Comment vieillissent les triathlèthes de haut niveau ?

Que faire quand ça va pas?
Avatar du membre
lopapy
Messages : 2914
Enregistré le : 24 août 2007 21:11

Re: Comment vieillissent les triathlèthes de haut niveau ?

Message non lu par lopapy » 22 janv. 2019 13:13

L'après carrière dépend beaucoup de la philosophie de l'athlète.

Il est clair que faire du sport pathologique quand c'est ton métier n'est pas sans un effet délétère sur ta santé.
En fait c'est surtout l'après carrière qui déterminera si les séquelles des efforts vont s'aggraver, être circonscrites ou mêmes, se résorber.

L'aspect psychologique aussi de l'athlète est important. Un has been qui s'accepte vivra mieux et plus longtemps qu'un has been qui pleure sur son sort.

Après il y aussi les accidents de parcours qui font partir des athlètes pourtant respectueux de leur corps.

Comme écrit plus haut, le triathlon, comme les sports d'endurance, permet aux athlètes d'avoir un after plus sympa que ceux qui ont fait un sport explosif. Cela dépend en grande partie de ce que l'on en fait. Mes petits vieux de 70 ans et plus tiennent la route... Même s'ils n'ont trusté les podiums qu'en V3 ou M5.

L'Papy
Coach
Il n’y a qu’une vérité mais chacun la sienne©LP
Jusqu'à preuve du contraire©Vandel
Que tout les êtres puissent être heureux©Goenka
La satisfaction qu'on tire de la vengeance ne dure qu'un moment, celle que nous donne la clémence est éternelle©Henri4

Avatar du membre
Rocky Rider
Messages : 1788
Enregistré le : 26 mai 2011 09:14
Localisation : Alençon
Contact :

Re: Comment vieillissent les triathlèthes de haut niveau ?

Message non lu par Rocky Rider » 22 janv. 2019 21:02

Cette étude basée sur l’observation de 786 cyclistes français engagés sur le Tour de France depuis 1947 et menée par Jean-François Toussaint de l’Irmes, Grégoire Rey (Inserm- CépiDC) et Eloi Marijon (Inserm) a révélé que l’espérance de vie des cyclistes du Tour de France était plus importante (6,3 années supplémentaires en moyenne) que celle observée dans la population masculine globale sur la période 1947-2012
Larticle complet ici : https://www.eurosport.fr/economie/cycli ... tory.shtml

OK c'est du cyclisme...mais ça peut servir de base pour une réflexion !
Classement 2018 des triathlètes LD Français : https://www.t2area.com/resultats-tri-cu ... -2018.html

Le calendrier des triathlons et duathlons longue distance : https://www.t2area.com/calendrier.html

Avatar du membre
Yo L
Messages : 2021
Enregistré le : 19 nov. 2004 15:56
Localisation : Villeurbanne

Re: Comment vieillissent les triathlèthes de haut niveau ?

Message non lu par Yo L » 23 janv. 2019 10:50

Les chercheurs reconnaissent toutefois manquer de recul pour évaluer l’impact du dopage qui s’est fortement développé dans le cyclisme dans les années 1990, sur l’espérance de vie des cyclistes.

En même temps, les amphet et autres substances utilisées dans la période de l'après guerre n'ont pas du leur faire gagner des points de vies non plus !

jpgi
Messages : 25
Enregistré le : 13 mai 2016 16:31

Re: Comment vieillissent les triathlèthes de haut niveau ?

Message non lu par jpgi » 23 janv. 2019 12:54

Quand j'ai découvert cette étude sur l’espérance de vie des cyclistes du Tour de France, je suis resté très perplexe sur les conclusions qu'on pouvait en tirer.
Les participants au tour de France sont des gens aux capacités cardio-vasculaires complètement au dessus de la moyenne pour ne pas dire exceptionnelles. S'ils ont participé au tour de France, c'est qu'ils n'avaient de plus aucun problème de santé.
On peut aussi penser que leur niveau de vie était au dessus de la moyenne.
Ils ont une espérance de vie de 6 ans de plus que le Français moyen, cela parait tout à fait logique.
La question serait de savoir si cette tranche de population aurait eu une espérance de vie de 3 ans ou de 9 ans de plus que la moyenne s'ils n'avaient pas fait de sport à haut niveau pour pouvoir conclure.

