Quantification de la charge: TSS, rTSS, NGP....

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
Gadagne
Messages : 3810
Enregistré le : 02 juin 2015 14:28

Re: Quantification de la charge: TSS, rTSS, NGP....

Message non lu par Gadagne » 13 déc. 2017 13:20

Tout à fait, c est surtout que les mec pensent bien faire été ce est sans doute pas le cas, comme les mecs qui ,au début des cardio ralentissaient en course pour pas exploser.

On n est pas des robots, faut écouter ses sensations aussi, arrêter avec ces gadgeomobils et visser un peu .

yoann-51
Messages : 3410
Enregistré le : 22 nov. 2007 12:19

Re: Quantification de la charge: TSS, rTSS, NGP....

Message non lu par yoann-51 » 13 déc. 2017 13:36

Cette multiplication des indicateurs de la performance sont juste là pour justifier l acquisition de montres de plus en plus chères.... Le reste c'est du pipeau. Je ne suis pas plus malin que vous car j ai une ambit 3 vertical que je suis incapable d exploiter. Tout ça pour dire que les clés de la performance sont plus à rechercher dans l alimentation, le sommeil, et la capacité à se mettre minable durant les séances clés, plutôt qu à tout vouloir modéliser.
Le sport va chercher
la peur pour la dominer,
la fatigue pour en triompher,
la difficulté pour la vaincre. P de Coubertin

matafan
Messages : 3017
Enregistré le : 19 janv. 2007 11:29
Localisation : Echirolles

Re: Quantification de la charge: TSS, rTSS, NGP....

Message non lu par matafan » 13 déc. 2017 13:42

yoann-51 a écrit :
13 déc. 2017 13:15
Je maintiens qu'on a sûrement pas besoin de données aussi pointues pour suivre son entraînement, le mieux est parfois l ennemi du bien.
Sans doute mais ça n'empêche pas à s'intéresser à ce qui se fait, d'essayer de comprendre comment ça marche, de voir ce qu'on peut en faire... Heureusement que certains sont plus curieux que d'autre sinon on taillerait encore des silex ! On a le droit de s'intéresser à des trucs inutiles. Et mêmes des fois, en s'intéressant à des truc inutiles, on tombe sur un truc utile :idea:

Gadagne
Messages : 3810
Enregistré le : 02 juin 2015 14:28

Re: Quantification de la charge: TSS, rTSS, NGP....

Message non lu par Gadagne » 13 déc. 2017 13:57

Perso j ai remarqué que plus les mecs ont de gadgets, moins ils prennent de risques , que ce soit à l entraînement ou en course :idea:

yoann-51
Messages : 3410
Enregistré le : 22 nov. 2007 12:19

Re: Quantification de la charge: TSS, rTSS, NGP....

Message non lu par yoann-51 » 13 déc. 2017 16:10

Gadagne a écrit :
13 déc. 2017 13:57
Perso j ai remarqué que plus les mecs ont de gadgets, moins ils prennent de risques , que ce soit à l entraînement ou en course :idea:
Pareil, les types courent et s entraînent les yeux rivés sur leur montre, leur capteur de puissance et du coup tout est robotisé, plus de place pour l instinct, le coup de folie qui te fait sortir une course exceptionnelle.
Le sport va chercher
la peur pour la dominer,
la fatigue pour en triompher,
la difficulté pour la vaincre. P de Coubertin

Vank
Messages : 1751
Enregistré le : 01 avr. 2010 20:40
Localisation : VCLB, VDL

Re: Quantification de la charge: TSS, rTSS, NGP....

