Ullrich dans de sales draps... mais bien accompagné

Des infos pas des ragots!
JF
Messages : 2893
Inscription : 17 déc. 2004 17:55
Localisation : au pays des loups
Contact :

Message non lu par JF »

Yo'dlasvel a écrit :
Un blaireau de première :lol: , il est pas prêt de lacher le morceau
çà c'est sur qu'il est pas pret de lacher le morceau

on lui mettrait la g---e dans la merde il dirait que c'est du chocolat :lol: :lol:
braziou
Messages : 12440
Inscription : 16 avr. 2005 02:04
Localisation : La Réunion

Message non lu par braziou »

Ulrich va parler bientot , son agent vient de l'annoncer
un pari: il va dire qu'il s'est dopé pour gagner le Tour 97 mais qu'après il a tout arreté :lol:
t'en penses quoi Lance?
autre pari: Lance va bientot avouer!
Filou
Messages : 686
Inscription : 28 mai 2004 20:16
Localisation : 92

Message non lu par Filou »

Ce qui me fachait le plus avec le dopage c'était la suspicion, le fait de ne jamais être sûr à 100%.
Je remercie donc les Telekom pour leur franchise, en espérant que d'autres encore suivront leur exemple (enfin :? ) et pas seulement chez les cyclistes.
Solarberg
Messages : 1183
Inscription : 23 juil. 2005 11:13

Message non lu par Solarberg »

braziou a écrit : autre pari: Lance va bientot avouer!
Franchement, ca me paraît impossible compte tenu de la culture US! il est encore sous contrat avec pleins de sponsors US et la-bas, on ne pardonne pas le mensonge (culture protestante) au contraire de nos chers pays latins. Donc s'il lache le morceau, il est foutu d'abord vis a vis de ses exploits sportifs mais surtout vis a vis de sa valeur d'icone de respacé du cancer!! En plus, il perdra toutes les primes qu'il a recues de sa compagnie d'assurance pour ces victoires (millions de dollars)!! Avouer ce serait pour lui un pur suicide!

Pour avouer, faudrait vraiment qu'il n'est aucun échappatoire!
D'ailleurs, même après ses contrôles positifs révélés, il n'a pas laché le morceau alors que Riis et les autres sont en train d'avouer sans avoir jamais testé positif à un contrôle.
pedrotri35
Messages : 179
Inscription : 26 sept. 2006 21:06
Localisation : In Breizh
Contact :

Message non lu par pedrotri35 »

braziou a écrit :Ulrich va parler bientot , son agent vient de l'annoncer
comment tu sais? Si Ullrich avoue ce serait enorme, un mois apres avoir dit "ne s'etre jamais dopé de toute sa carriere"
henry
Messages : 146
Inscription : 10 sept. 2006 18:25

Message non lu par henry »

pedrotri35 a écrit : comment tu sais? Si Ullrich avoue ce serait enorme, un mois apres avoir dit "ne s'etre jamais dopé de toute sa carriere"
comme virenque :lol:
roulmoncoq
Messages : 127
Inscription : 02 janv. 2007 22:26

Message non lu par roulmoncoq »

braziou a écrit :Ulrich va parler bientot , son agent vient de l'annoncer
un pari: il va dire qu'il s'est dopé pour gagner le Tour 97 mais qu'après il a tout arreté :lol:
t'en penses quoi Lance?
autre pari: Lance va bientot avouer!
il va dire que malgré s'etre dopé a fond aprés 98 il etait quand meme derriere armstrong conclusion : armstrong est soit hyper dopé soit c un robot qui vient du futur?
roulmoncoq
Messages : 127
Inscription : 02 janv. 2007 22:26

Message non lu par roulmoncoq »

pour armstrong rendez vous en 2005+8 = 2013
landis en 2014
etc


sur a 100% que sur ces 10 dernieres annees sur le TDF les vainqueurs etaient tous chargés comme des mules!!!!!!!

yo


allez bye bye les exploits que t'as vus dans les alpes c 100% artificiel!!!!!!
Rai
Messages : 425
Inscription : 14 mai 2004 17:39
Localisation : Alpes & Mediterrannée

Message non lu par Rai »

Yo'dlasvel a écrit :Tiens, v'la que Vino suscite le doute ......
http://www.eurosport.fr/cyclisme/tour-d ... 4056.shtml

:roll:
Un entraîneur français, Frédéric Grappe, a remis en cause les performances du Kazakh Alexandre Vinokourov (Astana) dans les cols du dernier Tour d'Espagne dont il a remporté le 17 septembre le classement final.

"Il aurait ainsi réussi à gagner, en une année, entre 35 et 40 watts à une intensité proche du seuil anaérobie ?", interroge Frédéric Grappe dans le numéro d'octobre du mensuel spécialisé Vélo Magazine, à propos d'Alexandre Vinokourov (Astana) qui a renversé la situation dans les deux dernières étapes de montagne de la Vuelta.

