Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Quoi manger? Quoi boire?
Avatar de l’utilisateur
lopapy
Messages : 2922
Inscription : 24 août 2007 21:11

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par lopapy »

Heu... Je ne m'y risquerais pas, quoique sur mon marathon de dimanche, comme il n'y a aucune boisson iso sur le parcours :evil: je vais tenter le banane/Eau + d'hypothétique gel.

Mais, ainsi, c'est du pifomètre... Si jamais mon fiston me suit en vélo, je ferais mes boissons iso à boire toutes les 10'...
C'est beaucoup plus sur...

Le travail du solide c'est de tromper la satiété du cerveau car dans une boisson iso tu as largement de quoi faire un IM...
Si elle est bien dosée !
Mais tu peux prendre un ou deux sandwichs en vélo, durant la première partie, si tu as un estomac hypertonique.
Tu peux même manger du solide proche de la CAP si tu as cette qualité d'estomac.

L'Papy_Altriman_avec_Effinov_+_un_peu_de_cola/Chtriman_avec_overstim_+cola/eau_minérale_gazeuse
Coach
Il n’y a qu’une vérité mais chacun la sienne©LP
Jusqu'à preuve du contraire©Vandel
Que tout les êtres puissent être heureux©Goenka
La satisfaction qu'on tire de la vengeance ne dure qu'un moment, celle que nous donne la clémence est éternelle©Henri4
100km
Messages : 3148
Inscription : 29 sept. 2010 13:39

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par 100km »

Bonjour lopapy,

Tu fais le marathon de Reims ce WE !?!

Donc selon toi, point de solide sur le long ? Seul gel et/ou boisson énergétique et eau et le tour est joué ?! Je suis un peu surpris. Je tolère le solide pendant la partie vélo mais après c'est mort, c'est sûr. En tous cas, sur le chtriman (113) : bloqué en redéclenchant mon reflux gastrique qui sommeillait depuis un certain temps.

Tu as raison, je crois que je vais tester ca aussi ce we : gel + eau.
Faîtes de la douleur une amie et vous ne serez plus jamais seul
Avatar de l’utilisateur
VirginieG
Messages : 43
Inscription : 10 janv. 2011 06:44
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par VirginieG »

En fait si je te comprends bien. On prend du solide uniquement pour le côté "plaisir" et pour éviter l'usure mentale.

Car si nous étions seulement et uniquement des machines, nous n'aurions pas besoin d'autre chose que de boisson iso (je prends un raccourci expres pour êtres sûre d'avoir pigé).
Avatar de l’utilisateur
lopapy
Messages : 2922
Inscription : 24 août 2007 21:11

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par lopapy »

TAFDAK avec le raccourci...

C'est tellement un raccourci que je l'ai pleinement pris aux France des 24h à Gravigny en 2000...

Je n'avais, malheureusement pas les connaissances d'aujourd'hui et à cette époque nous redoutions le syphon stomacal (evaluation entre 0,6 et 0,8 l/h grand max), et si mal au ventre, cela voulait dire que la boisson ne passait pas.

J'ai cru bien boire et m'être bien arrosé et alors que je n'étais que 87ème au premier tour, dans les 60/70 à la première heure, ma vitesse constante et ma boisson m'ont emmené à la 7ème place vers les 10h... On a commencé à regarder de travers cet inconnu et des assistants sont venus voir ce que je buvais.
Malheureusement et toujours en vertu des connaissance que j'avais à l'époque, mes préparations n'était qu'homéopathie + Caloreen à 80/100 gr/l...

Idéal pour courir 24h, beaucoup moins pour les électrolytes et surtout, pas assez en quantité pour finir.

Je n'ai fait que 160kms, en gros, en même pas 17h avant de m'écrouler, vaste interne droit déchiré sur 7cm...

