Déshydratation permanente

Quoi manger? Quoi boire?
raoul
Messages : 2122
Enregistré le : 20 avr. 2004 22:11

Re: Déshydratation permanente

Message non lu par raoul » 14 mars 2019 10:57

bristos a écrit :
13 mars 2019 14:11
Perso si je me pèse 4x de suite sur ma balance, elle m'indique toujours le même poids 😁, pour dire que , même si à la base , le poids n'est pas forcément juste , la balance donné quand même un référentiel sur lequel on peut se fier sur la perte ou prise de poids ....
Tu as le même logiciel de triche que moi... :D Demande à ton fils ou ta femme de se peser entre deux et tu verras que tu n'auras plus 4x le même poids... :D

Car en vrai c'est impossible d'avoir 4x de suite le même poids à 100 g près vu qu'on bouge plus ou moins et que ça influe sur le poids.

Jerome.A
Messages : 2032
Enregistré le : 20 nov. 2015 15:02

Re: Déshydratation permanente

Message non lu par Jerome.A » 22 mars 2019 12:15

Je m entraine a boire tout comme je m entraine a ne pas boire.
En CAP j ai l'habitude de faire 90min avec un expresso le matin seulement un verre d eau en rentrant et rien avant 12h.
En velo je teste egalemetn sur le HT en buvant et en mangeant ou sans boire sans manger sur des seannces a 60 a 120 minutes.
Au final sur des efforts de moins de 2h l'eau impacte tres peu mes perfs. Par contre manger des le debut du velo pour des effort de plus de 90 minutes je le sens des les 60 minutes et ca bloque a 90. si je mange après 60minutes je ne me sens bien qu après les 120 minutes.
Pour l'eau que je boive 25cl/heure ou 75cl/h sur des séances de 2-3-4h je ne constate pas de difference. Je dois m'arreter une fois aux toilettes qd je bois 50-75cl/h après 2-3h.
tu peux regarder volume et couleure des urines, fatigue et faim après l effort. C#est plus simple de tester tout ca sur HT a la maison ou sur des CAP qu'en velo.
By failing to prepare you are preparing to fail

Olive2244
Messages : 641
Enregistré le : 05 févr. 2019 11:00

Re: Déshydratation permanente

Message non lu par Olive2244 » 23 mars 2019 06:47

Complètement débile de pas boire, stress rénal, tu rêves de dialyse ?Arrete ces conneries.

Fab74ch
Messages : 2400
Enregistré le : 21 août 2013 21:20

Re: Déshydratation permanente

Message non lu par Fab74ch » 26 mars 2019 10:53

Jerome.A a écrit :
22 mars 2019 12:15
Je m entraine a boire tout comme je m entraine a ne pas boire.
En CAP j ai l'habitude de faire 90min avec un expresso le matin seulement un verre d eau en rentrant et rien avant 12h.
En velo je teste egalemetn sur le HT en buvant et en mangeant ou sans boire sans manger sur des seannces a 60 a 120 minutes.
Au final sur des efforts de moins de 2h l'eau impacte tres peu mes perfs. Par contre manger des le debut du velo pour des effort de plus de 90 minutes je le sens des les 60 minutes et ca bloque a 90. si je mange après 60minutes je ne me sens bien qu après les 120 minutes.
Pour l'eau que je boive 25cl/heure ou 75cl/h sur des séances de 2-3-4h je ne constate pas de difference. Je dois m'arreter une fois aux toilettes qd je bois 50-75cl/h après 2-3h.
tu peux regarder volume et couleure des urines, fatigue et faim après l effort. C#est plus simple de tester tout ca sur HT a la maison ou sur des CAP qu'en velo.
Tu estimes comment l'impact sur tes performances?
Et niveau récup?

Et effectivement, pourquoi s'entrainer à ne pas boire?

Jerome.A
Messages : 2032
Enregistré le : 20 nov. 2015 15:02

Re: Déshydratation permanente

Message non lu par Jerome.A » 26 mars 2019 11:11

Je me suis mal exprime, jene m entraine pas a ne pas boire,je veux dire qu il marrive de faire des efforts avec peu ou pas de boissons. Pour tester et car j'ai rarement soif, et parce que parfois on lache la bouteille au ravito ou le bidon est quasi vide ou il est ejecte sur une bosse, ou vu sur uen course il n y a plus de gobelet...
En velo typiquement je vais faire un tour sur Zwift avec l Alpe du Zwift en final. Si je craque ou pas alors que j ai change la qtte d eau. Je considere que ca vient de la.
En CAP je pars faire un 15-18km. Et je fais une montee en regime sur les 20-25 dernieres minutes.
J'essaye simplement de voir si je bois a ma soif (donc presque rien, voir rien) ou si je me force si je vois un impact.
Par contre ds la journee je suis tres bien hydrate.
Certaines personnes tournent a 2L heure. Je me suis fait une sortie velo de 3h dimanche j'ai pas bu plus de 250ml. Je ne dis pas que c'est bien ou pas bien. c'est un constat.
Mon bilan c'est que je dois constament me forcer a boire durant un effort, pas pour des raisons de perf mais parce que après un effort de 3-4h j ai souvent des signes de debut de deshydratation. Mais je n'ai jamais soif a l effort.
By failing to prepare you are preparing to fail

