Quelles zone de FC en endurance fondamentale (avec ou sans FC de repos)

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
Drancis Frake
Messages : 179
Enregistré le : 07 juin 2018 21:11

Re: Quelles zone de FC en endurance fondamentale (avec ou sans FC de repos)

Message non lu par Drancis Frake » 12 juin 2019 08:32

shika a écrit :
11 juin 2019 22:42
Non c'est plus court que ça. 30 secondes t'as largement le temps de saturer au niveau ventilatoire et de dégrader ta foulée. Là je parle de 50-60m (10 secondes) à bloc de chez à bloc. Tu sollicites pas ou peu le système cardiovasculaire, c'est des accélérations que tu peux faire avant une séance de fractionné, pour un footing de déblocage, alors qu'il ne te viendrait pas à l'idée de faire un 30/30 une veille de course.
Bonjour

C'est tout à fait ça ! "A bloc de chez Bloc" mais il y a un "MAIS" : La course à pied c'est comme la natation, si tu n'as pas une bonne technique, un bon gainage tu ne pourras jamais aller à fond, les bras, le bassin, etc., les appuis au sol, tout va partir dans tous les sens, tu risques de te faire plus mal qu'autre chose et en plus tu n'avanceras pas.

Un conseil pour Raoul :
Oublies un peu tes statistiques et tes pourcentages. L'entraînement n'est pas une science juste, il ne suffit pas de s'appuyer sur des chiffres, les données statistiques sont insuffisantes étant donné la variabilité humaine. La plupart des études sont effectuées sur un nombre restreint de sujets. Les études donnent des bases de réflexion, là dessus il faut être capable d'improviser, de tester. Les meilleurs entraîneurs sont ceux qui ont une très bonne intuition, ils ne passent pas leur temps le nez dans les formules.
Je ne suis pas surpris que tu sois à la limite des délais à vélo sur des parcours comme celui de l'Altriman. S'entrainer c'est aussi savoir se débrancher le cerveau, par exemple une séance au seuil lactique ça doit piquer un peu (beaucoup). Oublies ton échelle de douleur, c'est le meilleur moyen de se brider et c'est de plus une notion subjective, quand, pour un effort donné, tu diras 5 d'autres diront 10 et réciproquement.Tu me fais penser à certains ingénieurs qui sont de grosses machines à calculer mais sortis de leurs formules il y a un vide intergalactique, aucunes inventivité, aucune créativité.

Bonne journée.

raoul
Messages : 2102
Enregistré le : 20 avr. 2004 22:11

Re: Quelles zone de FC en endurance fondamentale (avec ou sans FC de repos)

Message non lu par raoul » 12 juin 2019 11:30

Drancis a écrit :
Un conseil pour Raoul :
Oublies un peu tes statistiques et tes pourcentages. L'entraînement n'est pas une science juste, il ne suffit pas de s'appuyer sur des chiffres, les données statistiques sont insuffisantes étant donné la variabilité humaine. La plupart des études sont effectuées sur un nombre restreint de sujets. Les études donnent des bases de réflexion, là dessus il faut être capable d'improviser, de tester. Les meilleurs entraîneurs sont ceux qui ont une très bonne intuition, ils ne passent pas leur temps le nez dans les formules.
Je ne suis pas surpris que tu sois à la limite des délais à vélo sur des parcours comme celui de l'Altriman. S'entrainer c'est aussi savoir se débrancher le cerveau, par exemple une séance au seuil lactique ça doit piquer un peu (beaucoup). Oublies ton échelle de douleur, c'est le meilleur moyen de se brider et c'est de plus une notion subjective, quand, pour un effort donné, tu diras 5 d'autres diront 10 et réciproquement.Tu me fais penser à certains ingénieurs qui sont de grosses machines à calculer mais sortis de leurs formules il y a un vide intergalactique, aucunes inventivité, aucune créativité.

Bonne journée.

Il y a un truc marrant dans ce post, c'est le "bonne journée" ! :D Me voilà béni pour passer une bonne journée avec ce que tu viens de me dire.

