Quels capteurs de puissance ??

Du vélo, aux lunettes de piscine en passant par les runnings pour parler matos c'est ici que ça se passe! Attention pas de petites annonces ou d'annonces commerciales ici (voir plus bas les forums dédiés à cela).
Vank
Messages : 2107
Inscription : 01 avr. 2010 20:40

Re: Quels capteurs de puissance ??

Message non lu par Vank »

Bastien11 a écrit :
Les vectors me plaisent bien du fait de la facilité à les passer d'un vélo à l'autre sans galérer. Pour le P2M ou rotor c'est bien plus galère.
Je ne sais pas pour le rotor mais pour le p2m il n'y a absolument aucune difficulté de démontage/remontage, à moins d'etre amputé des 10 doigts....
Pain is inevitable, suffering is optionnal.
Kayou
Messages : 1066
Inscription : 31 juil. 2006 11:15

Re: Quels capteurs de puissance ??

Message non lu par Kayou »

Fredt
Messages : 31
Inscription : 07 juin 2014 15:17
Contact :

Re: Quels capteurs de puissance ??

Message non lu par Fredt »

demonter et remonter un power dual ou power LT, est super facile, une clé BTR et un outil cassette shimano. c'est tout.

différences entre les 2 : http://power.rotorbike.com
Antoine191
Messages : 1569
Inscription : 29 avr. 2011 15:07

Re: Quels capteurs de puissance ??

Message non lu par Antoine191 »

Perso j'ai collé le cache au frein filet dans le sens démontage pour accélérer la manip de changement (mécaniquement ca sert a rien de le mettre au fond, iol y a une belle surface d'appui), donc pour changer mon p2m rotor 3D+ maintenant il me faut 2 minutes environ.
Avatar de l’utilisateur
Kokovich
Messages : 4581
Inscription : 16 nov. 2004 08:33
Localisation : Agenais, Agenais, Agenais, accessoirement au Layrac triathlon...
Contact :

Re: Quels capteurs de puissance ??

Message non lu par Kokovich »

Perso, comme je suis un chieur, je voulais garder mon pédalier, mes plateaux rotor et mes pédales speedplay car je les adore.

Plusieurs solutions s'offrent alors à moi :

- changer mon pédalier pour un rotor (avec l'adaptateur) et je conserve mes plateaux et mes pédales
- changer mes pédales pour des look/polar ou des garmin mais trop cher.
- acheter 3 powermeter pour les 3 paires de roues que j'utilise régulièrement ou en course

bref, la solution rotor est la moins compliqué et la moins cher apparemment
Si vis pacem, para bellum
--------------------------------------------------
http://mistertri.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
WiMo
Messages : 564
Inscription : 29 juil. 2013 15:28
Localisation : 78 - Epone

Re: Quels capteurs de puissance ??

Message non lu par WiMo »

Kokovich a écrit :Perso, comme je suis un chieur, je voulais garder mon pédalier, mes plateaux rotor et mes pédales speedplay car je les adore.

Plusieurs solutions s'offrent alors à moi :

- changer mon pédalier pour un rotor (avec l'adaptateur) et je conserve mes plateaux et mes pédales
- changer mes pédales pour des look/polar ou des garmin mais trop cher.
- acheter 3 powermeter pour les 3 paires de roues que j'utilise régulièrement ou en course

bref, la solution rotor est la moins compliqué et la moins cher apparemment
Ou monter un capteur de cadence sur les manivelles cf mon post plus haut :sm11:
Avatar de l’utilisateur
Kokovich
Messages : 4581
Inscription : 16 nov. 2004 08:33
Localisation : Agenais, Agenais, Agenais, accessoirement au Layrac triathlon...
Contact :

Re: Quels capteurs de puissance ??

Message non lu par Kokovich »

WiMo a écrit :
Kokovich a écrit :Perso, comme je suis un chieur, je voulais garder mon pédalier, mes plateaux rotor et mes pédales speedplay car je les adore.

