Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Du vélo, aux lunettes de piscine en passant par les runnings pour parler matos c'est ici que ça se passe! Attention pas de petites annonces ou d'annonces commerciales ici (voir plus bas les forums dédiés à cela).
geraud
Messages : 5433
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par geraud »

ELTITO a écrit :
02 janv. 2020 13:58
geraud a écrit :
02 janv. 2020 13:03
En tout cas, je serais un coureur visant un podium sur un championnat régional, j hesiterais a les acheter maintenant (le coureur lambda au milieu du peloton, on ne viendra pas l embeter)
Il y a quand même un risque qu elles soient interdites prochainement, et tu auras payé des chaussures super cher et ne pourras plus les utiliser...
Hello
Mais comment peux-tu imaginer un instant quelles puissent être interdite?
Déjà parce que si les autres sont en retard et bien ce n'est pas faute de Nike
Les autres ont essayé bien avant avec des résultats plus que médiocres.
Les roues hautes ne sont pas interdite, et pourtant elles donnent un avantage certain
Et si bien même cela était dans les tuyaux, le lobbying de Nike ferait sont job.

Jamais elles ne seront interdite, j'en prends les paris ici. :)
https://www.lequipe.fr/Athletisme/Actua ... es/1104863
:whistle:
Dernière modification par geraud le 01 févr. 2020 00:04, modifié 1 fois.

geraud
Messages : 5433
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par geraud »

Le problème c est que comme le record du monde n en était pas un, on ne peut pas l annuler :mrgreen:

warp1977
Messages : 1498
Inscription : 13 avr. 2012 10:36

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par warp1977 »

geraud a écrit :
01 févr. 2020 00:02
ELTITO a écrit :
02 janv. 2020 13:58
geraud a écrit :
02 janv. 2020 13:03
En tout cas, je serais un coureur visant un podium sur un championnat régional, j hesiterais a les acheter maintenant (le coureur lambda au milieu du peloton, on ne viendra pas l embeter)
Il y a quand même un risque qu elles soient interdites prochainement, et tu auras payé des chaussures super cher et ne pourras plus les utiliser...
Hello
Mais comment peux-tu imaginer un instant quelles puissent être interdite?
Déjà parce que si les autres sont en retard et bien ce n'est pas faute de Nike
Les autres ont essayé bien avant avec des résultats plus que médiocres.
Les roues hautes ne sont pas interdite, et pourtant elles donnent un avantage certain
Et si bien même cela était dans les tuyaux, le lobbying de Nike ferait sont job.

Jamais elles ne seront interdite, j'en prends les paris ici. :)
https://www.lequipe.fr/Athletisme/Actua ... es/1104863
:whistle:
C’est uniquement l’alphafly!!
Toute les autres zoomfly, vaporfly ne sont pas interdites.
Et l’alphafly, à part pour le sub2, je ne crois pas qu’elle ait été utilisée. :think:
Les verts écrasés par l’ogre messins :sm3: :sm3:

geraud
Messages : 5433
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par geraud »

oui mais le titre du poste, c'était "et les suivantes" :D Et certains commentaires étaient sur le fait qu'on ne pouvait pas brider l'innovation, que les jantes hautes étaient bien autorisées même si elles procuraient un avantage,etc… alors que la, clairement, on dit stop.

A mon avis, il y a aussi un aspect politique dans le choix de ne pas interdire la Vaporfly. Parce qu'honnêtement, en si peu de temps, ils n'ont pas pu faire d'études pour savoir, d'un point de vue technique, ou etait la limite acceptable. Est ce que c'est 3mm, 4mm, 3,5mm? Par contre, revenir en arrière sur la Vaporfly, avec Nike en face, avec des performances à annuler,... c'est très compliqué. Donc tu fermes un peu les yeux et tu tolères la Vaporfly, mais tu décrètes que la limite est la, et qu'on ne pourra pas aller plus loin.

Mais en tout cas, on a posé des limites.

