COVID-19, de l'espoir?

Que faire quand ça va pas?
Silver0l
Messages : 7872
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

IRONMAN04 a écrit : 08 sept. 2020 16:59 Perso, plutôt mécontent de la gestion de cette crise par le gouvernement, je trouve néanmoins que les français respectent les mesures décidées. Les masques sont portés, les distanciations respectées, les rues plutôt vides de leurs habitants, bref il me semble que les français jouent le jeux. Leur demander plus risque d’être contreproductif et amener des conflits sociaux et le pays n’en a pas besoin!!!
Ciao
Ça dépend quels français. Cette été chez beaucoup parmi les plus jeunes, il y a clairement eu un relâchement dans les comportements, une sorte d'envie de compenser le confinement...
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Silver0l
Messages : 7872
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

Silver0l a écrit : 24 août 2020 12:59
Silver0l a écrit : 07 août 2020 20:11
Silver0l a écrit : 30 juil. 2020 19:10 En tout cas, je ne sais pas s'il faut s'en réjouir, mais après avoir été dépassé il y a longtemps par le Royaume Uni et la Suède dans le classement macabre de la mortalité, nous avons été récemment doublés par le Chili, le Pérou et les USA, avec le Brésil à suivre pour bientôt... pourvu que ça ne reparte pas.
https://www.worldometers.info/coronavirus/#countries
Comme prévu, le Brésil vient de nous doubler. Prochain à venir: probablement le Mexique, où l'épidémie fait rage. L'Afrique tient bon pour le moment, à part l'Afrique du Sud où la situation devient inquiétante.
Pendant ce temps, pour ceux qui s'interrogeaient sur le devenir de l'épidémie à l'étranger, le Mexique vient de nous doubler comme prévu (60 000 morts). Prochain à suivre, le Panama...

https://www.worldometers.info/coronavirus/#countries
Comme prévu, le Panama nous a doublé. Prochain à venir: la Colombie - sauf si ça repart vraiment chez nous...
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
FAYARD
Messages : 25718
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par FAYARD »

Silver0l a écrit : 08 sept. 2020 22:33
Silver0l a écrit : 24 août 2020 12:59
Silver0l a écrit : 07 août 2020 20:11

Comme prévu, le Brésil vient de nous doubler. Prochain à venir: probablement le Mexique, où l'épidémie fait rage. L'Afrique tient bon pour le moment, à part l'Afrique du Sud où la situation devient inquiétante.
Pendant ce temps, pour ceux qui s'interrogeaient sur le devenir de l'épidémie à l'étranger, le Mexique vient de nous doubler comme prévu (60 000 morts). Prochain à suivre, le Panama...

https://www.worldometers.info/coronavirus/#countries
Comme prévu, le Panama nous a doublé. Prochain à venir: la Colombie - sauf si ça repart vraiment chez nous...
Y a des paris ? Non parce que tu tiens les comptes des pays touchés, tu as misé
combien ?
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP
Silver0l
Messages : 7872
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

FAYARD a écrit : 09 sept. 2020 04:31
Silver0l a écrit : 08 sept. 2020 22:33
Silver0l a écrit : 24 août 2020 12:59

Pendant ce temps, pour ceux qui s'interrogeaient sur le devenir de l'épidémie à l'étranger, le Mexique vient de nous doubler comme prévu (60 000 morts). Prochain à suivre, le Panama...

https://www.worldometers.info/coronavirus/#countries
Comme prévu, le Panama nous a doublé. Prochain à venir: la Colombie - sauf si ça repart vraiment chez nous...
Y a des paris ? Non parce que tu tiens les comptes des pays touchés, tu as misé
combien ?
Pas de pari, mais il est instructif de suivre comment l'épidémie évolue dans le monde. Elle semble se développer vraiment par pôles géographiques, avec en ce moment l'Amérique latine dans la tourmente... L'Europe avait eu l'air au début spécialement affectée, en occupant quasiment toutes les places du Top 10 de l'épidémie, mais on a maintenant une répartition beaucoup plus globale. Seules la Chine et l'Afrique résistent bien pour le moment.
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Z_orglub
Messages : 892
Inscription : 16 juin 2015 22:52

