Comparatif 2018 boissons d'effort par Nicolas Aubineau...

Quoi manger? Quoi boire?
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6454
Enregistré le : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Comparatif 2018 boissons d'effort par Nicolas Aubineau...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* » 06 févr. 2018 11:22

Nicolas Aubineau a décortiqué les étiquettes de 42 boissons d'efforts et publie sa synthèse ici:
https://www.nicolas-aubineau.com/boisso ... f-boissons

Précisons que les critères de notes peuvent être sujet à discussion. La "science" autour de ce sujet est surtout financée par les fabricants eux-même... La boisson "idéale" est sans doute individuelle, il est donc bon d'expérimenté (et pourquoi pas se lancer dans la fabrication de vos boissons "maison").

"Low-carb" s'abstenir ;) ;)

T.

Gadagne
Messages : 5325
Enregistré le : 02 juin 2015 14:28

Re: Comparatif 2018 boissons d'effort par Nicolas Aubineau...

Message non lu par Gadagne » 06 févr. 2018 19:16

La décathlon arrive en tête, la ISO+, seulement je trouve la iso de chez décathlon plus digeste, plus efficace, il se trouve qu'elle est encore moins chère, je la prends en pack, en ayant acheté un petit pot car bien pratique avec son doseur intégré et que je recharge, le cout est ridicule et je m'astreins à prendre un bidon de boisson à chaque séance de home trainer :idea:

https://www.decathlon.fr/poudre-iso-ora ... 35626.html

totor44
Messages : 731
Enregistré le : 12 avr. 2012 21:30
Localisation : Nantes

Re: Comparatif 2018 boissons d'effort par Nicolas Aubineau...

Message non lu par totor44 » 06 févr. 2018 23:11

Comparatif non crédible. Il ne fait pas de différence entre les types de glucides contenus dans la boisson. Et se contente de mesurer leur concentration. D'ailleurs la boisson de decathlon est composée à 60% de saccharose, c'est à dire du sucre de table. Elle est donc chère pour du sucre de table. Autant prendre du coca cola. Ca revient encore moins cher et en plus il y a un peu de cafeine.
En théorie, la pratique est identique à la théorie. En pratique, ça ne l'est pas.

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6454
Enregistré le : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Comparatif 2018 boissons d'effort par Nicolas Aubineau...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* » 07 févr. 2018 01:10

Ce qui me fait marrer avec le coca c'est que peu de personnes réalisent que c'est encore plus "énergétique" que les boisons "énergétique"! Dans 500ml de Coca on a 53g de sucre!!

Pour ce qui est de la "qualité" des glucides une donnée essentielle qui manque est bien sur l'IG ou mieux la charge glycémique pour 100ml de chaque boisson. Ce n'est pas sur l'étiquette malheureusement...

Après dès qu'on creuse vraiment le truc la tentation est grande de se faire ses propres boissons maisons à partir de ses propres convictions en matière de nutrition... ;)

T.

ELTITO
Messages : 493
Enregistré le : 25 juin 2006 08:04

Re: Comparatif 2018 boissons d'effort par Nicolas Aubineau...

Message non lu par ELTITO » 07 févr. 2018 10:01

J’aime bien les tests d’Aubineau car ce gars me parait assez objectif et sans jamais prendre parti ou être pro tel ou untel.
Par contre ce que vous dites sur la boisson ISO / ISO+ est assez embêtant car effectivement la qualité des glucides est super importante.
Comme Gadagne sur le HT c’est ce que je prends alors qu’en CAP jamais. (En CAP c’est plutôt du GU Brew mais là n’est pas le sujet).
Le fait que ISO soit vraiment très très bon marché est un atout important et honnêtement même sur 3h de HT avec ce truc je n’ai pas de coup de mou et pourtant je ne mets de 2 cuillères pour 500ml et en consomme 1L/H.
Pour info après les longues sorties vélo ou CAP je prends une dose de Rego Rapid Recovery de chez SIS qui est aussi un produits de recup en tête des tests Aubineau que j’ai trouvé à très bon prix sur le Net. Par contre le gout fraise est vraiment très ‘’chimique’’
Marathonien en 2h50 (2017), mais le vrai départ de ma vie sportive 😂 c’est pour 2019: IM Copenhague

Avatar de l’utilisateur
Christian Robin
Messages : 6079
Enregistré le : 10 juin 2005 12:13
Localisation : V6 Triathlon Côte d'Amour /La Turballe

Re: Comparatif 2018 boissons d'effort par Nicolas Aubineau...

Message non lu par Christian Robin » 07 févr. 2018 10:43

Voici un mail que j'ai envoyé voilà quelques semaines à M. Aubineau.Cela concernait le classement 2017. Le 2018 ne change pas grand chose au fond....
En italique suit sa réponse.
Enfin, 2 remarques sur sa réponse.

