Plans d'entrainements "personnalisés"

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
Tung
Messages : 2187
Enregistré le : 05 sept. 2014 14:54

Plans d'entrainements "personnalisés"

Message non lu par Tung » 27 sept. 2018 13:26

Je lance une bouteille à la mer, ou un débat, selon chacun.
Je n'ai jamais trouvé, ou alors mal cherché, de "generateurs" de plans en course à pied tenant compte des spécificités de chacun, du type
- âge, poids, taille
- cardio min/max
- temps de réferences
- objectifs (10k, semi, marathon ...)
- autres

Du coup, peut on parler d'efficacité d'un plan générique sur une personne lamba, sachant qu'on est vraiment pas tous faits pareils ?
Dans mon entourage, les plans sont suivis à la virgule, alors des fois je me pose des questions bêtes. Ou pas.
Si la question est débile ou déjà posée, my 2 cts.

Vank
Messages : 1985
Enregistré le : 01 avr. 2010 20:40

Re: Plans d'entrainements "personnalisés"

Message non lu par Vank » 27 sept. 2018 16:59

Oui ça existe bien sûr.

Mais c'est sur tableur excel, peut-être même d'une époque ou internet n'existait pas encore ou en était à ses balbutiements. Un truc de vieux quoi….

Du coup ça va pas t'intéresser.

Allez salut le jeune…. :mrgreen: :mrgreen:
Pain is inevitable, suffering is optionnal.

Tung
Messages : 2187
Enregistré le : 05 sept. 2014 14:54

Re: Plans d'entrainements "personnalisés"

Message non lu par Tung » 27 sept. 2018 17:50

Je pense que je jouais à Excel pendant que tu essuyais encore les bancs de la fac avec tes fesses. Morpion :twisted:
Sinon oui d'accord avec toi, mais actuellement ?

Vank
Messages : 1985
Enregistré le : 01 avr. 2010 20:40

Re: Plans d'entrainements "personnalisés"

Message non lu par Vank » 27 sept. 2018 18:07

Tung a écrit :
27 sept. 2018 17:50
Je pense que je jouais à Excel pendant que tu essuyais encore les bancs de la fac avec tes fesses. Morpion :twisted:
Sinon oui d'accord avec toi, mais actuellement ?
:lol: :lol: :lol:

Tu n'es pas si jeune que ça donc….

Mais redevenons sérieux. Qu'entends-tu par "actuellement"? On sait s'entraîner correctement depuis longtemps maintenant. Un sportif moyen amateur comme toi peut parfaitement bien progresser avec un plan qui ne serait pas "up to date". Tu en doutes?

PS: si j'avais dû un jour essuyer des bancs ce fac avec mes fesses c'eût été dès 1976. Création d'Excel début des années 80. Evite donc de "penser que" sans avoir plus de certitudes :wink:
Pain is inevitable, suffering is optionnal.

Tung
Messages : 2187
Enregistré le : 05 sept. 2014 14:54

Re: Plans d'entrainements "personnalisés"

Message non lu par Tung » 27 sept. 2018 19:27

Bordel t'es vieux !

Non en fait, je regarde quelques plans par ci par là pour évaluer ce que je dois faire pour progresser, parce que je suis un noob en la matière il faut préciser, et je me posais la question des fois sur la conception et l'élaboration des plans, sur quoi ils se basent, comment ont il déterminé et prouvé une certaine efficacité de leurs programmes. J'irai pas jusqu'a te demander de l'oeuf ou la poule qui a commencé mais un avis assez subjectif.

shika
Messages : 2708
Enregistré le : 20 sept. 2015 14:51

Re: Plans d'entrainements "personnalisés"

Message non lu par shika » 27 sept. 2018 21:05

Tung a écrit :
27 sept. 2018 13:26
Je lance une bouteille à la mer, ou un débat, selon chacun.
Je n'ai jamais trouvé, ou alors mal cherché, de "generateurs" de plans en course à pied tenant compte des spécificités de chacun, du type
- âge, poids, taille
- cardio min/max
- temps de réferences
- objectifs (10k, semi, marathon ...)
- autres

Du coup, peut on parler d'efficacité d'un plan générique sur une personne lamba, sachant qu'on est vraiment pas tous faits pareils ?
Dans mon entourage, les plans sont suivis à la virgule, alors des fois je me pose des questions bêtes. Ou pas.
Si la question est débile ou déjà posée, my 2 cts.
En fait il y a un certain nombre de grands principes de base que tu peux appliquer pour te construire un plan individualisé. Pas besoin de générateur. De toutes manières 90 % des plans ne tiennent pas compte de l'entraînement croisé par exemple.

