Le triathlon d'après

Bonne humeur de rigueur, pour les sujets ne concernant pas le monde sportif merci de poster dans "...et plus si affinité".
dyson
Messages : 2185
Inscription : 04 juil. 2012 12:02
Localisation : tarbes 65

Re: Le triathlon d'après

Message non lu par dyson »

et je vous rassure tous les deux
en vrai elle est toute aussi gonflante
Satanas01
Messages : 599
Inscription : 25 juin 2019 14:26

Re: Le triathlon d'après

Message non lu par Satanas01 »

Ahhh, ohhh, non....?!
Bon, ben...... bon courage.
Fais-lui quand même la bise de ma part :idea: :mrgreen:

:arrow:
Post ERICD ? https://www.youtube.com/watch?v=p4JO2w5uGfE !!!
(quand Eric ch'veux long et pouss'tache !)

Et touyour...."décontrasté" :https://youtu.be/JVIzWPKvE0Y !

Ah j'oubliais : Neymar, y'en a marre !
Et....merci Gérald !
brackman
Messages : 31
Inscription : 16 mai 2020 09:11

Re: Le triathlon d'après

Message non lu par brackman »

par warp1977 » 17 mai 2020 19:53

Alors faut peut-être juste préciser que le premier lien est un article d’un vrai journal, le second un blog.. Donc à prendre avec un peu de recul dans le 2e cas. Tu n’aurais pas partagé le lien, moi comme beaucoup d’autres ici n’auraient absolument jamais entendu parler d’elle
Effectivement je suis tombé sur l'article par hasard. Après, blog est à nuancer. le site se présente comme un journal en ligne d'information sur le sport féminin avec des articles sérieux. Après avoir regardé le site, j'ai pas compris ce qu'elle faisait là. Sur la page twitter du site on la présente comme une pro "la triathlète tricolore". je doute qu'avec ses "performances" elle intègre l'équipe de France.
par Satanas01 » 17 mai 2020 19:32

Pour la 2eme, j'la connais pas ( :mrgreen: ), mais trouvé su'l'net :
- Nice juin 2019 faux full (3,8; 150; 30) : 11h05, 19eme de son GA;
- Half Nice septembre 2019 Woooooorldchaaaaaampionship m'sieurs dames ! : 6h22, 201eme du GA

Ferait effectivement mieux de s'entraîner au lieu de monter ses blogs et pages culdchevre.
Enfin bon, moi c'que j'en dis....
Mais c'est vrai que c'est pénible à la longue .......!
Ah la suite de ton post j'ai creusé la question et effectivement elle a un blog, devinez le nom https://iron-doll.com et tenez vous bien elle affiche fièrement en page d'acceuil objectif championnat du monde ironman nice 2019.

Le contenu est une succession d'articles d'une banalité affligeante et par contre aucun compte rendu de Championnat du monde ironman nice 2019. Vu la performance, je comprends, je me ferai petit aussi.

Détail encore étonnant elle fait partie du team cube et son titre est celui d'influenceur. J'ai du mal à voir ce qu'elle peut influencer mais c'est là qu'on voit que le triathlon tourne plus rond. Il y a tant d'athlètes de bon niveau qui mériteraient d'être sponsorisés par cube.
Frank
Messages : 2997
Inscription : 08 août 2009 18:05
Localisation : Var

Re: Le triathlon d'après

Message non lu par Frank »

brackman a écrit : 17 mai 2020 10:51 Bonjour à tous,

Je suis très heureux de rejoindre le forum. Je pratique en tant qu'amateur le triathlon depuis quelques temps déjà. La période est extraordinaire et l'on parle du monde d'après. Je suis tombé sur deux articles qui m'ont fait m'interroger sur le triathlon de demain, et je voudrais partager ma réflexion avec vous.

le premier article concerne Charlène Clavel championne du monde de 70.3 après trois courses seulement. Je lui souhaite un avenir à la Chrissie Wellington.