Plusieurs solutions s'offrent alors à moi :

- changer mon pédalier pour un rotor (avec l'adaptateur) et je conserve mes plateaux et mes pédales
- changer mes pédales pour des look/polar ou des garmin mais trop cher.
- acheter 3 powermeter pour les 3 paires de roues que j'utilise régulièrement ou en course

bref, la solution rotor est la moins compliqué et la moins cher apparemment
Ou monter un capteur de cadence sur les manivelles cf mon post plus haut :sm11:
Je l'ai déjà WiMo et je m'en sers mais un capteur de puissance sera sûrement super utile
Si vis pacem, para bellum
--------------------------------------------------
http://mistertri.canalblog.com
Avatar de l’utilisateur
WiMo
Messages : 564
Inscription : 29 juil. 2013 15:28
Localisation : 78 - Epone

Re: Quels capteurs de puissance ??

Message non lu par WiMo »

Capteur de puissance pardon ...
Bastien11
Messages : 58
Inscription : 15 mars 2014 14:18

Re: Quels capteurs de puissance ??

Message non lu par Bastien11 »

charly54 a écrit :L'utilité pour moi n'est pas uniquement à postériori je m'explique :

Si tu t'entraines de façon structurée, ça va te permettre de faire des intervalles avec des puissances cible que tu tires de tests réalisés de temps à autre en cours de saison pour marquer les progrès et les gains.
C'est sur, il ne faut pas non plus oublier d'écouter ses sensations mais, cela permet d'éviter de s'endormir ou de partir trop vite.

En compétition à partir du Half, c'est super intéressant d'avoir cette valeur. Elle te permets de ne pas te cramer en partant trop vite, ça te permet d'avoir un repère.

Pour la clé malheureusement, c'est toujours galère et Garmin n'a pas résolu le problème à ma connaissance...
Je suis tout a fait d'accord avec toi c'est un des intérêt du capteur.Je parlai de la balance Dte/Gche qui à mes yeux ne s'utilise qu'a postériori et n'est pas le paramètre le plus utile.
Vank a écrit : Je ne sais pas pour le rotor mais pour le p2m il n'y a absolument aucune difficulté de démontage/remontage, à moins d'etre amputé des 10 doigts....


Je veux bien vous croire mais il me semble à priori qu'il est plus facile de changer des pédales qu'un pédalier. Peut être à tord...
Après il faut que les 2 vélos soient compatibles au niveau du boitier de pédalier ce qui n'est pas mon cas je crois.

Merci KAyou pour le lien
gauthier95240
Messages : 492
Inscription : 17 déc. 2013 18:37

Re: Quels capteurs de puissance ??

Message non lu par gauthier95240 »

jj a écrit :Yes pour l'ibike, l'importateur n'a jamais répondu aux questions...
Comment prendre en compte le vent? (Vent de face à la limite, mais de dos?)
Comment prendre en compte le poids (entre un début de sorti et une fin, il peut vite y avoir 3kg).
Comment prendre en compte la qualité du matériel utilisé (roulements...) et ta position plus ou moins aéro (grosse différence entre un clm et un route)?
Sinon, si ça marche pourquoi pas, mais perso, je ne vois pas trop comment (ou alors c'est magique). Enfin après tout, y'a des gens beaucoup plus intelligents que moi qui doivent avoir une réponse...
Perso, mon avis est que l'ibike est aux capteurs de puissance, ce que le podomètre est aux GPS
Salut,

