Attention à ce qu'il y a dans votre assiette !!!

Quoi manger? Quoi boire?
Avatar de l’utilisateur
Kenzo
Messages : 15480
Inscription : 07 sept. 2006 14:03
Localisation : ABC NEWS !!!

Re: Attention à ce qu'il y a dans votre assiette !!!

Message non lu par Kenzo »

De la pâtée pour chien dans son assiette

Image

Une sandwicherie de Fréjus servaient de la pâtée pour chiens ou pour chats à ses clients, qui pensaient consommer des boulettes de viande au mouton, rapporte RTL ce soir. Le restaurant, qui est aujourd'hui fermé, utilisait également de la viande d'agneau avariée pour confectionner ses plats. L'établissement devrait pouvoir rouvrir dès qu'il sera à nouveau en conformité avec la loi.
I don't ride a bike to add days to my life. I ride a bike to add life to my days !!!
raoul
Messages : 2309
Inscription : 20 avr. 2004 22:11

Re: Attention à ce qu'il y a dans votre assiette !!!

Message non lu par raoul »

le papy a écrit
je n'ai pas en main de données officieuses, CAD dégagées de tout lobbying pro ou anti "bio", qui me permette d'affirmer que le bio a un effet important...
Il y a des données officielles. En général cela donne :

Bio : pas de résidus, rares contaminations qui comme je le disais ironiquement n'en sont pas, mais sont souvent un traitement pour sauver la récolte.
Vins de production intégrée : résidus largement en-dessous des normes maximales ou pas de résidus (si le vigneron a arrêté de traiter tôt). En effet, ce n'est pas le traitement du mois de mai qui se retrouve en bt, la vigne n'ayant pas commencé la floraison... Il y a une logique sur les résidus qu'il est bon de connaître, c'est toujours les derniers traitements qu'on retrouve dans le verre ou l'assiette.
Vins sans label écologique : résidus en-dessous des normes avec des vignerons bien formés et parfois en-dessus quand on sort de l'Europe avec un niveau technique qui diminue.


(En 2012, les bios ont pleurés... Ou racheté du raison aux non bio...)
Pour faire du bio, il vaut mieux avoir moins de 600 mm de pluie par an (mildiou) reste le problème de l'oïdium... Celui qui faisait du bio cette année à dû traiter tous les 7 jours au soufre au minimum pendant la période critique. Certain bio n'ont pas eu de récolte, dégât à 100 %.

Ta remarque est bonne. Il faut rappeler qu'un vigneron formé ne traite pas pour le plaisir et que les principales maladies de la vigne sont très virulentes. Ensuite on peut se poser la question de l'impact général sur l'environnement en traitant 12 X en bio ou 8 x en production intégrée comme en 2012... A mon avis le bilan sur l'environnement est meilleur en production intégrée cette année, mais sur les résidus, il n'y a pas photo, le meileur c'est le bio. Le bio emploie aussi d'avantage de cuivre qui est un métal lourd, mais autorisé en bio car la molécule n'est pas de synthèse, comme le soufre et une liste restreinte.
Ceci écrit, il faut savoir aussi rendre hommage à ceux qui respectent, de l'enherbement jusqu'à la mise en bouteille cette option bio.
Pour certain c'est une règle d'or !
Oui et ça justifie le surcoût du bio. Par contre, les passages de tracteur supplémentaire dégage plus de CO2.

C'est comme l'hélico interdit sur les vignes... Autant j'y croyais dans les années 90, car quand on courrait dans les vignes le moindre hélico nous transformait en bonhomme vert, autant avec les études actuelles menées + les comparaisons entre travail au sol et hélico et simplement la subjectivité de courir ou pédaler à coté d'un hélico ou d'un enjambeur aujourd'hui me font écrire que c'est une belle c*nnerie !
Seul les fongicides sont autorisés pour l'hélico. La qualité de traitement est mauvaise par rapport à un passage au sol, mais c'est une manière de conserver de la vigne dans les pentes. Un passage au sol serait trop onéreux, donc au niveau paysage et environnement, les vignes en pente avec des murs pour les reptiles sont un + à mon avis.
Que les controles soient plus performant sur les compagnies d'hélicoptères, ok, mais les interdire c'est envoyer au casse pipe, comme je l'ai vu, des gens travailler dans les vignes sans aucune protection et augmenter les maladies dans les 3 ou 5 ans... (Surtout quand il est demandé d'avoir une tenue de protection et que dans la majeure partie du temps, quand il fait chaud, les protections c'est Tongue et short !)
Un triathlète vigneron s'est brulé avec les produits l'été dernier...
Aujourd'hui, le permis de traiter est obligatoire pour les jeunes vignerons. Rien qu'au travers des mains passe 20 % de la contamination totale. Donc on devrait voir les vigneron avec casque, combinaison chimique, gants, etc.