Message non lu par Vank » 13 déc. 2017 17:00

matafan a écrit :
13 déc. 2017 13:42
yoann-51 a écrit :
13 déc. 2017 13:15
Je maintiens qu'on a sûrement pas besoin de données aussi pointues pour suivre son entraînement, le mieux est parfois l ennemi du bien.
Sans doute mais ça n'empêche pas à s'intéresser à ce qui se fait, d'essayer de comprendre comment ça marche, de voir ce qu'on peut en faire... Heureusement que certains sont plus curieux que d'autre sinon on taillerait encore des silex ! On a le droit de s'intéresser à des trucs inutiles. Et mêmes des fois, en s'intéressant à des truc inutiles, on tombe sur un truc utile :idea:
+1

Et je ne vois pas en quoi s'intéresser à tout ces indicateurs pourraient empêcher de (je cite):
- "se mettre minable durant les séances clés",
- "prendre de risques, que ce soit à l entraînement ou en course",
- "te faire sortir une course exceptionnelle à l'instinct ou sur un coup de folie".

Après je peux comprendre qu'on n'ait pas de temps à y consacrer, que l'on soit intellectuellement paresseux ou pas équipé, pas curieux, que sais-je encore?........
Pain is inevitable, suffering is optionnal.

yoann-51
Messages : 3410
Enregistré le : 22 nov. 2007 12:19

Re: Quantification de la charge: TSS, rTSS, NGP....

Message non lu par yoann-51 » 13 déc. 2017 20:12

Vank a écrit :
13 déc. 2017 17:00
matafan a écrit :
13 déc. 2017 13:42
yoann-51 a écrit :
13 déc. 2017 13:15
Je maintiens qu'on a sûrement pas besoin de données aussi pointues pour suivre son entraînement, le mieux est parfois l ennemi du bien.
Sans doute mais ça n'empêche pas à s'intéresser à ce qui se fait, d'essayer de comprendre comment ça marche, de voir ce qu'on peut en faire... Heureusement que certains sont plus curieux que d'autre sinon on taillerait encore des silex ! On a le droit de s'intéresser à des trucs inutiles. Et mêmes des fois, en s'intéressant à des truc inutiles, on tombe sur un truc utile :idea:
+1

Et je ne vois pas en quoi s'intéresser à tout ces indicateurs pourraient empêcher de (je cite):
- "se mettre minable durant les séances clés",
- "prendre de risques, que ce soit à l entraînement ou en course",
- "te faire sortir une course exceptionnelle à l'instinct ou sur un coup de folie".

Après je peux comprendre qu'on n'ait pas de temps à y consacrer, que l'on soit intellectuellement paresseux ou pas équipé, pas curieux, que sais-je encore?........
Par fainéantise je l avoue. Pour développer un peu, je pense qu'a être trop concentré sur ses capteurs on se prive de l instinct. Le plus bel exemple est le tour de France. Les types sont obsédés par leur capteur de puissance. Tu as les mêmes types en triathlon qui surveillent en permanence leur cardio et s inquiètent quand il monte trop haut, à mon sens cela te prive d un réel dépassement de soi. À l inverse, tu peux te dire que tu as de la marge car ton cardio est bas, mais si tu es fatigué cela peut fausser les données, donc là encore mieux vaudrait écouter ses sensations.
Le sport va chercher
la peur pour la dominer,
la fatigue pour en triompher,
la difficulté pour la vaincre. P de Coubertin

Gadagne
Messages : 3810
Enregistré le : 02 juin 2015 14:28

Re: Quantification de la charge: TSS, rTSS, NGP....

Message non lu par Gadagne » 13 déc. 2017 20:50

Je me souviens qu'une année, à Embrun, j'étais à plus de 180 puls en vélo...........J'ai balancé la ceinture au pied d'un container à poubelle, sur le long tu récupères c'est qu'une rando sauf pour les champions :idea:

Vank
Messages : 1751
Enregistré le : 01 avr. 2010 20:40
Localisation : VCLB, VDL

Re: Quantification de la charge: TSS, rTSS, NGP....

