Jeûne thérapeutique

Quoi manger? Quoi boire?
Silver0l
Messages : 6792
Enregistré le : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: Jeûne thérapeutique

Message non lu par Silver0l » 23 juil. 2016 05:04

francky48 a écrit :Bonjour Silverol
Lorsque tu as recommencé à t'alimenter, tes douleurs articulaires ont elles reprises ?
Non, mais je n'ai arrêté que depuis 6 jours!

Silver0l
Messages : 6792
Enregistré le : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: Jeûne thérapeutique

Message non lu par Silver0l » 23 juil. 2016 06:05

kimaswan a écrit :L'aspect lipolyse ?
T'es sûr d'avoir perdu de la graisse ? Tout ceux que j'ai vu faire ça ont perdu du muscle de façon spectaculaire (certes, aussi de la graisse mais tous m'ont bien avoué qu'après ce jeûne, la perte musculaire se ressentait à l'effort).
Oui, on ne perd un tout petit peu de muscles que les 4 premiers jours (phase de néoglucogenèse), ensuite, on passe en phase de cétogénèse, et on brûle essentiellement des graisses (lipolyse). Voir http://www.jeune-therapeutique.fr/physi ... je%C3%BBne. Voir aussi les commentaires sur mon blog.

Les études ne montrent pas une perte de force, mais au contraire un gain de force à la suite d'un jeûne:
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1681264

Pour voir aussi l'intérêt du jeûne (intermittent) sur le VO2max (probablement dû à une meilleure lipolyse):
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20452283

De toute façon, ma recommandation faîte plus haut est de le faire au moment de la coupure, de façon à pouvoir ensuite reprendre un entraînement sur des bases saines, et se remuscler si nécessaire.

ctrape
Messages : 109
Enregistré le : 28 juil. 2012 17:16

Re: Jeûne thérapeutique

Message non lu par ctrape » 23 juil. 2016 14:25

Pour ceux qui s'intéressent à la question, il existe un travail de l'INSERM U669 du 10/01/2014 de Juliette Gueguen, Isabelle Dufaure, Caroline Barry et Bruno Falissard sur le Jeûne

'Evaluation de l'efficacité de la pratique du Jeûne comme pratique à visée préventive ou thérapeutique"

Silver0l
Messages : 6792
Enregistré le : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: Jeûne thérapeutique

Message non lu par Silver0l » 23 juil. 2016 14:35

ctrape a écrit :Pour ceux qui s'intéressent à la question, il existe un travail de l'INSERM U669 du 10/01/2014 de Juliette Gueguen, Isabelle Dufaure, Caroline Barry et Bruno Falissard sur le Jeûne

'Evaluation de l'efficacité de la pratique du Jeûne comme pratique à visée préventive ou thérapeutique"
Oui, je le cite dans l'article citée en introduction de ce fil, et je l'ai chargé sur le site du blog pour que tout le monde puisse y accéder facilement:
En français, la méta-étude la plus complète sur le sujet est sans doute celle de l’INSERM.
Mais voir aussi les gros bémols que mets sur cette méta-étude, notamment la non prise en compte de la littérature allemande et russe, qui est la plus avancée sur ce sujet.

Venner
Messages : 1707
Enregistré le : 05 janv. 2014 14:15

Re: Jeûne thérapeutique

Message non lu par Venner » 23 juil. 2016 16:25

C'est vieux comme le monde édicté par les 2 grandes religions dites du Livre.
Nous faisons une semaine fin Août sans les enfants en Centre spécialisé pour se purifier.
Plus d'acide sécrété par les cellules, moins de cancer, l'industrie pharmaceutique ne le dira pas ...
BLEU BLANC RAGE
"En ces temps d'imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire !" George Orwell

Silver0l
Messages : 6792
Enregistré le : 19 août 2005 09:45
Localisation : 92
Contact :

Re: Jeûne thérapeutique

Message non lu par Silver0l » 23 juil. 2016 16:39

Venner a écrit :C'est vieux comme le monde édicté par les 2 grandes religions dites du Livre.
Nous faisons une semaine fin Août sans les enfants en Centre spécialisé pour se purifier.
Plus d'acide sécrété par les cellules, moins de cancer, l'industrie pharmaceutique ne le dira pas ...
Ouais enfin, le côté un peu refroidissant de la chose, c'est quand même tout le côté un peu mystique voire sectaire de certains adeptes du jeûne. Quand ça commence à parler de purification, de détox, de mental et autres, vaut mieux s'enfuir (© nfkb). Pour ma part, j'essaie de rester aussi factuel et objectif que possible sans tomber dans le gloubi-boulga new age.

