Les enjeux du Grand Prix #1

Bonne humeur de rigueur, pour les sujets ne concernant pas le monde sportif merci de poster dans "...et plus si affinité".
Avatar de l’utilisateur
trioung
Messages : 887
Inscription : 18 juin 2004 19:55
Localisation : Auch et Toulouse et...
Contact :

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par trioung »

Concernant les formats de course, il est de l'avis de nombreux athlètes de D1 qu'il est temps de changer les formats de course...

Est-ce que la lisibilité est meilleure en faisant 5 sprints lors des GP alors que le spectateur de n'importe quel GP ou téléspectateur a plus de chance de voir une course de format différent près de chez lui s'il en voit une autre en plus du GP :!: :?:

Les intérêts sont nombreux :

- Spectacle ;
- Plaisir des athlètes ;
- Variété ;
- Renforcement du côté aléatoire des courses ;
- Promotion de l'athlète "complet" (Cf. guéguerres long vs court...)...

De plus j'ai un question à poser qui turlupine pas mal de monde : pourquoi imposer la Coupe de France aux clubs de D1 et ne pas la faire compter dans les résultats du GP :?: :?: :?:

Vaste débat, mais il est rassurant de voir que nous sommes nombreux à vouloir faire évoluer ce GP.
“If you can not measure it, you can not improve it.“
Lord Kelvin

http://antonycostes.com
Philou1765
Messages : 3
Inscription : 30 oct. 2010 16:57

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par Philou1765 »

1)Le Grand Prix dans sa formule actuelle spectaculaire et vendable ? En fait en dehors des accompagnateurs et des passionnées il y a très peu de spectateurs sur les Grand Prix D1 en dehors de celui de La Baule. A noter que c'est la seule organisation qui ne soit pas faite par un club ! Comment avoir des spectateurs quand on organise un Grand Prix D1 avec un Départ à 6h30 du matin ? Le vainqueur de la course est quasiment connu d'avance que ce soit chez les féminines ou chez les hommes, même chose pour le classement par équipe. Chez les hommes Sartrouville ne pouvait pas perdre, chez les féminines la lutte était plus serrée mais sans réel intérêt . La partie natation est spectaculaire, les transitions sont intéressantes ensuite c'est le néant il y a regroupement à vélo ( pour les meilleurs nageurs ) et ensuite c'est le meilleur coureur à pied qui gagne. Tout cela n'est pas illogique puisque pour l'instant le Grand Prix propose 5 courses identiques : même distances, parcours à vélo désespérément plat ( ce n'est pas des petits faux plats qui vont mettre en difficulté des athlètes de niveau international ), pas grand chose à dire sur la course à pied c'est plat !

2) Il y a une trop grosse différence de niveau entre la D2 et la D1, un club de D2 accédant à la D1 doit impérativement renouveler son effectif s'il veut avoir de bonnes chances de se maintenir et participer activement à la compétition. Quel est alors l'intérêt d'être club formateur de participer au Grand Prix si la finalité (montée en D1) nécessite de remplacer des athlètes "club" par des athlètes étrangers, pourtant le fait d'être en Grand Prix D2 motivent les jeunes et la D1 les fait rêver mais une fois en D1 à moins d'avoir un niveau international ils n'ont aucune chance de briller. Pas mal d'athlètes de niveau national ne veulent plus courir en D1 ce qui pose tout de même un problème de fond, du coup les clubs recrutent des étrangers car c'est en fait plus facile : les athlètes étrangers sont demandeurs et ne coutent pas si cher que cela : il suffit de payer leurs frais, la course c'est un excellent entrainement et avec un peu de chance ils peuvent se faire repérer par un gros club ou leur fédération .

3) Les athlètes étrangers sont ils licenciés dans leur propre pays ? Si oui pourquoi les autoriser à prendre une licence en France pour participer au Grand Prix ? Parle t-on de club ou d'écuries d'athlètes qui n'ont en fait rien avoir avec le club local de Triathlon si ce n'est le nom. Les club amateurs doivent ils gérer des professionnels ? Cela présente pas mal de contraintes et il est probable qu'un bon nombre de club de D1/D2 aient des problèmes avec l'administration fiscale de notre pays pour cause salaire non déclaré ! Ce serait dommage et c'est peut être le rôle de la fédération de protéger les clubs en règlementant la formule actuelle .
cardinael
Messages : 16
Inscription : 05 sept. 2010 12:47

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par cardinael »

Thierry ayant fait certains barrages, le sujet n'en sera que plus intêressant!
Tout ce que j'ai lu ci dessus est trés intêressant et je me permet de vous donner pêle mêle quelques éléments supplémentaires de réflexion
de la part d'un club organisateur sous forme de questionnaire.

