"Les athlètes doivent respecter le code de la route." (à vélo)

Annonces, infos, résultats et lives sur toutes les courses! Vos comptes rendus de courses sont aussi les bienvenus!
kestrel
Messages : 657
Enregistré le : 13 sept. 2011 16:30
Localisation : Pays Basque

Re: "Les athlètes doivent respecter le code de la route." (à vélo)

Message non lu par kestrel » 16 mai 2018 17:32

Tizok a écrit :
16 mai 2018 14:27
D'accord que les organisateurs n'ont pas le choix pour être dans les règles et se couvrir de tout problème. Et c'est plutôt logique.

Mais totalement en inadéquation avec le principe de course/compétition chronométrée. Donc au final c'est un point de réglementation certainement obligatoire mais sur lequel on ferme les yeux sur son application (Ou qu'on peut détourner grâce aux bénévoles se caillant gentillement les miches pendant des heures au carrefour :wink: )
Sinon j'attends le tri qui impose le stop au feu rouge^^ Ca mettrai du piquant ceci dit :lol:
C'est naturel chez vous, ou vous le faites exprès?

Pour les manifestations sportives sur route, il y a 3 régimes distincts:
1- la priorité de passage
2- Le strict respect du code la route
3- L'usage privatif de la voie publique

Les organisateurs ne se couvrent pas en imposant aux préfets de faire appliquer le code de la route, ce sont les Préfets qui obligent les participants à appliquer le code de la route notamment pour les triathlons.
Dans une course cycliste en peloton, une priorité de passage peut-être accordée, dans le tri ou les concurrents peuvent s'étaler sur plusieurs km, vous n'aurez pas cette priorité de passage, vous êtes assujetis au point 2

Quand aux bénévoles, ils n'ont aucun pouvoir de police de la route, ils sont juste là pour indiquer la route et gare aux cowboys qui sur un excès de zèle en jouant au policier, provoqueraient un accident et que vous trouviez cela normal ou pas, si vous êtes le cycliste lors d'une course qui provoque un accident pour ne pas avoir respecté le code de la route, vous serez pénalement responsable.

Croyez bien par ailleurs, que dans le cas d'accident grave, l'organisation sera la première à qui l'on demandera des comptes, routes fermées ou ouvertes

Pour une information plus précise et officielle, je vous invite à lire la circulaire interministérielle n° DS/DSMJ/DMAT/2013/188 du 6 mai 2013 relative à la sécurité des courses et épreuves sportives
J'aurais pu vous fournir la circulaire complète ici, mais je ne sais comment intégrer un PDF dans mon message

cosmoken
Messages : 147
Enregistré le : 01 juil. 2014 20:09

Re: "Les athlètes doivent respecter le code de la route." (à vélo)

Message non lu par cosmoken » 16 mai 2018 19:48

Rien de tel que les textes de références : http://circulaires.legifrance.gouv.fr/p ... _37088.pdf Merci kestrel
Ça éclaire un peu ma lanterne, mais je reste convaincu qu'il s'agit plus d'hypocrysie qu'autre chose.
kestrel a écrit :
16 mai 2018 12:21
En plus, l'auteur du post demande explication à l'arbitre qui n'a aucune autorité et compétence en matière d'application du code de la route
Certes, mais c'est lui qui fait appliquer le règlement, notamment la disqualification en cas de franchissement de ligne blanche (que je n'ai pas retrouvé dans la règlementation sportive 2018)

Avatar de l’utilisateur
alan
Messages : 360
Enregistré le : 15 mars 2008 10:53
Localisation : volcano land
Contact :

Re: "Les athlètes doivent respecter le code de la route." (à vélo)

Message non lu par alan » 17 mai 2018 15:04

cosmoken a écrit :
16 mai 2018 19:48
Rien de tel que les textes de références : http://circulaires.legifrance.gouv.fr/p ... _37088.pdf Merci kestrel
Ça éclaire un peu ma lanterne, mais je reste convaincu qu'il s'agit plus d'hypocrysie qu'autre chose.
kestrel a écrit :
16 mai 2018 12:21
En plus, l'auteur du post demande explication à l'arbitre qui n'a aucune autorité et compétence en matière d'application du code de la route
Certes, mais c'est lui qui fait appliquer le règlement, notamment la disqualification en cas de franchissement de ligne blanche (que je n'ai pas retrouvé dans la règlementation sportive 2018)
Page 39 de la RG 2018 : "Le concurrent doit connaître et respecter : la Réglementation Fédérale, les règles de circulation du code de la route, le règlement de la course, ainsi que les instructions des officiels." ! :P
C'est sûr que 84 pages à lire ... :sm27:
allstickers.fr - Besoin de stickers sur mesure ? d'une décoration de roues personnalisée ? c'est ici -=>allstickers.fr