Avatar du membre
Rocky Rider
Messages : 1788
Enregistré le : 26 mai 2011 09:14
Localisation : Alençon
Contact :

Re: Comment vieillissent les triathlèthes de haut niveau ?

Message non lu par Rocky Rider » 23 janv. 2019 13:49

jpgi a écrit :
23 janv. 2019 12:54
ou de 9 ans de plus que la moyenne s'ils n'avaient pas fait de sport à haut niveau pour pouvoir conclure.
Je n'avais pas vu ça comme ça mais oui tu as entièrement raison !!!!
Classement 2018 des triathlètes LD Français : https://www.t2area.com/resultats-tri-cu ... -2018.html

Le calendrier des triathlons et duathlons longue distance : https://www.t2area.com/calendrier.html

geraud
Messages : 5068
Enregistré le : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Correze

Re: Comment vieillissent les triathlèthes de haut niveau ?

Message non lu par geraud » 23 janv. 2019 14:34

jpgi a écrit :
23 janv. 2019 12:54
Quand j'ai découvert cette étude sur l’espérance de vie des cyclistes du Tour de France, je suis resté très perplexe sur les conclusions qu'on pouvait en tirer.
Les participants au tour de France sont des gens aux capacités cardio-vasculaires complètement au dessus de la moyenne pour ne pas dire exceptionnelles. S'ils ont participé au tour de France, c'est qu'ils n'avaient de plus aucun problème de santé.
On peut aussi penser que leur niveau de vie était au dessus de la moyenne.
Ils ont une espérance de vie de 6 ans de plus que le Français moyen, cela parait tout à fait logique.
La question serait de savoir si cette tranche de population aurait eu une espérance de vie de 3 ans ou de 9 ans de plus que la moyenne s'ils n'avaient pas fait de sport à haut niveau pour pouvoir conclure.
Dans un premier temps, j avais eu exactement la même réaction que toi, et le même raisonnement.
Mais en y repensant un peu, je pense qu il faut juste garder cela en tête pour éviter les mauvaises interprétation du genre "ces gars ont une espérance de vie supérieure de 6 ans, donc le Tour de France rallonge la vie". Car comme tu le dis, le point de départ n était pas le même.

Maintenant, je vois 2 intérêts à cette etude:
- celle de montrer que le cyclisme à très haut niveau n a pas vraiment d impact négatif. A priori, ils n auraient quand même pas vécu 15 ans de plus que la moyenne s ils avaient eu une vie saine, sportive mais sans competition. Donc combien? 8? 9? Ce serait déjà énorme. Donc avec 6 ans, le sport de haut niveau ne leur a pas fait perdre grand chose. Surtout si l on tient compte du fait que sans le cyclisme, beaucoup auraient sans doute eu une vie professionnelle bien plus pénible, ou une hygiène de vie qui les aurait amenés bien plus près de la moyenne.

- de fixer les choses, en gros, sur l ère avant le vrai professionnalisme. Car en 2012, très peu de coureurs du Tour des années 80 et après, étaient déjà décédés. Et cela fera une référence intéressante pour refaire la même etude dans 15 ou 20 ans. Les résultats seront sans doute très différents.
Effectivement les armes lourdes (et peu connues ou maîtrisées parfois... certains ont quand même pris des produits qui n avaient encore même pas suivi toute la procédure de mise sur le marché) des années 90 et 2000 vont jouer un rôle.
Mais il n y a pas que ça. Avant, beaucoup n étaient que "semi pro" et avaient une carrière beaucoup plus courte. Maintenant, tous sont pros à 100%. Chaque coureur du Tour est devenu une formule 1, faite pour performer au maximum et est dans une optique d optimisation 365 jours par an pendant 10 à 15 ans. La sollicitation cumulée du corps est beaucoup plus importante.

Comme dans le même temps, la pénibilité des tâches dans le travail à beaucoup recule en France depuis les années 60, l écart risque de se réduire assez sensiblement

IRONchris31
Messages : 500
Enregistré le : 23 mars 2016 16:01

Re: Comment vieillissent les triathlèthes de haut niveau ?