Qu'est ce qui a poussé votre club à postuler pour une étape de D1?
La passion de un, puis de deux, puis de dix, puis enfin de la majorité de notre club.
Perdez vous de l'argent sur une telle organisation?
La passion n'aime pas l'argent! mais aujourd'hui nous équilibrons les comptes.
Quel est l'enjeu pour votre club?
Faire de notre organisation un évènement phare du calendrier sportif de notre ville .
Quel est l'intêret pour votre ville?
Marketing territorial, évidement!
Sans le Grand Prix, votre club survivrait-il?
Oui, mais avec les subventions d'un club de pétanque!
Beaucoup se posent des questions sur l'intêret d'un Grand Prix, Qu'en pensez vous?
trop souvent, ceux qui se posent des questions n'ont rien à proposer!
Et vous qu'un pensez vous?
Le Grand Prix est primordial pour notre Sport qui a besoin de grands évènements,de grandes villes sportives et de relais médiatiques pour se faire un peu mieux connaitre
du grand public. Le Grand Prix est indispensable pour le développement du haut niveau et surtout de notre D2 qui avec des budgets nettement inférieurs
nous offre chaque année un championnat de toute beauté et sur lequel s'aguérrissent nos champions français de demain.
Vous êtes donc contre les mercenaires étrangers de la D1?
Non, pas du tout, mais j'étais un peu contre au départ! N'oublions pas que nous sommes là dans un sport professionnel et puis avoir dans son étape, un champion du Monde,une championne d'Europe, voire un champion olympique, une vingtaine de Nations représentées est inconstablement un plus pour un organisateur qui veut communiquer!
L'intêret sportif du Grand Prix, Qu'en pensez vous?
Il doit rester primordial, mais ce n'est pas le seul, mais un championnat par équipes est incontestablement la meilleur formule.
Et le format?
Sportivement, le mélange des distances cd,sprint, contre la montre ou relais est une trés bonne idée, mais n'oublions pas que nous sommes une épreuve où à chaque étape,dans chaque ville choisie, chaque partie prenante de ce Grand Prix veut renforcer son image et fidéliser un public, et là, je ne suis pas sûr que la multiplicité des distances soit un plus médiatique pour chacune de ces parties. N'oubliez pas aussi qu'aujourd'hui ce Grand Prix est la propriété d'un grand sponsor privé qui en toute légitimité veut des retours sur investissements.
Avez vous quelque chose à rajouter?
Oui, toutes ces polémiques sur le long, le court, le vrai, l'authentique commencent sérieusement à me gaver, mais le plus important c'est que ma passion reste
toujours intacte!
Philou1765
Messages : 3
Inscription : 30 oct. 2010 16:57

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par Philou1765 »

Reponse club ayant participé D1F
Qu'est ce qui a poussé votre club à postuler pour une étape de D1?
Aucune on a pas les moyens ! La licence est très très chère !

Perdez vous de l'argent sur une telle organisation?

On a du mal à equilibrer sur un simple Triathlon !!!!!

La passion n'aime pas l'argent! mais aujourd'hui nous équilibrons les comptes.
Quel est l'enjeu pour votre club?

Former les jeunes et les amener le plus loin possible . On a essay" : résultat on s'est fait piquer une athlète... Merci la D1

Faire de notre organisation un évènement phare du calendrier sportif de notre ville .
Quel est l'intêret pour votre ville?

Pas énorme car déjà plein d'organisations . On a du mal a trouver une date OK avec la Ville . Ouvrez yeux et arrêtez de regarder votre nombril (gros problème du triathlète) . triathlon = petit sport= rien dans l'Equipe

Marketing territorial, évidement!
Sans le Grand Prix, votre club survivrait-il?

Oui
Oui, mais avec les subventions d'un club de pétanque!
Pas du tout cet argument est bidon ! La subvention max hors Mairie vient généralement du Conseil Régional et correspond à 10000€ pour un club D1 . Avec çà vous faites pas courir Bronlee ! Et vous êtes obligé de présenter un bilan sur l'action !

Beaucoup se posent des questions sur l'intêret d'un Grand Prix, Qu'en pensez vous?