Le voici :https://www.lamontagne.fr/vichy-03200/s ... 8/#refresh

Le second concerne un autre triathlète qui a choisi de se faire interviewer en indiquant comme nom son pseudo instagram
https://www.lesportaufeminin.fr/2020/05 ... s-limites/

Le contraste est saisissant, d'un côté une championne qui envisage de devenir pro, de l'autre un amateur qui se comporte comme un pro.

J'ai pensé que le sport et le triathlon véhiculent pour chacun des valeurs que chacun adapte selon son niveau : performance, dépassement de soi, humilité. Je suis un peu attristé que le "moi je", la recherche du post et de la story à tout prix se trouvent désormais banalisés dans le monde du triathlon,

J'ai l'impression que de plus en plus de participants se servent du triathlon comme d'un prétexte pour se mettre en scène, faire leur auto-promotion sur les réseaux sociaux et ainsi obtenir des avantages (matériel, nutrition, etc..) qui reviennent traditionnellement aux pros et triathlètes de haut niveau.

Alors, le triathlon de demain va-t-il s'assainir ? va-t-on valoriser le mérite ou les followers ? Va t'on encourager le réel ou la mise en scène ? La performance ou le post ?
Bonjour!
Oui, ces 2 articles sont 2 aspects de notre sport, et représentent ce que j'estime moi aussi être une dérive.
Le 1er article n'est ni plus ni moins qu'une présentation d'une athlète amateur d'assez bon niveau, mais dans un style journalistique bien trop ronflant, comme d'habitude. Néanmoins on nous présente une jeune fille sympa, passionnée de sport, et qu'on a envie de rencontrer. Notre connaissance de la discipline fait qu'on relativise immédiatement les résultats et les chronos de cette athlète, en les remettant à leur juste place dans une catégorie peu dense. Une passionnée de sport, qui a des objectifs, et c'est très bien. Nous savons juste qu'à son âge et vu ses perfs, il y a très peu de chance qu'elle performe un jour en pro.
Le 2e lien nous permet de faire connaissance avec une espèce de bimbo plus proche des pétasses de télé-réalité que des sportives qu'on a dans nos clubs. Pas la peine d'aller plus loin dans l'analyse, le pseudo suffit d'entrée de jeu.
Ce sont à mes yeux 2 dérives, mais si c'est dans notre sport que tu les fais apparaître, elle sont en fait sociétales:
-- faire, c'est bien, le faire savoir (si possible en embellissant), c'est mieux
-- le triathlon a le vent en poupe, alors je surfe sur cette vague
-- la quête de reconnaissance
Il y a sur le forum un ou deux spécialistes qui pourraient largement préciser et approfondir cette direction que prend notre société (pourvu que cela ne pourrisse pas aussi ce post), et qui hélas transparaît dans le sport. Mais à propos de notre passion, et pour ne pas tomber dans le "c'était mieux avant" (et pourtant je pourrais en balancer après plus de 30 ans de tri), je préfère retenir les arbitres formés, les nombreuses courses, les formations fédérales et les écoles de triathlon, car cela représente à mes yeux une évolution dans le bon sens du triathlon.
A+!
warp1977
Messages : 1595
Inscription : 13 avr. 2012 10:36

Re: Le triathlon d'après

Message non lu par warp1977 »

Non mais rien que de parler d’ironman pour des 70.3... Quelle plaie.
brackman
Messages : 31
Inscription : 16 mai 2020 09:11

Re: Le triathlon d'après

Message non lu par brackman »

par Frank » 17 mai 2020 21:37

brackman a écrit : ↑17 mai 2020 11:51
Bonjour à tous,

Je suis très heureux de rejoindre le forum. Je pratique en tant qu'amateur le triathlon depuis quelques temps déjà. La période est extraordinaire et l'on parle du monde d'après. Je suis tombé sur deux articles qui m'ont fait m'interroger sur le triathlon de demain, et je voudrais partager ma réflexion avec vous.

le premier article concerne Charlène Clavel championne du monde de 70.3 après trois courses seulement. Je lui souhaite un avenir à la Chrissie Wellington.

