Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Quoi manger? Quoi boire?
Avatar de l’utilisateur
lopapy
Messages : 2922
Inscription : 24 août 2007 21:11

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par lopapy »

@100kms
Tu as effectivement tous les symptomes de la grave déshydratation...
Mal au ventre, nausée, dégout du sucré, impossible de manger et envie de salé sont autant de signe distinctifs de déshydratation avancée...
Pourquoi avoir rajouté du solide à tes boissons glucosée ? Cela a peut être même pu bloqué ton estomac.
Dans ce cas de mal au ventre, tenter de boire 25cl d'un coup de cola... L'hyperosmolarité permettra de, soit augmenter la concentration sou les 300mmole/l et ainsi "débloquer" l'estomac (90% des cas), soit te faire vomir et derrière on se prend des rasades de boisson glucosé bien dosé et hop on est reparti.
Testé et approuvé des centaines de fois sur 24h CAP !

Tu n'as AUCUNEMENT besoin de solide dans tes courses actuelles, sauf pour te faire plaisir. Dans ce cas tu machouille très très longtemps pour satisfaire ton cerveau et ne pas géner ton estomac... Le top c'est de recracher ce qui peut rester de la longue machouille faites...

Ton reflux gastrique est du à une hernie hiatale ? Mopral/inipomp ?

@Jaginho
Boire peu mais souvent devient une constante depuis quelques années car ainsi en évitant le phénomène de syphon tu fais de l'hydratation en continue et tu évites les blocages, mal au ventre... L'étape actuel en test est de garder plusieurs dizaines de secondes, la gorgée dans la bouche pour en profiter, voire, la recracher si les intestins sont à l'orange/rouge...
C'est peut etre la le souci, perso les trucs maison pdt l'effort, je lis sur internet (théorie), j'écoute les témoignages des amis de clubs (pratique) et c'est jamais bon. Ceux qui ont des soucis avant continuent de les avoir, ceux qui veulent économiser reviennent aux boissons du commerce car ils ont gaché leur course (généralement sur du long où le cout de l'inscription n'est pas donné)... Gaché = très gros coup de pompe ou vomissement ou impossibilité de consommer au bout de très peu de temps.
JAMAIS bon ? Aaaargh... Alors les centaines de retours sur lesquelles je travaille sont faux ? Aaaaargghh... Ils m'auraient menti ? :cry:

Heu... As tu étudié exactement ce que t'offre les boissons du commerce et les différentes compositions que tu cites ?
Car dire que quelque chose n'est JAMAIS bon sans pouvoir l'expliquer autrement que par "préparation maison = pas bon"... C'est un peu juste, non ? :shock:
Enfin, c'est toi qui voit... :)

______________________
Et TAFDAK avec le Falkner, éviter tant que c'est possible le solide en CAP, autrement que complètement machouillé longtemps.
Sur 24h je donne 1 petite portion que quelque chose qui fait énÔrmément plaisir à l'athlète qui met souvent plus d'un tour à machouiller pour se rassasier le cerveau !

Sinon sur un IM, voire même un Half, en vélo certains apprécient le solide.

Ceci écrit si vous avez un estomac hypertonique, manger du solide n'est pas un souci en vélo, tant que vous buvez de l'eau pure (minérale de préférence) pour descendre la concentration... En CAP, faut vraiment avoir l'estomac blindé...

L'Papy_entre_2_CDC
Coach
Il n’y a qu’une vérité mais chacun la sienne©LP
Jusqu'à preuve du contraire©Vandel
Que tout les êtres puissent être heureux©Goenka
La satisfaction qu'on tire de la vengeance ne dure qu'un moment, celle que nous donne la clémence est éternelle©Henri4
Avatar de l’utilisateur
Jaginho
Messages : 2412
Inscription : 14 nov. 2009 11:29

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par Jaginho »

lopapy a écrit :Heu... As tu étudié exactement ce que t'offre les boissons du commerce et les différentes compositions que tu cites ?
Exactement non, j'ai fait confiance à des professionnels de santé qui m'ont orienté et comme le résultat est concluant, ca me va. Je ne vois pas le mal partout surtout que je bosse dans le marketing :wink:
lopapy a écrit :Car dire que quelque chose n'est JAMAIS bon sans pouvoir l'expliquer autrement que par "préparation maison = pas bon"... C'est un peu juste, non ? :shock:
Enfin, c'est toi qui voit... :)
Pourquoi caricaturer...? :? Pour le coté fait maison qui te tient à coeur, je dis que théoriquement sur le web c'est bien mais que les 5-6 personnes que je connaisse qui ont testé n'en étaient pas satisfaites du tout... C'est concret ? Donc pour moi, c'est non.