Et puis faire son propre plan c'est vachement intéressant, même si ça peut devenir un casse-tête parfois pour ne pas enfreindre les principes que tu t'es fixé. Et puis parfois aussi y a des variables que tu contrôles pas. Va dire à ton plan de s'adapter au fait que ton semi en prépa marathon a lieu non pas 4 semaines mais 5 semaines avant ton marathon par exemple :)

Y a plein de littérature sur le sujet, mais celui que je trouve vraiment super sur le sujet c'est Joe Friel :
http://www.joefrielsblog.com/2018/05/th ... honer.html

Pour ma part je me suis vraiment inspiré de ça pour faire mon plan même si j'ai quelques variations (mésocycles de 4-3-3 et affûtage un peu différent avec moins de volume en semaine 10).

Tung
Messages : 2187
Enregistré le : 05 sept. 2014 14:54

Re: Plans d'entrainements "personnalisés"

Message non lu par Tung » 28 sept. 2018 06:57

Merci pour le lien !

Avatar du membre
coleopt
Messages : 2062
Enregistré le : 16 nov. 2009 13:58

Re: Plans d'entrainements "personnalisés"

Message non lu par coleopt » 28 sept. 2018 09:25

J'irai pas jusqu'a te demander de l'oeuf ou la poule qui a commencé
Posez vous les vrais questions! Comme, où se trouve les couilles chez le coq?

Drancis Frake
Messages : 205
Enregistré le : 07 juin 2018 21:11

Re: Plans d'entrainements "personnalisés"

Message non lu par Drancis Frake » 28 sept. 2018 13:44

shika a écrit :
27 sept. 2018 21:05
Tung a écrit :
27 sept. 2018 13:26
Je lance une bouteille à la mer, ou un débat, selon chacun.
Je n'ai jamais trouvé, ou alors mal cherché, de "generateurs" de plans en course à pied tenant compte des spécificités de chacun, du type
- âge, poids, taille
- cardio min/max
- temps de réferences
- objectifs (10k, semi, marathon ...)
- autres

Du coup, peut on parler d'efficacité d'un plan générique sur une personne lamba, sachant qu'on est vraiment pas tous faits pareils ?
Dans mon entourage, les plans sont suivis à la virgule, alors des fois je me pose des questions bêtes. Ou pas.
Si la question est débile ou déjà posée, my 2 cts.
En fait il y a un certain nombre de grands principes de base que tu peux appliquer pour te construire un plan individualisé. Pas besoin de générateur. De toutes manières 90 % des plans ne tiennent pas compte de l'entraînement croisé par exemple.

Et puis faire son propre plan c'est vachement intéressant, même si ça peut devenir un casse-tête parfois pour ne pas enfreindre les principes que tu t'es fixé. Et puis parfois aussi y a des variables que tu contrôles pas. Va dire à ton plan de s'adapter au fait que ton semi en prépa marathon a lieu non pas 4 semaines mais 5 semaines avant ton marathon par exemple :)

Y a plein de littérature sur le sujet, mais celui que je trouve vraiment super sur le sujet c'est Joe Friel :
http://www.joefrielsblog.com/2018/05/th ... honer.html

Pour ma part je me suis vraiment inspiré de ça pour faire mon plan même si j'ai quelques variations (mésocycles de 4-3-3 et affûtage un peu différent avec moins de volume en semaine 10).
Effectivement !

Pour ma part j'ai appris à m'entraîner en m'appuyant sur des plans récupérés dans des magazines. J'ai compris les fondamentaux et ensuite, au fil des ans j'ai expérimenté : plus ou moins d'endurance, plus au moins de VMA, etc. Macro cycles de 3 ou 4 semaines avec une semaine de récupération ? La difficulté du triathlon est que l'on doit préparer à la fois un effort dans 3 disciplines. Exemple :Pendant la préparation d'un Ironman comment caser des séances au seuil lactique, très exigeantes aussi bien mentalement que physiquement, dans les 3 disciplines sans s'épuiser ? Etc.

Au-delà des plans récupérés à droite et à gauche, la connaissance théorique sur le fonctionnement du corps humain apporte quelques pistes supplémentaires mais attention, beaucoup de questions aussi. La physiologie peut faire peur au début par son vocabulaire, si l'on n'y est pas habitué il est facile de s'y perdre. Patience et persévérance s'imposent, à moins d'être très doué(e) et brillant(e) intellectuellement. Rares sont celles et ceux qui sont capables de rédiger un mémoire de malacologie à l'âge de 10 ans comme Jean Piaget. Personnellement je n'ai pas d'avirons alors j'avance à la godille.

