EMBRUNMAN 2015

Annonces, infos, résultats et lives sur toutes les courses! Vos comptes rendus de courses sont aussi les bienvenus!
Newsted
Messages : 176
Inscription : 28 mars 2008 19:23

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par Newsted »

De retour d'Embrun hier, je viens livrer mes impressions. Tout d'abord, un grand MERCI aux bénévoles et à tous ceux qui, même si rien n'est jamais parfait, font au mieux pour que l'Embrunman reste une épreuve mythique faisant le bonheur de ses participants. Merci et bravo à vous pour votre investissement et votre dévouement.

Pour ma part, l'Embrunman est mon Graal depuis mes débuts en triathlon en 2007. J'étais au départ cette année pour ma première participation. J'ai pleinement profité du départ, des instants magiques de purs frissons. Mauvais nageur, je visais 1h40 pour la Nat et sors frais en 1h38, heureux. A vélo, j'y vais tout doux sur la boucle autour du lac de Serre-Ponçon puis les balcons de la Durance, pour arriver frais dans les gorges du Guil. Là, je me rends compte que j'y suis allé un peu trop cool et que ce sera tendu pour la barrière horaire au sommet de l'Izoard. Quand je tourne à gauche au pied de l'ascension, il est 11h50, j'ai donc 1h20 pour avaler ce col que je montais en 1h14 en reco en juillet. Je réussis à relever ce défi pour arriver au sommet à 13h10, au prix de deux derniers km dantesques et d'un effort sorti de nulle part dans le dernier virage. Quelle émotion !

Je prends mon ravito perso et m'élance dans la descente sans m'attarder. Je tente de la gérer, mais... La pluie, le froid... J'étais frigorifié et tétanisé, tremblant de tous mes membres, gémissant, priant pour que cela cesse, au bord de l'hypothermie à 15 Km/h, incapable de supporter les tentatives de prise de vitesse. J'avais prévu 20min pour la descente, mon calvaire a duré 1h20. Arrivé à Briançon, je n'étais plus dans les clous pour les délais et j'avais la voiture balai au cul. Je suis monté dedans au panneau des 70 Km restants, après avoir rendu dossard et puce à un arbitre à moto. A partir de là, tout s'est passé sans regret. J'étais un peu trop limite, j'aurais flirté avec les délais pour tenter d'être finisher entre 16h et 16h30 si la météo n'avait pas été si mauvaise, là j'ai dû arrêter à cause des conditions climatiques, en n'ayant même pas mal aux jambes. C'est la vie.

Je me permets, faisant partie des derniers passés dans les délais à l'Izoard, parti pour vivre le même combat au Pont Neuf, au parc à vélo, au semi et à l'arrivée, mais finalement DNF car mis hors délais par une descente pluvieuse et glaciale, de donner mon humble avis dans ce débat sur les derniers. Je n'étais pas témoin de l'arrivée des derniers après 22h30, je livre simplement mon expérience personnelle, mon témoignage, sans juger personne. Pour ma part, l'arbitre et le motard qui ont géré mon abandon m'ont traité avec politesse, respect et attention. Je n'ai été ni méprisé ni humilié. Si j'avais vécu la même situation sur la fin du marathon, je ne l'aurais pas été non plus. Et si j'avais franchi la ligne d'arrivée à 22h31, je n'aurais pas espéré être classé ou recevoir une médaille. Je n'étais pas assez fort cette fois-ci, je reviendrai pour réussir avec plaisir. Comme dit précédemment, il n'y a aucun drame là-dedans, c'est la loi du sport, qui exige humilité et acceptation des règles. Tant que les choses sont faites et dites avec respect, comme ce fut le cas pour moi à chaque étape à partir de mon pied à terre (arbitres, bénévoles, secours, agents de sécu, etc.) tout va bien.

Je remercie tous ceux qui ont fait de mon Embrunman 2015 une bonne expérience malgré l'échec, souhaite un bon rétablissement à mes compagnons de galère de voiture balai et félicite tous les finishers. Et j'adresse un MERCI tout particulier au bénévole qui, après s'être déjà occupé de moi à 5h40 avec son scotch double face et son marqueur pour mon sac ravito Izoard dont l'étiquette humide se décollait, m'a à nouveau pris en charge quand je retirais mes affaires au parc à vélo, m'accompagnant jusqu'à la sortie, allant me chercher un coca, me réconfortant avec le sourire. Mec, si tu lis ces lignes, je te donne rdv le 15 août 2016 pour te remercier en tant que finisher cette fois. Merci à vous tous pour ce travail humain si précieux !