Et puis, pour continuer dans la logique... Tous les paysans seraient morts très vite si la moindre contamination était si dangereuse avec les doses qu'ils avalent...

Mon avis, le bio dans le vin est très bien, mais n'est pas prioritaire par rapport aux autres produits. L'abus d'alcool est certainement plus dangereux pour la santé que les résidus du vin...
Avatar de l’utilisateur
lopapy
Messages : 2922
Inscription : 24 août 2007 21:11

Re: Attention à ce qu'il y a dans votre assiette !!!

Message non lu par lopapy »

raoul a écrit :le papy a écrit
je n'ai pas en main de données officieuses, CAD dégagées de tout lobbying pro ou anti "bio", qui me permette d'affirmer que le bio a un effet important...
Il y a des données officielles. En général cela donne :
Ouaip... La donnée officiel est ce que veut bien donner l'officiel... C'est comme les chiffres du chomage ou de la criminalité.
Le thermomètre officiel est souvent loin de la réalité...

Ceci écrit je ne mets pas en doute les chiffres, mais les débats vignerons bio et anti-bio j'en ai entendu tellement et avec la même étude, il lui faisait dire des choses différentes... Ce qui m'apparait, par contre, a mettre en avant c'est que le fait de l'innefficacité d'un quelconque traitement 4 semaines, au moins, avant récolte, permet d'écrire que c'est très intéressant pour avoir peu ou pas de résidus par rapport à toutes les autres récoltes...
(En 2012, les bios ont pleurés... Ou racheté du raison aux non bio...)
Pour faire du bio, il vaut mieux avoir moins de 600 mm de pluie par an (mildiou) reste le problème de l'oïdium... Celui qui faisait du bio cette année à dû traiter tous les 7 jours au soufre au minimum pendant la période critique. Certain bio n'ont pas eu de récolte, dégât à 100 %.

Ta remarque est bonne. Il faut rappeler qu'un vigneron formé ne traite pas pour le plaisir et que les principales maladies de la vigne sont très virulentes. Ensuite on peut se poser la question de l'impact général sur l'environnement en traitant 12 X en bio ou 8 x en production intégrée comme en 2012... A mon avis le bilan sur l'environnement est meilleur en production intégrée cette année, mais sur les résidus, il n'y a pas photo, le meileur c'est le bio. Le bio emploie aussi d'avantage de cuivre qui est un métal lourd, mais autorisé en bio car la molécule n'est pas de synthèse, comme le soufre et une liste restreinte.
Suivant les régions et le cout du pied de vigne, il n'y a pas, non plus le même soin. Et tous les vignerons ne sont pas formés...
(...)
C'est comme l'hélico interdit sur les vignes... Autant j'y croyais dans les années 90, car quand on courrait dans les vignes le moindre hélico nous transformait en bonhomme vert, autant avec les études actuelles menées + les comparaisons entre travail au sol et hélico et simplement la subjectivité de courir ou pédaler à coté d'un hélico ou d'un enjambeur aujourd'hui me font écrire que c'est une belle c*nnerie !
Seul les fongicides sont autorisés pour l'hélico. La qualité de traitement est mauvaise par rapport à un passage au sol, mais c'est une manière de conserver de la vigne dans les pentes. Un passage au sol serait trop onéreux, donc au niveau paysage et environnement, les vignes en pente avec des murs pour les reptiles sont un + à mon avis.
On croit que la qualité de traitement est mauvaise par rapport au sol, mais la encore cela dépend de la compagnie d'hélico.
Il y a (eu?) beaucoup de voyou dans cette profession, mais quand tu respectes les règles avec un pilote correct, tous les tests avec barrière de dispersion sont formelles...
Pour que l'enjambeur ou pire, chenillard, passe devant, il faut qu'il sorte du garage avec les réglages et les buses au top, suivi par un manipulateur cagoulé !

