Ménisque interne touché

Que faire quand ça va pas?
cyrfonk69
Messages : 17
Enregistré le : 21 mars 2016 14:35

Re: Ménisque interne touché

Message non lu par cyrfonk69 » 14 avr. 2016 13:52

Message à Hypo-Crampe :

Mdr, on n'est pas sur Doctissimo ! on échange sur nos expériences, nos ressentis... Il est évident que seul médecin peut apporter une réponse. Mon message était plus là pour apporter réconfort et espoir, pas pour certifier que mon expérience est la vérité vraie ;)

je suis allé, pour ma part, voir 3 ou 4 spécialistes ben aucun n'a la même vision de la chose et pourtant à chaque fois j'ai apporté, IRM et radio qui elles n'ont pas changé !

J'ai trop aimé ton message, on sent le passionné qui va vraiment au bout des choses ! je n'ose imaginer si j'avais dit cela en face de toi, Aïe, je ne serai pas sorti vivant de la pièce (c'est la couleur de la police en rouge qui me laisse dire cela) !!

Allez, carpe diem !

Avatar du membre
Hypo-Crampe
Messages : 1329
Enregistré le : 17 avr. 2015 05:28
Localisation : Praz sur Arly

Re: Ménisque interne touché

Message non lu par Hypo-Crampe » 14 avr. 2016 14:28

cyrfonk69 a écrit :Message à Hypo-Crampe :

Mdr, on n'est pas sur Doctissimo ! on échange sur nos expériences, nos ressentis... Il est évident que seul médecin peut apporter une réponse. Mon message était plus là pour apporter réconfort et espoir, pas pour certifier que mon expérience est la vérité vraie ;)

je suis allé, pour ma part, voir 3 ou 4 spécialistes ben aucun n'a la même vision de la chose et pourtant à chaque fois j'ai apporté, IRM et radio qui elles n'ont pas changé !

J'ai trop aimé ton message, on sent le passionné qui va vraiment au bout des choses ! je n'ose imaginer si j'avais dit cela en face de toi, Aïe, je ne serai pas sorti vivant de la pièce (c'est la couleur de la police en rouge qui me laisse dire cela) !!

Allez, carpe diem !
Mon intervention n'est en aucun cas passionné,
maintenant si 3-4 "spécialistes" n'ont pas la même vision interroge toi sur leurs compétence.

Tu parles de radio ou d' IRM saches que pour correctement diagnostiquer une pathologie du genoux c'est l' artro-scanner (effectué par un professionnel des lésions sportives) ensuite concernant les radios seul celles effectuées en "tension" là encore un minimum de compétence est nécessaire pour pouvoir orienter la flexion et la rotation du genoux pour que celle-ci (la radio) soit utilisable et qu'une projection du "problème" clinique puisse être dégagé.

Bonne route :D
"N' essayer pas d' être un homme de succès, mais plutôt un homme de valeur" A. Einstein

piclu
Messages : 26
Enregistré le : 31 août 2015 18:24

Ménisque interne touché

Message non lu par piclu » 14 avr. 2016 16:14

Ben je sais bien que y en a qui ont cette merveilleuse chance de pouvoir courir 100 bornes semaines jusque 60 ans sans aucun soucis à ce niveau mais moi j'en ferais pas partis ;-).

J'me doutes bien que des personnes aguéris dans ce sport ont une expérience des blessures et de la convalescence.

Je fais tous mon possible pour voir les personnes pouvant apporter quelque chose. J'ai passer les radios avec flexions à 30°,...les écho, les IRM. l'arthro scanner peut être appliqué dans des cas de fissures graves pour visualiser le travaille qu'il y aura à faire mais aujourd'hui l'IRM est amplement suffisant pour observer une dégradation. Je vais tenter de rencontrer un bon rhumatologue pour voir s'il est possible de faire quelque chose permettant de limiter les frictions sur le ménisque puis refaire un point sur les semelles.

Etant fragilisé au ménisque mon message était seulement dans le but de savoir si d'expérience, certaines personnes ont cette blessure (qui est assez courante) et qui arrive à vivre avec mais je dis bien "sans dégradation". Par exemple si 2 sorties cap semaines peuvent me faire garder mon ménisque entier encore plusiseurs années alors je me limiterai à ce rythme sans soucis.

Etant aujourd'hui fragiliser a cette endroit je sais que pour moi les sorties longues et les semaines a 4 sorties cap c'est finis tant que je n'ai pas trouvé une solution. Depuis 3 mois je n'ai pas fais plus de 60km en tout afin de préserver mon genou et limiter les inflammations.