PEB
Messages : 102
Inscription : 20 mai 2019 09:37

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par PEB »

Oui, mais je pense que ce sont des limites temporaires. En vélo, l'interdiction des freins à disques n'a pas résisté longtemps. Celle des 6,8kg est moins gênante pour les fabricants et ne les empêche pas de commercialiser des vélos beaucoup plus légers...
En athlétisme, le moteur financier est, comme ailleurs, principalement le sponsoring des grand équipementiers. Leur modèle économique étant celui de la société de consommation, brider l'innovation reviens, à terme, à brider le renouvellement des gammes, donc leur recettes. Même les concurrents de Nike n'ont pas intérêt à être bridés à ce niveau. Ils ont tous besoin de convaincre leurs clients que leur dernier modèle est "plus mieux bien" que le précédent, avec la semelle en kevlar-carbone avec des nano-particules :mrgreen: . Bref, qu'il est "absolument indispensable" de l'acheter si on veut courir au moins aussi vite que les autres, voire plus vite :roll:
C'est le sens de l'histoire. Là, il y a une petite rupture technologique qui provoque le débat et génère une nouvelle réglementation, mais qui ne ferra que freiner l'évolution... (sauf à changer de modèle de société)

NB: Le cas de la natation où les combinaisons des années 2000 ont été interdites est à part car le poids économique des ventes liés à ces "combinaisons de piscines" était globalement totalement négligeable (c'était un marché de niche pour un nombre réduit de nageurs de compétitions, qui, en outre, sont généralement jeunes, donc au pouvoir d'achat également réduit...)

Fab74ch
Messages : 2817
Inscription : 21 août 2013 21:20

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par Fab74ch »

PEB a écrit :
01 févr. 2020 09:58
Oui, mais je pense que ce sont des limites temporaires. En vélo, l'interdiction des freins à disques n'a pas résisté longtemps. Celle des 6,8kg est moins gênante pour les fabricants et ne les empêche pas de commercialiser des vélos beaucoup plus légers...
En athlétisme, le moteur financier est, comme ailleurs, principalement le sponsoring des grand équipementiers. Leur modèle économique étant celui de la société de consommation, brider l'innovation reviens, à terme, à brider le renouvellement des gammes, donc leur recettes. Même les concurrents de Nike n'ont pas intérêt à être bridés à ce niveau. Ils ont tous besoin de convaincre leurs clients que leur dernier modèle est "plus mieux bien" que le précédent, avec la semelle en kevlar-carbone avec des nano-particules :mrgreen: . Bref, qu'il est "absolument indispensable" de l'acheter si on veut courir au moins aussi vite que les autres, voire plus vite :roll:
C'est le sens de l'histoire. Là, il y a une petite rupture technologique qui provoque le débat et génère une nouvelle réglementation, mais qui ne ferra que freiner l'évolution... (sauf à changer de modèle de société)

NB: Le cas de la natation où les combinaisons des années 2000 ont été interdites est à part car le poids économique des ventes liés à ces "combinaisons de piscines" était globalement totalement négligeable (c'était un marché de niche pour un nombre réduit de nageurs de compétitions, qui, en outre, sont généralement jeunes, donc au pouvoir d'achat également réduit...)
Oui et non, avec la chaussure de running, on est clairement sur du consommable, bien plus que du vélo, de fait le marché se renouvelle plus facilement, même sans course à la technologie.

geraud
Messages : 5433
Inscription : 02 sept. 2009 08:24
Localisation : Rhone

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par geraud »

PEB a écrit :
01 févr. 2020 09:58
Oui, mais je pense que ce sont des limites temporaires. En vélo, l'interdiction des freins à disques n'a pas résisté longtemps. Celle des 6,8kg est moins gênante pour les fabricants et ne les empêche pas de commercialiser des vélos beaucoup plus légers...
En athlétisme, le moteur financier est, comme ailleurs, principalement le sponsoring des grand équipementiers. Leur modèle économique étant celui de la société de consommation, brider l'innovation reviens, à terme, à brider le renouvellement des gammes, donc leur recettes. Même les concurrents de Nike n'ont pas intérêt à être bridés à ce niveau. Ils ont tous besoin de convaincre leurs clients que leur dernier modèle est "plus mieux bien" que le précédent, avec la semelle en kevlar-carbone avec des nano-particules :mrgreen: . Bref, qu'il est "absolument indispensable" de l'acheter si on veut courir au moins aussi vite que les autres, voire plus vite :roll:
C'est le sens de l'histoire. Là, il y a une petite rupture technologique qui provoque le débat et génère une nouvelle réglementation, mais qui ne ferra que freiner l'évolution... (sauf à changer de modèle de société)

