Bar de l'Equipe

Bonne humeur de rigueur, pour les sujets ne concernant pas le monde sportif merci de poster dans "...et plus si affinité".
Venner192
Messages : 1632
Inscription : 24 juin 2017 17:45

Re: Bar de l'Equipe

Message non lu par Venner192 »

Tu veux dire qu'une pandémie ou une attaque bactériologique étaient inenvisageables ?!
Pas sérieux ! En tous cas j'écoute les spécialistes, le confinement est une demie solution qui nous plonge économiquement car nous n'avons pas de masques
BleuBlancRage
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire." Georges Orwell
Pelvoux
Messages : 1283
Inscription : 24 juil. 2007 12:25

Re: Bar de l'Equipes

Message non lu par Pelvoux »

triplette a écrit : 19 mars 2020 01:13
Venner192 a écrit : 19 mars 2020 00:25
triplette a écrit : 18 mars 2020 22:54
Mais je ne sais plus qui a déjà écrit sur le forum que ce taux était nécessairement surrestimé en début d'épidémie et qu'il serait connu une fois le truc pratiquement terminé. Cette saloperie est surtout très contagieuse, par conséquent une forte contamination signifiera un lourd bilan. Des décès pour les plus fragiles mais aussi des cas compliqués, graves, critiques qui vont mobiliser des lits d'hôpital, du personnel et tout...
On en est là, c'est inutile de polémiquer sans fin sur un chiffre qui de toute façon ne te donnera raison sur rien. Nous sommes de fait dans une crise sanitaire mondiale, que nous devons gérer dans l'urgence, avec les moyens disponibles. THERE IS NO ALTERNATIVE !
Ce n'est pas moi qui ai lancé la polémique sur le taux de mortalité, mais il se trouve que j'étais dans le vrai, car le nombre de contaminés est largement sous-estimé.
Mais évidemment, il ne faut pas me prendre éternellement pour le crétin de service, le seul enjeux est le bilan humain terrifiant qui pourrait être en milliers de morts si on le bloque pas la propagation.
Et la problématique est simplement l'absence de masques, il est pour moi tout à fait incroyable qu'un pays riche qui doit être prêt à affronter une pandémie ou une attaque bactériologique, n'ai pas des dizaines de millions de masques en stock !!
Ton problème est de toujours vouloir tout réduire à une simple équation triviale.
Tu as commencé par nous dire que ce virus = une banale grippe hivernale
Et maintenant tu réduis ce problème à la simple absence de masque. Évidemment, qu'il en manque ! Et pas uniquement en France. Mais, un moment faut arrêter de se raconter des histoires Venner. Comment veux tu concevoir, produire et stocker en nombre suffisant des masques de protections efficace contre un virus dont on ne connaissait même pas l'existence (=ignorance sur ses capacités de nuisance) il y a quatre mois ? À moins de croire qu'on vit dans le monde de Terminator ou de Retour vers le Futur, je ne vois pas quoi....

Alors oui, il est toujours plus facile après coup de crier au scandale sur notre impréparation, notamment au niveau des masques.

Ce scenario d'une pandémie mondiale de ce type est toutefois identifié et connu depuis longtemps, on ne le découvre pas. Il y a un gros problème sur la politique de santé public : les contraintes budgétaires et le dogme du flux tendu et du 0 stock vont coûter cher.
claude
Messages : 4410
Inscription : 02 juil. 2005 19:55
Localisation : Sud Ouest

Re: Bar de l'Equipe

Message non lu par claude »

Ronaldhino au ballon

(oui, je sais, elle était facile)
Claude
triplette
Messages : 6037
Inscription : 21 sept. 2005 09:04
Localisation : aux arrivées, aux départs

Re: Bar de l'Equipes

Message non lu par triplette »

Pelvoux a écrit : 19 mars 2020 07:29
triplette a écrit : 19 mars 2020 01:13
Venner192 a écrit : 19 mars 2020 00:25