Merci pour tes remarques si constructives, j'y sents une grande sagesse et je te vois tout de suite un très bon entraîneur plein de créativité, plein d'inventivité. Un exemple quoi… :D

Sinon mon problème c'est le poids, car je fais 89 kg pour 187 cm… Donc je vais à l'Altriman en toute humilité n'ayant pas un gabarit pour la montagne et donc un rapport poids/puissance mauvais.

raoul
Messages : 2102
Enregistré le : 20 avr. 2004 22:11

Re: Quelles zone de FC en endurance fondamentale (avec ou sans FC de repos)

Message non lu par raoul » 12 juin 2019 12:56

shika a écrit :
11 juin 2019 22:42
Non c'est plus court que ça. 30 secondes t'as largement le temps de saturer au niveau ventilatoire et de dégrader ta foulée. Là je parle de 50-60m (10 secondes) à bloc de chez à bloc. Tu sollicites pas ou peu le système cardiovasculaire, c'est des accélérations que tu peux faire avant une séance de fractionné, pour un footing de déblocage, alors qu'il ne te viendrait pas à l'idée de faire un 30/30 une veille de course.
30 secondes c'est la théorie des HIIT avec de grosses récup. de plusieurs minutes entre chaque 30".

Mais je n'arrives pas à tenir 30 sec non plus à 175 % au milieu d'un entraînement et je fais 10 à 15 sec aussi. Ce qui est important c'est d'utiliser plusieurs allures.

raoul
Messages : 2102
Enregistré le : 20 avr. 2004 22:11

Re: Quelles zone de FC en endurance fondamentale (avec ou sans FC de repos)

Message non lu par raoul » 12 juin 2019 14:03

Jerome.A a écrit :
12 juin 2019 06:48
Merci Shika tres interessant, une piste a explorer pour debloquer cette Vmax. N ayant jamais bosse cet aspect: Biomecanique, plyometrie, explosivite je vais regarder ca de plus pres.
J'ai bossé cela un hiver avec un pistard (spécialiste du 800 m) quand j'étais plus jeune (il y a 15 ans). C'était un pote et c'était un peu par hasard. On avait tout le matos, l'encadrement, une piste couverte, salle muscu, entraîneurs pro, entouré de pros, dont beaucoup de connu…

Conclusion : on développe effectivement la Vmax, on s'améliore sur 400 m et 800 m, mais nada sur 10'000 m... Les classiques VMA du style 5 x 1000 m restent la base pour s'améliorer sur un 10'000 m. J'avais à l'époque une bonne Vmax et je pense que c'est aussi pour cela que ce n'était pas très utile. A 40 ans aujourd'hui, je pense à en refaire… :D

Donc si tu te sents limité en vitesse, fonce. Et dès que tu auras remarqué une autre limite (respiratoire, force, ou autre), fais un exercice adapté.

Fab74ch
Messages : 2396
Enregistré le : 21 août 2013 21:20

Re: Quelles zone de FC en endurance fondamentale (avec ou sans FC de repos)

Message non lu par Fab74ch » 12 juin 2019 14:59

raoul a écrit :
12 juin 2019 14:03
Jerome.A a écrit :
12 juin 2019 06:48
Merci Shika tres interessant, une piste a explorer pour debloquer cette Vmax. N ayant jamais bosse cet aspect: Biomecanique, plyometrie, explosivite je vais regarder ca de plus pres.
J'ai bossé cela un hiver avec un pistard (spécialiste du 800 m) quand j'étais plus jeune (il y a 15 ans). C'était un pote et c'était un peu par hasard. On avait tout le matos, l'encadrement, une piste couverte, salle muscu, entraîneurs pro, entouré de pros, dont beaucoup de connu…

Conclusion : on développe effectivement la Vmax, on s'améliore sur 400 m et 800 m, mais nada sur 10'000 m... Les classiques VMA du style 5 x 1000 m restent la base pour s'améliorer sur un 10'000 m. J'avais à l'époque une bonne Vmax et je pense que c'est aussi pour cela que ce n'était pas très utile. A 40 ans aujourd'hui, je pense à en refaire… :D

Donc si tu te sents limité en vitesse, fonce. Et dès que tu auras remarqué une autre limite (respiratoire, force, ou autre), fais un exercice adapté.
5*1000m, le top poru améliorer un 10 000m, je ne suis pas persuadé du tout, au contraire, tu ne développes pas grand chose.