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z_orglub »

Silver0l a écrit : 09 sept. 2020 10:16
Pas de pari, mais il est instructif de suivre comment l'épidémie évolue dans le monde. Elle semble se développer vraiment par pôles géographiques, avec en ce moment l'Amérique latine dans la tourmente... L'Europe avait eu l'air au début spécialement affectée, en occupant quasiment toutes les places du Top 10 de l'épidémie, mais on a maintenant une répartition beaucoup plus globale.
De manière générale, il y a eu très peu de cas dans les pays asiatiques. Même si on en a pas mal parlé, le Japon, la Corée du Sud, ou Singapour ont 50 à 100 fois moins de décès que nous.

En Amérique latine, on voit que la mortalité commence à s'infléchir. J'émets l'hypothèse que ca va tendre vers des niveaux comparables à ceux des pays d'Europe les plus touchés et s'arrêter spontanément.
Marc 4 tri
Messages : 710
Inscription : 06 août 2016 19:48

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Marc 4 tri »

Silver0l a écrit : 05 sept. 2020 22:11 Pour un même niveau de croissance, embaucher est devenu plus intéressant"): on embauche quelqu'un plutôt que d'acheter une machine.
Encore une affirmation au doigt mouillé.
Contredite par LES FAITS
"Je ne dirais pas que c'est un échec : ça n'a pas marché"
Silver0l
Messages : 7872
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

Marc 4 tri a écrit : 09 sept. 2020 11:20
Silver0l a écrit : 05 sept. 2020 22:11 Pour un même niveau de croissance, embaucher est devenu plus intéressant"): on embauche quelqu'un plutôt que d'acheter une machine.
Encore une affirmation au doigt mouillé.
Contredite par LES FAITS
Ton article ne contredit en rien mon affirmation que la baisse du coût du travail favorise l'emploi, et les arbitrages en faveur du travail en France plutôt que de l'automatisation ou la délocalisation, qui sont les choses que l'on fait en général quand il faut rester compétitif pour éviter d'avoir à fermer la boutique.

Le pb de la distrib, c'est qu'ils sont en train de se faire bouffer par Amazon. Ils ont quasiment dû renoncer à tout ce qui était le non alimentaire. Les emplois dans la distrib sont menacés parce que les Français (comme tout le monde) préfèrent acheter leur télé sur Amazon plutôt que chez Auchan, pas parce que les robots ont remplacé les caissières.
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Z_orglub
Messages : 892
Inscription : 16 juin 2015 22:52

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z_orglub »

Silver0l a écrit : 09 sept. 2020 12:01 Les emplois dans la distrib sont menacés parce que les Français (comme tout le monde) préfèrent acheter leur télé sur Amazon plutôt que chez Auchan, pas parce que les robots ont remplacé les caissières.
Justement, le problème n'est pas tant que les achats (et donc les emplois) sont reportés sur Amazon, mais que Amazon remplace des emplois par des robots

https://www.lsa-conso.fr/pourquoi-amazo ... ion,332011

Pire, les salariés restant (car moins cher que les robots) sont commandés par des algorithmes. On arrive au stade ou les robots deviennent nos maitres.

Le travail est de plus en plus automatisé, ce qui crée de plus en plus de concentration de richesses, au profit de ceux qui possèdent les robots (et dans une moindre mesure, ceux qui savent les concevoir). Les solutions sont évidentes mais encore hérétiques : partage des richesses et réduction du temps de travail.

