Régime Paléo

Quoi manger? Quoi boire?
tribuddy
Messages : 2554
Enregistré le : 30 déc. 2010 09:25

Re: Régime Paléo

Message non lu par tribuddy » 09 mai 2014 07:17

Fabreizhad Triathlon a écrit :J'ai lu pas mal sur le "régime paléo" mais rien que le premier mot déjà me rebute. Un régime est à mon sens synonyme de privation. Alors, j'essaie plutôt de modifier certaines choses dans ma façon de me nourrir en remplaçant ce qui ne me manquera pas.
Par exemple :
- le pain : pas plus de deux tartines par semaines...
- les pâtes : une fois par semaine et encore...
- les biscuits "petit déjeuner" et autres : stop...
Mais en contre partie, je mange plus de fruits et de légumes. Le résultat s'est vu sur la balance. En huit semaines, trois kilos de moins alors que je stagnais depuis plusieurs mois. Et la forme dans tout cela ? Et bien, j'ai l'impression que la forme revient.
Il y a huit semaines, j'ai couru un semi-marathon en 1h44' avec beaucoup de fatigue à l'arrivée. Je pourrai comparer d'ici quelques jours les progrès réalisés...

d;-)
Ouais enfin, heu... 1h44 tu vas pas gagner 30 mn non plus sur ton chrono grâce à la diététique faut pas rêver.
Cherche à t'entraîner moins sur toute l'année et avec plus d'intensité sur de courtes périodes, mange bien pour ne pas être fatigué, prends du temps pour le sommeil et là tu vas le contrôler ton poids.

100km
Messages : 3034
Enregistré le : 29 sept. 2010 13:39

Re: Régime Paléo

Message non lu par 100km » 09 mai 2014 07:31

Alors si tu veux réellement supprimer les céréales (gluten), sache que le faire à 90% ne donne que 50% de résultats. Tous les gens qui le font te le diront comme moi.
Il existe plusieurs substituts vendus directement dans le commerce mais ils sont souvent réalisés à partir de maïs (qui m'est aussi interdit car c'est aussi une céréale moderne, mutée). La meilleure solution consiste donc à utiliser de la farine de riz, de châtaigne, poix chiche... Ou encore fécule de pommes de terre pour realiser des pains et autres gâteaux !

Pour la cuisson basse température, c'est assez simple, au lieu de faire cuire un gigot à 180 degrés pendant 30min, tu utilises ton four à 80-90 degrés pendant 5 à 6h.... Cela a pour effet de ne pas agresser ta viande, elle est plus tendre et savoureuse. Ensuite il existe d'autres solutions pour la basse température : bain-Marie et vapeur. Je fais cuire des gâteaux à la vapeur par exemple.

Internet est une source immense de recettes et pratiques de ce type.
Faîtes de la douleur une amie et vous ne serez plus jamais seul

Avatar de l’utilisateur
Fabreizhad Triathlon
Messages : 3896
Enregistré le : 16 sept. 2013 07:12
Contact :

Re: Régime Paléo

Message non lu par Fabreizhad Triathlon » 09 mai 2014 13:04

Euh !!!

Je n'ai jamais dit que j'étais passé de l'autre côté. J'ai juste changé quelques petites choses. Je continue à faire des écarts, je ne me prive pas mais j'adapte. J'ai par exemple remplacé mon "spaghetti bolo" ou mon "sandwich jambon-fromage" par une assiette de crudités. J'ai remplacé mes tartines de confiture du soir par un mélange thon-concombre-tomate...

Ce n'est pas un changement radical mais plutôt des petites adaptations. Maintenant, je vais peut-être me planter à mon semi et dans ce cas, à moi de trouver les raisons et à corriger le tir...

d;-)

100km
Messages : 3034
Enregistré le : 29 sept. 2010 13:39

Re: Régime Paléo

Message non lu par 100km » 09 mai 2014 13:35

Je répondais au sujet initial qui demande des conseils pratiques sur la mise en place.