Aucun. Pour la D1 un club amateur a rien à y faire ! Tout ce qu'il faut c'est de l'argent et virer de l'équipe les meilleurs athlètes du Club !

trop souvent, ceux qui se posent des questions n'ont rien à proposer!
Et vous qu'un pensez vous?
Je propose de règlementer comme en Athlétisme : 1 étranger ou 1 muté par équipe ( sur les 3 qui comptent ) et là on verra le vrai niveau de nos clubs !!!!!! On a vu à la Coupe de France SARTROUVILLE 72ème.

Le Grand Prix est primordial pour notre Sport qui a besoin de grands évènements,de grandes villes sportives et de relais médiatiques pour se faire un peu mieux connaitre

Il n'y a aucun retour sur le Grand Prix : C'est bidon !Nos partenaires sont locaux et se foutent de passer sur Sport +. La fédé nous fait faire un panneau partenaire il n'était pas installé sur le GP de Paris !!!!!!!!!!!! La preuve on fait courir les athlètes à 6h30. on méprise les athlètes et les sponsors.Pourquoi parce que de toute façon il n'y aucun impact vu que même si cela se courrait à 20h il n'y aurait personne !

Vous êtes donc contre les mercenaires étrangers de la D1?
Oui et contre les meilleurs français à qui il faut dérouler le tapis rouge et sortir le chéquier et au black.
Non, pas du tout, mais j'étais un peu contre au départ! N'oublions pas que nous sommes là dans un sport professionnel et puis avoir dans son étape, un champion du Monde,une championne d'Europe, voire un champion olympique, une vingtaine de Nations représentées est inconstablement un plus pour un organisateur qui veut communiquer!
L'intêret sportif du Grand Prix, Qu'en pensez vous?
Il doit rester primordial, mais ce n'est pas le seul, mais un championnat par équipes est incontestablement la meilleur formule.
Et le format?
Sportivement, le mélange des distances cd,sprint, contre la montre ou relais est une trés bonne idée, mais n'oublions pas que nous sommes une épreuve où à chaque étape,dans chaque ville choisie, chaque partie prenante de ce Grand Prix veut renforcer son image et fidéliser un public, et là, je ne suis pas sûr que la multiplicité des distances soit un plus médiatique pour chacune de ces parties. N'oubliez pas aussi qu'aujourd'hui ce Grand Prix est la propriété d'un grand sponsor privé qui en toute légitimité veut des retours sur investissements.
Avez vous quelque chose à rajouter?

Tout cela c'est du pipo. Il n' y a pas un seul article dans l'Equipe suite à un Grand Prix : CA C'EST LA DURE REALITE . Et on est en train de décourager les clubs et leur bénévoles sur un Grand Prix qui n'est pas fait pour eux ! Merci BEAUVAIS
cardinael
Messages : 16
Inscription : 05 sept. 2010 12:47

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par cardinael »

Merci de ta franchise, Philou, et mes propos ne sont pas pour convaincre un déçu du fédéralisme , mais cette réflexion est faite en toute franchise
et n'engage que moi.
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7568
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Les propos de Philou1765 préparent mon prochain billet :) -- je garde les tiens au chaud Patrice ;).

T.
c39
Messages : 75
Inscription : 10 nov. 2008 13:23

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par c39 »

Philou1765 a écrit :La partie natation est spectaculaire, les transitions sont intéressantes ensuite c'est le néant il y a regroupement à vélo ( pour les meilleurs nageurs ) et ensuite c'est le meilleur coureur à pied qui gagne. Tout cela n'est pas illogique puisque pour l'instant le Grand Prix propose 5 courses identiques : même distances, parcours à vélo désespérément plat ( ce n'est pas des petits faux plats qui vont mettre en difficulté des athlètes de niveau international ), pas grand chose à dire sur la course à pied c'est plat !
Je ne suis pas tout à fait d'accord sur ce point... Cette année il y a eu beaucoup d'échappées en vélo non reprises...
Philou1765
Messages : 3
Inscription : 30 oct. 2010 16:57

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par Philou1765 »

DUNKERQUE 1 J BROWNLEE
BEAUVAIS 1 J BROWNLEE
PARIS 1 A BROWNLEE suivi de J BROWNLEE
TOURS 1 A BROWNLEE
LA BAULE 1 J GOMEZ et les frères BROWNLEE ensembles en déroulant