Monsieur Aubineau
je recois régulièrement vos conseils nutritionnels sur ma boîte mail, et les lis avec intérêt, à l'instar d'autres conseils sportifs.
Je conçois fort bien que ces recommandations utiles à tous puissent déboucher sur un coaching personnalisé. Vous vous faites ainsi le promoteur de compétences qui vous sont personnelles, c'est à dire que vous ne mettez en cause que vous- même, de manière indépendante.
Ce qui me semble déroger à cette règle est votre classement 2017 des boissons énergétiques.
Le premier reproche est que sous couvert de science, vous ne faites qu'une étude bibliographique, c'est à dire une simple compilation de notices des produits, et non une étude de laboratoire. Vous mentionnez des teneurs en sucres, sans jamais faire part de l'osmolarité du mélange mono et polysaccharides . joint à cela des teneurs en électrolytes, notamment le NaCl, dont, selon les dictionnaires médicaux ( Masson et Garnier/Delamare) la teneur dans le sang a tendance à augmenter avec la déshydratation; sans mettre en péril bien sûr le coureur, mais en rendant la boisson hypertonique, source de troubles digestifs.
Le second reproche est que vous faites intervenir dans votre notation à la fois des données nutrtionnelles, et des notions de prix. "On ne peut additionner la longueur du bateau et l'âge du capitaine". Et vous le faites sans mentionner le conditionnement qui, comme vous devez le savoir, influe énormément sur le prix: je vous donnerai comme exemple la maltodextrine Roquette, distribuée par Nutrimuscle par sac de 25 kg, pour 100 €, soit 4 € le g. Cela défie toute concurrence, mais, d'expérience, il faut reconditionner la matière en pot utilisables.
A l'opposé, combien coûterait ce même produit au kg s'il était conditionné en sachets-portions scellés à diluer dans un bidon cycliste, aisément transportables dans une poche de maillot, et pouvant assurer une hydratation régulière sur une épreuve longue ?
A ce compte, c'est-à-dire en mixtant prix et "qualité routière"une étude sur les roues, selon vos critères donnerait peut être en n° 1 les Mavic Aksium et en dernier les Zipp 404, malgré leur tarif très prisées par les triathlètes....La notion "qualité/prix" reste très subjective, selon la valeur de chaque item.
Le troisième reproche est votre échelle de notation: il me paraît impossible de noter des produits assez semblables (j'en ai utilisés quelques uns sur deux Ardéchoises( 4 jours chaque), 2 Alpe d'Huez, et 4 Embrunman), de 4 points à 16.5points : vous avez là un différentiel que récuserait l'Auto Journal même pour opposer une Dacia et une Bugatti Veyron....
Si on se hasarde, d'après votre notation, à consommer des boissons notées entre 3 et zéro, voire en dessous de zéro, on devrait à la limite mourir sur place !
En publiant un tel classement (why not, après tout ? ) avec un tel écart de notes, en propulsant Aptonia, par ailleurs un produit correct, avec une telle avance nullement objectivable, vous abandonnez votre statut de nutritionniste indépendant pour prendre celui de prescripteur de la marque Décathlon. Ceci fait naître de sérieux soupçons sur votre indépendance proclamée, et entache votre crédibilité.

Message du 25/01/18 10:26
> De : "Nicolas Aubineau" <contact@nicolas-aubineau.com>
> A : "Christian ROBIN" <christian.robin22@orange.fr>
> Copie à :
> Objet : Re: votre comparatif boisson 2017
>
>
Bonjour Christian,

merci pour votre email dont voici mes retours en fonction de vos remarques.

Le coaching personnalisé n'est pas une finalité que ce soit de mon site internet ou de mes finances personnelles/professionnelles. En effet, comme mentionné dans le "qui suis-je", je travaille à mi-temps dans un centre de rééducation cardiaque et un autre temps partiel dans un centre de rééducation pulmonaire. Sachez que pour les suivis que je réalise, je m'adapte aux marques que consomment les personnes. Vous savez mon amour pour Powerade, j'ai même réalisé le suivi un finisher Hawai qui ne tournait qu'à cette marque... tout ceci pour dire qu'il n'y a aucune contradiction entre le coaching diététique et le comparatif qui est un guide pour celles et ceux qui veulent des infos.

Sur votre 1er reproche, oui je vous confirme que je ne fais pas d'étude en labo mais le principe du comparatif est clairement énoncé dans l'introduction, je me mets à la place d'un internaute. Je n'entre donc pas dans la notion d'osmolarité tout simplement car cette donnée n'est que très rarement connue ou donnée par les marques. Pour information, une marque connue dans le milieu n'est pas capable par téléphone de me donner la quantité de BCAAs dans leur boisson alors qu'il y a suffisamment de protéines "oui il y a des protéines mais pas de BCAA sinon ce serait mentionné" (pour résumer ce qui m'a été dit).

Sur le 2ème reproche, je le revendique et l'assume à 100%. Par contre, je tiens compte des conditionnements, cela a du vous échapper mais je prends toujours le plus proche de 500g (que ce soit en sticks, pot...). Prenez Effinov Nutrition, je ne prends pas le stick unitaire, ni le pot de x kg mais les 10 sticks. Votre reproche est donc erroné.

Le 3ème reproche est basé sur la subjectivité de chacun. Il est possible de comparer une Dacia et une Bugatti si les critères que l'acquéreur sont clairs. Rien ne nous oblige à choisir le meilleur rapport qualité/prix, c'est pour cela que je mets toujours en avant le podium qualité (qui est, pour moi, le + important). Que vous le veuillez ou non, Iso+ (et non Aptonia qui a d'autres boissons moins quali) est devant mais la version 2018 du comparatif (publiée le WE dernier donc avant votre email) permet de voir qu'Apurna les talonne de très prêt. Et donc, Apurna me soudoie ?

