Altriman 2018

Annonces, infos, résultats et lives sur toutes les courses! Vos comptes rendus de courses sont aussi les bienvenus!
XD
Messages : 817
Enregistré le : 18 juil. 2004 11:50
Localisation : toulouse

Re: Altriman 2018

Message non lu par XD » 08 juil. 2018 08:58

gasolinefr a écrit :
08 juil. 2018 08:55
Contente de t'avoir vu en vrai Petrus ! Quelle course! Je fini 3e féminine 😁
Bravo et respect !!!!

Jerome.A
Messages : 1639
Enregistré le : 20 nov. 2015 15:02
Localisation : Frankfurt

Re: Altriman 2018

Message non lu par Jerome.A » 08 juil. 2018 10:26

Felicitations a tous!
By failing to prepare you are preparing to fail

gasolinefr
Messages : 145
Enregistré le : 16 janv. 2016 17:24

Re: Altriman 2018

Message non lu par gasolinefr » 08 juil. 2018 14:31

Samedi 7 juillet réveil à 3h30 du mat ça pique! Arrivée sur place l'ambiance est cool tout le monde se parle, je met la combi, l'approche du plan d'eau, il est 5h10 et personne ne s'echauffe ! Un gars se lance, je le suis, ça va l'eau est bien plus chaude que l'air. Il y a maintenant du monde qui s'échauffe. On sort de l'eau 5 minutes avant le départ et là on nous annonce qu'en raison du brouillard le départ est retardé et finalement un parcours B est mis en place avec 4 boucles pour un parcours qui fait à peine 3000 m. Je fais la nat en mode panique en suivant les bonnets blancs à côté de moi car sinon j'y vois que dalle. Je sors de l'eau dans les derniers mais j'ai l'habitude et au moins je ne me suis pas perdue et je suis encore dans le game. On enchaine le vélo. J'y vais tranquille pour en garder sous la pédale. Au ravitaillement de Mijanes je passe en manches courtes. La température est devenue très douce. Même pas besoin de mettre une veste dans la descente. Arrivée en bas du col de la dent la chaleur me plombe, je met un moment avant de retrouver mon énergie mais ça revient. Après le col je me dis qu'on est bientôt arrivé. Grosse erreur les derniers 20 ou 30 kilomètres sont très longs car il y a encore pas mal de montées. Mais je continue à doubler donc je dois pas être si mal que ça 😉 je fais finalement je 96e temps en vélo et je suis large au niveau barrière horaire. Arrive la cap, je fais l'erreur de prendre 2 verres d'eau + un peu de coca au premier ravito. C'est trop d'un coup quand on court. J'ai mal au bide mais j'avance quand même.Le marathon sera très compliqué car je n'ai pas pu courir beaucoup cette année avec mon tendon d'Achille. Je flippe un peu sur la fin car je réalise que je cours avec la frontale depuis presque 2 heures et je ne connais pas son autonomie. Au demi tour au lac de Balcere je réalise qu'il y a du monde derrière moi et qu'en cas de panne de lumière il me suffira d'attendre le concurrent derrière. Je finis enfin ce marathon interminable en moins de 6h, la troisième fille m'a doublé sur la cap, finalement je limite les dégâts en ne perdant que 17 places sur la cap. Je finis à la 112e place au scratch en 17h58. Le dernier classé a mis 19h11. Contente de l'avoir fait mais pas sûre de le refaire. J'ai vraiment fait le marathon en mode zombi en gérant comme je peux mes douleurs au ventre (mais je pense qu'avec une bouteille sur moi et en buvant par petites gorgées ça aurait été beaucoup mieux), mes douleurs aux ischios et des moments de doute où j'ai vraiment eu peur de tomber dans les pommes (forcément quand on fait un marathon sans arriver à s'alimenter...). Alors que finalement le vélo est bien passé. Comme quoi sur l'Altriman faut pas négliger la cap dans la prepa...

Floppy
Messages : 278
Enregistré le : 29 sept. 2015 13:23

Re: Altriman 2018

Message non lu par Floppy » 09 juil. 2018 08:23

Bravo, respect.