Ce n'est pas moi qui ai lancé la polémique sur le taux de mortalité, mais il se trouve que j'étais dans le vrai, car le nombre de contaminés est largement sous-estimé.
Mais évidemment, il ne faut pas me prendre éternellement pour le crétin de service, le seul enjeux est le bilan humain terrifiant qui pourrait être en milliers de morts si on le bloque pas la propagation.
Et la problématique est simplement l'absence de masques, il est pour moi tout à fait incroyable qu'un pays riche qui doit être prêt à affronter une pandémie ou une attaque bactériologique, n'ai pas des dizaines de millions de masques en stock !!
Ton problème est de toujours vouloir tout réduire à une simple équation triviale.
Tu as commencé par nous dire que ce virus = une banale grippe hivernale
Et maintenant tu réduis ce problème à la simple absence de masque. Évidemment, qu'il en manque ! Et pas uniquement en France. Mais, un moment faut arrêter de se raconter des histoires Venner. Comment veux tu concevoir, produire et stocker en nombre suffisant des masques de protections efficace contre un virus dont on ne connaissait même pas l'existence (=ignorance sur ses capacités de nuisance) il y a quatre mois ? À moins de croire qu'on vit dans le monde de Terminator ou de Retour vers le Futur, je ne vois pas quoi....

Alors oui, il est toujours plus facile après coup de crier au scandale sur notre impréparation, notamment au niveau des masques.

Ce scenario d'une pandémie mondiale de ce type est toutefois identifié et connu depuis longtemps, on ne le découvre pas. Il y a un gros problème sur la politique de santé public : les contraintes budgétaires et le dogme du flux tendu et du 0 stock vont coûter cher.
Pour tout te dire, je trouve très très réjouissant que des gens qui ont pour habitude de cracher sur les politiques publiques, collectives, sociales, solidaires etc...jugées en "temps normal" nuisible à la compétitivité économique et à la croissance, découvrent aujourd'hui leurs vertus. Mais, je rappelle tout de même, que dans nos démocraties, les partis qui portent ce genre de projets ne pèsent rien électoralement. Pour la simple raison que pour les financer il faut cracher du pognon, et là il n'y a généralement plus grand monde. Alors oui, les spécialistes donneurs de leçons dans l'après coup, ça gonfle !

Après, il faut rester lucide, on a beau savoir que nous sommes toujours à la merci d'une pandémie, de seïsmes, d'ouragans, d'éruptions volcaniques, d'objets cosmiques ou tout ce que tu veux qui peut générer des dégâts considérables, on reste dans l'incapacité de prévoir quand, oú, comment, sous quelles formes etc...
C'est dingue et certainement difficile à accepter, mais la réalité est ainsi, l'avenir est toujours incertain et l'humanité est très vulnérable. :idea:
"La machine a gagné l'homme, l'homme s'est fait machine, fonctionne mais ne vit plus."
triplette
Messages : 6037
Inscription : 21 sept. 2005 09:04
Localisation : aux arrivées, aux départs

Re: Bar de l'Equipe

Message non lu par triplette »

Venner192 a écrit : 19 mars 2020 02:16 Tu veux dire qu'une pandémie ou une attaque bactériologique étaient inenvisageables ?!
Pas sérieux ! En tous cas j'écoute les spécialistes, le confinement est une demie solution qui nous plonge économiquement car nous n'avons pas de masques
Ok. Je te donne tout de même une info utile.
Chez RMC, il n'y a pas plus de spécialistes que chez Hanouna.
Alors méfiance.....
En cas de crise, on conseille plutôt Radio France ( service publique encore), c'est un poil mieux !
"La machine a gagné l'homme, l'homme s'est fait machine, fonctionne mais ne vit plus."
Pelvoux
Messages : 1283
Inscription : 24 juil. 2007 12:25

Re: Bar de l'Equipes

Message non lu par Pelvoux »

triplette a écrit : 19 mars 2020 10:07
Pelvoux a écrit : 19 mars 2020 07:29
triplette a écrit : 19 mars 2020 01:13
Ton problème est de toujours vouloir tout réduire à une simple équation triviale.
Tu as commencé par nous dire que ce virus = une banale grippe hivernale
Et maintenant tu réduis ce problème à la simple absence de masque. Évidemment, qu'il en manque ! Et pas uniquement en France. Mais, un moment faut arrêter de se raconter des histoires Venner. Comment veux tu concevoir, produire et stocker en nombre suffisant des masques de protections efficace contre un virus dont on ne connaissait même pas l'existence (=ignorance sur ses capacités de nuisance) il y a quatre mois ? À moins de croire qu'on vit dans le monde de Terminator ou de Retour vers le Futur, je ne vois pas quoi....