J'avais lu votre post sur onlinetri, j'ai trouvé les sous-entendus très limites. Sachez qu'on m'a reproché d'être pro Nutratlétic (alors qu'en interne, on m'a très clairement dit qu'il était anormal qu'ils ne soient pas 1ers), Décathlon, Fenioux, Clif Bar, Maxim, Inkospor..., je prends cela pour un compliment, je fais donc ce comparatif de manière neutre ou alors j'ai un compte en banque bien garni (mais malheureusement, ce n'est pas le cas).

Par contre, la chose que je remarque (et sans m'en donner la paternité) est que les compositions des boissons ont fortement évolué depuis 5 ans. Je sais même que des marques (dans top 3 en terme de notoriété et ce n'est pas Aptonia pour éviter tout raccourci) ont écouté les retours terrain de personnes qui lisaient le comparatif et les questionnaient sur "pourquoi vous avez si peu de xxx" par exemple.

Je préfère largement échanger par e-mail avec vous que subir des diffamations (je pense qu'on est dedans avec les sous-entendus gratuits) sur des forums.

Restant à votre écoute.

Bonne journée.


Pas grand-chose à rajouter à ceci, sauf:
1)" Je n'entre donc pas dans la notion d'osmolarité tout simplement car cette donnée n'est que très rarement connue ou donnée par les marques."
Je vais être ironique: l'osmolarité, c'est simplement qu'une boisson, par rapport au plasma sanguin, et soit isotonique, soit hypertonique ( source de troubles digestifs) soit hypotonique. Vu le nombre de triathlètes et d'athlètes qui se retrouvent en carafe un exemple, Yohann Diniz à Rio, cette notion n'a effectivement pas d'importance ! !

2) J'en veux pour dernier indice de votre indépendance votre conclusion tout en bas du tableau 2018: C'est en petit, mais lisez bien:
"Exemple de lecture (boisson Iso+ d'Aptonia) :
Iso+ d'Aptonia® conseille 38 g de poudre pour 500 mL qui contiennent 33,2 g de glucides, 340 mg de sodium (etc.). La boisson est commercialisée dans un pot de 650 g à 9,99 € soit 0,58€ pour 500mL et un coût au kilo de 15,37 €
Note qualité = 20 - 3 (ratio sucre/glucides >75%) - 3 (absence de BCAA) = 14.
Note prix = 15,37 = 19,5 => à savoir que j'ai arrondi toujours au plus proche. Exemple : 15,37 € = la note de 15€ et non 17,5 €.
Note qualité/prix = (14+19,5)/2 = 16,75€ "


Si ça, ce n'est pas une amorce de prescription, je veux bien être pendu….
le husky

Avatar de l’utilisateur
Jaginho
Messages : 2412
Enregistré le : 14 nov. 2009 11:29

Re: Comparatif 2018 boissons d'effort par Nicolas Aubineau...

Message non lu par Jaginho » 07 févr. 2018 11:50

Christian Robin a écrit :
07 févr. 2018 10:43
Voici un mail que j'ai envoyé voilà quelques semaines à M. Aubineau.Cela concernait le classement 2017. Le 2018 ne change pas grand chose au fond....
En italique suit sa réponse.
Enfin, 2 remarques sur sa réponse.

Monsieur Aubineau
je recois régulièrement vos conseils nutritionnels sur ma boîte mail, et les lis avec intérêt, à l'instar d'autres conseils sportifs.
Je conçois fort bien que ces recommandations utiles à tous puissent déboucher sur un coaching personnalisé. Vous vous faites ainsi le promoteur de compétences qui vous sont personnelles, c'est à dire que vous ne mettez en cause que vous- même, de manière indépendante.
Ce qui me semble déroger à cette règle est votre classement 2017 des boissons énergétiques.
Le premier reproche est que sous couvert de science, vous ne faites qu'une étude bibliographique, c'est à dire une simple compilation de notices des produits, et non une étude de laboratoire. Vous mentionnez des teneurs en sucres, sans jamais faire part de l'osmolarité du mélange mono et polysaccharides . joint à cela des teneurs en électrolytes, notamment le NaCl, dont, selon les dictionnaires médicaux ( Masson et Garnier/Delamare) la teneur dans le sang a tendance à augmenter avec la déshydratation; sans mettre en péril bien sûr le coureur, mais en rendant la boisson hypertonique, source de troubles digestifs.
Le second reproche est que vous faites intervenir dans votre notation à la fois des données nutrtionnelles, et des notions de prix. "On ne peut additionner la longueur du bateau et l'âge du capitaine". Et vous le faites sans mentionner le conditionnement qui, comme vous devez le savoir, influe énormément sur le prix: je vous donnerai comme exemple la maltodextrine Roquette, distribuée par Nutrimuscle par sac de 25 kg, pour 100 €, soit 4 € le g. Cela défie toute concurrence, mais, d'expérience, il faut reconditionner la matière en pot utilisables.
A l'opposé, combien coûterait ce même produit au kg s'il était conditionné en sachets-portions scellés à diluer dans un bidon cycliste, aisément transportables dans une poche de maillot, et pouvant assurer une hydratation régulière sur une épreuve longue ?
A ce compte, c'est-à-dire en mixtant prix et "qualité routière"une étude sur les roues, selon vos critères donnerait peut être en n° 1 les Mavic Aksium et en dernier les Zipp 404, malgré leur tarif très prisées par les triathlètes....La notion "qualité/prix" reste très subjective, selon la valeur de chaque item.
Le troisième reproche est votre échelle de notation: il me paraît impossible de noter des produits assez semblables (j'en ai utilisés quelques uns sur deux Ardéchoises( 4 jours chaque), 2 Alpe d'Huez, et 4 Embrunman), de 4 points à 16.5points : vous avez là un différentiel que récuserait l'Auto Journal même pour opposer une Dacia et une Bugatti Veyron....
Si on se hasarde, d'après votre notation, à consommer des boissons notées entre 3 et zéro, voire en dessous de zéro, on devrait à la limite mourir sur place !
En publiant un tel classement (why not, après tout ? ) avec un tel écart de notes, en propulsant Aptonia, par ailleurs un produit correct, avec une telle avance nullement objectivable, vous abandonnez votre statut de nutritionniste indépendant pour prendre celui de prescripteur de la marque Décathlon. Ceci fait naître de sérieux soupçons sur votre indépendance proclamée, et entache votre crédibilité.