Le voici :https://www.lamontagne.fr/vichy-03200/s ... 8/#refresh

Le second concerne un autre triathlète qui a choisi de se faire interviewer en indiquant comme nom son pseudo instagram
https://www.lesportaufeminin.fr/2020/05 ... s-limites/

Le contraste est saisissant, d'un côté une championne qui envisage de devenir pro, de l'autre un amateur qui se comporte comme un pro.

J'ai pensé que le sport et le triathlon véhiculent pour chacun des valeurs que chacun adapte selon son niveau : performance, dépassement de soi, humilité. Je suis un peu attristé que le "moi je", la recherche du post et de la story à tout prix se trouvent désormais banalisés dans le monde du triathlon,

J'ai l'impression que de plus en plus de participants se servent du triathlon comme d'un prétexte pour se mettre en scène, faire leur auto-promotion sur les réseaux sociaux et ainsi obtenir des avantages (matériel, nutrition, etc..) qui reviennent traditionnellement aux pros et triathlètes de haut niveau.

Alors, le triathlon de demain va-t-il s'assainir ? va-t-on valoriser le mérite ou les followers ? Va t'on encourager le réel ou la mise en scène ? La performance ou le post ?
Bonjour!
Oui, ces 2 articles sont 2 aspects de notre sport, et représentent ce que j'estime moi aussi être une dérive.
Le 1er article n'est ni plus ni moins qu'une présentation d'une athlète amateur d'assez bon niveau, mais dans un style journalistique bien trop ronflant, comme d'habitude. Néanmoins on nous présente une jeune fille sympa, passionnée de sport, et qu'on a envie de rencontrer. Notre connaissance de la discipline fait qu'on relativise immédiatement les résultats et les chronos de cette athlète, en les remettant à leur juste place dans une catégorie peu dense. Une passionnée de sport, qui a des objectifs, et c'est très bien. Nous savons juste qu'à son âge et vu ses perfs, il y a très peu de chance qu'elle performe un jour en pro.
Le 2e lien nous permet de faire connaissance avec une espèce de bimbo plus proche des pétasses de télé-réalité que des sportives qu'on a dans nos clubs. Pas la peine d'aller plus loin dans l'analyse, le pseudo suffit d'entrée de jeu.
Ce sont à mes yeux 2 dérives, mais si c'est dans notre sport que tu les fais apparaître, elle sont en fait sociétales:
-- faire, c'est bien, le faire savoir (si possible en embellissant), c'est mieux
-- le triathlon a le vent en poupe, alors je surfe sur cette vague
-- la quête de reconnaissance
Il y a sur le forum un ou deux spécialistes qui pourraient largement préciser et approfondir cette direction que prend notre société (pourvu que cela ne pourrisse pas aussi ce post), et qui hélas transparaît dans le sport. Mais à propos de notre passion, et pour ne pas tomber dans le "c'était mieux avant" (et pourtant je pourrais en balancer après plus de 30 ans de tri), je préfère retenir les arbitres formés, les nombreuses courses, les formations fédérales et les écoles de triathlon, car cela représente à mes yeux une évolution dans le bon sens du triathlon.
A+!
C'est vrai qu'il fallait oser le juliette irondoll, comme tu le dis le pseudo se suffit à lui-même, on voit tout de suite à qui on a affaire.

Malgré tout je reste optimiste, je pense qu'il y a une prise de conscience : la télé-réalité passe les bimbos ont leur quart d'heure de célébrité puis retombent dans l'anonymat. S'agissant du triathlon je pense que les sponsors ne seront pas dupes longtemps de ce jeu et se concentreront sur le haut niveau et les triathlètes qui ont vraiment besoin de support.
Satanas01
Messages : 599
Inscription : 25 juin 2019 14:26

Re: Le triathlon d'après

Message non lu par Satanas01 »

+ 10 au post supra de Frank.

