Progresser en natation 2018

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
FAYARD
Messages : 19623
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Progresser en natation 2018

Message non lu par FAYARD » 27 janv. 2018 20:06

Tung a écrit :
27 janv. 2018 17:03
FAYARD a écrit :
27 janv. 2018 11:33
Tung a écrit :
26 janv. 2018 20:31


Allo ? Quelqu'un a parlé de vitesse et gainage ici ? Je dois être dans un tunnel là.
Arrête ton hypocrisie, vous venez tous chercher des conseils pour nager plus vite.
On parlait de gainage, de bassin, dans un but d'améliorer l'horizontalité.
Et oui des fois il arrive de parler d'autre chose que de branlette aux 400m.
Sujet que tu vas bientôt remettre sur le feu pour traiter tout le monde d'enclumes non ?
Tung tu me fatigue, tu es plein de certitudes en natation, le pb c'est que tu es à la ramasse, alors quand on maîtrise pas trop une discipline, on évite de ramener sa fraise, sinon on dit des énormités, ce que tu fais trés régulièrement quand tu parles de nat.
Fin des travaux sur le topic Ericd. Les modos bossent même le dimanche !!! :mrgreen:

FAYARD
Messages : 19623
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Progresser en natation 2018

Message non lu par FAYARD » 27 janv. 2018 20:07

Vank a écrit :
27 janv. 2018 16:56
FAYARD a écrit :
26 janv. 2018 19:09

Mdr, ça m’a toujours fait marrer cette histoire de gainage indispensable pour aller vite en nat !!
Je n’ai jamais travaillé mes abdos ni fait de la musculation quand je faisais du tri, ce qui ne m’a jamais empêché de nager très correctement par rapport aux triathletes moyens.
Ensuite depuis septembre dernier j’ai vraiment fait du gainage et du renforcement musculaire pour faire un autre sport où c’est vraiment indispensable pour le coup , et bien je n’ai pas constaté de différence notable dans l’eau et pourtant je nage toujours une à deux fois par semaine.
Quelques billes sur le gainage sur la base de ce que j'en ai compris en lisant l’excellent ouvrage de Jay Dicharry : Anatomy for runners.
Le problème vient justement de l’utilisation du mot "gainage" ; ça laisse faussement à penser que l’indispensable processus de stabilisation de ce que les anglo-saxons appellent "core" est du seul fait de muscles superficiels qui formeraient comme une *gaine".

D’où le faux sentiment qu’en travaillant son grand droit (la fameuse tablette de chocolat ou six-pack) et ses obliques internes et externes on est paré à répondre à la nécessité de stabilisation du haut du corps sur le bas du corps (le fameux "core control"), nécessité absolue dans toute pratique sportive, natation comprise (et je serais tenté de rajouter dans la vie quotidienne).

Or ces muscles sont avant tout destinés à créer du mouvement (flexion du torse sur le bassin par exemple et entre autre pour le grand droit). A ce titre ils sont à dominante fibres rapides, donc rapidement fatigables, donc inaptes in fine à contrôler et maintenir une posture sur le long terme.

Citations de Dicharry:
Core control has nothing to do with how many crunches, twists, or supermans you do on a daily basis. In fact, overstrengthening the spinal “movers” with weak stabilizers actually creates large problems in core control. Remember, the “movers” will fatigue as they are not postural muscles. Yes, even if you do 500 crunches a day. Ripped abs do not equal good core control.


Les muscles les plus impliquées dans le maintien d’une bonne posture, les véritables stabilisateurs, sont essentiellement: le transverse (la vraie "gaine" en fait), le plancher pelvien et les multifides.

"The transversus abdominus, the multifidi, and the pelvic floor are more concerned with keeping things in position. The multifidi are thin muscles in the back of your spine. They have the greatest proprioceptive nerves of any muscle in the body. They monitor the position of each and every vertebrae in the spine. As you move, they tell your brain exactly how much each vertebrae moved on another vertebrae. Some of this information goes to our brain, and some of it goes into reflexes. Your transversus has a different job. It runs around the body similarly to the way a corset wraps around the body. If you tighten the corset on a woman’s dress, it prevents movement. When the transversus fires, it doesn’t change the position of the body either. The true definition of core control is how well you can keep your upper body stable on the lower body".


