S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Que faire pour aller plus vite, plus loin, plus longtemps? Ici on débat de tout ce qui touche de près ou de loin à la préparation physique et mentale (y compris les clubs).
matafan
Messages : 3167
Enregistré le : 19 janv. 2007 11:29
Localisation : Echirolles

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par matafan » 06 juin 2018 15:36

Inclure ou exclure les zeros ne change que la puissance moyenne affiché sur le Garmin. Les données enregistrées restent les mêmes, et contiennent les zéros.

Fab74ch
Messages : 2121
Enregistré le : 21 août 2013 21:20

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par Fab74ch » 06 juin 2018 15:44

matafan a écrit :
06 juin 2018 15:36
Inclure ou exclure les zeros ne change que la puissance moyenne affiché sur le Garmin. Les données enregistrées restent les mêmes, et contiennent les zéros.
Ouaip, d'accord sur les data brutes qui conservent les 0.
mais dans mon exemple précédent, comme Garmin t'annonce pour chaque activité la puissance max sur 20', il afficherait 400W ou 200W?

YoB
Messages : 226
Enregistré le : 20 mai 2010 08:44

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par YoB » 06 juin 2018 15:50

Peut-être la méthode "sans 0" est utilisable à partir d'un certain niveau, partant du principe que la perf est la priorité et que le plus important n'est pas juste de finir, mais de finir en ayant exploité le maxi de ses possibilités en bike. Enfin je veux pour des personnes toujours en attaque, et où le scénario proposé par Fab74h n'existe pas :D (dans ce scénario, la puissance moyenne affichée serait selon moi de 400, mais sur 10' et non 20', puisque les 10' de descente à 0 ne serait pas comptées).

Lors du tri en question, j'ai une puissance moyenne (sans 0 donc) inférieur à ma NP.
En course je regarde les 2 : puiss moyenne et puiss 3s (qui ne prenne donc pas les 0 non plus).

ravioliv
Messages : 320
Enregistré le : 22 sept. 2012 22:09

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par ravioliv » 06 juin 2018 20:48

Fabio a écrit :
06 juin 2018 12:32
c'est très intéressant ces échanges
oui sur mon GARMIN 920 tu peux choisir d'inclure ou pas les zéros
pour info avec un FTP à 290 W voir légèrement plus...
sur des triathlon avec du déniv
M (500M d+) => NP de 270
L (1700 d+) => NP de 235
Ironman (2000 d+) => NP de 210

Le capteur c'est un super outil, attention à ne pas se "robotiser" en voulant appliquer une puissance cible à un moment cible, il faut s'écouter, faire avec les ressources du moment en restant dans une plage de puissance en adéquation avec la distance.
Il faut tester les allures à l'entraînement et voir comment on tolère les choses.

Bon training à tous
Ca te fait un IF de 0.81 pour format half donc tu es dans les "clous" avec une marge d optimisation pour monter a 0.85
C est un peu comme ca que je vois l interet d un capteur de puissance en fait...C est a dire entre les "principes de best performance" et l'experience, de faire le meilleur velo possible sans se cramer pour la cap.

C'est pour ca que j'etais si curieux de voir le premier resultat et que je suis decu du "faible" IF...mais comme dit plus haut, si FTP basé sur CP20 surestime, c'est une erreur d'aller viser 0.85...d'ou l'interet d'utiliser tous les bons outils.

Je vais essayer les protocoles proposé par trainingPeaks, vu que les IF cibles viennent d'eux ca doit etre cohérent...mais du coup ca veut dire le faire sur H.T qui lui sous estimerait FTP du fait de l'absence de resistance....c'est le chien qui se mord la queue...Il faudrait valider ca sur un tri DO quasi plat ou du coup sur 40km on doit tomber sur FTP....