Seillonaz
Messages : 152
Enregistré le : 18 janv. 2018 22:12

Re: Altriman 2018

Message non lu par Seillonaz » 10 juil. 2018 13:56

Bravo à vous tous
pour ma part, ça aurait pu passer mais éjecté par les Bh du vélo pour 20 mn. Triathlon extrême ou pas, je souhaitais finir frais. je n'étais donc pas venu en mode sportif mais en cyclotouriste. C'était tellement beau que je ne regrette pas d'avoir pris du temps à discuter avec quelques coureurs, les bénévoles, profiter pleinement des paysages et des ravitos. Très frais à l'arrivée du vélo, j'ai préféré ne pas continuer afin de ne pas casser de fibres musculaires et pouvoir refaire du sport loisir dès ce soir et j'avais en tête le défi bugiste dans un coin de ma tête pour le 21 juillet s'il ne fait pas trop chaud.


198.08 km
Distance
Calories
9,692 C
Calories
Chronométrage
12:38:50
Temps
11:30:14
Temps de déplacement
12:40:36
Temps écoulé
15.7 K/H
Vitesse moyenne
17.2 K/H
Vitesse moyenne en déplacement
68.5 K/H
Vitesse max

Content d'avoir pu échanger avec XD, et un grand merci à Benoît pour ce magnifique parcours vélo. Le parcours vélo n'est pas aussi dur que l'organisation le laisse à penser. Donc pour ceux qui comme moi viennent d'autres sports d'endurances, les triathlons extrêmes n'ont rien d'extrême si on sait gérer son effort encore faut-il ne pas trop lambiner aux transitions et aux ravitos. :lol: :lol:

Gasoline et Petrus combien avez vous de D+ SVP?

Peyo31
Messages : 135
Enregistré le : 21 sept. 2008 16:21
Localisation : Strasbourg
Contact :

Re: Altriman 2018

Message non lu par Peyo31 » 10 juil. 2018 14:41

Salut à tous,

Juste un petit message pour dire que samedi vers 22h30, j'ai franchi, heureux, la ligne d'arrivée de l'Altriman.
Pari réussi, avec 7h40 d'entrainement par semaine (depuis fin octobre): pas mal de vélo (4h11 en moyenne), de la càp (un peu plus de 2h en moy), un peu de nat (40min en moyenne), du skating l'hiver et qq séance de PPG à la fin, il est possible de (bien, 63/200) finir l'Altriman, sans être inquiété par les barrières horaires.
J'ai quand même vu les limites de mon faible volume sur le second tour du marathon (plus de 30min en plus sur le second tour), mais je n'ai pas voulu finir dans la douleur!

Super parcours vélo, un chantier aussi difficile que somptueux, ça fait mal aux jambes, mais on en prend plein les yeux, perso, j'ai 5000 de déniv à la V800.
C'est le parcours le plus difficile que j'ai fait (plus dur que la Marmotte), notamment du fait que certaines descentes ne soient pas de tout repos... mais aussi la montée vers Roquefort (plein cagnard), ou à Carcannières. Le Pailhères est évidemment redoutable, mais il arrive tôt, donc à gérer!

Avatar de l’utilisateur
pierrot12
Messages : 362
Enregistré le : 02 août 2011 13:53

Re: Altriman 2018

Message non lu par pierrot12 » 10 juil. 2018 16:11

Bonjour à tous et félicitations à tous les participants.

J'espère que vous en avez tous bien ch...... :mrgreen: :mrgreen: car ce fut mon cas dans la montée du Garavel avec la chaleur suffocante dès le pied de l'ascension. Le col ou (plutôt l’enfer) de Dent à bien tenu son rôle, les premières pentes avec la fatigue déjà cumulée étaient vraiment terribles, mais les paysages splendides.
Je retiendrai une compétition encore plus musclée que d'habitude pour le vélo mais également avec les quelques "petites" modifications tout à fait "délicates" sur la partie CAP dans le centre du village :D . Heureusement que le temps s'est rafraîchi en milieu d'après-midi pour le bien-être de nos organismes.
Un grand merci aux organisateurs et à tous les bénévoles une nouvelle fois.
Plus que jamais le XXL le plus dur au monde, le même parcours CAP pour tout le monde, la même polaire à l'arrivée pour tout le monde (suivez mon regard...), pas d'aide logistique extérieure possible (suivez mon autre regard...). Que du bonheur pour un Altriman qui respecte la philosophie originelle du triathlon de l'effort solitaire.
BRAVO aux tridouziens, tous finischers cette année :sm2: :sm2: :sm2:
Désolé pour ceux qui ont manqué la barrière horaire vélo de peu, mais il sera toujours temps de vous y remettre l'année prochaine. J'ai connu des échecs il y a quelques années et y revenir permet (je vous l'assure) de conjurer définitivement ce mauvais sort.

