Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Du vélo, aux lunettes de piscine en passant par les runnings pour parler matos c'est ici que ça se passe! Attention pas de petites annonces ou d'annonces commerciales ici (voir plus bas les forums dédiés à cela).
shika
Messages : 2665
Enregistré le : 20 sept. 2015 14:51

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par shika » 10 sept. 2019 21:52

Faut-il rappeler qu'en montée la gravité prend le pas sur l'aéro, qu'en descente la maniabilité est meilleure, et que même sur le plat 90 % de la résistance à l'air est créée par le bonhomme sur le vélo ? C'est pas moi qui le dit et je prétend pas avoir raison, tiens regarde cette vidéo de cycling weekly dans un wind tunnel encore le mois dernier (pas exempte de défauts d'aillleurs) :
https://youtu.be/7lK1xC0Z5FA

Bref, l'écart avec Brownlee était de plus de 3 minutes à l'arrivée, autrement dit même avec un B'twin il aurait gagné quand même :roll:

ctntri
Messages : 32
Enregistré le : 06 déc. 2017 13:37

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par ctntri » 12 sept. 2019 17:15

Et justement un clm permet de mettre le corps du bonhomme sur le vélo dans une meilleur position aero (en dehors de l'aero du vélo lui même)

FAYARD
Messages : 21646
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par FAYARD » 12 sept. 2019 17:43

shika a écrit :
10 sept. 2019 21:52
Faut-il rappeler qu'en montée la gravité prend le pas sur l'aéro, qu'en descente la maniabilité est meilleure, et que même sur le plat 90 % de la résistance à l'air est créée par le bonhomme sur le vélo ? C'est pas moi qui le dit et je prétend pas avoir raison, tiens regarde cette vidéo de cycling weekly dans un wind tunnel encore le mois dernier (pas exempte de défauts d'aillleurs) :
https://youtu.be/7lK1xC0Z5FA

Bref, l'écart avec Brownlee était de plus de 3 minutes à l'arrivée, autrement dit même avec un B'twin il aurait gagné quand même :roll:
On ne sait pas bien où en est Brownlee, ni quel est son état de forme actuellement, surtout qu’il a prouvé par le passé qu’il peut être irrésistible sur 70.3. Alors tirer une conclusion sur la pertinence du vélo de CLM à Nice à partir de son résultat par rapport au vainqueur, c’est pas sérieux.
Un CLM seul ça veut rien dire, c’est l’ensemble « machine + coureur «  qui est important, un mec mal posé bah c’est pas efficace..Seulement une étude en soufflerie avec des gens compétents pour te poser correctement, ça coûte un peu d’argent. Le vainqueur n’en avait peut être pas les moyens, il a peut-être fait son choix par obligation.
Clermont en finale du Top 14 :sm2: :sm2:

Frank
Messages : 2853
Enregistré le : 08 août 2009 18:05
Localisation : Var

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par Frank » 12 sept. 2019 18:10

FAYARD a écrit :
12 sept. 2019 17:43
shika a écrit :
10 sept. 2019 21:52
Faut-il rappeler qu'en montée la gravité prend le pas sur l'aéro, qu'en descente la maniabilité est meilleure, et que même sur le plat 90 % de la résistance à l'air est créée par le bonhomme sur le vélo ? C'est pas moi qui le dit et je prétend pas avoir raison, tiens regarde cette vidéo de cycling weekly dans un wind tunnel encore le mois dernier (pas exempte de défauts d'aillleurs) :
https://youtu.be/7lK1xC0Z5FA