BASELINE TEST, 35-45 MINUTES OR TTE
10 minutes at 92-95 percent of target FTP
Increase to 100 percent of target FTP for 15 minutes
10-15 minutes gradual power increase until exhaustion

En tous cas pour l histoire des zeros, c est peut etre ca qui a sous estimée ma NP de la course et qui fait que je retombe pas sur mon temps reel avec best bike split.... ( je suis quasi sur d'avoir mis un seuil mini different de zero lors de la config du capteur mais je me rappelle plus combien... )

J ai remis a zero on verra bien....meme si malheureusement pas d'autres half en vu mais juste short et DO....

POur ce qui est du pacing en course, en effet je pense pas qu'il faille faire un plan de route compliqué mais juste avoir une guideline pour plat/montée et eventuellement descente basée sur une simu avant course dans best bike split....

Avatar de l’utilisateur
Fabio
Messages : 829
Enregistré le : 19 janv. 2006 18:46

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par Fabio » 06 juin 2018 21:08

ravioliv a écrit :
06 juin 2018 20:48
Fabio a écrit :
06 juin 2018 12:32
c'est très intéressant ces échanges
oui sur mon GARMIN 920 tu peux choisir d'inclure ou pas les zéros
pour info avec un FTP à 290 W voir légèrement plus...
sur des triathlon avec du déniv
M (500M d+) => NP de 270
L (1700 d+) => NP de 235
Ironman (2000 d+) => NP de 210

Le capteur c'est un super outil, attention à ne pas se "robotiser" en voulant appliquer une puissance cible à un moment cible, il faut s'écouter, faire avec les ressources du moment en restant dans une plage de puissance en adéquation avec la distance.
Il faut tester les allures à l'entraînement et voir comment on tolère les choses.

Bon training à tous
Ca te fait un IF de 0.81 pour format half donc tu es dans les "clous" avec une marge d optimisation pour monter a 0.85
C est un peu comme ca que je vois l interet d un capteur de puissance en fait...C est a dire entre les "principes de best performance" et l'experience, de faire le meilleur velo possible sans se cramer pour la cap.

C'est pour ca que j'etais si curieux de voir le premier resultat et que je suis decu du "faible" IF...mais comme dit plus haut, si FTP basé sur CP20 surestime, c'est une erreur d'aller viser 0.85...d'ou l'interet d'utiliser tous les bons outils.

Je vais essayer les protocoles proposé par trainingPeaks, vu que les IF cibles viennent d'eux ca doit etre cohérent...mais du coup ca veut dire le faire sur H.T qui lui sous estimerait FTP du fait de l'absence de resistance....c'est le chien qui se mord la queue...Il faudrait valider ca sur un tri DO quasi plat ou du coup sur 40km on doit tomber sur FTP....

BASELINE TEST, 35-45 MINUTES OR TTE
10 minutes at 92-95 percent of target FTP
Increase to 100 percent of target FTP for 15 minutes
10-15 minutes gradual power increase until exhaustion

En tous cas pour l histoire des zeros, c est peut etre ca qui a sous estimée ma NP de la course et qui fait que je retombe pas sur mon temps reel avec best bike split.... ( je suis quasi sur d'avoir mis un seuil mini different de zero lors de la config du capteur mais je me rappelle plus combien... )

J ai remis a zero on verra bien....meme si malheureusement pas d'autres half en vu mais juste short et DO....

POur ce qui est du pacing en course, en effet je pense pas qu'il faille faire un plan de route compliqué mais juste avoir une guideline pour plat/montée et eventuellement descente basée sur une simu avant course dans best bike split....
Ce qui est intéressant c’est d'établir un profil de puissance (relation puissance / durée) en compilant toutes les sorties sur un logiciel comme Golden Cheetah ou PowerAgent. De cette façon tu es dans du concret.