Message du 25/01/18 10:26
> De : "Nicolas Aubineau" <contact@nicolas-aubineau.com>
> A : "Christian ROBIN" <christian.robin22@orange.fr>
> Copie à :
> Objet : Re: votre comparatif boisson 2017
>
>
Bonjour Christian,

merci pour votre email dont voici mes retours en fonction de vos remarques.

Le coaching personnalisé n'est pas une finalité que ce soit de mon site internet ou de mes finances personnelles/professionnelles. En effet, comme mentionné dans le "qui suis-je", je travaille à mi-temps dans un centre de rééducation cardiaque et un autre temps partiel dans un centre de rééducation pulmonaire. Sachez que pour les suivis que je réalise, je m'adapte aux marques que consomment les personnes. Vous savez mon amour pour Powerade, j'ai même réalisé le suivi un finisher Hawai qui ne tournait qu'à cette marque... tout ceci pour dire qu'il n'y a aucune contradiction entre le coaching diététique et le comparatif qui est un guide pour celles et ceux qui veulent des infos.

Sur votre 1er reproche, oui je vous confirme que je ne fais pas d'étude en labo mais le principe du comparatif est clairement énoncé dans l'introduction, je me mets à la place d'un internaute. Je n'entre donc pas dans la notion d'osmolarité tout simplement car cette donnée n'est que très rarement connue ou donnée par les marques. Pour information, une marque connue dans le milieu n'est pas capable par téléphone de me donner la quantité de BCAAs dans leur boisson alors qu'il y a suffisamment de protéines "oui il y a des protéines mais pas de BCAA sinon ce serait mentionné" (pour résumer ce qui m'a été dit).

Sur le 2ème reproche, je le revendique et l'assume à 100%. Par contre, je tiens compte des conditionnements, cela a du vous échapper mais je prends toujours le plus proche de 500g (que ce soit en sticks, pot...). Prenez Effinov Nutrition, je ne prends pas le stick unitaire, ni le pot de x kg mais les 10 sticks. Votre reproche est donc erroné.

Le 3ème reproche est basé sur la subjectivité de chacun. Il est possible de comparer une Dacia et une Bugatti si les critères que l'acquéreur sont clairs. Rien ne nous oblige à choisir le meilleur rapport qualité/prix, c'est pour cela que je mets toujours en avant le podium qualité (qui est, pour moi, le + important). Que vous le veuillez ou non, Iso+ (et non Aptonia qui a d'autres boissons moins quali) est devant mais la version 2018 du comparatif (publiée le WE dernier donc avant votre email) permet de voir qu'Apurna les talonne de très prêt. Et donc, Apurna me soudoie ?

J'avais lu votre post sur onlinetri, j'ai trouvé les sous-entendus très limites. Sachez qu'on m'a reproché d'être pro Nutratlétic (alors qu'en interne, on m'a très clairement dit qu'il était anormal qu'ils ne soient pas 1ers), Décathlon, Fenioux, Clif Bar, Maxim, Inkospor..., je prends cela pour un compliment, je fais donc ce comparatif de manière neutre ou alors j'ai un compte en banque bien garni (mais malheureusement, ce n'est pas le cas).

Par contre, la chose que je remarque (et sans m'en donner la paternité) est que les compositions des boissons ont fortement évolué depuis 5 ans. Je sais même que des marques (dans top 3 en terme de notoriété et ce n'est pas Aptonia pour éviter tout raccourci) ont écouté les retours terrain de personnes qui lisaient le comparatif et les questionnaient sur "pourquoi vous avez si peu de xxx" par exemple.

Je préfère largement échanger par e-mail avec vous que subir des diffamations (je pense qu'on est dedans avec les sous-entendus gratuits) sur des forums.

Restant à votre écoute.

Bonne journée.


Pas grand-chose à rajouter à ceci, sauf:
1)" Je n'entre donc pas dans la notion d'osmolarité tout simplement car cette donnée n'est que très rarement connue ou donnée par les marques."
Je vais être ironique: l'osmolarité, c'est simplement qu'une boisson, par rapport au plasma sanguin, et soit isotonique, soit hypertonique ( source de troubles digestifs) soit hypotonique. Vu le nombre de triathlètes et d'athlètes qui se retrouvent en carafe un exemple, Yohann Diniz à Rio, cette notion n'a effectivement pas d'importance ! !