Malgré la météo et l'abandon, l'Embrunman ne m'a pas déçu et reste mon Graal. C'est une épreuve magnifique. Mon collègue de club (qui lui a réussi sa course en moins de 14h) a adoré aussi et veut qu'on la refasse l'année prochaine sous le soleil.

Alors merci, bravo, et à bientôt !
Dernière modification par Newsted le 17 août 2015 21:23, modifié 2 fois.

Gadagne
Messages : 5697
Inscription : 02 juin 2015 14:28

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par Gadagne »

Moi non plus pourtant c'est sur cette distance où j'ai le mieux marché car le mental et la gestion prennent le pas sur les qualités athlétiques :idea:

romainl
Messages : 26
Inscription : 28 juil. 2015 09:41

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par romainl »

Newsted a écrit :De retour d'Embrun hier, je viens livrer mes impressions. Tout d'abord, un grand MERCI aux bénévoles et à tous ceux qui, même si rien n'est jamais parfait, font au mieux pour que l'Embrunman reste une épreuve mythique faisant le bonheur de ses participants. Merci et bravo à vous pour votre investissement et votre dévouement.

Pour ma part, l'Embrunman est mon Graal depuis mes débuts en triathlon en 2007. J'étais au départ cette année pour ma première participation. J'ai pleinement profité du départ, des instants magiques de purs frissons. Mauvais nageur, je visais 1h40 pour la Nat et sors frais en 1h38, heureux. A vélo, j'y vais tout doux sur la boucle autour du lac de Serre-Ponçon puis les balcons de la Durance, pour arriver frais dans les gorges du Guil. Là, je me rends compte que j'y suis allé un peu trop cool et que ce sera tendu pour la barrière horaire au sommet de l'Izoard. Quand je tourne à gauche au pied de l'ascension, il est 11h50, j'ai donc 1h20 pour avaler ce col que je montais en 1h14 en reco en juillet. Je réussis à relever ce défi pour arriver au sommet à 13h10, au prix de deux derniers km dantesques et d'un effort sorti de nulle part dans le dernier virage. Quelle émotion !

Je prends mon ravito perso et m'élance dans la descente sans m'attarder. Je tente de la gérer, mais... La pluie, le froid... J'étais frigorifié et tétanisé, tremblant de tous mes membres, gémissant, priant pour que cela cesse, au bord de l'hypothermie à 15 Km/h, incapable de supporter les tentatives de prise de vitesse. J'avais prévu 20min pour la descente, mon calvaire a duré 1h20. Arrivé à Briançon, je n'étais plus dans les clous pour les délais et j'avais la voiture balai au cul. Je suis monté dedans au panneau des 70 Km restants, après avoir rendu dossard et puce à un arbitre à moto. A partir de là, tout s'est passé sans regret. J'étais un peu trop limite, j'aurais flirté avec les délais pour tenter d'être finisher entre 16h et 16h30 si la météo n'avait pas été si mauvaise, là j'ai dû arrêter à cause des conditions climatiques, en n'ayant même pas mal aux jambes. C'est la vie.

Je me permets, faisant partie des derniers passés dans les délais à l'Izoard, parti pour vivre le même combat au Pont Neuf, au parc à vélo, au semi et à l'arrivée, mais finalement DNF car mis hors délais par une descente pluvieuse et glaciale, de donner mon humble avis dans ce débat sur les derniers. Je n'étais pas témoin de l'arrivée des derniers après 22h30, je livre simplement mon expérience personnelle, mon témoignage, sans juger personne. Pour ma part, l'arbitre et le motard qui ont géré mon abandon m'ont traité avec politesse, respect et attention. Je n'ai été ni méprisé ni humilié. Si j'avais vécu la même situation sur la fin du marathon, je ne l'aurais pas été non plus. Et si j'avais franchi la ligne d'arrivée à 22h31, je n'aurais pas espéré être classé ou recevoir une médaille. Je n'étais pas assez fort cette fois-ci, je reviendrai pour réussir avec plaisir. Comme dit précédemment, il n'y a aucun drame là-dedans, c'est la loi du sport, qui exige humilité et acceptation des règles. Tant que les choses sont faites et dites avec respect, comme ce fut le cas pour moi à chaque étape à partir de mon pied à terre (arbitres, bénévoles, secours, agents de sécu, etc.) tout va bien.