"C'est quasiment impossible à ce niveau de pratique. Même le meilleur entraînement du monde ne permettrait pas une telle amélioration de la performance". Sans prononcer nommément le mot dopage, Frédéric Grappe poursuit: "Cette remarquable et rapide évaluation de performance en montagne demande des explications précises sur la méthodologie utilisée. De plus, ce qui ne va pas dans le bon sens, c'est que cette soudaine explosion du potentiel en montagne intervient sur le tard... à 33 ans." Dans sa démonstration, le technicien français, qui travaille dans le cyclisme depuis plusieurs années, prend pour appui les chiffres de Vinokourov dans l'étape du Pla d'Adet du Tour de France 2005, qui était selon lui le pic du coureur kazakh avant la Vuelta 2006 (niveau de puissance de 5,27 W/kg).

"Une autre dimension"

Il ajoute que dans la Sierra de Pandera, la dernière arrivée du Tour d'Espagne dominée outrancièrement par Vinokourov et son compatriote Andrey Kashechkin (lui aussi de l'équipe Astana), le futur vainqueur a développé une puissance de 5,83 W/kg, le W/kg étant la puissance en watts développée par un coureur divisée par son poids de corps.Frédéric Grappe précise aussi que les premiers cols de la Vuelta avaient montré "une baisse manifeste du niveau de performance d'ensemble".

Avant que Vinokourov (1er), Kashechkin (3e) mais aussi l'Espagnol Alejandro Valverde (2e), soit les trois premiers de la Vuelta au classement final, haussent l'allure dans les étapes de montagne décisives."On entre dans une autre dimension dont seuls quelques coureurs ont la 'clé'", estime le spécialiste avant de conclure: "Au final, la Vuelta 2006 renvoie à un constant inquiétant. Ca roule toujours aussi vite dans les cols. Le seul changement d'importance concerne l'incapacité d'une équipe à pouvoir contrôler et réguler en nombre la course à sa guise, à partir d'un fort tempo dans la première partie des cols. Cette année, les principaux leaders se sont davantage expliqués seuls... excepté peut-être chez Astana."

La semaine passée, l'Union cycliste internationale (UCI) a annoncé son intention de "réaliser un profil du potentiel physiologique de chaque coureur, sur la base duquel il serait possible d'évaluer leurs performances".En d'autres termes, un exploit hors normes d'un coureur par rapport à ses possibilités attirerait immédiatement l'attention des responsables de la lutte antidopage qui pourraient le surveiller de plus près.


Si Vino est inhumain à ces valeurs là, que penser de LA à 7 W/kg dans la montée de l'Alpe. C'est plus une chaudière, c'est un surgénérateur nucléaire :sm19: ...
__¸.·´¯C____¸.·´¯C____¸.·´¯C____¸.·´¯C____¸.·´¯C__
claude
Messages : 4403
Inscription : 02 juil. 2005 19:55
Localisation : Sud Ouest

Message non lu par claude »

braziou a écrit : Maurice Garin , 1er vainqueur en 1903, trichait aussi , il Z* régulièrement :lol:
faut dire il avait une bonne excuse, parceque 2428 km en 6 étapes(!!!) avec les routes de l'époque....chapeau
Oui, au début du Tour, avec des étapes énormes qui pouvaient s'étaler sur 2 jours, la triche de l'époque c'était de se faire transporter une partie du chemin en auto ou ... en train.

Y parait qu'il y en a même eu un qui s'est fait piquer parce qu'à l'arrivée de l'étape il avait encore l'étiquette du train sur le vélo...

Remarquez, y avait pas 10 caméras derrière chaque coureur pendant toute l'étape comme maintenant... Remarquez aussi, j'ai entendu parler d'une affaire similaire sur un Paris Brest Paris tout récent !

Donc, "ils" ont toujours été comme ça... filous et neuneus à la fois !

Chuis en train de me faire des amis, là...

:wink:

Claude
Claude
roulmoncoq
Messages : 127
Inscription : 02 janv. 2007 22:26

Message non lu par roulmoncoq »

tricher c'est dans la nature de l'homme

tricher sur les impots tricher aux exams
tricher sur son age
etc

et vous vous avez deja triché au boulot? sur les horaires par ex

a mon avis oui

mais alors pour les coureurs c pareil? ils trichent au boulot?

mais ya pas les memes sommes d'argent en jeu...mais alors

et les entreprises elles trichent ? oh oui mon neveu

enfin bref pas mal de monde triche dans le monde moderne et ne fait pas de déclarations

fracassante a la presse

a méditer
braziou
Messages : 12440
Inscription : 16 avr. 2005 02:04
Localisation : La Réunion