Salutations.

jat.gab
Messages : 466
Enregistré le : 26 mai 2015 10:20

Re: Ménisque interne touché

Message non lu par jat.gab » 14 avr. 2016 18:59

Ménisque fissuré horizontalement pour moi aussi il y a 2 ans 1/2, je ne faisais que de la CAP à l'époque avec attaque talon et le pas bien lourd :lol: , après 3 mois d'arrêt j'ai repris doucement la CAP, puis commencé le triathlon, pour ne plus faire que de la CAP...
J'ai depuis changé ma façon de courir (à plat/médio pieds) et depuis 1an1/2 plus de problème (entre 5 et 10h d'entraînement par semaine). Seulement il y a 15j. j'ai ressenti une douleur dans le genou, la douleur vient juste en courant, il y a une semaine impossible de faire plus d'1km, là j'ai re testé avec ma femme sur 5km et ça à l'air d'aller mieux, une toute petite douleur résiduelle.

Conclusion, la douleur peut disparaître, mais la lésion restant, on peut l'aggraver à tout moment, juste à croiser les doigts pour que ce soit le plus tard possible... :wink:

Avatar du membre
Jaginho
Messages : 2412
Enregistré le : 14 nov. 2009 11:29

Re: Ménisque interne touché

Message non lu par Jaginho » 14 avr. 2016 20:04

Hypo-Crampe a écrit :
cyrfonk69 a écrit :Message à Hypo-Crampe :

Mdr, on n'est pas sur Doctissimo ! on échange sur nos expériences, nos ressentis... Il est évident que seul médecin peut apporter une réponse. Mon message était plus là pour apporter réconfort et espoir, pas pour certifier que mon expérience est la vérité vraie ;)

je suis allé, pour ma part, voir 3 ou 4 spécialistes ben aucun n'a la même vision de la chose et pourtant à chaque fois j'ai apporté, IRM et radio qui elles n'ont pas changé !

J'ai trop aimé ton message, on sent le passionné qui va vraiment au bout des choses ! je n'ose imaginer si j'avais dit cela en face de toi, Aïe, je ne serai pas sorti vivant de la pièce (c'est la couleur de la police en rouge qui me laisse dire cela) !!

Allez, carpe diem !
Mon intervention n'est en aucun cas passionné,
maintenant si 3-4 "spécialistes" n'ont pas la même vision interroge toi sur leurs compétence.

Tu parles de radio ou d' IRM saches que pour correctement diagnostiquer une pathologie du genoux c'est l' artro-scanner (effectué par un professionnel des lésions sportives) ensuite concernant les radios seul celles effectuées en "tension" là encore un minimum de compétence est nécessaire pour pouvoir orienter la flexion et la rotation du genoux pour que celle-ci (la radio) soit utilisable et qu'une projection du "problème" clinique puisse être dégagé.

Bonne route :D
Faux un irm montre les soucis ménisque également
« L'entraineur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire. » (John Kessel)

cyrfonk69
Messages : 17
Enregistré le : 21 mars 2016 14:35

Re: Ménisque interne touché

Message non lu par cyrfonk69 » 15 avr. 2016 10:59

Message à "jat.gab" : tu vas te faire réduire en cendre par Hypo crampe avec un message comme ça !!!

bon allez, j'arrête ma mesquinerie !!

jat.gab
Messages : 466
Enregistré le : 26 mai 2015 10:20

Re: Ménisque interne touché

Message non lu par jat.gab » 15 avr. 2016 11:42

J'ai relu son message, et on ne pas dire qu'il est tord :wink:

Ménisque flottant ça s'opère à partir du moment ou c'est génant (blocage ou douleur aigu)

Pour le reste, comme moi ou piclu par exemple, où on a pas de bout qui se balade c'est compliqué de faire quelque chose qui sera efficace... Et une opération c'est jamais sans risque, donc pour moi, tant qu'on peut éviter... :wink:

Il faut surtout être à l'écoute de son corps pour ne pas aller trop loin, et c'est souvent là que le curseur est difficile à placer pour nous sportif :)

piclu
Messages : 26
Enregistré le : 31 août 2015 18:24

Re: Ménisque interne touché

Message non lu par piclu » 15 avr. 2016 13:12

Salut jat.gab!

Enfin un cas d'étude comme le mien ;-). Comme moi tu as donc une fissure dégénérative car horizontale. En tout cas je n'en demande pas tant que toi question training et si seulement je peux faire 3h semaine sans trop prendre de risque pourquoi pas.