Alors oui, il est toujours plus facile après coup de crier au scandale sur notre impréparation, notamment au niveau des masques.

Ce scenario d'une pandémie mondiale de ce type est toutefois identifié et connu depuis longtemps, on ne le découvre pas. Il y a un gros problème sur la politique de santé public : les contraintes budgétaires et le dogme du flux tendu et du 0 stock vont coûter cher.
Pour tout te dire, je trouve très très réjouissant que des gens qui ont pour habitude de cracher sur les politiques publiques, collectives, sociales, solidaires etc...jugées en "temps normal" nuisible à la compétitivité économique et à la croissance, découvrent aujourd'hui leurs vertus. Mais, je rappelle tout de même, que dans nos démocraties, les partis qui portent ce genre de projets ne pèsent rien électoralement. Pour la simple raison que pour les financer il faut cracher du pognon, et là il n'y a généralement plus grand monde. Alors oui, les spécialistes donneurs de leçons dans l'après coup, ça gonfle !

Après, il faut rester lucide, on a beau savoir que nous sommes toujours à la merci d'une pandémie, de seïsmes, d'ouragans, d'éruptions volcaniques, d'objets cosmiques ou tout ce que tu veux qui peut générer des dégâts considérables, on reste dans l'incapacité de prévoir quand, oú, comment, sous quelles formes etc...
C'est dingue et certainement difficile à accepter, mais la réalité est ainsi, l'avenir est toujours incertain et l'humanité est très vulnérable. :idea:
Oui, il faut les payer ces systèmes de prévention, mais ce n'est pas qu'une question de moyen ( :D darmon versus dieudonné )...
Les anglais et les américains sont riches, mais ils pourraient payer très chers la faiblesse de leur système de santé. Ce sont des choix.
Par ailleurs, c'est très classique, nos dirigeants n'ont pas voulu voir le problème arriver parce que cela n'entrait pas dans leur logique de pensées.
Parce que la logique libérale veut que les choses s'équilibrent, qu'il ne faut pas contraindre, que la priorité reste de gratter des dixièmes de points de PIB, economy first. Parce que l'option première était de laisser passer le virus, comme le disait Blanquer, sans mesurer le côté très darwinien de cette option et potentiellement catastrophique sur le plan sanitaire.
A chaque très grande crise, les dirigeants d'une époque sont balayés parce que leur logiciel idéologique n'est plus adapté à la situation.
Le maintien des élections qui a considérablement brouillé le message du gouvernement et fait perdre du temps précieux témoigne d'une certaine médiocrité de notre classe politique sur cette affaire. La population risque de lui demander des comptes.
Par qui seront ils remplacés ces politiques, telle est la question qui me fait un peu peur.
Est ce que cette crise va accentuer la bascule du monde vers l'Asie, qui aura considérablement limité la casse par une approche souvent liberticide mais efficace, alors que l'occident déjà surendetté va trimer pour d'abord enrayer l'épidémie, puis se redresser économiquement?
Fab74ch
Messages : 3323
Inscription : 21 août 2013 21:20

Re: Bar de l'Equipes

Message non lu par Fab74ch »

Pelvoux a écrit : 19 mars 2020 10:41 Par ailleurs, c'est très classique, nos dirigeants n'ont pas voulu voir le problème arriver parce que cela n'entrait pas dans leur logique de pensées.
Tu es sur de toi?
J'ai une autre théorie, qui n'engage que moi.
On ne peut pas raisonnablement penser que nos dirigeants, assistés de conseils scientifiques composés des meilleurs éléments issus des meilleures formations soient des abrutis ou "n'aient pas vu venir", alors qu'un simple fichier Excel à partir des données chinoises permettait de présager du pire fin Janvier.