Après c’est peut-être une généralité mais si on décide d’appliquer les IF préconisés....il n’y a pas de secret les allures doivent avoir été travaillées à l’entraînement

ravioliv
Messages : 320
Enregistré le : 22 sept. 2012 22:09

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par ravioliv » 06 juin 2018 21:39

Fabio a écrit :
06 juin 2018 21:08
Ce qui est intéressant c’est d'établir un profil de puissance (relation puissance / durée) en compilant toutes les sorties sur un logiciel comme Golden Cheetah ou PowerAgent. De cette façon tu es dans du concret.
En fait le power profile strava premium te le fait.
La seule difference a priori avec les soft plus avancés c est que tu as pas les fourchettes de population pour chaque durée ( entre un populaire et un pro ) afin de voir la ou tu es le plus "fort"
Ca permet aussi de comparer une sortie donnée avec la courbe generale etablie sur une durée X

Mais j avoue que je vois pas trop l interet de cette courbe pour un triathlete....pour un cycliste de peloton oui car on va chercher a bosser ses faiblesses comme les attaques ou les echappées....
Après c’est peut-être une généralité mais si on décide d’appliquer les IF préconisés....il n’y a pas de secret les allures doivent avoir été travaillées à l’entraînement
Faire de l'allure course a l'entrainement oui evidement mais sauf pour du parcours plat c est difficile a retranscir en course pour moi.
Car 0.85 sur un parcours plat et 0.85 sur un half avec 1000m de deniv au bout du compte, ca donne pas les meme puissance cible sur le plat.
A moins de faire un pacing basé sur l average power et donc se freiner mechament dans les montées.... ce qui est je pense pas du tout productif en terme de chrono vu que le gain de temps est plus rentable dans les montées.

Exemple pour une FTP de 280W l IF ideal sera 235W sur le parcours
1- Parcours plat : simple se caler a 235W
2- Parcours avec des montées, il faudra "appuyer" dans les ascensions aux alentours de 280W pour gagner du temps sans trop se cramer. Mais du coup si sur chaque bout de plat on se recale a 235W, au bout du compte l IF sera > 0.85 et donc probablement cramé pour la CAP....

Jerome.A
Messages : 1435
Enregistré le : 20 nov. 2015 15:02
Localisation : Frankfurt

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par Jerome.A » 06 juin 2018 22:02

non car tu n appuis a 280 que dans 6% et plus et donc de l autre cote en descente tu n arriveras pas a pousser 235W, de toute façon passe 50-55kmh tu restes a 0. et ta monte a 280W ne peut pas trop durer, exemple du ventouxman ou l Alpes, tu peux pas rester plus d'une heure a FTP et courir dans une épreuve avec un vélo a plus de 4h
By failing to prepare you are preparing to fail

ravioliv
Messages : 320
Enregistré le : 22 sept. 2012 22:09

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par ravioliv » 07 juin 2018 09:18

Jerome.A a écrit :
06 juin 2018 22:02
non car tu n appuis a 280 que dans 6% et plus et donc de l autre cote en descente tu n arriveras pas a pousser 235W, de toute façon passe 50-55kmh tu restes a 0. et ta monte a 280W ne peut pas trop durer, exemple du ventouxman ou l Alpes, tu peux pas rester plus d'une heure a FTP et courir dans une épreuve avec un vélo a plus de 4h
Bah selon BBS en mettant un IF cible de 0.85 il preconnise de balancer FTP pendant toute la premiere montée ( qui dure bien 15' et qui est a 6% sur 3.6km )
Image

Sinon voila la power curve de strava de la course VS la courbe des 6 dernieres semaines
Image
Modifié en dernier par ravioliv le 07 juin 2018 09:27, modifié 3 fois.

