Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
Avatar de l’utilisateur
gus30
Messages : 254
Inscription : 11 août 2017 17:30
Contact :

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par gus30 »

pour moi je reste sur des vitesses adapte a mon sport , je fait de ultra triathlon , pendant un demi ultraman (course en trois jours ) j1 5 km de natation et 70 de vélo , j2 140 de vélo et j3 50 de cap je reste a 11 km h pour la cap avec une cap minimaliste et pas trop de dégâts , la je vais commencer ma prepa pour le double ironman de colmar en juin avec le même principe .

courage a toi
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7563
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

bon point @gus30,

Il n'y a même pas "une" foulée idéale mais tout une palette en fonction de la distance, du niveau et des objectifs... le style aérien étant plutôt destiné aux distances courtes, le style "terrien" aux distances longues avec toutes les nuances entre.

Le 180 ppm qui aide certains à être "rebondissant" t'aide au contraire à être plus "rasant".

T.
Reminox
Messages : 218
Inscription : 03 sept. 2016 18:35

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Reminox »

Ryoke a écrit : 26 nov. 2020 12:14
smoyoyo a écrit : 24 nov. 2020 22:17 Je fais peu confiance aux données des montres GPS mais mon objectif 2020 était de gagner en amplitude : pour une même allure avoir une foulée plus longue en moyenne de 10 cm.
Le début a été laborieux mais j'ai senti avoir gagné en souplesse dans le genou (ça m'a bien profité au ski).
Bonjour,
je n'ai jamais compris cet objectif d'allongé la foulée.
Mécaniquement cela réduit le nombre de pas par minutes à allure constante, donc l'intérêt n'est la que pour quelqu'un qui a une fréquence déjà très élevée à mon sens.

A moins qu'une donnée m'échappe ? @Reminox ta longueur de foulée à même allure à-t-elle changée avec ta transition vers 180 ppm ?
Assez d'accord avec toi. Je comprends pas la volontée de vouloir allonger la foulée :doh:

Pour moi je suis passé d'une foulée de 1,2m à 160/165ppm à une foulée de 0,98m à 175/180ppm pour une même allure, soit une longueur de foulée diminuée de 16% . Ceci en allure footing à 5:20 5:30 au km
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7563
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Vous aviez des points de départ diamétralement opposés mais vous vous retrouver sur le même point d'arrivée (+- 180 ppm - 5:00/km - 1.1m de foulée).

J'y pensais aussi au niveau du travail de renforcement l'utilité est, en plus de prévention des blessures, de préserver sa technique malgré la fatigue.

On peut alors utiliser les exercices de renfo pour générer une préfatigue avant d'aller courir... Si c'est bien fait, les sensation jambes en mode "fin de course" la fatigue en moins (exercices et course peuvent se mêler du style : 1km course / 50 squats / 1km course / 50 squats / etc... (j'ai mis des squats car c'est le truc le plus basique c'est à adapter bien sur).

T.
Reminox
Messages : 218
Inscription : 03 sept. 2016 18:35

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Reminox »

Thierry *OnlineTri* a écrit : 29 nov. 2020 18:00 Vous aviez des points de départ diamétralement opposés mais vous vous retrouver sur le même point d'arrivée (+- 180 ppm - 5:00/km - 1m de foulée).

J'y pensais aussi au niveau du travail de renforcement l'utilité est, en plus de prévention des blessures, de préserver sa technique malgré la fatigue.

On peut alors utiliser les exercices de renfo pour générer une préfatigue avant d'aller courir... Si c'est bien fait, les sensation jambes en mode "fin de course" la fatigue en moins (exercices et course peuvent se mêler du style : 1km course / 50 squats / 1km course / 50 squats / etc... (j'ai mis des squats car c'est le truc le plus basique c'est à adapter bien sur).

T.
Oui c'est à peu près ça! Pour moi il s'agissait de réduire les impacts en augmentant la foulée et en diminuant le temps de contact au sol. Depuis aucune blessure (Je touche du bois!!!!!!!!!!)

Toujours dans une approche fonctionelle: pourquoi ne pas préférer un enchainement vélo/cap plutôt que des exercices de renfos qui peuvent te blesser s'ils sont mal fait et te faire gagner en masse musculaire inutile :?: :!:
Reminox
Messages : 218
Inscription : 03 sept. 2016 18:35

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Reminox »

Allez je m'autorise un petit double post.

Il y a une demi heure je viens poster sur ce topic.