FVI70
Messages : 368
Enregistré le : 12 nov. 2012 19:17

Re: Jeûne thérapeutique

Message non lu par FVI70 » 27 juil. 2016 14:17

Silver0l a écrit : Bien d'accord, mais la difficulté est que manger est l'acte social par excellence, donc, du moins en ce qui me concerne, ça doit être fait en plein accord avec au moins la famille proche (je ne tenterais pas de convaincre les collègues du boulot :lol: ). Pas question de prendre ses repas seul sa bouffe dans son coin. Nous avons jeûné en famille, avec femme et enfants, et maintenant, on discute de passer à un régime paléo en famille, mais c'est pas encore tout à fait gagné avec les ados amateurs de pizzas et de carbonaras...
Je comprends. Je suis passé par là et au début je dois avouer que même faire les courses pour la semaine était un véritable casse-tête, voire mission impossible.
Mais on finit par prendre l’habitude et si on arrive à prendre cette expérience comme un jeu en impliquant la famille alors cela devient même facile. :D

Et les pizzas low carb ca existe :D :D !! alors attention… l’erreur est de faire une comparaison bête et méchante avec une vraie pizza. Mais ce n’est pas mauvais du tout ! :D
http://www.dietdoctor.com/recipes/lchf-pizza
http://www.popsugar.com/fitness/Low-Car ... e-30739512

Cela dit je pense que ton idée d’essayer le régime paléo est excellente car beaucoup plus facile (mais évidemment moins strict sur le plan des glucides).

Fab74ch
Messages : 2031
Enregistré le : 21 août 2013 21:20

Re: Jeûne thérapeutique

Message non lu par Fab74ch » 02 août 2016 21:28

Silver0l a écrit :
Bluffant, c'est en terme thérapeutique: mon arthrose de hanche me fait beaucoup moins souffrir.

Pour l'effet sportif, je ne sais pas, j'ai pas encore vraiment repris, mais je me dis qu'outre l'aspect lipolyse, 4 ou 5 kilos de moins, ça doit aider dans les bosses.

Je pense que l'intérêt principal est thérapeutique, pas forcément l'entraînement (qu'il faut interrompre pendant le jeûne) ou la perte de poids.

Pas de période particulière recommandée, mais je ne le ferais pas à proximité immédiate d'une épreuve longue, compte tenu de la nécessité d'interrompre l'entraînement (ou de le continuer, mais à intensité très très faible). Plutôt en phase de coupure, une fois tous les 2 ou 3 ans. Comme indiqué dans les commentaires sur le blog, la durée recommandée est de 2 à 3 semaines. On commence la phase cétonique au bout du 5ème jour, donc à mon avis un jeûne d'une semaine a peu d'intérêt: c'est le début qui est le plus dur, et les bénéfices commencent à apparaître au bout d'une semaine. La bonne durée est de 3 semaines, mais après on peut avoir des contraintes boulot ou autres qui obligent de réduire à 2. Certains vont jusqu'à 40 jours, et le corps humain peut supporter 50-60 jours compte tenu de nos immenses réserves lipidiques...

Il y a plein de livres, d'articles, de sites sur la Mayr Kur, mais tout ce que j'ai lu est en allemand.
Intéressant, merci du feedback.
Je m'y étais intéressé pour un cousin atteint d'un cancer. Une des thérories seraient que les cellules cancéreuses se nourrissent majoritairement de glucides, ainsi, u tel jeûne permettrait d'éviter la croissance voir une réduction des tumeurs. Malheureusement ça n'a pas marché pour lui (mais la médecine traditionnelle le donnait perdu aussi).

Pourquoi ne placer un jeûne hivernal toutes les x années.

Et sinon niveau haleine de poney ça se passe comment? C'est vraiment vrai ce qu'on lit? :lol:

FVI70
Messages : 368
Enregistré le : 12 nov. 2012 19:17

Re: Jeûne thérapeutique

Message non lu par FVI70 » 03 août 2016 08:36

Fab74ch a écrit : Je m'y étais intéressé pour un cousin atteint d'un cancer. Une des thérories seraient que les cellules cancéreuses se nourrissent majoritairement de glucides, ainsi, u tel jeûne permettrait d'éviter la croissance voir une réduction des tumeurs. Malheureusement ça n'a pas marché pour lui (mais la médecine traditionnelle le donnait perdu aussi).
Le lien a été établi depuis longtemps :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Otto_Heinrich_Warburg
En tout cas, de plus en plus de personnes pensent que le jeûne aide à recevoir un traitement chimio plus efficace (et de diminuer les séquelles). Cela mériterait bien évidemment des études plus approfondies (avec l’argent public car aucun secteur privé n’a intérêt à financer des recherches sur le jeûne pour prouver ses bienfaits).

Quant au lien alimentation riche en glucides = risque de cancer, bon alors là c’est à se tirer une balle car on trouve tout et son contraire entre les experts anti-viande rouge, anti-glucides ou anti-lipides (pour les maladies cardio-vasculaires). C’est quand même fou quand on y pense qu’en 2016 on ne sache pas vraiment quelle est la meilleure alimentation (sportif de haut niveau inclus – croire qu’on a tout découvert dans ce domaine en se bâfrant de pâtes et de gels me parait un peu léger…).

Michel7500
Messages : 8
Enregistré le : 23 août 2016 13:32

Re: Jeûne thérapeutique

Message non lu par Michel7500 » 23 août 2016 14:20

J'entends un peu de tout à ce sujet. Certaines personnes disent que jeûner est sain, d'autres pensent qu'il est dangereux de se priver de nourriture si longtemps. C'est assez difficile de savoir. Dans tous les cas, je ne pense pas que je serai capable, ou que je sois assez motivé pour me priver si longtemps. Reste à voir ce que les études des années à venir nous apportent sur le sujet...

Répondre