Silver0l a écrit :
27 janv. 2018 11:40
Jamais entendu un nageur dire qu'il devait faire un effort de gainage en nageant.

Bien sûr, on pourrait penser qu'il y a un effet positif mais inconscient d'un bon gainage, mais dans ce cas, je doute que le bénéfice d'exercices spécifiques de gainage puisse être bénéfique pour la performance, puisque l'effort à éventuellement fournir ne nécessite même pas une mobilisation active et consciente des muscles concernés.
Quelques éléments issus de la même source que supra qui pourraient te conforter dans ton intuition:

"The key feature of core control is not strength, but timing. Research shows that good core control is actually a feed-forward response. If I move my arm out to the side, my brain knows that moving the limb away from my center of mass will change my balance point, and it will naturally kick on my true core stabilizers 40 milliseconds prior to me moving my arm. In the lower body, 110 milliseconds before I move my leg, my brain kicks on to keep my body stable and in line. Proper stabilization depends on proactive, not reactive control. There is some pretty complex coordination going on here, and your transversus and multifidi actually have their own independent nervous system pathways to sort things out."
Merci pour ces éléments.
Fin des travaux sur le topic Ericd. Les modos bossent même le dimanche !!! :mrgreen:

FAYARD
Messages : 19623
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Progresser en natation 2018

Message non lu par FAYARD » 27 janv. 2018 20:17

Frank a écrit :
27 janv. 2018 18:55
Bonjour!
Tout le monde ici veut progresser, il n'y a aucun doute là-dessus. Mais pour certains, cela sera améliorer le chrono, pour d'autres ne pas se noyer, pour d'autres encore à chrono équivalent sortir de l'eau moins cuit etc...
Désolé, mais le fait d'être gainé est indispensable pour le chrono: il n'y a qu'à voir les vidéos des excellents nageurs: à de très rares exceptions près, tous sont placés et gainés. Etre gainé est aussi quelque chose d'important pour des nageurs plus lents ou de fond comme les triathlètes pour s'économiser. Un nageur pas assez placé et gainé génèrera des freins à l'avancement, un peu comme un pneu dégonflé qui absorbera en partie la force de rotation de la jante.
Ce que l'on appelle "une bonne glisse", c'est-à-dire ce que tout le monde vise quel que soit son chrono de référence, c''est un bon gainage et une bonne propulsion.
Maintenant, le gars nageant style "anguille" qui du jour au lendemain fera des efforts désespérés de gainage à sec durant de longues minutes en salle, devant sa télé ou encore sur sa bourgeoise ne verra pas forcément son chrono s'améliorer. C'est à mon sens surtout dans l'eau que des exercices obligeant à être gainé doivent être exécutés, afin que le transfert soit immédiat. Ainsi, au fur et à mesure des semaines, le nageur deviendra mieux placé et plus gainé sans pour autant que cela lui coûte physiquement: nager impliquera alors naturellement d'être gainé.
Les chronos s'amélioreront notamment grâce à cela, mais pas uniquement, bien sûr.
A+!
Je ne partage pas ton avis et surtout ne compare pas les nageurs pros avec les triathletes amateurs que nous sommes. Nous n'avons pas les mêmes besoins musculaires puisque nous ne nageons pas 10 à 15 km par jour et nous ne sommes absolument pas des sprinteurs.
Quand tu veux sortir de l'eau moins fatigué pour un même chrono, c'est que tu as amélioré ta vitesse de nage parce qu'à fatigue équivalente, tu iras forcément plus vite.
Maintenant je serais curieux de connaître des exercices à faire dans l'eau m'obligeant à être gainé.
Fin des travaux sur le topic Ericd. Les modos bossent même le dimanche !!! :mrgreen:

FAYARD
Messages : 19623
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Progresser en natation 2018

Message non lu par FAYARD » 27 janv. 2018 20:21

Blackstar a écrit :
27 janv. 2018 18:21
Edit: +1 avec vank

@fayard : tu venais de quel sport ?
Perso, c'est l'année où je me mets à la gym et au judo pour les études et à ppg réguliere que j'ai passé un palier sur lequel je butais depuis un petit moment.