J'ai aussi l'impression que tu attribues une trop grosse partie de la performance au VO2max, alors que c'est de loin pas le seul facteur important dans la performance d'après les dernières études. Les sprints dont parle Shika, et les footings très lents développent bien ^d'autres choses que le VO2max, qui au final te feront aller plus vite contrairement à ce que tu dis.

raoul
Messages : 2102
Enregistré le : 20 avr. 2004 22:11

Re: Quelles zone de FC en endurance fondamentale (avec ou sans FC de repos)

Message non lu par raoul » 12 juin 2019 15:26

Fab74ch a écrit :
12 juin 2019 14:59
raoul a écrit :
12 juin 2019 14:03
Jerome.A a écrit :
12 juin 2019 06:48
Merci Shika tres interessant, une piste a explorer pour debloquer cette Vmax. N ayant jamais bosse cet aspect: Biomecanique, plyometrie, explosivite je vais regarder ca de plus pres.
J'ai bossé cela un hiver avec un pistard (spécialiste du 800 m) quand j'étais plus jeune (il y a 15 ans). C'était un pote et c'était un peu par hasard. On avait tout le matos, l'encadrement, une piste couverte, salle muscu, entraîneurs pro, entouré de pros, dont beaucoup de connu…

Conclusion : on développe effectivement la Vmax, on s'améliore sur 400 m et 800 m, mais nada sur 10'000 m... Les classiques VMA du style 5 x 1000 m restent la base pour s'améliorer sur un 10'000 m. J'avais à l'époque une bonne Vmax et je pense que c'est aussi pour cela que ce n'était pas très utile. A 40 ans aujourd'hui, je pense à en refaire… :D

Donc si tu te sents limité en vitesse, fonce. Et dès que tu auras remarqué une autre limite (respiratoire, force, ou autre), fais un exercice adapté.
5*1000m, le top poru améliorer un 10 000m, je ne suis pas persuadé du tout, au contraire, tu ne développes pas grand chose.

J'ai aussi l'impression que tu attribues une trop grosse partie de la performance au VO2max, alors que c'est de loin pas le seul facteur important dans la performance d'après les dernières études. Les sprints dont parle Shika, et les footings très lents développent bien ^d'autres choses que le VO2max, qui au final te feront aller plus vite contrairement à ce que tu dis.
Je parlais d'un 10 000 m sec et non d'un ultra. Sur ultra, ou IM, je suis d'accord avec toi.

Je n'ai pas lu les dernières études dont tu parles. Toutes celles que j'ai lues placent toujours le VO2 max comme facteur très important. Du coup si tu as un lien ça m'intéresse. Avec des potes coureurs, on a essayé plein de paramètres (foulée, pliométrie, sprints, courses de 2h, etc, etc pour rigoler et se tenir à la page).

- Personne n'a vu d'amélioration avec la foulée. C'est le paramètre qui nous a le plus déçu. Tout le monde se dit que c'est un gros coup de marketing. Ca paraît joli, mais le chrono ne suit pas.
- la pliométrie fonctionne (foulées bondissantes, sauts), la pliométrie a été le seul paramètre qui a amélioré le rendement de notre course et tout le reste était du flan. Du coup, j'ai certains potes qui reposent le talon suivant certaines circonstances (talon actif quand même).
- les sprints fonctionnent en partie.
- la VMA longue (5-6 x 1000 m/ 6 x 800 m) reste le paramètre qui fait des différences significative sur les test 5000 m qu'on fait ensuite. Il y a des gains de presqu'une minute sur le 5000 m.

Du coup, tu parles à un hyper convaincu de la VMA longue mais très intéressé par qqch de nouveau qui fonctionne (histoire aussi de varier les entraînements). :D

Fab74ch
Messages : 2396
Enregistré le : 21 août 2013 21:20

Re: Quelles zone de FC en endurance fondamentale (avec ou sans FC de repos)

Message non lu par Fab74ch » 13 juin 2019 10:27

raoul a écrit :
12 juin 2019 15:26
Fab74ch a écrit :
12 juin 2019 14:59
raoul a écrit :
12 juin 2019 14:03


J'ai bossé cela un hiver avec un pistard (spécialiste du 800 m) quand j'étais plus jeune (il y a 15 ans). C'était un pote et c'était un peu par hasard. On avait tout le matos, l'encadrement, une piste couverte, salle muscu, entraîneurs pro, entouré de pros, dont beaucoup de connu…

Conclusion : on développe effectivement la Vmax, on s'améliore sur 400 m et 800 m, mais nada sur 10'000 m... Les classiques VMA du style 5 x 1000 m restent la base pour s'améliorer sur un 10'000 m. J'avais à l'époque une bonne Vmax et je pense que c'est aussi pour cela que ce n'était pas très utile. A 40 ans aujourd'hui, je pense à en refaire… :D

Donc si tu te sents limité en vitesse, fonce. Et dès que tu auras remarqué une autre limite (respiratoire, force, ou autre), fais un exercice adapté.
5*1000m, le top poru améliorer un 10 000m, je ne suis pas persuadé du tout, au contraire, tu ne développes pas grand chose.