On pourrait qualifier la situation actuelle de très (très) anxiogène ! Et pour cause : « nous sommes en guerre » et «ne sortez pas de chez vous », mais en même temps « allez travailler » (chantiers, entreprises, magasins, etc.). On en deviendrait parano, à tel point qu’on a soit envie de tuer son employeur qui nous force à venir travailler, soit envie de tuer le groupe de 6 amis en train de se promener pour les foutre au fond du lac avec le béton du chantier en cours (car le virus ne se transmet pas à travers l’eau).
Pour autant, je pense que les autorités savent très bien ce qu'elles font (c'est mon postulat de départ)

Si on regarde de plus près, la solution choisie (pour les pays européens) face à cette épidémie est le confinement partiel, plus ou moins sévère, vers lequel nous nous sommes orientés progressivement. Les écoles ferment, les commerces non de 1ere nécessité aussi, mais les entreprises continuent leurs vies, les commerces de nourriture également, hôpitaux, etc. Remarque qui a toute son importance : cette méthode de confinement partiel NE STOPPE PAS l’épidémie. Elle ralenti la propagation du virus. Dès lors, la seule solution pour en venir à bout c’est le même but que l’immunité de groupe : une part de la population suffisamment contaminée et donc immunisée (ou morte) pour mettre fin à l’épidémie. C’est ce qu’on appelle le seuil, qui est calculé de la manière suivante : S = 1-1/R0 (avec R0 la contagiosité). Pour R0 = 2.5 (cas du COVID-19), cela nous donne 60% de la population immunisée. Ainsi, il est clair qu’il FAUT que les gens continuent à circuler, pour continuer cette immunité de groupe. Les autorités procèdent juste à une REGULATION de la vitesse de propagation de ce virus.

Avec un (très très) grossier calcul coin de table (juste pour les ordres de grandeurs)
Supposons que la régulation soit parfaite, et que l'on a chaque jour, tous les lits de réanimation de France occupés, pas un de moins, ni un de plus (qui du coup n'aurait pas de lit) ==> C'est le moyen de minimiser la mortalité avec une bonne prise en charge, et aussi de minimiser la durée de l'épidémie, puisqu'on aura le nombre max (souhaité) de cas par jour.
Supposons qu'il y a 10 000 lits de réanimation. Que la durée des soins est de 10 jours. Ainsi, chaque jour, 1000 lits sont libérés, on a donc le droit à 1000 cas graves par jours. Supposons que 5% des cas déclarés aient besoin de soins de réanimations, on a le droit à 20 000 cas officiels par jour. Supposons que les cas réels soient ~20 fois supérieurs aux cas officiels, cela nous donne 400 000 cas/jour. Comme il faut que 60% de la population soit contaminée, il faut que 40 000 000 de personnes soient contaminées. Avec 400 000 cas/jour, il faut environ 100 jours, un peu plus de 3 mois. C’est très approximatif mais ça donne l’ordre de grandeur ~le trimestre. D'autant que comme tu l'as souligné, la régulation est loin d'être parfaite, et les autorités ont semble-t-il privilégier la diminution de la durée de l'épidémie (i.e impact sur l'économie), qu'à la baisse de la mortalité.
Pelvoux
Messages : 1283
Inscription : 24 juil. 2007 12:25

Re: Bar de l'Equipe

Message non lu par Pelvoux »

salut!
j'ai de très gros doutes sur les chiffres réels des morts chinois et la véritable propagation de l'épidémie là bas sachant que le premier cas recensé date du 17 novembre ( soit plus de 2 mois avant un confinement strict ). Quand on voit ce qui s'est passé en Italie en 15 jours, y a eu surement du dégât.
Il ne faut pas négliger l'inculture scientifique de notre classe politique.
Pour oser un parallèle historique risqué, dans les années 30, c'était gros comme un e maison que Allemagne nazie s’apprêtait à nous casser la figure, cela n'a pas empêché l'immense majorité de la classe politique de l'époque de se noyer dans des querelles picrocholines et de ne pas voir la réalité parce que cela les arrangeait ( ou bien par pure lacheté ).