Première sortie, premier nettoyage, c'est fini... Il faut recommencer les réglages et les vignerons ont autre chose à faire.
L'Hélico, si ce n'est pas une compagnie de "voyou", c'est refait à chaque fois. Pour avoir visité un atelier, j'ai vu des pièces d'hélico de "voyou" non changée, et les vérifs chez les corrects...

Et clairement, quand je m'entraine envélo ou à pied dans les vignes, quand je vois un enjmabeur ou un chenillard plein pot, je rebrousse chemin.
Pour l'helico, je regarde la compagnie...(alors qu'au siècle dernier, je fuyais !!!)
Que les controles soient plus performant sur les compagnies d'hélicoptères, ok, mais les interdire c'est envoyer au casse pipe, comme je l'ai vu, des gens travailler dans les vignes sans aucune protection et augmenter les maladies dans les 3 ou 5 ans... (Surtout quand il est demandé d'avoir une tenue de protection et que dans la majeure partie du temps, quand il fait chaud, les protections c'est Tongue et short !)
Un triathlète vigneron s'est brulé avec les produits l'été dernier...
Aujourd'hui, le permis de traiter est obligatoire pour les jeunes vignerons. Rien qu'au travers des mains passe 20 % de la contamination totale. Donc on devrait voir les vigneron avec casque, combinaison chimique, gants, etc.

Et puis, pour continuer dans la logique... Tous les paysans seraient morts très vite si la moindre contamination était si dangereuse avec les doses qu'ils avalent...

Mon avis, le bio dans le vin est très bien, mais n'est pas prioritaire par rapport aux autres produits. L'abus d'alcool est certainement plus dangereux pour la santé que les résidus du vin...
Même si le permis de traiter est obligatoire, rien qu'en Mai dernier, avant même les chaleurs de l'été, certains ont du traiter en catastrophe alors que ce n'était pas prévu.
J'étais en voiture... Et quand tu vois la famille vigneronne avec leur "berthoud" voire un chenillard, en short et tongue, ou descendre de l'enjambeur sans cabine, sans masque, ni combinaison... Tu te poses des questions... Et les réponses fusent... Tu es le vieux c*n !
Comme ce jeune carrossier qui m'expliquait qu'il n'avait pas le temps de mettre son masque... :(

Je suis aussi d'accord que l'abus d'alcool est certainement plus dangereux pour la santé que les résidus du vin...
Mais j'ai peur pour la santé des vignerons dans quelques années...

L'Papy

EDIT : Par contre venir emmernuyer son monde avec un certificat donnant le droit de traiter, cela, l'administration sait faire.
A croire qu'à terme, administrativement, ils veulent empécher les gens de traiter (bientôt pour mettre du produit sur son rosier, il faudra un certificat !)
La plupart des vignerons perdent leurs journées car ils connaissent (sans les appliquer toujours) déjà les bonnes pratiques, certains le passent sachant qu'ils n'iront jamais dans la vigne mais serviront de prete nom pour d'autres, etc... Dans tous les cas, cela fait perdre des journées de boulot et participe au developpement de la filière formation !
Coach
Il n’y a qu’une vérité mais chacun la sienne©LP
Jusqu'à preuve du contraire©Vandel
Que tout les êtres puissent être heureux©Goenka
La satisfaction qu'on tire de la vengeance ne dure qu'un moment, celle que nous donne la clémence est éternelle©Henri4
raoul
Messages : 2309
Inscription : 20 avr. 2004 22:11

Re: Attention à ce qu'il y a dans votre assiette !!!

Message non lu par raoul »

Le papy a écrit :
Même si le permis de traiter est obligatoire, rien qu'en Mai dernier, avant même les chaleurs de l'été, certains ont du traiter en catastrophe alors que ce n'était pas prévu.
J'étais en voiture... Et quand tu vois la famille vigneronne avec leur "berthoud" voire un chenillard, en short et tongue, ou descendre de l'enjambeur sans cabine, sans masque, ni combinaison... Tu te poses des questions... Et les réponses fusent... Tu es le vieux c*n !
Comme ce jeune carrossier qui m'expliquait qu'il n'avait pas le temps de mettre son masque...
Tant qu'il n'y a pas eu de cancer dans la famille... Si les jeunes ont vu le grand-père traiter toute sa vie sans masque, mettre les mains dans la bouillie et mourir à 96 ans de vieillesse... Ils se disent que les mises en garde d'un permis de traiter sont superflues. Et il y a les familles où il y a eu des cancers et les vignerons sont très peureux... Le permis de traiter est une formation avec un examen où le paysan, vigneron, horticulteur, etc. apprend :

