Les enjeux du Grand Prix #1

Bonne humeur de rigueur, pour les sujets ne concernant pas le monde sportif merci de poster dans "...et plus si affinité".
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7568
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

J'ouvre ce sujet suite à mon premier billet sur le grand prix:
http://blog.onlinetri.com/index.php?pag ... s_id=25212

Pas d'accord sur les montants que je cite? Sur les apports des uns ou des autre? Des questions sur mon billet? ...

vous pouvez vous exprimez ici. Je précise que le but est d'avoir une discussion constructive. Ce n'est pas l'endroit pour les commentaires du style "on s'en fou, le long c'est mieux" ou "pour/contre les courses avec drafting"... ;)

T.
pascal b
Messages : 4
Inscription : 09 juin 2010 16:39

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par pascal b »

Thierry,

Les montants sont à peu près ok.
Mais il faut à mon sens souligner 3 choses :
- le GP anime également une deuxième (voir même une troisième) division dont le niveau est impressionant. C'est donc pour le triathlon un outil d'animation et de classement pour les clubs
- le GP est une vitrine médiatique puisque (je l'avais mis en place, il y a qq années) c'est 5 épreuves qui font l'objet d'une production et d'une diffusion télévisée (sport+), d'un plan de promotion national sur une radio (RMC) et de Relations de presse et de relations publiques.
- le GP est également un produit marketing (avec un partenaire titre). C'est le premier "produit" de la FFTRI...
Certe le GP n'a pas bcp évolué depuis ses débuts (quoique Paris ...) et a certainement besoin d'un lifting mais ses enjeux ne sont "que" sportifs...

Amic
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7568
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

merci pour cette confirmation, Pascal.

1) Oui, il y a la D2, D3 et aussi le duathlon. Je les ai occulté pour simplifier le débat, on retrouvera à chaque fois le même shema je pense mais avec des montants moindres. Si le succès de la D1 triathlon (produit phare de notre fédération) ne peut-être assuré, ça sera dur pour le reste. Je compte examiner le passage d'une division à l'autre et les impacts pour un club... (ce n'est pas du tout la même chose d'être en D1 ou en D2).

2) Le coté médiatique du GP sera examiné en profondeur dans un prochain billet :) Je ne l'oublie absolument pas.

3) Je ne pense pas que les enjeux du GP ne soit que sportifs, c'est un élément structurant pour un club (au délà de l'équipe une) même si bien sur mener un projet D1 n'est pas une sinécure... cela fera l'objet d'un prochain billet (peut-être le prochain d'ailleurs).

T.
Avatar de l’utilisateur
Odin
Messages : 987
Inscription : 19 août 2005 10:57

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par Odin »

Félicitation pour ce msg. Suite à la crise financière, je croyais que la fédération avait revu à la baisse le cout d'une organisation d'un GP triathlon ou duathlon.
Avatar de l’utilisateur
pierre-yves
Messages : 545
Inscription : 01 mai 2004 19:23
Localisation : Québec
Contact :

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par pierre-yves »

Merci pour ce message.

Le grand prix permet d'avoir un circuit de très haut niveau en France, ce qui est un gros avantage pour le développement des espoirs français (de même que pour les élites) qui n'ont pas à débourser de trop grosse sommes pour se confronter aux meilleurs (coupe d'europe, coupe du monde...).
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7568
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Odin a écrit :Félicitation pour ce msg. Suite à la crise financière, je croyais que la fédération avait revu à la baisse le cout d'une organisation d'un GP triathlon ou duathlon.
Exact. En 2011 c'est 25000€ à mettre sur la table pour l'organisation d'un GP + 22 nuités d'hotels cela a donc un peu baisser comparé aux années précédentes. Quelqu'un sait si par conséquent la grille de prix reversée aux clubs va baisser aussi?

source:
http://www.fftri.com/plugins/fckeditor/ ... R-2011.pdf

T.
cycliste perdu
Messages : 169
Inscription : 22 nov. 2008 09:09
Localisation : montmédy
Contact :

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par cycliste perdu »

Merci Thierry pour cette démarche plus constructive que certains commentaires, lus par ailleurs...