2) J'en veux pour dernier indice de votre indépendance votre conclusion tout en bas du tableau 2018: C'est en petit, mais lisez bien:
"Exemple de lecture (boisson Iso+ d'Aptonia) :
Iso+ d'Aptonia® conseille 38 g de poudre pour 500 mL qui contiennent 33,2 g de glucides, 340 mg de sodium (etc.). La boisson est commercialisée dans un pot de 650 g à 9,99 € soit 0,58€ pour 500mL et un coût au kilo de 15,37 €
Note qualité = 20 - 3 (ratio sucre/glucides >75%) - 3 (absence de BCAA) = 14.
Note prix = 15,37 = 19,5 => à savoir que j'ai arrondi toujours au plus proche. Exemple : 15,37 € = la note de 15€ et non 17,5 €.
Note qualité/prix = (14+19,5)/2 = 16,75€ "


Si ça, ce n'est pas une amorce de prescription, je veux bien être pendu….
Allez je me refais l'avocat du diable car tu ne m'as pas répondu sur un autre post

1/https://www.nicolas-aubineau.com/gel-en ... omparatif/ => tu peux me dire ce qui est écrit en petit en bas du tableau comparatif (https://www.nicolas-aubineau.com/wp-con ... -Sport.pdf) => Allez je t'aide

Exemple de lecture (Gel Energy BCAA2 de Fenioux Multisport) : 62,5 12,5
Le gel Energy BCAA2® fait 42 g qui contient 30,6 g de glucides, 0 mg de Vitamine C (etc.). Il est commercialisé par lot de 6 à 12,60 €, soit un coût au kg de 50€. 65 12
Note qualité = 20 - 3 (car absence de magnésium) - 3 (absence de bcaa) = 14. 67,5 11,5
Note prix = 15=> à savoir que j'ai arrondi toujours au plus proche. Exemple : 33 € = la note de 32,5 € et non 35 €. 70 11
Note qualité/prix = (14+15)/2 = 14,5

J'ai l'impression que c'est le 1er au rapport qualité prix qui est nommé... en tout cas à 100% des fois, hasard ou pas je n'en sais rien mais coincidence troublante. "Si ça, ce n'est pas une amorce de prescription, je veux bien être pendu" ==> no comment hein ;-)

2/https://www.legifrance.gouv.fr/affichCo ... 0006070719
Le fait, par toute personne qui a recueilli, à l'occasion de leur enregistrement, de leur classement, de leur transmission ou d'une autre forme de traitement, des données à caractère personnel dont la divulgation aurait pour effet de porter atteinte à la considération de l'intéressé ou à l'intimité de sa vie privée, de porter, sans autorisation de l'intéressé, ces données à la connaissance d'un tiers qui n'a pas qualité pour les recevoir est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende.

La divulgation prévue à l'alinéa précédent est punie de trois ans d'emprisonnement et de 100 000 euros d'amende lorsqu'elle a été commise par imprudence ou négligence.

Dans les cas prévus aux deux alinéas précédents, la poursuite ne peut être exercée que sur plainte de la victime, de son représentant légal ou de ses ayants droit.

J'espère pour toi qu'il n'a pas fait de copie écran ou impression meme si au fond de moi, je le souhaite tellement tu es ridicule sur la forme (le fond ne m'intéresse pas, je ne maitrise pas)
« L'entraineur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire. » (John Kessel)

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6454
Enregistré le : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Comparatif 2018 boissons d'effort par Nicolas Aubineau...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* » 07 févr. 2018 15:23

Le truc est que suivant la discipline et ton état d'engagement dans l'activité, nos capacités de digestion ne sont pas les mêmes...

En cap tu as plus de brassage gastrique qu'à vélo par exemple, en fin de course on peut apprécier les sucres les plus simples possible qui ne demandent quasi aucun effort à l'organisme pour être digéré (c'est le coca de la fin de marathon) et redonne au cerveau sa dose de glucose.

La fréquence de la prise à aussi son importance, un glucide complexe (IG bas) se diffusera plus lentement dans l'organisme on peut donc en prendre de manière plus espacée à l'inverse un sucre très simple sera plus efficace en petites prises régulières pour lisser le pic d'insuline.

Il faudra aussi considérer ce que l'on ingère en plus de la boisson: prendre un gel ou une barre en plus de sa boisson n'est pas neutre. Car boire de la boisson "énergétique" remplit 2 fonctions : apporter un supplément d'énergie pour l'effort & réhydrater (les protéines peuvent sans doute servir un autre rôle au niveau musculaire il y a peut-être un peu plus que c'est 2 aspects).

La lecture de "Waterloged" de Tim Noakes est très instructive sur le mythe du Sodium. Un mythe si fort qu'il est entré dans la réglementation pour l’appellation "boisson énergétique". Si nous suons salé c'est parce que nous avons un excès de sel... le remplacer fait juste travailler le corps pour rien (ça mériterait presque que j'ouvre un sujet la dessus tien pour détailler tout ça dès que j'ai un peu le temps).

Dans cette situation il est à peu près évident que chaque fabricant verra midi à sa porte et prétendra avoir trouver une solution ( avec ou sans jeu de mots :) ) que les autres non pas et de vendre cela comme de la potion magique... A nous d'avoir un peu de recul la dessus.

T.

ELTITO
Messages : 493
Enregistré le : 25 juin 2006 08:04

Re: Comparatif 2018 boissons d'effort par Nicolas Aubineau...

Message non lu par ELTITO » 07 févr. 2018 16:26

Jaginho a écrit :
07 févr. 2018 11:50
Christian Robin a écrit :
07 févr. 2018 10:43
Voici un mail que j'ai envoyé voilà quelques semaines à M. Aubineau.Cela concernait le classement 2017. Le 2018 ne change pas grand chose au fond....
En italique suit sa réponse.
Enfin, 2 remarques sur sa réponse.