FAYARD
Messages : 19021
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: "Les athlètes doivent respecter le code de la route." (à vélo)

Message non lu par FAYARD » 17 mai 2018 17:20

alan a écrit :
17 mai 2018 15:04
cosmoken a écrit :
16 mai 2018 19:48
Rien de tel que les textes de références : http://circulaires.legifrance.gouv.fr/p ... _37088.pdf Merci kestrel
Ça éclaire un peu ma lanterne, mais je reste convaincu qu'il s'agit plus d'hypocrysie qu'autre chose.
kestrel a écrit :
16 mai 2018 12:21
En plus, l'auteur du post demande explication à l'arbitre qui n'a aucune autorité et compétence en matière d'application du code de la route
Certes, mais c'est lui qui fait appliquer le règlement, notamment la disqualification en cas de franchissement de ligne blanche (que je n'ai pas retrouvé dans la règlementation sportive 2018)
Page 39 de la RG 2018 : "Le concurrent doit connaître et respecter : la Réglementation Fédérale, les règles de circulation du code de la route, le règlement de la course, ainsi que les instructions des officiels." ! :P
C'est sûr que 84 pages à lire ... :sm27:
C'est un peu une usine à gaz ce systeme !!!! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué.. :roll:
Fin des travaux sur le topic Ericd. Les modos bossent même le dimanche !!! :mrgreen:

FAYARD
Messages : 19021
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: "Les athlètes doivent respecter le code de la route." (à vélo)

Message non lu par FAYARD » 17 mai 2018 17:29

kestrel a écrit :
16 mai 2018 17:32
Tizok a écrit :
16 mai 2018 14:27
D'accord que les organisateurs n'ont pas le choix pour être dans les règles et se couvrir de tout problème. Et c'est plutôt logique.

Mais totalement en inadéquation avec le principe de course/compétition chronométrée. Donc au final c'est un point de réglementation certainement obligatoire mais sur lequel on ferme les yeux sur son application (Ou qu'on peut détourner grâce aux bénévoles se caillant gentillement les miches pendant des heures au carrefour :wink: )
Sinon j'attends le tri qui impose le stop au feu rouge^^ Ca mettrai du piquant ceci dit :lol:
C'est naturel chez vous, ou vous le faites exprès?

Pour les manifestations sportives sur route, il y a 3 régimes distincts:
1- la priorité de passage
2- Le strict respect du code la route
3- L'usage privatif de la voie publique

Les organisateurs ne se couvrent pas en imposant aux préfets de faire appliquer le code de la route, ce sont les Préfets qui obligent les participants à appliquer le code de la route notamment pour les triathlons.
Dans une course cycliste en peloton, une priorité de passage peut-être accordée, dans le tri ou les concurrents peuvent s'étaler sur plusieurs km, vous n'aurez pas cette priorité de passage, vous êtes assujetis au point 2

Quand aux bénévoles, ils n'ont aucun pouvoir de police de la route, ils sont juste là pour indiquer la route et gare aux cowboys qui sur un excès de zèle en jouant au policier, provoqueraient un accident et que vous trouviez cela normal ou pas, si vous êtes le cycliste lors d'une course qui provoque un accident pour ne pas avoir respecté le code de la route, vous serez pénalement responsable.

Croyez bien par ailleurs, que dans le cas d'accident grave, l'organisation sera la première à qui l'on demandera des comptes, routes fermées ou ouvertes

Pour une information plus précise et officielle, je vous invite à lire la circulaire interministérielle n° DS/DSMJ/DMAT/2013/188 du 6 mai 2013 relative à la sécurité des courses et épreuves sportives
J'aurais pu vous fournir la circulaire complète ici, mais je ne sais comment intégrer un PDF dans mon message
Si un automobiliste force le passage alors qu'un bénévole lui indique clairement qu'il doit s'arrêter parce qu'un ou plusieurs concurrents arrivent, permet moi de te dire que l'automobiliste sera en tort en cas d'accident.
Le piéton a toujours raison, le bénévole pourrait même danser la carrioca au milieu de la route, si un automobiliste le percute, il aura une part de responsabilité.
Certes en l'absence de bénévole pour une raison ou une autre, peu importe, si un concurrent franchit un stop ou coupe un rond point, il sera en tort en cas d'accident, mais si le carrefour est sécurisé par des bénévoles avec des signes clairs pour faire stopper la circulation automobile, c'est la responsabilité de l'automobiliste qui sera engagé si il force le passage.
Fin des travaux sur le topic Ericd. Les modos bossent même le dimanche !!! :mrgreen:

petrus
Messages : 187
Enregistré le : 05 déc. 2005 20:46

Re: "Les athlètes doivent respecter le code de la route." (à vélo)

