout au long de l'année est indispensable, ne pratiquer de quelques mois par an pendant l'intersaison n'apportera rien. Le yoga fait maintenant partie de mon entraînement tout au long de l'année et son atout principal est qu'il me permet de me "poser", ce qui est aux antipodes de la majorité des pratiques sportives. Je me suis rendu compte qu'une heure de yoga me fait autant de bien qu'un long footing de 2 heures en forêt et je me sens moins cassé.
Ah le fameux syndrome su "c'était mieux avant" :) cela dit je reconnais les mérites d'une telle pratique, et je suis d'accord qu'une pratique régulière peut certainement avoir de nombreux bienfaits, simplement pour moi qui cherchait une alternative à la PPG je suis bien content d'avoir trouvé des alternatives. Pas trop emballé par le crossfit, ni par les calisthenic, ou soulever de la fonte mais il y en a pour tous les goûts et ça demande pas forcément un investissement conséquent en matériel. Quand je regarde une vidéo comme celle-ci je me demande si tout le monde réalise la force nécessaire pour réaliser tout ça, faut pas juste être souple, il faut être incroyablement gainé :
phpBB [video]

Drancis Frake a écrit :
01 nov. 2019 13:19
Au sujet notre pratique triathlétique, il est à savoir que l'endurance aérobie se perd très rapidement (quelques semaines), c'est une conséquence non négligeable de ce que l'on nomme le désentraînement. L'entretenir pendant l'intersaison est donc impératif surtout si l'on souhaite capitaliser l'apport physiologique d'une année sur l'autre. Inclure une composante aérobie est donc primordiale et pour le sport à pratiquer il y a le choix.
Pas dit que ce soit une mauvaise chose que d'être un peu désentraîné, il n'est à mon avis pas sain de maintenir un pic de forme toute l'année si on veut durer dans ce sport. Ce qu'on perd on le regagne très vite du reste, regarde Tim Don malgré le port d'un halo suite à son terrible accident la vitesse à laquelle il est revenu à un bon niveau :)

Drancis Frake
Messages : 222
Enregistré le : 07 juin 2018 21:11

Re: Ski de fond, marche nordique, PPG, roller ski, VTT...

Message non lu par Drancis Frake » 06 nov. 2019 09:49

shika a écrit :
03 nov. 2019 19:01
Drancis Frake a écrit :
01 nov. 2019 13:19
Le power Yoga ou l'art de réinventer la roue... Je recommande plutôt la pratique de l'Ashtanga Yoga (lui-même développé au 20ème siècle sur une base bien plus ancienne) en complément du triathlon ou d'un autre sport. Je pratique depuis un peu plus de 3 ans et c'est très exigeant en termes de précision du placement et donc de concentration. C'est aussi un yoga qui se veut dynamique par l'enchainement des postures mais attention, il ne faut pas le considérer comme de la gym et pour en sentir les effets la pratique régulière tout au long de l'année est indispensable, ne pratiquer de quelques mois par an pendant l'intersaison n'apportera rien. Le yoga fait maintenant partie de mon entraînement tout au long de l'année et son atout principal est qu'il me permet de me "poser", ce qui est aux antipodes de la majorité des pratiques sportives. Je me suis rendu compte qu'une heure de yoga me fait autant de bien qu'un long footing de 2 heures en forêt et je me sens moins cassé.
Ah le fameux syndrome su "c'était mieux avant" :) cela dit je reconnais les mérites d'une telle pratique, et je suis d'accord qu'une pratique régulière peut certainement avoir de nombreux bienfaits, simplement pour moi qui cherchait une alternative à la PPG je suis bien content d'avoir trouvé des alternatives. Pas trop emballé par le crossfit, ni par les calisthenic, ou soulever de la fonte mais il y en a pour tous les goûts et ça demande pas forcément un investissement conséquent en matériel. Quand je regarde une vidéo comme celle-ci je me demande si tout le monde réalise la force nécessaire pour réaliser tout ça, faut pas juste être souple, il faut être incroyablement gainé :
phpBB [video]

Drancis Frake a écrit :
01 nov. 2019 13:19
Au sujet notre pratique triathlétique, il est à savoir que l'endurance aérobie se perd très rapidement (quelques semaines), c'est une conséquence non négligeable de ce que l'on nomme le désentraînement. L'entretenir pendant l'intersaison est donc impératif surtout si l'on souhaite capitaliser l'apport physiologique d'une année sur l'autre. Inclure une composante aérobie est donc primordiale et pour le sport à pratiquer il y a le choix.
Pas dit que ce soit une mauvaise chose que d'être un peu désentraîné, il n'est à mon avis pas sain de maintenir un pic de forme toute l'année si on veut durer dans ce sport. Ce qu'on perd on le regagne très vite du reste, regarde Tim Don malgré le port d'un halo suite à son terrible accident la vitesse à laquelle il est revenu à un bon niveau :)
Bonjour Shika

