COVID-19, de l'espoir?

Que faire quand ça va pas?
Z__orglub
Messages : 1061
Inscription : 12 nov. 2020 15:08

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z__orglub »

FAYARD a écrit : 20 déc. 2020 19:36
Z__orglub a écrit : 20 déc. 2020 18:48 Si on continue dans la même logique, je vois pas comment le gouvernement rouvrira quoique ce soit en janvier : les contaminations repartent en légère hausse. Peut-être qu'on aura un peu de répit en janvier grace aux vacances scolaires...
On va avoir un pic en janvier avec les fêtes de Noël. Tu vas voir la tronche du répit.. :sm2:
Je me demande. Quand on en parle, les gens ont l'air de faire attention quand même, ils se font tester, essayent de pas être trop nombreux.
claude
Messages : 4591
Inscription : 02 juil. 2005 19:55
Localisation : Sud Ouest

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par claude »

Z__orglub a écrit : 20 déc. 2020 01:56 https://www.lefigaro.fr/international/c ... e-20201219

Nouvelle souche du virus en Angleterre, plus virulente.
...
"Virus sur le Channel : le continent est isolé" :mrgreen:
Claude
Z__orglub
Messages : 1061
Inscription : 12 nov. 2020 15:08

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z__orglub »

Plusieurs pays européens, dont la France, prennent des mesures pour éviter que la «nouvelle variante», plus contagieuse, ne se répande au sein de leur population.
Les choses ont bien changé en un an. Quand l'épidémie faisait rage en Italie en février, on pensait encore qu'elle n'arriverait pas chez nous, et on se moquait de Trump qui avait fermé l'accès aux USA. Aujourd'hui, sur une vague info de mutation qui est sans doute déjà chez nous, on ferme les frontières avec le royaume uni. On est toujours dans l'improvisation sauf que maintenant tout est permis.

En tout cas, on n'est pas encore sorti de l'auberge... si les vaccins sont inefficaces avant même qu'on ait commencé à vacciner les gens, ça risque de durer cette histoire !
FAYARD
Messages : 26248
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par FAYARD »

Z__orglub a écrit : 21 déc. 2020 01:23
Plusieurs pays européens, dont la France, prennent des mesures pour éviter que la «nouvelle variante», plus contagieuse, ne se répande au sein de leur population.
Les choses ont bien changé en un an. Quand l'épidémie faisait rage en Italie en février, on pensait encore qu'elle n'arriverait pas chez nous, et on se moquait de Trump qui avait fermé l'accès aux USA. Aujourd'hui, sur une vague info de mutation qui est sans doute déjà chez nous, on ferme les frontières avec le royaume uni. On est toujours dans l'improvisation sauf que maintenant tout est permis.

En tout cas, on n'est pas encore sorti de l'auberge... si les vaccins sont inefficaces avant même qu'on ait commencé à vacciner les gens, ça risque de durer cette histoire !
Y a 300 000 français qui vivent en Angleterre. Fermer nos frontières, impossible. Ils auront obligation de faire un test PCR, mais ils vont quand même rentrer pour faire les fêtes de noël en famille.
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP
Avatar de l’utilisateur
abdo_kassou
Messages : 1715
Inscription : 27 juil. 2006 16:16
Localisation : le sud, les montagnes...

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par abdo_kassou »

Z__orglub a écrit : 21 déc. 2020 01:23
Plusieurs pays européens, dont la France, prennent des mesures pour éviter que la «nouvelle variante», plus contagieuse, ne se répande au sein de leur population.
Les choses ont bien changé en un an. Quand l'épidémie faisait rage en Italie en février, on pensait encore qu'elle n'arriverait pas chez nous, et on se moquait de Trump qui avait fermé l'accès aux USA. Aujourd'hui, sur une vague info de mutation qui est sans doute déjà chez nous, on ferme les frontières avec le royaume uni. On est toujours dans l'improvisation sauf que maintenant tout est permis.