le vent est en compte par un capteur situé devant le compteur. Mais il est très sensible, donc même le vent de côté est mesuré. Pour le vent dans le dos, je suppose que la mesure s'adapte avec les lois de la physique. Comme il calcule ton cdA, qu'il sait à quelle vitesse tu roules, la pente, l'altitude etc, si tu développes 150W pour aller à 45 km/h, il va combler le trou avec la dernière composante du vent, car il n'y a aucun autre moyen d'aller à cette vitesse. C'est un peu comme la loi de Walras en économie. S'il y a N marchés, si N-1 sont équilibrés, alors le dernier l'est obligatoirement.
Pour le poids, même avec des sorties de 7h, je n'ai jamais eu 3 kilos. Après, je pèse 60 kilos, donc c'est normal. Mais imaginons. Tu pèses 80 kilos, tu envoies 300W début de sortie. Si tu pèses 75 kilos, toujours 300W en fin de sortie, tu perds que 0.25W par kilos. A 60 kilos, pour les mêmes valeurs, tu perds 0.5W/kilos. Je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de triathlètes de moins de 70 kilos, donc ça réduit déjà l'écart. Après, au fur et à mesure des entrainements, tu vois bien la puissance que tu dégages à la fin
Pour les roulements de vélo, la différence est trop infime à mon avis pour être prise en compte, quelque soit le capteur. Pour la position plus ou moins aéro, tu as un calibrage à faire sur chaque vélo, et un test de position avant de partir si tu as changé de position sur ton vélo (test de déceleration à 32 km/h).
Ca marche, mais ce n'est pas magique, c'est de la physique :)
Je suis ok pour ta comparaison avec le podomètre.

Pour le soucis d'avoir les mains devant le compteur, il est précisé que le compteur doit être placé en pleine prise au vent. Du coup, comme le ibike est centré entre tes prolongateurs, t'as jamais les mains devant le capteur :)
Weshgros
Messages : 120
Inscription : 01 mars 2011 11:05

Re: Quels capteurs de puissance ??

Message non lu par Weshgros »

Petite question liée aux powermeters type Stage ou 4iii.

J'ai 2 vélos: un avec un pédalier durace et un autre en ultegra. Si j'achète un Stage monté sur une manivelle Ultegra et que je veux la passer sur mon vélo en DA: est-ce que ça va avoir une influence sur la précision de la puissance ? et au niveau pédalage est-ce que c'est recommandé d'avoir une manivelle ultegra à gauche et une DA à droite ? (poids et matière différents...).
Avatar de l’utilisateur
jj
Messages : 3143
Inscription : 19 mai 2004 11:23
Localisation : Sainte Genevieve des Bois (91)
Contact :

Re: Quels capteurs de puissance ??

Message non lu par jj »

gauthier95240 a écrit :
jj a écrit :Yes pour l'ibike, l'importateur n'a jamais répondu aux questions...
Comment prendre en compte le vent? (Vent de face à la limite, mais de dos?)
Comment prendre en compte le poids (entre un début de sorti et une fin, il peut vite y avoir 3kg).
Comment prendre en compte la qualité du matériel utilisé (roulements...) et ta position plus ou moins aéro (grosse différence entre un clm et un route)?
Sinon, si ça marche pourquoi pas, mais perso, je ne vois pas trop comment (ou alors c'est magique). Enfin après tout, y'a des gens beaucoup plus intelligents que moi qui doivent avoir une réponse...
Perso, mon avis est que l'ibike est aux capteurs de puissance, ce que le podomètre est aux GPS
Salut,

le vent est en compte par un capteur situé devant le compteur. Mais il est très sensible, donc même le vent de côté est mesuré. Pour le vent dans le dos, je suppose que la mesure s'adapte avec les lois de la physique. Comme il calcule ton cdA, qu'il sait à quelle vitesse tu roules, la pente, l'altitude etc, si tu développes 150W pour aller à 45 km/h, il va combler le trou avec la dernière composante du vent, car il n'y a aucun autre moyen d'aller à cette vitesse. C'est un peu comme la loi de Walras en économie. S'il y a N marchés, si N-1 sont équilibrés, alors le dernier l'est obligatoirement.
Pour le poids, même avec des sorties de 7h, je n'ai jamais eu 3 kilos. Après, je pèse 60 kilos, donc c'est normal. Mais imaginons. Tu pèses 80 kilos, tu envoies 300W début de sortie. Si tu pèses 75 kilos, toujours 300W en fin de sortie, tu perds que 0.25W par kilos. A 60 kilos, pour les mêmes valeurs, tu perds 0.5W/kilos. Je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de triathlètes de moins de 70 kilos, donc ça réduit déjà l'écart. Après, au fur et à mesure des entrainements, tu vois bien la puissance que tu dégages à la fin
Pour les roulements de vélo, la différence est trop infime à mon avis pour être prise en compte, quelque soit le capteur. Pour la position plus ou moins aéro, tu as un calibrage à faire sur chaque vélo, et un test de position avant de partir si tu as changé de position sur ton vélo (test de déceleration à 32 km/h).
Ca marche, mais ce n'est pas magique, c'est de la physique :)
Je suis ok pour ta comparaison avec le podomètre.