Sur la notion d'immunité de groupe, je reste très très dubitatif. Vu la cinétique de l'épidémie, est ce qu'on peu vraiment réguler quoique ce soit?
Les simulations semblent montrer que si on ne confine pas très strictement, c'est l'hécatombe. Alors oui, on ne règle pas définitivement le problème, mais on gagne du temps et des vies avant de trouver et valider un traitement/
FAYARD
Messages : 25365
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: Bar de l'Equipe

Message non lu par FAYARD »

Fab74ch a écrit : 19 mars 2020 11:13
Pelvoux a écrit : 19 mars 2020 10:41 Par ailleurs, c'est très classique, nos dirigeants n'ont pas voulu voir le problème arriver parce que cela n'entrait pas dans leur logique de pensées.
Tu es sur de toi?
J'ai une autre théorie, qui n'engage que moi.
On ne peut pas raisonnablement penser que nos dirigeants, assistés de conseils scientifiques composés des meilleurs éléments issus des meilleures formations soient des abrutis ou "n'aient pas vu venir", alors qu'un simple fichier Excel à partir des données chinoises permettait de présager du pire fin Janvier.

On pourrait qualifier la situation actuelle de très (très) anxiogène ! Et pour cause : « nous sommes en guerre » et «ne sortez pas de chez vous », mais en même temps « allez travailler » (chantiers, entreprises, magasins, etc.). On en deviendrait parano, à tel point qu’on a soit envie de tuer son employeur qui nous force à venir travailler, soit envie de tuer le groupe de 6 amis en train de se promener pour les foutre au fond du lac avec le béton du chantier en cours (car le virus ne se transmet pas à travers l’eau).
Pour autant, je pense que les autorités savent très bien ce qu'elles font (c'est mon postulat de départ)

Si on regarde de plus près, la solution choisie (pour les pays européens) face à cette épidémie est le confinement partiel, plus ou moins sévère, vers lequel nous nous sommes orientés progressivement. Les écoles ferment, les commerces non de 1ere nécessité aussi, mais les entreprises continuent leurs vies, les commerces de nourriture également, hôpitaux, etc. Remarque qui a toute son importance : cette méthode de confinement partiel NE STOPPE PAS l’épidémie. Elle ralenti la propagation du virus. Dès lors, la seule solution pour en venir à bout c’est le même but que l’immunité de groupe : une part de la population suffisamment contaminée et donc immunisée (ou morte) pour mettre fin à l’épidémie. C’est ce qu’on appelle le seuil, qui est calculé de la manière suivante : S = 1-1/R0 (avec R0 la contagiosité). Pour R0 = 2.5 (cas du COVID-19), cela nous donne 60% de la population immunisée. Ainsi, il est clair qu’il FAUT que les gens continuent à circuler, pour continuer cette immunité de groupe. Les autorités procèdent juste à une REGULATION de la vitesse de propagation de ce virus.

Avec un (très très) grossier calcul coin de table (juste pour les ordres de grandeurs)
Supposons que la régulation soit parfaite, et que l'on a chaque jour, tous les lits de réanimation de France occupés, pas un de moins, ni un de plus (qui du coup n'aurait pas de lit) ==> C'est le moyen de minimiser la mortalité avec une bonne prise en charge, et aussi de minimiser la durée de l'épidémie, puisqu'on aura le nombre max (souhaité) de cas par jour.
Supposons qu'il y a 10 000 lits de réanimation. Que la durée des soins est de 10 jours. Ainsi, chaque jour, 1000 lits sont libérés, on a donc le droit à 1000 cas graves par jours. Supposons que 5% des cas déclarés aient besoin de soins de réanimations, on a le droit à 20 000 cas officiels par jour. Supposons que les cas réels soient ~20 fois supérieurs aux cas officiels, cela nous donne 400 000 cas/jour. Comme il faut que 60% de la population soit contaminée, il faut que 40 000 000 de personnes soient contaminées. Avec 400 000 cas/jour, il faut environ 100 jours, un peu plus de 3 mois. C’est très approximatif mais ça donne l’ordre de grandeur ~le trimestre. D'autant que comme tu l'as souligné, la régulation est loin d'être parfaite, et les autorités ont semble-t-il privilégier la diminution de la durée de l'épidémie (i.e impact sur l'économie), qu'à la baisse de la mortalité.
Ton idée est intéressante et peut être proche du vrai, mais un de tes calculs est loin de la réalité. Une personne intubée, c’est 3 semaines mini, donc on a pas le droit à 1000 cas graves par jour...Ça voudrait dire que nos dirigeants sont prêt à sacrifier beaucoup de gens.
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP
Fab74ch
Messages : 3323
Inscription : 21 août 2013 21:20