Et là je viens de voir la dernière vidéo de L.Sanders. Il enquille les km en dessous de 3:00/km pendant sa prépa pour Daytona.

https://www.youtube.com/watch?v=xQn6jvTC-l0

Au final, ce qui compte c'est juste de courir vite... :sm2: :sm2: :sm2: :sm2: :sm2: :sm2:
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7563
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Reminox a écrit : 29 nov. 2020 19:16 ...
Toujours dans une approche fonctionelle: pourquoi ne pas préférer un enchainement vélo/cap plutôt que des exercices de renfos qui peuvent te blesser s'ils sont mal fait et te faire gagner en masse musculaire inutile :?: :!:
Gain de temps et fatigue générale en moins ;) Si la curiosité te pique et que tu fais la séance (1 km / 50 squats) x 10 pour le fun tu verras qu'en à peine plus d'une heure tu auras de drôle de sensations ;) L'idée sur le 1km étant de t'approcher de ton allure course bien entendu...

Pour avoir aussi un petit pied dans l'univers de la muscu, une prise de masse musculaire n'est pas quelque chose de facile! ou alors tu es qq d'excessivement doué et auquel cas tu t'es peut-être planté de sport ;) C'est un peu comme si ton voisin adepte de la salle de sport te disais qu'il avait peur de devenir Kipchoge car il allait courir 5km à 8km/h autour du quartier...

Au pire vu que tu bosses des muscles servant à ta pratique, le rapport poids/puissance ne serait pas forcement défavorable.

T.
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7563
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Reminox a écrit : 29 nov. 2020 19:46 Allez je m'autorise un petit double post.

Il y a une demi heure je viens poster sur ce topic.

Et là je viens de voir la dernière vidéo de L.Sanders. Il enquille les km en dessous de 3:00/km pendant sa prépa pour Daytona.

https://www.youtube.com/watch?v=xQn6jvTC-l0

Au final, ce qui compte c'est juste de courir vite... :sm2: :sm2: :sm2: :sm2: :sm2: :sm2:
Double post pour moi aussi du coup j'avais zappé ta double réponse. Merci pour cette video de L. Sanders, ce n'est pas un monstre de technique et relachement, il mouline à fond mais les chronos sont là...

Là tu as un athlète (et duathlète aux sables) qui courre à 2'40 / km... je te laisse jouer au jeu des 7 différences ;)
https://fb.watch/23Nl4xb03i/

T.
Reminox
Messages : 218
Inscription : 03 sept. 2016 18:35

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Reminox »

Ok Thierry l'argument prise de masse était pourri par rapport à la séance type que tu proposais, je l'admet. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Par contre je reste persuadé qu'un enchainement vélo cap sera plus efficace qu'un enchainement squat/cap pour le gain de performance. (Je fais du long alors je me mets dans une optique long, mais sur format sprint avec drafting, je peut éventuellement réviser mon jugement)

Et par rapport à la vidéo que tu viens d'envoyer. J'ai regardé l'un après l'autre plusieurs fois d'affilé. C'est vraiment impressionant. Il y en a un qui rampe et l'autre qui vole

Tiens j'ajoute par rapport à ma cadence que ojd footing long 1h15 avec 10min rapides à la fin. Footing à 12 à l'heure 180ppm longueure de foulée 1,1m. Partie rapide à 3:30/km, 180 ppm 1,6m. Normal?
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7563
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Reminox a écrit : 29 nov. 2020 23:45 Ok Thierry l'argument prise de masse était pourri par rapport à la séance type que tu proposais, je l'admet. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
:lol: Amuse toi à écouter les podcasts de SuperPhysique.org de temps en temps. Tu verras le travail que c'est en terme de diet et d'exercices à viser hypertrophique pour prendre 1kg de muscle au naturel... Pour les mecs/nanas typés "endurance" et qui continuent en plus à s'entrainer "long", je ne t'en parle même pas :lol: :lol: :lol:
Reminox a écrit : 29 nov. 2020 23:45 Par contre je reste persuadé qu'un enchainement vélo cap sera plus efficace qu'un enchainement squat/cap pour le gain de performance. (Je fais du long alors je me mets dans une optique long, mais sur format sprint avec drafting, je peut éventuellement réviser mon jugement)
C'est un ami du long (sub 3 sur marathon IM :oops: ) qui m'a mis le doigt sur ces séances préfatigués ;)
Reminox a écrit : 29 nov. 2020 23:45 Et par rapport à la vidéo que tu viens d'envoyer. J'ai regardé l'un après l'autre plusieurs fois d'affilé. C'est vraiment impressionant. Il y en a un qui rampe et l'autre qui vole
Terrien vs Aerien...
Reminox a écrit : 29 nov. 2020 23:45 Tiens j'ajoute par rapport à ma cadence que ojd footing long 1h15 avec 10min rapides à la fin. Footing à 12 à l'heure 180ppm longueure de foulée 1,1m. Partie rapide à 3:30/km, 180 ppm 1,6m. Normal?
Kipochoge est à 185 / 1,9m tu as un peu de marge encore ;)

Tu m'as donné l'idée d'écrire qq outils pour justement analyser les données de foulées et mesurer s'il y a dégradation technique ou pas...

