Tour de France 2018

Bonne humeur de rigueur, pour les sujets ne concernant pas le monde sportif merci de poster dans "...et plus si affinité".
Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 8115
Enregistré le : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Tour de France 2018

Message non lu par Boulegan » 11 juil. 2018 11:31

Tarmac a écrit :
11 juil. 2018 11:21
Disons que Greg, je le vois en deuxième rideau, tout comme Mattiews, mais tu as raison, "contrôler" s'entend par rapport à des puncheurs comme Alaphilippe, mais s'il peut en mettre une, il le fera, je n'en doute pas.
Je ne suis pas persuadé que les favoris seront devant à l'arrivée. C'est une étape idéale pour partir de loin et aller au bout.
De gros rouleurs peuvent faire un numéro et des baroudeurs intéressés par le maillot à pois (pas mal de petits points à prendre aujourd'hui :arrow: )
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

Jean-Charles
Messages : 318
Enregistré le : 07 mai 2013 07:25

Re: Tour de France 2018

Message non lu par Jean-Charles » 11 juil. 2018 11:37

Gadagne a écrit :
11 juil. 2018 11:22
USAT a écrit :
11 juil. 2018 11:13


J'ai émis l'explication que comme le coureur est entre 500 et 600 Wattsdevant, et qu'ils se relaient, ça pourrait correspondre à un équivalent d'un coureur seul tenant cet ordre de puissance, qui expliquerait cette vitesse, qu'en pensez vous?
C'est ce que plusieurs gars te répondent depuis le début :lol:
En fait c'est même encore plus rapide que ça.
Un coureur seul qui développe 500W ira moins vite que l'équipe au complet avec le premier devant qui développe la même puissance et les autres à l'abri derrière.
Les équipiers derrière diminuent la traînée aérodynamique du premier.

Avatar de l’utilisateur
Tarmac
Messages : 495
Enregistré le : 14 févr. 2016 13:35

Re: Tour de France 2018

Message non lu par Tarmac » 11 juil. 2018 11:40

A la base, ça reste aujourd'hui une étape pour puncheurs. Mais ce n'est pas une science exacte; il y a une part d'aléatoire qui peut sourire à un baroudeur à la Jacky Durand :sm2:

USAT
Messages : 2186
Enregistré le : 11 nov. 2014 18:21

Re: Tour de France 2018

Message non lu par USAT » 11 juil. 2018 11:53

Jean-Charles a écrit :
11 juil. 2018 11:37
Gadagne a écrit :
11 juil. 2018 11:22
USAT a écrit :
11 juil. 2018 11:13


J'ai émis l'explication que comme le coureur est entre 500 et 600 Wattsdevant, et qu'ils se relaient, ça pourrait correspondre à un équivalent d'un coureur seul tenant cet ordre de puissance, qui expliquerait cette vitesse, qu'en pensez vous?
C'est ce que plusieurs gars te répondent depuis le début :lol:
En fait c'est même encore plus rapide que ça.
Un coureur seul qui développe 500W ira moins vite que l'équipe au complet avec le premier devant qui développe la même puissance et les autres à l'abri derrière.
Les équipiers derrière diminuent la traînée aérodynamique du premier.
ce qu'ils répondent mais admettons que tout soit parfait dans la prise de relais, dans le moment ou le gars mets les watts a la seconde près etc, 500 watts de moyenne ça fait pas rouler à 55 de moyenne sur un parcours de ce type :wink: . ça doit être plus de 500watts. mais un gars sort 330 watts de moyenne, ça m’interroge. dans les roues il serait entre -20 et 40%, soit 350 watts ; il y a aussi le temps de la redescende, j'aimerais savoir a combien ils sont.