Pour parler chiffres, et concernant ce que je connais très bien, c'est-à-dire le duathlon et ses Grands prix /
POUR NOTRE CLUB, le budget D1 (grand prix et coupe) était de 65.000 en 2009, 55.000 en 2010 et nous espérions le descendre à 45.000 en 2011. Il se pourrait toutefois que la fédé vote un truc prochainement qui nous mettrait dans le rouge, mais nous assumerons sur nos finances perso, le prix de la passion...

Nos recettes : un peu de privé, à hauteur de 25%, que des passionnés comme moi qui n'attendent pas grand chose en retour. Et pour le reste : mairie, département, région.

Nous sommes un petit village (600 habitants), le club tourne avec trois ou quatre passionnés.

Nous avons du "palmarès" dans l'équipe, les gars ne sont pas des mercenaires, il existe un vrai collectif, un vrai projet sportif. Pour eux aussi, le Grand Prix est une vitrine. Trois nationalités dans l'équipe : Français, Belges et Espagnols.
Comme nous sommes à la frontière belge, nos athlètes les plus proches sont belges, ils habitent à une heure voire une heure et demi de route. Tous les autres sont aussi à une heure et demie, mais en ... avion!

Si la tendance devait devenir franco française, je crois que nous serions obligés d'arrêter : trop cher, si l'on continue à viser le top.

Pour reparler chiffre, il me semble impossible pour un club de D1 en triathlon de tourner avec 30.000 euros tout inclus. Peut-être dans la partie inférieure du classement, mais certainement pas dans le top.
Jusque fin 2007, la d1 "rapportait" au club (un peu!). Ce n'est plus la cas actuellement, pour deux raisons : de meilleures résultats et des baisses de subventions. A terme, il faudra continuer à baisser notre budget.
Dès le mois d'août 2010, j'ai annoncé aux athlètes mais aussi à mes confrères/concurrents d'autres clubs que nous baissions encore notre budget. Un seul athlète nous quitte en cette fin de saison, ce qui arrange tout le monde : l'athlète, notre club et le club qui acceuille.

Il est faux de dire qu'ils ne sont là que pour l'argent. Disputer ce Grand Prix est très intéressant pour eux. Cela leur permet d'être "professionnel", pas avec ... nos salaires, mais via l'armée ou autre parastatal. Une bonne performance en Grand Prix leur permet aussi de se voir sélectionner en équipe nationale. C'est notre raisonnement de clubs, ce le sera de plus en plus, pas vraiment le choix...

Bien sûr, il est normal que ces sportifs de haut niveau gagnent un peu d'argent. Par rapport à d'autres sportifs, ils sont très mal payés eu égard à leur investissement, leur sérieux, leur talent, leur courage... Mais je ns vous apprends rien...
y a love dans vélo, tout est dit (Merckx!)
Merci Marka
Speaker'Oliv
Messages : 545
Inscription : 11 mai 2004 09:36
Localisation : Tours

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par Speaker'Oliv »

Ce premier billet, avec la précision apportée par Pascal B., est à mon sens plein de lucidité.
Aussi, je reste convaincu que nous devons "progresser", "améliorer" ce produit... Le tout, c'est de savoir comment ?
Nous avons plein de gens, passionnés, extraordinaires (au moins dans leur domaine respectif), qui devraient pouvoir apporter leur pierre à cette amélioration.
Car, qu'il s'agisse d'un Thierry S., avec pas mal d'idées, d'une Carole G., avec un certain sens de la réussite en matière de trouvailles de "moyens financiers", les clubs et organisateurs, qui ont eux aussi leurs idées... Bref, nous devrions pouvoir s'assoir autour d'une table, avec les instances fédérales, et nous y atteler...
Pour ne parler que du format de course par exemple, ce sont justement Beauvais et Poissy qui se sont battus pour que l'on est le même format sur chaque GP, à l'heure où beaucoup souhaitaient voir un CD sur cette étape, un double super-sprint sur telle autre, un CLM / équipe ailleurs, et 2 sprints là bas...
Pour Laurent Chopin, on se devait de gagner en lisibilité, de façon à ce que l'on sache que si un match de foot dure 2 x 45' (je vous passe le temps additionnel et les prolongations ?), un GP de triathlon dure 50' à 55'.
Tout le monde (loin de là) n'était pas convaincu... Mais nous sommes restés à un Sprint x 5 étapes !
Il s'agit là d'un exemple.
Il y a du pain sur la planche.
Ce qui est sur, c'est que c'est regrettable de voir Beauvais jetter l'éponge, sportivement et humainement parlant.
Mon Pierrot va nous manquer au micro en 2014 !!!
Avatar de l’utilisateur
nero
Messages : 106
Inscription : 23 juil. 2005 22:18
Localisation : Essonne
Contact :