raoul
Messages : 2122
Enregistré le : 20 avr. 2004 22:11

Re: Déshydratation permanente

Message non lu par raoul » 27 mars 2019 06:58

Fab74ch a écrit :
26 mars 2019 10:53
Jerome.A a écrit :
22 mars 2019 12:15
Je m entraine a boire tout comme je m entraine a ne pas boire.
En CAP j ai l'habitude de faire 90min avec un expresso le matin seulement un verre d eau en rentrant et rien avant 12h.
En velo je teste egalemetn sur le HT en buvant et en mangeant ou sans boire sans manger sur des seannces a 60 a 120 minutes.
Au final sur des efforts de moins de 2h l'eau impacte tres peu mes perfs. Par contre manger des le debut du velo pour des effort de plus de 90 minutes je le sens des les 60 minutes et ca bloque a 90. si je mange après 60minutes je ne me sens bien qu après les 120 minutes.
Pour l'eau que je boive 25cl/heure ou 75cl/h sur des séances de 2-3-4h je ne constate pas de difference. Je dois m'arreter une fois aux toilettes qd je bois 50-75cl/h après 2-3h.
tu peux regarder volume et couleure des urines, fatigue et faim après l effort. C#est plus simple de tester tout ca sur HT a la maison ou sur des CAP qu'en velo.
Tu estimes comment l'impact sur tes performances?
Et niveau récup?

Et effectivement, pourquoi s'entrainer à ne pas boire?
Je pense que c'est bien de boire 2 verres d'eau avant de partir, mais c'est vrai que parfois on doit gérer l'eau entre deux ravitos ou si on ne trouve pas de fontaines. Effectivement on peut garder des perfs avec une légère déshydratation et si cette situation n'est jamais arrivée en entraînement c'est difficile à gérer en course au niveau psychologique. La contrainte psychologique passe de 4/10 à 7/10. Perso, je diminue un chouilla l'allure pour rendre la contrainte gérable.

bristos
Messages : 315
Enregistré le : 09 févr. 2016 16:08

Re: Déshydratation permanente

Message non lu par bristos » 29 mars 2019 18:15

Quand je fait une sortie vélo un peu trop habillé, ou qu'il fait chaud , je transpire énormément, j'ai les sangles du casque blindé de sel et mes vêtements oréolé de sels !
Est ce que ça peut expliqué mes soucis de crampe fréquente ? Malgré le fait que je bois 1L/ heure , avec une pastille électrolyte dans mes gourdes et du sirop dans une des deux gourdes .... frustrant ce problème de crampe....

raoul
Messages : 2122
Enregistré le : 20 avr. 2004 22:11

Re: Déshydratation permanente

Message non lu par raoul » 29 mars 2019 20:05

bristos a écrit :
29 mars 2019 18:15
Quand je fait une sortie vélo un peu trop habillé, ou qu'il fait chaud , je transpire énormément, j'ai les sangles du casque blindé de sel et mes vêtements oréolé de sels !
Est ce que ça peut expliqué mes soucis de crampe fréquente ? Malgré le fait que je bois 1L/ heure , avec une pastille électrolyte dans mes gourdes et du sirop dans une des deux gourdes .... frustrant ce problème de crampe....
Tu peux enlever une ou deux dents de sorte à diminuer les tours/min (mettre plus de force et tourner moins vite). Souvent, tu arrives de cette manière à ne pas avoir de crampe.

Pour le reste, à part mettre du sirop dans les deux gourdes, je ne vois pas.

bristos
Messages : 315
Enregistré le : 09 févr. 2016 16:08

Re: Déshydratation permanente

Message non lu par bristos » 31 mars 2019 19:16

Je vais tenté ça sur mes prochaines sorties 👍, peut être en augmentant mon apport hydrique aussi...

fred39
Messages : 119
Enregistré le : 11 mai 2015 23:58
Localisation : Lons le Saunier
Contact :

Re: Déshydratation permanente

Message non lu par fred39 » 31 mars 2019 23:39

Comme tu le remarque, tu perd beaucoup de sel par la transpiration, visible sur des vêtements chauds, mais qui part avec l'air quand tu est en vêtements légers.