"Irondoll", c'aurait pu être cool, marrant, si la "suite" avait été un peu ironique, avec du recul et du 2nd, 3eme degré. Une miss sympa qui fait du tri sans se prendre la tête, avec un peu d'humour, et qui fait sa p'tite comm' un peu gonflée, un peu "fun", sans "confondre" evidemment half et full :wink:, j'dis pas non.

brackman, pour les sponsors, j'espère que tu as raison, mais ils recherchent aussi de la visibilité, et son blog est pas mal dans la forme, et peut "motiver" des personnes au profil compatible que les sponsors voudraient toucher, ceci au détriment d'athlètes plus "sérieux"......
Et merci pour avoir ouvert ce post, son sujet de fond est intéressant.

A + dans l'bus !
Post ERICD ? https://www.youtube.com/watch?v=p4JO2w5uGfE !!!
(quand Eric ch'veux long et pouss'tache !)

Et touyour...."décontrasté" :https://youtu.be/JVIzWPKvE0Y !

Ah j'oubliais : Neymar, y'en a marre !
Et....merci Gérald !
Avatar de l’utilisateur
Mathdok
Messages : 2013
Inscription : 24 oct. 2008 12:36
Localisation : Hell

Re: Le triathlon d'après

Message non lu par Mathdok »

brackman a écrit : 17 mai 2020 20:56 S'agissant du triathlon je pense que les sponsors ne seront pas dupes longtemps de ce jeu et se concentreront sur le haut niveau et les triathlètes qui ont vraiment besoin de support.
J'aimerai être aussi optimiste car, comme quasi nous tous ici, je suis plus sensible à la performance sportive qu'à un ènième duck face sur Insta.
Mais vous avez choisis des cas très binaires, tout blanc, tout noir. Il y a moyen d'allier les 2 et c'est désormais ainsi que tourne le monde, qu'on soit d'accord ou pas ; perso je suis surtout dans le second cas mais j'ai appris à faire avec dans mon secteur professionnel qui travaille énormément avec les réseaux sociaux (musique).
Quasi tous pros sont ajdh tous à fond sur les RS avec des publications quotidiennes (Frodo, Charles, etc), ici dans ma ville on a des pros IM, les uns postent bcp, les autres pas ou trop peu. A l'heure où tous galèrent encore plus pour renouveler les sponsors avec la crise en cours et la saison amputée, il est évident que seuls sont qui ont le plus de "followers" seront retenus.
Les directeurs marketing des boîtes fonctionnent tous pareil, ils veulent des retombées com. Et ça se mesure avant tout par des vues, des followers, des clics.
brackman
Messages : 31
Inscription : 16 mai 2020 09:11

Re: Le triathlon d'après

Message non lu par brackman »

.J'aimerai être aussi optimiste car, comme quasi nous tous ici, je suis plus sensible à la performance sportive qu'à un ènième duck face sur Insta.
Mais vous avez choisis des cas très binaires, tout blanc, tout noir. Il y a moyen d'allier les 2 et c'est désormais ainsi que tourne le monde, qu'on soit d'accord ou pas ; perso je suis surtout dans le second cas mais j'ai appris à faire avec dans mon secteur professionnel qui travaille énormément avec les réseaux sociaux (musique).
Quasi tous pros sont ajdh tous à fond sur les RS avec des publications quotidiennes (Frodo, Charles, etc), ici dans ma ville on a des pros IM, les uns postent bcp, les autres pas ou trop peu. A l'heure où tous galèrent encore plus pour renouveler les sponsors avec la crise en cours et la saison amputée, il est évident que seuls sont qui ont le plus de "followers" seront retenus.
Les directeurs marketing des boîtes fonctionnent tous pareil, ils veulent des retombées com. Et ça se mesure avant tout par des vues, des followers, des clic
Une question : les marques n'ont elles pas intérêt à aider les pro à avoir des followers et à faire du contenu ? Certes, le nombre de followers compte mais tout de même considérer juste les followers, là çà m'échappe complètement. Un pro peut être une source d'inspiration, de même qu'un triathlète avec une histoire inspirante. C'est le rôle des boîtes de dénicher cela et de la valoriser. C'est un gagnant gagnant.
Avatar de l’utilisateur
Mathdok
Messages : 2013
Inscription : 24 oct. 2008 12:36
Localisation : Hell