J'ai aussi l'impression que tu attribues une trop grosse partie de la performance au VO2max, alors que c'est de loin pas le seul facteur important dans la performance d'après les dernières études. Les sprints dont parle Shika, et les footings très lents développent bien ^d'autres choses que le VO2max, qui au final te feront aller plus vite contrairement à ce que tu dis.
Je parlais d'un 10 000 m sec et non d'un ultra. Sur ultra, ou IM, je suis d'accord avec toi.

Je n'ai pas lu les dernières études dont tu parles. Toutes celles que j'ai lues placent toujours le VO2 max comme facteur très important. Du coup si tu as un lien ça m'intéresse. Avec des potes coureurs, on a essayé plein de paramètres (foulée, pliométrie, sprints, courses de 2h, etc, etc pour rigoler et se tenir à la page).

- Personne n'a vu d'amélioration avec la foulée. C'est le paramètre qui nous a le plus déçu. Tout le monde se dit que c'est un gros coup de marketing. Ca paraît joli, mais le chrono ne suit pas.
- la pliométrie fonctionne (foulées bondissantes, sauts), la pliométrie a été le seul paramètre qui a amélioré le rendement de notre course et tout le reste était du flan. Du coup, j'ai certains potes qui reposent le talon suivant certaines circonstances (talon actif quand même).
- les sprints fonctionnent en partie.
- la VMA longue (5-6 x 1000 m/ 6 x 800 m) reste le paramètre qui fait des différences significative sur les test 5000 m qu'on fait ensuite. Il y a des gains de presqu'une minute sur le 5000 m.

Du coup, tu parles à un hyper convaincu de la VMA longue mais très intéressé par qqch de nouveau qui fonctionne (histoire aussi de varier les entraînements). :D
Je parlais d'un 10km sec également :wink:

Tu peux lire (et même regarder les confs sur Youtube) Grégoire Millet qui cite pas mal de sources.
Les facteurs prépondérants de la performance en endurance sont d'après lui le VO2max, les seuils (temps de soutien), l'économie de course et la cinétique de VO2. Avec des recherches qui montrent encore d'autres facteurs.

Avec du 5*1000m, qui vont se courir aux alentours de 320? 3'30? avec probablement une récup de 1'30 statique ou trot lent? tu ne coureras pas à VMA, mais un peu en dessous. Du coup tu vas passer quoi, on va dire 6 à 8' en tout à VO2max? c'est trop peu pour développer le VO2. Pour l'économie de course, un peu mais pas trop, cinétique de VO2, pas vraiment non plus. Je dirai le temps de soutien, encore que 5*1000 ce n'est pas un gros volume.

raoul
Messages : 2102
Enregistré le : 20 avr. 2004 22:11

Re: Quelles zone de FC en endurance fondamentale (avec ou sans FC de repos)

Message non lu par raoul » 13 juin 2019 11:29

Fab74ch a écrit :
13 juin 2019 10:27
raoul a écrit :
12 juin 2019 15:26
Fab74ch a écrit :
12 juin 2019 14:59


5*1000m, le top poru améliorer un 10 000m, je ne suis pas persuadé du tout, au contraire, tu ne développes pas grand chose.

J'ai aussi l'impression que tu attribues une trop grosse partie de la performance au VO2max, alors que c'est de loin pas le seul facteur important dans la performance d'après les dernières études. Les sprints dont parle Shika, et les footings très lents développent bien ^d'autres choses que le VO2max, qui au final te feront aller plus vite contrairement à ce que tu dis.
Je parlais d'un 10 000 m sec et non d'un ultra. Sur ultra, ou IM, je suis d'accord avec toi.

Je n'ai pas lu les dernières études dont tu parles. Toutes celles que j'ai lues placent toujours le VO2 max comme facteur très important. Du coup si tu as un lien ça m'intéresse. Avec des potes coureurs, on a essayé plein de paramètres (foulée, pliométrie, sprints, courses de 2h, etc, etc pour rigoler et se tenir à la page).