Tu as donc entrepris quoi afin de réduire les cisaillements du ménisque: semelle orthopédique? Renforcement? Arrêt des séances fractionnées? As-tu fais d'autres choses spécifiques? je sais que nous ne sommes pas égaux dans la blessure mais toutes idées sont à creusées.

Pour ma part j'aime le vélo et la natation donc c'est un plus car je muscle les jambes sans de grosse contraintes. Faire que de la cap pour moi c'est pas possible. Je vais donc maintenant privilégier ces 2 premiers sports mais la cap fait partie esentielle du triathlon donc je vais la reprendre en chaussures de trail le long de la mer (sable mouillé donc sol meuble mais pas mou). Je ne pratiquerai que sur chemin dur lors des compéts.

Salutations.
jat.gab a écrit :J'ai relu son message, et on ne pas dire qu'il est tord :wink:

Ménisque flottant ça s'opère à partir du moment ou c'est génant (blocage ou douleur aigu)

Pour le reste, comme moi ou piclu par exemple, où on a pas de bout qui se balade c'est compliqué de faire quelque chose qui sera efficace... Et une opération c'est jamais sans risque, donc pour moi, tant qu'on peut éviter... :wink:

Il faut surtout être à l'écoute de son corps pour ne pas aller trop loin, et c'est souvent là que le curseur est difficile à placer pour nous sportif :)

jat.gab
Messages : 466
Enregistré le : 26 mai 2015 10:20

Re: Ménisque interne touché

Message non lu par jat.gab » 15 avr. 2016 13:34

Je n'ai pas fait de travail spécifique en renforcement musculaire, pas de semelle spéciale non plus, j'ai recommencé doucement la CAP quand je n'avais presque plus de douleur et j'ai juste changé ma façon de courir comme je le disais, pour que ma foulée soit la moins traumatisante possible.

Je suis donc passé en medio pied (le passage n'est pas facile, j'ai d'ailleurs eu des douleurs au tendon d'achille pendant cette période...), et contrairement à beaucoup, pas de chaussure avec beaucoup d'amortis, pour bien sentir la foulée et le rôle d'amortisseur de la chaîne : pied, tendon, mollet... Il faut faire attention au début mais je pense que c'est ce qu'il y a de plus efficace pour "éviter" les blessures, comme toi j'ai couru sur le sable, avec des innov8 trailroc ("minimaliste"), le sable étant amortissant ça me suffisait et m'a permit de bien travailler la foulée sans trop de risque...

Après j'ai aussi réduit le travail de foncier en CAP pour travailler plus sur la technique et la vitesse (fractionné piste pas de problème pour moi, il faut quand même attendre que la douleur méniscale disparaisse bien sur :wink: ), c'est plus facile de se concentrer sur la technique lors de courte séance que sur des longues, le travail foncier du vélo me suffit.

Comme tu le vois j'ai pris plus ou moins le même chemin que toi :wink:

Avatar du membre
Hypo-Crampe
Messages : 1329
Enregistré le : 17 avr. 2015 05:28
Localisation : Praz sur Arly

Re: Ménisque interne touché

Message non lu par Hypo-Crampe » 15 avr. 2016 14:20

Si je peux donner un conseil lorsque la question des semelles se pose;
Ce serait de bien y réfléchir, pourquoi?

Car en cas d' usure (schéma classic pour tout produit) vous aurez deux source de "tracas"
Et dès qu' une douleur parasite apparaîtra il faudra déterminé si cela vient des chaussures ou des semelles.

En particulier pour ceux qui ont des attaques talon.

Perso j' en ai eu et j'en suis revenu car avec les semelles on est sur des réglages hyper pointu. J'en été même
arrivé à constaté des douleurs après deux heures de bitumes alors qu'en dessous rien. Pourquoi? Car en fait mes
stabilisateur de chevilles ce fatiguaient plus vite et donc induisaient à partir d'un temps donné un amortissement
réalisé par mes vastes donc genoux.(technique du coureur assis :D )

Donc mon protocole à été simple, course sur pelouse, plateau instable, renforcement à faible répétition mais en charge quasi max, travail jambe par jambe et étirement.
Mais mes genoux avaient été en amont soignés.
Depuis plus de semelles alors certes je dévale plus à 25 en descente mais en travaillant ma qualité de pied je limite la casse "chronométrique".
"N' essayer pas d' être un homme de succès, mais plutôt un homme de valeur" A. Einstein

piclu
Messages : 26
Enregistré le : 31 août 2015 18:24

Re: Ménisque interne touché

Message non lu par piclu » 15 avr. 2016 14:26

Oui j'ai déjà travaillé sur ma foulée pour la passer en médio-pied mais je t'avoue que je ne suis pas passé sur du minimaliste même si je sais que le travaille du médio-pied se fait avec un drop assez faible voir nulle pour bien maitriser la foulée. Je vois donc de quelles douleurs tu parles quand tu parles des mollets et tendon ;-)! Je penses que mon soucis est venus de ma posture avec en prime une éventuelle chaussure inadapté car au moment de la blessure j'avais déjà fais le changement depuis quelques mois.