T.
Alex6
Messages : 88
Inscription : 26 nov. 2018 11:14

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Alex6 »

Thierry *OnlineTri* a écrit : 28 nov. 2020 14:58
Alex6 a écrit : 28 nov. 2020 08:08 ...
J'émets une réticence à ta réponse, c'est parce qu'aujourd'hui tu n'as pas de soucis que dans 10 ans tout ira bien.

Réfléchir à ta pratique et vérifier que ta foulee/posture, respect ton anatomie est la première chose à faire. Si c'est le cas tu peu garder ta foulé actuel. Mais si elle ne la respecte pas il vaut mieux prévenir que guérir. A travailler ta foulée pour la re'dre plus naturelle.
Si tu changes ta foulée rien ne garanti que demain ou dans 10 ans tout ira bien non plus et que ton temps aura été bien investi :)

Si l'on parle blessure et santé ce n'est même pas sûr que la cap soit le meilleur investissement d'ailleurs. Pour un spécialiste d'endurance, un passage dans une salle de yoga ou de CrossFit risque de provoquer un petit "éveil" ... J'en sais qq chose :lol: :lol:

La définition même de "foulée naturelle" peut donner lieu à d'infinies discussions. Si l'on dépasse le "la foulée qui respecte ton corps" qui veut tout et rien dire. Born to run a fait un beau travail à nous vendre du rêve ;) ;)



J'ai eu la chance de photographier des champions tels Lionnel Sanders, Sébastien Spehler (trail)... dont les techniques sont pour le moins très "atypiques". Pour autant pour arriver où ils en sont, ils ont courus certainement des volumes qu'aucun de nous n'atteindront dans notre vie... la marge est sans doute grande dans ce que le corps peut accepter.



c'est un travail intéressant d'améliorer sa proprioception et de jouer avec sa foulée. Personnellement, sur le long terme ce n'est pas de bourriner pour gratter 1min. sur mon record 10k ou marathon qui me maintiendra dans l'activité, mais bien le plaisir intrinsèque de courir. Je conçois que chacun peut avoir un focus différent : cramer des calories, vouloir être finisher, claquer un record perso demain... et que la technique est peut-être alors au second plan finalement.

Il par contre plus essentiel de comprendre l'origine des douleurs que l'on peut ressentir et d'y remédier avant que les douleurs se transforment en blessures (c'est souvent là qu'on verra le bon du mauvais thérapeute. Le deuxième conseillant simplement un arrêt de l'activité).

Sachant qu'aucune technique n'est garantie sans blessure et tout changement peut lui même être source de blessure... Précaution et vigilance doivent toujours être de mise.

T.
Il n'y a rien de garanti, mais si aujourd'hui un coureur attaque talon, devant le basin il a de forte chance de pas en sortir indemne. Avec un prise de conscience de sa technique il diminuera certainement les effets néfastes à long termes.

La foulée naturel c'est vaste, et comme dit dans la vidéo, et plusieurs fois sur le forum, la vitesse de déplacement influe énormément sur cette foulée. Chacun se doit d'avoir sa définition et d'en tirer une ligne directrice. Tout e' gardant l'esprit ouvert.

Pour le sujet des pros, à mon avis ce qui passe pro on bien souvent des prédispositions (physique et/ou mental) pour atteindre leur niveau, et cela peu faire passer certains aspects au second plan. Sanders c'est un buffle on a l'impression qu'il pourrait charger e'core plus son entraînement que ça le dérangerai pas ! Et pourtant techniquement c'est pas le plus inspirant.


Travailler sur sa technique, et pour moi un travail super intéressant mais ce n'est pas le cas de tout le monde, je l'entends. Mais pour progresser à notre niveau d'amateur, c'est certainement le plus simple à mettre en place
Car rajouter 30% d'entraînement en plus a ce qu'on fait c'est pas une mince affaire si on a une vie de famille et un job prenant.
Alors que faire des focus de 5 à 15' sur la technique lors des nos séances nous apportera bien plus.

