Page 1 sur 1

Alimentation "Low-carb"

Posté : 29 janv. 2018 23:16
par Thierry *OnlineTri*
L'alimentation "low-carb" qui consiste à réduire la part des glucides et augmenter celles des lipides/protéines a parfois été évoquée sur le forum (ici par exemple).

Les avantages recherchés étant une meilleure utilisation de la filière lipidique lors des efforts d'endurance, un meilleur contrôle de son poids et d'autres bénéfices santé.

Anthony Berthou propose un bel article de synthèse sur son site pour ceux que le sujet intéresse :
http://www.sante-et-nutrition.com/low-carb/

T.

Re: Alimentation "Low-carb"

Posté : 09 févr. 2018 11:32
par Femme_masquée
Intéressant... Friel dit la même chose en gros dans son bouquin: ceux qui ont un régime lipidique brûlent mieux les graisses pendant la course et récupérent apparemment mieux car ils n'ont pas besoin de recharger rapidement en glucides pendant et après la race... de même, comme ils ont moins besoin de s'alimenter pendant la course, ils sont moins sujets aux soucis gastriques.

Force est de constater que mon mari, qui ne mangent quasiment pas de glucides (sauf en veille de course) et qui ne boit rien de rien quasiment et ne mange rien du tout pendant l'effort, est passé en grosse caté vélo une année avant son accident et faisait péter tout le monde à l'entrainement et a gagné quelques courses. J'ai toujours eu du mal à comprendre comment il faisait pour ne rien avaler pendant 4h de vélo...

Re: Alimentation "Low-carb"

Posté : 09 févr. 2018 19:12
par Gadagne
A hautes intensités, j'y crois pas :idea:

Re: Alimentation "Low-carb"

Posté : 13 févr. 2018 13:17
par Femme_masquée
En première catégorie c'est que de l'intensité :D ça l'empêchait pas de se prendre un plat de 300 voire 500g de pâte la veille mais rien sur le vélo, rien après et pas de nutrition spécifique hormis manger gras et des protéines (autrement dit mal...).

Je pense que chaque organisme est différent et il y a une question d'habitude. Si je fais ça sans manger de glucides, je tombe par terre.

Re: Alimentation "Low-carb"

Posté : 13 févr. 2018 16:48
par Fab74ch
Femme_masquée a écrit :
13 févr. 2018 13:17
En première catégorie c'est que de l'intensité :D ça l'empêchait pas de se prendre un plat de 300 voire 500g de pâte la veille mais rien sur le vélo, rien après et pas de nutrition spécifique hormis manger gras et des protéines (autrement dit mal...).

Je pense que chaque organisme est différent et il y a une question d'habitude. Si je fais ça sans manger de glucides, je tombe par terre.
C'est clair que 500g de pâte la veille, c'est plutôt stupide oui.

Autant manger gras et des protéines, ça se rapproche du régime cétogène, et ce n'est pas forcément un mal pour les sportifs.

Re: Alimentation "Low-carb"

Posté : 13 févr. 2018 17:56
par Thierry *OnlineTri*
C'est vrai qu'il y a une absence de logique dans la démarche par rapport à ce qu'il est conseillé de faire...

T.

Re: Alimentation "Low-carb"

Posté : 14 févr. 2018 12:41
par Femme_masquée
Je crois (mais faudra que je demande confirmation parce que tout ça ne m'est pas spécialement clair) que justement, c'est pour faire la veille une grosse recharge en glucides sur un organisme qui en mange peu d'ordinaire (recharge de glycogène?).
Alors oui c'est vrai que ça rentre dans le cadre du régime préconisé mais il ne suit aucun régime en fait, il fait à l'empirique.

Je ne sais pas quoi en penser car chez moi ça ne fonctionne pas du tout (pas de sucre = tête qui tourne).

Re: Alimentation "Low-carb"

Posté : 14 févr. 2018 12:51
par Fab74ch
Femme_masquée a écrit :
14 févr. 2018 12:41
Je crois (mais faudra que je demande confirmation parce que tout ça ne m'est pas spécialement clair) que justement, c'est pour faire la veille une grosse recharge en glucides sur un organisme qui en mange peu d'ordinaire (recharge de glycogène?).
Alors oui c'est vrai que ça rentre dans le cadre du régime préconisé mais il ne suit aucun régime en fait, il fait à l'empirique.

Je ne sais pas quoi en penser car chez moi ça ne fonctionne pas du tout (pas de sucre = tête qui tourne).
La recharge glucidique est une bonne chose, mais surtout pas sous la forme d'un "énorme" repas la veille de course, qui aura juste tendance à surcharger pour rien. La recharge glucidique doit s'opérer sur 48h à 72h (ordre de grandeur) et le repas de la veille doit au contraire être normal voire léger.