En tout cas, on n'est pas encore sorti de l'auberge... si les vaccins sont inefficaces avant même qu'on ait commencé à vacciner les gens, ça risque de durer cette histoire !
Je le dis et le redis tel que je le pense (pardonnez mon outrecuidance, je ne suis qu'un misérable ver de terre), c'est un virus et la similitude avec celui de la grippe est quand même très nette:
- mortalité certes 4 fois plus élevée (et encore dans l'hypothèse la plus pessimiste), mais pour une résurgence d'un nouveau virus, c'est facilement comparable à celui de la grippe dont les mutations profondes sont très pathogènes.
- probablement des facteurs externes (malbouffe, stress, pollution, sédentarité) ont aggravé ce taux de mortalité.
- si il n'existait pas le vaccin de la grippe d'ailleurs, peut-être que les taux seraient comparables.
- chaque année les épidémies (tiens, tiens un terme à la mode) de la grippe (et de la bronchiolite) saturent les urgences (ça ne vous rappelle rien là encore?).
- la saisonnalité du virus, on en est quasiment certain maintenant.
- le vaccin qui semble le seul moyen pour maîtriser sa propagation.
- le mode de transmission, la contagiosité, c'est pareil (sur ce point, ça ne prouve rien, je suis d'accord).
- les réactions de l'organisme sont à la fois très similaires mais différents pour les cas exceptionnels et très médiatisés.
Alors, la conclusion est simple: faisons exactement comme nous l'aurions fait pour une épidémie de grippe particulièrement carabinée.
Le problème est politique, on fait grand cas de morts potentielles (en oubliant les 40 000 décès par an dû à la pollution), mais derrière c'est le contrôle de la population qui est en jeu, et son "abrutissement". L'épidémie est instrumentalisée pour masquer les échecs et museler les contestations, il n'y a aucune vision politique stricto sensu si ce n'est celle d'apparaître comme un chefde guerre.
Le rapport à la mort de notre civilisation interpelle aussi, nous sommes devenus des consuméristes ultra individualistes, du coup on adhère à ce discours ultra protecteur et infantilisant.
Atteindre son but... Est-il dans la vie pire désenchantement ?
Avatar de l’utilisateur
coleopt
Messages : 2326
Inscription : 16 nov. 2009 13:58

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par coleopt »

- mortalité certes 4 fois plus élevée (et encore dans l'hypothèse la plus pessimiste), mais pour une résurgence d'un nouveau virus, c'est facilement comparable à celui de la grippe dont les mutations profondes sont très pathogènes.
A un moment il va falloir arrêter cette comparaison avec la grippe. Les deux virus n'ont rien a voir.
chaque année les épidémies (tiens, tiens un terme à la mode) de la grippe (et de la bronchiolite) saturent les urgences (ça ne vous rappelle rien là encore?).
Cela fait 22 ans que je travaille dans les établissements de santé, il n'a jamais eu une telle épidémie qui vient engorger les services de santé et durant aussi longtemps!
fredugo
Messages : 143
Inscription : 10 févr. 2006 20:54

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par fredugo »

je reviens un peu sur les difficultés à avoir un système de soins adapté aux pandémies, manque de lits, de personnel, d' équipements efficaces. merci les 40 ans de réformes libérales qui n'ont servi qu'a enrichir les plus riches et à détruire le bien commun.
https://www.laprovence.com/actu/en-dire ... xtor=Nonli
et, pour prévenir les remarques sur le support, l'étude scientifique a été menée par 2 universités britanniques sur 18 pays et 5 décennies.
Z__orglub
Messages : 1061
Inscription : 12 nov. 2020 15:08

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z__orglub »

coleopt a écrit : 21 déc. 2020 09:50
- mortalité certes 4 fois plus élevée (et encore dans l'hypothèse la plus pessimiste), mais pour une résurgence d'un nouveau virus, c'est facilement comparable à celui de la grippe dont les mutations profondes sont très pathogènes.
A un moment il va falloir arrêter cette comparaison avec la grippe. Les deux virus n'ont rien a voir.
Je ne suis pas d'accord. Le VIH, la varicelle et la Covid n'ont rien à voir. Mais la Covid et la grippe ont beaucoup de points communs quand même. En terme de mode de transmission, de symptômes, de mortalité, de personnes à risque. C'est assez difficile de prétendre le contraire.
Premièrement, le virus de la COVID-19 et celui de la grippe donnent un tableau clinique similaire, marqué par des manifestations respiratoires. La symptomatologie est très variée : tandis que certains sujets sont asymptomatiques ou ont des symptômes bénins, d’autres présentent des manifestations graves voire décèdent.