Le renforcement et aussi un super investissement plutôt facile à mettre en place, mais encore une fois cela demande de la réflexion. Claquer des pompes des squat et des crunchs si on ne sait pas pourquoi ne nous apportera pas autant qu'une séance réfléchis ou on ciblera des faiblesses, des muscles sur sollicité dans la pratique, ou simplement penser à faire travailler l'ensemble du groupe musculaire. Travailler uniquement ses grands droits n'aura pas un effet de protection ni d'amélioration de la perf mais travaillée l'ensemble de la ceinture abdominale oui.

La forme de renfo qu'on choisi est importante aussi car quelqu'un qui n'aime pas s'arracher sur du court qui choisi du Hiit va pas kiffer et risque de ne pas en tirer bénéfice. Alors que s'orienter vers du pilate sera plus bénéfique car plus e' phase avec son caractère.
Bien sur rien n'empêche de pratiquer toutes les formes.


Au final je pense qu'il est important d'avoir une réflexion sur sa pratique si l'on veut se préserver physiquement et progresser.
Reminox
Messages : 218
Inscription : 03 sept. 2016 18:35

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Reminox »

Thierry *OnlineTri* a écrit : 30 nov. 2020 08:32
Reminox a écrit : 29 nov. 2020 23:45 Ok Thierry l'argument prise de masse était pourri par rapport à la séance type que tu proposais, je l'admet. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
:lol: Amuse toi à écouter les podcasts de SuperPhysique.org de temps en temps. Tu verras le travail que c'est en terme de diet et d'exercices à viser hypertrophique pour prendre 1kg de muscle au naturel... Pour les mecs/nanas typés "endurance" et qui continuent en plus à s'entrainer "long", je ne t'en parle même pas :lol: :lol: :lol:
Reminox a écrit : 29 nov. 2020 23:45 Par contre je reste persuadé qu'un enchainement vélo cap sera plus efficace qu'un enchainement squat/cap pour le gain de performance. (Je fais du long alors je me mets dans une optique long, mais sur format sprint avec drafting, je peut éventuellement réviser mon jugement)
C'est un ami du long (sub 3 sur marathon IM :oops: ) qui m'a mis le doigt sur ces séances préfatigués ;)
Reminox a écrit : 29 nov. 2020 23:45 Et par rapport à la vidéo que tu viens d'envoyer. J'ai regardé l'un après l'autre plusieurs fois d'affilé. C'est vraiment impressionant. Il y en a un qui rampe et l'autre qui vole
Terrien vs Aerien...
Reminox a écrit : 29 nov. 2020 23:45 Tiens j'ajoute par rapport à ma cadence que ojd footing long 1h15 avec 10min rapides à la fin. Footing à 12 à l'heure 180ppm longueure de foulée 1,1m. Partie rapide à 3:30/km, 180 ppm 1,6m. Normal?
Kipochoge est à 185 / 1,9m tu as un peu de marge encore ;)

Tu m'as donné l'idée d'écrire qq outils pour justement analyser les données de foulées et mesurer s'il y a dégradation technique ou pas...

T.
Mhhhh, à essayer ces séances alors!

Oui ça ce serait très intéressant! Après il faut trouver l'utilité de cette analyse. A un moment sur 70.3 ou Full quand ta technique se dégrade, même si ta montre te le dit tu vas pas pouvoir y changer grand chose si t'es cuit. :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7563
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Reminox a écrit : 30 nov. 2020 10:22 ...
Mhhhh, à essayer ces séances alors!

Oui ça ce serait très intéressant! Après il faut trouver l'utilité de cette analyse. A un moment sur 70.3 ou Full quand ta technique se dégrade, même si ta montre te le dit tu vas pas pouvoir y changer grand chose si t'es cuit. :mrgreen:
En fait, tu n'as pas qu'une fatigue ou façon d'être "cuit". Si tu regardes la literature tu trouveras le distingo entre fatigue périphérique et fatigue centrale.

Une façon "amusante" qu'ont les chercheurs de distinguer ces deux fatigues est de te brancher des électrodes sur le muscle d'un athlète est "cramé". Si en envoyant une impulsion le muscle ne se contracte plus alors c'est bien le muscle qui est HS, s'il y a contraction alors c'est le système nerveux qui n'était plus capable d'envoyer l'impulsion nécessaire...

Contrairement à la muscu ou au CrossFit où être cramé conduit à l'échec (tu ne peux plus soulever la charge), en endurance on va toujours trouver un moyen différent d'avancer (je me marrais hier soir en entendant l'expression pédaler avec les oreilles (la video est énorme je la recommande en entier :lol: :lol: comme les autres de la série).