- Personne n'a vu d'amélioration avec la foulée. C'est le paramètre qui nous a le plus déçu. Tout le monde se dit que c'est un gros coup de marketing. Ca paraît joli, mais le chrono ne suit pas.
- la pliométrie fonctionne (foulées bondissantes, sauts), la pliométrie a été le seul paramètre qui a amélioré le rendement de notre course et tout le reste était du flan. Du coup, j'ai certains potes qui reposent le talon suivant certaines circonstances (talon actif quand même).
- les sprints fonctionnent en partie.
- la VMA longue (5-6 x 1000 m/ 6 x 800 m) reste le paramètre qui fait des différences significative sur les test 5000 m qu'on fait ensuite. Il y a des gains de presqu'une minute sur le 5000 m.

Du coup, tu parles à un hyper convaincu de la VMA longue mais très intéressé par qqch de nouveau qui fonctionne (histoire aussi de varier les entraînements). :D
Je parlais d'un 10km sec également :wink:

Tu peux lire (et même regarder les confs sur Youtube) Grégoire Millet qui cite pas mal de sources.
Les facteurs prépondérants de la performance en endurance sont d'après lui le VO2max, les seuils (temps de soutien), l'économie de course et la cinétique de VO2. Avec des recherches qui montrent encore d'autres facteurs.

Avec du 5*1000m, qui vont se courir aux alentours de 320? 3'30? avec probablement une récup de 1'30 statique ou trot lent? tu ne coureras pas à VMA, mais un peu en dessous. Du coup tu vas passer quoi, on va dire 6 à 8' en tout à VO2max? c'est trop peu pour développer le VO2. Pour l'économie de course, un peu mais pas trop, cinétique de VO2, pas vraiment non plus. Je dirai le temps de soutien, encore que 5*1000 ce n'est pas un gros volume.
J'ai déjà vu cette conférence.

5 x 1000 m à 100 % VMA, contre-effort idem à temps de course de sorte à être à 100 % et non 90-95%. C'est très difficile.

Je fais justement de la VMA longue à cause de la composante lente de VO2 max/cinétique de VO2 max. A part Paula Radcliffe dont parle Millet, la plupart des gens mettent 2' à accrocher le rythme (composante lente de VO2 max), du coup la VMA longue donne souvent de bons effets. Cette série de 15' à 19' suivant le niveau correspond à 2.5 x le temps de maintien de VO2 max dont parle Grégoire.

On a essayé le yoyo de Billat avec des potes (cinétique) et c'était pas terrible (blessure, peu de résultats).

Évidemment il faut faire un peu d'allure de course pour développer le pourcentage de maintien. Mais on a remarqué que le 5 x 1000 m ou 6 x 800 m donne de bons résultats chez tout le monde et developpe aussi le seuil.

De toute façon j'ai toujours prôné pour un 5000 m quasi chaque mois.

Sérieusement le 5 x 1000 m est une routine classique en athlétisme. Billat le préconise, les pistards le font.

Pour l'économie de course, les foulées bondissantes ont donné un gain sur le groupe de coureur.

Mais pour la cinétique, on a eu bcp de blessures. Finalement, on est tous resté convaincu de la VMA longue en prépa finale du 5000 m au marathon. Tous le groupe de coureur voit des gains au temps de passage.

A mon avis c'est justement parce que l'inertie demande des séries de 800 à 1000 m et si tu dis qu'on passe 8' à VO2 max avec 15' à 19' à VMA en séries longues, combien en passe-t-on sur 30/30.... 3-4' ???

On a remarqué aussi qu'un 5000 m par mois fait progresser. C'est une routine maintenant. Il faut ce côté "compétition" "battre un temps" pour se sortir les...


Mais si tu as d'autres idées je suis preneur.

Fab74ch
Messages : 2396
Enregistré le : 21 août 2013 21:20

Re: Quelles zone de FC en endurance fondamentale (avec ou sans FC de repos)

Message non lu par Fab74ch » 13 juin 2019 11:57

raoul a écrit :
13 juin 2019 11:29

J'ai déjà vu cette conférence.

5 x 1000 m à 100 % VMA, contre-effort idem à temps de course de sorte à être à 100 % et non 90-95%. C'est très difficile.

Je fais justement de la VMA longue à cause de la composante lente de VO2 max/cinétique de VO2 max. A part Paula Radcliffe dont parle Millet, la plupart des gens mettent 2' à accrocher le rythme (composante lente de VO2 max), du coup la VMA longue donne souvent de bons effets. Cette série de 15' à 19' suivant le niveau correspond à 2.5 x le temps de maintien de VO2 max dont parle Grégoire.