En paléo tu peux toujours un spaghetti-bolo : les pâtes de riz ! Tu ne verras aucune diffèrence avec des pâtes au blé-œuf si ce n'est qu'elles sont plus blanches. Le plaisir reste intact !
Faîtes de la douleur une amie et vous ne serez plus jamais seul

Avatar de l’utilisateur
Fabreizhad Triathlon
Messages : 3896
Enregistré le : 16 sept. 2013 07:12
Contact :

Re: Régime Paléo

Message non lu par Fabreizhad Triathlon » 09 mai 2014 15:54

Désolé 100km pour la confusion...
Mea culpa... :cry:

d;-)

Avatar de l’utilisateur
Leonick
Messages : 2565
Enregistré le : 14 oct. 2004 07:26
Localisation : Champigny
Contact :

Re: Régime Paléo

Message non lu par Leonick » 09 mai 2014 16:53

j'en déduis que lors de vos entrainements et lors de vos compet, vous n'utilisez aucun produit énergétique (liquide ou solide) industriel, uniquement du fait maison ? et encore, vu que vous semblez réduire drastiquement l'apport en glucide, peut-être n'avez-vous plus besoin d'additif énergétique ?

100km
Messages : 3034
Enregistré le : 29 sept. 2010 13:39

Re: Régime Paléo

Message non lu par 100km » 09 mai 2014 17:00

Effectivement j'ai complètement éliminé les malto-gels-barres... Ceci étant tu peux faire tes gels maisons et barres maisons. Mais j'utilise pour l'instant de simples fruits secs, oléagineux, patates cuites, eau, sirop, jus divers, compotes...
Faîtes de la douleur une amie et vous ne serez plus jamais seul

Avatar de l’utilisateur
mathieu12850
Messages : 176
Enregistré le : 22 févr. 2014 11:49
Localisation : aveyron

Re: Régime Paléo

Message non lu par mathieu12850 » 10 mai 2014 12:20

Moi je suis les principes de base du paléo sans son côté extrémiste! Je mange plus de sucre simple. Les glucides sont tirés de vielles céréales (quinoa, sarrasin, riz ...). Attention aux céréales complètes non BIO qui sont bourrées de pesticides (contenues dans le son de la céréale). Je limites les cuissons violentes et je consomme de bonnes graisses INDISPENSABLES à l'organisme ( sur le plan sportif et surtout SANTE/BIEN ETRE).
J' ai eu la chance de pouvoir parler avec un triathlète très compétent en alimentation et en entrainement, j' ai l' impression que 100 km est se type là :shock:
100 km tu es aveyronnais?
périostite quand tu nous tiens...

100km
Messages : 3034
Enregistré le : 29 sept. 2010 13:39

Re: Régime Paléo

Message non lu par 100km » 10 mai 2014 13:09

Non je suis dans l'Oise ! Loin d'être compétent dans l'alimentation et l'entraînement, juste atteint d'une maladie auto-immune qui s'est adoucit avec ce type d'alimentation. Et je ne suis pas le seul. Je connais des gens atteints de sclerose en plaques en rémission grâce à ce simple changement d'alimentation. Même si la médecine moderne préfère donner des anti-inflammatoire, anti-douleurs (du paracetamol à la morphine), et traitements anti biologiques qui limitent les développements de cellules donnés pour traiter les cancers, certains médecins admettent que ce type d'alimentation peut réussir. Ce n'est pas le cas de tout le monde ni garantit de pouvoir marcher sur l'eau mais que cela coûte-t'il d'essayer ?? Comme dirait mon rhumato, vous ne mourerez pas de votre maladie mais je ne peux pas en dire autant de votre traitement. Que ton aliment soit ton 1er médicament ;) les labos sont quand même un lobby énorme ! Un simple changement d'alimentation leur ferait concurrence....!? Bon évidement pas pour tout.