Pas très passionnant . Certes c'est les meilleurs sur ce format et c'est donc sans surprise c'est que je voulais dire : les échappées ne sont pas déterminantes sur le classement sauf si les favoris s'échappent. Par exemple POULAT s'échappe à TOURS mais se fait rattraper à pied ce que tout spectateur averti sait à l'avance même chose à la Baule. de plus je ne trouve pas les chronos vélo exceptionnels car les gars ne roulent pas à fond : mets des 1ère catégories sur ces circuits en course et tu verras la différence et des vrais démarrages ou des vrais bordures. Ce n'est pas que des cyclistes soient plus fort mais tout simplement parce qu'ils vont se donner à fond sur le vélo. Sur le format sprint tu n'as pas intérêt à rouler à fond surtout si le parcours n'est pas sélectif car tu perds ton temps et des forces, en plus il faut tenir compte de la stratégie d'équipe qui peut te bloquer la course. Cela n'est intéressant que si un ou des favoris ont raté le coche (A BROWNLEE à BEAUVAIS).

Chez les filles à Dunkerque ( une échappée à 7/8 mais plutôt suite à la transition) la victoire se joue effectivement entre les filles et à la BAULE échappée à 2 mais le trou était fait en natation. Chez les féminines le plateau étant assez variable ( les clubs ont 5 ou 6 étrangères en stocks et les font venir suivant les disponibilités)on a pas retrouvé les mêmes athlètes sur le podium c'était donc plus varié mais avec le même scénario.
Personnellement j'ai fait 4 étapes sur 5, j'ai pas toujours suivi la course des garçons mais une fois que tu en as vu une ...

En pratique il faut trouver la bonne formule , par exemple si tu as regardé le Ski de Fond l'hiver dernier c'était bien filmé et super intéressant , si on le compare avec ce qu'on voit sur Sport + pour le Grand Prix il n' y a pas de match : la preuve c'est un résumé alors que la course ne dure que 50'. J'en suis le premier désolé et c'est pourquoi j'essaye de donner mon avis.
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7568
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

je viens de publier mon deuxième billet:

http://blog.onlinetri.com/index.php?pag ... s_id=25289

T.
cycliste perdu
Messages : 169
Inscription : 22 nov. 2008 09:09
Localisation : montmédy
Contact :

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par cycliste perdu »

Très bonne analyse Thierry, que ce deuxième billet...
y a love dans vélo, tout est dit (Merckx!)
Merci Marka
fletort
Messages : 179
Inscription : 17 nov. 2008 17:39

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par fletort »

intéressant comme analyse c clair.... en espérant que la fédération fasse le meme genre d'analyse en ce moment !
____________________________________
http://sport.fabienletort.com/" onclick="window.open(this.href);return false;
Akunamatata
Messages : 1520
Inscription : 01 mars 2006 11:00

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par Akunamatata »

un bien bon fil de qualité :sm2:
Redlord
Messages : 20
Inscription : 08 déc. 2008 16:36

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par Redlord »

Philou1765 a écrit :DUNKERQUE 1 J BROWNLEE
BEAUVAIS 1 J BROWNLEE
PARIS 1 A BROWNLEE suivi de J BROWNLEE
TOURS 1 A BROWNLEE
LA BAULE 1 J GOMEZ et les frères BROWNLEE ensembles en déroulant
Oui c'est juste les meilleurs du monde, en coupe du monde c'est aussi eux qui sont devant. Maintenant, si on regarde les résultats dans beaucoup de sport hormis le football, on peut facilement prévoir qui dans les 4/5 premiers. Je ne pense pas que ce soit le fait que ce soit les mêmes qui gagnent mais la difficulté avec laquelle on obtient une victoire qui fait la passion, les exemples ne manquent pas à ce sujet.

Concernant l'aspect "vitrine"
Je pense que l'erreur de la fédé et de vouloir faire du tri un sport visuel, c'est à dire que les spectateurs peuvent suivre la course et en comprendre les enjeux sans bouger. Un vélo en centre ville, c'est vraiment pourri. Là où je te rejoins est que l'intérêt d'une course de D1 aujourd'hui réside dans le fait de placer ses meilleures coureurs à l'arrivée du vélo et pour cela, la différence se fait en natation. Le reste n'est que formalité s'il n'y a pas d'incident vélo. Vu la distance, il ne peut pas y avoir de défaillance à pieds, ou si peu...