Après chacun est libre de faire ce qu'il veut...
« L'entraineur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire. » (John Kessel)
Avatar de l’utilisateur
falkner
Messages : 2663
Inscription : 12 avr. 2010 20:17
Localisation : Hts de Seine

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par falkner »

pour enfoncer le clou (et aller encore dans le sens de Lopapy), je ne mange pas (plus) depuis longtemps. Et quand je prends du solide, c'est une date (fruit) que je mets en bouche et que je mâche.... mâche.... mâche.... pour en apport en sucre en douceur, lentement mais surement et je recrache cette "purée sucrée" au bout d'1 km environ. Le cerveau est "trompé" sur le contenu ingéré et 0 souci digestif bien au contraire !

Après avoir testé (et écouté) les conseils de Lopapy, Christian et Vincent(Lechlore) je ne m'alimente que mieux. Merci en tout cas pour tous les excellents conseils, toujours de bonne référence, toujours sympa et surtout toujours raisonnés ! :sm3:
« Ma musique va d'abord faire peur aux gens. Elle représente le bonheur, et ils n'en ont pas l'habitude », Sun Ra.
100km
Messages : 3148
Inscription : 29 sept. 2010 13:39

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par 100km »

Merci lopapy de toujours te soucier de mon cas ! Mon choix est fait, je préfèrerais toujours les préparation maison plutôt que commercial...

J'en ai ma claque de mal finir comme ca. Où finalement c'est mon ventre qui devient le centre de mon attention et de mon énergie alors que les jambes pourraient encore. Je finis les grosses courses (>= CD) en ayant encore des jambes.

Effectivement l'hernie iatale est traitée : à l'ogastoro 15Mg c'est un ipp. J'en prends au compte-goutte, uniquement en cas de crise souvent lié au stress ou quand je sens qu'un rhume monte (rhume et hernie iatale étants liés chez moi). J'en ai pris un avant Sézanne pour éviter la redite du chtriman113 où l'estomac m'a abandonné. Pas suffisant apparement !

Je note que le verre de coca entier jouera le rôle de nettoyeur en cas de crise. J'en avais pris un peu par mégarde au début du vélo sur le chtriman et le seul effet a été un "overboost" sur qq kms ! J'en avais repris un peu ensuite mais sans résultats. Sur marathon, ce sont les fruits secs qui m'avaient débloqués.

J'ouvre enfin les yeux. Le malto + glucose + eau bien dosé se substitue à tout.

Donc effectivement l'ajout de barre à ce mélange me paraît être trop lourd pour mon estomac (sur le vélo). Pourtant les gels et barres semblent passer sur les sorties vélo à un rythme plus ou moins tranquille. En fait, pendant un temps j'étais suivi par un diététicien qui me gavait sur les courses :? J'ai toujours été convaincu de trop prendre de trucs alors qu'avant je ne prennais quasi rien ! Vous confirmez et ca me rassure.

Je vais tourner à 1 bidon malto/glucose + 1 bidon d'eau a avaler par alternance en 2h sur le vélo. Une fois terminé, je passe au mélange de l'orga + bidon d'eau avec précaution selon les effets obtenus par le dosage de l'orga.

Peut-être que je tenterai 1 bidon de badoit quand même au lieu de l'eau car j'aime beaucoup le salé et que cette eau me soigne.

Finalement c'est peut-être une des raisons pour lesquels j'y arrive à peu près sur sprint et CD où je n'emporte respectivement que :
-sprint : 1 bidon d'eau ou malto sous dosé
-CD : 1 bidon eau + 1 bidon malto/glucose (que je bois plus ou moins suivant la T°) puis passe à l'eau sur la cap

"Boire un peu mais souvent". Oui ! Mais on dépend toujours des ravitos. Et quand on n'est pas très rapide comme moi, ils sont trèèèèèèès espacés !