J'ai volontairement pas utilisé le mot regime car je ne réduit aucune quantité ni plaisir, mais simplement une adaptation de l'alimentation.

Bref, je m'egare mais les faits sont là : cette alimentation se banalise de plus en plus, certains sportifs célèbres l'adoptent. Moi j'ai toujours été convaincu que l'alimentation était la clef. Tout sportif d'endurance le sait finalement : on ne fait pas un ironman avec rien ni n'importe quoi dans le cornet !? Alors pourquoi ne pas pousser le raisonnement plus loin...
Faîtes de la douleur une amie et vous ne serez plus jamais seul

ctrape
Messages : 109
Enregistré le : 28 juil. 2012 17:16

Re: Régime Paléo

Message non lu par ctrape » 10 mai 2014 18:14

"les labos sont quand même un lobby énorme"

Le lobbying existe mais il n'est pas responsable de tout. D'abord, aucun médecin n'a un revolver sur la tempe, pour induire une prescription chimique. La réalité est plus triviale; et pour de trop nombreux médecins français, car personne n'empêche les médecins français de réfléchir sur l'impact potentiel de l'alimentation, de la nutrition, dans la genèse des pathologies ou comme élément de la thérapeutique. Après tout ce vieil Hippocrate, en avait eu l'intuition, il y a 2500 ans, de l'alimentation comme un élément potentiel de la médecine, de la thérapeutique...par exemple,celle des épilepsie avec la diète cétogène. Je ne crois pas qu 'Hippocrate manipulait les méta-analyses...; mais il avait de l'intuition, de l'imagination, de la curiosité et le sens de l'observation... A cet égard, les médecins, anglo-saxons, en particuliers sont un peu plus ouverts et à l'affût. (cf la publication récente US sur pesticides et pathologie due au gluten, est une pierre supplémentaire à ceux qui pensent qu'il n'y a que la maladie cœliaque avec sa signature biologique, qui justifie l'éviction de cette protéine, en France). En matière de nutrition, la bible de référence des autorités, est SUVIMAX avec son gourou, le Pr Hercberg. SUVIMAX est assez grossier comme filtre d'observation; et explique probablement notre inertie intellectuelle vis vis de ce qui relève de la nutrition. Pour résumer, il n'y a pas que le Lobbying comme facteur explicatif; et la SS n'a pas arrangé les choses.

Avatar de l’utilisateur
nfkb
Messages : 125
Enregistré le : 30 janv. 2011 18:22
Localisation : LFQO
Contact :

Re: Régime Paléo

Message non lu par nfkb » 10 mai 2014 20:11

ctrape a écrit :"les labos sont quand même un lobby énorme"

Le lobbying existe mais il n'est pas responsable de tout.
pour faire court je dirais que la nutrition n'intéresse pas trop les médecins en fait. Cela nous est peu enseigné, tout comme d'autres trucs pratiques comme la pyschologie, le bon usage de la parole, etc. Mais on dévie fortement là ;)

Je progresse dans ma lecture et mes recherches. Je ne pense pas que je vais basculer dans un vrai régime. En effet, je n'ai pas de pathologie à gérer, je ne cherche pas d'avantage compétitif et je n'ai pas envie de compliquer la vie de mes proches, etc. Surtout, je ne suis pas sûr qu'il soit bon d'aller dans des "extrêmes". Il y a quand même une charge protéique majeure dans ce régime et je ne suis pas sûr d'avoir besoin de tant de protéines. Ou autrement dit, je pense que l'abondance de nourriture autour de nous nous écarte forcément d'un vrai régime ancestral où il devait y avoir beaucoup plus de période de jeune et probablement d'immenses quantités de végétaux ingurgitées (plus que je ne saurais le faire)