Apres, c'est sur que ce n'est pas le remède miracle pour avancer.
Par contre c'est très utile pour la dynamique gènerale.
Je venais de rien dutout quand je me suis mis au tri, j'avais arrêté le sport pendant plusieurs années, je suis parti à l'armée, j'ai perdu 15kg, j'ai recommencé à courir puis je me suis mis au triathlon.
Fin des travaux sur le topic Ericd. Les modos bossent même le dimanche !!! :mrgreen:

FAYARD
Messages : 19623
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Progresser en natation 2018

Message non lu par FAYARD » 27 janv. 2018 20:24

Blackstar a écrit :
27 janv. 2018 18:21
Edit: +1 avec vank

@fayard : tu venais de quel sport ?
Perso, c'est l'année où je me mets à la gym et au judo pour les études et à ppg réguliere que j'ai passé un palier sur lequel je butais depuis un petit moment.

Apres, c'est sur que ce n'est pas le remède miracle pour avancer.
Par contre c'est très utile pour la dynamique gènerale.
L'horizontalité c'est d'abord une bonne position de la tête, une main qui rentre en plongeant 25 cm sous l'eau et non juste sous la surface, mais également un battement qui part de la hanche en évitant les pieds en porte manteau.
Pour éviter de faire l'anguille, on évite de sortir les deux yeux quand on respire.
Fin des travaux sur le topic Ericd. Les modos bossent même le dimanche !!! :mrgreen:

bebenageur
Messages : 232
Enregistré le : 12 oct. 2014 21:17

Re: Progresser en natation 2018

Message non lu par bebenageur » 27 janv. 2018 21:28

intéressant ce débat , pour une fois qu'on ne parle pas de photos en s'insultant :wink: ...

pour moi qui fait partie des pires nageurs , la question est plutôt de savoir si la technique seule permet de nager correctement
ou un gainage parfait est il indispensable pour exprimer sa technique ??...

il me semble évident que prendre des postures de renforcement musculaire a sec au bord du bassin ne servira a rien .
par contre travailler les educs qui permettent un bon placement du bassin et une horizontalité correcte est peut-être utile :?:
surtout chez un débutant ou un triathlete moyen ...

après on peut appeler ça comme on veut , gainage ? educs ?...

FAYARD
Messages : 19623
Enregistré le : 18 juin 2007 08:53

Re: Progresser en natation 2018

Message non lu par FAYARD » 27 janv. 2018 22:13

bebenageur a écrit :
27 janv. 2018 21:28
intéressant ce débat , pour une fois qu'on ne parle pas de photos en s'insultant :wink: ...

pour moi qui fait partie des pires nageurs , la question est plutôt de savoir si la technique seule permet de nager correctement
ou un gainage parfait est il indispensable pour exprimer sa technique ??...

il me semble évident que prendre des postures de renforcement musculaire a sec au bord du bassin ne servira a rien .
par contre travailler les educs qui permettent un bon placement du bassin et une horizontalité correcte est peut-être utile :?:
surtout chez un débutant ou un triathlete moyen ...

après on peut appeler ça comme on veut , gainage ? educs ?...
Moi j'appelle cela des educs, mais ça fait surement travailler le gainage.
Fin des travaux sur le topic Ericd. Les modos bossent même le dimanche !!! :mrgreen:

Tung
Messages : 2105
Enregistré le : 05 sept. 2014 14:54

Re: Progresser en natation 2018

Message non lu par Tung » 27 janv. 2018 22:23

FAYARD a écrit :
27 janv. 2018 20:06
Tung tu me fatigue, tu es plein de certitudes en natation, le pb c'est que tu es à la ramasse, alors quand on maîtrise pas trop une discipline, on évite de ramener sa fraise, sinon on dit des énormités, ce que tu fais trés régulièrement quand tu parles de nat.
Oui, je fais partie de ces nuls en natation, ces enclumes comme tu les appelles, ou les "mauvais", appelle nous comme tu veux avec tant de condescendance qui te caractérise. Toi, le maître du bassin qui donne tant de leçons de vie, de morale, presque faudrait il t'appeler Dieu ?
Peut être que ton passé, inconnu pour la plupart d'entre nous (je ne sais même pas qui tu es, je n'ai même pas envie de te connaître) peut en émerveiller certains ici, mais pour le reste de l'audience fortement composée de débutants, d'amateurs éclairés ou avertis qui n'en a rien à branler de tes performances d'un autre siècle, se faire traiter de boulets, de mauvais, de nuls chaque fois qu'on demande un conseil, parce qu'on ne fait pas des temps acceptables pour ta personne, ça commence sérieux à devenir gonflant.