NB: Le cas de la natation où les combinaisons des années 2000 ont été interdites est à part car le poids économique des ventes liés à ces "combinaisons de piscines" était globalement totalement négligeable (c'était un marché de niche pour un nombre réduit de nageurs de compétitions, qui, en outre, sont généralement jeunes, donc au pouvoir d'achat également réduit...)
Regarde les vélos des années 90. Le Lotus, le velo de chrono d Indurain, la position de Graeme Obree... on a dit stop, on est revenu en arrière et on n a visiblement pas l intention de revenir sur ce genre de velo.
Le frein a disque c est différent. On avait des craintes technologiques et de sécurité, et une fois levées il n y avait plus de raison que ça ne passe pas. De toute façon ça existe depuis longtemps en vtt

shika
Messages : 2860
Inscription : 20 sept. 2015 14:51

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par shika »

warp1977 a écrit :
01 févr. 2020 07:53
geraud a écrit :
01 févr. 2020 00:02
ELTITO a écrit :
02 janv. 2020 13:58


Hello
Mais comment peux-tu imaginer un instant quelles puissent être interdite?
Déjà parce que si les autres sont en retard et bien ce n'est pas faute de Nike
Les autres ont essayé bien avant avec des résultats plus que médiocres.
Les roues hautes ne sont pas interdite, et pourtant elles donnent un avantage certain
Et si bien même cela était dans les tuyaux, le lobbying de Nike ferait sont job.

Jamais elles ne seront interdite, j'en prends les paris ici. :)
https://www.lequipe.fr/Athletisme/Actua ... es/1104863
:whistle:
C’est uniquement l’alphafly!!
Toute les autres zoomfly, vaporfly ne sont pas interdites.
Et l’alphafly, à part pour le sub2, je ne crois pas qu’elle ait été utilisée. :think:
Ben visiblement Nike sort une version grand public de sa AlphaFly ainsi que quelques autres modèles dont des pointes pour la piste et des chaussures d'entraînement.
Pour se conformer à la réglementation il n'y a plus qu'une seule plaque en carbone au lieu de 3 :
https://www.lesechos.fr/industrie-servi ... ue-1169556

Si Nike les sort avant le 30 avril elles pourraient être utilisées aux JO :)

Va falloir que les autres constructeurs se sortent les doigts :)

francky48
Messages : 2815
Inscription : 26 nov. 2008 16:21

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par francky48 »

Cela semblait étonnant que Nike n'exploite pas plus que ça la performance de kipchoge

shika
Messages : 2860
Inscription : 20 sept. 2015 14:51

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par shika »

Je pense pas que ça fasse une si grosse différence par contre j'attends de voir le prix de la paire.

FlorianC13
Messages : 345
Inscription : 22 déc. 2016 08:42

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par FlorianC13 »

400 dollars donc on peut imaginer 400 euros ;)

Drancis Frake
Messages : 238
Inscription : 07 juin 2018 21:11

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par Drancis Frake »

Si les chaussures de Nike sont considérées comme du dopage technologique que doit-on penser des chaussures à pointes qui sont utilisées à l'athlétisme depuis une époque où beaucoup d'entre nous n'étaient pas encore nés ?

Le seul gros problème que je vois poindre à l'horizon avec ce type de chaussure est comme celui que l'on rencontre avec l'usage intensif des chaussures à pointes : les blessures. Ce sont les kinés et les médecins qui vont certainement se régaler...

Avec la pratique en club de la course à pied on apprend au minimum une bonne technique de course et surtout la règle qui prévaut pour limiter le risque de blessure est que l'usage des pointes se limite aux entraînements spécifiques et aux compétitions, à l'échauffement et pendant la récupération active on enlève les chaussures à pointes.