On a essayé le yoyo de Billat avec des potes (cinétique) et c'était pas terrible (blessure, peu de résultats).

Évidemment il faut faire un peu d'allure de course pour développer le pourcentage de maintien. Mais on a remarqué que le 5 x 1000 m ou 6 x 800 m donne de bons résultats chez tout le monde et developpe aussi le seuil.

De toute façon j'ai toujours prôné pour un 5000 m quasi chaque mois.

Sérieusement le 5 x 1000 m est une routine classique en athlétisme. Billat le préconise, les pistards le font.

Pour l'économie de course, les foulées bondissantes ont donné un gain sur le groupe de coureur.

Mais pour la cinétique, on a eu bcp de blessures. Finalement, on est tous resté convaincu de la VMA longue en prépa finale du 5000 m au marathon. Tous le groupe de coureur voit des gains au temps de passage.

A mon avis c'est justement parce que l'inertie demande des séries de 800 à 1000 m et si tu dis qu'on passe 8' à VO2 max avec 15' à 19' à VMA en séries longues, combien en passe-t-on sur 30/30.... 3-4' ???

On a remarqué aussi qu'un 5000 m par mois fait progresser. C'est une routine maintenant. Il faut ce côté "compétition" "battre un temps" pour se sortir les...


Mais si tu as d'autres idées je suis preneur.
avec un 5*1000m tu ne passeras jamais 15 à 19' à VO2 max. surtout avec une telle récup.
on va dire que tu vas atteindre VO2max après 2'30 après le 1er, soit 30''' si tu pars sur 3'00 (pour arrondir). après 2'15 sur le second, 2' sur le 3eme, etc. soit ~5' à VO2max + quelques secondes durant le contre effort, allez, 6 à 7' en tout.

Pour le 30/30, ça en veut rien dire en tant que tel. Tu as des 30/30 à 110% récup statique/marche, et tu as des 30/30 à 100%/60%, nombre de répétitions/séries, etc. Le second sera beaucoup plus efficace bien que pas optimisé comme on peut le voir dans ces présentations.

Pour le 5000m, idem, je suis sceptique. Si l'effet dossard permet à l'athlète de se dépouiller, pourquoi pas, mais une séance VMA (bien calibrée) en groupe bien menée pourra mieux s'intégrer dans un plan d'entrainement et aura des effets au moins aussi bénéfiques. Mais ça reste un point de vue basé sur des expériences et ce que j'ai lu.

PoorSwimmer
Messages : 131
Enregistré le : 02 juil. 2018 08:18

Re: Quelles zone de FC en endurance fondamentale (avec ou sans FC de repos)

Message non lu par PoorSwimmer » 13 juin 2019 13:11

Fab74ch a écrit :
13 juin 2019 11:57

Pour le 30/30, ça en veut rien dire en tant que tel. Tu as des 30/30 à 110% récup statique/marche, et tu as des 30/30 à 100%/60%, nombre de répétitions/séries, etc. Le second sera beaucoup plus efficace bien que pas optimisé comme on peut le voir dans ces présentations.
Tu veux dire que les 30/30, c'est mieux de ne pas marcher pdt la récup ? J'avais entendu que c'était mieux pour vraiment travailler la vitesse... Je fais toutes mes séries de VMA en marchant pdt les récups :roll:

raoul
Messages : 2102
Enregistré le : 20 avr. 2004 22:11

Re: Quelles zone de FC en endurance fondamentale (avec ou sans FC de repos)

Message non lu par raoul » 13 juin 2019 17:39

Fab a écrit :

 un 5*1000m tu ne passeras jamais 15 à 19' à VO2 max. surtout avec une telle récup.
on va dire que tu vas atteindre VO2max après 2'30 après le 1er, soit 30''' si tu pars sur 3'00 (pour arrondir). après 2'15 sur le second, 2' sur le 3eme, etc. soit ~5' à VO2max + quelques secondes durant le contre effort, allez, 6 à 7' en tout.

Pour le 30/30, ça en veut rien dire en tant que tel. Tu as des 30/30 à 110% récup statique/marche, et tu as des 30/30 à 100%/60%, nombre de répétitions/séries, etc. Le second sera beaucoup plus efficace bien que pas optimisé comme on peut le voir dans ces présentations. 