Deuxièmement, les deux virus se transmettent par contact, par les gouttelettes respiratoires.
Le taux de mortalité constaté pour ces formes graves du Covid est près de trois fois plus élevé que celui observé chez les patients malades de la grippe.
Le covid n'est pas identique à la grippe, et il est plus dangereux. Mais c'est pas pour ça qu'il n'a rien à voir.

On ne peut pas faire comme pour la grippe (c'est à dire pas grand chose) parce que les hopitaux n'ont pas les possibilités d'accueuillir les malades dans de bonnes conditions. Si on avait pas un covid, mais une épidémie de grippe méchante, l'effet serait le même (plus de mort, et des hostos débordés).
Avatar de l’utilisateur
coleopt
Messages : 2326
Inscription : 16 nov. 2009 13:58

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par coleopt »

Je ne suis pas d'accord. Le VIH, la varicelle et la Covid n'ont rien à voir. Mais la Covid et la grippe ont beaucoup de points communs quand même. En terme de mode de transmission, de symptômes, de mortalité, de personnes à risque. C'est assez difficile de prétendre le contraire.
La transmission d'affections respiratoires, via les goutelettes de sécrétions respiratoires, ou sous forme d’aérosols formés lors d’éternuements, qui peuvent projeter des micro-goutelettes capable de persister dans l’atmosphère et de pénétrer profondément dans les voies respiratoires. Mais la grippe n'est pas le seul virus qui se transmet de cette façon. Bronchiolite, pneumonie, laryngite striduleuse sont aussi des maladies qui se transmettent de cette façon.
Les symptomes. La méningite virale a les mêmes symptomes.
La mortalité. Aucune comparaison possible, il y a en France pour l'instant 6 fois plus de mort lié à la Covid qu'au virus de la grippe, et l'année comptable n'est pas terminée.
Les personnes à risques. Toutes les personnes à risques sont plus vulnérables aux virus et bactéries.
Avatar de l’utilisateur
coleopt
Messages : 2326
Inscription : 16 nov. 2009 13:58

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par coleopt »

Je serais aussi curieux d'avoir comme information, le nombre de jours d'arrêt maladie lié à la Covid par rapport aux autres maladies dites saisonnières, ou même tout simplement aux autres maladies.
Z__orglub
Messages : 1061
Inscription : 12 nov. 2020 15:08

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z__orglub »

coleopt a écrit : 21 déc. 2020 11:55
Je ne suis pas d'accord. Le VIH, la varicelle et la Covid n'ont rien à voir. Mais la Covid et la grippe ont beaucoup de points communs quand même. En terme de mode de transmission, de symptômes, de mortalité, de personnes à risque. C'est assez difficile de prétendre le contraire.
La transmission d'affections respiratoires, via les goutelettes de sécrétions respiratoires, ou sous forme d’aérosols formés lors d’éternuements, qui peuvent projeter des micro-goutelettes capable de persister dans l’atmosphère et de pénétrer profondément dans les voies respiratoires. Mais la grippe n'est pas le seul virus qui se transmet de cette façon. Bronchiolite, pneumonie, laryngite striduleuse sont aussi des maladies qui se transmettent de cette façon.
Les symptomes. La méningite virale a les mêmes symptomes.
La mortalité. Aucune comparaison possible, il y a en France pour l'instant 6 fois plus de mort lié à la Covid qu'au virus de la grippe, et l'année comptable n'est pas terminée.
Les personnes à risques. Toutes les personnes à risques sont plus vulnérables aux virus et bactéries.
La mortalité est comparable. En science, ce qu'on appelle "l'ordre de grandeur", c'est le nombre de chiffre en quelque sorte. si la grippe c'est 10000-15000 morts et que le covid fait 60000 morts, l'ordre de grandeur est le même. Et pour les personnes à risque, pour le covid l'age est le critère principal. Et les enfants ne sont pas touchés. Inversement, tu as des maladies qui sont plus dangereuses pour les enfant. La mortalité par age est je crois similaire pour la grippe et le covid.