Pour le soucis d'avoir les mains devant le compteur, il est précisé que le compteur doit être placé en pleine prise au vent. Du coup, comme le ibike est centré entre tes prolongateurs, t'as jamais les mains devant le capteur :)
Perso, je trouve les arguments des loies de la physique un peu facile.
Si tu calcule pas le vent dans le dos (voir de côté et même de face, car entre les mains, il y a toujours des turbulences) + les écarts de poids du bonhomme et du vélo (3 bidons pleins en début de sortie et vide en fin de sortie) + qualité aéro des roues (qualité des roulements, pression des pneus, qualité du goudron, position du bonhomme qui peut évoluer en cour de sortie...)... À la fin , ça fait beaucoup de petits détails qui peuvent faire d'énormes variation de puissance.

Déjà qu'avec les vrais capteurs, c'est parfois complex, alors là j'y crois pas du tout. Ça ressemble vraiment à un gadget fait pour enfumer les clients... Et le pire c'est de voir le tableau comparatif qui est proposé par l'importateur où il apparaît comme le meilleurs des capteurs (il est même mentionné qu'il calcule la différence de puissance en tte les 2 jambes... Là encore les loies de la physique doivent pouvoir l'expliquer...). ;-)
Alexey Stakhanov
Messages : 953
Inscription : 13 sept. 2012 20:58
Localisation : 06

Re: Quels capteurs de puissance ??

Message non lu par Alexey Stakhanov »

jj a écrit : Perso, je trouve les arguments des loies de la physique un peu facile.
Si tu calcule pas le vent dans le dos (voir de côté et même de face, car entre les mains, il y a toujours des turbulences) + les écarts de poids du bonhomme et du vélo (3 bidons pleins en début de sortie et vide en fin de sortie) + qualité aéro des roues (qualité des roulements, pression des pneus, qualité du goudron, position du bonhomme qui peut évoluer en cour de sortie...)... À la fin , ça fait beaucoup de petits détails qui peuvent faire d'énormes variation de puissance.

Déjà qu'avec les vrais capteurs, c'est parfois complex, alors là j'y crois pas du tout. Ça ressemble vraiment à un gadget fait pour enfumer les clients... Et le pire c'est de voir le tableau comparatif qui est proposé par l'importateur où il apparaît comme le meilleurs des capteurs (il est même mentionné qu'il calcule la différence de puissance en tte les 2 jambes... Là encore les loies de la physique doivent pouvoir l'expliquer...). ;-)
+1
enfumage complet pour exploiter la naïveté du con(sommateur) lambda
bref c'est sans aucun doute de la merde en barre ... vendu à prix d'or :shock:
Avatar de l’utilisateur
Billy
Messages : 1240
Inscription : 04 mars 2007 00:27
Localisation : Canada

Re: Quels capteurs de puissance ??

Message non lu par Billy »

Alexey Stakhanov a écrit :
jj a écrit : Perso, je trouve les arguments des loies de la physique un peu facile.
Si tu calcule pas le vent dans le dos (voir de côté et même de face, car entre les mains, il y a toujours des turbulences) + les écarts de poids du bonhomme et du vélo (3 bidons pleins en début de sortie et vide en fin de sortie) + qualité aéro des roues (qualité des roulements, pression des pneus, qualité du goudron, position du bonhomme qui peut évoluer en cour de sortie...)... À la fin , ça fait beaucoup de petits détails qui peuvent faire d'énormes variation de puissance.