Message non lu par petrus » 17 mai 2018 19:52

Je suis sur le cul que la question ( celle du premier message) soit posée......
Essaye d'organiser une fois dans ta vie , tu verras les gouttes que tu coules pendant le vélo en particulier en espérant que personne vienne te dire qu il y a eu un accident sérieux et je pense qu'alors tu demanderas au briefing que tout le monde respecte le code de la route. Je ne parle même pas des carrefours qui sont dans 99,99% des cas sécurisés, mais quand je vois certains couper COMPLÈTEMENT à gauche un virage pour ne pas perdre 1 s dans une course saucisson,je ne veux pas qu' un juge vienne me dire: vous n' aviez pas dit qu' il fallait respecter le code de la route. Donc je continuerai à mettre dans mon règlement qu il faut respecter le code et le rappellerai au briefing ( même si sur ma course, la route est fermée à la circulation, mais on n est jamais à l'abri d un riverain qui savait pas et part acheter son pain...)
Ce qui ne m' empêche pas de mettre des bénévoles pour quel concurrents passent en priorité à un stop mais j espère qu' ils ( les concurrents)jettent un œil quand même pour s'assurer qu'ils ont la place.C'est ce que je fais en tout cas quand je cours

PS: je n ai de toute façon aucune autorité pour autoriser qui que ce soit à ne pas respecter le code ....

claude
Messages : 2955
Enregistré le : 02 juil. 2005 19:55
Localisation : Sud Ouest

Re: "Les athlètes doivent respecter le code de la route." (à vélo)

Message non lu par claude » 17 mai 2018 20:12

Y a pas déjà un règlement pour les triathlons (ou au moins pour certains d'entre eux) qui dit qu'il faut rester sur la partie droite de la route et qu'on peut être disqualifié si on franchit la ligne médiane ? Il me semble avoir entendu ça à certains briefings...
Claude

Avatar de l’utilisateur
bnjee
Messages : 520
Enregistré le : 22 avr. 2016 15:08

Re: "Les athlètes doivent respecter le code de la route." (à vélo)

Message non lu par bnjee » 18 mai 2018 07:26

Hier je me suis fait une réflexion un peu con.

Sachant que l'on roule tous à au moins 50cm du bord pour ne pas avoir les petits cailloux dans nos pneus.
Sachant que sur une course sans drafting on doit laisser 3m ou + latéralement quand on double.
Sachant que l'on ne doit pas franchir une ligne blanche.
On ne se double donc pas quand il y a une ligne blanche on est bien OK ? (En theorie)

Avatar de l’utilisateur
chocho
Messages : 1637
Enregistré le : 12 nov. 2004 18:17
Localisation : COUTRAS USAT.

Re: "Les athlètes doivent respecter le code de la route." (à vélo)

Message non lu par chocho » 18 mai 2018 08:59

Comme en automobile :wink:
2018 :


FRENCHMAN

Half Royan

Choupix
Messages : 924
Enregistré le : 28 nov. 2008 17:26

Re: "Les athlètes doivent respecter le code de la route." (à vélo)

Message non lu par Choupix » 18 mai 2018 09:01

bnjee a écrit :
18 mai 2018 07:26
Sachant que sur une course sans drafting on doit laisser 3m ou + latéralement quand on double.
Non. Déjà c'est 1,5 m, et c'est seulement si tu roules côte à côte que tu dois les laisser. Quand tu doubles tu es toléré dans la "draft box" (3 x 7 m sur court, 3 x 12 m sur long, à partir de l'avant de la roue), à condition de ne pas y traîner.
Donc il faudrait que plusieurs concurrents occupent la quasi-totalité de la voie de droite pour qu'en théorie, cela te pousse à couper une ligne blanche.

