Finir honorablement un IM avec moins de 5 heures par semaine sur 6 mois c'est possible

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
flu
Messages : 521
Enregistré le : 11 août 2006 22:52

Re: Finir honorablement un IM avec moins de 5 heures par semaine sur 6 mois c'est possible

Message non lu par flu » 06 oct. 2017 06:37

Le velotaf rentre en ligne de compte . Ne serait-ce qu'une demi heure par jour, tu peux allonger 2h30 à ton training hebdo. Ça représente 50% de ton training hebdo de 5h , en plus . Quasi 8h, c'est plus la même chose en volume.

Jean-Charles
Messages : 305
Enregistré le : 07 mai 2013 07:25

Re: Finir honorablement un IM avec moins de 5 heures par semaine sur 6 mois c'est possible

Message non lu par Jean-Charles » 06 oct. 2017 11:09

Attention le vélotaf c'est pas vraiment du qualitatif. À moins de te la coller et d'arriver au boulot avec le cardio au taquet. Surtout que 30'/jour c'est 2x15' A/R.

C'est bien pour être moins stressé, polluer moins, faire des économies etc...
Mais pour l'entraînement je suis moins convaincu de l'intérêt.

lagzspritz
Messages : 179
Enregistré le : 21 avr. 2014 20:34

Re: Finir honorablement un IM avec moins de 5 heures par semaine sur 6 mois c'est possible

Message non lu par lagzspritz » 06 oct. 2017 11:19

J'ai 1h aller-retour de vélotaf , pour moi ça dépend du point de vu concernant l'entrainement.
J'ai remarqué que je récupère mieux de mes séances cap depuis que j'ai inclus le vélotaf.
Maintenant au niveau foncier ça change rien c'est sûr.
Je pense aussi que dans les périodes lights en terme de volume ça peut permettre de conserver un minimum le coup de pédale et la condition physique.

Avatar de l’utilisateur
chocho
Messages : 1486
Enregistré le : 12 nov. 2004 18:17
Localisation : COUTRAS USAT.

Re: Finir honorablement un IM avec moins de 5 heures par semaine sur 6 mois c'est possible

Message non lu par chocho » 06 oct. 2017 12:35

La base de l'entrainement en répartition étant du 80 % endurance et 20 % au dessus ( 15% VMA, 5 % Seuil), je pense que ces 2 h 30 en foncier sont bénéfiques... :?: :idea:
2017 :

Half Lacanau 41 mn - 34 km/h - 10 km/h.
Frenchman 1 h 14 - 34.4 km/h- 9 km /h
Half Royan 2016 : 35 mn-34,2-9,9

Jean-Charles
Messages : 305
Enregistré le : 07 mai 2013 07:25

Re: Finir honorablement un IM avec moins de 5 heures par semaine sur 6 mois c'est possible

Message non lu par Jean-Charles » 06 oct. 2017 12:44

Sauf que 2h30 de foncier en une sortie ou à la rigueur 1h + 1h30 ça n'a rien à voir avec 10x15'.
Les adaptations physiologiques ne sont pas les mêmes.

shika
Messages : 1930
Enregistré le : 20 sept. 2015 14:51

Re: Finir honorablement un IM avec moins de 5 heures par semaine sur 6 mois c'est possible

Message non lu par shika » 06 oct. 2017 13:04

Entièrement d’accord avec toi Jean-Charles, pour ma part c’est typiquement mon cas, j’ai que 6,5km que j’avale entre 13 et 20 minutes, ça m’apporte pas grand chose à part le maintien d’une condition physique de base (pour avoir coupé 5 semaines cet été, je peux t’assurer que la reprise a été très laborieuse alors qu’avec du vélotaf je perds quand même beaucoup moins). Et même le fait d’envoyer au retour ça fait travailler des qualités explosives qui sont pas forcément aussi utile en triathlon longue distance, par contre ça permet d’entamer la course à pied déjà échauffé et donc de pouvoir faire du qualitatif même sur une séance assez courte.

Avatar de l’utilisateur
lopapy
Messages : 2741
Enregistré le : 24 août 2007 21:11

Re: Finir honorablement un IM avec moins de 5 heures par semaine sur 6 mois c'est possible

Message non lu par lopapy » 06 oct. 2017 15:06

Antoine est un habitué du fait...

Ce n'est pas le premier (ni le dernier ?) qu'il fera dans cette configuration.
Je viens d'avoir une discussion quasi identique avec un entraineur de Hand s'inspirant du PSG pour ses thèmes d'entrainements.
Lorsque je l'ai vu rajouter du fractionnées hors technique, en CAP pour ses handballeurs, comme les pros, j'ai crié "halte au feu..."

Ce que je retire des exemples que j'ai comme Antoine, que ce soit en ultra CAP ou Triathlon, c'est que plus c'est long moins l'entrainement est prioritaire par rapport à d'autres paramètres comme le sommeil, l'état physique ou mental de l'athlète.