Message non lu par Vank » 13 déc. 2017 20:58

yoann-51 a écrit :
13 déc. 2017 20:12
Vank a écrit :
13 déc. 2017 17:00
matafan a écrit :
13 déc. 2017 13:42

Sans doute mais ça n'empêche pas à s'intéresser à ce qui se fait, d'essayer de comprendre comment ça marche, de voir ce qu'on peut en faire... Heureusement que certains sont plus curieux que d'autre sinon on taillerait encore des silex ! On a le droit de s'intéresser à des trucs inutiles. Et mêmes des fois, en s'intéressant à des truc inutiles, on tombe sur un truc utile :idea:
+1

Et je ne vois pas en quoi s'intéresser à tout ces indicateurs pourraient empêcher de (je cite):
- "se mettre minable durant les séances clés",
- "prendre de risques, que ce soit à l entraînement ou en course",
- "te faire sortir une course exceptionnelle à l'instinct ou sur un coup de folie".

Après je peux comprendre qu'on n'ait pas de temps à y consacrer, que l'on soit intellectuellement paresseux ou pas équipé, pas curieux, que sais-je encore?........
Par fainéantise je l avoue. Pour développer un peu, je pense qu'a être trop concentré sur ses capteurs on se prive de l instinct. Le plus bel exemple est le tour de France. Les types sont obsédés par leur capteur de puissance. Tu as les mêmes types en triathlon qui surveillent en permanence leur cardio et s inquiètent quand il monte trop haut, à mon sens cela te prive d un réel dépassement de soi. À l inverse, tu peux te dire que tu as de la marge car ton cardio est bas, mais si tu es fatigué cela peut fausser les données, donc là encore mieux vaudrait écouter ses sensations.
Ce qui se passe c'est tu ne parles pas de la même chose que Jérôme.

Lui parle d'outils logiciels qui permettent de planifier à priori et sur la durée une charge d'entraînement (peu les utilise ainsi mais c'est possible cf trainingpeaks, bereda ou autres) et d'analyser cette charge à posteriori sur la durée aussi. Cela permet d'ajuster un programme.

Toi tu parles d'outils matériels (cardio, powermeter) qui permettent de piloter en direct une séance ou une course.

Le point sur lequel je suis d'accord c'est qu'il ne faut pas être esclave de ces matériels et savoir les utiliser parfois uniquement comme un moyen d'analyse de séance à posteriori (en n'affichant pas la page puissance sur son compteur par exemple), C'est alors un outil puissant pour améliorer son aptitude à travailler aux sensations.
Je n'aime pas parler de mon cas personnel mais depuis le temps que je roule "au capteur" je sais à 10W près à quelle puissance je roule sans regarder mon compteur. Et vu que je suis coaché depuis quelques années par Patrick Bringer je ne pense pas avoir perdu mon aptitude au dépassement de soi :lol:
Pain is inevitable, suffering is optionnal.

yoann-51
Messages : 3410
Enregistré le : 22 nov. 2007 12:19

Re: Quantification de la charge: TSS, rTSS, NGP....

Message non lu par yoann-51 » 13 déc. 2017 21:54

Merci pour l explication vank 😁

Pour la réf à Patrick Bringer c'est du second degré le dépassement de soi ? 🤔
Le sport va chercher
la peur pour la dominer,
la fatigue pour en triompher,
la difficulté pour la vaincre. P de Coubertin

Vank
Messages : 1751
Enregistré le : 01 avr. 2010 20:40
Localisation : VCLB, VDL

Re: Quantification de la charge: TSS, rTSS, NGP....

Message non lu par Vank » 14 déc. 2017 08:14

yoann-51 a écrit :
13 déc. 2017 21:54
Merci pour l explication vank 😁

Pour la réf à Patrick Bringer c'est du second degré le dépassement de soi ? 🤔
Aucun second degré. Juste pour dire qu'on peut pratiquer de façon structurée et en faisant appel aux moyens modernes tout en se mettant méchamment minable à l'entraînement comme en course.
Pain is inevitable, suffering is optionnal.

Fab74ch
Messages : 1732
Enregistré le : 21 août 2013 21:20

Re: Quantification de la charge: TSS, rTSS, NGP....