Matthieu S.
Messages : 27
Enregistré le : 15 avr. 2015 08:54

Re: "Les athlètes doivent respecter le code de la route." (à vélo)

Message non lu par Matthieu S. » 18 mai 2018 14:08

FAYARD a écrit :
17 mai 2018 17:29
Si un automobiliste force le passage alors qu'un bénévole lui indique clairement qu'il doit s'arrêter parce qu'un ou plusieurs concurrents arrivent, permet moi de te dire que l'automobiliste sera en tort en cas d'accident.
Le piéton a toujours raison, le bénévole pourrait même danser la carrioca au milieu de la route, si un automobiliste le percute, il aura une part de responsabilité.
Certes en l'absence de bénévole pour une raison ou une autre, peu importe, si un concurrent franchit un stop ou coupe un rond point, il sera en tort en cas d'accident, mais si le carrefour est sécurisé par des bénévoles avec des signes clairs pour faire stopper la circulation automobile, c'est la responsabilité de l'automobiliste qui sera engagé si il force le passage.
De part son métier, FAYARD est peut-être le mieux placé pour répondre à ces questions.

Mais d'après ce que je comprends, c'est le statut de piéton du signaleur qui le rend "prioritaire" sur l'automobile quand bien même son comportement est farfelu. Ce n'est pas son statut de signaleur. Ça change pas mal de chose car, à moins qu'il fasse barrière avec son corps (et donc "utilise son statut de piéton") devant un automobiliste un peu chaud, ce dernier n'a pas à lui obéir, le signaleur n'ayant aucun droit de police ou d'autorité (le terme est peut-être pas très précis...). Donc on retombe un peu sur les cas décrit par Kestrel.

Je rejoins aussi Petrus, quand tu organises, t'as la boule au ventre au moins le temps que le dernier cycliste reviennent au Parc à vélo. Nettement moins dans l'eau ou la CàP.

Pour revenir sur le cas des routes fermés à la circulation, elles le sont par arrêtés qui peuvent déroger momentanément au code de la route (un peu comme les arrêtés que les particuliers demandent pour déroger aux règles de stationnement lors des déménagements), c'est donc tout à fait différent. Si rien n'est prévu dans l'arrêté, j'imagine (peut-être FAYARD peut préciser) que c'est le code de la route qui s'applique par défaut.

Et pour finir, plus qu'hypocrisie, c'est plus des petites incohérences sur lesquels pouvoirs publics, organisateurs et participants doivent être un peu flexibles pour que tout le monde y trouve son compte. Il faut aussi se rappeler que si ça tourne vinaigre, y'a des assurances, des familles qui veulent des réponses, des responsables et donc on est obligé de l'anticiper.

Si ça te convient pas, entraîne-toi, devient Elite et je te jure que sur les WTS, t'aura pas d'incohérences... :D

FAYARD
Messages : 19021
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: "Les athlètes doivent respecter le code de la route." (à vélo)

Message non lu par FAYARD » 18 mai 2018 15:17

Matthieu S. a écrit :
18 mai 2018 14:08
FAYARD a écrit :
17 mai 2018 17:29
Si un automobiliste force le passage alors qu'un bénévole lui indique clairement qu'il doit s'arrêter parce qu'un ou plusieurs concurrents arrivent, permet moi de te dire que l'automobiliste sera en tort en cas d'accident.
Le piéton a toujours raison, le bénévole pourrait même danser la carrioca au milieu de la route, si un automobiliste le percute, il aura une part de responsabilité.
Certes en l'absence de bénévole pour une raison ou une autre, peu importe, si un concurrent franchit un stop ou coupe un rond point, il sera en tort en cas d'accident, mais si le carrefour est sécurisé par des bénévoles avec des signes clairs pour faire stopper la circulation automobile, c'est la responsabilité de l'automobiliste qui sera engagé si il force le passage.
De part son métier, FAYARD est peut-être le mieux placé pour répondre à ces questions.

Mais d'après ce que je comprends, c'est le statut de piéton du signaleur qui le rend "prioritaire" sur l'automobile quand bien même son comportement est farfelu. Ce n'est pas son statut de signaleur. Ça change pas mal de chose car, à moins qu'il fasse barrière avec son corps (et donc "utilise son statut de piéton") devant un automobiliste un peu chaud, ce dernier n'a pas à lui obéir, le signaleur n'ayant aucun droit de police ou d'autorité (le terme est peut-être pas très précis...). Donc on retombe un peu sur les cas décrit par Kestrel.

Je rejoins aussi Petrus, quand tu organises, t'as la boule au ventre au moins le temps que le dernier cycliste reviennent au Parc à vélo. Nettement moins dans l'eau ou la CàP.

Pour revenir sur le cas des routes fermés à la circulation, elles le sont par arrêtés qui peuvent déroger momentanément au code de la route (un peu comme les arrêtés que les particuliers demandent pour déroger aux règles de stationnement lors des déménagements), c'est donc tout à fait différent. Si rien n'est prévu dans l'arrêté, j'imagine (peut-être FAYARD peut préciser) que c'est le code de la route qui s'applique par défaut.