Re: Bar de l'Equipe

Message non lu par Fab74ch »

FAYARD a écrit : 19 mars 2020 12:21
Fab74ch a écrit : 19 mars 2020 11:13
Pelvoux a écrit : 19 mars 2020 10:41 Par ailleurs, c'est très classique, nos dirigeants n'ont pas voulu voir le problème arriver parce que cela n'entrait pas dans leur logique de pensées.
Tu es sur de toi?
J'ai une autre théorie, qui n'engage que moi.
On ne peut pas raisonnablement penser que nos dirigeants, assistés de conseils scientifiques composés des meilleurs éléments issus des meilleures formations soient des abrutis ou "n'aient pas vu venir", alors qu'un simple fichier Excel à partir des données chinoises permettait de présager du pire fin Janvier.

On pourrait qualifier la situation actuelle de très (très) anxiogène ! Et pour cause : « nous sommes en guerre » et «ne sortez pas de chez vous », mais en même temps « allez travailler » (chantiers, entreprises, magasins, etc.). On en deviendrait parano, à tel point qu’on a soit envie de tuer son employeur qui nous force à venir travailler, soit envie de tuer le groupe de 6 amis en train de se promener pour les foutre au fond du lac avec le béton du chantier en cours (car le virus ne se transmet pas à travers l’eau).
Pour autant, je pense que les autorités savent très bien ce qu'elles font (c'est mon postulat de départ)

Si on regarde de plus près, la solution choisie (pour les pays européens) face à cette épidémie est le confinement partiel, plus ou moins sévère, vers lequel nous nous sommes orientés progressivement. Les écoles ferment, les commerces non de 1ere nécessité aussi, mais les entreprises continuent leurs vies, les commerces de nourriture également, hôpitaux, etc. Remarque qui a toute son importance : cette méthode de confinement partiel NE STOPPE PAS l’épidémie. Elle ralenti la propagation du virus. Dès lors, la seule solution pour en venir à bout c’est le même but que l’immunité de groupe : une part de la population suffisamment contaminée et donc immunisée (ou morte) pour mettre fin à l’épidémie. C’est ce qu’on appelle le seuil, qui est calculé de la manière suivante : S = 1-1/R0 (avec R0 la contagiosité). Pour R0 = 2.5 (cas du COVID-19), cela nous donne 60% de la population immunisée. Ainsi, il est clair qu’il FAUT que les gens continuent à circuler, pour continuer cette immunité de groupe. Les autorités procèdent juste à une REGULATION de la vitesse de propagation de ce virus.

Avec un (très très) grossier calcul coin de table (juste pour les ordres de grandeurs)
Supposons que la régulation soit parfaite, et que l'on a chaque jour, tous les lits de réanimation de France occupés, pas un de moins, ni un de plus (qui du coup n'aurait pas de lit) ==> C'est le moyen de minimiser la mortalité avec une bonne prise en charge, et aussi de minimiser la durée de l'épidémie, puisqu'on aura le nombre max (souhaité) de cas par jour.
Supposons qu'il y a 10 000 lits de réanimation. Que la durée des soins est de 10 jours. Ainsi, chaque jour, 1000 lits sont libérés, on a donc le droit à 1000 cas graves par jours. Supposons que 5% des cas déclarés aient besoin de soins de réanimations, on a le droit à 20 000 cas officiels par jour. Supposons que les cas réels soient ~20 fois supérieurs aux cas officiels, cela nous donne 400 000 cas/jour. Comme il faut que 60% de la population soit contaminée, il faut que 40 000 000 de personnes soient contaminées. Avec 400 000 cas/jour, il faut environ 100 jours, un peu plus de 3 mois. C’est très approximatif mais ça donne l’ordre de grandeur ~le trimestre. D'autant que comme tu l'as souligné, la régulation est loin d'être parfaite, et les autorités ont semble-t-il privilégier la diminution de la durée de l'épidémie (i.e impact sur l'économie), qu'à la baisse de la mortalité.
Ton idée est intéressante et peut être proche du vrai, mais un de tes calculs est loin de la réalité. Une personne intubée, c’est 3 semaines mini, donc on a pas le droit à 1000 cas graves par jour...Ça voudrait dire que nos dirigeants sont prêt à sacrifier beaucoup de gens.
En fait je ne peux pas concevoir que les têtes pensantes scientifiques au support du gouvernement ne soient pas compétentes, d'où cette idée émergente après réflexion.