Il vaut mieux arriver à un IM sous-entrainé que sur-entrainé, car sous-entrainé avec un bon biorythme, il est possible, grâce la réserve que l'on a de performer. Sur-entrainé, la moindre perte de lucidité va faire ressortir les images négatives de ce surentrainement et le mur sera tapé.

Ils sont légions maintenant ceux qui font comme Antoine, par contre ils causent peu car cela ne fait pas warrior...

Attention, une performance sèche ne veut rien dire, tout est relatif...
Je sors des marathon en 3h et des brouettes avec même pas 100kms par... mois !
Pour certain c'est extra, pour d'autres c'est nul. :mrgreen:

Et je ne rentrerais pas dans le débat qui fait que notre culture judéo-chrétienne valorise le "no pain, no gain".
C'est tellement ancré dans les mémoires collectives que lorsque je réduis de 30% l'entrainement d'un athlète en réduisant drastiquement l'intensité à de la cinétique, il ne comprend pas comment, grace à sa fraicheur, il approche ou bats ses record malgré l'age qui avance.
C'est le plaisir et l'éducation de l'insconcient qui valorisent nos tentatives d'augmenter notre transport d'oxygène...

L'Papy_kine_touchera_pas_ses_limites_virtuelles

Avatar de l’utilisateur
-Antoine-
Messages : 4482
Enregistré le : 05 nov. 2004 08:38
Contact :

Re: Finir honorablement un IM avec moins de 5 heures par semaine sur 6 mois c'est possible

Message non lu par -Antoine- » 22 oct. 2017 10:48

Hello a tous.
Voilà le post et le blog du defi42 :-)
viewtopic.php?f=26&t=61397
2018... Tours'n Man théâtre du "défi 42" (ans) : boucler un IM en moins de 11H avec 4H par semaine de moyenne

Avatar de l’utilisateur
eric d
Messages : 9831
Enregistré le : 11 sept. 2012 20:52
Contact :

Re: Finir honorablement un IM avec moins de 5 heures par semaine sur 6 mois c'est possible

Message non lu par eric d » 22 oct. 2017 15:35

mon avis est que c'est pas une bonne idéee de faire des ironman avec peu de volume parceque tu va t'user la santé et la performance n'aura qu'un temps. mais apres si tu veux juste faire un ironman dans ta vie peut etre.

Evisims
Messages : 148
Enregistré le : 25 oct. 2014 09:16

Re: Finir honorablement un IM avec moins de 5 heures par semaine sur 6 mois c'est possible

Message non lu par Evisims » 22 oct. 2017 16:43

Pourtant (essayer de) faire des ironman sans volume, tu connais, toi... et tu n'as pas esssyé qu'une fois.

Avatar de l’utilisateur
-Antoine-
Messages : 4482
Enregistré le : 05 nov. 2004 08:38
Contact :

Re: Finir honorablement un IM avec moins de 5 heures par semaine sur 6 mois c'est possible

Message non lu par -Antoine- » 22 oct. 2017 17:26

eric d a écrit :
22 oct. 2017 15:35
mon avis est que c'est pas une bonne idéee de faire des ironman avec peu de volume parceque tu va t'user la santé et la performance n'aura qu'un temps. mais apres si tu veux juste faire un ironman dans ta vie peut etre.
Promis ce sera mon seule (1)1eme :mrgreen:
2018... Tours'n Man théâtre du "défi 42" (ans) : boucler un IM en moins de 11H avec 4H par semaine de moyenne

Avatar de l’utilisateur
eric d
Messages : 9831
Enregistré le : 11 sept. 2012 20:52
Contact :

Re: Finir honorablement un IM avec moins de 5 heures par semaine sur 6 mois c'est possible

Message non lu par eric d » 22 oct. 2017 18:48

bon bah alors ca fais beauc plus d'entrainnement que tu le dis.

yoann-51
Messages : 3341
Enregistré le : 22 nov. 2007 12:19

Re: Finir honorablement un IM avec moins de 5 heures par semaine sur 6 mois c'est possible

Message non lu par yoann-51 » 24 oct. 2017 12:38

Mon avis surtout est que ce post est tronqué.... Il faudrait surtout qu'Antoine nous parle de son passé et de son vécu en triathlon, car un type qui part de zéro et qui lit ça risque de tomber de haut, de même que papy et son triathlon en 3 heures, il y a un vécu avant.
Le sport va chercher
la peur pour la dominer,
la fatigue pour en triompher,
la difficulté pour la vaincre. P de Coubertin

Avatar de l’utilisateur
-Antoine-
Messages : 4482
Enregistré le : 05 nov. 2004 08:38
Contact :

Re: Finir honorablement un IM avec moins de 5 heures par semaine sur 6 mois c'est possible