Je n'ai aucune certitude, je ne ramène pas ma fraise, je n'ai rien à prouver, je cherche du conseil, pas des insultes.

Faut pas s'etonner après que les triathlètes trouveront de meilleures performances et de progression dans le vélo et la cap quand on reçoit de telles réponses sans déconner.

Désolé de ce hors sujet mais ça commençait à me casser les couilles. Je vais plutôt aller chercher l'info sur des forums de nageurs.

Avatar de l’utilisateur
lopapy
Messages : 2815
Enregistré le : 24 août 2007 21:11

Re: Progresser en natation 2018

Message non lu par lopapy » 27 janv. 2018 22:42

Hihi...
Super intéressant et merci a Vank pour ses données.

Gainage ou pas ?
Avec le tabata effectué par mes triathletes CAP, je peux faire la différence en évolution avec ceux exclusivement tri qui ne tabatahise pas...
En particulier sur les enclumes, dont je m'occupe spécifiquement.
Au bout de 6 mois ceux qui gainent sont beaucoup plus rectilignes que les autres, et rentrent plus droit dans l'eau, c'est patent.
Et en plus il arrivent a faire quelques mouvement de papillon qui leur apprend a se servir des avant bras.
Des que le pied ne sera plus en porte manteau et qu'ils ne regarderont plus le plafond pour respirer, les 3,8kms se feront sans impact physique....
Après pour la vitesse, on verra...

L'Papy

Jerome.A
Messages : 1674
Enregistré le : 20 nov. 2015 15:02
Localisation : Frankfurt

Re: Progresser en natation 2018

Message non lu par Jerome.A » 27 janv. 2018 23:17

Vank a écrit :
27 janv. 2018 16:56
FAYARD a écrit :
26 janv. 2018 19:09

Mdr, ça m’a toujours fait marrer cette histoire de gainage indispensable pour aller vite en nat !!
Je n’ai jamais travaillé mes abdos ni fait de la musculation quand je faisais du tri, ce qui ne m’a jamais empêché de nager très correctement par rapport aux triathletes moyens.
Ensuite depuis septembre dernier j’ai vraiment fait du gainage et du renforcement musculaire pour faire un autre sport où c’est vraiment indispensable pour le coup , et bien je n’ai pas constaté de différence notable dans l’eau et pourtant je nage toujours une à deux fois par semaine.
Quelques billes sur le gainage sur la base de ce que j'en ai compris en lisant l’excellent ouvrage de Jay Dicharry : Anatomy for runners.
Le problème vient justement de l’utilisation du mot "gainage" ; ça laisse faussement à penser que l’indispensable processus de stabilisation de ce que les anglo-saxons appellent "core" est du seul fait de muscles superficiels qui formeraient comme une *gaine".

D’où le faux sentiment qu’en travaillant son grand droit (la fameuse tablette de chocolat ou six-pack) et ses obliques internes et externes on est paré à répondre à la nécessité de stabilisation du haut du corps sur le bas du corps (le fameux "core control"), nécessité absolue dans toute pratique sportive, natation comprise (et je serais tenté de rajouter dans la vie quotidienne).

Or ces muscles sont avant tout destinés à créer du mouvement (flexion du torse sur le bassin par exemple et entre autre pour le grand droit). A ce titre ils sont à dominante fibres rapides, donc rapidement fatigables, donc inaptes in fine à contrôler et maintenir une posture sur le long terme.

Citations de Dicharry:
Core control has nothing to do with how many crunches, twists, or supermans you do on a daily basis. In fact, overstrengthening the spinal “movers” with weak stabilizers actually creates large problems in core control. Remember, the “movers” will fatigue as they are not postural muscles. Yes, even if you do 500 crunches a day. Ripped abs do not equal good core control.


Les muscles les plus impliquées dans le maintien d’une bonne posture, les véritables stabilisateurs, sont essentiellement: le transverse (la vraie "gaine" en fait), le plancher pelvien et les multifides.