Quand tu parles de douleurs méniscales, qu'entends-tu par là? pour ma part, je n'ose toujours pas me lancer car je suis encore trop à l'écoute de mon genou. Je sens tjs une petite pointe derrière le genou mais maintenant après 3 mois je ressens plus de "douleur" vive. J'en ai eu un peu en rentrant de trek mais il faut dire que j'ai fais 170km avec 10000m de D+ et D- sur 10 jours mais sans savoir que j'avais cela à l'époque. On va dire que quand j'ai mal c comme inflammé plutot.

piclu
Messages : 26
Enregistré le : 31 août 2015 18:24

Re: Ménisque interne touché

Message non lu par piclu » 15 avr. 2016 14:32

Oui je suis d'accord avec toi sur ce point car je soupçonne une fatigue physique couplée à une mauvaise chaussure.

La semelle correctrice corrige bien mon appui mais en achetant des nouveles chaussures de trail pour redébuter tout doucement, je me suis aperçus que mes chaussures ne retenais pas du tout la pronation et que ma cheville s'affaissait donc vers l'intérieur car étant avec des jambes légèrement arqués, la voute plantaire n'est pas très puissante sur l'intérieur de mon pied. Ce qui fait que le genou subissait un traumatisme à chaque foulée. Avec le cumul de la fatigue, tout cela a laché.

Je suis d'accord avec toi sur le principe du travail sur terrain meuble (et non mou) et sur des renforcement sur plateau instable...c'est tout l'intérêt de mon message: comment limiter la cassedans le temps tout en continuant à courir raisonnablement sur une blessure qui ne guérit pas donc une faiblesse physique.

Salutations.
Hypo-Crampe a écrit :Si je peux donner un conseil lorsque la question des semelles se pose;
Ce serait de bien y réfléchir, pourquoi?

Car en cas d' usure (schéma classic pour tout produit) vous aurez deux source de "tracas"
Et dès qu' une douleur parasite apparaîtra il faudra déterminé si cela vient des chaussures ou des semelles.

En particulier pour ceux qui ont des attaques talon.

Perso j' en ai eu et j'en suis revenu car avec les semelles on est sur des réglages hyper pointu. J'en été même
arrivé à constaté des douleurs après deux heures de bitumes alors qu'en dessous rien. Pourquoi? Car en fait mes
stabilisateur de chevilles ce fatiguaient plus vite et donc induisaient à partir d'un temps donné un amortissement
réalisé par mes vastes donc genoux.(technique du coureur assis :D )

Donc mon protocole à été simple, course sur pelouse, plateau instable, renforcement à faible répétition mais en charge quasi max, travail jambe par jambe et étirement.
Mais mes genoux avaient été en amont soignés.
Depuis plus de semelles alors certes je dévale plus à 25 en descente mais en travaillant ma qualité de pied je limite la casse "chronométrique".

jat.gab
Messages : 466
Enregistré le : 26 mai 2015 10:20

Re: Ménisque interne touché

Message non lu par jat.gab » 15 avr. 2016 15:14

piclu a écrit :Oui j'ai déjà travaillé sur ma foulée pour la passer en médio-pied mais je t'avoue que je ne suis pas passé sur du minimaliste même si je sais que le travaille du médio-pied se fait avec un drop assez faible voir nulle pour bien maitriser la foulée. Je vois donc de quelles douleurs tu parles quand tu parles des mollets et tendon ;-)! Je penses que mon soucis est venus de ma posture avec en prime une éventuelle chaussure inadapté car au moment de la blessure j'avais déjà fais le changement depuis quelques mois.

Quand tu parles de douleurs méniscales, qu'entends-tu par là? pour ma part, je n'ose toujours pas me lancer car je suis encore trop à l'écoute de mon genou. Je sens tjs une petite pointe derrière le genou mais maintenant après 3 mois je ressens plus de "douleur" vive. J'en ai eu un peu en rentrant de trek mais il faut dire que j'ai fais 170km avec 10000m de D+ et D- sur 10 jours mais sans savoir que j'avais cela à l'époque. On va dire que quand j'ai mal c comme inflammé plutot.