Re: Le triathlon d'après

Message non lu par Mathdok »

quand tu vois que Spé n'a pas souhaité renouveler son contrat avec Frodeno, des fois faut pas trop chercher la logique
warp1977
Messages : 1595
Inscription : 13 avr. 2012 10:36

Re: Le triathlon d'après

Message non lu par warp1977 »

Il y a quelques temps, on avait eu un sujet à peu près similaire avec comparaison de 2 cas: Cyril Viennot et Marine Leleu. Pas besoin de préciser qui a le plus de followers.
bnt734
Messages : 1819
Inscription : 31 mars 2016 09:21

Re: Le triathlon d'après

Message non lu par bnt734 »

brackman a écrit : 17 mai 2020 10:51 J'ai pensé que le sport et le triathlon véhiculent pour chacun des valeurs que chacun adapte selon son niveau : performance, dépassement de soi, humilité. Je suis un peu attristé que le "moi je", la recherche du post et de la story à tout prix se trouvent désormais banalisés dans le monde du triathlon,

J'ai l'impression que de plus en plus de participants se servent du triathlon comme d'un prétexte pour se mettre en scène, faire leur auto-promotion sur les réseaux sociaux et ainsi obtenir des avantages (matériel, nutrition, etc..) qui reviennent traditionnellement aux pros et triathlètes de haut niveau.

Alors, le triathlon de demain va-t-il s'assainir ? va-t-on valoriser le mérite ou les followers ? Va t'on encourager le réel ou la mise en scène ? La performance ou le post ?
Salut, le sujet est interessant et est bien plus global que le monde du triathlon, c'est notre societé qui tend vers ca, en accordant beaucoup trop d'importance au paraitre.
Apres, comme pour tout "buzz" ou mise en avant, on y accorde l'importance ou pas que l'on souhaite.
Perso je ne trouve pas que le triathlon soit denaturalisé car des atheletes avec beaucoup de followers soient au depart d'une course et surtout je m'en cogne. Une fois le depart donné, on est tous égaux dans l'effort et tous au meme pied d'égalité et c'est bien ca le principal.
Je continue à prendre du plaisir lors des course, à echanger au ravito avec des personnes rencontrées lors de la course.

Au final, pour moi, ca ne change rien qu'un mec se filme dans ca "Pain Cave" en etant pro ou bien qu'une nana nourisse son instagram avec les produits testés offerts par des marques ou bien que l'athelete lambda mette toute sa vie sportive sur Stava.
Chacun est méritant et trouve ce qu'il veut bien trouver dans son activité, le blabla autour reste un peu du chipotage...
Fab74ch
Messages : 3300
Inscription : 21 août 2013 21:20

Re: Le triathlon d'après

Message non lu par Fab74ch »

bnt734 a écrit : 18 mai 2020 08:28
brackman a écrit : 17 mai 2020 10:51 J'ai pensé que le sport et le triathlon véhiculent pour chacun des valeurs que chacun adapte selon son niveau : performance, dépassement de soi, humilité. Je suis un peu attristé que le "moi je", la recherche du post et de la story à tout prix se trouvent désormais banalisés dans le monde du triathlon,

J'ai l'impression que de plus en plus de participants se servent du triathlon comme d'un prétexte pour se mettre en scène, faire leur auto-promotion sur les réseaux sociaux et ainsi obtenir des avantages (matériel, nutrition, etc..) qui reviennent traditionnellement aux pros et triathlètes de haut niveau.