Message non lu par Fab74ch » 14 déc. 2017 08:43

Vank a écrit :
14 déc. 2017 08:14
yoann-51 a écrit :
13 déc. 2017 21:54
Merci pour l explication vank 😁

Pour la réf à Patrick Bringer c'est du second degré le dépassement de soi ? 🤔
Aucun second degré. Juste pour dire qu'on peut pratiquer de façon structurée et en faisant appel aux moyens modernes tout en se mettant méchamment minable à l'entraînement comme en course.
Attends attends, tu connais Yoann, en disant cela il avait une idée derrière la tête, tu vas voir...

yoann-51
Messages : 3410
Enregistré le : 22 nov. 2007 12:19

Re: Quantification de la charge: TSS, rTSS, NGP....

Message non lu par yoann-51 » 14 déc. 2017 09:29

Fab74ch a écrit :
14 déc. 2017 08:43
Vank a écrit :
14 déc. 2017 08:14
yoann-51 a écrit :
13 déc. 2017 21:54
Merci pour l explication vank 😁

Pour la réf à Patrick Bringer c'est du second degré le dépassement de soi ? 🤔
Aucun second degré. Juste pour dire qu'on peut pratiquer de façon structurée et en faisant appel aux moyens modernes tout en se mettant méchamment minable à l'entraînement comme en course.
Attends attends, tu connais Yoann, en disant cela il avait une idée derrière la tête, tu vas voir...
Parce que toi tu ne penses pas à la même chose que moi par hasard ? 😉
Le sport va chercher
la peur pour la dominer,
la fatigue pour en triompher,
la difficulté pour la vaincre. P de Coubertin

Vank
Messages : 1751
Enregistré le : 01 avr. 2010 20:40
Localisation : VCLB, VDL

Re: Quantification de la charge: TSS, rTSS, NGP....

Message non lu par Vank » 14 déc. 2017 09:37

Fab74ch a écrit :
14 déc. 2017 08:43
Vank a écrit :
14 déc. 2017 08:14
yoann-51 a écrit :
13 déc. 2017 21:54
Merci pour l explication vank 😁

Pour la réf à Patrick Bringer c'est du second degré le dépassement de soi ? 🤔
Aucun second degré. Juste pour dire qu'on peut pratiquer de façon structurée et en faisant appel aux moyens modernes tout en se mettant méchamment minable à l'entraînement comme en course.
Attends attends, tu connais Yoann, en disant cela il avait une idée derrière la tête, tu vas voir...
Ben non je ne le connais pas plus que ça. Et si les gens ont une idée derrière la tête en discutant avec moi, peu me chaut! Seuls les franc du collier m'intéressent!

Mais toi qui me connais Fabien tu sais bien de quoi je parle ;-)
Pain is inevitable, suffering is optionnal.

Fab74ch
Messages : 1732
Enregistré le : 21 août 2013 21:20

Re: Quantification de la charge: TSS, rTSS, NGP....

Message non lu par Fab74ch » 14 déc. 2017 09:43

yoann-51 a écrit :
14 déc. 2017 09:29
Fab74ch a écrit :
14 déc. 2017 08:43
Vank a écrit :
14 déc. 2017 08:14


Aucun second degré. Juste pour dire qu'on peut pratiquer de façon structurée et en faisant appel aux moyens modernes tout en se mettant méchamment minable à l'entraînement comme en course.
Attends attends, tu connais Yoann, en disant cela il avait une idée derrière la tête, tu vas voir...
Parce que toi tu ne penses pas à la même chose que moi par hasard ? 😉

Si je ne me trompe pas sur ta pensée, je l'ai eu pensé, mais depuis que je connais un peu Patrick et pas mal des athlètes qu'il entraine, j'ai complètement revu mon point de vue :wink: Car oui Michel, je vois bien de quoi tu parles :twisted: :mrgreen: :sm1: :sm1:

Répondre