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par nero »

Bonne analyse de la situation avec une petite rectification sur les coûts d'une saison en D1.
Dans les frais directes aux étapes le chiffre de 30 000 est assez réaliste mais il faut aussi compter les A/R des athlètes (avion, train), l'organisation de stage spécifique, les salaires et charges de l'entraîneur.
Nourrir l'ambition dans son coeur, c'est porter un tigre dans ses bras.
http://sainte-genevievetriathlon.com
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7568
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

cycliste perdu a écrit : Pour parler chiffres, et concernant ce que je connais très bien, c'est-à-dire le duathlon et ses Grands prix /
POUR NOTRE CLUB, le budget D1 (grand prix et coupe) était de 65.000 en 2009, 55.000 en 2010 et nous espérions le descendre à 45.000 en 2011. Il se pourrait toutefois que la fédé vote un truc prochainement qui nous mettrait dans le rouge, mais nous assumerons sur nos finances perso, le prix de la passion...
Nos recettes : un peu de privé, à hauteur de 25%, que des passionnés comme moi qui n'attendent pas grand chose en retour. Et pour le reste : mairie, département, région.
Merci pour cette transparence! Effectivement tu le soulignes à juste titre la participation à la coupe de France qui est une obligation lorsque l'on est en D1 est à compter dans le budget. Etre club formateur aussi à la limite ça serait à intègrer dans le budget D1...
Il se pourrait toutefois que la fédé vote un truc prochainement qui nous mettrait dans le rouge, mais nous assumerons sur nos finances perso, le prix de la passion...
Je pense que la majorité des clubs sont plutôt sur le fil coté finance, je regrette que beaucoup d'évolutions reglementaires soit faite sans penser à cela. Malgré tout je pense que contrairement à beaucoup de championnats le milieu du triathlon reste financièrement "sain" (pas de club avec des déficits abissaux...). Il faut dire que les montants en jeux sont moindres et souvent la tension avec le reste du club (hors D1) fait que les dirigeants sont très sages.
cycliste perdu a écrit :Pour reparler chiffre, il me semble impossible pour un club de D1 en triathlon de tourner avec 30.000 euros tout inclus. Peut-être dans la partie inférieure du classement, mais certainement pas dans le top.
Il n'est pas évident de faire une moyenne tant les différences sont importantes entre un club de bas de tableau chez les filles et un club de haut de tableau chez les mecs. A ma prise de présidence à Nantes la D1, tournait avec 6000€ / an... les filles -toutes locales- avaient leurs équipements le club offrait juste la tenue, la licence et les frais des transports & d'hébergement. On arrivait même à ne pas louer de véhicule parfois en utilisant le camion que la ligue mettait à disposition des clubs... C'était il y a 7-8 ans. Lorsque j'ai quitté la présidence il y a deux ans, le budget était aux alentours de 25000€ je crois pour un club qui jouait le milieu de tableau chez les filles.

Il est fort possible que j'ai visé un peu bas, mais globalement mon propos est que culmulativement les 30 équipes investissent une somme non négligeable dans le Grand Prix...

T.
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7568
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

nero a écrit :Bonne analyse de la situation avec une petite rectification sur les coûts d'une saison en D1.
Dans les frais directes aux étapes le chiffre de 30 000 est assez réaliste mais il faut aussi compter les A/R des athlètes (avion, train), l'organisation de stage spécifique, les salaires et charges de l'entraîneur.
Merci pour ces précisions! C'est effectivement un aspect que je comptais abordé dans mon second billet, sur le fait qu'au dela de faire 5 sprints la D1 pouvait aider à structurer un club (stage, entraineur, etc...).