Sur la 1ère CAP j'ai pris un gel car je n'avais que ca ! Pas de boisson suffisante, à mes yeux ou alors il faudrait que je m'arrête pour prendre un petit déj !
Faîtes de la douleur une amie et vous ne serez plus jamais seul
loulou76
Messages : 308
Inscription : 03 sept. 2008 14:59
Localisation : Canteleu (Agglo de Rouen)

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par loulou76 »

falkner a écrit :Après avoir testé (et écouté) les conseils de Lopapy, Christian et Vincent(Lechlore) je ne m'alimente que mieux. Merci en tout cas pour tous les excellents conseils, toujours de bonne référence, toujours sympa et surtout toujours raisonnés ! :sm3:
+1 Une bonne occasion de remercier mes contributeurs préférés Christian et Lopapy :!:
Dernière modification par loulou76 le 17 avr. 2013 15:07, modifié 1 fois.
La performance de chacun mérite le respect de tous !
Avatar de l’utilisateur
Jaginho
Messages : 2412
Inscription : 14 nov. 2009 11:29

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par Jaginho »

Question : avec la formule suivante "CD : 1 bidon eau + 1 bidon malto/glucose (que je bois plus ou moins suivant la T°) puis passe à l'eau sur la cap", ne serais-tu pas en manque de vitamines et minéraux ? Les pertes en sueur étant importante...
« L'entraineur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire. » (John Kessel)
100km
Messages : 3148
Inscription : 29 sept. 2010 13:39

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par 100km »

Jaginho a écrit :Question : avec la formule suivante "CD : 1 bidon eau + 1 bidon malto/glucose (que je bois plus ou moins suivant la T°) puis passe à l'eau sur la cap", ne serais-tu pas en manque de vitamines et minéraux ? Les pertes en sueur étant importante...
Surtout pour moi qui transpire comme une vache ! Mais sur CD ca passe, je n'ai pas le temps de finir cuit. Je rajoute un peu de sel dans mon bidon et la badoit permettrait de régler ce problème.
Faîtes de la douleur une amie et vous ne serez plus jamais seul
Avatar de l’utilisateur
falkner
Messages : 2663
Inscription : 12 avr. 2010 20:17
Localisation : Hts de Seine

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par falkner »

eh 100km, pourquoi sur du sprint tu mets de la malto ? quand du glucose et eau suffit largement !?

le glucose vient en relais et/ou complément sur une course longue... pas sur du court ! où bien j'ai tout faux depuis le début !

Pour compléter l'ami Jaginho, je dirai qu'un pincée de sel fait l'affaire pour éviter la déperdition de flotte par la sueur.

Pour la Badoit ou l'autre flotte,j'émettrais des réserves.... car ça adouci trop le goût de l'eau et ca me donne des nausées... en tout cas pour moi c'est le support flotte doit être le plus neutre possible, donc je prends de l'eau minérale et non pas de la source... ou alors la source la moins "dosée"

Autre exemple.... j'ai du la raconter mais je vais la redonner. J'ai un ami, assez bon coureur (2h23 au marathon de Paris 2010... oui oui 2h23) qui faisait son premier IM à Nice... moyenne nat, moyen vélo... et on s'attends à une excellente cap pour remonter tout le monde. Il arrive après ses bornes à vélo, en forme, bien pour repartir sur le marathon... et là il prend le méga gobelet de coca que lui tend l'organisation..... BINGO, miam miam, c'est bon, c'est glaçé ! L'effet ne s'est pas fait attendre longtemps... 1er km vaseux..... 10 km des nausées pas possible....11 km obligé de s'allonger, vomir partout... dormir...un peu aussi... il finira par repartir 15' après.. pour faire un 4h30 au marathon.... et dire qu'il est en 2h23..... la baffe monumentale que lui a fichu le coca est bien restée gravée !
Dernière modification par falkner le 17 avr. 2013 15:58, modifié 1 fois.
« Ma musique va d'abord faire peur aux gens. Elle représente le bonheur, et ils n'en ont pas l'habitude », Sun Ra.
100km
Messages : 3148
Inscription : 29 sept. 2010 13:39

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par 100km »

falkner a écrit :eh 100km, pourquoi sur du sprint tu mets de la malto ? quand du glucose et eau suffit largement !?
le glucose vient en relais et/ou complément sur une course longue... pas sur du court ! où bien j'ai tout faux depuis le début !
Pour compléter l'ami Jaginho, je dirai qu'un pincée de sel fait l'affaire pour éviter la déperdition de flotte par la sueur.
Pour la Badoit ou l'autre flotte,j'émettrais des réserves.... car ça adouci trop le goût de l'eau et ca me donne des nausées... en tout cas pour moi c'est le support flotte doit être le plus neutre possible, donc je prends de l'eau minérale et non pas de la source... ou alors la source la moins "dosée"
Tu as entièrement raison, ma mémoire me fait défaut, je ne dois pas mettre de malto sur sprint. A vrai dire je crois même que je ne touche même pas à mon bidon sur sprint !