Il ne s'agit pas de dire que le covid c'est la grippe ou de prétendre que c'est pas plus dangereux que la grippe. Mais si on veut se faire une idée du phénomène, c'est utile de comparer à quelque chose que l'on connait bien, et c'est la grippe qui s'en rapproche le plus. Personnellement, je bosse pas dans un hopital. Pour moi, le covid, c'est un truc abstrait qui n'existe plus si j'éteins la télé. J'ai eu qq connaissances plus ou moins malades pendant la première vague, j'ai perdu un membre de ma famille de 95 ans qui n'allait pas passer l'année de toutes façons. Donc vu comme ça, il faut bien se faire une représentation mentale de la maladie, en se raccrochant à une phénomène connu.

Il me semble que "un genre de grippe, plus contagieuse, et trois fois plus mortelle que la grippe habituelle" est une bonne approximation du phénomène, même si elle est imparfaite. Je vois pas pourquoi ça suscite une levée de bouclier. En tous cas, c'est comme ça que je résumerais la situation à un mec téléporté en 2019 à aujourd'hui.

Toutes les conséquences sociales (le confinement et l'improvisation totale des gouvernements) sont dues au fait que nos hopitaux ne sont pas calibrés pour accueillir les malades et qu'on ne sait pas protéger les vieux. Le chamboulement qu'on observe n'est pas tant du au fait que la maladie serait super grave, mais plutôt qu'on n'est pas du tout préparé à une épidémie. J'ose pas imaginer si on avait eu une épidémie d'une maladie vraiment grave. Le discours alarmiste du gouvernement (c'est la guerre, maladie jamais anodine), c'est surtout pour éviter les critiques de leur mauvais gestion.
Dernière modification par Z__orglub le 21 déc. 2020 12:59, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
coleopt
Messages : 2326
Inscription : 16 nov. 2009 13:58

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par coleopt »

Pour moi, le covid, c'est un truc abstrait qui n'existe plus si j'éteins la télé.
Pour moi , la Covid n’est pas abstraite. Quand je travaille je la croise , quand je l’ai vécu et même maintenant alors que j’ai beaucoup de mal à m’en remettre, je la vie au quotidien.
Et je peux vous dire que cela n’a rien à voir avec la Grippe .
Z__orglub
Messages : 1061
Inscription : 12 nov. 2020 15:08

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z__orglub »

coleopt a écrit : 21 déc. 2020 12:57
Pour moi, le covid, c'est un truc abstrait qui n'existe plus si j'éteins la télé.
Pour moi , la Covid n’est pas abstraite. Quand je travaille je la croise , quand je l’ai vécu et même maintenant alors que j’ai beaucoup de mal à m’en remettre, je la vie au quotidien.
Et je peux vous dire que cela n’a rien à voir avec la Grippe .
D'ailleurs, tu n'es toujours pas rétabli à 100% ?
Avatar de l’utilisateur
superyoyo
Messages : 1315
Inscription : 22 juil. 2005 12:39
Localisation : toulon
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par superyoyo »

Nb de morts par million d'habitants des pays communistes (selon wikipedia):
- Corée du nord: 0 (bon ok, la corée du nord :roll: )
- Chine: 3 (Raoult a dit qu'on pouvait faire confiance aux chinois)
- Cuba: 12
- Vietnam: 0.4
- Laos: 0
Je sais pas si on peut rajouter le Venezuela : 35
Et les pays nordiques sociaux-démocrates:
Finlande: 91
Danemark: 178
Norvège: 74

Je dis pas que je veux un régime communiste, mais dès fois, le contrôle par l'état c'est mieux que par le privé.
(Message pour ceux qui veulent tout privatiser)
fredugo
Messages : 143
Inscription : 10 févr. 2006 20:54

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par fredugo »

https://fb.watch/2wixQmEKfC/
ça dure 3 minutes
un prix nobel d'économie qui nous dit que la redistribution est bénéfique, que les aides sociales ne rendent pas les gens paresseux, que les aides sociales ne coutent pas cher et ne gaspillent pas l'argent public et que c'est le seul moyen de faire société.
elle est assez compétente?
Répondre