Je remercie tous ceux qui ont fait de mon Embrunman 2015 une bonne expérience malgré l'échec, souhaite un bon rétablissement à mes compagnons de galère de voiture balai et félicite tous les finishers. Et j'adresse un MERCI tout particulier au bénévole qui, après s'être déjà occupé de moi à 5h40 avec son scotch double face et son marqueur pour mon sac ravito Izoard dont l'étiquette humide se décollait, m'a à nouveau pris en charge quand je retirais mes affaires au parc à vélo, m'accompagnant jusqu'à la sortie, allant me chercher un coca, me réconfortant avec le sourire. Mec, si tu lis ces lignes, je te donne rdv le 15 août 2016 pour te remercier en tant que finisher cette fois. Merci à vous tous pour ce travail humain si précieux !

Malgré la météo et l'abandon, l'Embrunman ne m'a pas déçu et reste mon Graal. C'est une épreuve magnifique. Mon collègue de club (qui lui a réussi sa course en moins de 14h) a adoré aussi et veut qu'on la refasse l'année prochaine sous le soleil.

Alors merci, bravo, et à bientôt !
Bravo à toi également ! J'ai vécu exactement le même enfer que toi dans cette descente de l'izoard qui je pense à grandement influencé en premier lieu mon temps velo ainsi que le reste de ma course. Tu a eu le courage de dire stop, ce qui est aussi dur que d'aller au bout. Fort de cette expérience, nul doute que tu sera finisher en 2016 sans le stress des barrières.

Newsted
Messages : 176
Inscription : 28 mars 2008 19:23

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par Newsted »

romainl a écrit :Bravo à toi également ! J'ai vécu exactement le même enfer que toi dans cette descente de l'izoard qui je pense à grandement influencé en premier lieu mon temps velo ainsi que le reste de ma course. Tu a eu le courage de dire stop, ce qui est aussi dur que d'aller au bout. Fort de cette expérience, nul doute que tu sera finisher en 2016 sans le stress des barrières.
Merci Romain, et bravo à toi aussi !
J'espère que tes propos s'avéreront prophétiques... :wink:

Avatar de l’utilisateur
PierreM
Messages : 996
Inscription : 07 mars 2012 20:29

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par PierreM »

Gadagne a écrit :Moi non plus pourtant c'est sur cette distance où j'ai le mieux marché car le mental et la gestion prennent le pas sur les qualités athlétiques :idea:
Rétrospectivement, il est vrai que le mental est très important sur cette course, notamment lorsque la météo n'est pas avec les coureurs. Ce samedi, autant nous n'avons pas eu trop de vent, mais la pluie a rendu certains moments de la partie vélo délicats. Je d'ailleurs étonné ,et tant mieux, qu'il n'y ait eu "que" 2 blessés car les descentes étaient parfois dangereuses.

Par contre, autant la météo était délicate à gérer pour la partie vélo autant pour le marathon c'était idéal puisque la température ne devait pas dépasser les 20/22°C.

Au passage, c'était la première fois que j'y participais, c'était mon premier format XL. C'est vraiment une belle organisation, voilà mon CR : http://le-triple-effort.fr/embrunman-2015/

Avatar de l’utilisateur
Actarus
Messages : 360
Inscription : 21 févr. 2004 10:21
Localisation : Lyon

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par Actarus »

Bastoche a écrit :
Alainlenewbie a écrit :Les animateurs de la radio RAM sont choqués par ce qui vient de se passer pour les 3 derniers arrivants, et râlent après l'organisation.
En fait, ils étaient hors délai et l'organisation ne les pas arrêtés, elle les a laissé continuer sur le parcours sans rien leur dire apparemment, mais le problème c'est qu'elle leur refuse l'arrivée, le tee shirt et la médaille de finisher.
Les gars de RAM disent que ça casse l'ambiance et la fête.

Du coup, les animateurs ont fait durer plus longtemps la retransmission pour fêter les derniers ("pour nous ils sont finishers").

On est quand même pas au 10 kms de la foire a la saucisse de Trifouilly les oies bordel! L'argument de l'heure tardive ne tient pas.
J'étais au kms 37, devant le camping du petit liou, aux environs de 23h, quand le sociétaire de Chenôve triathlon, un monsieur d'un certain âge et dernier de l'embrunman, est passé en trotinant (quand même), se faisant fort de répondre ''merci merci'' aux gens qui l'encourageait... Suivi par un véhicule de pompiers qui fermait la course...