"The transversus abdominus, the multifidi, and the pelvic floor are more concerned with keeping things in position. The multifidi are thin muscles in the back of your spine. They have the greatest proprioceptive nerves of any muscle in the body. They monitor the position of each and every vertebrae in the spine. As you move, they tell your brain exactly how much each vertebrae moved on another vertebrae. Some of this information goes to our brain, and some of it goes into reflexes. Your transversus has a different job. It runs around the body similarly to the way a corset wraps around the body. If you tighten the corset on a woman’s dress, it prevents movement. When the transversus fires, it doesn’t change the position of the body either. The true definition of core control is how well you can keep your upper body stable on the lower body".


Silver0l a écrit :
27 janv. 2018 11:40
Jamais entendu un nageur dire qu'il devait faire un effort de gainage en nageant.

Bien sûr, on pourrait penser qu'il y a un effet positif mais inconscient d'un bon gainage, mais dans ce cas, je doute que le bénéfice d'exercices spécifiques de gainage puisse être bénéfique pour la performance, puisque l'effort à éventuellement fournir ne nécessite même pas une mobilisation active et consciente des muscles concernés.
Quelques éléments issus de la même source que supra qui pourraient te conforter dans ton intuition:

"The key feature of core control is not strength, but timing. Research shows that good core control is actually a feed-forward response. If I move my arm out to the side, my brain knows that moving the limb away from my center of mass will change my balance point, and it will naturally kick on my true core stabilizers 40 milliseconds prior to me moving my arm. In the lower body, 110 milliseconds before I move my leg, my brain kicks on to keep my body stable and in line. Proper stabilization depends on proactive, not reactive control. There is some pretty complex coordination going on here, and your transversus and multifidi actually have their own independent nervous system pathways to sort things out."
Merci, si on pouvait avoir plus d interventions dans ce genre ce serait formidable!
By failing to prepare you are preparing to fail

IRONMAN04
Messages : 1016
Enregistré le : 09 août 2015 18:48

Re: Progresser en natation 2018

Message non lu par IRONMAN04 » 27 janv. 2018 23:19

Salut,
Anime le débat sur le gainâge comme impératif (!) à la performance.....
Si bien évidement un bon gainage facilite l’horizontalite Du corps (tête, tronc, jambes), personne n’a dans son entourage des triathletes, nageurs bien enrobés qui malgré leurs rondeurs glissent sur l’eau et vous déposent sans problème, vous le triathlete affûte !!!
Comme l’a dit entre autre, FAYARD, si un bon gainage ne nuit pas, la technique me paraît essentielle à une nage efficace. Les éducatifs amenant à cette nage efficace entraînant automatiquement des efforts dans ce domaine, amusez vous à faire des jambes (papillon par ex) pendant 200m, ça calme... :wink:
Les jeunes que j’encadre ne sont pas spécialement gaines, vérifie sur des PPG, mais néanmoins dans l’eau ils avancent pas mal.
Bref, la natation, crawl notamment, est une addition de critères a réunir, propre à chaque athlète,,,, ce qui fonctionne pour un champion n’est souvent pas reproductible sur le sujet lamda.
Certains intervenants sur ce sujet (natation) sont de bons conseils, comme amateur je conseillerai à une « enclume » de se focaliser sur la technique de nage pour obtenir horizontalité, appuis et glisse, le reste découle de source sachant qu’en général le triathlete possède une caisse qui lui permet d’encaisser du volume.... Et laissez tomber les séries à la ericd (répétitions de 10 ou 15’) voire 01h00 comme j’ai pu lire,,, et la machine à nager d’ericd n’est toujours pas brevetée. :wink:
Ciao

Vank
Messages : 1921
Enregistré le : 01 avr. 2010 20:40

Re: Progresser en natation 2018

Message non lu par Vank » 28 janv. 2018 00:14

IRONMAN04 a écrit :
27 janv. 2018 23:19
Comme l’a dit entre autre, FAYARD, si un bon gainage ne nuit pas, la technique me paraît essentielle à une nage efficace. Les éducatifs amenant à cette nage efficace entraînant automatiquement des efforts dans ce domaine,
La problématique est: une bonne technique est-elle possible sans un bon gainage?

Il est évident que, comme tu le dis, le travail des éducatifs facilite l'acquisition d'un bon gainage. N'est-ce pas justement ce qui, en partie, les rend efficaces dans l'acquisition d'une bonne technique?

Et en conséquence un triathlète qui ne passe pas autant dans l'eau qu'un nageur n'a-t'il pas quelque bénéfice à tirer d'un travail de gainage par ailleurs?