Bref, l'écart avec Brownlee était de plus de 3 minutes à l'arrivée, autrement dit même avec un B'twin il aurait gagné quand même :roll:
On ne sait pas bien où en est Brownlee, ni quel est son état de forme actuellement, surtout qu’il a prouvé par le passé qu’il peut être irrésistible sur 70.3. Alors tirer une conclusion sur la pertinence du vélo de CLM à Nice à partir de son résultat par rapport au vainqueur, c’est pas sérieux.
Un CLM seul ça veut rien dire, c’est l’ensemble « machine + coureur «  qui est important, un mec mal posé bah c’est pas efficace..Seulement une étude en soufflerie avec des gens compétents pour te poser correctement, ça coûte un peu d’argent. Le vainqueur n’en avait peut être pas les moyens, il a peut-être fait son choix par obligation.
Bonjour, oui, dimanche la décision à vélo ne s'est pas faite sur le matos, je pense, mais sur la gestion de course et la forme du moment. Le vainqueur sur son route était quand même en bonne position lorsqu'il était sur les prolongateurs, en plus.
Par ailleurs, l'un des tous meilleurs à vélo (le grassois d'adoption) avait une roue pleine (un mauvais choix d'après le consultant, pourtant ce dernier sait certainement que roue pleine ne signifie plus forcément "mavic comète à 2kg"), et Gomez aussi, et ce dernier rate sa course. Pour autant était-ce à cause de sa roue ou d'une méforme ce jour-là, difficile à dire... je penche pour la 2e raison.
Sans chiffre et sans entendre le ressenti exact des intéressés, on ne peut que supposer.
Mais comparer le matos est intéressant, on voit des vélos TT sur des épreuves bien plus montagneuses.
A+!

PEB
Messages : 20
Enregistré le : 20 mai 2019 09:37

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par PEB » 14 sept. 2019 14:21

Sur le tri de l'alpe d'huez, j'ai été surpris de voir que nombre des meilleurs pro avaient pris un CLM. A priori, ce n'est pas un choix pertinent car 1°) lourd dans les cols (+2kg vs un cadre classique), 2°) pas agréable de pédaler en danseuse avec (les genoux tapent contre le cintre => il faut se reculer); 3°) peu maniable dans les descentes. Le choix pertinent me parait être celui d'un cadre classique, aéro et léger, couplé avec un prolongateur qui permet de se mettre en position aéro les rares moments de plat. Je vois plusieurs raisons qui peuvent justifier ce choix: 1°) ils pédalent toute l'année avec le CLM et ne veulent pas changer leur repères; 2°) le CLM est le seul qui permet une position optimale (les règles UCI qui s'appliquent aux cadres classiques imposent un recul de selle trop important, même en avançant au max la selle + en retournant la tige de selle); 3°) contrainte du sponsor et/ou de l'équipementier. Perso, j'avais le choix et j'ai opté pour aéro + prolongateur (j'arrive à avoir un Cx quasi identique vs CLM, même si la position est légèrement moins confortable, ce qui n'est pas gênant dans la mesure où on n'a jamais à la tenir plus de 30mn d'affilée) et, dans mon cas, c'était vraiment le bon choix.

warp1977
Messages : 1384
Enregistré le : 13 avr. 2012 10:36

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par warp1977 » 14 sept. 2019 17:58

Moi, je trouve ça couillu de dire que les pros ( qui gagnent/sont dans le top10) font un mauvais choix de matériel car ce n'est pas celui que l'on fait…
Et j'imagine mal Felt mettre la pression à Ryf :lol: Ils doivent plutôt prier Sainte Rita qu'elle ne se barre pas.

claude
Messages : 3468
Enregistré le : 02 juil. 2005 19:55
Localisation : Sud Ouest

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par claude » 14 sept. 2019 21:35

Pourquoi Sainte Rita, la Patronne des causes désespérées ? Ryf n'a rien de désespérée... :mrgreen:
Claude

Frank
Messages : 2853
Enregistré le : 08 août 2009 18:05
Localisation : Var

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par Frank » 15 sept. 2019 08:05