Message non lu par -Antoine- » 24 oct. 2017 19:48

-Antoine- a écrit :
06 sept. 2017 20:44
But :
Je pense qu’un petit complément est utile. L’objet du sujet n’est pas de chercher à jouer les faux modestes en mettant en avant une performance (qui serait assez ridicule d’ailleurs). Le but recherché est inverse, celui d’une expérience pour dire que faire un IM autrement que dans la douleur avec un entraînement « de bon père de famille » est possible. Je ne cherche pas à vendre un finish en 10H, 11H ou 12H ou 13H, mais de dire qu’on peut faire une course « raisonnable » par rapport à son potentiel, en prenant du plaisir, et avec des capacités intrinsèques (VMA, PMA, natatoires) qui n’ont rien qui sortent de l’ordinaire.
Le but n’est pas non plus de dire que quelqu’un qui part de 0 peut faire un IM avec 5H semaine de moyenne sur 6 mois. Je ne sais pas ce que ça donnerait mais je ne le conseillerai pas. Mais plutôt que quelqu’un de sportif régulier depuis plusieurs années et qui se connait bien (ce qui est le vrai fond pour moi de l’expérience sportive) peut tenter un IM correctement avec une préparation de ce type.
De plus la préparation a été light en terme de Volume, mais aussi d’intensité (et avec des périodes perturbées), ce qui est un élément que je ne pensais initialement pas compatible avec la réalisation d’une course « correcte ».

Antécédents :
Sur le volume des années précédentes, c’est justement pour cela que j’ai mis en ligne ce petit retour d’expérience. Car l’année précédente a déjà été assez light… pour les mêmes raisons pro d’ailleurs, et après un half de villiers sur les acquis, j’avais tenté une préparation marathon pour le mois de septembre 2016 que j’ai abandonné (trop de fatigue). Je m’étais entrainé 183H sur la saison 2016 (je compte de octobre à septembre). Avec 0 vélo de juin à octobre… et quasi rien en natation. Sur 2015 236H avec un IM en juillet (chtriman en 10H13). En 2014 172H. En 2013 205H et Embrun en août (12H32).
Ma plus grosse année doit être 2006 mais je n’ai plus les chiffres. Ce devait être juste au dessus des 370H de 2007 de mémoire (et mon meilleur niveau en tri). Depuis je n’ai fait que réduire. Je compte tout dans mes entrainements bien entendu.
Maintenant hormis des années qui suivent des « gros volumes et grosses intensités » ou les capacités restent un peu plus longtemps en place, je pense qu’il ne reste pas énormément d’adaptations physiquesprofondes sur un cumul de 2 saisons light en volume et intensités… ou du moins pas plus que pour quelqu’un qui fait du sport de manière régulière depuis plusieurs années.

Temps par semaine :
J’ai bien été honnête sur le volume moyen semaine/mois. Je n’ai pas dit que j’avais fait 5H par semaine tout le temps. Je fais d’ailleurs un suivi glissant sur 7 jours et 28 jours. L’important dans la préparation est d’être régulier à mon sens, sans grosses coupures car j’ai pu constater que la claque est importante dans ce cas (j’ai du aussi l’intégrer cette année…). Je tiens à dispo mon carnet d’entraînement si certains le veulent (et toutes les années précédentes aussi).

Expérience :
De quoi parle t on : d’expérience Physique (adaptations suite à plusieurs années) ? Mentale sur l’appréhension d’un IM? Gestion de course ? Et qu’est ce qui fait que l’on a l’expérience pour gérer un IM ?
Sur l’adaptation physique, je suis maintenant convaincu qu’un sportif régulier a un fond suffisant pour ce type de préparation. Pas besoin d’avoir XX IM au compteur ou XXX(X) H d’entrainement par an en passif.
Sur la préparation mentale à gérer un IM : il y a plein d’autres façons d’être prêt… faire une course longue à pied, à vélo, en natation ok… mais aussi dans sa vie de tous les jours (au boulot ou autre…). Ce n’est pas l’IM qui forge l’homme… on se forge tous les jours dans les épreuves du quotidien…
Sur la gestion de course : là oui avoir des IM au compteur est un plus, et dans le récit que je fais de Mont Tremblant je l’explique clairement. Sur ce point un coach, un triathlète expérimenté me semble crucial pour donner des conseils et apprendre à détecter les problèmes ou les erreurs et les corriger rapidement avant que la course ne soit pliée. Encore faut il l’écouter… et appliquer en course ce qu’il vous aura expliqué (gestion du vélo, allure à pied, alimentation, savoir détecter si on est en train de craquer musculairement, énergétiquement, « nerveusement » ou mentalement, si c’est du simplement à son taux de glycémie ou aux réserves énergétiques, etc… et comment le gérer).
D ou ce que j ai mis dans les paragraphes "But" et "antécédents"
2018... Tours'n Man théâtre du "défi 42" (ans) : boucler un IM en moins de 11H avec 4H par semaine de moyenne

yoann-51
Messages : 3341
Enregistré le : 22 nov. 2007 12:19

Re: Finir honorablement un IM avec moins de 5 heures par semaine sur 6 mois c'est possible

Message non lu par yoann-51 » 24 oct. 2017 20:03

ah oui trés bien !
Le sport va chercher
la peur pour la dominer,
la fatigue pour en triompher,
la difficulté pour la vaincre. P de Coubertin

Répondre