PS: ce sont bien des questions que je pose et non des certitudes que j'émets ;-)
Pain is inevitable, suffering is optionnal.

Blackstar
Messages : 3834
Enregistré le : 22 juin 2010 19:21

Re: Progresser en natation 2018

Message non lu par Blackstar » 28 janv. 2018 08:17

FAYARD a écrit :
27 janv. 2018 20:24
, une main qui rentre en plongeant 25 cm sous l'eau et non juste sous la surface,
[/quote]
D'accord avec tout ce qui s'est dit sauf ça: je trouve ça extrême car ça te fait perdre en longueur de trajet moteur.
Et la musculation des épaules, entre autres, une fois un certain niveau technique acquis (pas ici, ou bcp débutent), c'est quasiment obligatoire pour éviter les blessures et renforcer son efficacité dans l'eau.
Bien sûr ça ne doit pas se faire au détriment de la souplesse, qui doit donc être aussi travaillée.
La vérité n'est jamais amusante à dire, sans cela tout le monde la dirait.
Mes ventes : Matériel Tri/TT & route, Matériel VTT

Frank
Messages : 2781
Enregistré le : 08 août 2009 18:05
Localisation : Var

Re: Progresser en natation 2018

Message non lu par Frank » 28 janv. 2018 08:59

FAYARD a écrit :
27 janv. 2018 20:17
Frank a écrit :
27 janv. 2018 18:55
Bonjour!
Tout le monde ici veut progresser, il n'y a aucun doute là-dessus. Mais pour certains, cela sera améliorer le chrono, pour d'autres ne pas se noyer, pour d'autres encore à chrono équivalent sortir de l'eau moins cuit etc...
Désolé, mais le fait d'être gainé est indispensable pour le chrono: il n'y a qu'à voir les vidéos des excellents nageurs: à de très rares exceptions près, tous sont placés et gainés. Etre gainé est aussi quelque chose d'important pour des nageurs plus lents ou de fond comme les triathlètes pour s'économiser. Un nageur pas assez placé et gainé génèrera des freins à l'avancement, un peu comme un pneu dégonflé qui absorbera en partie la force de rotation de la jante.
Ce que l'on appelle "une bonne glisse", c'est-à-dire ce que tout le monde vise quel que soit son chrono de référence, c''est un bon gainage et une bonne propulsion.
Maintenant, le gars nageant style "anguille" qui du jour au lendemain fera des efforts désespérés de gainage à sec durant de longues minutes en salle, devant sa télé ou encore sur sa bourgeoise ne verra pas forcément son chrono s'améliorer. C'est à mon sens surtout dans l'eau que des exercices obligeant à être gainé doivent être exécutés, afin que le transfert soit immédiat. Ainsi, au fur et à mesure des semaines, le nageur deviendra mieux placé et plus gainé sans pour autant que cela lui coûte physiquement: nager impliquera alors naturellement d'être gainé.
Les chronos s'amélioreront notamment grâce à cela, mais pas uniquement, bien sûr.
A+!
Je ne partage pas ton avis et surtout ne compare pas les nageurs pros avec les triathletes amateurs que nous sommes. Nous n'avons pas les mêmes besoins musculaires puisque nous ne nageons pas 10 à 15 km par jour et nous ne sommes absolument pas des sprinteurs.
Quand tu veux sortir de l'eau moins fatigué pour un même chrono, c'est que tu as amélioré ta vitesse de nage parce qu'à fatigue équivalente, tu iras forcément plus vite.
Maintenant je serais curieux de connaître des exercices à faire dans l'eau m'obligeant à être gainé.
Bonjour, les pros, c'est bien évidemment un autre monde, aussi convient-il d'être prudent dans les propos. C'est pourquoi je ne parle pas de pros, mais d'excellents nageurs, ce qui élargit la population dont on peut s'inspirer.
De plus, tu as parfaitement raison en répondant à bebenageur sur le fait que certains éducs font travailler le gainage et le placement, sans que cela soit la principale raison de les exécuter s'ils permettent de travailler la propulsion, la respiration ou l'équilibre. Mon expérience est que quasiment tout ce qui fait travailler l'équilibre fait travailler le gainage, mais pas que.
Pourquoi beaucoup de nageurs débutants ou perfectibles manquent-ils de gainage? Parce qu'ils retiennent surtout que pour nager il faut être relâché (ce qui est vrai) et que les bons nageurs donnent une impression de facilité et de grand relâchement (je ne parle pas des sprinteurs, bien entendu, même si certains restent quand même très relâchés). Mais nos débutants ou nageurs perfectibles confondent "relâché" et "mou". Or si on est mou, on ne nagera pas efficacement. Il faut être relâché, mais tonique, pas facile à expliquer sur un forum, c'est dans l'eau que c'est le mieux !