Jerome.A
Messages : 1435
Enregistré le : 20 nov. 2015 15:02
Localisation : Frankfurt

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par Jerome.A » 07 juin 2018 09:26

C'est ce que j ai dit tu n appuies a FTP que peu de temps, si tu rentres une course avec une montee de col de plus d une heure Ventoux par exemple, BBS devrait te faire monter a plus faible intenssite,
Je vais tester ca, je vais chercher une trace du ventouxman de ce pas.
By failing to prepare you are preparing to fail

ravioliv
Messages : 320
Enregistré le : 22 sept. 2012 22:09

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par ravioliv » 07 juin 2018 09:32

Jerome.A a écrit :
07 juin 2018 09:26
C'est ce que j ai dit tu n appuies a FTP que peu de temps, si tu rentres une course avec une montee de col de plus d une heure Ventoux par exemple, BBS devrait te faire monter a plus faible intenssite,
Je vais tester ca, je vais chercher une trace du ventouxman de ce pas.
OK
J ai galeré a uploader les images...
Mais le point c est que j ai été juste incapable de maintenir FTP ( supposée ), sur la premiere montée ca donne 248W de moyenne et pourtant c est debut de course . Disons que j aurais pu les tenir mais pas en pensant aux 90km et semi a courir apres.

Jerome.A
Messages : 1435
Enregistré le : 20 nov. 2015 15:02
Localisation : Frankfurt

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par Jerome.A » 07 juin 2018 09:45

Donc sur le ventouxman a 0,85 d IF et 250 de FTP BBS ne fait pas depasser 235W sur toute la monte. (93-94% de FTP)
Apres a moins d etre un grinpeur tu ne fais pas une telle course avec un IF a 0,85 mais plutot 0,75-78, et a un IF de 0,78 tu ne depasse pas 215W pour une FTP a 250. (85% de FTP).

Tu es peut etre mort après la NAT. Ou tu ne demarres pas le velo de facon suffisement progressive, tu peux te laisser 15minutes pour monter aux Watts cible. Le temps que le corps decident d envoyer le sang dans les jambes et que les bras arretent de pomper l oxigene.
Tu fais des brick NAT/VELO?
By failing to prepare you are preparing to fail

ravioliv
Messages : 320
Enregistré le : 22 sept. 2012 22:09

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par ravioliv » 07 juin 2018 10:26

Jerome.A a écrit :
07 juin 2018 09:45
Donc sur le ventouxman a 0,85 d IF et 250 de FTP BBS ne fait pas depasser 235W sur toute la monte. (93-94% de FTP)
Apres a moins d etre un grinpeur tu ne fais pas une telle course avec un IF a 0,85 mais plutot 0,75-78, et a un IF de 0,78 tu ne depasse pas 215W pour une FTP a 250. (85% de FTP).

Tu es peut etre mort après la NAT. Ou tu ne demarres pas le velo de facon suffisement progressive, tu peux te laisser 15minutes pour monter aux Watts cible. Le temps que le corps decident d envoyer le sang dans les jambes et que les bras arretent de pomper l oxigene.
Tu fais des brick NAT/VELO?
Non je fais que des brick bike / cap.
Par contre je pense vraiment pas que ca soit la nat la question, mais plutot comme dit plus haut une combinaison du manque de volume et une FTP sans doute surevaluée par le test de 20' sur une rampe a 4% :wink:
Car en regardant les watts et aussi la perte de temps VS les petits copains du club, j'etais pas loin des clous les 40 premiers kil et apres c'est la que les watts cibles montee / plat ont commencés a sombrer et ou j ai perdu les 1 a 2' VS les potes, donc ca prend sens

En conclusion ca peut paraitre capillotracté pour les fan des sensations et du "tu roules sans te poser de questions" mais je trouve ca tellement passionnant d'arriver a factualiser une performance / contre performance

Vank
Messages : 1873
Enregistré le : 01 avr. 2010 20:40
Localisation : Villard de Lans, Lausanne

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par Vank » 07 juin 2018 10:38

ravioliv a écrit :
07 juin 2018 10:26

En conclusion ca peut paraitre capillotracté pour les fan des sensations et du "tu roules sans te poser de questions" mais je trouve ca tellement passionnant d'arriver a factualiser une performance / contre performance
:sm6: :sm6:

Tout à fait!

Parfaitement en phase avec ça.
Pain is inevitable, suffering is optionnal.