Le fait d'apporter beaucoup d'iconoclastie(*) durant ce championnat de france m'a empéché de bien en analyser les causes du crash. J'en étais encore à assimiler les symptomes d'une déshydratation grave à ceux d'une hypoglicémie. Il m'a fallu presque mourrir, 1 an plus tard, à StFons, après 198kms, pour enfin sortir du shéma que j'avais depuis 1992 avec Caloreen en boisson de base et étudier les causes des déshydratations et enfin, le papier sur Kikourou...

Donc on pourrait étendre ce raccourci à...
On peut faire de l'ultra si on s'hydrate bien, en amenant du carburant ET... Des électrolytes !!! Un peu de solide pour se faire plaisir...

Il faut savoir que l'apport du Caloreen je l'ai pris d'un bouquin "le Cycle" Mais aussi et surtout, des hopitaux qui "soignaient" les enfants diarrhéiques avec Caloreen + Milupa GES45 + un peu de Cola pour faire plaisir au gamin (et sans le savoir augmenter un peu l'osmolarité qui fait passer un peu tout)

Le raccourci serait donc de faire pareil...


Après avec l'aide d'intervenants locaux, et d'autres sur Kikourou il y a des améliorations, mais là on arrive sur les parcours personnels car nous n'avons pas tous les mêmes aptitudes. Du coup on peu partir des racourcis, puis, faire son propre chemin...

P.e. certains prendront des électrolytes dans des boissons énergisantes en possédant, d'autres le feront avec de l'eau de Vichy... Certains ayant un estomac béton pourront prendre du solide en barre/gel/fruits secs ou frais, d'autres s'abstiendront sous peine de douleurs stomacales... Certains dépassent allègrement le litre/heure (28l sur 24h pour Emmanuel Fontaine sur plus de 250kms) d'autres, qui doivent faire gaffe à la déshydratation, n'arrive pas à dépasser 0,5l...
Et même pour une même personne c'est différent suivant les courses... Sur Altriman et Chtriman pas pu avoir la même stratégie boisson en CAP.
Il fait plus froid au Chtriman, je bois moins et en conséquence, je me déshydrate plus et mes soucis de volémie/hypotension grave sont beaucoup plus important à Gravelines qu'aux Angles.

Voilà des détails sur les raccourcis... :wink:


@100kms
Gel + eau ou Eau+banane obligatoire ce WE car pas de boisson énergétique au ravito :? On se croierait à la préhistoire des marathons populaires dans le milieu des années 80. Il ne manque plus que le retour des pastilles de sel ! :evil:
Une boisson énergétique sera TOUJOURS plus performante qu'un gel plus eau, surtout si c'est toi qui l'a prépare, car l'ingestion sera plus aisée et ne dépend pas d'un lucidité souvent partie durant une compétition.

L'Papy_sous_la_flotte :cry:
Coach
Il n’y a qu’une vérité mais chacun la sienne©LP
Jusqu'à preuve du contraire©Vandel
Que tout les êtres puissent être heureux©Goenka
La satisfaction qu'on tire de la vengeance ne dure qu'un moment, celle que nous donne la clémence est éternelle©Henri4
Avatar de l’utilisateur
VirginieG
Messages : 43
Inscription : 10 janv. 2011 06:44
Localisation : Nantes
Contact :

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par VirginieG »

Ok merci Papy pour tous ces détails
je me suis effectivement penchée avec grand bonheur sur l'apport des electrolytes en conditions de course et c'est un sacré plus.

Qu'en dire alors des BCAA sur le système nerveux central, sachant que la plupart des poudres iso du marché en contiennent et me basant sur la dernière étude faite sur l'UTMB avec notre amie Barbie ?