- à régler son pulvérisateur pour employer le minimum de produit et faire l'auto-contrôle de celui-ci.
- à laver son pulvérisateur sans faire de pollution. (jamais à l'égoût). Les pulvérisateurs ont aujourd'hui un réservoir d'eau pour le rinçage sur la parcelle, l'eau de rinçage étant pulvérisée sur la parcelle, cela diminue l'impact sur l'environnement .
- la toxicité des produits, risque pour la santé
- à se protéger, à protéger son personnel. Souvent il y a des tests didactiques avec des bandelettes marqueuses de produit. On se rend compte immédiatement que les combinaisons type scaphandre protègent très bien.
- Etc.

Pas la panacée, mais pour le vigneron qui réfléchit... Pourquoi faire exprès de s'exposer et de polluer d'avantage quand il est aisé et économiquement rentable de respecter les bonnes pratiques ? Le produit de traitement coûte cher et diminuer les doses et une manière de diminuer ses charges. Je rappelle qu'en viticulture, limité par un quota max de production, traiter plus ne sert à rien. C'est une approche extensive et non intensive.

Je suis aussi d'accord que l'abus d'alcool est certainement plus dangereux pour la santé que les résidus du vin...
Mais j'ai peur pour la santé des vignerons dans quelques années...
Tu as raison. Dans les études, on voit que les paysans "sur les gros tracteur" (cabine hermétique et filtre à charbon) ont une mortalité inférieure à la moyenne et que les métiers où le pulvérisateur est sur le dos (horticulteur, viticulture en pente) ont une mortalité légèrement supérieure à la moyenne. Dans l'ensemble, il n'y a pas de différences flagrantes avec le reste de la population et ceci même que les paysans et vigneron sont bcp plus en contact avec les pesticides.

EDIT : Par contre venir emmernuyer son monde avec un certificat donnant le droit de traiter, cela, l'administration sait faire.

Une bonne chose à mon avis ! Une étude avait été faite sur les jardiniers du dimanche... Ils mettaient entre 5 à 10 x les doses recommandées ! Inutile de dire que les résidus sont en proportion... Un professionnel formé ne le fera jamais, car il ne veut pas augmenter par 5 ou 10x ses coûts de pesticides.
A croire qu'à terme, administrativement, ils veulent empécher les gens de traiter (bientôt pour mettre du produit sur son rosier, il faudra un certificat !)
La plupart des vignerons perdent leurs journées car ils connaissent (sans les appliquer toujours) déjà les bonnes pratiques, certains le passent sachant qu'ils n'iront jamais dans la vigne mais serviront de prete nom pour d'autres, etc... Dans tous les cas, cela fait perdre des journées de boulot et participe au developpement de la filière formation !
Le permis de traiter est un module de la fromation des jeunes. Tous les paysans, vignerons doivent passer l'examen pour utiliser des produits. Concrètement, ce n'est pas une perte de temps.

Et puis, les jardiniers du dimanche mettent des masques à poussière pour employer des produits chimiques... Ils ne respectent pas leur plan, ce qui conduit à traiter plus vu le comportement "explosif" des maladies... Allez expliquer qu'on fait un hectare avec 200 l alors qu'ils mettent 10 litres pour 100 m2. On arrive facilement à 5x la dose de cette manière... A mon avis ça sert à quelque chose...
Avatar de l’utilisateur
Kenzo
Messages : 15480
Inscription : 07 sept. 2006 14:03
Localisation : ABC NEWS !!!

Re: Attention à ce qu'il y a dans votre assiette !!!