Avec cette technologie permettant de restituer de l'énergie, nombreux et nombreuses seront les coureurs, qui s'entraînent par eux (elles)-même et ayant une médiocre technique de course, qui vont se précipiter vers se type de produit en espérant un gain chronométrique substantiel , (c'est sans compter le coté « t'as vu mes pompes  à 300 euros ») Je ne suis pas certain, malgré leur apparent confort, que ces chaussures soient saines pour un usage permanent, il est peut-être bon de restreindre leur usage à certains entraînements et au compétitions.

On verra ! Peut-être y aura t-il des retours du monde médical ?

Personnellement, étant plutôt attiré par le minimalisme (je veux dire foulée médio pied avec des chaussures low drop confortables et légères car je ne suis pas attiré par les extrêmes), je préfère améliorer ma technique pour progresser. Progresser techniquement, comme au niveau de son entraînement, je trouve cela bien plus valorisant, car cela oblige à se remettre en question et à apprendre, que de se précipiter sur la moindre nouveauté matérielle qu'un bon discours marketing va tenter de vous faire acheter en promettant monts et merveilles, cela d'autant plus que pour ma part mon niveau en CP n'a rien d'exceptionnel et que je n'ai donc strictement rien à gagner en dépensant 250 ou 300 euros dans ce type de produit.

Bonne journée

Yan17
Messages : 9
Inscription : 03 nov. 2019 21:51

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par Yan17 »

Ne vous inquiétez pas pour les concurrents de nike:
Cette semaine ont été annoncés...

La Adidas adizero pro.
La Brook hyperion élite (donnée pour 150km part le fabricant)


Sans oublier...

La saucony endorphin pro
La hooka one one carbone X

Vank
Messages : 2028
Inscription : 01 avr. 2010 20:40

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par Vank »

Drancis Frake a écrit :
11 févr. 2020 10:45
Si les chaussures de Nike sont considérées comme du dopage technologique que doit-on penser des chaussures à pointes qui sont utilisées à l'athlétisme depuis une époque où beaucoup d'entre nous n'étaient pas encore nés ?
Je ne comprends pas trop ou tu veux en venir. Les pointes sont des chaussures passives; elles ne permettent que d'avoir une bonne accroche sur certaines surfaces et en aucun cas ne se comportent activement en restituant une quelconque énergie comme peuvent le faire les vaporfly.
Pain is inevitable, suffering is optionnal.

NEMO
Messages : 788
Inscription : 25 mai 2005 16:32

Re: Nike Vaporfly 4% et les suivantes Dopage ou pas?

Message non lu par NEMO »

Vank a écrit :
13 févr. 2020 13:35
[quote="Drancis Frake" post_id=<a href="tel:1239006">1239006</a> time=<a href="tel:1581414314">1581414314</a> user_id=23006]
Si les chaussures de Nike sont considérées comme du dopage technologique que doit-on penser des chaussures à pointes qui sont utilisées à l'athlétisme depuis une époque où beaucoup d'entre nous n'étaient pas encore nés ?
Je ne comprends pas trop ou tu veux en venir. Les pointes sont des chaussures passives; elles ne permettent que d'avoir une bonne accroche sur certaines surfaces et en aucun cas ne se comportent activement en restituant une quelconque énergie comme peuvent le faire les vaporfly.
[/quote]

Sans rentrer dans le débat de la Nike Vaporfly les pointes ont bien justement le même but de restituer plus d’énergie cette fois-ci en évitant le glissement de la chaussure vers l’arrière. Il suffit d’aller voir un cross UNSS où beaucoup de gamins n’ont pas de pointes et de comparer leurs performances avec les gamins qui ont des pointes. L’avantage des pointes est indéniable. Alors ça reste beaucoup plus confidentiel car il y a beaucoup moins d’enjeu mais le résultat est exactement le même que la comparaison chaussure « classique » et vaporfly.
Pour être champion, vous devez croire en vous-même quand personne d'autre ne le fait. [Sugar Ray Robinson].

Répondre