Message non lu par braziou »

oui d'ailleurs tu mens sur ton identité , c'est quoi ce pseudo? :lol:
NickTheQuick
Messages : 9402
Inscription : 06 déc. 2003 17:09
Contact :

Message non lu par NickTheQuick »

Rai a écrit : Si Vino est inhumain à ces valeurs là, que penser de LA à 7 W/kg dans la montée de l'Alpe. C'est plus une chaudière, c'est un surgénérateur nucléaire :sm19: ...
Tout pareil :roll: :roll: et la propension de Grappe à défendre LA (en dépit du bon sens commun) m'a toujours interpelé, pour ne pas dire me fait :sm10:. (Bon j'exagère un peu mais c'est pour faire revenir son défenseur masqué avec sa tenue Nike à 10% de maître-couple en moins :lol: :lol: :lol:)

Nick a Zack rouge
Avatar de l’utilisateur
Ben boost
Messages : 4244
Inscription : 25 janv. 2005 16:33
Localisation : Maintenant je sais

Message non lu par Ben boost »

NickTheQuick a écrit :...Nick a Zack rouge
Dans ma grande naïveté, c'est bien lui qui m'a le plus "déçu". Peut être le phénomène course devant en softride quite à trépasser. :?
Avatar de l’utilisateur
Boubou
Messages : 980
Inscription : 07 mars 2004 12:33
Localisation : rouen

Message non lu par Boubou »

Sur le blog des commentateurs d'Eurosport, Richard Virenque a réagi aux aveux des anciens coureurs de Telekom. Il ne mâche pas ses mots. Pour le Varois, "c'est facile d'avouer 10 ans après".

Présent pour commenter le Giro sur l'antenne d'Eurosport, Richard Virenque a appris à la fin de la retransmission de la 13e étape les aveux de Bjarne Riis. Depuis trois jours, c'est tout un système, celui du dopage à l'EPO dans les années 90, qui est mis à un par les révélations des anciens coureurs de la formation Telekom. C'est pour ce système que Virenque a payé en 1998, lors de la fameuse affaire Festina. Ecarté du Tour de France, le Varois avait ensuite été suspendu.

Aujourd'hui, il regrette les aveux qu'il juge tardifs et la part de coureurs qui, selon lui, ne risquent plus rien. Interrogé par Patrick Chassé, le septuple meilleur grimpeur du Tour l'a mauvaise. "J'ai bien porté le chapeau pour toute une institution, celle des années 90 , estime-t-il. Aujourd'hui, toutes ces déclarations, ça fait un peu mal. Pendant l'affaire Festina, j'étais bien seul. Ca a été très dur pour moi, pour ma famille. Ca m'a coûté de l'énergie, de l'argent. J'ai été un peu le dindon de la farce."

"Je suis un peu révolté"

Loin de le combler, ces révélations lui donnent plutôt le sentiment d'avoir été le bouc-émissaire idéal. " J'ai porté tout ça tout seul sur le dos, sur mon nom, alors que c'était monnaie courante. Les coureurs de l'équipe Festina ont bien morflé, poursuit-il. Les langues se délient. On le savait, mais maintenant les gens parlent et on en a la preuve. C'est un peu facile. Selon Virenque, si les aveux se multiplient aujourd'hui, c'est que, les faits étant prescrits, personne ne risque plus rien."

Il s'étonne aussi de voir Jeff d'Hont, qui a déclenché le séisme Telekom, sortir son livre maintenant. "Je ne comprends pas pourquoi monsieur Jeff d'Hont sort un bouquin maintenant et pourquoi il ne l'a pas sorti avant, alors qu'on ne peut plus rien faire. C'est un peu révoltant. On l'a vu pendant le procès Festina. Pendant trois semaines, Jeff d'Hont était là, accusé. Il a été peu bavard. Aujourd'hui, il sort un livre qui fait tout exploser. Je suis un peu révolté."

S'estimant finalement presque plus victime d'un système que coupable des mêmes fautes que les autres, Richard Virenque stigmatise l'hypocrisie du milieu cyclisme durant l'affaire Festina alors, que pour lui, chacun savait que l'EPO était généralisé dans le peloton: "Monsieur tout le monde l'avait compris. Il n'y a que les médias et les instances qui ont joué les hypocrites." Interrogé sur l'état de santé actuel du cyclisme, le Varois s'est voulu optimiste, au risque de passer pour un naïf. "Le cyclisme essaie de repartir sur de bonnes bases. Le cyclisme des années 2000 n'est plus le même que dans les années 90. L'élan est dans le bon sens ." C'est peut-être oublier que si les années 90 appartiennent au passé, l'affaire Puerto, elle, est toujours au coeur de l'actualité. Et Jan Ullrich, toujours muet, est le troublant chainon liant entre ces deux scandales.

Eurosport - L.V. - 26/05/2007 10:44


Le lien vidéo :
http://commentateursvelo.blogs.eurosport.fr/
Répondre