IRONMAN04
Messages : 955
Enregistré le : 09 août 2015 18:48

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par IRONMAN04 » 07 juin 2018 14:43

Salut ravioliv,
Effectivement, si tu respectes tes chiffres de puissance en début de course et que tu finis mal la partie vélo, et sans tenir compte d’une FTP surévaluée, je crois qu’il est possible que tu manques de « fond », de séance SST et de séances allures de course à répétitions longues.
Bien ciblée, la partie vélo avec un capteur te permet de « flirter » avec la puissance la plus élevée et courir correctement derrière... Encore faut il bien cibler la puissance selon le relief, les montées (leurs pourcentage, longueurs, partir du parcours début ou fin, météo,,,,)
Pour exemple au half d’Aix 2016 (natation annulée car météo désastreuse),,, j’avais ciblé NP 245w, j’etais A 265(!) après Ginasservi (20kms) puis j’ai géré pour redescendre à NP 247w (Pmoy230w) à l’issue du parcours vélo. J’avais (a posteriori) remarqué que j’avais passé le col Cengle avec env.310w durant 10’et enchaîne la fin du parcours sans souci. Par contre, en m’interessant au critère « W’ bal. » j’ai constater qu’il me restait 1 dans mon « réservoir anaerobie » de 20,,, donc si j’avais continué 1 ou 2’j’aurais certainement explosé,,,, par contre quelques minutes après avoir passé le col et en bénéficiant de la descente je suis revenu à 15W’ puis commencé la CAP a 17.....
Tout cela pour dire que si la puissance cible est essentielle, ce critère « W’ » permet de faire des efforts au dessus de cette puissance « cible », durant un temps limité, et sans se mettre dans le rouge.... Mais je reconnais que c’est très « pointu »et l’erreur ne pardonne pas..... :wink:
Voilà pour ma propre expérience... bon entraînement... :wink:
Ciao

ravioliv
Messages : 320
Enregistré le : 22 sept. 2012 22:09

Re: S'entrainer/courir avec un capteur de puissance

Message non lu par ravioliv » 07 juin 2018 16:17

IRONMAN04 a écrit :
07 juin 2018 14:43
Salut ravioliv,
Effectivement, si tu respectes tes chiffres de puissance en début de course et que tu finis mal la partie vélo, et sans tenir compte d’une FTP surévaluée, je crois qu’il est possible que tu manques de « fond », de séance SST et de séances allures de course à répétitions longues.
En meme temps il est vrai qu avec meme pas 1500km en 2 mois je m attendais pas au chrono de la saison :lol:
Mais j apprends que ca influe aussi sur la capacité a tenir un IF et non pas seulement baisser la performance absolue :P
Pour exemple au half d’Aix 2016 (natation annulée car météo désastreuse)
Oui j y etais...et j ai jamais ete aussi content d entendre que la nat etait annulée :lol: Y avait un vent de fou aussi...


. Par contre, en m’interessant au critère « W’ bal. » j’ai constater qu’il me restait 1 dans mon « réservoir anaerobie » de 20,,, donc si j’avais continué 1 ou 2’j’aurais certainement explosé,,,, par contre quelques minutes après avoir passé le col et en bénéficiant de la descente je suis revenu à 15W’ puis commencé la CAP a 17.....
Tout cela pour dire que si la puissance cible est essentielle, ce critère « W’ » permet de faire des efforts au dessus de cette puissance « cible », durant un temps limité, et sans se mettre dans le rouge.... Mais je reconnais que c’est très « pointu »et l’erreur ne pardonne pas..... :wink:
Voilà pour ma propre expérience... bon entraînement... :wink
Tiens ca c'est encore un axe inexploré....
mais a priori plutot utile sur une epreuve type cyclosportive ou course en peloton non ?
Ceci dit ca peut etre interressant de tester et voir ce qui se passe quand on va en Wbal negatif :)

https://www.nakan.ch/wp/2016/03/03/affi ... on-guidon/

Répondre