Monsieur Aubineau
je recois régulièrement vos conseils nutritionnels sur ma boîte mail, et les lis avec intérêt, à l'instar d'autres conseils sportifs.
Je conçois fort bien que ces recommandations utiles à tous puissent déboucher sur un coaching personnalisé. Vous vous faites ainsi le promoteur de compétences qui vous sont personnelles, c'est à dire que vous ne mettez en cause que vous- même, de manière indépendante.
Ce qui me semble déroger à cette règle est votre classement 2017 des boissons énergétiques.
Le premier reproche est que sous couvert de science, vous ne faites qu'une étude bibliographique, c'est à dire une simple compilation de notices des produits, et non une étude de laboratoire. Vous mentionnez des teneurs en sucres, sans jamais faire part de l'osmolarité du mélange mono et polysaccharides . joint à cela des teneurs en électrolytes, notamment le NaCl, dont, selon les dictionnaires médicaux ( Masson et Garnier/Delamare) la teneur dans le sang a tendance à augmenter avec la déshydratation; sans mettre en péril bien sûr le coureur, mais en rendant la boisson hypertonique, source de troubles digestifs.
Le second reproche est que vous faites intervenir dans votre notation à la fois des données nutrtionnelles, et des notions de prix. "On ne peut additionner la longueur du bateau et l'âge du capitaine". Et vous le faites sans mentionner le conditionnement qui, comme vous devez le savoir, influe énormément sur le prix: je vous donnerai comme exemple la maltodextrine Roquette, distribuée par Nutrimuscle par sac de 25 kg, pour 100 €, soit 4 € le g. Cela défie toute concurrence, mais, d'expérience, il faut reconditionner la matière en pot utilisables.
A l'opposé, combien coûterait ce même produit au kg s'il était conditionné en sachets-portions scellés à diluer dans un bidon cycliste, aisément transportables dans une poche de maillot, et pouvant assurer une hydratation régulière sur une épreuve longue ?
A ce compte, c'est-à-dire en mixtant prix et "qualité routière"une étude sur les roues, selon vos critères donnerait peut être en n° 1 les Mavic Aksium et en dernier les Zipp 404, malgré leur tarif très prisées par les triathlètes....La notion "qualité/prix" reste très subjective, selon la valeur de chaque item.
Le troisième reproche est votre échelle de notation: il me paraît impossible de noter des produits assez semblables (j'en ai utilisés quelques uns sur deux Ardéchoises( 4 jours chaque), 2 Alpe d'Huez, et 4 Embrunman), de 4 points à 16.5points : vous avez là un différentiel que récuserait l'Auto Journal même pour opposer une Dacia et une Bugatti Veyron....
Si on se hasarde, d'après votre notation, à consommer des boissons notées entre 3 et zéro, voire en dessous de zéro, on devrait à la limite mourir sur place !
En publiant un tel classement (why not, après tout ? ) avec un tel écart de notes, en propulsant Aptonia, par ailleurs un produit correct, avec une telle avance nullement objectivable, vous abandonnez votre statut de nutritionniste indépendant pour prendre celui de prescripteur de la marque Décathlon. Ceci fait naître de sérieux soupçons sur votre indépendance proclamée, et entache votre crédibilité.

Message du 25/01/18 10:26
> De : "Nicolas Aubineau" <contact@nicolas-aubineau.com>
> A : "Christian ROBIN" <christian.robin22@orange.fr>
> Copie à :
> Objet : Re: votre comparatif boisson 2017
>
>
Bonjour Christian,

merci pour votre email dont voici mes retours en fonction de vos remarques.

Le coaching personnalisé n'est pas une finalité que ce soit de mon site internet ou de mes finances personnelles/professionnelles. En effet, comme mentionné dans le "qui suis-je", je travaille à mi-temps dans un centre de rééducation cardiaque et un autre temps partiel dans un centre de rééducation pulmonaire. Sachez que pour les suivis que je réalise, je m'adapte aux marques que consomment les personnes. Vous savez mon amour pour Powerade, j'ai même réalisé le suivi un finisher Hawai qui ne tournait qu'à cette marque... tout ceci pour dire qu'il n'y a aucune contradiction entre le coaching diététique et le comparatif qui est un guide pour celles et ceux qui veulent des infos.

Sur votre 1er reproche, oui je vous confirme que je ne fais pas d'étude en labo mais le principe du comparatif est clairement énoncé dans l'introduction, je me mets à la place d'un internaute. Je n'entre donc pas dans la notion d'osmolarité tout simplement car cette donnée n'est que très rarement connue ou donnée par les marques. Pour information, une marque connue dans le milieu n'est pas capable par téléphone de me donner la quantité de BCAAs dans leur boisson alors qu'il y a suffisamment de protéines "oui il y a des protéines mais pas de BCAA sinon ce serait mentionné" (pour résumer ce qui m'a été dit).

Sur le 2ème reproche, je le revendique et l'assume à 100%. Par contre, je tiens compte des conditionnements, cela a du vous échapper mais je prends toujours le plus proche de 500g (que ce soit en sticks, pot...). Prenez Effinov Nutrition, je ne prends pas le stick unitaire, ni le pot de x kg mais les 10 sticks. Votre reproche est donc erroné.