Et pour finir, plus qu'hypocrisie, c'est plus des petites incohérences sur lesquels pouvoirs publics, organisateurs et participants doivent être un peu flexibles pour que tout le monde y trouve son compte. Il faut aussi se rappeler que si ça tourne vinaigre, y'a des assurances, des familles qui veulent des réponses, des responsables et donc on est obligé de l'anticiper.

Si ça te convient pas, entraîne-toi, devient Elite et je te jure que sur les WTS, t'aura pas d'incohérences... :D
Je ne suis pas un grand spécialiste du code de la route !!! Ça doit faire 15 ans que je n'ai pas verbalisé un contrevenant :mrgreen:
Néanmoins même si le signaleur n'a pas de pouvoir de police, en cas de non respect de ses injonctions, l'automobiliste s'expose à une contravention de classe 4 il me semble. Alors que ce non respect envers un agent des forces de l'ordre est un délit.
Fin des travaux sur le topic Ericd. Les modos bossent même le dimanche !!! :mrgreen:

Gus0
Messages : 71
Enregistré le : 26 avr. 2018 17:44

Re: "Les athlètes doivent respecter le code de la route." (à vélo)

Message non lu par Gus0 » 18 mai 2018 17:51

bonsoir , un changement au code de la route permet de chevaucher la ligne blanche pour doubler les vélos , motos et cyclomoteurs par les voitures , donc on peu le faire en vélo aussi , toujours si personne vienne de face .

kestrel
Messages : 657
Enregistré le : 13 sept. 2011 16:30
Localisation : Pays Basque

Re: "Les athlètes doivent respecter le code de la route." (à vélo)

Message non lu par kestrel » 18 mai 2018 18:04

Gus0 a écrit :
18 mai 2018 17:51
bonsoir , un changement au code de la route permet de chevaucher la ligne blanche pour doubler les vélos , motos et cyclomoteurs par les voitures , donc on peu le faire en vélo aussi , toujours si personne vienne de face .
Oui bien sûr mais à condition de tendre le bras à droite pour déboîter, d'avoir un gilet fluo, des catadioptres sur les roues et une lumière clignotante derriere, devant c'est interdit :sm2:

kestrel
Messages : 657
Enregistré le : 13 sept. 2011 16:30
Localisation : Pays Basque

Re: "Les athlètes doivent respecter le code de la route." (à vélo)

Message non lu par kestrel » 18 mai 2018 18:08

FAYARD a écrit :
17 mai 2018 17:29
kestrel a écrit :
16 mai 2018 17:32
Tizok a écrit :
16 mai 2018 14:27

Quand aux bénévoles, ils n'ont aucun pouvoir de police de la route, ils sont juste là pour indiquer la route et gare aux cowboys qui sur un excès de zèle en jouant au policier, provoqueraient un accident et que vous trouviez cela normal ou pas, si vous êtes le cycliste lors d'une course qui provoque un accident pour ne pas avoir respecté le code de la route, vous serez pénalement responsable.

Croyez bien par ailleurs, que dans le cas d'accident grave, l'organisation sera la première à qui l'on demandera des comptes, routes fermées ou ouvertes

Pour une information plus précise et officielle, je vous invite à lire la circulaire interministérielle n° DS/DSMJ/DMAT/2013/188 du 6 mai 2013 relative à la sécurité des courses et épreuves sportives
J'aurais pu vous fournir la circulaire complète ici, mais je ne sais comment intégrer un PDF dans mon message
Si un automobiliste force le passage alors qu'un bénévole lui indique clairement qu'il doit s'arrêter parce qu'un ou plusieurs concurrents arrivent, permet moi de te dire que l'automobiliste sera en tort en cas d'accident.
Le piéton a toujours raison, le bénévole pourrait même danser la carrioca au milieu de la route, si un automobiliste le percute, il aura une part de responsabilité.
Certes en l'absence de bénévole pour une raison ou une autre, peu importe, si un concurrent franchit un stop ou coupe un rond point, il sera en tort en cas d'accident, mais si le carrefour est sécurisé par des bénévoles avec des signes clairs pour faire stopper la circulation automobile, c'est la responsabilité de l'automobiliste qui sera engagé si il force le passage.
Sauf si le bénévole à mal apprécié la situation, faire la circulation est un véritable métier, et à mal orienté la décision de l'automobiliste provoquant un accident

Répondre