Déjà qu'avec les vrais capteurs, c'est parfois complex, alors là j'y crois pas du tout. Ça ressemble vraiment à un gadget fait pour enfumer les clients... Et le pire c'est de voir le tableau comparatif qui est proposé par l'importateur où il apparaît comme le meilleurs des capteurs (il est même mentionné qu'il calcule la différence de puissance en tte les 2 jambes... Là encore les loies de la physique doivent pouvoir l'expliquer...). ;-)
+1
enfumage complet pour exploiter la naïveté du con(sommateur) lambda
bref c'est sans aucun doute de la merde en barre ... vendu à prix d'or :shock:
Je n'irais pas aussi loin.... C'est une approche differente et evidemment pas un Powermetre. Cela ne mesure pas la puissance, cela estime/calcule la puissance en se basant sur des observations physiques. Il y a tres certainement moyen de s'en servir correctement, a condition d'en comprendre les limitations. Par exemple, un changement de positions va mettre en l'air les calculs, de meme qu'un changement important de Crr generera une erreur de calcul. Mais pour une personne qui travaille dans un position precise sur un revetement similaire, ca pourrait etre utile, genre sur les aerobars, mais ca veut dire que chaque relance ou position sur les basebars, donne une lecture fausse. En en comprenant les limitations, je pense qu'il y a moyen d'en faire un usage adequat (limite, mais adequat).

La ou je me questionne, c'est que basee sur leur communication, je ne pense pas que leurs acheteurs soient conscients et/ou capables de comprendre ces limitations, car ceux la meme qui comprennent bien ces differences, sont probablemnent les premiers a acheter un powermetre a jauge de contrainte...

Gauthier, ca marche bien sur HT l'Ibike ??? :lol:

Le truc le plus interessant du marche, c'est quand meme la sortie du 4iiii Precision pour cet hiver, et pour paraphraser DCrainmaker, je dirais juste : si vous n'avez pas imperativement besoin d'un powermetre dans les 2-3 prochains mois, le mieux est d'attendre le debut d'annee prochaine. Les prix risquent de changer et de baisser drastiquement avec l'entree en jeu de 4iii, qui annonce deja son modele jambe gauche pour a peine 400$ (300Euros en gros ) et le complet pour 750$ (550Euros).
Alexey Stakhanov
Messages : 953
Inscription : 13 sept. 2012 20:58
Localisation : 06

Re: Quels capteurs de puissance ??

Message non lu par Alexey Stakhanov »

Billy a écrit : Je n'irais pas aussi loin.... C'est une approche differente et evidemment pas un Powermetre. Cela ne mesure pas la puissance, cela estime/calcule la puissance en se basant sur des observations physiques. Il y a tres certainement moyen de s'en servir correctement, a condition d'en comprendre les limitations. Par exemple, un changement de positions va mettre en l'air les calculs, de meme qu'un changement important de Crr generera une erreur de calcul. Mais pour une personne qui travaille dans un position precise sur un revetement similaire, ca pourrait etre utile, genre sur les aerobars, mais ca veut dire que chaque relance ou position sur les basebars, donne une lecture fausse. En en comprenant les limitations, je pense qu'il y a moyen d'en faire un usage adequat (limite, mais adequat).

La ou je me questionne, c'est que basee sur leur communication, je ne pense pas que leurs acheteurs soient conscients et/ou capables de comprendre ces limitations, car ceux la meme qui comprennent bien ces differences, sont probablemnent les premiers a acheter un powermetre a jauge de contrainte...
Ca peut fonctionner si tu fais tous tes entrainements en tournant en rond sur un anneau cyclable ou sur une piste, toujours avec le meme velo, memes roues, memes reglages, meme position etc ... je vois une personne sur le forum pour qui ce ne serait pas completement inutile :mrgreen:
Répondre