Un autre problème, c'est le monopole d'Amazon. C'est une dérive du libéralisme déjà identifié par Friedman. Les corporations avalent tout et atteignent des situations de monopole. L'ironie c'est que ce néo-libéralisme qui veut combattre les monopoles d'état au profit de la compétition, les transforment en monopoles privés qui sont infiniment pires.
Silver0l
Messages : 7872
Inscription : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Silver0l »

Z_orglub a écrit : 09 sept. 2020 12:11
Silver0l a écrit : 09 sept. 2020 12:01 Les emplois dans la distrib sont menacés parce que les Français (comme tout le monde) préfèrent acheter leur télé sur Amazon plutôt que chez Auchan, pas parce que les robots ont remplacé les caissières.
Justement, le problème n'est pas tant que les achats (et donc les emplois) sont reportés sur Amazon, mais que Amazon remplace des emplois par des robots

https://www.lsa-conso.fr/pourquoi-amazo ... ion,332011

Pire, les salariés restant (car moins cher que les robots) sont commandés par des algorithmes. On arrive au stade ou les robots deviennent nos maitres.

Le travail est de plus en plus automatisé, ce qui crée de plus en plus de concentration de richesses, au profit de ceux qui possèdent les robots (et dans une moindre mesure, ceux qui savent les concevoir). Les solutions sont évidentes mais encore hérétiques : partage des richesses et réduction du temps de travail.

Un autre problème, c'est le monopole d'Amazon. C'est une dérive du libéralisme déjà identifié par Friedman. Les corporations avalent tout et atteignent des situations de monopole. L'ironie c'est que ce néo-libéralisme qui veut combattre les monopoles d'état au profit de la compétition, les transforment en monopoles privés qui sont infiniment pires.
Bon, continuons dans le HS, puisque M4T y revient chaque fois et que Z embraye.

Je ne vais pas défendre Amazon, c'est mon concurrent n°1, mais on ne peut pas dire qu'ils ont un "monopole". Et puis on peut leur reprocher tout ce qu'on veut, et je suis le premier à le faire, mais les gens votent avec leur CB, si tout le monde va sur Amazon, il doit y avoir une raison. Tu dis "les solutions sont évidentes... partage des richesses... RTT...", mais sérieusement, tu crois une seconde qu'une hausse des impôts ou une augmentation des RTT pourrait empêcher la domination d'Amazon sur le commerce qui ruine de nombreux commerçants en France? :lol: :lol:

La vérité c'est que l'effet est bien connu et serait exactement inverse: découragement de l'initiative privée en France, perte de compétitivité de notre industrie, faillite en masse des entreprises industrielles et commerciales, chômage de masse, perte de pouvoir d'achat, baisse des cotisations sociales, diminution des prestations sociales et des dépenses de santé, services publics en déshérence, plans d'austérité pour combler la chute des recettes etc etc la spirale infernale dans laquelle nous avons été enfermés pendant des années.
Augmentus, le roman des cyclistes qui aiment l'IA
Apprenez à nager avec Le journal d'un nageur de l'ère post-Trump
Z_orglub
Messages : 892
Inscription : 16 juin 2015 22:52

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Z_orglub »

Silver0l a écrit : 09 sept. 2020 12:31
Z_orglub a écrit : 09 sept. 2020 12:11
Silver0l a écrit : 09 sept. 2020 12:01 Les emplois dans la distrib sont menacés parce que les Français (comme tout le monde) préfèrent acheter leur télé sur Amazon plutôt que chez Auchan, pas parce que les robots ont remplacé les caissières.
Justement, le problème n'est pas tant que les achats (et donc les emplois) sont reportés sur Amazon, mais que Amazon remplace des emplois par des robots

https://www.lsa-conso.fr/pourquoi-amazo ... ion,332011

Pire, les salariés restant (car moins cher que les robots) sont commandés par des algorithmes. On arrive au stade ou les robots deviennent nos maitres.