Le 3ème reproche est basé sur la subjectivité de chacun. Il est possible de comparer une Dacia et une Bugatti si les critères que l'acquéreur sont clairs. Rien ne nous oblige à choisir le meilleur rapport qualité/prix, c'est pour cela que je mets toujours en avant le podium qualité (qui est, pour moi, le + important). Que vous le veuillez ou non, Iso+ (et non Aptonia qui a d'autres boissons moins quali) est devant mais la version 2018 du comparatif (publiée le WE dernier donc avant votre email) permet de voir qu'Apurna les talonne de très prêt. Et donc, Apurna me soudoie ?

J'avais lu votre post sur onlinetri, j'ai trouvé les sous-entendus très limites. Sachez qu'on m'a reproché d'être pro Nutratlétic (alors qu'en interne, on m'a très clairement dit qu'il était anormal qu'ils ne soient pas 1ers), Décathlon, Fenioux, Clif Bar, Maxim, Inkospor..., je prends cela pour un compliment, je fais donc ce comparatif de manière neutre ou alors j'ai un compte en banque bien garni (mais malheureusement, ce n'est pas le cas).

Par contre, la chose que je remarque (et sans m'en donner la paternité) est que les compositions des boissons ont fortement évolué depuis 5 ans. Je sais même que des marques (dans top 3 en terme de notoriété et ce n'est pas Aptonia pour éviter tout raccourci) ont écouté les retours terrain de personnes qui lisaient le comparatif et les questionnaient sur "pourquoi vous avez si peu de xxx" par exemple.

Je préfère largement échanger par e-mail avec vous que subir des diffamations (je pense qu'on est dedans avec les sous-entendus gratuits) sur des forums.

Restant à votre écoute.

Bonne journée.


Pas grand-chose à rajouter à ceci, sauf:
1)" Je n'entre donc pas dans la notion d'osmolarité tout simplement car cette donnée n'est que très rarement connue ou donnée par les marques."
Je vais être ironique: l'osmolarité, c'est simplement qu'une boisson, par rapport au plasma sanguin, et soit isotonique, soit hypertonique ( source de troubles digestifs) soit hypotonique. Vu le nombre de triathlètes et d'athlètes qui se retrouvent en carafe un exemple, Yohann Diniz à Rio, cette notion n'a effectivement pas d'importance ! !

2) J'en veux pour dernier indice de votre indépendance votre conclusion tout en bas du tableau 2018: C'est en petit, mais lisez bien:
"Exemple de lecture (boisson Iso+ d'Aptonia) :
Iso+ d'Aptonia® conseille 38 g de poudre pour 500 mL qui contiennent 33,2 g de glucides, 340 mg de sodium (etc.). La boisson est commercialisée dans un pot de 650 g à 9,99 € soit 0,58€ pour 500mL et un coût au kilo de 15,37 €
Note qualité = 20 - 3 (ratio sucre/glucides >75%) - 3 (absence de BCAA) = 14.
Note prix = 15,37 = 19,5 => à savoir que j'ai arrondi toujours au plus proche. Exemple : 15,37 € = la note de 15€ et non 17,5 €.
Note qualité/prix = (14+19,5)/2 = 16,75€ "


Si ça, ce n'est pas une amorce de prescription, je veux bien être pendu….
Allez je me refais l'avocat du diable car tu ne m'as pas répondu sur un autre post

1/https://www.nicolas-aubineau.com/gel-en ... omparatif/ => tu peux me dire ce qui est écrit en petit en bas du tableau comparatif (https://www.nicolas-aubineau.com/wp-con ... -Sport.pdf) => Allez je t'aide

Exemple de lecture (Gel Energy BCAA2 de Fenioux Multisport) : 62,5 12,5
Le gel Energy BCAA2® fait 42 g qui contient 30,6 g de glucides, 0 mg de Vitamine C (etc.). Il est commercialisé par lot de 6 à 12,60 €, soit un coût au kg de 50€. 65 12
Note qualité = 20 - 3 (car absence de magnésium) - 3 (absence de bcaa) = 14. 67,5 11,5
Note prix = 15=> à savoir que j'ai arrondi toujours au plus proche. Exemple : 33 € = la note de 32,5 € et non 35 €. 70 11
Note qualité/prix = (14+15)/2 = 14,5

J'ai l'impression que c'est le 1er au rapport qualité prix qui est nommé... en tout cas à 100% des fois, hasard ou pas je n'en sais rien mais coincidence troublante. "Si ça, ce n'est pas une amorce de prescription, je veux bien être pendu" ==> no comment hein ;-)

2/https://www.legifrance.gouv.fr/affichCo ... 0006070719
Le fait, par toute personne qui a recueilli, à l'occasion de leur enregistrement, de leur classement, de leur transmission ou d'une autre forme de traitement, des données à caractère personnel dont la divulgation aurait pour effet de porter atteinte à la considération de l'intéressé ou à l'intimité de sa vie privée, de porter, sans autorisation de l'intéressé, ces données à la connaissance d'un tiers qui n'a pas qualité pour les recevoir est puni de cinq ans d'emprisonnement et de 300 000 euros d'amende.

La divulgation prévue à l'alinéa précédent est punie de trois ans d'emprisonnement et de 100 000 euros d'amende lorsqu'elle a été commise par imprudence ou négligence.

Dans les cas prévus aux deux alinéas précédents, la poursuite ne peut être exercée que sur plainte de la victime, de son représentant légal ou de ses ayants droit.