T.
WikiTri
Messages : 93
Inscription : 23 avr. 2007 20:48
Localisation : Pas loin du col

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par WikiTri »

Très bien ce billet ;)

Est ce que tu as prévu d'aborder aussi le coté "rémunération des athlètes" ? J'aimerais bien en savoir plus la dessus.
Qu'est ce qui fait que notre Grand Prix attire tant les pointures mondiales ?
J'ai l'impression (mais je me trompe peut être) que notre grand prix, c'est pareil que les WCS, un cran en dessous : moins médiatisé dans le monde, moins bien rémunéré, moins prestigieux et on va dire même densité d'athlètes.
Qu'est ce qui fait donc que Brownlee, Gomez, Frodeno, Don, ..., viennent courir chez nous ?
Ils touchent beaucoup d'argent en courant en France ? ils viennent pour se faire des mini coupe du monde entre chaque épreuve ? Parce que ca leur évite d'aller aux 4 coins du monde, ... ?

Bon voila, je ne vais pas dévier du sujet actuel, mais ca m'intéresserait d'en savoir plus la dessus ;)
2 cols plutot qu'un !
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7568
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Je n'ai pas trop d'indiscretions à ce sujet pour l'instant. On se doute bien que les clubs ne crient pas sur tous les toits combien ils rémunèrent les athlètes (surtout les tops stars). C'est de de l'info top secrette :)

On est en droit de penser que le Grand Prix est un circuit très rentable pour les athlètes sinon ils ne viendraient pas :) Cela va à mon avis de quelques centaines à quelques milliers d'euros la "pige" pour les athlètes en mesure de faire des résultats interessant (le bon coté avec le GP est que même un niveau de top 20 ou top 30 peut se moneyer toutes les places comptant). Les clubs ne sont pas philantropes pour autant, il faut bien sur que faire venir des athlètes restent rentable ou qu'au moins le club aie l'espoir que ça le soit (les aléas du sport font que bien sur on ne peut "gagner" à chaque fois...).

Cela sera examiné dans les motivations des clubs pour faire de la D1.

T.
cardinael
Messages : 16
Inscription : 05 sept. 2010 12:47

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par cardinael »

Juste un petit interlude dans ces échanges trés constructifs et un petit clin d'oeil d'un organisateur fervent défenseur du Grand Prix

Ma plus grande fierté:Que notre épreuve soit aujourd'hui reconnue comme épreuve phare du calendrier sportif de notre Ville.
Ma plus grande angoisse:entendre dans l'oreillette une chute à vélo.
Ma plus grande satisfaction:Un footeux,un tennisman,un coureur à pied qui viennent me dire aprés l'épreuve:Qu'est ce que c'était beau!
Ma plus grande crainte:Voir baisser mes subventions qui de plus sont votées aprés notre engagement!!!
Mon plus grand challenge:Attirer de plus en plus de public et par la même attirer des partenaires privés.
Ma plus grande colère:être accusé de bénéficier de mansuétude d'élus fédéraux pour obtenir une étape!
Mon plus grand stress:La météo!
Ma plus grande joie:une épreuve qui se termine sans pépins avec la satisfaction affichée des athlètes,des bénévoles,des sponsors, du public et de la Fédé.
Mon plus grand défi:Fédérer chaque année pouvoirs publics,commerçants,riverains,club et bénévoles
autour d'un projet commun.
Mon plus bel orgasme:Une fois le rideau baissé,se souvenir et apprécier! regarder les photos et vidéos et à travers les différents reportages et se dire que votre
équipe a gagné, que votre étape était toute à l'honneur de votre sport et que vous avez offert au public présent le plus beau des spectacles sportifs hors stade de votre région!
Longue vie au Grand Prix, quelques soient ses évolutions.
Avatar de l’utilisateur
nero
Messages : 106
Inscription : 23 juil. 2005 22:18
Localisation : Essonne
Contact :

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par nero »

le label "championnat de France des clubs - division 1" est sans doute indispensable à la majorité des clubs et des organisateurs pour se financer auprès de leurs partenaires
Concernant le financement, la participation au Grand Prix de D1 est l'un des critères d’éligibilité pour un contrat d'objectif départemental et communal.
La D1 permet de rémunérer via des dispositifs "d'emploi aidé" un entraîneur à plein temps. C'est donc l'ensemble du club (école de triathlon, pratique loisir) qui profite d'un entrainement de qualité sans réel surcoût de sa cotisation. Quand à la notion de rentabilité elle reste encore assez éloigné des motivations des petites structures qui se battent plutôt aux quotidiens pour maintenir leur niveau sportif.
Nourrir l'ambition dans son coeur, c'est porter un tigre dans ses bras.
http://sainte-genevievetriathlon.com
Répondre