Alors, le triathlon de demain va-t-il s'assainir ? va-t-on valoriser le mérite ou les followers ? Va t'on encourager le réel ou la mise en scène ? La performance ou le post ?
Salut, le sujet est interessant et est bien plus global que le monde du triathlon, c'est notre societé qui tend vers ca, en accordant beaucoup trop d'importance au paraitre.
Apres, comme pour tout "buzz" ou mise en avant, on y accorde l'importance ou pas que l'on souhaite.
Perso je ne trouve pas que le triathlon soit denaturalisé car des atheletes avec beaucoup de followers soient au depart d'une course et surtout je m'en cogne. Une fois le depart donné, on est tous égaux dans l'effort et tous au meme pied d'égalité et c'est bien ca le principal.
Je continue à prendre du plaisir lors des course, à echanger au ravito avec des personnes rencontrées lors de la course.

Au final, pour moi, ca ne change rien qu'un mec se filme dans ca "Pain Cave" en etant pro ou bien qu'une nana nourisse son instagram avec les produits testés offerts par des marques ou bien que l'athelete lambda mette toute sa vie sportive sur Stava.
Chacun est méritant et trouve ce qu'il veut bien trouver dans son activité, le blabla autour reste un peu du chipotage...
Pourquoi RS = mise en avant, melon, etc.? En quoi Marine Leuleu se la raconte-t-elle? Elle a quand même bouclé l'enduroman juste au passage hein (dont la traversée de la manche à la mage). Pas une peintre non plus.
En quoi IronDoll se la raconte-t-elle? Ou a-t-elle dit qu'elle était championne ou qu'elle rivaliserait avec qui que ce soit?
Elle partage tout au plus leurs entrainements/courses/mode de vie sans aucune prétention ==> Si ça ne plait pas, il suffit simplement de ne pas les suivre. Si les marques y trouvent leur compte avec des amateurs, ou est le mal?

Que de plus en plus de gens se servent du triathlon pour se mettre en scène? C'est très triathlon-centré :shock: :roll:
De manière général, il y a beaucoup plus de monde sur les réseaux sociaux, et si "se mettre en scène" = mettre des photos de soit sur un blog/une page, alors il y a de tout : des sportifs en général, des adeptes de la mode, du CrossFit, du healthy, de l'écolo… Je ne crois pas avoir remarqué une émergence de blog de triathlètes plus que n'importe quel autre domaine.

Très honnêtement, si je suis bien plus fan, évidemment, d'un Cyril Viennot que d'un bloggeur, je n'ai rien contre ces derniers. Certains mettent un peu de fraicheur. C'est toujours sympa de partager des séances, des méthodes ou même des retours de tests matos par des amateurs. Par contre, ceux qui s'entêtent à les suivre simplement pour les critiquer derrière me fascinent… Cet état d'esprit des stalkers langues de p*** est plutôt détestable.
brackman
Messages : 31
Inscription : 16 mai 2020 09:11

Re: Le triathlon d'après

Message non lu par brackman »

par Fab74ch » 18 mai 2020 10:29

bnt734 a écrit : ↑18 mai 2020 09:28
brackman a écrit : ↑17 mai 2020 11:51
J'ai pensé que le sport et le triathlon véhiculent pour chacun des valeurs que chacun adapte selon son niveau : performance, dépassement de soi, humilité. Je suis un peu attristé que le "moi je", la recherche du post et de la story à tout prix se trouvent désormais banalisés dans le monde du triathlon,

J'ai l'impression que de plus en plus de participants se servent du triathlon comme d'un prétexte pour se mettre en scène, faire leur auto-promotion sur les réseaux sociaux et ainsi obtenir des avantages (matériel, nutrition, etc..) qui reviennent traditionnellement aux pros et triathlètes de haut niveau.

Alors, le triathlon de demain va-t-il s'assainir ? va-t-on valoriser le mérite ou les followers ? Va t'on encourager le réel ou la mise en scène ? La performance ou le post ?
Salut, le sujet est interessant et est bien plus global que le monde du triathlon, c'est notre societé qui tend vers ca, en accordant beaucoup trop d'importance au paraitre.
Apres, comme pour tout "buzz" ou mise en avant, on y accorde l'importance ou pas que l'on souhaite.
Perso je ne trouve pas que le triathlon soit denaturalisé car des atheletes avec beaucoup de followers soient au depart d'une course et surtout je m'en cogne. Une fois le depart donné, on est tous égaux dans l'effort et tous au meme pied d'égalité et c'est bien ca le principal.
Je continue à prendre du plaisir lors des course, à echanger au ravito avec des personnes rencontrées lors de la course.