Le travail est de plus en plus automatisé, ce qui crée de plus en plus de concentration de richesses, au profit de ceux qui possèdent les robots (et dans une moindre mesure, ceux qui savent les concevoir). Les solutions sont évidentes mais encore hérétiques : partage des richesses et réduction du temps de travail.

Un autre problème, c'est le monopole d'Amazon. C'est une dérive du libéralisme déjà identifié par Friedman. Les corporations avalent tout et atteignent des situations de monopole. L'ironie c'est que ce néo-libéralisme qui veut combattre les monopoles d'état au profit de la compétition, les transforment en monopoles privés qui sont infiniment pires.
Bon, continuons dans le HS, puisque M4T y revient chaque fois et que Z embraye.
Je sais, je peux pas m'empêcher quand je vois pleuvoir des lieux communs des années 70-80 maintes fois "débunké"
Je ne vais pas défendre Amazon, c'est mon concurrent n°1, mais on ne peut pas dire qu'ils ont un "monopole". Et puis on peut leur reprocher tout ce qu'on veut, et je suis le premier à le faire, mais les gens votent avec leur CB, si tout le monde va sur Amazon, il doit y avoir une raison. Tu dis "les solutions sont évidentes... partage des richesses... RTT...", mais sérieusement, tu crois une seconde qu'une hausse des impôts ou une augmentation des RTT pourrait empêcher la domination d'Amazon sur le commerce qui ruine de nombreux commerçants en France? :lol: :lol:

La vérité c'est que l'effet est bien connu et serait exactement inverse: découragement de l'initiative privée en France, perte de compétitivité de notre industrie, faillite en masse des entreprises industrielles et commerciales, chômage de masse, perte de pouvoir d'achat, baisse des cotisations sociales, diminution des prestations sociales et des dépenses de santé, services publics en déshérence, plans d'austérité pour combler la chute des recettes etc etc la spirale infernale dans laquelle nous avons été enfermés pendant des années.
C'est pas parce que tu mets x smileys que tu as raison.
découragement de l'initiative privée en France
Je peux le faire aussi : parce que tu crois vraiment que c'est en baissant des impôts que des "initiatives privées" vont sortir de France pour concurrencer Amazon :lol: :lol:

Mais je ne parlais pas spécifiquement d'Amazon ou de la France, mais plutôt d'une tendance globale à aller vers plus d'automatisation et une concentration des richesses. Fondamentalement, le système ne marche pas, ce n'est pas avec des ajustements à la marge (+/- 5% de charges patronales, ce qui résume à peu près le débat gauche/droite français) qu'on va trouver des solutions.

On se focalise sur le travail comme si c'était une fin en soi. On a moins besoin de travailler, puisque la productivité a été démultipliée. On pourra pas convertir les vendeuses de Auchan ou les routiers en ingénieurs roboticiens, et certainement pas en quelques années. Et inversement, si une poignée de personne possèdent l'intégralité des richesses au détriment des autres, ça ne va pas fonctionner. C'est facile à comprendre.

Au passage, Bezos a déjà une guillotine devant sa porte https://www.haveeru.com.mv/protesters-s ... -dwelling/
Marc 4 tri
Messages : 710
Inscription : 06 août 2016 19:48

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Marc 4 tri »

Z_orglub a écrit : 09 sept. 2020 12:42
Silver0l a écrit : 09 sept. 2020 12:31
Z_orglub a écrit : 09 sept. 2020 12:11

Justement, le problème n'est pas tant que les achats (et donc les emplois) sont reportés sur Amazon, mais que Amazon remplace des emplois par des robots

https://www.lsa-conso.fr/pourquoi-amazo ... ion,332011

Pire, les salariés restant (car moins cher que les robots) sont commandés par des algorithmes. On arrive au stade ou les robots deviennent nos maitres.

Le travail est de plus en plus automatisé, ce qui crée de plus en plus de concentration de richesses, au profit de ceux qui possèdent les robots (et dans une moindre mesure, ceux qui savent les concevoir). Les solutions sont évidentes mais encore hérétiques : partage des richesses et réduction du temps de travail.