Pour ma part j'ai testé le Caloreen au printemps dernier et trouve que ça passe bien vu que ça n'a pas de goût.
L'erreur que j'ai commise c'est que j'ai réfléchi en terme de calories à apporter et non en osmolarité.
Du coup j'ai mélanger la caloreen au High 5 et au niveau stomacchale ce fut le Vietnam (heureusement en entraînement vélo enchaînement càp)

Du coup je pense refaire mon protocole ainsi (à tester au printemps prochain)

Sur le vélo pour 3 heures
1 gourde avec high 5 (qui passe bien)
1 gourde avec Caloreen et electrolytes
2 gels high 5 (ceux qui n'ont pas besoin d'eau et qui ressemble à de l'eau gélifiée)

enchaînement càp
du gel high 5 ou Go Sys sinon rien (ou un peu d'eau pour rincer la bouche)

et bien sûr de l'eau pour m'arroser copieusement la couenne. :lol:

Je partirais sur cette piste et affinerai en fonction du ressenti.
Parce qu'à Vichy, m'ait avis qu'il va faire un poil chaud quand même en septembre prochain
100km
Messages : 3148
Inscription : 29 sept. 2010 13:39

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par 100km »

Mon cas ne s'arrange pas. Même course, mêmes erreures, la chaleur en plus : duathlon format 10 + 40 +5. Je pensais que mon organisme c'était un peu habitué avec des bons moments sur CD l'année dernière et du douloureux sur half et marathon. Que neni.

-Pas assez bu sur la 1ère CAP : 1 gel + 200mL au 1er tour malgré 2 verres pris - à moitié vide et 150mL au 2ème. Mais si je m'arrête plus longtemps on va croire que je suis venu pic-niquer
-Pas terrible sur le vélo où j'ai tout le temps eu soif, des crampes, mal au bide jusqu'à la fin de l'épreuve et envie de vomir en fin de parcours : 1 barre 25Gr + 1 bidon 600mL malto sous-dosé car marre du sucre + 1 bidon 600mL eau + 2 petites bouteilles - de 25 ou 33mL ?
-la dernière CAP c'était trop tard : 300mL

J'ai dû tourner à 0.6-0.7L/h avec grosse nausée habituelle à l'arrivée. Je ne pouvais plus rien avaler pendant 1h30. Ensuite, grosse envie de salé.

En course, est-il vraiment utile d'absorber du solide (gel ou barre) quand on a un mélange de malto+glucose correct ? Je dis ca car j'ai tout le temps des ennuis gastriques et je me demande si le fait de prendre trop de sucres sous toutes ses formes ne me bloquerait pas l'estomac ? J'utilise la maltodextrine overstims goût neutre : 4 cuillères par bidon - je trouve ca énorme. Là j'ai oublié d'ajouter du sel mais généralement j'en mais une cuillère à soupe car je suis un gros mangeur de salé

La prochaine fois je vais tester la badoit dans mon bidon, car y'a que ca qui me guérit quand mon estomac fatigue. Et peut-être un camelback aussi (le miens fait 2.5L)...

Où peut-on trouver de la vraie caloreen ?
Faîtes de la douleur une amie et vous ne serez plus jamais seul
Avatar de l’utilisateur
Jaginho
Messages : 2412
Inscription : 14 nov. 2009 11:29

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par Jaginho »

Pourquoi n'essaies-tu pas une boisson de l'effort neutre ?

Perso, je suis (enfin étais 8) ) comme toi victime de souci gastrique (intolérance au lait ?), j'ai suivi les conseils de mon doc du sport qui m'a dit d'arrêter le lait le soir (je continue matin et midi) + prise d'une boisson excluant le lait dans sa formule (recherche sur le web, je ne suis pas la pour faire de la pub) = plus aucun souci sur long effort.

Par contre, aucun gel, je ne peux pas, cela me file la gerbe, je cours avec ceinture et recharge sur moi.

Autre petit conseil de mon podologue (et pourtant aucun lien :lol: ), bois peu mais régulièrement plutot que beaucoup rarement ! Ok ca na rien à voir avec les pieds mais cela m'a aidé.