Je ne vois pas où je dis que c'était mieux avant, ce n'est pas mon état d'esprit, je ne suis pas le genre à pleurer sur un soi-disant passé qui serait mieux qu'aujourd'hui. (Je suis un fan de machines à vapeur et pourtant j'ai toujours admiré le Concorde et j'ai toujours été fasciné par la conquête spatiale. Plus encore, les traditions m'ennuient à mourir, alors je les fuis.)
Je note plutôt l'émergence fréquente de nouveaux concepts ou de modes qui tentent de nous faire croire que ce qu'ils proposent est LA solution, la super invention qui va révolutionner l'entraînement, alors qu'une pratique "traditionnelle" est bien plus simple,certainement plus efficace et moins couteuse en énergie. Un jour un ingénieur aéronautique ma fait une réflexion que j'ai trouvé particulièrement pertinente : "Le plus simple est généralement le plus fiable et le plus efficace." Derrière l'apparente complexité d'un avion ou d'un vaisseau spatial les solutions techniques choisies s'appuient sur cette idée. En regardant de près la conception d'un petit avion de tourisme tu t'aperçois que c'est extrêmement basique et pourtant ça vol tout en étant fiable ! J'ai réalisé que c'est vrai pour tout dans la vie et donc que c'est valable pour le sport. Et en tant que sportifs amateurs, notre temps d'entraînement est compté, je vais donc à l'essentiel et ça a toujours bien fonctionné.

Concernant le désentraînement je suis tout à faire d'accord, je ne dit pas le contraire,ce que je souligne c'est qu'il est bon de privilégier un désentraînement "programmé" si on ne veut pas tout reprendre à zéro la saison suivante. Fini les longues sorties à vélo où en CP, l'idée est de juste faire de l'entretien. :wink:

Drancis Frake
Messages : 222
Enregistré le : 07 juin 2018 21:11

Re: Ski de fond, marche nordique, PPG, roller ski, VTT...

Message non lu par Drancis Frake » 06 nov. 2019 09:55

Wanbli a écrit :
31 oct. 2019 11:17
Merci pour ce déterrage en bonne et due forme !!

Cela tombe à pic car j'ai en tête de diversifier :
- Cet hiver, classique, option VTT pour travailler la technique, l'explosivité et adapter les activités aux conditions hivernales (froid, salissures....)
- Cette année, en CàP j'ai cumulé les petits bobos : tendinite, contracture ... en vue de mes objectifs 2020 je vais tâcher de préserver mes membres inférieurs tout en travaillant le foncier, du coup je pense alterner les sorties CàP longues avec les rollers. J'ai un passé de pratique du roller, il faut juste que je m'y remette, mais je n'ai pas trop de crainte de la chute, surtout à l'endroit où je pense pratiquer routes préservées de la circulation. Donc j'espère que la pratique du roller en mode "sortie longue" sera bénéfique en complément de la CàP.
Me reste à investir, je pense opter pour une paire de freeskate, plus polyvalente que les modèles de vitesse.
A suivre...
L'explosivité à vélo, j'ai du mal à en voir l'intérêt en triathlon sauf sur des triathlons sprint ou M pour des relances et accélérations franches mais cela signifie aussi que derrière on peut soutenir des efforts à intensité élevée dans la durée, sinon ça ne sert pas à grand chose. Pour des triathlons L et au format ironman je n'en voit pas du tout l'intérêt. Si c'est pour travailler l'explosivité juste dans le but d'entretenir ce mode de fonctionnement musculaire, il faut en aussi la travailler en natation. Mais il y a mieux, la pliométrie ou prendre, en complément du triathlon une licence en karaté, kungfu ou autres sports pour lesquels c'est une qualité indispensable, car c'est aussi une qualité qu'il faut entretenir dans la durée tout comme la souplesse et la tonicité.

Sinon, pour le vélo je vois plutôt du travail d'explosivité sur piste ou sur route, car cela nécessite des efforts à intensité maxi et sur très courte durée, avec une bonne récupération entre chaque exercice, sans avoir à ce soucier des éventuels obstacles que l'on peut rencontrer sur parcours « nature » lorsque l'on fait du VTT.