Message non lu par Kenzo »

La mention "nourri sans OGM" pas assez présente dans les grandes surfaces

Image

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir dénonce la trop faible présence en grandes surfaces de produits portant la mention "nourri sans OGM", en dépit de la forte demande des consommateurs, dans un communiqué jeudi. "Il faut que les filières et les distributeurs se réveillent pour répondre à la demande des consommateurs", selon Olivier Andrault, chargé de mission au sein de l'association qui a mené l'enquête dans 324 grandes surfaces en France. Un an après la publication du décret autorisant la mention "nourri sans OGM" sur les produits d'origine animale, l'UFC relève un "bien maigre panier" pour les marques nationales, qui comprend uniquement les volailles et oeufs des Fermiers de Loué, le saumon Labeyrie et quelques marques régionales, précise le communiqué. Pour les produits de marques distributeurs (MDD), deux enseignes sur les sept qui ont fait l'objet d'une enquête "se distinguent": Carrefour et Auchan proposent "une véritable gamme de produits +sans OGM+" quand les autres "font quasiment l'impasse", souligne l'UFC. "Est-ce qu'ils sont en train de faire des tests ou est-ce que cela ne les intéresse pas", s'interroge M. Andrault. Globalement, il reste difficile pour le consommateur de savoir où trouver ces produits dans 86% des magasins, faute de signalétique suffisante, note l'étude. Ceci est "d'autant plus regrettable" que l'UFC ne relève pas de différence de prix avec les produits conventionnels, selon un relevé effectué entre les 14 et 18 janvier sur le site Internet de 1.653 magasins drive de la grande distribution. "Une prise de conscience est nécessaire pour maintenir la diversité de choix", insiste M. Andrault qui estime que les filières d'alimentations sans OGM sont "menacées".
I don't ride a bike to add days to my life. I ride a bike to add life to my days !!!
Avatar de l’utilisateur
Kenzo
Messages : 15480
Inscription : 07 sept. 2006 14:03
Localisation : ABC NEWS !!!

Re: Attention à ce qu'il y a dans votre assiette !!!

Message non lu par Kenzo »

Image
I don't ride a bike to add days to my life. I ride a bike to add life to my days !!!
Avatar de l’utilisateur
Kenzo
Messages : 15480
Inscription : 07 sept. 2006 14:03
Localisation : ABC NEWS !!!

Re: Attention à ce qu'il y a dans votre assiette !!!

Message non lu par Kenzo »

Viandes, poissons : l’homme va-t-il mourir de son alimentation ?

Image

Après le scandale des lasagnes à la viande de cheval, nous sommes en droit de nous poser bien des questions sur toute la chaîne alimentaire et ses dérives : le consommateur est sans cesse abusé, trompé sur la marchandise, le but étant pour l’industrie agro-alimentaire de générer des profits toujours plus importants au détriment de la santé de chacun : les produits sont mal contrôlés, mal étiquetés, le consommateur est mal informé…

Une nouvelle inquiétude se profile à l’horizon : la Commission européenne a indiqué, jeudi 14 février, que les poissons d'élevage pourront à nouveau être nourris avec des farines de porc et de volaille à compter du 1er juin. Ce mode d’alimentation avait été totalement interdit et banni dans l’Union européenne en 2001, après cinq années de crise de la "vache folle"…

" La commission prévoit d'autoriser le recours à des "protéines animales transformées" qui ne présenteraient pas les mêmes risques que les farines animales produites jusque dans les années 1990 pour nourrir poissons, poules ou mammifères d'élevage. Ainsi les PAT ne seraient fabriquées qu'à partir de produits d'abattage propres à la consommation humaine et prélevés sur des animaux sains, alors qu’on a longtemps utilisé dans ces farines toutes sortes de sous-produits de carcasses."

Le temps a passé et il semble qu’on n’ait pas vraiment tiré les leçons de ces erreurs graves, de leurs conséquences dramatiques : les technocrates de Bruxelles décident pour nous de notre alimentation…Qui pourra vraiment contrôler et vérifier le contenu de ces farines animales ?

D’ailleurs, quand on voit les conditions d’élevage des poissons dans les fermes d’aquaculture, on peut se demander qui a envie de manger du poisson d’élevage : pangas, saumons, tilapias, crevettes font, paraît-il, les délices des consommateurs chinois,la Chine étant le premier « fabricant « de ces poissons…

Plus gros producteur mondial de poissons d'élevage, la Chine en est également le principal client : 80,2 % des poissons consommés en Chine sont issus de la pisciculture, contre seulement 23,6 % en 1970. Dans le reste du monde, la proportion, bien que plus faible, est aussi en forte progression (26,6 % contre seulement 4,8 % en 1970).