Bon courage
« L'entraineur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire. » (John Kessel)
100km
Messages : 3148
Inscription : 29 sept. 2010 13:39

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par 100km »

Jaginho a écrit :Pourquoi n'essaies-tu pas une boisson de l'effort neutre ?
Malto+sirop+sel+eau semble être plus sain et un peu pour la même raison que toi en ce qui concerne les gels :?
Jaginho a écrit :Perso, je suis (enfin étais 8) ) comme toi victime de souci gastrique (intolérance au lait ?), j'ai suivi les conseils de mon doc du sport qui m'a dit d'arrêter le lait le soir (je continue matin et midi) + prise d'une boisson excluant le lait dans sa formule (recherche sur le web, je ne suis pas la pour faire de la pub) = plus aucun souci sur long effort.
J'ai déjà un reflux gastrique à l'origine alors j'évite souvent le lait, et n'en consomme surtout jamais le matin d'une course. Je ne crois pas qu'il y en ai dans le malto. Par contre il y a du gluten. Y suis-je intolérant ? Je ne crois pas. A moins que cela fonctionne par intermitence ?
Jaginho a écrit :Autre petit conseil de mon podologue (et pourtant aucun lien :lol: ), bois peu mais régulièrement plutot que beaucoup rarement ! Ok ca na rien à voir avec les pieds mais cela m'a aidé.
Oui, j'essaie autant que possible pour les mêmes raisons qu'évoquées plus haut (reflux) mais il est difficile de faire autrement que de suivre le rythme des ravitos. Je n'ai donc que le choix de me charger au ravito (pour respecter les 1L/h surtout hier en grosse chaleur) et prendre le risque de bloquer mon estomac
Faîtes de la douleur une amie et vous ne serez plus jamais seul
Avatar de l’utilisateur
Jaginho
Messages : 2412
Inscription : 14 nov. 2009 11:29

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par Jaginho »

100km a écrit :Malto+sirop+sel+eau semble être plus sain et un peu pour la même raison que toi en ce qui concerne les gels :?
C'est peut etre la le souci, perso les trucs maison pdt l'effort, je lis sur internet (théorie), j'écoute les témoignages des amis de clubs (pratique) et c'est jamais bon. Ceux qui ont des soucis avant continuent de les avoir, ceux qui veulent économiser reviennent aux boissons du commerce car ils ont gaché leur course (généralement sur du long où le cout de l'inscription n'est pas donné)... Gaché = très gros coup de pompe ou vomissement ou impossibilité de consommer au bout de très peu de temps.

Autant sur les gateau maison avant le sport, je le fais maison (recette Nicolas Aubinau, info gratuite sur son site) mais je ne ferai jamais ma boisson maison... Et comme ca me réussi, je ne changerai pas. C'est mon tarif pour la tranquillité en somme ;-)
100km a écrit :J'ai déjà un reflux gastrique à l'origine alors j'évite souvent le lait, et n'en consomme surtout jamais le matin d'une course. Je ne crois pas qu'il y en ai dans le malto. Par contre il y a du gluten. Y suis-je intolérant ? Je ne crois pas. A moins que cela fonctionne par intermittence ?
Si j'ai tout compris, lors de l'effort, les moindre intolérances qui ne font rien en temps normal, peuvent se réveiller avec l'inflammation durant l'effort. Mais, un doc sera largement plus compétent que moi.

Pour savoir s'il y a du lait, regarde la liste des ingrédients et comme c'est un allergène, c'est obligatoirement noté. Il n'y a pas plus simple ! Si je prends Overstims * Fabriqué dans un laboratoire utilisant : soja, blé, gluten, sulfites, lait, lactose.
« L'entraineur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire. » (John Kessel)
100km
Messages : 3148
Inscription : 29 sept. 2010 13:39

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par 100km »

Bon c'est vraiment compliqué. A chaque fois je me dis que je vais faire ca au feeling et bang j'explose en vol.

