HYDRATATION en course, quelques billes...

Quoi manger? Quoi boire?
pelteuse
Messages : 318
Enregistré le : 03 sept. 2015 20:32

Re: HYDRATATION en course, quelques billes...

Message non lu par pelteuse » 04 mai 2016 15:39

lopapy a écrit :Hello Pelteuse...

Une des voies possible est d'augmenter l'osmolarité de la boisson.

Pour cela tu peux allègrement rajouter de la maltodextrine pure (anciennement Caloreen, d'autres sur le marché aujourd'hui).

Nous sommes déjà monté jusqu'à 140gr/l sans souci, mais avec de l'eau pure cela donne encore du Sub300 en osmolarité.

Si tu ne désires pas mettre de glucose ou dextrose pour cause pouvoir sucrant trop important, tu peux y mettre de l'eau fortement minéralisée, de préférence avec un PH>7, avec un gros doasge de maltodextrine.

En fait il est possible que ton osmolarité "sanguine" soit supérieure à la normalité et donc, le surdosage de ta boisson obligatoire pour ne pas être pissée immédiatement.

Augmente ce dosage et teste le temps d'aller au pissou...

Après... Attention à l'écoeurement du sucré, il n'est pas du au pouvoir sucrant, mais à la déshydratation qui guette !

L'Papy_le_chemin_du_dosage_pour_les_pisseux_est_beuacoup_plus_long_que_chez_les_autres...
merci papy, c est ton article que j avais lu, cette histoire d osmoralité m'avait "parlé" en effet. Ou acheter cette maltodextrine, c est sous quelle forme ?

shika
Messages : 1935
Enregistré le : 20 sept. 2015 14:51

Re: HYDRATATION en course, quelques billes...

Message non lu par shika » 09 mai 2016 19:39

pelteuse a écrit :
chocho a écrit :PELTEUSE, creuse un peu et tu te rendra compte que tu as toi même donné la solution :

"ne pourront s'en sortir sur longue distance que si ils ont travaillé leur solution à l'entrainement" :roll:

Donc tu teste et tu ajuste car de solution miracle adaptée à tout le monde il n'existe pas.
j ai testé isostar, eau+sirop+sel même constat, envie de pisser.
Tu as essayé avec de la Powerade ? Perso je la dilue avec de l’eau (500ml de powerade + 200ml de flotte) et j’ai pas envie de me soulager la vessie. Pas une fois sur toutes mes sorties vélo.

C’est sensé être une boisson isotonique mais je la trouve trop sucrée comme ça alors que diluée ça passe nickel.

pelteuse
Messages : 318
Enregistré le : 03 sept. 2015 20:32

Re: HYDRATATION en course, quelques billes...

Message non lu par pelteuse » 09 mai 2016 20:11

shika a écrit :
pelteuse a écrit :
chocho a écrit :PELTEUSE, creuse un peu et tu te rendra compte que tu as toi même donné la solution :

"ne pourront s'en sortir sur longue distance que si ils ont travaillé leur solution à l'entrainement" :roll:

Donc tu teste et tu ajuste car de solution miracle adaptée à tout le monde il n'existe pas.
j ai testé isostar, eau+sirop+sel même constat, envie de pisser.
Tu as essayé avec de la Powerade ? Perso je la dilue avec de l’eau (500ml de powerade + 200ml de flotte) et j’ai pas envie de me soulager la vessie. Pas une fois sur toutes mes sorties vélo.

C’est sensé être une boisson isotonique mais je la trouve trop sucrée comme ça alors que diluée ça passe nickel.
pas essayé ! Mais c est vraiment une boisson de l'effort longue durée ça ?

shika
Messages : 1935
Enregistré le : 20 sept. 2015 14:51

Re: HYDRATATION en course, quelques billes...