Au final, pour moi, ca ne change rien qu'un mec se filme dans ca "Pain Cave" en etant pro ou bien qu'une nana nourisse son instagram avec les produits testés offerts par des marques ou bien que l'athelete lambda mette toute sa vie sportive sur Stava.
Chacun est méritant et trouve ce qu'il veut bien trouver dans son activité, le blabla autour reste un peu du chipotage...
Pourquoi RS = mise en avant, melon, etc.? En quoi Marine Leuleu se la raconte-t-elle? Elle a quand même bouclé l'enduroman juste au passage hein (dont la traversée de la manche à la mage). Pas une peintre non plus.
En quoi IronDoll se la raconte-t-elle? Ou a-t-elle dit qu'elle était championne ou qu'elle rivaliserait avec qui que ce soit?
Elle partage tout au plus leurs entrainements/courses/mode de vie sans aucune prétention ==> Si ça ne plait pas, il suffit simplement de ne pas les suivre. Si les marques y trouvent leur compte avec des amateurs, ou est le mal?

Que de plus en plus de gens se servent du triathlon pour se mettre en scène? C'est très triathlon-centré :shock: :roll:
De manière général, il y a beaucoup plus de monde sur les réseaux sociaux, et si "se mettre en scène" = mettre des photos de soit sur un blog/une page, alors il y a de tout : des sportifs en général, des adeptes de la mode, du CrossFit, du healthy, de l'écolo… Je ne crois pas avoir remarqué une émergence de blog de triathlètes plus que n'importe quel autre domaine.

Très honnêtement, si je suis bien plus fan, évidemment, d'un Cyril Viennot que d'un bloggeur, je n'ai rien contre ces derniers. Certains mettent un peu de fraicheur. C'est toujours sympa de partager des séances, des méthodes ou même des retours de tests matos par des amateurs. Par contre, ceux qui s'entêtent à les suivre simplement pour les critiquer derrière me fascinent… Cet état d'esprit des stalkers langues de p*** est plutôt détestable
Salut fab,

Tu abordes un sujet que je trouve particulièrement intéressant qui est celui de la légitimité du message et son côté inspirationnel. Je te rejoins sur le fait qu'il y a un public pour tout. Il y a un public pour la télé-réalité et d'une certaine manière chacun fait sa télé-réalité à sa manière pro ou amateur.

je ne connais ni Marine Leleu, ni juliette irondoll et je ne les suis pas. Comme toi je suis plus fan et inspiré par Cyril Viennot et c'est naturellement quelque chose de très personnel.

Ce qui me dérange plus c'est le manque d'humilité et le fait de se faire passer pour ce que l'on n'est pas. Comme tu le dis, Marine Leleu qu'on l'apprécie ou pas à déjà un CV et est coach diplômée. Cà n'est pas une pro du triathlon, elle ne le revendique pas. Quand juliette irondoll qui se cherche à imiter les pro prétend parler au nom des triathlètes en disant "on dépense plus d'argent sur les courses que l'on gagne", j'hallucine. Qui dit cela ? En tout cas pas moi, je fais attention. Que chacun reste à sa place, c'est tout ce que je dis. Comme on l'a justement relevé, s'il y avait du 2ème ou du 3ème degré à la limite pourquoi pas, mais ce n'est pas le cas.

Perso, la seule chose que je peux dire au nom de tous, c'est que le jour de l'épreuve "on souffre ensemble", pro, amateur, instagrameur, le parcours est le même, les difficultés les mêmes, les doutes les mêmes et je l'espère la joie de passer la ligne d'arrivée. Pas plus.