(Je recommande d'avoir une compétition de référence à laquelle on participe tous les ans, elle permet de s'étalonner et de voir si on est sur la bonne voie)

Ce qui est certain, c'est que c'est la meilleure démarche possible si l'on n'a pas la possibilité d'avoir son propre coach. Personnellement je n'ai aucune foi dans ces application s qui proposent monts et merveilles, elles ne permettent pas une personnalisation des entraînements comme le ferait un entraîneur en chair et en os, avec le gros plus qu'est la relation humaine qui va avec et qui est en péril avec l'usage à outrance des réseaux sociaux. Au nom de l'innovation on détruit ce qui est indispensable à notre bien être. A cela s'ajoute le feed-back, les ajustements sont nécessaires quasiment au jour le jour ou au moins plusieurs fois par mois : fatigue, maladie, blessure, vie professionnelle, vie familiale, etc, rythment notre vie de manière souvent imprévisible.

Le coach en club a aussi des limites comme j'ai pu le constater quelques fois. Faire faire de la préparation physique ou des tests VMA sur piste pour la saison prochaine dès la fin du mois fin septembre, début octobre alors que la saison précédente n'est pas tout à fait terminée et qu'une phase de récupération s'impose avant de se lancer dans la préparation de ses prochains objectifs, me laisse perplexe !

Apprendre par soi-même est une grande source d'enrichissement et par là de plaisir. On apprend aussi par se biais à mieux se connaître, on découvre ses limites (une limite ne se repousse pas, elle est là et il faut faire avec !). Mais il y aura toujours des points que l'on pourra améliorer. Il faut être patient avec son corps et surtout patient tout court ! L'avantage du triathlon est qu'on peut le pratiquer à 60 ans et plus et que jusque là on peut progresser et trouver sa place dans son groupe d'âge. Pour celui qui rêve de participer à l'Ironman d'Hawaï, il n'y arrivera peut-être pas à 40 ans mais à 50 ans. Je peux garantir qu'à plus de 50 ans les sensations sont toujours là dès l'instant que l'on s'est entraîné avec intelligence, c'est à dire sans se cramer au fil des ans.

Jerome.A
Messages : 2193
Enregistré le : 20 nov. 2015 15:02

Re: Plans d'entrainements "personnalisés"

Message non lu par Jerome.A » 28 sept. 2018 15:05

Pour qu un plan soit personnalise il faut identifier les forces/faiblesse. je ne suis pas sur qu une spreadsheet le fasse.
après il y a des plans specifique, temps de soutien, vitesse,longue distance....
mais c'est vrai que les plans en ligne sont souvent bcp trop generique et fait pour le tout venant qui veut faire sa premiere CAP ou son premier TRI.
By failing to prepare you are preparing to fail

Seillonaz
Messages : 152
Enregistré le : 18 janv. 2018 22:12

Re: Plans d'entrainements "personnalisés"

Message non lu par Seillonaz » 29 sept. 2018 10:30

Drancis Frake a écrit :
28 sept. 2018 13:44


Au-delà des plans récupérés à droite et à gauche, la connaissance théorique sur le fonctionnement du corps humain apporte quelques pistes supplémentaires mais attention, beaucoup de questions aussi. La physiologie peut faire peur au début par son vocabulaire, si l'on n'y est pas habitué il est facile de s'y perdre. Patience et persévérance s'imposent, à moins d'être très doué(e) et brillant(e) intellectuellement. Rares sont celles et ceux qui sont capables de rédiger un mémoire de malacologie à l'âge de 10 ans comme Jean Piaget. Personnellement je n'ai pas d'avirons alors j'avance à la godille.

(Je recommande d'avoir une compétition de référence à laquelle on participe tous les ans, elle permet de s'étalonner et de voir si on est sur la bonne voie)

Ce qui est certain, c'est que c'est la meilleure démarche possible si l'on n'a pas la possibilité d'avoir son propre coach. Personnellement je n'ai aucune foi dans ces application s qui proposent monts et merveilles, elles ne permettent pas une personnalisation des entraînements comme le ferait un entraîneur en chair et en os, avec le gros plus qu'est la relation humaine qui va avec et qui est en péril avec l'usage à outrance des réseaux sociaux. Au nom de l'innovation on détruit ce qui est indispensable à notre bien être. A cela s'ajoute le feed-back, les ajustements sont nécessaires quasiment au jour le jour ou au moins plusieurs fois par mois : fatigue, maladie, blessure, vie professionnelle, vie familiale, etc, rythment notre vie de manière souvent imprévisible.

Le coach en club a aussi des limites comme j'ai pu le constater quelques fois. Faire faire de la préparation physique ou des tests VMA sur piste pour la saison prochaine dès la fin du mois fin septembre, début octobre alors que la saison précédente n'est pas tout à fait terminée et qu'une phase de récupération s'impose avant de se lancer dans la préparation de ses prochains objectifs, me laisse perplexe !