Par contre je suis pour prendre des idées dans cette logique, notamment pour couper du sempiternel pain/confiture. Ainsi j'ai bien aimé découvrir la possibilité de mettre de l'huile de coco dans sa boisson chaude le matin, l'idée m'a plu :)
--
hic & nunc
http://www.nfkb0.com

ctrape
Messages : 109
Enregistré le : 28 juil. 2012 17:16

Re: Régime Paléo

Message non lu par ctrape » 10 mai 2014 21:15

L'autre inconnue du régime Paléo réel, ancestral , est la qualité nutritionnelle des aliments absorbés par nos ancêtres et sans pollution chimique, le rythme alimentaire adopté,...etc
En fait, beaucoup de variables qui ont aussi des conséquences sur notre état nutritionnel et ses répercussions.
Une des justifications entendues de ce type de régime (des chasseurs cueilleurs) est la génétique. Hors cette génétique, transmissible, est pilotée par l'épigénétique, directement liée à l'environnement, et qui est aussi transmissible de sorte que l'on peut se poser la question de savoir si nous avons encore la possibilité dans l'expression des gènes (depuis la sédentarisation et l'introduction des céréales comme le blé, en fin du paléolithique ou au début du Néolithique, il y a 13000-10000 ans: cela laisse le temps à l'épigénétique de se transformer) de suivre une telle diète, hyper-protéinée d'origine animale...

Avatar de l’utilisateur
nfkb
Messages : 125
Enregistré le : 30 janv. 2011 18:22
Localisation : LFQO
Contact :

Re: Régime Paléo

Message non lu par nfkb » 11 mai 2014 08:16

ctrape a écrit :L'autre inconnue du régime Paléo réel, ancestral , est la qualité nutritionnelle des aliments absorbés par nos ancêtres et sans pollution chimique, le rythme alimentaire adopté,...etc
En fait, beaucoup de variables qui ont aussi des conséquences sur notre état nutritionnel et ses répercussions.
Une des justifications entendues de ce type de régime (des chasseurs cueilleurs) est la génétique. Hors cette génétique, transmissible, est pilotée par l'épigénétique, directement liée à l'environnement, et qui est aussi transmissible de sorte que l'on peut se poser la question de savoir si nous avons encore la possibilité dans l'expression des gènes (depuis la sédentarisation et l'introduction des céréales comme le blé, en fin du paléolithique ou au début du Néolithique, il y a 13000-10000 ans: cela laisse le temps à l'épigénétique de se transformer) de suivre une telle diète, hyper-protéinée d'origine animale...
yep suis bien d'accord au final...

je pense juste que de lire et/ou de se cultiver sur ce type de diète ça permet de piocher des idées et d'introduire de la variété dans son alimentation, de faire des efforts dans un sens qui seront naturellement contrebalancés par d'autres habitudes. Une vision plus holistique des choses en quelque sorte :)

en tout cas ce matin, c'était plutot protéiné :)


Image
--
hic & nunc
http://www.nfkb0.com

100km
Messages : 3034
Enregistré le : 29 sept. 2010 13:39

Re: Régime Paléo

Message non lu par 100km » 11 mai 2014 08:37

Miam !

Je ne savais pas que le régime paléo s'orientait vers une charge protéinée (d'origine animale) importante !? Ou ai-je mal compris ?
Faîtes de la douleur une amie et vous ne serez plus jamais seul

Avatar de l’utilisateur
nfkb
Messages : 125
Enregistré le : 30 janv. 2011 18:22
Localisation : LFQO
Contact :

Re: Régime Paléo

Message non lu par nfkb » 11 mai 2014 09:08

Je ne cherche pas à coller avec le régime Paléo. Je cherche des idées pour diversifier l'alimentation, casser les habitudes.

Il est probable que les protéines végétales soient à privilégier mais le matin je n'y suis pas encore prêt... Si vous avez des idées pour les protéines végétales suis preneur :)
--
hic & nunc
http://www.nfkb0.com

Répondre