Je pense que garder l'idée de développer des chronos par équipe (comme le fait Mc do avec son challenge)) est une formule intéressante et offre d'avantage de possibilité stratégique si l'on prend la peine de se retrouver avec des parcours sélectifs à vélo. Il serait plus facile pour un athlète de s'échapper à vélo, par exemple. Il y a évidement d'autres contraintes mais au moins ça empêcherait à certains de se planquer toute la course et ça offre des possibilités de rebondissements plus grandes à l'instar du ski de fond cet hiver :wink: .
Je trouve que ça dénaturerait moins le tri que la formule actuelle faite pour les nageurs-coureurs et qu'à défaut d'être parfait ça donnerait une image au "grand public" plus proche de la pratique amateur, un effort individuel.
cardinael
Messages : 16
Inscription : 05 sept. 2010 12:47

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par cardinael »

Ce billet 2 est en effet trés intéressant.
Ne connaissant rien du fonctionnement d'une équipe de D1, je vous parlerai donc de l'expérience de mon club dont l'équipe première masculine évoluait encore en D2 en 2009 en obtenant une trés belle 9ème place et se situant dans les 25 meilleures équipes françaises à la coupe de France des clubs.
Nous avons hélas dû déclarer forfait pour la saison 2010.Blessures de longues durée, vieillissement des uns, moins de motivation des autres, calendrier de nos recrues belges incompatible avec le nôtre ont été les principales causes de ce forfait, et nous le regrettons fortement.

Notre incursion dans le triathlon de haut niveau est née bien sûr d'un projet de 5 membres du club trés compétitifs et voulant relever le défi d'un challenge national.
Ce n'est qu'à cause de cette motivation que ce projet est devenu un des projets prioritaires du club et non l'inverse.

Un projet sportif de haut niveau est toujours difficile à vendre à la masse des adhérents d'un club, et c'est pour cela que nous avons voulu un budget bien distinct
avec un impératif: ne pas puiser dans le budget fonctionnement.

Le budget était grosso modo de 5000 euros avec 90 pour cent de subventions publiques.

Alors comment faire avec ce faible budget pour faire 4 étapes aux quatre coins de la France et en plus la coupe de France à l'autre extrémité du Pays?
Tout simplement de l'artisanat de haut niveau! Déplacements en Jumper la nuit, locations de gites, courses à Carrefour etc etc!
Et tout cela a fonctionné pendant 5 ans mais d'année en année à travers les évolutions professionnelles et familiales de chacun, cela devenait de plus en plus difficile.
Ce challenge n'était que sportif et humain, les gars ne recevant en tout et pour tout qu'une trifonction de qualité!
Nous avons aussi eu de la chance de recruter 2 recrues belges qui ont fait preuve d'un état d'esprit remarquable et qui nous ont rejoint que pour acquérir de l'expérience.

Pour avoir accompagné les gars sur certaines étapes, je peux certifier que j'ai assisté à chaque fois à de magnifiques épreuves de trés haut niveau et que ce championnat
par équipes est vraiment magnifique et que mes gars ont certainement vécu là leurs plus beaux moments sportifs.

Il faut maintenant se pencher sur la compétivité de ces équipes de clubs qui ne peuvent plus se contenter de leur réservoir.
Les clubs de triathlon ne sont souvent pas trés éloignés geographiquement et dans chaque club, il y a souvent 1 ou 2 athlètes trés compétitifs qui pourraient
faire du haut niveau, mais la seule solution pour eux est de partir pour un club plus huppé, privant ainsi leur club de leurs meilleurs éléments!
Pourquoi ne pas faire dans un périmètre bien défini, des ententes de club qui permettraient aux meilleurs de pratiquer le haut niveau sans quitter leur club?
Il faudrait bien sûr pour cela que les réglements fédéraux changent, mais ça peut être une piste intéressante pour l'avenir des D2 D3.

Une fois encore, La D1 pour avoir organisé des étapes, la D2 pour l'avoir pratiqué sont vraiment des championnats de premier plan et je ne comprends pas toujours
qu'ils succitent tant de critiques venant de l'intérieur.
braziou
Messages : 12449
Inscription : 16 avr. 2005 02:04
Localisation : La Réunion

Re: Les enjeux du Grand Prix #1

Message non lu par braziou »

les parcours sont trop plats ( je crains que ça sera le cas à Nice aussi et que ça se résume à des tours sur la Prom...)
l'étape à Embrun , était un beau succès qui plaisait je crois aux triathlètes , en plus , il y a avait du monde vu que c'était pendant l'Embrunman

la D1 bénéficie de subventions mais attention , ça ne durera peut-etre pas éternellement
il y a un désengagement progessif des collectivités
et puis franchement , faire ce circuit que dans ce but , c'est moyen
le Tri est avant tout un sport indi
Dunkerque communiquera mieux et s'identifiera mieux à ses handballeurs et à ses basketteurs ( Gravelines-Dunkerque) qu'au Tri
Répondre