Jusque là, je ne m'alimentai que rarement. Un diététicien m'avait préconisé des trucs mais c'était pour moi un vrai gavage (1 barre + 1 bidon de malto toutes les 30min, 1 gel sur la CAP toutes les 30min + eau...). Le seul truc que j'ai gardé c'est 1 gel avant la nat qui me réussit bien.
Faîtes de la douleur une amie et vous ne serez plus jamais seul
Avatar de l’utilisateur
Jaginho
Messages : 2412
Inscription : 14 nov. 2009 11:29

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par Jaginho »

Je tourne à 600ml par heure sur vélo et 400ml par heure à pied => moyenne que j'ai constaté car il est clair que ma prise liquide va varier entre un tri en avril et Nice par exemple.

Solide + gels = banni car le solide est moins digeste et gel me fait gerber

C'est également le protocole d'un diététicien (Nicolas Aubinau), cela m'a réussi.
« L'entraineur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire. » (John Kessel)
100km
Messages : 3148
Inscription : 29 sept. 2010 13:39

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par 100km »

Bon je crois que la prochaine fois je ne fais que du 100% liquide.
Faîtes de la douleur une amie et vous ne serez plus jamais seul
Avatar de l’utilisateur
falkner
Messages : 2663
Inscription : 12 avr. 2010 20:17
Localisation : Hts de Seine

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par falkner »

pour moi la solution gagnante c'est QUE du liquide ! La bouffe s'est pour l'arrivée !
« Ma musique va d'abord faire peur aux gens. Elle représente le bonheur, et ils n'en ont pas l'habitude », Sun Ra.
100km
Messages : 3148
Inscription : 29 sept. 2010 13:39

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par 100km »

falkner a écrit :pour moi la solution gagnante c'est QUE du liquide ! La bouffe s'est pour l'arrivée !
Tu ne fais pas que du "cours" toi ?
Faîtes de la douleur une amie et vous ne serez plus jamais seul
Avatar de l’utilisateur
falkner
Messages : 2663
Inscription : 12 avr. 2010 20:17
Localisation : Hts de Seine

Re: Mon exemple de mauvaise gestion alimentation/hydratation

Message non lu par falkner »

100km a écrit :
falkner a écrit :pour moi la solution gagnante c'est QUE du liquide ! La bouffe s'est pour l'arrivée !
Tu ne fais pas que du "cours" toi ?
salut 100km.... je fais du 10 (44'), du semi (1h38) , du marathon (3h39)... du trail inf. à 30 km ; à mes temps tu peux constater que je ne suis pas une flèche mais un coureur de fin de 1er tiers ;-) par contre j'arrive toujours frais sur la ligne d'arrivée.
Sur toutes les distances je sais exactement ce que je peux avaler... sur 10 km généralement je pars sur une réserve d'eau de 300 ml sucrée... sur semi, j'en emporte 2 ; une sucrée et une sucrée au malto exclusivement que je bois assez rapidement et celle au glucose je commence à la boire généralement vers le 11ème kilo... sur marathon j'ai 2x330ml chargée uniquement en malto et une petite fiole d'eau pure pour rincer la bouche car je commence souvent à avoir la bouche "collante" vers 28 km. Cette petite gourde me permet essentiellement de me rincer la bouche... ensuite j'attaque le ravito de l'organisation. Je bois régulièrement par petite rasade, mais je vois tout le temps... au final j'ai pas envie de pisser... la fois où j'ai pissé comme un malade c'était sur le marathon de Rotterdam... 30 °c.... pas assez bu, mauvais mélange, coup de bambou et jambes sciées au 32ème kilo.

mais une chose est certaine, c'est que je ne mange JAMAIS en course à pied ! et rarement de l'eau plate... toujours sucrée !
« Ma musique va d'abord faire peur aux gens. Elle représente le bonheur, et ils n'en ont pas l'habitude », Sun Ra.
Répondre