J'espère pour toi qu'il n'a pas fait de copie écran ou impression meme si au fond de moi, je le souhaite tellement tu es ridicule sur la forme (le fond ne m'intéresse pas, je ne maitrise pas)
Après à nous de nous faire aussi notre propre idée et de ne pas y aller à l'aveuglette.
Legifrance, je veux bien, mais avec ce genre de truc plus personne ne va prendre l'initiative de faire un comparatif ou aider quelqu'un à prendre une décision.
Marathonien en 2h50 (2017), mais le vrai départ de ma vie sportive 😂 c’est pour 2019: IM Copenhague

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6454
Enregistré le : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Comparatif 2018 boissons d'effort par Nicolas Aubineau...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* » 07 févr. 2018 16:45

Pour Légifrance je pense que jahingo critiquait le fait que Christian face part publiquement de son échange avec Nicolas Aubineau.

Dans la mesure ou cet échange a pour seul thème les conseils "pros" je ne pense pas qu'on soit dans le cadre de la vie privée. Christian avait déjà formulé ses critiques sur le forum, les réponses de Nicolas sont donc intéressantes.

J'ai partager le comparatif car je trouvais intéressant de voir le panel de composition / prix proposés en matière de boisson énergétique (forcement ça oblige à faire des choix et donc se poser des questions...).

Contrairement à l'avis de Christian je trouve qu'il y a de l'intérêt à avoir un grand tableau récapitulant toutes les compositions/coût des boissons, ça économise pas mal de temps de recherche ;)


T.

Avatar de l’utilisateur
Boulegan
Messages : 8351
Enregistré le : 10 févr. 2005 11:11
Localisation : Sud

Re: Comparatif 2018 boissons d'effort par Nicolas Aubineau...

Message non lu par Boulegan » 07 févr. 2018 16:56

Thierry *OnlineTri* a écrit :
07 févr. 2018 16:45
Pour Légifrance je pense que jahingo critiquait le fait que Christian face part publiquement de son échange avec Nicolas Aubineau.
Je l'ai compris de cette manière également. :wink:
J'ai partager le comparatif car je trouvais intéressant de voir le panel de composition / prix proposés en matière de boisson énergétique (forcement ça oblige à faire des choix et donc se poser des questions...).
Contrairement à l'avis de Christian je trouve qu'il y a de l'intérêt à avoir un grand tableau récapitulant toutes les compositions/coût des boissons, ça économise pas mal de temps de recherche ;)
T.
Même chose. Les comparatifs de Nicolas Aubineau sont une source de données intéressantes qu'un athlète lambda ne peut pas effectuer, compiler et diffuser. C'est un spécialiste de la nutrition et de l'entrainement. Recoupé avec d'autres travaux et d'autres sources d'autres nutritionnistes et/ou entraineurs, ça donne un panel et un éclairage assez exhaustifs des boissons et aliments de l'effort. :arrow:
"Etre beau et bien habillé est indispensable. Avoir un but dans la vie ne l'est pas." Oscar Wilde

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6454
Enregistré le : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Comparatif 2018 boissons d'effort par Nicolas Aubineau...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* » 07 févr. 2018 20:16

Boulegan a écrit :
07 févr. 2018 16:56
Les comparatifs de Nicolas Aubineau sont une source de données intéressantes qu'un athlète lambda ne peut pas effectuer, compiler et diffuser.
Euh si un athlète lambda peut justement aller chercher toutes ces informations nutritionnelles sur le net. C'est ce qu'a fait Nicolas Aubineau, la compilation des données est plus un travail de fourmi que d'expert. C'est ce que lui reproche Christian : pas de données supplémentaires apportées par rapport aux étiquettes et donc forcement une analyse qui ignore certains paramètres pourtant essentiels.

T.

Avatar de l’utilisateur
bnjee
Messages : 529
Enregistré le : 22 avr. 2016 15:08

Re: Comparatif 2018 boissons d'effort par Nicolas Aubineau...

Message non lu par bnjee » 07 févr. 2018 22:09

Je trouve ça très bien les comparatifs de Nicolas.
Que ce soit les boissons, les gels ou les barres.
Il faut regarder le tableau selon ses convictions et besoins.

Quand on débute se baser sur ce comparatif d'étiquette suffit je trouve et le boulot étant bien fait et assez peu critiqué je lui fait confiance faute d'avis contraire.

Longue vie à ses comparatifs.

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6454
Enregistré le : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Comparatif 2018 boissons d'effort par Nicolas Aubineau...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* » 08 févr. 2018 00:24

on se bat pour savoir ce qui est le meilleur dans les boissons mais l’effet pourrait bien être purement psychologique (sur effort court du moins). De nombreuses études ont montré que les effets sur la performance étaient les mêmes que l’on avale ... ou pas. Le simple fait de se rincer la bouche avec une boisson glucidique suffit à nous faire envoyer plus de watts! Ca résout tous les problèmes digestifs :)

http://www.mysportscience.com/single-po ... erformance

T.

Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 6454
Enregistré le : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Comparatif 2018 boissons d'effort par Nicolas Aubineau...

Message non lu par Thierry *OnlineTri* » 08 févr. 2018 00:41

Un autre point indépendamment du contenu de la boisson, le simple fait de trop boire surtout pendant la course à pied peu provoquer des malaises intestinaux si l’on dépasse la quantité que le corps peu absorber (plus on va vite moins on peut boire...).

T.

Répondre