Il y a une condition importante pour travailler l'explosivité : avoir une bonne tonicité musculaire (bon gainage, etc), car il faut pouvoir tenir les postures à intensité élevée. Si le corps est en mode gastéropode, ça ne va pas le faire !

Le VTT j'en vois l'utilité en mode fartlek, c'est un bon moyen de taquiner la zone rouge vif. Maintenir par la même occasion une fréquence de pédalage élevée à haute intensité d'effort, ce sera très utile par la suite sur des triathlons en montagne : Apprendre à maintenir la fréquence de pédalage au lieu de se mettre en mode Grand Papa qui, pendant l'ascension d'un col, tournait les jambes à 60 tr/mn, arc-bouté sur son vélo et écrasant les pédales façon mammouth (j'ai à l'esprit des images montrant E. Merckx dans cette attitude). C'est un moyen d'exploiter au mieux les braquets actuellement disponibles (et c'est d'autant mieux si l'on est équipé de plateaux ovales dont le but est sensé apporter de la fluidité dans le pédalage tout en exploitant au mieux les fibres musculaires...) et puis faire des heures de selle en endurance fondamentale à 80 / 85 tr/mn une grande partie de l'année pour se retrouver ensuite en montagne à les tourner à 70tr/mn, ce n'est pas ce qu'il y a de mieux pour exploiter efficacement ses heures d'entraînement, et puis les muscles te le font savoir : Ils pleurent ! Mais pourquoi il / elle n'utilise pas les mêmes fibres que d'habitude. :sm1:

Drancis Frake
Messages : 222
Enregistré le : 07 juin 2018 21:11

Re: Ski de fond, marche nordique, PPG, roller ski, VTT...

Message non lu par Drancis Frake » 06 nov. 2019 09:58

shika a écrit :
03 nov. 2019 19:01

Quand je regarde une vidéo comme celle-ci je me demande si tout le monde réalise la force nécessaire pour réaliser tout ça, faut pas juste être souple, il faut être incroyablement gainé :
phpBB [video]
Et quelques années de pratique régulière.

shika
Messages : 2764
Enregistré le : 20 sept. 2015 14:51

Re: Ski de fond, marche nordique, PPG, roller ski, VTT...

Message non lu par shika » 10 nov. 2019 08:19

Drancis Frake a écrit :
06 nov. 2019 09:49
Bonjour Shika

Je note plutôt l'émergence fréquente de nouveaux concepts ou de modes qui tentent de nous faire croire que ce qu'ils proposent est LA solution, la super invention qui va révolutionner l'entraînement, alors qu'une pratique "traditionnelle" est bien plus simple,certainement plus efficace et moins couteuse en énergie.
Je te taquine je suis d'accord avec toi sur le fond, mais c'est une question d'image. Pour être tout à fait franc sur le sujet pendant longtemps j'avais l'image du yoga comme d'un truc de grand-mère qui veulent pas trop se rentrer dans le mou avec des relents de mysticisme à la "ouvrez vos chakras" le tout sur fond de bien-être plutôt qu'une pratique sportive. On peut pas faire plus caricatural et je regrette bien cette idée reçue aujourd'hui. Tout comme j'étais pas non plus attiré par les salles de sport et les mecs qui font de la gonflette obsédés par leur apparence en mode "aujourd'hui je vais te parler de ma sèche". Je force vraiment le trait car je suis convaincu que beaucoup de personnes pensent ainsi, sinon les magazines n'auraient pas chaque année leur maronnier du "un ventre plat avant l'été" :D c'est très très con.

Donc, quand un truc arrive dépoussière un concept pas nouveau, voire ringard et le rend cool autant s'en réjouir !

Du reste au boulot il y a un cours de yoga, il est plein, et je te le donne en mille, y a un seul mec, et je suis prêt à parier que sur 3/4 d'h par semaine il doit y avoir un temps non négligeable consacré à des exercices basiques de respiration. Ça perpétue cette image c'est bien dommage. Et loin de moi l'idée de vouloir mettre la charrue avant les bœufs mais je doute que mes collègues aient pour objectif de pouvoir un jour tenir la pose du scorpion :)

yoann-51
Messages : 4051
Enregistré le : 22 nov. 2007 12:19

Re: Ski de fond, marche nordique, PPG, roller ski, VTT...

Message non lu par yoann-51 » 17 nov. 2019 15:25

Dans le même style, le Pilate est aussi intéressant.
Le sport va chercher
la peur pour la dominer,
la fatigue pour en triompher,
la difficulté pour la vaincre. P de Coubertin

Répondre