Ceci étant précisé, voici une liste liste non exhaustive d'éducs impliquant un travail de gainage:
-- Sans matériel: le travail de coulée et rn dans les 4 nages, le travail de jambes bras tendus devant (surtout le battement ventral mais aussi les ondulations dorsales), le battement costal le bras d'en bas vers l'avant le bras du haut le long du corps (variable d'ajustement: plier le bras qui est le long du corps en levant le coude, lever le bras verticalement, voire placer un objet dans la main afin d'alourdir encore cette partie du corps hors de l'eau), crawl à 1 bras l'autre bras devant respiration côté bras qui travaille mais surtout crawl à 1 bras l'autre bras le long du corps respiration sur ce dernier côté...
-- Avec matériel: crawl en tuba avec contrôle permanent de la direction et concentration sur l'alignement sans souci du placement de la respiration, crawl pull genoux (voire pull chevilles -plus on éloigne le flotteur du centre de gravité du nageur, plus le gainage est travaillé-), crawl planche entre les jambes "en gouvernail", crawl donuts aux chevilles (on ajoute là un important travail de propulsion, qui souvent occulte le travail de gainage(...

Bref de nombreux éducs dans l'eau travaillent notamment le gainage, et très peu exclusivement (tant mieux, d'ailleurs).
Le gainage à sec, pourquoi pas, à titre de complément, mais pour moi le renforcement musculaire à sec en vue de la natation ne justifie qu'à partir d'un certain niveau de performance, et une fois la technique à l'eau bien maîtrisée. Cela exclut de fait de nombreux triathlètes, tous les débutants adultes et tous les enfants (même bons nageurs), mais ce n'est bien sûr que mon avis.
A+!
Modifié en dernier par Frank le 28 janv. 2018 09:10, modifié 1 fois.

IRONMAN04
Messages : 1016
Enregistré le : 09 août 2015 18:48

Re: Progresser en natation 2018

Message non lu par IRONMAN04 » 28 janv. 2018 09:05

Salut Vank,
Si le gainage est un facilitateur, est il essentiel ou un paramètre primordial, je ne crois pas si je me réfère aux tous jeunes nageurs que j’encadre qui sans être des champions, nagent techniquement bien, avec horizontalité, glisse pour certains et appuis efficaces (2 aspects très difficiles à ressentir et obtenir pour un nageur - triathlete). Et ces jeunes « travaillent » leur gainage par le seul biais (notamment) des exercices de jambes.
Néanmoins, il est vrai que ceux que je peux voir en bassin nager correctement sans présenter l’apparence affûtée, ont souvent nage dans leur enfance, et comme l’a dit un intervenant, peuvent bénéficier d’un gainage des muscles « profonds » sous une petite bouée de graisse, un peu comme moi quoi :(
Comme le vélo, la natation ne s’oublie pas.....
Dans l’eau le relâchement est certainement plus important qu’une tonicité importante, bien au contraire. J’ai l’exemple d’un athlète très très affûté qui rencontre quelques soucis de relâchement pour pouvoir passer un cap dans l’eau et obtenir une glisse en relation avec son gros potentiel.......
Bref, je pense que chaque cas est différent, un éducateur au bord du bassin doit pouvoir faire un diagnostic des éléments à bosser et donc des éducatifs et séances à mettre en œuvre. Et cela passe par la technique, du ressenti dans l’eau (!),,,, qui peut très bien associer des efforts apportant du gainage..... Perso, j’ai tendance à insérer à chaque séance des exercices de jambes, avec ou sans planche pour travailler ce domaine et l’on voit vite qui en a besoin,,, ou pas....
Combien sur ce forum ne trouvent aucun intérêt à faire du travail de jambes et se taper des longueurs et des longueurs de pull boy ???
Voilà mon avis de petit coach amateur..... :wink:
Ciao

Répondre