Message non lu par shika » 10 mai 2016 18:37

c’est quoi que t’appelles longue durée ? Mercredi dernier ma sortie vélo était d’un peu plus de 3h et j’avais 750ml dans mon camelback, pas vraiment la sensation d’avoir manqué, par contre mon bidon d’eau était qu’à moitié plein et il faisait 25° il m’aurait fallu un peu plus d’eau. J’alterne eau plate et boisson énergétique car je trouve toutes ces boissons très sucrées ça me donne envie régulièrement de me rincer la bouche.

Je bois à peu près 500ml par heure, et surtout je m’hydrate bien avant, genre 2 ou 3 mugs de thé noir dans l’après-midi.

Franchement si je devais faire un half je changerais rien.

Floppy
Messages : 229
Enregistré le : 29 sept. 2015 13:23

Re: HYDRATATION en course, quelques billes...

Message non lu par Floppy » 11 mai 2016 09:28

Pareil, j'alterne, je pars toujours avec un bidon de boisson énergétique et de l'eau plate. Dans ce cas là, je dilue comme préconisé et effectivement, c'est sucré mais alterné avec de la flotte, ça passe bien.

En revanche, si je pars avec un seul bidon, je prends de la boisson énergisante mais sur-dilué.

Parc contre, si je sur-dilue la boisson énergisante ET que je prends de l'eau, je passe mont temps à pisser.

Arkens
Messages : 70
Enregistré le : 11 avr. 2016 08:31

Re: HYDRATATION en course, quelques billes...

Message non lu par Arkens » 19 mai 2016 11:43

Extrêmement intérressant ce sujet, je l'ai dévoré !

Je reviens sur le Vitargo, je trouve dommage qu'il n'y ai pas plus de recherche dessus.

Je suis un novice, j'ai commencé à m'entrainer il y a 5 mois pour l'IronMan de Nice ( Inconscient vous penserez.. :lol: ) et je dois dire que depuis que je suis passé au Vitargo mes sorties vélos se passent beaucoup mais alors beaucoup mieux. Pas de problèmes digestifs, pas de baisse de régime (avant je finissais pas les 180km, je croisais ce fameux "mur"...) bref tout ça pour dire que de par ma toute petite experience ma forme avec et sans est completement differente, j'ai testé le carbonox (maltodextrine de chez Olimp nutrition° les gels et tout ça, sans conteste le vitargo donne de meilleurs résultats !

Avatar de l’utilisateur
chocho
Messages : 1490
Enregistré le : 12 nov. 2004 18:17
Localisation : COUTRAS USAT.

Re: HYDRATATION en course, quelques billes...

Message non lu par chocho » 22 mai 2016 17:26

N'oublies pas de prendre en considération l'effet de l'entrainement, qui heureusement ne te fais plus buter sur la distance, l'hydratation c'est bien mais l'entrainement est le plus sûr garant de ta progression0
2017 :

Half Lacanau 41 mn - 34 km/h - 10 km/h.
Frenchman 1 h 14 - 34.4 km/h- 9 km /h
Half Royan 2016 : 35 mn-34,2-9,9

Avatar de l’utilisateur
lopapy
Messages : 2741
Enregistré le : 24 août 2007 21:11

Re: HYDRATATION en course, quelques billes...

Message non lu par lopapy » 23 mai 2016 14:34

Hihi... Je pourrais être taquin mais je serais quand même sérieux en écrivant :
"Plus la distance est longue, moins l'entrainement est important par rapport à l'hydratation"

A Nice le nombre de "mort" par souci d'hydratation est largement au dessus de celui de ceux qui manquent d'entrainement...
Le marathon en regorge.

On peut faire une perfs sur 24h ou UTMB en étant sous entrainé, jamais en étant sous hydraté...

L'Papy 8)

PS : Cela n’empêche pas que le point de Chocho est pertinent ! :)

raoul
Messages : 1523
Enregistré le : 20 avr. 2004 22:11

Re: HYDRATATION en course, quelques billes...

Message non lu par raoul » 23 mai 2016 14:56

lopapy a écrit :Hihi... Je pourrais être taquin mais je serais quand même sérieux en écrivant :
"Plus la distance est longue, moins l'entrainement est important par rapport à l'hydratation"

A Nice le nombre de "mort" par souci d'hydratation est largement au dessus de celui de ceux qui manquent d'entrainement...
Le marathon en regorge.