On est bien d'accord que sur une course, que la fatigue soit périphérique ou central importe peu, le résultat est le même... t'es cuit et on ne pourra rien y changer :mrgreen: Le savoir peut peut-être influencer ta prépa pour ta prochaine épreuve par contre.

T.
Reminox
Messages : 218
Inscription : 03 sept. 2016 18:35

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Reminox »

Thierry *OnlineTri* a écrit : 30 nov. 2020 11:16
Reminox a écrit : 30 nov. 2020 10:22 ...
Mhhhh, à essayer ces séances alors!

Oui ça ce serait très intéressant! Après il faut trouver l'utilité de cette analyse. A un moment sur 70.3 ou Full quand ta technique se dégrade, même si ta montre te le dit tu vas pas pouvoir y changer grand chose si t'es cuit. :mrgreen:
En fait, tu n'as pas qu'une fatigue ou façon d'être "cuit". Si tu regardes la literature tu trouveras le distingo entre fatigue périphérique et fatigue centrale.

Une façon "amusante" qu'ont les chercheurs de distinguer ces deux fatigues est de te brancher des électrodes sur le muscle d'un athlète est "cramé". Si en envoyant une impulsion le muscle ne se contracte plus alors c'est bien le muscle qui est HS, s'il y a contraction alors c'est le système nerveux qui n'était plus capable d'envoyer l'impulsion nécessaire...

Contrairement à la muscu ou au CrossFit où être cramé conduit à l'échec (tu ne peux plus soulever la charge), en endurance on va toujours trouver un moyen différent d'avancer (je me marrais hier soir en entendant l'expression pédaler avec les oreilles (la video est énorme je la recommande en entier :lol: :lol: comme les autres de la série).

On est bien d'accord que sur une course, que la fatigue soit périphérique ou central importe peu, le résultat est le même... t'es cuit et on ne pourra rien y changer :mrgreen: Le savoir peut peut-être influencer ta prépa pour ta prochaine épreuve par contre.

T.

Pédaler avec les oreilles :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Si je te suis c'est la fatigue "périphérique" qui peut-être mieux préparée avec les séances de renfo et autres, selon toi? Dans ce cas mon avis c'est: pourquoi pas, si on a le temps encore une fois!
Avatar de l’utilisateur
Thierry *OnlineTri*
Messages : 7563
Inscription : 09 déc. 2002 21:36
Localisation : Saint Herblain
Contact :

Re: Qui a tenté de faire évoluer son style de foulée?

Message non lu par Thierry *OnlineTri* »

Reminox a écrit : 30 nov. 2020 11:45 ...
Si je te suis c'est la fatigue "périphérique" qui peut-être mieux préparée avec les séances de renfo et autres, selon toi? Dans ce cas mon avis c'est: pourquoi pas, si on a le temps encore une fois!
Oui, c'est ma petite théorie ;)

Pour la question de la rentabilité du temps investi, je te propose de changer de domaine :

Demain tu vas en soufflerie et tu trouves une belle position qui te fait gagner quelques watts, seul soucis tu as mal au dos au bout de qq minutes quand tu la tiens. Ton temps sera-t-il mieux investi en travaillant ta mobilité pour tenir la position ou à additionner les kms en mode "facteur" (j'accentue le trait hein) en espérant gratter qq watts de PMA pour compenser la perte et plus peut-être?

Pour le pro, la réponse sera les 2 à la fois! Pour l'amateur, ça va dépendre d'où il y a le plus à gratter, de l'envie etc...

Alex6 a bien appuyé sur le fait que la prépa physique ne faisait pas à l'aveugle si l'on veut les transfert même si parfois on a des surprises. Un ami (triathlete) avait baissé son volume de cap pour faire du CrossFit (PPG pas franchement spécifique pour un runner) et a battu son record sur semi (1h20'49)...

Je serai aussi le contre exemple, j'ai mangé bien plus de CrossFit que lui, malgré ça j'ai quand même réussi à me blesser à pied :oops:... ce qui nous ramène au point de l'utilité de la spécificité mentionné par Alex06 (je précise que je fais du CrossFit pour le plaisir de faire du CrossFit non dans le but de progresser à pied ;) donc pas de regret qu'on soit clair).

C'est bien de trouver le maillon faible qui paye (manque de VMA/PMA? seuil trop bas? manque d'endurance? posture de m*? tendons en papier? kilos en trop? manque de sommeil? ...)

T.
Répondre