Message non lu par IRONchris31 » 23 janv. 2019 21:50

Pour revenir au thème du post... Y'a 1 TRIATHLETE qui ce jour se réjoui d'avoir signé avec le TEAM BAHRAIN, il s'agit de Vincent LUIS, du quoi mettre du beurre dans les épinards pour ces... Vieux jours...

jpgi
Messages : 25
Enregistré le : 13 mai 2016 16:31

Re: Comment vieillissent les triathlèthes de haut niveau ?

Message non lu par jpgi » 25 janv. 2019 15:50

geraud a écrit :
23 janv. 2019 14:34
jpgi a écrit :
23 janv. 2019 12:54
...

Maintenant, je vois 2 intérêts à cette etude:
- celle de montrer que le cyclisme à très haut niveau n a pas vraiment d impact négatif. A priori, ils n auraient quand même pas vécu 15 ans de plus que la moyenne s ils avaient eu une vie saine, sportive mais sans competition. Donc combien? 8? 9? Ce serait déjà énorme. Donc avec 6 ans, le sport de haut niveau ne leur a pas fait perdre grand chose. Surtout si l on tient compte du fait que sans le cyclisme, beaucoup auraient sans doute eu une vie professionnelle bien plus pénible, ou une hygiène de vie qui les aurait amenés bien plus près de la moyenne.

- de fixer les choses, en gros, sur l ère avant le vrai professionnalisme. Car en 2012, très peu de coureurs du Tour des années 80 et après, étaient déjà décédés. Et cela fera une référence intéressante pour refaire la même etude dans 15 ou 20 ans. Les résultats seront sans doute très différents.
Effectivement les armes lourdes (et peu connues ou maîtrisées parfois... certains ont quand même pris des produits qui n avaient encore même pas suivi toute la procédure de mise sur le marché) des années 90 et 2000 vont jouer un rôle.
Mais il n y a pas que ça. Avant, beaucoup n étaient que "semi pro" et avaient une carrière beaucoup plus courte. Maintenant, tous sont pros à 100%. Chaque coureur du Tour est devenu une formule 1, faite pour performer au maximum et est dans une optique d optimisation 365 jours par an pendant 10 à 15 ans. La sollicitation cumulée du corps est beaucoup plus importante.

Comme dans le même temps, la pénibilité des tâches dans le travail à beaucoup recule en France depuis les années 60, l écart risque de se réduire assez sensiblement
Sur le premier point, cela se discute. On ne sait effectivement pas combien de temps ils auraient vécu sans compétition (de niveau international), c'est cela qui manque dans l'étude.
Quand tu dis "Le sport de haut niveau ne leur pas fait perdre grand chose" en désignant les possibles deux années, tout dépend de la valeur qu'on donne à deux années de sa vie !
A 20 ans, on boit, on fume, on n'est pas à deux années près. 50 ans (ou moins) plus tard, les deux années ont pris de la valeur !

Sur le second point, tu as tout à fait raison. Et je réalise que c'est sans doute pour cela que cette étude a été faite.

Blown86
Messages : 2
Enregistré le : 05 févr. 2019 16:58

Re: Comment vieillissent les triathlèthes de haut niveau ?

Message non lu par Blown86 » 07 févr. 2019 15:25

Hello tout le monde,

Ce qui serait intéressant de faire comme étude c'est de comparer l'espérance de vie d'un sportif de haut niveau avec une personne de tout les jours qui fait du sport 3 fois par semaine 1h00 de temps donc sans abusé. Car là ils font des comparaisons entre des sportifs de haut niveau et des personne ne faisant pas de sport du tout, c'est claire que les sportifs de haut niveau vont pour la plupart du temps vivre plus longtemps que les personnes sédentaire.

shika
Messages : 2711
Enregistré le : 20 sept. 2015 14:51

Re: Comment vieillissent les triathlèthes de haut niveau ?

Message non lu par shika » 17 févr. 2019 23:11

Moui je suis pas convaincu, y a tellement de facteurs environnementaux qui peuvent influer. Une personne pro se doit de surveiller aussi certains écarts (sommeil, nutrition, alcool...).

Et on parle de pénibilité du travail qui diminue mais pourtant aujourd'hui on parle de burnout, de bore-out, pas sûr que les choses aient changé en mieux.

Quant à la sédentarité avec les outils numériques elle n'a cessé d'augmenter ces dernières années.

Reste la question de la gestion de l'après-carrière de ces athlètes. Ça peut carrément conditionner la suite ça aussi.

Répondre