Pour le calcul, oui oui, il est plein d'approximation.
Mais j'ai bon espoir que je sous-estime aussi le nombre de lits, et que ce premier pic a aussi servi à mettre les hôpitaux en alerte qui réquisitionneront autant de lits et respirateurs que possible.
La plus grosse approximation est à mon avis le rapport 20 entre le nombre de cas déclarés et le nombre de cas réels.
Mais l'ordre de grandeur de plusieurs semaines reste valable je pense, c'est rassurant de supposer qu'on ne part pas sur 12 mois de confinement, car j'en ai déjà marre :sm1:
Venner192
Messages : 1632
Inscription : 24 juin 2017 17:45

Re: Bar de l'Equipe

Message non lu par Venner192 »

triplette a écrit : 19 mars 2020 10:18
Venner192 a écrit : 19 mars 2020 02:16 Tu veux dire qu'une pandémie ou une attaque bactériologique étaient inenvisageables ?!
Pas sérieux ! En tous cas j'écoute les spécialistes, le confinement est une demie solution qui nous plonge économiquement car nous n'avons pas de masques
Ok. Je te donne tout de même une info utile.
Chez RMC, il n'y a pas plus de spécialistes que chez Hanouna.
Alors méfiance.....
En cas de crise, on conseille plutôt Radio France ( service publique encore), c'est un poil mieux !
Mdrrr tu me prends vraiment pour une buse, t’as un grave complexe de supériorité !!
Je regarde les vidéos des plus grands spécialistes, j’ai regardé sur France 2 le président du Conseil Scientifique qui est le principal conseiller du président Macron
Évidemment quand tu te lèves, et que tu vois 475 morts en 24h en Italie, ça glace le sang...
Pour les masques, quand tu penses que Buzyn n’avait toujours pas commandé de masques avant de démissionner le 18/02, c’est une irresponsabilité d’État !!
De même, on n’a pas de tests alors qu’à Singapour, ils testent les automobilistes, ça laisse rêveur...
Moi pour livrer les courses à mes vieux, je les protège en me mettant du film alimentaire qui permet de respirer, c’est le système D parfait que j’ai trouvé 😎
BleuBlancRage
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire." Georges Orwell
Satanas01
Messages : 599
Inscription : 25 juin 2019 14:26

Re: Bar de l'Equipe

Message non lu par Satanas01 »

claude a écrit : 19 mars 2020 09:51 Ronaldhino au ballon

(oui, je sais, elle était facile)
Facile, peut-être.
Mais fallait quand même la faire.
Une abnégation qui honore ta présence sur ce post, le glaude.

:sm6:
Post ERICD ? https://www.youtube.com/watch?v=p4JO2w5uGfE !!!
(quand Eric ch'veux long et pouss'tache !)

Et touyour...."décontrasté" :https://youtu.be/JVIzWPKvE0Y !

Ah j'oubliais : Neymar, y'en a marre !
Et....merci Gérald !
Petithomme
Messages : 76
Inscription : 20 oct. 2016 07:32
Localisation : Munich

Re: Bar de l'Equipes

Message non lu par Petithomme »

triplette a écrit : 19 mars 2020 10:07
Pelvoux a écrit : 19 mars 2020 07:29
triplette a écrit : 19 mars 2020 01:13
Ton problème est de toujours vouloir tout réduire à une simple équation triviale.
Tu as commencé par nous dire que ce virus = une banale grippe hivernale
Et maintenant tu réduis ce problème à la simple absence de masque. Évidemment, qu'il en manque ! Et pas uniquement en France. Mais, un moment faut arrêter de se raconter des histoires Venner. Comment veux tu concevoir, produire et stocker en nombre suffisant des masques de protections efficace contre un virus dont on ne connaissait même pas l'existence (=ignorance sur ses capacités de nuisance) il y a quatre mois ? À moins de croire qu'on vit dans le monde de Terminator ou de Retour vers le Futur, je ne vois pas quoi....