petrus
Messages : 199
Enregistré le : 05 déc. 2005 20:46

Re: Altriman 2018

Message non lu par petrus » 10 juil. 2018 17:43

Seillonaz a écrit :
10 juil. 2018 13:56
Gasoline et Petrus combien avez vous de D+ SVP?
Salut Seillonaz ( et les autres)
j'ai 4950 de D+ . Et un copain a moi a 4750
Bravo de prendre avec autant de philosophie la BH , c'est bien l'esprit de cette course

Pour ma part , étant d'un niveau tres juste en velo, la clé a été , je pense un départ hyper prudent: sorti 110 de l'eau environ, je suis 170 au km 50 et122 à la fin du vélo. Je me suis fait enrhumé dans tout le col de la LLose et du Creu :mrgreen: par contre dans le col de Dent et Garabel je suis revenu sur quelques athlètes qui me semblaient bien mal en point

Merci à tous pour les echanges sur ce forum , c'etait sympa, et un grand merci à Benoit et toute l'equipe des bénévoles :sm2:

gasolinefr
Messages : 145
Enregistré le : 16 janv. 2016 17:24

Re: Altriman 2018

Message non lu par gasolinefr » 10 juil. 2018 19:49

J'ai 4918m de deniv sur le vélo pour ma part.
Un copain m'a demandé si je voulais refaire Embrun l'an prochain mais pour moi y a pas photo je préfère mille fois l'Altriman : le côté grandiose des paysages, l'ambiance super sympa entre les concurrents, le respect des voitures sur le parcours qui m'ont laissé les doubler sans problème dans les descentes (alors que j'ai un mauvais souvenir globalement des nombreuses voitures suiveuses sur Embrun qui m'ont bien saoulé...), les restos des Angles très correctes et les activités à faire en famille à un rapport qualité prix correct alors qu'à Embrun c'est très attrape touriste (et pourtant j'habite sur la côte d'Azur), et puis moi ça m'a touché Benoît en personne qui attend à minuit passé jusqu'au dernier pour nous passer la médaille autour du cou.
Par contre je ne pense pas que ce soit le tri le plus difficile. Je regarde le deniv en cap sur l'evergreen et ça calme bien quand même...

Avatar de l’utilisateur
lopapy
Messages : 2815
Enregistré le : 24 août 2007 21:11

Re: Altriman 2018

Message non lu par lopapy » 10 juil. 2018 20:07

Tu as raison sur le D+ en CAP de l'Evergreen qui en fait le Xtri le plus long en temps.(autant de CAP que vélo+ nat )
Sinon natation plus facile car 1000m au lieu de 1500m au matemale, et pour le vélo le D+ est aussi incomparable.
Un autre paramètre très très important rend le vélo de L'Altriman encore plis difficile est la position des D+.
Aucun xtri ne vous mets au plus bas de la course 1000D- de l'arrivée a 50 puis 30 kms de l'arrivée.
Ailleurs vous roulez très rarement sous l'arrivée, il y a donc des kms de descente, comme a L'Alpsman, pour récupérer avant la CAP... Pas chez Benoît !

