[avis livre] Nager un crawl efficace / progression en 11 étapes pour tous

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
FAYARD
Messages : 19306
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: [avis livre] Nager un crawl efficace / progression en 11 étapes pour tous

Message non lu par FAYARD » 15 avr. 2018 15:29

xltri a écrit :
15 avr. 2018 13:55
Fred39,
Le roulis d'épaule est le premier point à travailler pour obtenir un bon alignement costal du bras tendu vers l'avant et du retour de bras arrière. Le basculement latéral se fait au moment du passage de la main arrière au niveau de l'épaule.
C'est le roulis d'épaule qui conditionne l'efficacité de la nage et qui doit donc être le plus accentué.
Le roulis du bassin peut lui stimuler l'impulsion et la dynamique de la nage. À condition que le roulis d'épaule fonctionne !
Des nageurs "élastiques" arrivent à obtenir un très faible roulis de bassin tout en utilisant cette force de torsion comme celle d'un élastique.
Comme toujours, il y aura un équilibre à trouver.
Toujours est-il que c'est également un point qui m'a longtemps interrogé...
J'ai jamais bien réussi ce roulis de l'épaule, le bassin pas de pb, c'est pas évident techniquement.
Fin des travaux sur le topic Ericd. Les modos bossent même le dimanche !!! :mrgreen:

Matt-NPT
Messages : 61
Enregistré le : 27 janv. 2009 23:36
Localisation : Paris
Contact :

Re: [avis livre] Nager un crawl efficace / progression en 11 étapes pour tous

Message non lu par Matt-NPT » 15 avr. 2018 17:10

Doit-on tourner ou non le bassin en crawl?

Le livre est une méthode, ce qui signifie qu'il y a des questions comme celle-ci où je vais prendre parti.
D'autre part, je ne suis pas sur une pédagogie du modèle. Vous remarquerez que je n'utilise jamais dans le livre l'argument d'autorité consistant à montrer l'exemple d'un nageur de haut niveau.

Je cherche à me baser sur d'autres arguments et je raisonne essentiellement comme ceci :

- Toutes choses égales par ailleurs, les nageurs qui ne tournent pas beaucoup le bassin ont-ils un avantage sur ceux qui le font pivoter autant que les épaules. J'ai l'avantage de pouvoir me fonder sur un échantillon d'environ 1000 nageurs adultes tournant très majoritairement entre 2' et 1'30 /100 mètres à vitesse moyenne. Et pour eux, la réponse est non.

- Ça ne nous a pas empêché pas de tester d'autres idées et de voir par exemple si le fait de garder le bassin horizontal pouvait donner une énergie supplémentaire. Là encore, l'avantage est que nous avons pas mal de cobayes à disposition :wink: Est-ce que cela a donné de meilleures sensations aux nageurs qui ont participé à nos stages ou a permis des progrès supplémentaires? Non, au contraire. Notamment parce que la stabilisation du bassin limite le roulis et réduit l'allonge du bras devant.

Donc, étant donné ces deux réponses, je n'ai donc logiquement pas retenu l'idée pour la méthode proposée dans le livre.

Après, si tu as un battement fréquent (ce qui serait bizarre en triathlon) et une coordination de bras en opposition avec une fréquence importante, le bassin restera assez horizontal. Mais c'est une conséquence de ce style de nage et non un effet à rechercher.

Enfin, certains nageurs arrivent effectivement à donner un rôle moteur au bassin et là c'est très positif puisque cela va permettre un roulis plus dynamique. Cela dit, il faut pour cela un bon battement et une bonne coordination entre les battements de jambes et les mouvements de bras. L'utilisation de petites palmes peut permettre de trouver plus facilement des sensations et de mieux engager le bassin.

En tout cas, dirigez-vous toujours prioritairement vers des choses dont vous sentez l'utilité et qui vous donnent de meilleures sensations. Méfiance envers les gourous :mrgreen:
Un site pour tous les nageurs et triathlètes : http://www.natationpourtous.com

Répondre