D+ des cols en France

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
geraud
Messages : 4678
Enregistré le : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Correze

Re: D+ des cols en France

Message non lu par geraud » 13 août 2019 08:19

FAYARD a écrit :
11 août 2019 19:36
kestrel a écrit :
11 août 2019 18:24
triathlonnature a écrit :
11 août 2019 15:45
Bonjour,
À tord ou a raison le Mont Ventoux est considéré comme le col routier le plus dur de France
De Bedoin son dénivelé positif est de 1622 mètres, il est de 1535 mètres de Malaucene et de 1152 mètres de Sault.
La Bonette est "la route asphaltée la plus haute d'Europe" et son D+ est de 1589 mètres de Jausiers et de 1652 mètres de St Étienne de Tinée donc avec un D+ un peu supérieur au Mont Ventoux alors qu'il est considéré comme moins difficile.

Je vous convie donc à une conversation sérieuse, un Top 10, un Top 20 ... une liste donc des cols avec les plus grands dénivelé, indépendamment de leurs difficultés
A priori ils frôlent et dépassent les 2000 mètres d'altitude et sont majoritairement dans les Alpes.

J'ai cherché sur le net cette liste mais pas trouvé, peut être qu'elle n'a jamais été faites (ou que j'ai mal cherché)
Je vous propose donc d'établir cette liste
Merci
Bonjour,

de quoi trouver ton bonheur :D

https://www.centcols.org/wp-content/upl ... france.pdf
Ouais, pas emballé par ce classement, mais merci du tuyau, ça donne un petit aperçu.
Oui, ce genre de classement est forcément subjectif car il y a trop de paramètres à prendre en compte. Le pourcentage moyen et maxi n en sont que 2, mais il y a aussi des paramètres impossibles à évaluer et surtout qui varient avec le temps.
Un jour sans vent et sans grosse chaleur par exemple, la différence entre une montée boisée ou une montée à découvert ne se verra peut-être pas. Mais un jour de canicule ou un jour de grand vent, monter à découvert ou monter dans un bois ce n est pas la même chose.

Je pense que c est un peu comme le plus grand footballeur de tous les temps : on compare l incomparable.
Meme si tu demandes à des cyclistes qui ont gravi différents cols de les classer, tu auras des classements différents selon les conditions dans lesquelles ils les ont faites (et selon le cycliste... un rouleur de 78kg sera beaucoup plus sensible aux forts pourcentages qu un cycliste de 65kg)

Avatar de l’utilisateur
abdo_kassou
Messages : 1265
Enregistré le : 27 juil. 2006 16:16
Localisation : le sud, les montagnes...

Re: D+ des cols en France

Message non lu par abdo_kassou » 13 août 2019 09:06

Hinault disait que pour lui, le col le plus difficile était le Marie-Blanque, ni long 7 kms ni haut 1100m, et d un % maxi à 12!
Et c'est vrai que c'est un de ces chantiers... Je l'ai monté 4 fois, et les deux premières (Alors que je courrai en 1ere caté), j'ai dû poser pied à terre (et les 2 fois suivantes alors que j'étais cyclo âgé ça m'a paru très très long)
Atteindre son but... Est-il dans la vie pire désenchantement ?

Avatar de l’utilisateur
triathlonnature
Messages : 3133
Enregistré le : 05 avr. 2008 20:38
Localisation : Jamais très loin d'Embrun
Contact :

Re: D+ des cols en France

Message non lu par triathlonnature » 13 août 2019 11:03

C'est tout le sujet car, effectivement, Marie Blanque est insupportable mais dans la hiérarchie de la douleur chacun est différent. Lors de l'Embrunman j'ai roulé à 12 kmh et je doublai des triathlètes pourtant 12 kmh c'est très lent et si on discute spécifiquement de ce col là certains diront qu'il commence à Guillestte, d'autres quand on tourne à gauche et d'autres d'Arvieux ce qui modifie, de fait, le D+

yoann-51
Messages : 4015
Enregistré le : 22 nov. 2007 12:19

Re: D+ des cols en France

Message non lu par yoann-51 » 13 août 2019 15:43

Pour moi le plus dure est le versant Ain du relais du chat !
Le sport va chercher
la peur pour la dominer,
la fatigue pour en triompher,
la difficulté pour la vaincre. P de Coubertin

USAT
Messages : 2608
Enregistré le : 11 nov. 2014 18:21

Re: D+ des cols en France

Message non lu par USAT » 21 août 2019 20:29

La difficulté d'un col vient du fait de pas avoir le braquet adapté.
Si tu essaies de faire une montée à 4% en 53/11 ça semblera difficile. ptre qu'un ventoux en 39/25 sera difficiloe et le même en 36/30 sera facile. Et c'est le même.
Le ventoux en i2 se fait sans soucis, et en italie c'est autrement plus pentu.
Le gavia ressemble assez au Ventoux pour le d+ et %, sauf que tu montes à 2600m.

Les conditions peuvent apporter un peu de piquant évidemment, vent, chaleur, mais si on s'en tient qu'à la pente, c'est juste le braquet.

Je reviens d'Italie, j'ai fais Mortirolo, braquet non adapté ( faut dire que ça monte..) = dur. Gavia, Stelvio, % classique maxi 12, aucune problème de difficulté.


Le plus dur a été le Mur de Sormano ; 1,9 km à 16,5 de moyenne et les 600 dernièrs mètres à 18,5, un triple aurait pas été de refus. les pro passent surement en 32/34 un truc du genre, Kom a 12,4 kmh pour pinot. j'ai du faire ça à 7,7 kmh. a bloc.

Répondre