L'Papy_😌

Avatar de l’utilisateur
pierrot12
Messages : 362
Enregistré le : 02 août 2011 13:53

Re: Altriman 2018

Message non lu par pierrot12 » 11 juil. 2018 14:39

gasolinefr a écrit :
10 juil. 2018 19:49
Par contre je ne pense pas que ce soit le tri le plus difficile. Je regarde le deniv en cap sur l'evergreen et ça calme bien quand même...
Effectivement sur le papier les chronos sur l'Evergreen restent incontestablement les plus longs. En revanche après en avoir longuement discuté avec ceratins participants de l'Evergreen et après avoir lu le compte rendu de la Tortue (qui termine 1er V4 à l'altri) :sm6: l'approche de la course à pied n'est pas du tout la même. D'ailleurs peut-on vraiment parler de CAP ? Il s'agit plutôt d'une longue rando-trail où l'on marche le plus souvent et parfois même avec des bâtons.
Sans vouloir provoquer, il est même possible pour un triathlète bien préparé d'enchaîner un nouveau XXL la semaine d'après car moins de traumatisme sur la partie CAP.
Ce nouveau concept est certes très attirant pour certains triathlètes (et autres purs traileurs), mais (et cela ne reflète que mon avis) je ne crois pas que cette épreuve soit plus éprouvante que l'Altriman dans la mesure où nous devons pour cette dernière réellement courir (vite pour les plus forts) ou trottiner (pour les plus faibles) avec toute la charge musculaire que ces efforts imposent, notamment dans la longue descente vers Matemale où nous étions presque naturellement obligés d’allonger les foulées (sauf pour ceux qui marchaient simplement).
Ceci étant dit, je souhaitais cependant m'inscrire sur l'Evergreen dès cette année afin (justement) de préparer un trail long pour fin octobre. Malheureusement l'épreuve vient d'être annulée, je croise les doigts pour 2019 afin que que les organisateurs résolvent leur soucis financiers.
Il ne faut pas oublier que plus un XXL est rapide, plus la récupération est longue et les liaisons musculaires dues à la course à pied restent d'autant prégnantes et parfois durant de longues semaines.
Perso, j'ai mis près de 2 mois à récupérer d'un marathon (sec) couru à vive allure sur bitume. Pourtant, j'ai déjà enchaîné 2 XXL en 15 jours sans soucis majeurs, certains l'on fait avec une semaine d'intervalle avec succès.


lagz_spritz
Messages : 96
Enregistré le : 28 janv. 2018 08:35

Re: Altriman 2018

Message non lu par lagz_spritz » 12 juil. 2018 08:41

pierrot12 a écrit :
11 juil. 2018 14:39
gasolinefr a écrit :
10 juil. 2018 19:49
Par contre je ne pense pas que ce soit le tri le plus difficile. Je regarde le deniv en cap sur l'evergreen et ça calme bien quand même...
Effectivement sur le papier les chronos sur l'Evergreen restent incontestablement les plus longs. En revanche après en avoir longuement discuté avec ceratins participants de l'Evergreen et après avoir lu le compte rendu de la Tortue (qui termine 1er V4 à l'altri) :sm6: l'approche de la course à pied n'est pas du tout la même. D'ailleurs peut-on vraiment parler de CAP ? Il s'agit plutôt d'une longue rando-trail où l'on marche le plus souvent et parfois même avec des bâtons.
Sans vouloir provoquer, il est même possible pour un triathlète bien préparé d'enchaîner un nouveau XXL la semaine d'après car moins de traumatisme sur la partie CAP.
Ce nouveau concept est certes très attirant pour certains triathlètes (et autres purs traileurs), mais (et cela ne reflète que mon avis) je ne crois pas que cette épreuve soit plus éprouvante que l'Altriman dans la mesure où nous devons pour cette dernière réellement courir (vite pour les plus forts) ou trottiner (pour les plus faibles) avec toute la charge musculaire que ces efforts imposent, notamment dans la longue descente vers Matemale où nous étions presque naturellement obligés d’allonger les foulées (sauf pour ceux qui marchaient simplement).
Ceci étant dit, je souhaitais cependant m'inscrire sur l'Evergreen dès cette année afin (justement) de préparer un trail long pour fin octobre. Malheureusement l'épreuve vient d'être annulée, je croise les doigts pour 2019 afin que que les organisateurs résolvent leur soucis financiers.
Il ne faut pas oublier que plus un XXL est rapide, plus la récupération est longue et les liaisons musculaires dues à la course à pied restent d'autant prégnantes et parfois durant de longues semaines.
Perso, j'ai mis près de 2 mois à récupérer d'un marathon (sec) couru à vive allure sur bitume. Pourtant, j'ai déjà enchaîné 2 XXL en 15 jours sans soucis majeurs, certains l'on fait avec une semaine d'intervalle avec succès.
Exactement ça pour la cap , un marathon est beaucoup traumatisant/dur qu'un ultra trail.
En vélo c'est l'inverse , le d+ fatigue beaucoup l'organisme.