Alors oui le Monsieur est hors délai, oui le Monsieur n'est pas classé. OK why not, a un moment faut que ca s'arrête officiellement.

Mais sans déconner, officieusement, qu'est ce que ça coûte (a part de l'humain et de la bienveillance) de laisser passer la ligne d'arrivee et de filer sa médaillé et un T shirt a quelqu'un qui l'a mérité. (Plus ou moins que le premier la n'est pas le debat) c'est franchement pas grand chose.

Mais c'est vrai qu'entre le velobleu, les ravitos en quantité insuffisante sur le CD a 70 euros, et l'interdiction d'avoir un deuxième sandwich a l'arrivee quand tu viens de payer une forte inscription et de faire 15h d'effort... La bienveillance et la considération de l'athlète ne sont definitivement pas une priorité de l'organisation de l'Embrunman. (Tous bénovoles mis a part bien entendu) mais ça on le savait déjà.

Encore bravo a ce Monsieur et aux autres. Je n'ai pas honte de le dire, on était tous très ému en le voyant passer.

Et Honte a ceux qui l'ont empêché lui ainsi que les deux autres, de passer la ligne.

INQUALIFIABLE ET DESOBLIGEANT
300 % d'accord !!!

De plus je ne comprend pas comment sont calculés les délais notamment celui du 21 km à 20h30 avec celui de la fin de course 22h30 .
On demande à des personnes qui ont terminé le premiers à 20h29 par exemple de courir le deuxième semi en moins de 2 heure :shock:
Seul les 200 premiers ont réalisé un deuxième semi en moins de 2 heures .
Alors oui ,Bravo au sociétaire de Chenôve triathlon . Au diable les règles aux sens stricte pour les derniers !!! Au diable le manque d'humanité et de bienveillance de l'organisation .
En 2014 le derniers à eu le droit de passer la ligne d'arrivée et a recu médaille et maillot ,pourquoi changer en 2015 ?
"Et si la terre était l'enfer d'une autre planete ? "

Newsted
Messages : 176
Inscription : 28 mars 2008 19:23

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par Newsted »

Actarus a écrit :De plus je ne comprend pas comment sont calculés les délais notamment celui du 21 km à 20h30 avec celui de la fin de course 22h30 .
On demande à des personnes qui ont terminé le premiers à 20h29 par exemple de courir le deuxième semi en moins de 2 heure :shock:
Seul les 200 premiers ont réalisé un deuxième semi en moins de 2 heures.
La barrière au semi n'est pas à 20h30 mais à 20h :wink:

Avatar de l’utilisateur
Actarus
Messages : 360
Inscription : 21 févr. 2004 10:21
Localisation : Lyon

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par Actarus »

Newsted a écrit :
Actarus a écrit :De plus je ne comprend pas comment sont calculés les délais notamment celui du 21 km à 20h30 avec celui de la fin de course 22h30 .
On demande à des personnes qui ont terminé le premiers à 20h29 par exemple de courir le deuxième semi en moins de 2 heure :shock:
Seul les 200 premiers ont réalisé un deuxième semi en moins de 2 heures.
La barrière au semi n'est pas à 20h30 mais à 20h :wink:
merci de me rectifier :oops: même 20 h cela ne change peu mon interrogation !!!
"Et si la terre était l'enfer d'une autre planete ? "

Eric-nordisere
Messages : 134
Inscription : 14 nov. 2014 10:55

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par Eric-nordisere »

Bonjour à tous,

Apres une opération du genou il y a un mois et demi j'ai dû annuler ma participation au CD auquel je m'étais inscrit, du coup nous avons décidé avec mes enfants de proposer nos services en tant que bénévoles car en vacances à Embrun.

Riche expérience je dois dire, nous avons été recruté sur le duathlon open, le CD et l'Embruman.

J'ai été surpris par l'intolérance des badots, voir l’agressivité. Un dame a arraché rubalises au lieu de faire 20 m de plus pour passer le circuit pédestre en plus en nous insultant... Apparemment c'est devenu monnaie courante, le français devient "con" :( ou continue à l'être c'est selon :lol:

Bref sinon des organisateurs très investis, très sympas. Et le boulot d'organisation est vraiment monstrueux.