Un autre problème, c'est le monopole d'Amazon. C'est une dérive du libéralisme déjà identifié par Friedman. Les corporations avalent tout et atteignent des situations de monopole. L'ironie c'est que ce néo-libéralisme qui veut combattre les monopoles d'état au profit de la compétition, les transforment en monopoles privés qui sont infiniment pires.
Bon, continuons dans le HS, puisque M4T y revient chaque fois et que Z embraye.
Je sais, je peux pas m'empêcher quand je vois pleuvoir des lieux communs des années 70-80 maintes fois "débunké"
Je ne vais pas défendre Amazon, c'est mon concurrent n°1, mais on ne peut pas dire qu'ils ont un "monopole". Et puis on peut leur reprocher tout ce qu'on veut, et je suis le premier à le faire, mais les gens votent avec leur CB, si tout le monde va sur Amazon, il doit y avoir une raison. Tu dis "les solutions sont évidentes... partage des richesses... RTT...", mais sérieusement, tu crois une seconde qu'une hausse des impôts ou une augmentation des RTT pourrait empêcher la domination d'Amazon sur le commerce qui ruine de nombreux commerçants en France? :lol: :lol:

La vérité c'est que l'effet est bien connu et serait exactement inverse: découragement de l'initiative privée en France, perte de compétitivité de notre industrie, faillite en masse des entreprises industrielles et commerciales, chômage de masse, perte de pouvoir d'achat, baisse des cotisations sociales, diminution des prestations sociales et des dépenses de santé, services publics en déshérence, plans d'austérité pour combler la chute des recettes etc etc la spirale infernale dans laquelle nous avons été enfermés pendant des années.
C'est pas parce que tu mets x smileys que tu as raison.
découragement de l'initiative privée en France
Je peux le faire aussi : parce que tu crois vraiment que c'est en baissant des impôts que des "initiatives privées" vont sortir de France pour concurrencer Amazon :lol: :lol:

Mais je ne parlais pas spécifiquement d'Amazon ou de la France, mais plutôt d'une tendance globale à aller vers plus d'automatisation et une concentration des richesses. Fondamentalement, le système ne marche pas, ce n'est pas avec des ajustements à la marge (+/- 5% de charges patronales, ce qui résume à peu près le débat gauche/droite français) qu'on va trouver des solutions.

On se focalise sur le travail comme si c'était une fin en soi. On a moins besoin de travailler, puisque la productivité a été démultipliée. On pourra pas convertir les vendeuses de Auchan ou les routiers en ingénieurs roboticiens, et certainement pas en quelques années. Et inversement, si une poignée de personne possèdent l'intégralité des richesses au détriment des autres, ça ne va pas fonctionner. C'est facile à comprendre.

Au passage, Bezos a déjà une guillotine devant sa porte https://www.haveeru.com.mv/protesters-s ... -dwelling/
Auchan c'est quand même des sacrés escrocs.
Ils ont empoché des millions grâce au CICE, et aujourd'hui comme ils perdent du fric à l'étranger ils vont fermer notamment leur SAV, qui était certainement leur poste le plus sympa (c'est la promotion des caissières, passer à la SAV)
Donc la SAV se fera avec son smartphone, tant pis pour les mamies.
Un jour tous les super, hyper seront automatisés et bien sûr ouverts le dimanche pour que les gars comme S01 aillent faire leurs courses le dimanche, voire H24.
"Je ne dirais pas que c'est un échec : ça n'a pas marché"
Marc 4 tri
Messages : 710
Inscription : 06 août 2016 19:48

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Marc 4 tri »