C'est vrai que la légitimité est une question subjective. Ce qui est légitime pour l'un ne l'est pas forcément pour l'autre. Il est difficile de trouver des critères objectifs. Au moins le nombre de followers, c'est radical et facile.

Mais on peut toujours trouver des exemples objectifs. Par exemple, ceux qui pour moi sont les vrais bad-ass du triathlon les groupes d'ages à partir de 70 ans et plus. C'est trop cool de les voir lors de la cérémonie.

Ceux qui reçoivent plus d'applaudissement sont le GA 80-84 avec standing ovation. Le plus drôle c'est que ce sont les plus frimeurs. d'un autre côté, je me dis que je serai super content de terminer un half ou un full à cet âge car ca veut dire que tu as toutes tes capacités physiques et intellectuelles. Tu maîtrise ta motricité et tu sais rester lucide. Wow.

Je me demande qui sera le premier centenaire à finir un ironman ? Voilà une vrai source d'inspiration.
bnt734
Messages : 1819
Inscription : 31 mars 2016 09:21

Re: Le triathlon d'après

Message non lu par bnt734 »

Fab74ch a écrit : 18 mai 2020 09:29
bnt734 a écrit : 18 mai 2020 08:28
brackman a écrit : 17 mai 2020 10:51 J'ai pensé que le sport et le triathlon véhiculent pour chacun des valeurs que chacun adapte selon son niveau : performance, dépassement de soi, humilité. Je suis un peu attristé que le "moi je", la recherche du post et de la story à tout prix se trouvent désormais banalisés dans le monde du triathlon,

J'ai l'impression que de plus en plus de participants se servent du triathlon comme d'un prétexte pour se mettre en scène, faire leur auto-promotion sur les réseaux sociaux et ainsi obtenir des avantages (matériel, nutrition, etc..) qui reviennent traditionnellement aux pros et triathlètes de haut niveau.

Alors, le triathlon de demain va-t-il s'assainir ? va-t-on valoriser le mérite ou les followers ? Va t'on encourager le réel ou la mise en scène ? La performance ou le post ?
Salut, le sujet est interessant et est bien plus global que le monde du triathlon, c'est notre societé qui tend vers ca, en accordant beaucoup trop d'importance au paraitre.
Apres, comme pour tout "buzz" ou mise en avant, on y accorde l'importance ou pas que l'on souhaite.
Perso je ne trouve pas que le triathlon soit denaturalisé car des atheletes avec beaucoup de followers soient au depart d'une course et surtout je m'en cogne. Une fois le depart donné, on est tous égaux dans l'effort et tous au meme pied d'égalité et c'est bien ca le principal.
Je continue à prendre du plaisir lors des course, à echanger au ravito avec des personnes rencontrées lors de la course.

Au final, pour moi, ca ne change rien qu'un mec se filme dans ca "Pain Cave" en etant pro ou bien qu'une nana nourisse son instagram avec les produits testés offerts par des marques ou bien que l'athelete lambda mette toute sa vie sportive sur Stava.
Chacun est méritant et trouve ce qu'il veut bien trouver dans son activité, le blabla autour reste un peu du chipotage...
Pourquoi RS = mise en avant, melon, etc.? En quoi Marine Leuleu se la raconte-t-elle? Elle a quand même bouclé l'enduroman juste au passage hein (dont la traversée de la manche à la mage). Pas une peintre non plus.
En quoi IronDoll se la raconte-t-elle? Ou a-t-elle dit qu'elle était championne ou qu'elle rivaliserait avec qui que ce soit?
Elle partage tout au plus leurs entrainements/courses/mode de vie sans aucune prétention ==> Si ça ne plait pas, il suffit simplement de ne pas les suivre. Si les marques y trouvent leur compte avec des amateurs, ou est le mal?
Je crois que tu n'as pas saisi mon message.
Perso ca ne me derange pas du tout justement, chacun fait ce qu'il veut de son experience sportive, chacun le vit à sa facon. Si on est bien dans ces pompes, je ne vois pas en quoi ceux qui sont sur les RS "polluent" mon experience triathlon.
Répondre