Pour l'Embruman j'étais celui qui faisait passer sur le tapis de pointage à Baratier à 6 km de l'arrivée à partir de 18h et ce jusqu'à la fin ...23h.. Et mes gamins au ravito juste après. Très intéressant pour eux qui ont aidé des concurrents qui ne pouvaient même pas ouvrir eux même leur poches pour prendre leur gels ou autres, du coup mon fils veut faire du triathlon!! Ca ne faisait pourtant pas envie vu l'état de certains...Mais bon tant mieux, il a eu sa photo avec Marcel, alors....

A part que je me suis bien pelé, J'ai beaucoup encouragé les concurrents, ambiance sympas et bon enfant, beaucoup de mercis, des concurrents très concentrés ou sur Mars, et forcement déçu que le dernier Monsieur qui soit passé n'ai pas été classé...
Journée longue, du départ de la nat à attendre le dernier, parcours vélo impressionnant même en voiture :roll:

En tout cas un grand bravo à tous, du champion au dernier, c'est impressionnant. C'est encore de la science fiction pour moi qui suis arrêté au CD mais pourquoi pas un jour...

Bonne récup à tous!

Alainlenewbie
Messages : 1022
Inscription : 19 avr. 2013 17:43

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par Alainlenewbie »

Eric-nordisere a écrit :
J'ai été surpris par l'intolérance des badots, voir l’agressivité. Un dame a arraché rubalises au lieu de faire 20 m de plus pour passer le circuit pédestre en plus en nous insultant... Apparemment c'est devenu monnaie courante, le français devient "con" :( ou continue à l'être c'est selon :lol:
Oui, c'est monnaie courante, que ce soit en tri, en CAP, ou en cyclisme, beaucoup de non sportifs, ou même de sportifs ne pratiquant pas ces sports ne regardent que leur intérêt, et ne voit qu'un dérangement provenant de la course. Cela perturbe leur petit quotidien, et ils n'ont aucune envie de faire des efforts (prendre une déviation, attendre que les coureurs soit passés, etc...).
Combien de fois on peut entendre "Ah ils font chier avec leur course (de merde) !!".

J'en ai vu des vertes et des pas mures depuis des années, j'ai entendu certaines choses atroces ( du style "rien à foutre de votre course de merde, je m'en fout d'écraser un bâtard de coureur si il me gène"), j'ai vu des voitures foncer sur des coureurs (qui s'il ne se poussaient pas, finissaient à l’hôpital), des voitures foutre un bordel pas possible dans des courses cyclistes (en mettant en danger les cyclistes), etc, etc...

Bref, c'est pas prêt de s'arranger, en plus les autorisations sont de plus en plus difficiles à avoir, et ce n'est pas un hasard si de plus en plus de courses se tournent vers des parcours empruntant des zones natures qui ne gênent en rien la libre circulation des citoyens.
Mais là encore, c'est pas facile, parce que y a de nouvelles réglementations (natura 2000, etc...) qui rendent la tâche difficile.

Et bien souvent ce sont les riverains qui sont les premiers à poser problèmes, j'ai par exemple vu des courses d'orientations complètement ruinées par les gars habitant là (des fermiers) qui avaient enlevé toutes les balises parce qu'ils ne voulaient pas qu'on passe à proximité de leurs terres.
Dans les randos VTT, c'est quasiment systématique que des banderoles montrant le chemin à suivre sont enlevées pendant la course, et les vttistes sont perdus dans la nature ne savant pas où aller.
Et je ne parle même pas des boites de clous de tapissier lâchées en pleine forêt avant le passage des vttistes.

Sur une cyclosportive connue, les organisateurs se sont retrouvés plusieurs années à devoir gérer des portions de route en descente remplies d’huile de vidange versée volontairement à plusieurs endroits. A ce niveau, c'est criminel.

Bref, l'intolérance et l'agressivité des badots dont tu parles ne me surprend pas du tout, malheureusement.

Avatar de l’utilisateur
Nico U.
Messages : 929
Inscription : 19 oct. 2004 17:13
Localisation : On the edge

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par Nico U. »

Eric-nordisere a écrit :... du coup nous avons décidé avec mes enfants de proposer nos services en tant que bénévoles car en vacances à Embrun.
Merci de nous avoir permis de pratiquer notre sport favori! Que ferait-on sans les bénévoles?