La badoit serait dans un bidon a part entière à la place de l'eau plate, pas mélangé au sirop+malto. Par contre moi je bois souvent après course de la badoit + sirop, j'aime le goût !
Faîtes de la douleur une amie et vous ne serez plus jamais seul
Avatar de l’utilisateur
falkner
Messages : 2663
Inscription : 12 avr. 2010 20:17
Localisation : Hts de Seine

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par falkner »

100km a écrit :
falkner a écrit :eh 100km, pourquoi sur du sprint tu mets de la malto ? quand du glucose et eau suffit largement !?
le glucose vient en relais et/ou complément sur une course longue... pas sur du court ! où bien j'ai tout faux depuis le début !
Pour compléter l'ami Jaginho, je dirai qu'un pincée de sel fait l'affaire pour éviter la déperdition de flotte par la sueur.
Pour la Badoit ou l'autre flotte,j'émettrais des réserves.... car ça adouci trop le goût de l'eau et ca me donne des nausées... en tout cas pour moi c'est le support flotte doit être le plus neutre possible, donc je prends de l'eau minérale et non pas de la source... ou alors la source la moins "dosée"
Tu as entièrement raison, ma mémoire me fait défaut, je ne dois pas mettre de malto sur sprint. A vrai dire je crois même que je ne touche même pas à mon bidon sur sprint !

La badoit serait dans un bidon a part entière à la place de l'eau plate, pas mélangé au sirop+malto. Par contre moi je bois souvent après course de la badoit + sirop, j'aime le goût !
tiens lit ce que je viens d'éditer dans le post du dessus... à propos du coca ! Sur du sprint je ne suis pas étonné que tu ne boives pas.... moi sur le vélo... mais après... plus du tout
« Ma musique va d'abord faire peur aux gens. Elle représente le bonheur, et ils n'en ont pas l'habitude », Sun Ra.
100km
Messages : 3148
Inscription : 29 sept. 2010 13:39

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par 100km »

falkner a écrit :tiens lit ce que je viens d'éditer dans le post du dessus... à propos du coca ! Sur du sprint je ne suis pas étonné que tu ne boives pas.... moi sur le vélo... mais après... plus du tout
Je sais que le coca c'est quite ou double mais là l'exemple me fait froid dans le dos. J'ai pas très bien compris, après le vélo tu ne bois plus du tout ??
falkner a écrit :eh 100km, pourquoi sur du sprint tu mets de la malto ? quand du glucose et eau suffit largement !?
le glucose vient en relais et/ou complément sur une course longue... pas sur du court ! où bien j'ai tout faux depuis le début
Le malto tu voulais dire
Faîtes de la douleur une amie et vous ne serez plus jamais seul
Avatar de l’utilisateur
lopapy
Messages : 2922
Inscription : 24 août 2007 21:11

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par lopapy »

Jaginho a écrit :Question : avec la formule suivante "CD : 1 bidon eau + 1 bidon malto/glucose (que je bois plus ou moins suivant la T°) puis passe à l'eau sur la cap", ne serais-tu pas en manque de vitamines et minéraux ? Les pertes en sueur étant importante...
Je fais dans l'ordre et répondrais au reste quand je pourrais revenir...

La je ferais court et lapidaire... Vitamines et minéraux ??? Pourquoi faire ??? :shock:

Après un peu de provoc, :wink: en fait cela dépend du temps de course.
Comme expliqué au dessus sur des efforts de 3h/4h tu as beau suer comme un boeuf, malto te suffira avec un coup de cola pour te finir la course avec un cerveau au top.

Au dessus j'ai résolu le souci pour la grande majorité des... CAP sur 24h en leur faisant prendre un sachet d'électrolytes... Pour les vitamines, heu... Cela agit à la marge...

En fait on vante les vitamines car il se trouve qu'un faiseur de boisson "n'a pas le droit de vendre de la Malto pure" sans un rajour quelconque.
Du coup, les boissons étaient avec souvent de la vitamine B, à l'époque !