Jean-Charles, pourquoi pas mais explique moi le phénomène et quantifie le. Pourquoi un gars qui est derrière toi diminue la traînée ( donc à l'arrière) Quel % de puissance économisé?

matafan
Messages : 3106
Enregistré le : 19 janv. 2007 11:29
Localisation : Echirolles

Re: Tour de France 2018

Message non lu par matafan » 11 juil. 2018 12:12

Parce que celui qui suit "remplit" la zone de basse pression qui se situe derrière le coureur de devant. La réduction est de l'ordre de 2 ou 3% en termes de puissance pour le cycliste de devant : https://wattmatters.blog/home/2015/08/w ... -drag.html

Fab74ch
Messages : 1997
Enregistré le : 21 août 2013 21:20

Re: Tour de France 2018

Message non lu par Fab74ch » 11 juil. 2018 12:51

USAT a écrit :
11 juil. 2018 11:53
Jean-Charles a écrit :
11 juil. 2018 11:37
Gadagne a écrit :
11 juil. 2018 11:22


C'est ce que plusieurs gars te répondent depuis le début :lol:
En fait c'est même encore plus rapide que ça.
Un coureur seul qui développe 500W ira moins vite que l'équipe au complet avec le premier devant qui développe la même puissance et les autres à l'abri derrière.
Les équipiers derrière diminuent la traînée aérodynamique du premier.
ce qu'ils répondent mais admettons que tout soit parfait dans la prise de relais, dans le moment ou le gars mets les watts a la seconde près etc, 500 watts de moyenne ça fait pas rouler à 55 de moyenne sur un parcours de ce type :wink: . ça doit être plus de 500watts. mais un gars sort 330 watts de moyenne, ça m’interroge. dans les roues il serait entre -20 et 40%, soit 350 watts ; il y a aussi le temps de la redescende, j'aimerais savoir a combien ils sont.

Jean-Charles, pourquoi pas mais explique moi le phénomène et quantifie le. Pourquoi un gars qui est derrière toi diminue la traînée ( donc à l'arrière) Quel % de puissance économisé?
Alors déjà, c'est évident qu'il faut prendre en compte la puissance développée pendant les relais en tête pour estimer la vitesse.

Le moindre simulateur avec les principes physiques de base et 2, 3 potards (position basse, roues hautes, etc.), te sort qu'il faut un peu plus de 600w pour rouler à 55kmh. Comme là on parle du gratin mondial, le top du top, il n'est pas déconnant que ceux-ci soient en dehors des cases, et que pour eux 550w suffisent. Et une fois derrière, posés comme ils sont posés et surtout à >55kmh, c'est plus de 40% qu'ils économisent.

Tu as déjà fait des CLM par équipe? Ou gentlemen? Ou en CLM avec drafting?

Jean-Charles
Messages : 318
Enregistré le : 07 mai 2013 07:25

Re: Tour de France 2018

Message non lu par Jean-Charles » 11 juil. 2018 13:46

USAT a écrit :
11 juil. 2018 11:53
Jean-Charles, pourquoi pas mais explique moi le phénomène et quantifie le. Pourquoi un gars qui est derrière toi diminue la traînée ( donc à l'arrière) Quel % de puissance économisé?
https://m.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route ... ook.com%2F

L'article intégral est sur le site de l'équipe (accès réservé aux abonnés malheureusement)
Les explications sont claires et compréhensibles.
Ainsi dans le cas qui nous intéresse, le coureur de tête voit la résistance de l'air diminuer de 2 à 4% selon la disposition des équipiers. Ce qui est loin d'être négligeable.

Fafa44
Messages : 153
Enregistré le : 25 sept. 2016 19:28

Re: Tour de France 2018

Message non lu par Fafa44 » 11 juil. 2018 15:24

Même chose en natation, un physique longiligne est préférable pour favoriser un écoulement laminaire et limiter les turbulences qui génèrent le phénomène de dépression et donc un frein (ou plutôt un parachute) supplémentaire à l'avancement.

geraud
Messages : 2816
Enregistré le : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Correze