Meme si a certains moments on passe sans avoir le reflexe (la force?) de faire un geste pour remercier les benevoles, le sentiment de reconnaissance est immense envers ceux qui acceptent de donner leur temps pour encadrer la course.

Un grand grand merci a toi et a tes enfants!
Faut pas pousser mes mails dans les ordis..

Eric-nordisere
Messages : 134
Inscription : 14 nov. 2014 10:55

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par Eric-nordisere »

Merci mais c'est pas grand chose, je ne sais pas si je le referais mais j'invite les athlètes à le faire au moins une fois pour voir l'envers du décors.

FAYARD
Messages : 23626
Inscription : 18 juin 2007 08:53

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par FAYARD »

Eric-nordisere a écrit :Bonjour à tous,

Apres une opération du genou il y a un mois et demi j'ai dû annuler ma participation au CD auquel je m'étais inscrit, du coup nous avons décidé avec mes enfants de proposer nos services en tant que bénévoles car en vacances à Embrun.

Riche expérience je dois dire, nous avons été recruté sur le duathlon open, le CD et l'Embruman.

J'ai été surpris par l'intolérance des badots, voir l’agressivité. Un dame a arraché rubalises au lieu de faire 20 m de plus pour passer le circuit pédestre en plus en nous insultant... Apparemment c'est devenu monnaie courante, le français devient "con" :( ou continue à l'être c'est selon :lol:
Les français sont très attachés aux libertés individuelles et notamment à la fameuse liberté d'aller et venir. Rassure toi, les gens ne râlent pas que pour les courses, je me souviens d'une anecdote assez parlante. Il y a quelques années, il y a eu un braquage dans une grande ville en pleine après-midi, un des braqueurs avec une kalach à la main empêchait les gens de passer devant le commerce braqué et bien l'un des passants a insisté car c'était son chemin et il a tellement insisté pour passer qu'il a fini otage dans la bagnole des braqueurs durant plusieurs kilomètres et heureusement il a été libéré sain et sauf !!!! :mrgreen:
Le Sphinx n’est plus :character-afro: RIP

ericg
Messages : 399
Inscription : 06 sept. 2006 16:59

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par ericg »

Dimanche matin, j'ai été choqué (mes collègues de sorties également) par ce que j'ai vu au poste de ravitaillement de Saint Clément. Il y avait 3 grosses poubelles de bidons isostar (à vue d'œil entre 300 et 500). Les organisateurs avaient pris le soin de retirer TOUS les couvercles avant de les jeter.
Cette situation nous a choqué à plusieurs titres :
- Quel gâchis et quel encombrement des poubelles pour une fédération qui s'engage vis à vis du développement durable,
- Tous ces bidons (en parfait état, je le rappelle), ne pouvaient-ils pas être donnés à des clubs (triathlons cyclo ...) ou aux concurrents eux-mêmes après la course ? Ils suffisaient juste de prévenir les personnes concernées de venir les chercher.

Je me demande juste si cette démarche a été initié sur les autres postes de ravitaillement ?
Sur Embrun dès que je peux

Vank
Messages : 2034
Inscription : 01 avr. 2010 20:40

Re: EMBRUNMAN 2015

Message non lu par Vank »

PierreM a écrit :
Gadagne a écrit :Moi non plus pourtant c'est sur cette distance où j'ai le mieux marché car le mental et la gestion prennent le pas sur les qualités athlétiques :idea:
Rétrospectivement, il est vrai que le mental est très important sur cette course, notamment lorsque la météo n'est pas avec les coureurs. Ce samedi, autant nous n'avons pas eu trop de vent, mais la pluie a rendu certains moments de la partie vélo délicats. Je d'ailleurs étonné ,et tant mieux, qu'il n'y ait eu "que" 2 blessés car les descentes étaient parfois dangereuses.

Par contre, autant la météo était délicate à gérer pour la partie vélo autant pour le marathon c'était idéal puisque la température ne devait pas dépasser les 20/22°C.

Au passage, c'était la première fois que j'y participais, c'était mon premier format XL. C'est vraiment une belle organisation, voilà mon CR : http://le-triple-effort.fr/embrunman-2015/
Bonjour Pierre.

Compte-rendu sympa et surtout très belle performance :sm6:

A tout hasard, ton capteur de puissance serait-il une manivelle stages power?
Pain is inevitable, suffering is optionnal.

Répondre