Pour le 5000m, idem, je suis sceptique. Si l'effet dossard permet à l'athlète de se dépouiller, pourquoi pas, mais une séance VMA (bien calibrée) en groupe bien menée pourra mieux s'intégrer dans un plan d'entrainement et aura des effets au moins aussi bénéfiques. Mais ça reste un point de vue basé sur des expériences et ce que j'ai lu
J'avais précisé à VMA et non à VO2 max. Comme beaucoup j'ai aussi 1-2 min d'inertie (composante lente de VO2 max) et c'est pour cela que je suis un fan des séries de 800 m ou 1000 m car j'atteinds VO2 max, tandis que sur un 400 m je devrais courir au moins à 110 %. Je suis aussi fan des 10x400 m, mais entre 3 mois et 1.5 mois avant l'objectif. Le 5 x 1000 m a toujours été une routine qui paie vraiment. A la base c'était l'entraînement clé de V. Billat dans les années 2000, car il correspond à 50% mini du temps de maintien et multiplié par 2.5x, on obtient mini 15 min (6 x 2.5) courue à VMA et non VO2 max. Millet parle d'adapter la série au temps de soutien.

Sur le forum, Emmanuel Lejeune est aussi adepte des 5 x 1000 m, mais si on compare ses temps aux nôtres, il faudrait faire 5 x 800 m... :wink:

Dans les faits je cours tjs à la meilleure vitesse moyenne possible. J'ai vite remarqué que 100 % était trop lent sur un 200 m ou 400 m pour moi, car j'ai une grande réserve de vitesse. Si je cours à 100 % sur des séries courtes le coeur ne monte pas, c'est pourquoi par intuition je me suis tourné vers des 800 m et 1000 m où le coeur monte dans le rouge vif.

Je ne crois pas une seule seconde à Paula Radcliffe non dopée et sa composante lente de VMA très petite dans l'exposé de Millet fait penser à un dopage sanguin via un effet sur les lactates.

Du coup, peux-tu nous partager tes séries qui fonctionne et où tu vois un effet net sur tes temps de passage, watts etc ?

raoul
Messages : 2102
Enregistré le : 20 avr. 2004 22:11

Re: Quelles zone de FC en endurance fondamentale (avec ou sans FC de repos)

Message non lu par raoul » 13 juin 2019 17:42

PoorSwimmer a écrit :
13 juin 2019 13:11
Fab74ch a écrit :
13 juin 2019 11:57

Pour le 30/30, ça en veut rien dire en tant que tel. Tu as des 30/30 à 110% récup statique/marche, et tu as des 30/30 à 100%/60%, nombre de répétitions/séries, etc. Le second sera beaucoup plus efficace bien que pas optimisé comme on peut le voir dans ces présentations.
Tu veux dire que les 30/30, c'est mieux de ne pas marcher pdt la récup ? J'avais entendu que c'était mieux pour vraiment travailler la vitesse... Je fais toutes mes séries de VMA en marchant pdt les récups :roll:
A mon avis les deux sont bien :

- Marcher : tu développes la vitesse, muscu et moins le VO2 max

- 60 % de VMA en contre-effort : tu développes le VO2 max en priorité.

Il faut voir quel est ton facteur limitant.

raoul
Messages : 2102
Enregistré le : 20 avr. 2004 22:11

Re: Quelles zone de FC en endurance fondamentale (avec ou sans FC de repos)

Message non lu par raoul » 13 juin 2019 20:23

raoul a écrit :
13 juin 2019 17:39
Fab a écrit :

 un 5*1000m tu ne passeras jamais 15 à 19' à VO2 max. surtout avec une telle récup.
on va dire que tu vas atteindre VO2max après 2'30 après le 1er, soit 30''' si tu pars sur 3'00 (pour arrondir). après 2'15 sur le second, 2' sur le 3eme, etc. soit ~5' à VO2max + quelques secondes durant le contre effort, allez, 6 à 7' en tout.

Pour le 30/30, ça en veut rien dire en tant que tel. Tu as des 30/30 à 110% récup statique/marche, et tu as des 30/30 à 100%/60%, nombre de répétitions/séries, etc. Le second sera beaucoup plus efficace bien que pas optimisé comme on peut le voir dans ces présentations. 