Alors oui, il est toujours plus facile après coup de crier au scandale sur notre impréparation, notamment au niveau des masques.

Ce scenario d'une pandémie mondiale de ce type est toutefois identifié et connu depuis longtemps, on ne le découvre pas. Il y a un gros problème sur la politique de santé public : les contraintes budgétaires et le dogme du flux tendu et du 0 stock vont coûter cher.
Pour tout te dire, je trouve très très réjouissant que des gens qui ont pour habitude de cracher sur les politiques publiques, collectives, sociales, solidaires etc...jugées en "temps normal" nuisible à la compétitivité économique et à la croissance, découvrent aujourd'hui leurs vertus. Mais, je rappelle tout de même, que dans nos démocraties, les partis qui portent ce genre de projets ne pèsent rien électoralement. Pour la simple raison que pour les financer il faut cracher du pognon, et là il n'y a généralement plus grand monde. Alors oui, les spécialistes donneurs de leçons dans l'après coup, ça gonfle !

Après, il faut rester lucide, on a beau savoir que nous sommes toujours à la merci d'une pandémie, de seïsmes, d'ouragans, d'éruptions volcaniques, d'objets cosmiques ou tout ce que tu veux qui peut générer des dégâts considérables, on reste dans l'incapacité de prévoir quand, oú, comment, sous quelles formes etc...
C'est dingue et certainement difficile à accepter, mais la réalité est ainsi, l'avenir est toujours incertain et l'humanité est très vulnérable. :idea:
Je ne suis pas d'accord avec toi. De l'argent il y en a, on ne sait juste pas où il passe ? Comment expliquez que la France a un record mondial d'impôts et taxes et pourtant TOUT le monde se plaint du manque de moyen ? La justice, l'éducation, la santé, etc ...
claude
Messages : 4410
Inscription : 02 juil. 2005 19:55
Localisation : Sud Ouest

Re: Bar de l'Equipe

Message non lu par claude »

Claude
triplette
Messages : 6037
Inscription : 21 sept. 2005 09:04
Localisation : aux arrivées, aux départs

Re: Bar de l'Equipes

Message non lu par triplette »

Petithomme a écrit : 19 mars 2020 14:41

Je ne suis pas d'accord avec toi. De l'argent il y en a, on ne sait juste pas où il passe ? Comment expliquez que la France a un record mondial d'impôts et taxes et pourtant TOUT le monde se plaint du manque de moyen ? La justice, l'éducation, la santé, etc ...
Tu sais que nous vivons dans un pays où l'éducation, la santé sont pratiquement "gratuites" ? Nos boites de paracétamol prescrites pour une angine sont remboursées. Et je ne te parle même pas des séances de Kiné des sportifs en bonne santé...
Cette "gratuité" d'apparence, en réalité, a un coût. Les richesses que tu penses évaporées, tu en bénéficies manifestement plus que tu ne le penses au travers d'un large éventail de fonctions sociales.
Encore une fois, il ne s'agit pas de sombrer dans l'angélisme. Bien évidemment qu'il y a sans cesse de nouveaux besoins, des manques, des dysfonctionnements etc..qu'il est nécessaire de dénoncer pour avancer. Il est indéniable également, dans un contexte de plus en plus globalisé, que ces politiques nationales de redistributions sont fortement malmenées par les puissances financières privées et la libre concurrence.
Tout ceci est vrai.
Mais de ça le virus s'en cogne. Lui a juste trouvé un environnement très très favorable à son développement. C'est tout !
C'est fou ! Alors qu'iI met d'un rien en vrac l'humanité sous nos yeux, on arrive encore à pondre des discours pompeux et simplistes qui réduisent cette crise sanitaire inédite à un simple manque d'anticipation, de masque ou de moyens. En gros avec un peu de jugeote, on évitait la pandémie. Rien que ça ! Mais quelle prétention ! C'est d'un ridicule bon sang... :roll:
Sans rire, le confort de sociétés modernes nous aveuglerait à ce point sur nos minables connaissances d'une une réalité extérieure qui nous malmène sans cesse ?
"La machine a gagné l'homme, l'homme s'est fait machine, fonctionne mais ne vit plus."
Répondre