Je ne comprends pas la volonté qu'on un grand nombre de sportifs d'endurance à ne pas chercher à compenser parfaitement les pertes!!!
Pourquoi bidouiller avec 1 gourde avec des électrolytes et 1 autre avec du sucre, ce qui fait au total une solution d'hydratation à demi dose d'électrolytes et avec un apport en glucides pour le moins pifometrique.
Ensuite le manque de sels( sel+ électrolytes) provoque une déshydratation qualitative, qui va de l'exces d'eau faible à l'hyponatremie et l'hypokaliémie et la c'est l'effondrement des performances.
Un peut de biologie!
Les solutions équilibrées existent, avec des choix individuels possible, cf comparatif de Nicolas Aubineau.

bristos
Messages : 315
Enregistré le : 09 févr. 2016 16:08

Re: Déshydratation permanente

Message non lu par bristos » 01 avr. 2019 16:16

Donc qu'est ce que tu proposes comme solution concrètement ? Tu parle d'hyponatremie , kaliemie, mais tu ne donnes pas de solutions concrète fans ton message! Les comparatifs de Nicolas aubineau je les ai déjà consulté, la boisson isotonique la mieux noté qu'il propose est iso+ aptonia , que j'utilise déjà en suivant ses conseils

fred39
Messages : 119
Enregistré le : 11 mai 2015 23:58
Localisation : Lons le Saunier
Contact :

Re: Déshydratation permanente

Message non lu par fred39 » 01 avr. 2019 23:30

Bonsoir
Il existe plusieurs poudre pour préparer sa boisson ISO, la mieux notées au niveau qualité n'est pas l'Iso+ d'Aptonia mais c'est celle qui a le meilleur rapport qualité -prix et c'est celle que j'utilise couramment. Ses gros paquets sont vraiment aventageux et il existe aussi une forme en comprimés effervescents.

Mais si tu utilise déjà cette préparation pourquoi une gourde avec du sirop et une avec électrolytes?. Il existe des recettes de préparation si tu ne veux pas utiliser les poudres industrielles mais ce n'est pas eau + sirop +Électrolytes!
Ensuite il faut tester dans les différentes conditions de courses pour adapter la dilution, en simplifiant plus il fait chaud et moins on concentre la poudre.
Pour préparer des épreuves ou une boisson proche est distribuée dans les gourdes du ravitaillement j'adopte cette boisson quelques semaines avant même si au départ je part avec 2 gourdes avec Iso+ à la bonne concentration.
Sur des course comme Embrun ou les gourdes sont systématiquement mal dosées je prépare des petits sachets de poudre ou les comprimés et je prends des gourdes d'eau au ravitaillement. De même quand je pars seul pour une longue distance, je ravitaille dans les cimetières et j'ajoute mes sachets individuels de poudre dosés en fonction de la taille de la gourde et de la chaleur.
Pour des temps de course de plus de 6h j'ajoute 1 cuiller à café de Maltodextrine/ 750ml et ma dernière gourde est faite avec une poudre pour boisson de récupération (à base de poudre de lait).
Les nutritionniste déconseillent également les comprimés de sel très prisés par certains. Et perso je ne supporte pas les gels qui pourraient être une alternative en buvant de l'eau à côté, mais la aussi très grandes difficultés à équilibrer au final.

Je peux développer si tu as des questions. Je ne suis pas nutritionniste mais je connais bien la bio et la physiologie.
L'hyponatremie et l'hypokaliemie sont respectivement le manque de concentration en sodium et Potassium dans le sang quand on boit une boisson sans apport suffisant en électrolytes (sodium et Potassium sont les majeures car il interviennent directement dans la contraction musculaire).
C'est le cas quand tu bois une boisson très sucrée et qu'on ne mange pas de sel et aussi pour ceux qui tourne à l'eau claire avec des apports alimentaires qui sont difficiles à assimiler sur des efforts longs.
Sinon la déshydratation purement quantitative (sans déséquilibre dans les différents minéraux) ne pose pas de gros problème pour les performances.
Tu peux faire le test en te pesant avant et après course. Je termine souvent à plus de 5-6% de déshydratation sans gros soucis et c'est validé contrairement à ce qu'on lit partout: 2% de de déshydratation entraînerait 20 de puissance en moins: archi faut, regarde les champions du marathon.
Il faut simplement prendre soins de bien se réhydrater après la fin de course en évitant les boissons qui accentuent la déshydratation comme la bière ou le coca, à l'arrivée on se charge en eau gazeuse.

bristos
Messages : 315
Enregistré le : 09 févr. 2016 16:08

Re: Déshydratation permanente

Message non lu par bristos » 02 avr. 2019 10:19

Tout d'abord, merci pour ta réponse clair et précise,
En fait j'utilisais de l'eau clair+sirop+ électrolyte parce que je n'avais plus de boisson isotonique....
Effectivement ce n'est pas la boisson la plus efficace....
En suivant tes conseils , en entraînement, je fais des séances de max 2h à vélo pour l instant , il faudrait donc que je prenne 2l de boisson iso+ sur une séance de 2h(1l/heure) avec des températures normal, et un peu moins dosé avec des températures plus élevés?
Faudrait que je teste , mais j'ai peur que le goût soit trop écoeurant ...
La concentration en sels minéraux sera donc suffisante de cette manière d'après toi?

Olive2244
Messages : 641
Enregistré le : 05 févr. 2019 11:00

Re: Déshydratation permanente

Message non lu par Olive2244 » 02 avr. 2019 13:16

1l/heure………..nimp' :lol:

bristos
Messages : 315
Enregistré le : 09 févr. 2016 16:08

Re: Déshydratation permanente

Message non lu par bristos » 02 avr. 2019 13:57

J'adoooooore ce genre de message sans arguments

Répondre