Apparemment, les consommateurs chinois sont peu soucieux de leur alimentation et, aussi sans doute, fort mal informés…

Les conditions d’élevage de ces poissons sont le plus souvent indignes…Ainsi les pangas parqués dans des fermes d’élevage,au Vietnam sont des poissons omnivores capables de digérer tous les déchets, toutes les pollutions industrielles et le Mékong dans lequel ils vivent est un des fleuves les plus pollués du monde, un gigantesque égoût…

De plus, ce poisson ne se reproduisant pas facilement à l’état naturel, il reçoit un traitement de choc pour faciliter la ponte des œufs : les femelles se voient donc injecter des hormones féminines qui servent à stimuler la reproduction…



En Norvège, les saumons d'élevage sont traités au diflubenzuron, pesticide destiné à lutter contre un parasite : les poux de mer...

Les problèmes sont multiples et la pisciculture elle-même semble générer de nouvelles maladies des poissons comme ces poux de mer, par exemple...

De plus, dans cette industrie du poisson, les producteurs se trouvaient devant une impasse car les poissons d'élevage étaient et sont nourris pour une grande partie de farine et d'huile de poissons issus... de la pêche.

La pisciculture, souvent présentée comme une solution idéale à la surpêche, pèse en fait lourdement sur les ressources halieutiques. Sur les 90 millions de tonnes de poissons pêchés chaque année, près du quart sert à nourrir d'autres poissons ou des animaux d'élevage. C'est ce qu'on appelle la pêche minotière.

Dès lors, la seule solution serait de revenir aux farines animales…

Mais quand on voit tous les détournements, toutes les tromperies et toutes les fraudes qui pèsent sur l’industrie alimentaire, on se demande s’il ne serait pas plus judicieux de tempérer notre consommation de viandes et de poissons…

En Manche, en baie de Seine, les sardines et d'autres espèces comme les bars ou les maquereaux sont contaminées aux PCB....

Pour ma part, j'ai éliminé de mon alimentation la plupart des produits préparés et je me refuse à acheter du poisson d’élevage dans la mesure où les producteurs se permettent tous les abus... mais même les poissons pêchés en mer sont parfois pollués.
I don't ride a bike to add days to my life. I ride a bike to add life to my days !!!
Avatar de l’utilisateur
Kenzo
Messages : 15480
Inscription : 07 sept. 2006 14:03
Localisation : ABC NEWS !!!

Re: Attention à ce qu'il y a dans votre assiette !!!

Message non lu par Kenzo »

Le mystère du panga...

Image

Vous connaissez, sans doute, le merlan, la dorade, le cabillaud, poissons familiers de tous…

Mais connaissez-vous le panga ? Nom mystérieux totalement inconnu du public, il y a quelques années, le panga de son vrai nom « pangasius hypophthalmus » a envahi les étals des poissonniers, des hypermarchés seulement depuis 1996-1997. Ce poisson nouvellement apparu connaît un succès de vente phénoménal, quelle est donc la raison de ce succès ? Son prix exceptionnellement bas : moins de 10 euros le kilo, deux fois moins cher que le cabillaud, une aubaine pour les consommateurs non avertis…

Est-ce donc là une création de la génétique moderne qui serait parvenu à inventer une nouvelle espèce de poissons ? On n’en est pas loin, car ce poisson élevé au Vietnam est le produit d’une culture industrielle intensive. Parqués dans des fermes d’élevage, les pangas sont des poissons omnivores capables de digérer tous les déchets, toutes les pollutions industrielles et le Mékong dans lequel ils vivent est un des fleuves les plus pollués du monde, un gigantesque égoût…

On le voit, manger du panga, c’est à coup sûr courir un risque grave pour la santé et pourtant, ces poissons sont vendus en quantité industrielle, on en trouve dans tous les rayons de poissonnerie, à la meilleure place…

Le risque est d’autant plus grand que ces poissons d’élevage sont nourris avec des boulettes bourrées de protéines à base de farine animale contenant des cadavres de poissons broyés et déshydratés, des vitamines, des résidus de soja, bref, un cocktail explosif qui fait penser immanquablement au scandale de la vache folle …

Mais le scandale ne s’arrête pas là : ce poisson ne se reproduisant pas facilement à l’état naturel, il reçoit un traitement de choc pour faciliter la ponte des œufs : les femelles se voient donc injecter des hormones féminines qui servent à stimuler la reproduction…

Comment peut on en arriver là ? Voilà le résultat d’une mondialisation qui s’accélère : nourrir les humains, est-ce donc les empoisonner, les tuer ?