Apprendre par soi-même est une grande source d'enrichissement et par là de plaisir. On apprend aussi par se biais à mieux se connaître, on découvre ses limites (une limite ne se repousse pas, elle est là et il faut faire avec !). Mais il y aura toujours des points que l'on pourra améliorer. Il faut être patient avec son corps et surtout patient tout court ! L'avantage du triathlon est qu'on peut le pratiquer à 60 ans et plus et que jusque là on peut progresser et trouver sa place dans son groupe d'âge. Pour celui qui rêve de participer à l'Ironman d'Hawaï, il n'y arrivera peut-être pas à 40 ans mais à 50 ans. Je peux garantir qu'à plus de 50 ans les sensations sont toujours là dès l'instant que l'on s'est entraîné avec intelligence, c'est à dire sans se cramer au fil des ans.
Quand tu dis "une limite ne se repousse pas, elle est là et il faut faire avec" Encore faut-il aller la chercher pour la connaître car les défis et les challenges effectués toujours de plus en plut haut de plus en plus fort ne t'amène pas forcément à la trouver. Tu as cette croyance et c'est pour ça que tu restes dans ce pré carré. Le jour où tu ouvriras ton esprit à autre chose tu découvriras que cette limite que tu croyais à cet endroit en fait est aujourd'hui bien plus loin. explore, comprends et je te garantis que la vision des choses devient différente. C'est en ce mettant en danger que nous évoluons.

La seule limite c'est la mort, les autres sont celles que nous nous mettons consciemment par choix ou inconsciemment (mécanisme de défense ou de préservation). Un travail sur soi même permet de passer outre et ouvrir d'autres possibilités.

Avatar du membre
Rocky Rider
Messages : 1788
Enregistré le : 26 mai 2011 09:14
Localisation : Alençon
Contact :

Re: Plans d'entrainements "personnalisés"

Message non lu par Rocky Rider » 30 sept. 2018 16:01

Sinon tu as Gutai qui est sensé générer des plans d'entraînement personnalisés en fonction de tes objectifs et de ton profil....mais c'est payant ;)
Classement 2018 des triathlètes LD Français : https://www.t2area.com/resultats-tri-cu ... -2018.html

Le calendrier des triathlons et duathlons longue distance : https://www.t2area.com/calendrier.html

Tung
Messages : 2187
Enregistré le : 05 sept. 2014 14:54

Re: Plans d'entrainements "personnalisés"

Message non lu par Tung » 30 sept. 2018 20:00

Rocky Rider a écrit :
30 sept. 2018 16:01
Sinon tu as Gutai qui est sensé générer des plans d'entraînement personnalisés en fonction de tes objectifs et de ton profil....mais c'est payant ;)
Ah je ne connais pas du tout. Tu as essayé ?

Avatar du membre
Rocky Rider
Messages : 1788
Enregistré le : 26 mai 2011 09:14
Localisation : Alençon
Contact :

Re: Plans d'entrainements "personnalisés"

Message non lu par Rocky Rider » 30 sept. 2018 20:54

J'avais ouvert un sujet ici : viewtopic.php?f=3&t=61680

Non, je n'ai pas essayé...ce n'est pas tant le prix qui me bloque...mais plus le fait que j'aime bien me faire plaisir ! S'il fait beau et que j'ai envie de faire une sortie longue, ou si je peux me joindre à un groupe je le fais. Je crois que le logiciel ne prend pas en compte ces sorties imprévues et n'adapte pas le reste du planning.

J'ai eu un entraineur une saison mais aujourd'hui je ne me vois plus suivre un planning imposé !
Classement 2018 des triathlètes LD Français : https://www.t2area.com/resultats-tri-cu ... -2018.html

Le calendrier des triathlons et duathlons longue distance : https://www.t2area.com/calendrier.html

shika
Messages : 2708
Enregistré le : 20 sept. 2015 14:51

Re: Plans d'entrainements "personnalisés"

Message non lu par shika » 04 oct. 2018 12:35

Bah je sais pas si ça t'est déjà arrivé, moi c'est le cas de temps en temps, avant la séance tu la crains, pendant tu trouves des astuces mentales pour faire la séance en entier car tu te dis que tu arriveras jamais à la faire jusqu'au bout, et au final après coup t'es quand même très satisfait et fier de l'avoir fait. Le plus souvent c'est ces séances-là qui te font vraiment progresser je trouve.

Après un plan ça reste une ligne de conduite, tu peux aussi ne pas le suivre à la lettre et il y a des fois où tu n'as juste pas le choix.

Je suis étonné que Gutaï ne prenne pas en compte une sortie, ça me paraît complètement invraisemblable tu es sûr de toi ?

Répondre