PEB a écrit :
14 sept. 2019 14:21
Sur le tri de l'alpe d'huez, j'ai été surpris de voir que nombre des meilleurs pro avaient pris un CLM. A priori, ce n'est pas un choix pertinent car 1°) lourd dans les cols (+2kg vs un cadre classique), 2°) pas agréable de pédaler en danseuse avec (les genoux tapent contre le cintre => il faut se reculer); 3°) peu maniable dans les descentes. Le choix pertinent me parait être celui d'un cadre classique, aéro et léger, couplé avec un prolongateur qui permet de se mettre en position aéro les rares moments de plat. Je vois plusieurs raisons qui peuvent justifier ce choix: 1°) ils pédalent toute l'année avec le CLM et ne veulent pas changer leur repères; 2°) le CLM est le seul qui permet une position optimale (les règles UCI qui s'appliquent aux cadres classiques imposent un recul de selle trop important, même en avançant au max la selle + en retournant la tige de selle); 3°) contrainte du sponsor et/ou de l'équipementier. Perso, j'avais le choix et j'ai opté pour aéro + prolongateur (j'arrive à avoir un Cx quasi identique vs CLM, même si la position est légèrement moins confortable, ce qui n'est pas gênant dans la mesure où on n'a jamais à la tenir plus de 30mn d'affilée) et, dans mon cas, c'était vraiment le bon choix.
Bonjour, ce que tu dis est exact sur les vélos TT assez exclusifs où l'athlète est placé en position très radicale ou agressive, c'est vrai.
Toutefois sur un vélo de CLM type Slice de chez Cannon (il existe pas mal de CLM assez polyvalents et légers par ailleurs, notamment en générique) sur lequel le concurrent sera posé en compromis afin de préserver un minimum de confort, pas trop en avant pour ne pas taper les genoux et pour pouvoir descendre sans avoir tout le poids en avant, avec un poste de pilotage favorisant aussi la position autre qu'aéro (leviers de freins ergonomiques, bonne guidoline (ce qui est moins important sur les épreuves roulantes), à ce moment-là ce vélo pourra tout faire, et sera probablement celui sur lequel le concurrent se sentira le mieux sur tout type de parcours : ça montera , ça descendra, ça se pilotera, et ça offrira sur les portions roulantes une meilleure position qu'un vélo de route.
A+!

cosmoken
Messages : 181
Enregistré le : 01 juil. 2014 20:09

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par cosmoken » 15 sept. 2019 21:01

Perso (c'est-à-dire avec mon NDM), sur IM de montagne, j'ai longtemps hésité entre mon pseudo CLM (Cervélo S2) avec guidon de tri et mon S3 sans prolongateur mais un peu plus léger.
L'expérience a montré que mon choix du S3 a été le bon :
- Dans les côtes (6h30/9h00), on est bien content d'avoir un vélo léger, et sur lequel on a les mains bien posées sur les cocottes (choix du confort sur ce qui représente le plus long de la course)
- Dans les descentes en lacets (1h30/9h00), le prolongateur ne m'a jamais manqué (trop dangereux), surtout que mon S2 frêne pas grand chose (choix de la sécurité)
- Le reste, 1h/9h00 (descentes ou plats droits) était insignifiant pour que le prolongateur représente un réel intérêt
Au vu des photos des autres participants, très peu ont choisi des prolongateurs, encore moins des CLM.

Weshgros
Messages : 99
Enregistré le : 01 mars 2011 11:05

Re: Cadre aéro sur parcours IM de montagne

Message non lu par Weshgros » 16 sept. 2019 09:02

PEB a écrit :
14 sept. 2019 14:21
Sur le tri de l'alpe d'huez, j'ai été surpris de voir que nombre des meilleurs pro avaient pris un CLM. A priori, ce n'est pas un choix pertinent car 1°) lourd dans les cols (+2kg vs un cadre classique), 2°) pas agréable de pédaler en danseuse avec (les genoux tapent contre le cintre => il faut se reculer); 3°) peu maniable dans les descentes. Le choix pertinent me parait être celui d'un cadre classique, aéro et léger, couplé avec un prolongateur qui permet de se mettre en position aéro les rares moments de plat. Je vois plusieurs raisons qui peuvent justifier ce choix: 1°) ils pédalent toute l'année avec le CLM et ne veulent pas changer leur repères; 2°) le CLM est le seul qui permet une position optimale (les règles UCI qui s'appliquent aux cadres classiques imposent un recul de selle trop important, même en avançant au max la selle + en retournant la tige de selle); 3°) contrainte du sponsor et/ou de l'équipementier. Perso, j'avais le choix et j'ai opté pour aéro + prolongateur (j'arrive à avoir un Cx quasi identique vs CLM, même si la position est légèrement moins confortable, ce qui n'est pas gênant dans la mesure où on n'a jamais à la tenir plus de 30mn d'affilée) et, dans mon cas, c'était vraiment le bon choix.
Autant sur Embrun le choix du type de vélo est discutable autant sur l'Alpe pour moi il n'y a pas photo : pour les cyclistes avec un niveau correct c'est clm. Certes il y a du dénivelé mais aussi beaucoup de parties roulantes : les 30km entre le Vernay et Séchilienne, le Valbonnais, le début du col d'Ornon, le plat jusqu'à l'Alpe. La seule descente un peu technique c'est celle d'Ornon mais franchement les routes sont impeccables, ça aide. Les quelques minutes perdues dans l'Alpe à cause du surpoids sont largement compensées !

Répondre