Re: Tour de France 2018

Message non lu par geraud » 11 juil. 2018 15:57

Tarmac a écrit :
10 juil. 2018 18:09
Non pas vraiment, simplement l'attaque à 58 km de l'arrivée, c'est du jamais vu depuis 1956. :wink:
Même le druide qui a tout vu, et dieu sait s'il en a vu, n'y croit pas :wink:
Le druide... même si son surnom sur RMC vient sans doute de sa science de la course, on pourrait aussi parler de ses capacités à jouer de la potion magique.
On se parle quand même de quelqu'un:
- contrôlé positif à 2 reprises pendant sa carrière, suivi par le "Dr Mabuse"
- qui a recruté Armstrong chez Cofidis pour la saison 1997. Quand on lit ce qui est sorti depuis, notamment le livre de Hamilton, et la volonté d'Armstrong de s'organiser pour être au top de l'armement, difficile de croire que le sujet n'ait pas été abordé et que des garanties sur "les moyens" n'aient pas été donnés quand il a signé. Surtout que la fameuse scène où le médecin lui demande s'il avait déjà eu recours à des produits dopants montre bien qu'il ne tournait déjà pas au sirop de menthe.
- qui n'était plus manager en 1998, puisqu'il avait été officiellement écarté l'hiver précédent, mais qui avait néanmoins choisi les coureurs, préparé la saison 1998 avant de devoir laisser les clés à son adjoint. Cofidis sur le Tour 1998, ça commence quand même par le retrait de Casagrande (contrôlé positif pendant le printemps. La aussi, pour aller chercher Casagrande, il ne fallait pas se poser trop de questions sur le dopage) et ça se termine par le casse du siècle, avec le classement par équipe et 3 coureurs dans les 10 premiers: Jullich, qu'on ne reverra jamais à ce niveau, et qui fera 5 saisons sans trop de résultats avant de renaître lors de son passage chez CSC :!: , Rinero, 4ème et meilleur grimpeur, qui fera encore 10 saisons pro mais ne gagnera plus rien d'autre qu'une étape du Tour du Limousin, et Meier, 7ème, dont on n'entendra plus parler que pour un contrôle positif. Il fallait vraiment un cataclysme de la taille de l'affaire Festina pour qu'on ne s'intéresse pas plus que ça au Tour de la Cofidis
- qui redevient directeur sportif chez Roubaix Lille Métropole en 2007, qui connaitra la aussi des problèmes de coureurs contrôlés positif, notamment à l'EPO.

Personnellement, je ne suis pas du tout fan de la Sky, et je ne crois pas à l'histoire qu'ils veulent nous vendre. Mais dans la méthode, je trouve cela un peu limite que la "parole d'évangile" soit portée dans la médias par des consultants qui savent très bien naviguer en fonction du sens du vent (parce qu'il n'est pas le seul dans ce cas la): hier, à manger la même soupe que les autres, lorsque tout le monde savait mais se taisait; aujourd'hui à hurler avec la meute, maintenant que c'est de bon ton de tirer sur la Sky, quitte à ne pas avoir beaucoup plus d'arguments qu'un "feeling"

Après, je trouve que la comparaison avec les années 70, 80,... n'a pas de sens. Déjà, celui qui parle de "jamais vu depuis 1956" ne connait sans doute pas Sestrières 1992 :wink: Mais surtout, la course était tellement différente... Encore aujourd'hui, pendant la retransmission, ils citaient Hinault qui disait que lui, sur une étape comme aujourd'hui, il aurait tout fait péter... Mais comment comparer 2018 et le début des années 1980 ? A l'époque, beaucoup n'étaient même pas réellement professionels ! Quelle équipe avait les moyens de contrôler une étape, comme presque chaque équipe au départ du Tour 2018 est capable de le faire?

Néo
Messages : 654
Enregistré le : 16 janv. 2004 10:29
Contact :

Re: Tour de France 2018

Message non lu par Néo » 11 juil. 2018 16:02

D'un point de vue physique, c'est difficile à admettre puisque ça se passe derrière toi :

Image

Image


Mais voilà, si tu places un vélo (ou n'importe quoi) derrière toi, tu diminues cette traînée et tu vas plus vite (ou aussi vite pour moins de Watts).