Pour le 5000m, idem, je suis sceptique. Si l'effet dossard permet à l'athlète de se dépouiller, pourquoi pas, mais une séance VMA (bien calibrée) en groupe bien menée pourra mieux s'intégrer dans un plan d'entrainement et aura des effets au moins aussi bénéfiques. Mais ça reste un point de vue basé sur des expériences et ce que j'ai lu
J'avais précisé à VMA et non à VO2 max. Comme beaucoup j'ai aussi 1-2 min d'inertie (composante lente de VO2 max) et c'est pour cela que je suis un fan des séries de 800 m ou 1000 m car j'atteinds VO2 max, tandis que sur un 400 m je devrais courir au moins à 110 %. Je suis aussi fan des 10x400 m, mais entre 3 mois et 1.5 mois avant l'objectif. Le 5 x 1000 m a toujours été une routine qui paie vraiment. A la base c'était l'entraînement clé de V. Billat dans les années 2000, car il correspond à 50% mini du temps de maintien et multiplié par 2.5x, on obtient mini 15 min (6 x 2.5) courue à VMA et non VO2 max. Millet parle d'adapter la série au temps de soutien.

Sur le forum, Emmanuel Lejeune est aussi adepte des 5 x 1000 m, mais si on compare ses temps aux nôtres, il faudrait faire 5 x 800 m... :wink:

Dans les faits je cours tjs à la meilleure vitesse moyenne possible. J'ai vite remarqué que 100 % était trop lent sur un 200 m ou 400 m pour moi, car j'ai une grande réserve de vitesse. Si je cours à 100 % sur des séries courtes le coeur ne monte pas, c'est pourquoi par intuition je me suis tourné vers des 800 m et 1000 m où le coeur monte dans le rouge vif.

Je ne crois pas une seule seconde à Paula Radcliffe non dopée et sa composante lente de VMA très petite dans l'exposé de Millet fait penser à un dopage sanguin via un effet sur les lactates.

Du coup, peux-tu nous partager tes séries qui fonctionne et où tu vois un effet net sur tes temps de passage, watts etc ?
J'ai ouvert un sujet spécifique, histoire de ne pas pourrir le post. (la séance/l'entraînement qui paie).

Jean-Charles
Messages : 425
Enregistré le : 07 mai 2013 07:25

Re: Quelles zone de FC en endurance fondamentale (avec ou sans FC de repos)

Message non lu par Jean-Charles » 13 juin 2019 21:16

raoul a écrit :
13 juin 2019 17:42
PoorSwimmer a écrit :
13 juin 2019 13:11
Fab74ch a écrit :
13 juin 2019 11:57

Pour le 30/30, ça en veut rien dire en tant que tel. Tu as des 30/30 à 110% récup statique/marche, et tu as des 30/30 à 100%/60%, nombre de répétitions/séries, etc. Le second sera beaucoup plus efficace bien que pas optimisé comme on peut le voir dans ces présentations.
Tu veux dire que les 30/30, c'est mieux de ne pas marcher pdt la récup ? J'avais entendu que c'était mieux pour vraiment travailler la vitesse... Je fais toutes mes séries de VMA en marchant pdt les récups :roll:
A mon avis les deux sont bien :

- Marcher : tu développes la vitesse, muscu et moins le VO2 max

- 60 % de VMA en contre-effort : tu développes le VO2 max en priorité.

Il faut voir quel est ton facteur limitant.
Je suis assez d'accord. Le 30/30 c'est un outil, pas une fin en soi.
Ça dépend de ce que tu veux travailler, la technique et la vitesse ou la cinétique de VO2.

yoann-51
Messages : 3909
Enregistré le : 22 nov. 2007 12:19

Re: Quelles zone de FC en endurance fondamentale (avec ou sans FC de repos)

Message non lu par yoann-51 » 14 juin 2019 05:38

shika a écrit :
11 juin 2019 22:42
Non c'est plus court que ça. 30 secondes t'as largement le temps de saturer au niveau ventilatoire et de dégrader ta foulée. Là je parle de 50-60m (10 secondes) à bloc de chez à bloc. Tu sollicites pas ou peu le système cardiovasculaire, c'est des accélérations que tu peux faire avant une séance de fractionné, pour un footing de déblocage, alors qu'il ne te viendrait pas à l'idée de faire un 30/30 une veille de course.
Ah bon 🤔
Tu fais quoi toi la veille d'une course ???? Du 20/20 😋
Le sport va chercher
la peur pour la dominer,
la fatigue pour en triompher,
la difficulté pour la vaincre. P de Coubertin

Répondre