petrus
Messages : 199
Enregistré le : 05 déc. 2005 20:46

Re: Altriman 2018

Message non lu par petrus » 13 juil. 2018 11:56

salut
si cela interesse certains , mon récit de l'Altriman2018 est sur le site de mon club : www.istres-triathlon.fr , onglet : brik-a -brak de Patounight

Si cela peut susciter des vocations ... :lol:

Maltese
Messages : 100
Enregistré le : 19 juin 2009 17:59

Re: Altriman 2018

Message non lu par Maltese » 13 juil. 2018 14:58

gasolinefr a écrit :
08 juil. 2018 14:31
Samedi 7 juillet réveil à 3h30 du mat ça pique! Arrivée sur place l'ambiance est cool tout le monde se parle, je met la combi, l'approche du plan d'eau, il est 5h10 et personne ne s'echauffe ! Un gars se lance, je le suis, ça va l'eau est bien plus chaude que l'air. Il y a maintenant du monde qui s'échauffe. On sort de l'eau 5 minutes avant le départ et là on nous annonce qu'en raison du brouillard le départ est retardé et finalement un parcours B est mis en place avec 4 boucles pour un parcours qui fait à peine 3000 m. Je fais la nat en mode panique en suivant les bonnets blancs à côté de moi car sinon j'y vois que dalle. Je sors de l'eau dans les derniers mais j'ai l'habitude et au moins je ne me suis pas perdue et je suis encore dans le game. On enchaine le vélo. J'y vais tranquille pour en garder sous la pédale. Au ravitaillement de Mijanes je passe en manches courtes. La température est devenue très douce. Même pas besoin de mettre une veste dans la descente. Arrivée en bas du col de la dent la chaleur me plombe, je met un moment avant de retrouver mon énergie mais ça revient. Après le col je me dis qu'on est bientôt arrivé. Grosse erreur les derniers 20 ou 30 kilomètres sont très longs car il y a encore pas mal de montées. Mais je continue à doubler donc je dois pas être si mal que ça 😉 je fais finalement je 96e temps en vélo et je suis large au niveau barrière horaire. Arrive la cap, je fais l'erreur de prendre 2 verres d'eau + un peu de coca au premier ravito. C'est trop d'un coup quand on court. J'ai mal au bide mais j'avance quand même.Le marathon sera très compliqué car je n'ai pas pu courir beaucoup cette année avec mon tendon d'Achille. Je flippe un peu sur la fin car je réalise que je cours avec la frontale depuis presque 2 heures et je ne connais pas son autonomie. Au demi tour au lac de Balcere je réalise qu'il y a du monde derrière moi et qu'en cas de panne de lumière il me suffira d'attendre le concurrent derrière. Je finis enfin ce marathon interminable en moins de 6h, la troisième fille m'a doublé sur la cap, finalement je limite les dégâts en ne perdant que 17 places sur la cap. Je finis à la 112e place au scratch en 17h58. Le dernier classé a mis 19h11. Contente de l'avoir fait mais pas sûre de le refaire. J'ai vraiment fait le marathon en mode zombi en gérant comme je peux mes douleurs au ventre (mais je pense qu'avec une bouteille sur moi et en buvant par petites gorgées ça aurait été beaucoup mieux), mes douleurs aux ischios et des moments de doute où j'ai vraiment eu peur de tomber dans les pommes (forcément quand on fait un marathon sans arriver à s'alimenter...). Alors que finalement le vélo est bien passé. Comme quoi sur l'Altriman faut pas négliger la cap dans la prepa...
Bravo. J'avais eu la même difficulté pour m'alimenter en cap en 2015. Après pas de regret car une plus grosse prépa en cap ne garantit pas que tu aurais eu le même niveau en vélo.

Répondre