C'est d'ailleurs gênant quand on voit des motos(caméras)/voitures se placer juste derrière les coureurs.

Et le drafting bénéficie au drafteur...et (dans une moindre mesure) au drafté :!:

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 8115
Enregistré le : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Tour de France 2018

Message non lu par Boulegan » 11 juil. 2018 16:31

Sagan toujours impressionnant ! :sm3:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

Avatar de l’utilisateur
Tarmac
Messages : 495
Enregistré le : 14 févr. 2016 13:35

Re: Tour de France 2018

Message non lu par Tarmac » 11 juil. 2018 16:37

Sagan, tout en force.
Gilbert est parti d'un peu loin. Dommage qu'Alaphilippe n'ait pas fait le jump. C'était un truc pour lui. Super finish avec un top 10 qui a sacrément de la gueule.

geraud
Messages : 2816
Enregistré le : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Correze

Re: Tour de France 2018

Message non lu par geraud » 11 juil. 2018 17:07

Tarmac a écrit :
11 juil. 2018 16:37
Sagan, tout en force.
Gilbert est parti d'un peu loin. Dommage qu'Alaphilippe n'ait pas fait le jump. C'était un truc pour lui. Super finish avec un top 10 qui a sacrément de la gueule.
Gilbert était particulièrement impressionnant ! Pouvoir relancer ainsi aux 300m et venir faire 3 après l'accélération qu'il a déjà mise aux 600m, c'est énorme... Pour autant, je ne pense pas qu'il ait de regrets à avoir, car sans son accélération aux 600m, il n'aurait sans doute pas passé Sagan et Colbrelli au sprint.

Et quel début de Tour de Sagan. Hier sur RMC, ils disaient que Gavaria allait poser de sérieux problèmes à Sagan pour le maillot vert; j'ai plutôt l'impression que sans incident, Sagan sera intouchable et qu'il est même en avance sur son tableau de marche. D'habitude sa place est plutôt dans les 5 sur les vrais sprints massifs, des victoires sur les arrivées un peu plus difficiles, et le maillot gagnés sur les sprints intermédiaires en haute montagne. La il est déjà dans les 2 premiers sur chaque arrivée, et ce n'est pas sur les étapes de montagne qu'un Gavaria viendra lui prendre des points.

Avatar de l’utilisateur
Tarmac
Messages : 495
Enregistré le : 14 févr. 2016 13:35

Re: Tour de France 2018

Message non lu par Tarmac » 11 juil. 2018 17:42

geraud a écrit :
11 juil. 2018 17:07
Gilbert était particulièrement impressionnant ! Pouvoir relancer ainsi aux 300m et venir faire 3 après l'accélération qu'il a déjà mise aux 600m, c'est énorme... Pour autant, je ne pense pas qu'il ait de regrets à avoir, car sans son accélération aux 600m, il n'aurait sans doute pas passé Sagan et Colbrelli au sprint.
Phil aurait même pu gagner, il aurait fallu que ça soit un tout petit peu plus sélectif. C'est dommage, ça me rappelle un peu l'étape l'année dernière où il met une mine de loin et se fait reprendre dans les derniers hectomètres par Mathiews. Derrière, il a Valverde, Alaphilippe, Martin et GVA c'est chaud

geraud
Messages : 2816
Enregistré le : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Correze

Re: Tour de France 2018

Message non lu par geraud » 11 juil. 2018 18:45

Par contre je n ai pas compris Calmejane a l arrivee qui peste contre les autres échappés, qui la jouent petit en ne croyant pas a l etape, en visant les classements annexe... alors que c est Chavanel qui attaque le reste des échappés tres tres loin de l arrivee pour jouer le maillot a pois, et qui fait le sprint intermediaire.

On ne peut pas vouloir ramasser tout ce qu il y a en route, et attendre des autres qu ils ne fassent pas pareil et donnent tout sans arriere pensee pour la victoire d etape. Pour moi il y a une erreur de strategie ou de communication des Direct Energie

Répondre