En fait, je traite le sportif, depuis le début des années 90, comme l'enfant ou le nourrison diarrhéique qui avait Caloreen, des électrolytes et un peu de cola pour lutter contre sa déshydratation et se sustenter... Et Caloreen, je ne le trouvais qu'en hopital !

La piste des BCAA peut s'explorer et les américains sont en avance la dessus.
Comme déjà écrit Effinov et Nutrathlétics m'ont occasionné des retours assez bluffant mais pas toujours reproductibles sur tout le monde, surtout quand on lit certains ingrédients chez le second pas tout a fait conforme à mes canons... P.e., l'ami Fontaine, excellent circadien nous a bu 28l de cette boisson en 24h avec un résultat physique extraordinaire ! Je ne l'aurais pas cru et pourtant il l'a fait avec bonheur !!!

Voilà... Tout le monde doit faire son chemin et si quelqu'un avec de l'overstim du MX3, du XXX, fini un trail de 5h en buvant ses 5l et sans courbature à la fin (comme bien des coureurs que je suis font aujourd'hui) alors, inch allah, il a trouvé sa boisson et doit répéter, en l'optimisant régulièrement, cette prise de boisson !

Je rappellerais encore ma signature ci dessous... :oops: Jusqu'à preuve du contraire !!!!

L'Papy_kifile_courir_et_espère_pouvoir_répondre_pour_la_suite_avant...Heu..... :oops:
Dernière modification par lopapy le 17 avr. 2013 16:37, modifié 1 fois.
Coach
Il n’y a qu’une vérité mais chacun la sienne©LP
Jusqu'à preuve du contraire©Vandel
Que tout les êtres puissent être heureux©Goenka
La satisfaction qu'on tire de la vengeance ne dure qu'un moment, celle que nous donne la clémence est éternelle©Henri4
Avatar de l’utilisateur
falkner
Messages : 2663
Inscription : 12 avr. 2010 20:17
Localisation : Hts de Seine

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par falkner »

100km a écrit :
falkner a écrit :eh 100km, pourquoi sur du sprint tu mets de la malto ? quand du glucose et eau suffit largement !?
le glucose vient en relais et/ou complément sur une course longue... pas sur du court ! où bien j'ai tout faux depuis le début...
Le malto tu voulais dire
oui pardon, le malto vient en relais c'est pour cela que tu le bois AVANT et que tu le consommes après le sucre type glucose, saccharose, fructose ! sur du court tu prends pas de malto ! quel est l'intérêt !? mes bidons sont dosés au malto uniquement sur des sorties sup. à 2h ... en dessous glucose et eau uniquement + sel éventuellement s'il fait chaud.

Sous 1h le malto n'est pas "consommé"....

C'est sur du court que j'arrête de boire, un sprint par exemple, je bois pas sur la cap.... par contre sur du 21km je bois mes prépas. Evidement si tu te tapes un 30C° oui, tu bois, mais avec des température proche de 14 à 18c je ne vois pas du tout.
« Ma musique va d'abord faire peur aux gens. Elle représente le bonheur, et ils n'en ont pas l'habitude », Sun Ra.
100km
Messages : 3148
Inscription : 29 sept. 2010 13:39

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par 100km »

C'est devenu très très clair

Le plus dur sera de prendre le reflex de ne rien manger de solide sur half et plus long. Même pas un petit tuc !? Ça passe facile ça !
Faîtes de la douleur une amie et vous ne serez plus jamais seul
Avatar de l’utilisateur
falkner
Messages : 2663
Inscription : 12 avr. 2010 20:17
Localisation : Hts de Seine

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par falkner »

100km a écrit :C'est devenu très très clair

Le plus dur sera de prendre le reflex de ne rien manger de solide sur half et plus long. Même pas un petit tuc !? Ça passe facile ça !
si tu peux consommer du solide... mais à vélo uniquement ! et le TUC (fromage, mon préféré) c'est à l'apéro, après, pour fêter ton arrivée en pleine forme sur la ligne ;-) ...

Tu peux donc l'utiliser avant l'effort (la malto) pour maximiser tes réserves énergétiques de glycogène, pendant l'effort sous forme de boisson énergétique (malto+flotte) dans le but de fournir une énergie constante et durable tout au long de ton épreuve (tri, marathon)
« Ma musique va d'abord faire peur aux gens. Elle représente le bonheur, et ils n'en ont pas l'habitude », Sun Ra.
Répondre