On peut faire une perfs sur 24h ou UTMB en étant sous entrainé, jamais en étant sous hydraté...

L'Papy 8)

PS : Cela n’empêche pas que le point de Chocho est pertinent ! :)
Je suis d'accord, mais la gestion de l'allure a son rôle aussi... Car elle influence le taux de glycogène dans les muscles, le mal aux jambes, la déshydratation, l'ingestion de liquides et solides...

J'ai vu que sur le long, le fait d'être sous SV1 permettait de boire et ingérer n'importe quoi... Et vu que bcp commencent au-dessus de SV1 pour terminer le marathlon bien en-dessous de SV1 à 130 puls... Ne faut-il pas raisonner l'allure également ????? Pourquoi partir trop vite en sachant que cela ne va pas tenir et empêcher une bonne hydratation les 6-7 premières heures ?????

Donc pour moi, c'est le mix de : allure adaptée + hydratation sucrée qui produit un finisher...

Avatar de l’utilisateur
lopapy
Messages : 2741
Enregistré le : 24 août 2007 21:11

Re: HYDRATATION en course, quelques billes...

Message non lu par lopapy » 23 mai 2016 15:01

Heu... SV1 ou pas, même s'il y a une relation, cela n'impacte pas la course de la même façon...

Tu ne vas pas courir sous SV1 à cause de l'hydratation mais à cause de la longueur de l'ultra que tu vas faire.
Tu peux largement bien finir un ultra en faisant le yoyo autour de SV1 si tu t'hydrates bien (d'ailleurs V. Billat montre que le yoyo est plus performant que le rythme régulier). Tu ne pourras pas finir un ultra sous SV1 en faisant le yoyo avec l'hydratation... Ou alors très difficilement et avec séquelles !

L'Papy :wink:

raoul
Messages : 1523
Enregistré le : 20 avr. 2004 22:11

Re: HYDRATATION en course, quelques billes...

Message non lu par raoul » 23 mai 2016 15:24

lopapy a écrit :Heu... SV1 ou pas, même s'il y a une relation, cela n'impacte pas la course de la même façon...

Tu ne vas pas courir sous SV1 à cause de l'hydratation mais à cause de la longueur de l'ultra que tu vas faire.
Tu peux largement bien finir un ultra en faisant le yoyo autour de SV1 si tu t'hydrates bien (d'ailleurs V. Billat montre que le yoyo est plus performant que le rythme régulier). Tu ne pourras pas finir un ultra sous SV1 en faisant le yoyo avec l'hydratation... Ou alors très difficilement et avec séquelles !

L'Papy :wink:
Je pense que les deux sont importants, parce que la durée limite au-dessus de SV1 avec boisson sucrée est de 4h, max 5h pour les meilleurs à mon avis. On compte 2-3 h quand on clairement bien en-dessus : le célèbre mur du marathon. Mais dans les faits, ce sont des pourcentages de glycolyse par rapport à la lipolyse, donc je dirais 4h en moyenne dans un ultra au-dessus de SV1, le reste en-dessous.

Le manque d'hydratation ou le mur te feront ralentir de toute façon... L'épuisement du taux de glycogène en-dessous de 10 g par kg (de mémoire, à vérifier) te donne super mal aux jambes et empêche une bonne lipolyse vu que la lipolyse est imbriquée avec la glycolyse via l'oxaloacétate... Autrement dit, quand il n'y a plus de glycogène, même la lipolyse se fait mal...

Donc pourquoi griller autant de cartouches en faisant le yoyo autour de SV1 quand de toute évidence l'ultra dépasse 4h ???? Ne faut-il pas faire les quatre dernières heures à fond plutôt que les 4 premières ????? De cette manière, le rendement est préservé, on peut boire bcp, manger etc, ce qui est positif pour le chrono final, non ?

Répondre