Là, c'est un peu selon le ressenti de chacun, pour moi douleur -> ça fait mal, une petite pointe derrière le genou -> gêne mais pas douleur.

Mais je me garderai bien de dire "vas y fonce ! C'est juste une petite pointe tu peux y aller sans problème" :wink:

Si tu réduis la CAP en remplaçant le foncier par du vélo, tu travailles ta CAP plus en exercices spécifiques, ça me parait un bon compromis pour pouvoir faire durer le plaisir du sport, sans compromettre ton physique :wink:

piclu
Messages : 26
Enregistré le : 31 août 2015 18:24

Re: Ménisque interne touché

Message non lu par piclu » 15 avr. 2016 15:39

Oui c'est vrai que c'est chacun son ressentis. Je verrais comment tout cela va évoluer. En attendant, vélo et nat en crawl et puis des ptits tests de temps à autres pour tater le terrain ;-)!
jat.gab a écrit :Là, c'est un peu selon le ressenti de chacun, pour moi douleur -> ça fait mal, une petite pointe derrière le genou -> gêne mais pas douleur.

Avatar du membre
Matt la menace
Messages : 35
Enregistré le : 26 juin 2008 12:32
Localisation : DTC..!

Re: Ménisque interne touché

Message non lu par Matt la menace » 06 juin 2016 12:44

Bonjour à vous,

voilà ma petite contribution...qui ne va pas aider à guérir les uns et les autres, mais qui vous fera peut-être vous sentir moins seul.

Début 2015, je pratiquais le trail (et plus de triathlon depuis 10 ans) et je ressentais une gêne au genou gauche après les séances de course à pieds. Jusqu’à limite boiter le lendemain d'une séance bien appuyée.

Vu que j'avais mal le lendemain, et qu'il n'y avait pas de douleur mécanique mon médecin était assez emmerdé pour diagnostiquer le problème...vu que c'était pas une douleur, mais une gêne, et impossible à localiser précisément (parfois gêne à l'arrière, la fois d'après sur le coté,etc...bref une sorte d'impression de genou vaseux ! Comme un serre joint dessus qui est juste serré !)

Néanmoins, après quelques semaines de gênes, mon médecin m’envoie faire une IRM.
Diagnostique : "fissuration méniscale horizontale étendue sur 9mm et située juste en amont du frein méniscal postérieur. Cette petite fissuration atteint la face inférieure et supérieure du ménisque et s'étend dans la partie antérieure au niveau du bord libre.".
Bref, j'ai une fissure du ménisque !

Le ménisque ça n'est pas vascularisé, et ça ne se ressoude pas tout seul...donc soit je vis avec (si je peux), soit il faut opérer.

Vu que ce n'était pas douloureux, mais juste super génant, j'ai essayé avec mon médecin (en qui j'ai toute confiance, ancien triathlète et médecin de certains pro) une injection de PRP....un peu nouveau et sans garantie de succès. Mais vu qu'un ménisque ne se répare pas tout seul, c’était ça ou rien (enfin si, l'opération).
Verdict : pas grand chose :( ..je vois pas la différence, mais n'ai pas fait de nouvel IRM pour confirmer le coup d'épée dans l'eau.

J'ai attendu un bon mois pour reprendre la course à pied gentillement, et j'ai pas du tout l'impression que ça a changé quelque chose.
Je suis passé par pas mal de sentiments...en me disant qu'au final une opération (arthroscopie), c'était pas la mort.

Le problème, c'est que je n'ai pas mal ! Je sais que j'ai une fissure du ménisque et que ça ne guérira pas.
Mais même si une arthroscopie, c'est pas si grave (sauf si on peut l'éviter), je ne me vois pas aller voir le chirurgien pour lui dire :"écoutez, il faudrait que vous m'opériez pour solutionner mon problème mais j'ai pas mal !".

Du coup, je me suis remis au vélo pour pallier les séances de course à pied en moins, et me suis inscrit à un tri (découverte en septembre).

Tout ça pour dire que je fais comme si j'avais rien (même si j'ai l'impression d'avoir une épée de Damocles au dessus de la tête), ne fonce plus en course à pieds pour ne pas trop solliciter mon genou, mais cours quand même une ou deux fois par semaines, et remplace par le vélo les autres séances...... et attend le moment où ça pétera.

Matthieu

Répondre