Silver0l a écrit : 09 sept. 2020 12:01 Ton article ne contredit en rien mon affirmation que la baisse du coût du travail favorise l'emploi
La baisse du coût du travail favorise les bénéfices, et ne sécurise en rien le salarié.
Au bout du bout il finit par se faire virer avec comme petite musique de fond le même genre de théories que les mecs comme toi répètent, les mêmes éléments de langage qu'on connaît par coeur.
Je pense qu'un grand nombre de personnes vont se tourner vers les concours de la fonction publique tant le privé devient décadent.
"Je ne dirais pas que c'est un échec : ça n'a pas marché"
geraud
Messages : 6704
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par geraud »

Marc 4 tri a écrit : 09 sept. 2020 21:26
Silver0l a écrit : 09 sept. 2020 12:01 Ton article ne contredit en rien mon affirmation que la baisse du coût du travail favorise l'emploi
La baisse du coût du travail favorise les bénéfices, et ne sécurise en rien le salarié.
Au bout du bout il finit par se faire virer avec comme petite musique de fond le même genre de théories que les mecs comme toi répètent, les mêmes éléments de langage qu'on connaît par coeur.
Je pense qu'un grand nombre de personnes vont se tourner vers les concours de la fonction publique tant le privé devient décadent.
Mais est ce que ne pas se faire virer est une finalité en soit?
En France on pense encore "emploi a vie", alors que ça ne fonctionne plus comme ça et que ce n est pas forcément souhaitable. (Mieux vaut parfois changer et se retrouver dans une boite qui marche que de vivre annees apres annees dans une boite ou tu doutes toujours du lendemain, ou tu souffres du manque de moyens,...)

Pour moi, le vrai problème, ce ne sont pas les licenciements, c est la difficulté à retrouver du travail derrière.

En Angleterre par exemple, il y a des régions avec des taux de chômage à 1,5%. C est même difficile de garder les gens.
Quand une boite ferme, on ne voit pas les gens passer des jours ou des semaines a pleurer, protester,,... Ca ferme? Pas d etat d ames. On renvoie son CV et beaucoup sont recasés immédiatement.
Et finalement je trouve que c est ca la vraie sécurité de l emploi. Tu n es pas sur de rester toujours dans ta boite, par contre si tu travailles convenablement, tu es sur de toujours avoir un boulot.

En France, avec les taux de chômage qu on a au global, et surtout dans certaines régions et certains secteurs, mais aussi avec une mentalité différente et peut etre moins habitués à rebondir, c est sur que quand tu as un plan de licenciement, c est autrement plus compliqué.

Et c est pour ca que je ne crois pas que l on sécurise l emploi en mettant des freins aux licenciements. Car toutes ces contraintes rendent le pays moins attractif pour s implanter. Et au final, ceux qui veulent vraiment licencier pourront toujours le faire. Mais sécuriser l emploi, ce serait réussir à faire en sorte que le chômage soit suffisamment bas pour que chaque personne qui perd son poste puisse rapidement en retrouver un. Mais ça, c est pas gagné.
Avatar de l’utilisateur
vioqman
Messages : 7494
Inscription : 06 août 2007 16:23
Localisation : sundgau

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par vioqman »

Vaste sujet, mais y a t-il un intérêt à avoir un taux de chômage bas, pas sur si on se base sur le NAIRU :idea:
https://www.picbleu.fr/page/profit-cont ... le-capital
https://bièrefrakass.fr/
Marc 4 tri
Messages : 710
Inscription : 06 août 2016 19:48

Re: COVID-19, de l'espoir?

Message non lu par Marc 4 tri »

geraud a écrit : 09 sept. 2020 22:09
Pour moi, le vrai problème, ce ne sont pas les licenciements, c est la difficulté à retrouver du travail derrière.
Ben oui, donc le licenciement.
Quand on a le remède, on craint moins la maladie.
Quant aux licenciements, ils sont loin d'être interdits, on a même dépénalisé le licenciement abusif (plafonnement des indemnités purd'homales) , et du coup les investisseurs se bousculent ?
"Je ne dirais pas que c'est un échec : ça n'a pas marché"
Répondre