Ces poissons sont vendus en France légalement, les prix attractifs font que les clients se précipitent inconsidérément sur cet aliment bon marché…

Comment les hypermarchés peuvent-ils commercialiser une nourriture si hautement toxique ? Est-ce qu’on s’achemine vers un nouveau scandale sanitaire avec ces poissons pollués, mal nourris, bourrés d’hormones ?

Comment le commerce peut-il se rendre complice de telles abominations ?

L’argent devient-il le seul moteur de l’humanité ? Il faut s’en inquiéter, d’abord refuser d’acheter des produits dont l’origine est douteuse, ne plus consommer du panga, et les poissons d’élevage en général.

On perçoit là un phénomène inquiétant et qui aggrave les injustices : ce sont bien les gens les plus modestes, les moins informés aussi qui sont les victimes de ce système absurde. Qui achète surtout du panga ? Evidemment les gens dont les moyens sont limités, qui font des économies et qui ne peuvent acquérir du poisson de qualité… Le panga remplit les rayons discount, et on voit bien là toute la perversion du système, une fois de plus ce sont les gens les plus démunis qui deviennent des cibles privilégiées : ils sont invités à s’intoxiquer avec ce poisson d’une nouvelle espèce.
I don't ride a bike to add days to my life. I ride a bike to add life to my days !!!
ctrape
Messages : 109
Inscription : 28 juil. 2012 17:16

Re: Attention à ce qu'il y a dans votre assiette !!!

Message non lu par ctrape »

Ce que vous dites sur le Panga, n'a rien d'étonnant quand on connait les dérives de l'agriculture en général, les dérives facilement imaginables, dans les pays émergeant et quelques massacres du biotope en Asie du style pêche à la grenade...etc. Croire que l'on peut avoir de la qualité à un prix défiant toute concurrence, est une illusion que l'Europe fréquente depuis plus de 40 ans...et ce n'est pas fini. Mais ce qui est certain, c'est que nous avons tous une part de responsabilité, et pas uniquement les supermarchés.
Avatar de l’utilisateur
KuRioS
Messages : 969
Inscription : 03 janv. 2013 08:53
Localisation : Langres

Re: Attention à ce qu'il y a dans votre assiette !!!

Message non lu par KuRioS »

e l'acide lactique dans les abattoirs pour éviter les microbes :shock:

http://www.lavenir.net/article/detail.a ... 2_00272456

chouette ... :sm10: :sm10:
No Pain No Tartines
sandidu122
Messages : 19
Inscription : 15 mars 2012 15:20

Re: Attention à ce qu'il y a dans votre assiette !!!

Message non lu par sandidu122 »

Bonjour,
Merci pour ces informations. Il est vrai qu'on ne se rend pas compte des dangers que notre assiette peut présenter sans s'informer et surtout sans se donner la peine de lire les différents composants de nos produits. En effet, certains additif alimentaire utilisé pour la conservation des produits ou pour les couleurs peuvent apporter des risques pour la santé.
Avatar de l’utilisateur
Kenzo
Messages : 15480
Inscription : 07 sept. 2006 14:03
Localisation : ABC NEWS !!!

Re: Attention à ce qu'il y a dans votre assiette !!!

Message non lu par Kenzo »

I don't ride a bike to add days to my life. I ride a bike to add life to my days !!!
prechet
Messages : 1147
Inscription : 31 mars 2011 20:50

Re: Attention à ce qu'il y a dans votre assiette !!!

Message non lu par prechet »

Le reportage d'envoyé spécial sur le Panga, miam miam :mrgreen:
http://www.wat.tv/video/qu-est-ce-qu-pa ... fug9_.html
Avatar de l’utilisateur
Kenzo
Messages : 15480
Inscription : 07 sept. 2006 14:03
Localisation : ABC NEWS !!!

Re: Attention à ce qu'il y a dans votre assiette !!!

Message non lu par Kenzo »

L’agriculture qui s’est précipitée, sur la technique du « no grazing » pour élever les bovins sur du béton avec des aliments industriels plutôt qu’à l’herbe....

:arrow: http://www.marianne.net/Et-la-qualite-b ... 29363.html
I don't ride a bike to add days to my life. I ride a bike to add life to my days !!!
Répondre